Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 17:52

the-knife---shaking-the-habitual.jpeg

Plus réjouissant encore que les artistes qui, albums après albums, confirment le bien que l’on pensait d’eux, il y a ceux qui nous font mentir. Ceux que l’on considérait comme complètement surestimés ou sans grand intérêt, et qui nous obligent à réviser notre jugement. Il y a bien un petit quelque chose de légèrement énervant dans ce cas ; on est plus à notre aise avec des lignes de démarcations claires entre les bons groupes et les mauvais, mais ce changement de point de vue est au fond beaucoup moins dérangeant qu'il n'est rassurant sur notre capacité à juger de la qualité d’un artiste, et à dépasser nos préjugés (ce qui revient à ce que je disais dans ma chronique de l’album de Guillaume Perret).

Le duo electro-pop suédois The Knife était jusqu’alors pour moi un exemple-type de groupe hype surestimé (pléonasme). S’il fallait trouver un terme pour définir ce genre de groupes, j’opterais pour… "p-arty". Pseudo arty, avec quelques petites originalités sonores et harmoniques, mais surtout « party », trop de retape, de superficialité et de maniérisme pour être honnête. Les quelques prétentions artistiques semblant ne servir que de paravent : tirer l’auditeur vers le bas en lui faisant croire qu’on le tire vers le haut. Une soirée où les convives dansent sur des gros tubes débiles des années 80, peu importe qu'ils soient cultivés et fringués avec classe, ça n’en reste pas moins une fête à la con…

C’est bien dans cette optique que se situent à mon sens Deep Cuts (2003) et Silent Shout (2006, la « hype » de l’époque) de The Knife. En 2010, sur Tomorrow, in a Year, projet un peu particulier avec Mt. Sims et Planningtorock, The Knife met de côté la « p-arty » pour s’orienter vers une musique plus expérimentale et beaucoup moins électro-pop. Pas inintéressant, mais pas complètement convaincant non plus. Et cette année, divine surprise, The Knife revient avec un des albums électro les plus riches et marquants de ces derniers mois. Fini de jouer, fini de poser, fini de faire semblant de tirer l’auditeur vers le haut en le tirant par le bas. The Knife semble n’en avoir vraiment plus rien à carrer de la hype et des attentes frivoles du public, ils osent, déroutent et gagnent considérablement en profondeur, en musicalité et en densité. On retrouve certes toujours quelques gimmicks un peu maniérés, mais au lieu de tirer vers le bas, ce sont eux qui sont tirés vers le haut par un album passionnant. Un album qui se mérite, et qui mérite une écoute attentive et à un bon volume pour en saisir toutes les subtilités. Sous le vernis pseudo-arty de leurs précédents albums, le vide ou presque, sous celui de leur dernier album, une vraie richesse musicale.

L’album est une belle claque, mais ce n'est pas non plus un chef-d’œuvre. Son défaut majeur : le mélange de plages d’ambient avec des morceaux électro-pop beaucoup plus nerveux et foisonnants. Dans l’absolu, alterner des morceaux intenses avec d’autres planants n’est pas un défaut, ça peut très bien fonctionner, comme c’est le cas dans le génial Druqks d’Aphex Twin. Les plages de piano délicates et mélancoliques permettaient de souffler un peu et repartir de plus belle. Le problème, c’est qu’ici les morceaux ambient sont longs, ce qui ne peut que faire perdre le fil à l’auditeur. Mais ce défaut dans la cohérence est excusable, c’est le prix à payer pour un album réellement audacieux. Car plutôt qu’un album parfaitement homogène où rien ne dépasse, pas même l’inspiration, mieux vaut toujours un album un peu bancal, mais qui ose et a de l'ambition... et c'est bien dans cette catégorie que se trouve le bien nommé Shaking the Habitual.

Un des tous meilleurs morceaux de ce début d'année :

The Knife - Wraps your Arms Around Me

 

L'album en écoute sur grooveshark.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Electro
commenter cet article

commentaires

GT 05/05/2013 22:53


MATTY : Pas c'accord, ce n'est pas de la "caricature", il y a de l'audace, de la densité, et de la musicalité. Après, on
aime ou pas...  

Matty 05/05/2013 00:40


Wah cet album est pourtant plus mauvais encore que les deux précédents réunis. De la caricature arty à 100%.

GT 30/04/2013 20:12


ARNO : Eh bien ça me rassure qu'un autre amateur d'électro ici trouve aussi ce nouvel album de The Knife particulièrement
intéressant !

Arno 30/04/2013 11:05


J'écoute toujours avant de lire ton commentaire... et 100% d'accord. Une belle claque aussi... mais c'est vrai que c''est pas top pour certain enchainement. Mais vraiment audacieux et réussi...
et pas trop inacessible non plus... bien doser... bonne découverte