Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 19:45

L’heure des bilans de l’année est arrivée, commençons par une playlist des meilleures chansons de 2013. Dans l’esprit fédérateur qui sied, paraît-il, à cette période de Noël, une playlist éclectique (folk, rock, rap, electro, fado) composée de chansons relativement accessibles (donc pas de Clipping). Je précise bien « relativement », ce n’est certes pas la playlist idéale pour accompagner dans la joie et la bonne humeur un repas de Noël en famille, mais une playlist qui devrait tout de même satisfaire les amateurs de bonnes chansons…

Vous connaissez mon goût pour la musique instrumentale, mais il ne s’agit ici que de chansons, je ferai plus tard une playlist electro en grande partie instrumentale.

J’étais parti pour « 2013 en 10 chansons », ça sonnait bien… puis, ne réussissant pas à réduire à 10, « 2013 en 13 chansons »… mais pourquoi diable se limiter et virer d’excellentes chansons, je vous en propose donc 18 :

 

(Si on m’avait dit il y a encore peu qu’une chanson de Johnny Marr et une de Kanye West seraient dans mon best-of de l’année…)

 

Les chansons de 2013 :

 

Folk : Matt Elliott – Again

Folk / Americana / country : Sarah Jarosz – Over the Edge

Rock / Cold wave : Girls Names – Drawing Lines

Folk : Mazzy Star – California

Rap : Inspectah Deck – Czar Refaeli

Rock / pop-rock : Johnny Marr – New Town Velocity

Synthpop / Electro-pop : John Grant – Why don’t you love me anymore

Folk : Goldfrapp – Annabel

Fado : Ana Moura – Amor Afoito

Donwtempo : The Knife – Wrap your arms around me (chronique de l’album)

Rock : Queens of the Stone Age – I Appear Missing

Rock / Dream pop : The Flaming Lips – Be free, a way

Electro-pop : Woodkid – Iron

Rap : Kanye West – New Slaves

Pop-folk : Agnes Obel – Words are dead

Rock / psyché : Primal Scream – River of Pain

Ballade Blues-rock : Nick Cave – Higgs Boson Blues

Rap : Alchemist & Prodigy - Confessions

 

La playlist 2013 complète (avec plus de 130 titres, pour les gourmands...)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Classements
commenter cet article

commentaires

elnorton 04/01/2014 22:25


En effet, je vois plus clair sur la façon que tu as de créer une playlist. Pas si éloignée que ça de la mienne finalement, j'essaie de dispatcher les morceaux les plus accessibles et ceux plus
ambitieux (bien que l'un et l'autre puissent parfois aller de pair).


La petite différence que je verrais, c'est qu'en termes de genre, je fais parfois des petits groupements (un Ghostpoet et un Tricky qui s'enchaînent par exemple). J'imaginais que tu étudiais les
transitions entre les atmosphères des morceaux pour que l'un "réponde" à son prédécesseur, je ne sais pas si j'arrive à être clair.


Le Teardrop de Massive Attack est un bon exemple effectivement, même si j'ai tellement écouté ce disque (et sans passer le morceau) qu'il me semble faire partie du "tout" au final et ne pas
dénaturer l'ensemble, malgré une ambiance moins sombre que le reste de l'oeuvre.

GT 02/01/2014 00:51


ELNORTON : A quels albums tu penses quand tu évoques ceux dont certains passages cassent un peu l'ambiance ?


Le premier qui me vient à l'esprit est un de mes albums favoris, Mezzanine de Massive Attack... dont j'adore l'ambiance sombre et hypnotique, mais il y a deux morceaux qui s'en éloignent,
Teardrop et Man Next Door... bon, c'est une époque où je n'utilisais plus quasiment plus de K7 et je l'avais de toute façon acheté en CD à sa sortie, donc je n'allais pas le "remanier"... et
c'est plus simple sur un CD, suffit de zapper pour passer au titre suivant... et à chaque fois ou presque que j'ai écouté cet album (et Dieu sait que je l'ai écouté), j'ai zappé ces deux titres.
Sinon, sur un des tous premiers albums que j'ai acheté (peut-être même le premier), Music for the Masses de Depeche Mode, en K7... il y avait 2 morceaux que je trouvais un peu mielleux, et je les
ai carrément effacés pour copier par dessus (avec un son pas terrible, puisque c'était des copies de morceaux pris à la radio) des chansons plus anciennes de Depeche Mode (Question of
Time notamment...) Bref, si trafiquer un album est un "sacrilège", je suis tombé dedans quand j'étais jeune (alors même que c'était mon groupe favori, et un des seuls albums que
j'avais...) Ensuite, j'ai très souvent fait ça avec le classique, par exemple des Etudes, Préludes ou Nocturnes de Chopin, dont je ne copiais que ceux qui m'intéressaient (en général, à peu près
tous ceux en mineur^^)


 


Sur la playlist... il n'y a pas vraiment de règles, chaque playlist a sa singularité. Mais il y a tout de même 3 facteurs qui rentrent systématiquement en compte pour moi : l'accessibilité,
la cohérence et la diversité. Même lorsque je fais des playlists un peu "pointues", j'essaie de faire en sorte qu'elles soient autant que possible abordables, dans l'enchaînement
des morceaux, par des gens n'ayant pas une grande culture musicale.


Pour prendre l'exemple de cette playlist, je commence par Matt Elliott parce que ce morceau donne le ton de la playlist, il est très mélancolique, et la plupart des chansons ici présentes le
sont... ensuite, je passe à un des morceaux les plus plaisants et les moins ténébreux, celui de Sarah Jarosz, histoire de ne pas plonger (et perdre) l'auditeur trop vite dans des abymes
de mélancolies, histoire aussi de lui faire espérer trouver quelques chansons pas trop sombres... puis Girls Name, pour avoir un morceau plus rock, Mazzy Star parce que j'adore cette
chanson, je voulais la mettre assez tôt dans la playlist, mais elle est tout de même très calme, ce pourquoi je la mets entre deux des morceaux les plus entraînants... et Girls Name en
premier, avant Inspectah Deck, parce que je pense être plus lu par des fans de rock que de rap, donc j'attends quelques morceaux avant de mettre le premier titre de rap... pour
rester encore un petit moment dans des morceaux plus entraînants, je continue avec Johnny Marr, très pop-rock et accessible, pour que ceux qui ont trouvé inspectah Deck trop "dur
et sombre" puissent retrouver quelque chose de plus agréable... même s'il est peut-être le morceau le plus accessible, je n'aurais pas mis le Johnny Marr en tout début, parce que c'est pas
forcément un style que j'aime et défends...


Il faut trouver de bons compromis, je ne peux mettre tous les titres les plus efficaces et accrocheurs au début, car dans ce cas, ce sont les auditeurs plus aventureux qui risquent de
décrocher... et ceux qui viennent ici sont en général plutôt des auditeurs exigeants, pas des fans de pop légère, hype et funky... bref, il faut chaque fois trouver un bon
équilibre... dans le cas de cette compilation de chansons, je me suis donc moins focalisé sur la recherche d'ambiances que sur des questions d'accessibilité et de diversité. Après, il y
a encore plein de paramètres que je prends en compte, mais je ne vais pas rentrer plus encore dans le détail (je pourrais même en faire un article)... et personne n'est obligé de
se creuser la tête pour les enchaînements de morceaux, je le fais parce que j'aime ça, mais l'essentiel quand on veut se lancer dans une playlist restera toujours la qualité des titres
proposés...

elnorton 31/12/2013 01:16


Sans avoir le même rapport aux compil's (j'ai pour ainsi dire pas connu l'écoute sur K7, j'ai grandi avec le CD puis le mp3), la démarche m'intéresse aussi (même si j'aurais du mal à toucher à un
album que j'adore, je verrais ça comme une forme de sacrilège). A quels albums tu penses quand tu évoques ceux dont certains passages cassent un peu l'ambiance ?


Sinon, je serais vraiment intéressé de savoir la démarche que tu as pour mettre en ordre tes playlists de façon à ce qu'elles aient une contnuité. Je me suis essayé à la démarche, justement, pour
mon blog avec là aussi la contrainte de morceaux de 2013 (rien d'original en cette fin d'année pleine de bilans). Mais, alors que je n'ai que 21 morceaux, j'ai un peu bâclé la façon dont j'ai
ordonné les morceaux. Que faire ? Enchaîner des morceaux d'artistes aux ambiances similaires pour marquer une évolution légère au risque de sombrer dans la facilité ? Faire des groupements de 3
ou 4 morceaux consécutifs par genre, mélanger un peu tout ? Bref, un casse-tête face auquel je me suis senti démuni.


 

GT 29/12/2013 21:36


ELNORTON : Sur deezer en particulier, c'est vrai qu'il était très frustrant de voir parfois la moitié des titres d'une playlist
disparaître, en quelques mois.


Je suis aussi bien plus attaché aux albums, mais il m'arrive tout de même souvent de tomber sur des titres que je trouve vraiment bons dans des albums un peu moyens (voire très moyens, voire
médiocres), albums que je ne réécouterai jamais, d'où l'intérêt pour moi de faire de longues playlists chaque année de plus d'une centaine de titres, histoire de ne pas perdre définitivement de
vue ces morceaux... et aussi de retrouver plus vite mes morceaux favoris des albums qui m'ont vraiment marqué. Et puis... j'ai presque toujours fait ça. Quand j'étais ado, je n'avais pas
d'albums (pas vraiment de moyens d'en acheter), donc, comme je l'ai plusieurs fois raconté par ici - et comme beaucoup d'autres ont dû le faire à cette période où le net n'existait pas
- je passais des heures à écouter la radio pour copier les morceaux qui me plaisaient, puis je me faisais des compils de mes compils... et même lorsque j'ai découvert la médiathèque et pu
emprunter plein de CD, je ne pouvais pas copier tout ce qui m'intéressait, donc je me faisais encore beaucoup de compils de morceaux, et copiais (ou achetais) les albums qui me marquaient le
plus. De plus, étant très sensible à la dimension atmosphérique de la musique, il arrive que sur certains très bons albums, quelques titres cassent un peu l'ambiance (pas forcément du point
de vue qualitatif tel que l'on utilise cette expression dans le langage courant, juste de la cohérence de l'ensemble), donc il m'arrive aussi régulièrement de faire des compils d'artistes ou
d'albums (ou d'oeuvres, parce que je l'ai souvent fait avec le classique). Et, à part sur les longues playlists de l'année où je mets les titres les uns après les autres au fur et à mesure de mes
découvertes (ou re-découvertes), ou sur des playlists "chronologiques", je pourrais expliquer pourquoi j'ai mis tel morceau à tel endroit et pas à tel autre (même sur des playlists de plus de 50
titres) (oui, je sais, je suis un grand malade^^) 

elnorton 29/12/2013 19:11


Oui, le système de playlist peut avoir ce type d'utilité, mais c'est accorder de l'importance à tous ces sites de streamings qui suppriment parfois quelques disques de leur répertoire. Je crois
me rappeler d'une période où Deezer avait rendu un nombre bien conséquent d'albums inaudibles de leur répertoire, par exemple.


Je pense qu'au vu de la quantité de disques qu'on est amenés à écouter, on est condamnés à oublier certains morceaux extras, et je crois d'ailleurs que c'est une bonne chose, le plaisir n'en est
que plus grand quand on remet la main dessus par la suite.


Moi, c'est surtout des listes d'album que je fais pour me rappeler des grands disques. Ca m'ennuie davantage de prendre le risque d'oublier un bon disque qu'une bonne chanson, même si le risque
d'oublier cette dernière est forcément plus grand. Vaste échange et vaste sujet que la temporalité personnelle des morceaux et disques à l'heure actuelle.

G.T. 29/12/2013 12:57


ELNORTON : Merci pour ce commentaire détaillé, et pour avoir écouté la playlist ! Je n'écoute moi non plus que peu de
playlists... à part les miennes^^ Car, au fond, la plupart du temps, c'est en premier lieu pour moi que je fais ces playlists, une manière de ne pas oublier les morceaux qui m'ont
vraiment plu (parce qu'à force d'écouter de nouveaux albums chaque jour, difficile de se souvenir de tout...) Et lorsque je faisais mes playlists à partir de deezer (jusqu'à ce que l'abonnement
devienne obligatoire et payant pour écouter sans limitation de temps), j'ai été étonné de voir que mes playlists restaient longtemps en tête de leur "top des playlists", donc je me dis qu'il
doit bien y avoir du monde qui les écoute, raison de plus pour continuer de les proposer ici... 

elnorton 25/12/2013 21:28


C'est amusant, plein d'artistes et d'albums que j'adore, mais pour lesquels je n'aurais pas sélectionné le même extrait.


Comme le Mazzy Star (j'aurais pris The Kingdom), Goldfrapp (Jo aurait ma préférence), The Flaming Lips (You, Lust), Agnès Obel (The Curse) et Nick Cave (là, impossible de trancher entre We No Wo
U R et Jubilee Street).


A côté de ça, des artistes que je n'ai jamais écouté sérieusement (sans doute à cause de mes représentations/clichés) de type Kanye West ou Woodkid.


Des inconnus (pour moi) comme Ana Moura, Girls Name et Sarah Jarosz.


Un artiste qui m'a déçu cette année (QOTSA) bien qu'un ou deux morceaux m'ont plu (pas impossible que ce soit celui que tu ai choisi).


Et des artistes pour lesquels ça devrait fonctionner, mais, impossible, ça ne le fait pas. Comme Matt Elliott (je m'ennuie quand j'écoute ses disques) ou The Knife. Parfois, des albums d'électro
avec des synthés cheaps me plaisent, c'est par exemple le cas de Saturdays=Youth de M83, alors qu'il a fait des trucs artistiquement plus intéressants que jaime moins). The Knife devrait me
plaire, d'autant plus que j'adore les collabs de Karin Dreijer avec Royksopp. Mais je n'y arrive pas (cela dit, j'ai pas écouté ce dernier opus, à la différence du dernier de Matt Elliott).


En gros, pas mal d'artistes que j'aime, mais pas représenté par mon titre phare, des artistes que je n'écouterai pas sans un exercice de ce type en raison de clichés tenaces, quelques inconnus,
et quelques uns avec lesquels je n'y arrive pas. C'est en fait tout ce que je demande à une playlist.


C'est rare que j'écoute une playlist (je considère que c'est du temps que je n'accorde pas à une oeuvre cohérente tel qu'un album), mais là je suis sacrément tenté...


Ps : Un coup je signe en tant qu'elnorton, un coup en tant que cesco, je sais jamais lequel j'utilise le plus, ces deux pseudos correspondent à la même personne en tout cas.

G.T. 24/12/2013 02:26


JOH : Ah, ça, c'est inévitable.... mais ça fait partie du jeu... le tout est de savoir zapper le plus rapidement possible^^

Joh 23/12/2013 23:11


Merci du filtrage, c'est pratique. Je n'imagine pas le nombre de merdes que tu as du écouter