Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 15:29

Ces 3 derniers mois ont vu le retour plutôt réussi de 3 groupes majeurs des années 80. Non, pas les clowns du film du même nom, on parle ici d’artistes, et non des moindres : PIL, Dead Can Dance et Public Enemy. Soit trois des groupes les plus novateurs et marquants de ces dernières décennies.

Que faire après le punk ? Alors que, d’ordinaire, les initiateurs d’un nouveau genre se retrouvent dépassés quelques années après par de nouveaux styles musicaux, peinant à se renouveler ou devenant à leur tour des « suiveurs » qui tentent d’intégrer les nouveaux styles en vogue, John Lydon, laissant tomber les Sex Pistols, est parvenu – et ce n’est pas un mince exploit – à initier lui-même un nouveau genre, avec le post-punk de PIL. L’influence de PIL aura été moins frappante que celle des Sex Pistols, plus souterraine, mais bien réelle… sur le trip-hop de Massive Attack, le rock indé, le post-rock, le rock expérimental, etc.

Des mélanges étonnants, limite contre-nature avec des musiques d’autres siècles et/ou d’autres continents que l’Europe et l’Amérique, le rock en fait depuis les années 60, en particulier depuis les Beatles. Souvent casse-gueule quand on n’a pas le talent des Beatles et George Martin, relevant plus de la curiosité ou de l’anecdote que d’une œuvre homogène et convaincante… mais Dead can Dance a su trouver la bonne alchimie, et créer un style véritablement original, cold-wave / gothique / mediéval / oriental / ethnique, avec la voix de Lisa Gerrard très loin du chant rock habituel, et les instruments  rares et anciens de Brendan Perry.  

S’il y a bien eu un nouveau genre fondamental dans les années 80, c’est le rap. Et s’il y a bien un groupe référence du genre dans les années 80, c’est Public Enemy…

Un album indispensable de chacun :

PIL - Metal Box (1979)

Dead Can Dance - Spleen and Ideal (1985)

Public Enemy - Fear of a Dark Planet (1989)

Certes, ces trois groupes essentiels ne reviennent pas en 2012 avec un album aussi « révolutionnaire » ou marquant que ce qu’ils ont pu faire dans les années 80. Mais, au bout de 3 décennies, arriver encore à sortir de bons albums qui n’ont pas à rougir face aux nouveaux grands groupes actuels, c’est déjà énorme dans le monde très éphémère des musiques populaires.

Leurs derniers albums en écoute :

PiL---This-is-PiL.jpg

PIL – This is PIL

Dead-can-dance---anastasis.jpg

Dead Can Dance - Anastasis

Public-Enemy---Most-of-my-Heroes-still-don-t-appear-on-.jpg

Public Enemy – Most of my Heroes still don’t appear on no Stamp

 

Notons aussi que quelques autres groupes des années 80 ont cette année aussi sorti des albums tout à fait honorables :

Killing Joke - MMXII

And Also the Trees – Hunter not the Hunted

Guided By Voices – Let’s go eat the Factory

The Flaming Lips - The Flaming Lips & Heady Fwends

 

Au fond, pourquoi écouter de jeunes groupes bloqués sur le revival 80’s… alors que les « originaux » ont toujours des choses à dire…

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Rock
commenter cet article

commentaires

elnorton 25/11/2012 20:47


On prendra soin de ne pas oublier Dinosaur Jr parmi ces groupes des 80's qui signent un très grand album en 2012.

GT 25/11/2012 15:47


Eh bien n'hésitez surtout pas à aller les noter dans le Classement des blogueurs !


http://classementdesblogueurs.fr/WordPress3/

Vlad 23/11/2012 21:38


Complètement d'accord pour le dernier album de Killing Joke !

les cafards 23/11/2012 14:09


complètement OK sur PIL !

Moumou 21/11/2012 22:59


Trop cool l'album des Flaming Lips, y'a Kesha, je vais vite écouter !


 


Sinon PiL c'est tellement un groupe majeur des 80's que tu nous conseilles un album de 79 ?  Je me sens légérement floué là

GT 18/11/2012 14:17


THOM : Je suis encore à peu près d'accord^^ Guided By Voices s'est tout de même fait remarquer à la fin des années 80, mais pour
les Flaming Lips, c'est vrai, d'ailleurs, je pensais préciser (puis j'ai oublié au moment de publier l'article) que c'était plus un groupe des 90's même s'ils ont débuté dans les années 80...
mais bon, c'était surtout l'occasion de mettre en lien leur dernier album que je trouve vraiment bien, avec de sacrés "Fwends"...

Thomas 18/11/2012 10:08


Heureusement qu'il y a DCD, on a perdu l'habitude d'être d'accord, je ne sais pas comment je l'aurais vécu :-)


 


Tiens pendant que j'y pense : les  jeunes qui te lisent, il faut tout de même leur dire (je m'en charge ^^) qu'AATT est un cas très particulier, vu que d'une part sa musique actuelle n'a
quasiment rien à voir avec celle qu'il jouait durant sa période 80's et surtout que, d'autre part, c'était un groupe relativement quelconque à l'époque, n'apportant strictement rien au genre et
qui, d'ailleurs, était la risée des fans goth à l'époque. Dans le fond, l'AATT qu'on aime aujourd'hui (celui du très beau Listen to the Rag & Bone Man et du splendide Driftwood), c'est
presque un groupe des années 2000 (son premier grand album étant - à mon avis - Further from the Truth en... 2003).


 


Sinon, j'ai aussi un peu de mal à considérer GbV et les Lips  comme des groupes des années 80, la scène alternative US de la fin eighthies, pour moi, c'est déjà un peu les 90's, surtout dans
le cas de groupes n'ayant finalement publié qu'une poignée de disques durant les années 80 et qui vont réellement exploser vers 92/93. Un peu comme de dire que Cure ou les Banshees sont des
groupes des années 70, quoi... c'est factuellement vrai, si je puis dire, mais musicalement faux, en tout cas pour GbV (la période indé-alterno des Lips ne représente qu'une partie de leur
carrière, à la limite pourquoi pas, d'autant que leurs premiers classiques sont bel et bien parus dans les 80s. A  la rigueur, dirons-nous ^^)

GT 17/11/2012 22:04


THOM : A part sur Dead can Dance, je suis d'accord avec à peu près tout... oui, la conclusion est un brin trompeuse, plutôt que
"les", j'aurais dû écrire "certains originaux ont encore des choses à dire"... car il est sûr que dans la majorité des cas de reformation (ou de "vieux groupes"), il se passe ce que tu décris, on
navigue entre le pathétique et l'insipide. C'est pourquoi, lorsque certains parviennent à sortir encore de bons albums plusieurs décennies après leurs premiers, c'est d'autant plus à saluer...

Thomas 17/11/2012 20:10


Au-delà du fait que Dead Can Dance fait à mon sens partie des trucs les plus dégueulasses et prétentieux des années 80, au point de me donner envie de me téléporter dans les seventies, je ne
logerais tout de même pas tous ces groupes à la même enseigne. Le retour de PiL est vraiment celui qui m'a le plus étonné, pas seulement par sa qualité, mais aussi parce que le groupe y fait
preuve d'un certain courage artistique, d'une vraie envie de proposer quelque chose en 2012, ce qui est très rare avec ce genre de reformations. Le résultat est finalement relativement
dispensable, mais il y a de vraies idées.

En comparaison, le retour de Public Enemy (qui n'en est pas un, puisque le groupe n'a jamais arrêté et a tout de même publié trois albums - et demi - ces dernières années) est tout de même
beaucoup plus convenu. Efficace, bien fichu, mais pas plus.

Quant à la conclusion, elle est un brin trompeuse, parce qu'on peut citer sans problème vingt groupes des années 80 encore actifs ou reformés récemment qui semblent juste pathétiques à côté des
groupes revival de cette époque ;) On ne va pas faire une règle d'une exception : la plupart du temps, les vieux groupes sont avant tout des vieux groupes, et les groupes reformés, des pompes à
fric sans âme, les uns et les autres se retrouvant généralement à pomper les groupes qui pompent leur back catalogue (pensée émue pour le pitoyable come-back de Magazine en écrivant ces lignes).
Et non le contraire ^^