Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 21:19
Les Albums de 2017

Top 10 :

 

1. Kangding Ray - Hyper Opal Mantis (9)

2. King Gizzard & the Lizard Wizard - Flying Microtonal Banana (8.5)

3. Dizzee Rascal - Raskit (8.5)

4. King Gizzard & the Lizard Wizard - Murder of the Universe (8.5)

5. Dale Cooper Quartet & the Dictaphones - Astrild Astrild (8.5)

6. Shackleton & Vengeance Tenfold - Sferic Ghosts Transmits (8)

7. Vince Staples - Big Fish Theory (8)

8. Algiers - The Underside of Power (8)

9. Thurston Moore - Rock n Roll Consciousness (8)

10. The Moon & the Nightspirit - Metanoia (8)

 

Rock

 

King Gizzard & the Lizard Wizard - Flying Microtonal Banana (8.5)

King Gizzard & the Lizard Wizard - Murder of the Universe (8.5)

Algiers - The Underside of Power (8)

Thurston Moore - Rock n Roll Consciousness (8)

Piano Magic - Closure (8)

LCD Soundsystem - American Dream (8)

Jay-Jay Johanson - Bury the Hatchet (8)

Robert Plant - Carry Fire (7.5)

Nadine Shah - Holiday destination (7.5)

The Black Angels - Death Song (7.5)

Grizzly Bear - Painted Ruins (7.5)

Brand New - Science Fiction (7.5)

King Gizzard & the Lizard Wizard / Mild High Club - Sketches of Brunswick East (7.5)

Roger Waters - Is this the life we really want ? (7.5)

Mark Lanegan Band - Gargoyle (7.5)

The National - Sleep Well Beast (7,5)

King Krule - The Ooz (7)

Shannon Wright - Division (7)

Temples - Volcano (7)

The Clientele - Music for the Ages of Miracles (7)

Queens of The Stone Age - Villains (7)

Slowdive - Slowdive (7)

Lana Del Rey - Lust for Life (7)

The War on Drugs - A Deeper Understanding (7)

Mac DeMarco - This Old Dog (7)

The Afghan Whigs - In Spades (7)

Nicole Atkins - Goodnight Rhonda Lee (7)

Goldfrapp - Silver Eye (7)

Beck - Colors (6.5)

Kevin Morby - City Music (6.5)

Liars - TFCF (6)

Mogwai - Every Country's Sun (6)

The Horrors - V (5.5)

Martin Carr - New Shapes of Life (5.5)

Wolf Parade - Cry Cry Cry (5.5)

 

Electro

 

Kangding Ray - Hyper Opal Mantis (9)

Shackleton & Vengeance Tenfold - Sferic Ghosts Transmits (8)

Perturbator - New Model (8)

Clark - Death Peak (7.5)

Ulver - The Assassination of Julius Caesar (7.5)

Nathan Fake - Providence (7.5)

Dopplereffekt - Cellular Automata (7)

Gas - Narkopop (7)

High Plains - Cinderland (7)

Richard Spaven - The Self (7)

Infected Mushroom - Return to the Sauce (7)

Porter Ricks - Anguilla Electrica (6.5)

Daniel Deluxe - Desync OST (6)

Sinjin Hawke - First Opus (5.5)

Laurel Halo - Dust (5)

 

Folk

 

Susanne Sundfor - Music for People in Trouble (8)

James Elkington - Wintres Woma (8)

Andy McLeod - In the Light of the Day (7.5)

The Hill and Wood - When you go (7.5)

Tompkins Square - Endless (7)

Jake Xerxes Fussell - What in the natural world (7)

Iron & Wine - Beast Epic (6.5)

The Weather Station - The Weather Station (6)

 

Rap

 

Dizzee Rascal - Raskit (8.5)

Vince Staples - Big Fish Theory (8)

Dälek - Endangered Philosophies (7.5)

Milo - Who Told You to Think ??!!?!?!?! (7.5)

Your Old Droog - Packs (7.5)

Raekwon - The Wild (7.5)

Vas / Ill Clinton - V for Vigoda (7)

Sean Price - Imperius Rex (7)

Damu the Fudgemunk - Vignettes (6.5)

Brockhampton - Saturation (6.5)

The Doppelgangaz - Dopp Hopp (6.5)

 

Hard, Metal

 

Circle - Terminal (7.5)

Elder - Reflections of a Floating World (6)

 

Jazz

 

Tony Allen - The Source (8)

Omer Klein - Sleepwalkers (8)

Daniel Herskedal - The Roc (7.5)

Lizz Wright - Grace (5.5)

 

Soundtracks

 

Hans Zimmer - Dunkerque (8)

Trent Reznor & Atticus Ross - Patriots Day (8)

Marco Beltrami - Logan OST (8)

Oneohtrix Point Never - Good Times OST (8)

Dean Hurley - Anthology Resource vol. 1 (8)  

Aesop Rock - Bushwick OST (7)

 

Divers

 

Dale Cooper Quartet & the Dictaphones - Astrild Astrild (8.5)

The Moon & the Nightspirit - Metanoia (8)

 

 

 

A venir :

 

Brockhampton - Saturation II (

Laibach - Also Sprach Zarathustra (

Mastodon - Emperor of Sand (

Pond - The Weather (

Phuture Doom - II (

Lee Ranaldo - Electric Trim (

Brian Jonestown Massacre - Don't Get Lost (

Ben Frost - Fortitude OST (

Nick Cave & Warren Ellis - Wind River OST (

Palmer Eldritch - Natural Disaster (

Public Enemy - Nothing is Quick in the Desert (

Ricardo Villalobos - Empirical House (

Alberich - Borgia (

Kendrick Lamar - Damn (

Spoon - Hot Thoughts (

M-Dot - egO anD The eneMy (

Ugly Beauties - Strange Attractors (

PVRIS - All we know of Heaven, all we need of Hell (

Brian Eno - Reflection (

Jon Ekstrand - Life OST (

Billy Woods - Known Unknowns (

Phil Western - Neuro-Plastique (

Black Sun Empire - The Wrong Room (

Radio Slave - Feel the Same (

Goldie - The Journey Man (

PVT - New Spirit (

Godspeed You! Black Emperor - Luciferian Towers (

Priests - Nothing Feels Natural (

Gary Numan - Savage (Songs from a broken world) (

Marilyn Manson - Heaven Upside Down (

Sàmhach String Quartet - Sàmhach Quartet (

 

 

Repost 0
Published by G.T. - dans Classements
commenter cet article
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 18:21

Cela fait un an que je n'ai rien publié... il était grand temps de m'y remettre... Pour commencer tranquillement, ma playlist annuelle, suivie très vite du classement des albums de 2017. Et d'un article plus dense avant la fin de l'année (peut-être même 2, soyons fous...)

Une petite quarantaine de titres dans cette playlist, qui va sans doute rapidement s'étoffer, il me reste encore pas mal d'albums à écouter...

 

 

Repost 0
Published by G.T. - dans Playlist
commenter cet article
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 21:28
Rev. Tom Frost - Mysteries & Manners

Encore une chronique d’un album du Rev. Tom Frost ? Ce blog en semi-coma ne sera-t-il bientôt plus alimenté que de classements d’albums, nécrologies et chroniques du Reverend ? Pas uniquement, rassurez-vous, je suis en train de préparer un nouveau dossier (ça faisait longtemps). Mais puisque le Reverend est presque aussi rapide à sortir un album que je suis lent ces temps-ci à pondre un article, inévitablement, il est omniprésent dans ces pages… Je pourrais aussi ne pas faire de chroniques de chacun de ses albums, me direz-vous, surtout s’il en sort autant… Mais tous ses albums le méritent bien, et celui-là est carrément son meilleur (je sais, je le dis à chaque fois, mais chaque album est réellement meilleur que le précédent, et là, il franchit même un nouveau pallier). Le rock rageur et débraillé tel que je l’aime, j’en parle, et lui le fait. Alors plutôt que de continuer à écrire sur ce blog encore de longs discours sur le rock, le blues, ou le blues-rock, mieux vaut vous inciter à écouter à écouter la bonne parole du Reverend…

 

D’ordinaire, lorsqu’on reprend de vieilles chansons, c’est pour les mettre au goût du jour. Un travail d’affinage, de « lissage »… le Reverend, lui, est plutôt dans le « dé-lissage ». Ses quelques reprises donnent plutôt l’impression de tirer ces chansons hors du studio où elles ont été enregistrées pour virer leurs couches de vernis et les ramener dans la cambrousse… le premier titre de l’album, une reprise crépusculaire du Tall Oak Tree de Dorsey Burnette, en est la parfaite illustration.

 

l’original :

version Rev. Tom Frost :

(Comme d’habitude, il joue de tous les instruments sur l’album, sauf sax et trompette)

 

Avec ce premier titre, on démarre relativement tranquillement, le voyage ne se fait pas à bord d’une voiture dernier cri, faut un peu de temps que le moteur chauffe… mais une fois lancé, c’est bruyant et ça secoue, sensations fortes assurées. Du 2° au 7° titre, c’est un road-trip sans freins à 100 à l’heure (en miles, pas en km/h), sur une autoroute en plein cœur de l’Amérique. J’ai entendu de bons disques cette année, même de très bons, mais pas grand-chose d’aussi intense (de quoi me faire oublier la déception du mollasson dernier Nick Cave)…

 

La preuve avec l'excellent Golden Days, Red Hot Night :

A la moitié de l’album, on sort de l’autoroute pour s'aventurer dans un mystérieux bled paumé (le funèbre Dead Fun, une autre de ses compos les plus réussies), quelques rayons de lumière pour réchauffer l’atmosphère (la reprise de That Lucky Old Sun) et souffler un peu (avant le puissant High Love). Balade dans une ville-fantôme (A Stranger Called Dragon), fantôme jusqu'à ce que l’on ouvre la porte du bar de la ville, toute la population y est regroupée dans un état d’ébriété particulièrement avancé.

 

Hey, Brother, Pour The Wine, version Dean Martin

La reprise du Reverend, où l’on ne lésine pas sur le whisky entre deux verres de vin…

Petite ville d’une Amérique intemporelle et marginale loin de l’Amérique de Trump et de celle de Clinton. Refuge de bikers, bluesmen, bandits en cavale, hiboux maléfiques, preachers avec bible dans une main, colt dans l’autre…  Twin Peaks meets Sons of Anarchy dans un épisode co-réalisé par Tim Burton et Georges A. Romero. Mais s’il fallait filer à tout prix la métaphore cinématographique, je dirais que cet album est son plus tarentinien (tarantinesque ? taranteigneux serait plus adéquat…) Non pas qu’il sonne réellement comme une BO de Tarantino, c’est plutôt par l’esprit qu’il en est proche… Nerveux, mal élevé, jubilatoire et complètement décomplexé. Une bonne grosse claque qui fait beaucoup, beaucoup de bien.

 

 

Mysteries & Manners, contrairement aux précédents, n’est pas sur spotify. Et pour l'acheter c'est sur son site : Rev. Tom Frost Store (ou sur Itunes, amazon) Vous hésitez ? Réécoutez, à fond, Golden Days, Red Hot Night (3 vidéos plus haut), l'album regorge de titres de cette qualité et de cette intensité...  

Repost 0
Published by G.T.
commenter cet article