Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 13:29

Raumklang      07/2012

 

Pandora's Black Book - Divergent

Des noms de genres et sous-genres, l’électro, comme pas mal de styles musicaux, en fourmille. Mais les adjectifs qui permettraient de définir plus précisément tel ou tel type de musique manquent – parfois - cruellement. Ce Divergent de Pandora’s Black Box en est un bon exemple. Aucun mot ne me semble vraiment pertinent pour bien définir cet album. Sombre ? Certes, c’est sombre. Mais des musiques aussi différentes que Mezzanine de Massive Attack, South of Heaven de Slayer, Gutter Tactics de Dälek ou le quatuor n°8 de Schostakovitch le sont aussi, ça ne nous dit pas grand-chose en fin de compte. Mystérieux, envoûtant, trouble, froid ? Autant de mots qui correspondent bien à Divergent, mais qui restent dans ce vocabulaire d’humeurs et sensations qui ne nous éclairent toujours pas suffisamment. Atmosphérique ? Le problème avec « atmosphérique », c’est qu’on imagine une musique plutôt répétitive, statique et monotone, ce qui n’est pas le cas de cet album. Pourtant, il est bien question d’atmosphères ici… mais des atmosphères qui semblent nous raconter une histoire, dévoiler un univers… Une musique "atmosphérico-narrative" ? C’est un peu lourd, mais on se rapproche, et on s’en contentera pour le moment. Un mot qui manque cruellement car, du classique à l’électro, beaucoup de musiques instrumentales, et souvent parmi les plus grands chefs-d’œuvre, sont dans cette lignée.

 

Une musique peut nous charmer par ses mélodies et harmonies agréables, nous interpeller par ses audaces, nous conduire à une forme de transe par son intensité et ses rythmes frénétiques, nous englober dans une bulle de sons comme la musique dite « d’ambiance »… mais, de mon point de vue, là où la musique est la plus fascinante, c’est lorsqu’elle parvient à créer véritablement un « univers ». Un univers suffisamment cohérent pour que l’on y plonge totalement, et un univers suffisamment varié et mouvant pour exciter notre imagination et que l’on puisse y greffer des histoires, situations et paysages divers… et c’est exactement ce que fait « Pandora’s Black Book » sur ce très bel album d’électro. Qui, avec le Moments in Time de The Carapace, se dispute la place d’album de l’année dans mon classement 

 

Pandora’s Black Book est une des facettes de James Church, musicien électro dont on ne s’étonnera pas, à l’écoute de ses oeuvres, qu’il vienne d’Alaska… Sous le pseudo de Lucidstatic, ses albums sont plus bruitistes, glitch, indus… mais c’est son travail sous le nom de Pandora’s Black Book qui est à mon sens le plus captivant. Une musique particulièrement planante, riche et futuriste. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne chôme pas. Deux albums de Pandora’s Black Book cette année (Divergent en juillet, The Fall en mars), et un de Lucidstatic (The Wreckage en février). Un artiste très prolifique, qui parvient sur chaque album à maintenir un haut niveau de qualité, ça mérite d’être doublement salué…

 

 

 

  

 

Tous les albums de Pandora’s Black Book sur Bandcamp

  

Tous les albums de Lucidstatic sur Bandcamp

    

La chronique de Divergent sur Chroniques Electroniques 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Electro
commenter cet article

commentaires