Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 10:06
Il fait beau, il fait chaud, tout le monde a la tête aux vacances... et pendant ce temps-là, depuis quelques jours, s'accumulent insidieusement des lois ou projets visant à limiter la liberté du net. Loi Hadopi, contrôle et "notation" des blogs... quelques textes à lire absolument pour savoir à quoi s'attendre :

10 bonnes raisons de dire NON à la loi Hadopi !

Hadopi a été jugée contraire aux droits de l'homme par le Parlement européen, mais le gouvernement s'en fout pas mal... après DADVSI, encore une loi inutile. On ne sait pas s'il faut en rire, sachant bien que ça ne changera rien (ceux qui veulent écouter/échanger/récupérer des albums gratuitement sur le net auront toujours une longueur d'avance), ou se scandaliser. 
Penser comme Sarkozy et les majors que la loi Hadopi permettra d'enrayer la crise de l'industrie du disque, faut vraiment être naïf. Encore une idée stupide, qui va coûter cher à l'état (explication dans l'article)... et dire que Fillon racontait il y a pas si longtemps que les caisses étaient vides... 

Autre article à lire :

Non Monsieur Sarkozy, la France n'a pas inventé le copyright !

 

Mais... ce n'est pas tout ! On apprend - et là, ça ne concerne pas seulement la France - que certains députés européens sont de plus en plus favorables à un projet de contrôle des blogs :

L'Europe contre les blogs

L'article se termine avec cette petite pointe d'ironie :

De là à penser que les blogueurs ont un peu trop milité pour le Non au traité de Lisbonne, contrairement à tous les autres médias (TV, radio, presse papier), et que cela gêne certains eurodéputés, il y a un pas que nous ne franchirons pas.

Là où nous sommes plus directement concernés (bon, pas les blogs musicaux, bien entendu, mais les blogueurs français traitant de l'actualité) :

La commission de déontologie du net refait surface


Selon la ministre, cette commission « formulera des recommandations d'ordre déontologique, afin de garantir la protection des consommateurs et en particulier des enfants. Elle délivrera des labels de confiance ». La ministre n’a pas donné plus de détail sur cette institution dont le rôle va pourtant être fondamental.

En plus de définir souverainement ce qui est bon ou mauvais pour l’internaute, cette commission pourra en effet apposer des labels, des marques de confiance déontologique apposées au fer rouge sur les sites. On devine sans mal l’effet pervers puisqu’un site labélisé préférera appliquer à la lettre toute une série de règles déontologiques plutôt que de risquer la perte du label. Imagine-t-on les effets économiques ou médiatiques, si le site X ou Y perd du jour au lendemain sa précieuse étiquette ? Autant le dire, la mission et la composition de cette commission seront de toute première importance, tout comme sa position et sa porosité au regard du pouvoir central…


Ici encore, on ne sait pas trop s'il faut en rire ou se scandaliser. En rire, parce que tout ça est absurde : les gens qui fréquentent des blogs d'actualités ont généralement envie d'entendre un autre son de cloche que celui du pouvoir et des médias "officiels". Donc... un blog mal noté, c'est plutôt bon signe, cela prouve qu'il n'est pas inféodé au pouvoir, qu'on peut y trouver des infos censurés ailleurs. Les internautes ne sont pas des crétins (enfin, pas tous...), ils font des recoupements et ne prennent pas pour parole d'évangile ce qu'ils trouvent sur un blog.   

Se scandaliser... parce que ce projet va à l'encontre - comme la loi Hadopi - de l'idéal de liberté et de démocratie du net.
Il est tout de même étrange que des politiques qui se gargarisent du mot démocratie, qui trouvent formidable que tout le monde puisse voter... aient ce genre de projet. Comment peut-on trouver d'un côté "formidable'" que des gens qui ne connaissent rien à la politique, qui sont prêts à voter pour le premier démagogue venu, aient le droit d'agir réellement sur la politique du pays en glissant un bulletin dans l'urne, et de l'autre voir d'un mauvais oeil que chacun puisse donner son opinion librement ou traiter des infos comme il le souhaite ? On peut tous s'exprimer par les urnes, sans que vote d'un politologue compte plus que celui d'un type qui n'y connait rien, mais on trouve anormal que chacun commente à sa façon la politique ? De labeliser les blogs à décréter quelle info doit être relayée et quels points de vues doivent s'imposer, la frontière est mince...  


Et pourquoi pas, tant qu'on y est, une "labellisation" des blogs musicaux par l'industrie du disque ? Une notation avec des points en moins chaque fois que l'on critique tel ou tel artiste, ou pire, que l'on ose mettre un lien vers une vidéo musicale ou une chanson dont on n'a pas les droits ? Mais qui voudrait voir son blog pollué par un logo "lu et approuvé par Pascal Nègre" ? 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne 01/07/2008 18:19

C'est quand ton anniversaire, ma petite Announnette ? :-DQuoi tu ne t'en souviens pas!!! Et bien c'est vendredi évidemment...

G.T. 01/07/2008 00:25

THIERRY : Bientôt... faut le dire vite... le Tricky n'est même pas encore sorti (mais que diable fait-il sur nos disques durs ?), donc il sera pas dans le classement avant unbon bout de temps...Sinon, très belle phrase de Lennon, parfaitement en rapport avec le sujet...

Thierry 30/06/2008 22:52

Bon, ben, Tricky, c'est pas ça ... pas ça du tout !A bientôt pour une note pas très élevée :-(

Thierry 30/06/2008 12:57

Et comme l'a dit John Lennon, un jour de lucidité : "Music is everybody's possession. It's only publishers who think that people own it."

Thierry 30/06/2008 12:55

Je termine justement l'écoute d'une "complation" de Ruth Coleman (de la galaxie georgeclintonienne) et lance le Tricky, tout frais récupéré :-)

Thom 30/06/2008 12:10

C'est vrai que son regard...... et je la trouve encore plus irrésistible au naturel, personne ne porte le jean mieux qu'elle...... sinon pour revenir au sujet : de toute façon je ne télécharge pas. Jamais. Et le nouveau Tricky est vraiment excellent :-)

kfigaro 30/06/2008 10:57

LOL ! ;) en fait la 1ère photo (où on voyait justement bien son regard, si, si...) a été coupé, j'y suis pour rien là !! bon OK je sors...

G.T. 30/06/2008 10:31

fred-zibalo : Désolé, j'avais loupé ton commentaire.Alors... pour te "consoler"" un minimum, ce n'est pas "53 % des français" qui ont voté pour lui, mais 53% des votants... tout de même une nuance à prendren en compte, ça fait moins de la moitié des français.Merci de ta visite.K. et THOM : Va falloir vous calmer... je prépare deux grands seaux d'eau :-)(K. : c'est vraiment son regard que tu voulais mettre ici en évidence ? Parce que le mien à tendance à plonger devant ces photos, et je ne vois plus trop les yeux... je me prépare un 3° seau d'eau :-) )

kfigaro 30/06/2008 09:38

elle a un regard à se damner à jamais !!! argggg, punaise quand je pense que tu l'as frôlé !!! :)

quelques photos pour te rappeler tout ça :




Thom 29/06/2008 23:25

le bol que tu as eu !!!!Et le pire, c'est que j'étais en train d'écouter son disque... ça m'a fait un peu comme une apparition ! Elle m'a bousculé, en plus. Tu te rends compte ? Elle m'a touché !!! Et moi j'avais mon costar à la main, je me suis retourné : "Hé oh ! Doucem... oooooooooh... bonj... bonjour Emm... enchant..."... j'en souris encore niaisement rien que d'y penser.

Thom 29/06/2008 20:25

C'est quand ton anniversaire, ma petite Announnette ? :-D

kfig 29/06/2008 20:03

>Thom : aaaaaah... bien entendu ! Figure-toi qu'un jour,
>par le plus grand des hasards, j'ai eu l'occasion de faire
>un Paris - Lyon en tête à tête avec elle, et...
>enfin bref, je m'arrête, je sens que les larmes me montent

argggggg... punaise, il faudrait que je prenne plus souvent le train moi !!!! le bol que tu as eu !!!!

G.T. 29/06/2008 19:26

THOM : Mon frère, tu veux dire... notre soeur ? :-)ANNE : ça, c'est le rôle des oncles de faire ce genre de cadeau... Demande donc à "l'oncle Thom"... Le père est juste là pour te dire de bien faire tes devoirs, de ne pas rentrer tard le soir et t'empêcher de sortir avec n'importe qui (oui, j'ai une vision très limitée du rôle du père :-) )

Anne 29/06/2008 19:01

le petit cadeau

Anne 29/06/2008 18:58

Vous savez on va mettre tout le monde d'accord:Celui-qui m'offre ce petit cadeau de rien du tout aura pour l'éternité une place unique dans mon coeur: http://cgi.befr.ebay.be/CAPTAIN-BEEFHEART-Safe-As-Milk-buddah-USA-Promo-Stereo_W0QQitemZ200226559714QQihZ010QQcategoryZ306QQcmdZViewItemFaites peter les encheres!!!!

Thom 29/06/2008 16:28

Oui... mais on sait bien toi et moi que les tontons ont une importance capitale dans la vie des progénitures de leurs frères ;-)Et maintenant la réponse que tu attends de pied ferme :Mouais... sa soeur est mieux, tout de même (ne tapez pas, je plaisante, je plaisante !)  Mais non, on ne va pas te taper. C'est plutôt ta sœur qu'on va se... euh non - rien :-/

G.T. 29/06/2008 02:12

THIERRY : C'est tout à fait ça :-)THOM et K. : Emmanuelle Seigner ? Mouais... sa soeur est mieux, tout de même (ne tapez pas, je plaisante, je plaisante !) THOM : Anne n'est pas "notre progéniture", c'est MA progéniture... tu n'es que son "tonton Thom", ne l'oublie pas...

Thom 29/06/2008 00:41

Anne >>> je t'en prie - c'est nous qui sommes fiers de notre progéniture ;-)K. >>> aaaaaah... bien entendu ! Figure-toi qu'un jour, par le plus grand des hasards, j'ai eu l'occasion de faire un Paris - Lyon en tête à tête avec elle, et... enfin bref, je m'arrête, je sens que les larmes me montent. C'est bien la seule fois où un Paris - Lyon m'a semblé trop court...

kfigaro 28/06/2008 23:15

>noooooon... pas Emmanuelle, quand même !
>Pense un peu aux copains :-(

la sublime Emmanuelle Seigner I presume ?? ahh là là quelle beauté cette femme, bon sang !! punaise mais quelque chance il a ce vieux cochon de Polanski !!

Anne 28/06/2008 22:53

Thom: Arf je suis démaquée et moi qui avais cru brouiller les pistes en inventant avoir des parents complètement insensible à la musique! En tout cas merci ca fait très plaisir!

Thom 28/06/2008 14:28

Anne >>> "Je suis tout à fait d'accord avec toi, je pense que même si le
téléchargement n'existait pas encore je serais tombée dedans un jour ou
l'autre." Ouf ! J'avais cru que tu avais dit l'inverse dans ton commentaire précédent... par contre je vais te demander d'arrêter de poster des réactions aussi vives, intéressantes et intelligentes... les gens vont finir par s'en apercevoir, tu sais. Que tu es la fille de G.T. (c'est à dire ma filleule) :-DG.T. >>> "Mais les autres, s'ils pouvaient disparaître avec les majors, je serais le premier à déboucher le champagne !" ... noooooon... pas Emmanuelle, quand même ! Pense un peu aux copains :-(

Thierry 27/06/2008 15:42

G.T. : J'en conclus donc qu'il n'est pas plus difficile de la mauvaise électro que du mauvais folk ... qui, même très mauvais, est certainement plus écoutable que de la très mauvaise électro. Enfin, ça dépend des oreilles, n'est-ce pas ?

kfigaro 27/06/2008 14:36

>Pfff... Deux pages complètes sur un sujet passionnant,
>mais c'est épuisant à lire ! Faut pas être en retard chez G.T.
>la sanction est immédiate.

je confirme !!! :)

>Mais cela existe déjà non ? Les cookies c'est quoi ?
>Et c'est utile pour quoi ? La publicité ?

Les cookies ne servent que comme "relais" pour les sites que tu visites régulièrement et pour conserver en mémoire tes "préférences" d'utilisateur (exactement comme les préférences des logiciels de bureautique que tu utilises). Techniquement un cookies est absolument incapable de relever ta véritable identité, il peut uniquement garder une trace de ton IP, de tes habitudes d'achats, etc... mais il ne permet pas d'accéder à un "historique" absolu de tout ce que tu fais avec ton ordinateur, aux adresses URL que tu rentres, etc...

fred-zibalo 27/06/2008 14:34

salut GTje viens de lire ton article, et je suis bien d'accord avec toi...je suis contre la Negreattitude et ses produits à deux sous (chers qd m), qui respirent et sentent plus l'argent staracamediqué que l'esprit de la musique.c'est d'abord contre ça qu'il faut lutter. N'achetons pas les disques de chez Universal, detruisons les.remarque, quand on voit les disques sortis des derniers gagnants de ces emisions tele crochet et star ac, c'est plutot eux qui se detruisent eux-mêmes!!!les bougres ! (rires)Malheureusement, le pouvoir en place, dispose ses pions partout, et recherche à controler, pour certainenement, reduire la parole au contre-pouvoir. L'allienation en douceur. C'est ce qui se passe avec le service public et avec chaines publiques télévisées, c'est maintenant mieux controler pour reprehender, il faut penser comme nous, c'est ça la bonne parole, après on reformate quand c'est possible,  on remet sur le rail et on repart. il faut alliener  le petit pour enrichir le gros. Oh lala, quand je me relis, je me dis que je ne suis pas très optimiste .... mais non, ...m'enfin, je me dis qu'il y a 53 % de français qui ont voté pour lui, et ça m'effraie toujours autant...Bravo à toi pour cet article... j'ai créé un blog musical, tu y es le bienvenu.a+fred-zibalo

G.T. 27/06/2008 14:33

THOM : Et encore, t'imagines même pas l'étape suivante, où la puce dans le cerveau, par un savant calcul en fonction de ta disponibilité pour écouter de la musique, ton humeur du moment, la quantité de plaisir ressentie précédemment lors d'écoutes de tel ou tel genre, tel ou tel artiste... enverra un message au pc qui enverra directement les musiques adéquates... une playlist évolutive, qu'elle modifiera selon le plaisir ou déplaisir ressenti pendant l'écoute...  THIERRY : L'électro n'est pas plus louche que le reste... il y a plein de "bidouilleurs" de grant talent, si on n'est pas insensible à cette musique.CHRISTIAN : Et Thom ou moi qui pensions nous faire l'avocat du diable dans de précédents commentaires... on a trouvé notre maître ! :-)ANNE : Encore une fois, je suis totalement d'accord avec toi... et merci pour la liste, assez évclairante, en effet. Pas étonné d'y trouver... tous ceux que je n'aime pas - voire déteste - à part Keren Ann, Zita Swoon et Bashung... ou Rachid Taha, Abd Al malik et Arthur H, que je connais peu. Mais les autres, s'ils pouvaient disparaître avec les majors, je serais le premier à déboucher le champagne !

Anne 27/06/2008 11:26

Thom: Donc tu peux te rassurer: ce n'est pas le téléchargement qui a transcendé ta passion, plutôt ta passion qui a transcendé le téléchargement ;) Je suis tout à fait d'accord avec toi, je pense que même si le téléchargement n'existait pas encore je serais tombée dedans un jour ou l'autre. Mais de là à écouter tous les albums que j'ai télécharger, il m'aurait fallu du temps. Rapide calcul j'ai 600 albums téléchargés sur mon pc (je parle pas de singles), on va dire qu'un cd coûte 15euros j'aurais donc du débourser 9000€ sachant que j'ai commencé à m' interesser à la musique depuis 3 ans pour pouvoir écouter ces 600 cd j'aurais du payer 250€/mois! Après on retombe dans l'idée de tout connaitre! Pour ma défense, j'ajoute que j'achète quand même les albums (surtout aux petits labels indé) pas tous je ne peux évidemment pas. Et je suis sûre que je suis au dessus du côtat des français... (c'est pour me donner bonne conscience)Après, je n'ai pas beaucoup de scrupules à télécharger des albums des artistes/groupes anciens pour la simple raison qu'ils ont finis (pour la plupart) leur carrière et le téléchargement permet de découvrir ces artistes oubliés et ca permet aux jeunes d'avoir un accès plus facile à la culture. C'est vrai que c'est un peu plus délicat pour les groupes récents mais à près tout ca peu faire connaitre leur musique au monde entier. Il faut pas oublier que le Net est un vecteur de communicatin excellent, peu être que les personnes n'achèteront pas le disque tout de suite mais en tout cas l'artiste aura surement un buzz autour de lui. Aujourd'hui tout le monde peut mettre sa musique sur internet et justement espérer qu'on les remarquent tandis qu'avant c'était impossible! Bon après, je mise sur une prise de conscience de chacun, si on aime la musique d'un jeune artiste je pense qu'il faut l'encourager et acheter sa musique (un peu naive!).J'ai vu un truc très drole ce matin: la liste des artistes qui étaient favorables à la loi HADOPI je vous laisse juger par vous même:
Etienne Daho, Christophe Maé, Kery James,
Sinik, Francis Cabrel, Patrick Bruel, Jean-Jacques Goldman, Jenifer, Stanislas,
Raphaël, M Pokora, Keren Ann, Thomas Dutronc, Eddy Mitchell, Isabelle Boulay,
Maxime Le Forestier, Martin Solveig, Marc Lavoine, Calogero, Gérard Darmon,
Pascal Obispo, Jacob Devarrieux, Elie Seimoun, Alain Bashung, Bernard
Lavilliers, Rachid Taha, Bob Sinclar, Psy4delarime, Abd Al Malik, Anis, André
Manoukian, Charles Aznavour, Alain Souchon, Mademoiselle K, Soprano, Arthur H,
BB Brunes, Liane Foly, Emmanuelle Seigner, Ridan, Renan Luce, Zita Swoon, Johnny
Hallyday, Empyr, Kenza Farah, Shine, Camaro, Diam's, Renaud, Romane Cerda, Cali
et la Grande Sophie.

Christian 27/06/2008 01:11

Pfff... Deux pages complètes sur un sujet passionnant, mais c'est épuisant à lire ! Faut pas être en retard chez G.T., la sanction est immédiate.Le problème de cette loi n'est-il pas plutôt dans le fait que un organisme d'état aurait le droit de voir et d'analyser tous nos comportements sur le web ? Le flicage donc... Mais cela existe déjà non ? Les cookies c'est quoi ? Et c'est utile pour quoi ? La publicité ? Internet sait depuis longtemps que nous sommes tous des consommateurs. Sarkozy veut donc juste, porté par sa grande manséitude et son humanisme de gauchiste frustré (héhé), nous rappeler que nous sommes aussi des citoyens responsables. Et nous de le critiquer. La vie est injuste. Et lui un incompris.

Thierry 27/06/2008 00:15

"De toute façon c'est louche cette vague neo folk et folkrock. Il n'y a rien de plus facile à faire mal que du folk rock (si il y a le rock'n'roll aussi oups!). "--> C'est certain.Mais l'électro, c'est pas louche ? ;-)Il suffit de se faire passer pour un petit bidouilleur, pondre un truc quasi-inaudible ou complètement déstructuré et sans intérêt pour se voir accoler l'étiquette de "p'tit génie". Et là, c'est pas dans 90 % que ça vaut pas tripette, on est plus proche des 99, 9 ! Si si ...Et je ne vous parle même pas de toutes ces musiques nouvelles, "bruitistes", qui ne riment à rien.

Thom 26/06/2008 19:27

G.T. >>> ta répartie m'a fait éclater de rire. Bien vu, je m'incline !Anne >>> bon bon bon... bien sûr, tu as raison de relativiser mes propos. :-) Pour la peine, je vais relativiser les tiens : mes parents se foutaient éperduement de la musique, ils n'écoutaient même pas la radio, et jusqu'à 1990 il n'y a jamais eu de poste à musique chez moi. Quand il y en a eu un (à K7), c'est parce que j'en ai demandé un pour mes neufs ans (et tout le monde a été très surpris, tu t'en doutes). Le téléchargement n'existait évidemment pas encore... et je suis quand même devenu un fondu de musique, ce dès mon plus jeune âge. Donc tu peux te rassurer : ce n'est pas le téléchargement qui a transcendé ta passion, plutôt ta passion qui a transcendé le téléchargement ;-)

G.T. 26/06/2008 19:00

CRAFTY : Tout à fait d'accord... bon, je me foule pas, mais rien d'autre à ajouter :-)ARBOBO : même réponse que pour Crafty :-)Juste une chose... et la recommandation est même sur Amazon (et d'autres sites marchands) où quand tu achètes un album, tu as une liste avec "ceux qui ont acheté cet album ont aussi acheté ceux-là : "THOM : De la nostalgie... oui, mais tu verras aussi, dans quelques décennies, quand il suffira simplement de penser à un genre de musiques qu'on aimerait écouter, une puce dans ton cerveau enverra instantanément l'info à ton ordinateur pour t'envoyer illico la musique correspondante sur ta chaine, beaucoup diront : "Ah, les années 2000, c'était autre chose, fallait tout de même chercher, sur le net, il y avait quelque chose de plus aventureux, plus artisanal..."CHRISTOPHE : Je ne sais pas si je dois te remercier car d'un côté, je suis mort de rire... mais de l'autre, je vois s'échapper toute chance d'être "labelisé" à cause de ce commentaire... je viens de descendre encore d'un cran, passant de "blog fighto-culturel" à "blog pédophilo-culturel"... c'est plus trop la classe :-) Allez, tant qu'à couler, autant le faire à fond, je vise le logo : "blog pédophilo-satanico-terroristo-culturel". Une fois que Thom et The Civil Servant auront posté ici les liens vers des forums satanistes, on aura déjà bien avancé... pour le "terroristo", la citation de Thurston Moore relayée par KMS ("le téléchargement ne tue pas la musique, mais l'industrie du disque, tuez les tous") est déjà pas mal... je crois qu'on tient un truc, là... :-)PS : Télécharger puis écouter les triple-live de Yes... c'est le même concept que tes "soirées déprimes en causant suicide et en écoutant Faith des Cure ? "ANNE : Toujours un plaisir de te lire... 2 commentaires, et les 2 apportent vraiment quelque chose au débat... car ça fait de nombreux commentaires qu'on parle au nom des ados, ce qu'on n'est plus depuis un moment (sauf Christophe, qui est resté bloqué à 16 ans... mais dans sa tête seulement, hein, s'il te propose de chatter sur MSN, fuis ! :-) ) et l'avis d'une fille de 17 ans est plus intéressant que nos suppositions...D'autant plus que tu confirmes ce que je pense :-) Je conçois parfaitement que des ados puissent copier un maximum de choses en achetant quasiment rien... puisque c'était mon cas. Mais je pense aussi que les vrais passionnés de musique, dans leur majorité, ne pourront jamais se contenter de simples fichiers numériques. Si l'industrie du disque avait su se renouveller, proposer un autre format, plus "moderne" que le CD, ou baisser réellement les prix, elle n'en serait sans doute pas là...    (Note à moi-même : demander à Albanel que l'on puisse coller un sticker "interdit au moins de 18 ans" sur chaque commentaire de Christophe...)

Christophe 26/06/2008 17:26

"A vrai dire, j'ai 17ans" Anne, sors tout de suite de ce blog fghto-culturel que le contrôle parental de tes parents aurait du t'empêcher de consulter !!!

Nan ? Tu veux rester ? Bon d'accord. Donc, si j'ai bien compris, tu préfères te passer un Dylan qu'un petit tshirt Zara ? Hm ?

Euh... et sinon, actuellement, là, tu... euh... enfin t'es toute euh... ?

:o/

(aidez moi les mecs ! je m'enfonce dans un délire pédophile ! je me suis déjà pris une tole avec Crafty, je vais me faire blacklister par Albanel de tous les blogs culturels !)

euh, donc t'écoutes Dylan là ? (pfiou...)

nbx

Anne 26/06/2008 17:16

Arf j'ai fais une redite sur le point que la loi coûte cher! J'avais pas compris que les phrases en violets étaient des liens...=/ (même pas blonde en plus!)

Anne 26/06/2008 17:03

       J'ai tellement bien été accueillie que je ne résiste pas à mettre de nouveau un commentaire! Déjà je pense qu'on n'a pas de mouron à se faire quand à loi Hadopi, elle sera, à mon avis, jamais instaurée ou alors ce sera (encore) une vraie connerie. Ce qui faut bien savoir c'est que ca coute extrêmement cher de mettre une telle disposition, je copie/colle un texte que j'avais trouvé à ce sujet.Lors des Assises du numérique, le président de l'Autorité de Régulation des Mesures Techniques et probable futur président de l'Hadopi s'est dit prêt à mettre en place "un processus de traitement automatisé permettant l’envoi de 10 000 messages d’avertissements par jour". 10.000 messages par jours, ce sont 3,65 millions de messages par an. Pour les envoyer, il faut connaître l'adresse IP de l'abonné, et demander l'adresse e-mail correspondante au FAI. L'arrêté du 22 août 2006 pris en application de l’article R. 213-1 du code de procédure pénale prévoit que l'identification d’un abonné ADSL et de son fournisseur d’accès internet donne lieu à une indemnité forfaitaire de 8,50 euro par IP. Soit un coût global de 31 millions d'euros par an, auquel doivent s'ajouter les frais postaux d'envois de lettres en recommandé exigées au minimum lors du deuxième avertissement, les frais de relevés des infractions, les frais de conservation des données, et les frais de fonctionnement administratifs de la Haute Autorité.Pour que l'Hadopi ne creuse pas le déficit budgétaire de l'Etat, elle devra donc générer en retour au moins 31 millions d'euros de recettes fiscales chaque année par l'augmentation supposée des ventes sur les plateformes légales. Rapide calcul. Un MP3 vendu 0,99 euros sur Internet rapporte à l'Etat 16 centimes d'euros de TVA. Pour aller à l'équilibre, il faudrait que les Français achètent environ 194 millions de titres par an en plus de ceux qu'ils achètent déjà - ce qui suppose au passage qu'ils n'achètent pas sur iTunes, où la TVA bénéficie au Luxembourg. A titre de comparaison, les ventes de musique sur Internet en France au premier trimestre 2008 ont rapporté à l'industrie moins de 7 millions d'euros HT. On veut bien croire en faisant un effort à une augmentation des ventes consécutive à l'adoption de la loi Hadopi, mais à ce point ?J'ai pris un peu de temps de lire les différents commentaires (je l'avoue j'ai pas eu le courage de tous les lire attentivement mea culpa), et j'ai envie de réagir quand aux propos de THOM ( "Les djeun's d'aujourd'hui, ils n'ont pas un rond, ils téléchargent bien plus que nous et n'ont rien à carrer du marché du disque, d'ailleurs le concept même d'album acheté dans un magasin est de plus en plus flou pour cette génération qui n'est ni plus moins passionnée que la nôtre... mais qui vit dans un monde différent"). Bon, je vais pas dire que c'est totallement faux, évidemment que non, mais il me semble important de nuancer un petit peu! A vrai dire, j'ai 17ans, je côtoie donc ces djeuns en question, et je peux vous assurer qu'il y a 2 "types" de personnes. Les premiers écoutent de la musique plus pour passer le temps que par intérêt et qui eux vont télécharger en quantité non pas phénoménale (je vous l'assure) mais quelques titres d'artistes par ci par là (d'ailleurs ils n'ont plus du tout la notion d'album ce qui est assez déplorable mais bon c'est un autre sujet). Et les seconds, eux, sont passionés de musique, bien sur ils vont télécharger de la musique, pour faire une pré-selection dans  les groupes actuels (car nous ne sommes plus dans les années 60 ou on pouvait rentrer dans un disquaire et presque faire des choix à l'aveuglette) mais aussi pour pouvoir écouter des albums cultes avant de les acheter par la suite. (15€ l'album quand même ca prend du temps à tous les acheter!!)  Je vous assure que les petits fichiers mp3 ne remplace en aucun cas un vinyle ou un CD, un passioné à besoin d'avoir un objet concret pour sentir qu'il possède réellement une oeuvre d'art.  Ensuite je voulais revenir au fait que le téléchargement permet à beaucoup de personnes de découvrir justement le monde musical. Il me semble que j'avais lu sur ce blog que la culture musical, artistique (par extention) dépendait grandement de l'approche qu'avait la famille à cet univers. C'est très vrai mais imaginez les pauvres qui n'ont personne pour leur indulquer quelconques notions, ils doivent rester dans leur ignorance? (car je ne pense pas que lorsqu'on connait rien à la musique on a envie de claquer des sommes magistrales dans des cd/vinyles). Je vais prendre mon exemple, mes parents se foutent royalement de la musique (c'est très triste je vous l'accorde), ils n'ont jamais senti l'importance de m'en faire écouter. Et je peux vous assurer que certainement sans le téléchargement, je n'aurais jamais mis le nez dedans (arf j'ose même pas imaginer), aujourd'hui tout est hors de prix, vous croyez que je serais aller à la fnac acheter mon petit Dylan à 20€ sans savoir ce que c'est alors que j'aurais pu m'acheter un super T-shirt à Zara? Sur ce, à bientôt, j'ai peut être fait un peu long =/ ...

Thom 26/06/2008 13:32

"on s'aime tous"... naaaaaaan c'est pas vrai : moi, je n'aime que toi mon giti :-)Pour ce qui est des forums satanistes, je peux te répondre en grillant la politesse à TCS ? Car je connais assez bien ce sujet (il est possible que j'ai vécu avec quelqu'un qui, pour les besoins d'un... bref :-) et j'y ai pas mal traîné il y a quelques mois. Ce qui est inquiétant, ce n'est pas tant les propos qui y sont tenus... que ce à quoi ils servent réellement (pour le recrutement, soyons clair). Rien à voir avec les forums politiques où quelque excité fascisant vient se défouler. Revers de la médaille sur ce point : aucun CSA du monde ne serait assez puissant pour filtrer correctement les forums ou blogs satanistes, qui sont surveillés en permanence par les RG sans véritable résultat (d'ailleurs, TCS, j'ai l'honneur de t'annoncer que tu es désormais fiché aux RG pour avoir traîné sur ce genre de sites :-))Sinon, concernant le conservatisme... je ne crois pas que ce soit du conservatisme. Plutôt une nostalgie, mais ce n'est pas tout à fait pareil. Je ne passe pas ma vie à souhaiter le retour des temps anciens. Mais en revanche je repensais à cette discussion en voiture ce matin (oui, je pense à Art-Rock tout le temps !) et je me rappelais mon émotion le jour où j'ai enfin pu mettre la main sur le premier Mercury Rev, extrêmement difficile à trouver à cette époque (fin des années 90 je dirais)... j'ai couvert ma soeur (qui me l'avait offert) de baisers, je l'ai remerciée pendant toute une soirée... ça aussi, ç'a disparu, au-delà du simple plaisir du collectionneur en pleine recherche. Autrefois, avec mes frères et soeurs, on s'offrait très souvent des cds, à Noël, aux anniversaires, ou même comme ça - juste parce qu'on tombait sur un truc que l'un ou l'autre cherchait. Mon petit cousin s'est carrément mis à pleurer le jour où je lui ai offert l'intégrale des Clash. Aujourd'hui, à peine quelques années plus tard, il l'aurait déjà en trois clics. Et moi aussi pour ce Mercury Rev dont je parlais plus haut. Ca, ça me rend mélancolique. Plus personne ne m'offre de cds depuis bien longtemps, je n'en offre d'ailleurs plus non plus. Quand je veux faire une surprise musicale à l'héroïne de la série favorite de G.T. (private joke) je lui envoie un lien btjunkie ! Je ne me sens pas conservateur : après tout je me suis complètement immergé là-dedans, dans ce nouveau système. En revanche je me sens nostalgique du précédent, je ne souhaite pas le retour à la bonne vieille valeur vinyle (et je ne supporte pas qu'on me dise que c'est en fait le pendant moderne de la bataille vinyle / cd d'il y a vingt ans, c'est complètement faux). J'aimerais juste qu'on m'offre, aujourd'hui, le premier album introuvable d'un groupe que j'adore. Sauf que ce n'est désormais plus possible.

arbobo 26/06/2008 13:02

"Maintenant pourquoi veut-on tout connaître de nos jours ? "l'encyclopédisme est aussi vieux que l'art il me semble.Prenons les magasines rock des années 80, ils se faisaient fort de chroniquer iou du moins mentionner l'intégralité des disques sortis dans les styles qui les intéressaient.Je lisais scrupuleusement la page des Inrock mensuels mentionnant, encore dans les années 90, tous les albums parus dans le mois écoulé (ceux distribués dans la commerce du moins).ce qui est plus surprenant, c'est qu'il ait fallu tant de temps pour qu'on trouve en français des livres sur le rock, en dehors des monographie,s que ce soient des récap historiques ou sur un thème (éditions scali, le mot et le reste, ou les traductions chez Allia).à mesure que la production explose en quantité, l'évolution technologique permet d'écouter au moins 2-3 titres de n'importe quel artiste sur internet ou par le téléchargement.La quantité est telle qu'internet redonne paradoxalement une 2e vie (voire une 1e tut court) à d'obscurs morceaux des années 60 ou 70,c'est le cas des sites dits "de recommandation", de lastfm à pandora et cie, qui proposent d'autres titres censés corespondre à celui qu'on écoute.la fonction de recommandation vaut aussi pour l'achat, sur emusic on a des recommandations croisées, à la fois par proximité "catalogue" et plus intuitive via les préférences des acheteurs.pour la musique, aujourd'hyui je fais comme pour les livres, j'en prends plus que je n'ai le temps d'en écouter, du coup je tombe aprfois sur un truc dont j'avais totalement oublié que je l'avais et d'où il vient ^^

Christophe 26/06/2008 12:53

"3 semaines d'immersion dans Tom Waits, puis 2 semaines dans la musique balinaise, 1 mois dans la country..."
Tu oublies de citer que avais commencé par 4 semaines de Yes, mais que tu as du stopper quand tu as vu 37,5% de ta chevelure de poussin quitter ton chef.

ahw

Crafty 26/06/2008 12:29

Le "infâme" de ton post devrait se trouver avant "Yes".Et si tu veux une stat : 96,6% (presque autant que la proportion de chauves chez les fans de Yes tu remarqueras) des chansons qui se créent sont nazes. Certaines mouvances sont moins épargnées que d'autres (le folk rock, c'est vrai), mais globalement, c'est vrai partout, et ça va pas aller en s'améliorant avec la facilité qu'on peut avoir à créer son album maintenant (par rapport à 30 ans en arrière). Il faut trier, beaucoup trier.Maintenant pourquoi veut-on tout connaître de nos jours ? Alors je me sens un peu visé, car c'est un peu mon but/utopie, étant donné mon jeune âge. Car oui j'ai envie de tout connaître, d'avoir une vision globale d'une part, mais aussi de pouvoir zoomer.Pourquoi : déjà parce-qu'avec le Pire tout Pire, c'est techniquement possible. Si j'avais voulu tout connaître il y a 15 ans, j'aurais eu beaucoup de mal, surtout financièrement (mais aussi parce-que j'étais au CP).Ensuite, parce-que quand on est passionné de musique, on aime en parler, et pour en parler, il faut avoir un spectre large en matière de connaissances musicales, histoire de maximiser le nombre absolu d'interlocuteurs. Et donc ça aide de savoir un peu tout, sur tout. Ceci dit, ça ne serait pas "rentable" (pardon, je bosse dans le commerce) en n'en retirant pas de plaisir, en se forçant à aller taper dans les albums de metal si on n'aime pas les grattes saturées.C'est donc le dernier point, plus personnel, puisque pour ma part les réticences à certains genres sautent très vite, aussi vite que les ravitaillements nazis en Aveyron en 44. Du coup, j'y prends un max de "kiff". Et du coup, j'ai encore plus envie de connaître. C'est un cercle vicieux, plaisir engendre curiosite, qui engendre plaisir. Ca, couplé au fait que je fonctionne beaucoup par périodes (3 semaines d'immersion dans Tom Waits, puis 2 semaines dans la musique balinaise, 1 mois dans la country...) me pousse à vouloir en savoir toujours plus... Même si j'évite le "savoir encyclopédique", qui serait presque clinique.Je sais pas si ça fait avancer le schmilblick de The Civil Servant (j'ai au moin avancé l'intérêt que ça représente) concernant cette tendance, relativement moderne, à tout savoir, mais c'est au moins ce que j'en pense et comme ça que je le ressens. A savoir si c'est possible par contre, je crois que j'en reparlerai mieux dans 25 ans.

Christophe 26/06/2008 12:03

Hmm... Ca manque quand même singulièrement de stats et de fight tout ça.
Un sujet pas si pertinent que ça en fait, pas assez wakenwo.

Allez, je retourne bittorer des triple lives de Yes avant que cette loi infâme ne m'en prive le plaisir.

5gh

G.T. 26/06/2008 11:02

TCS : Le 50° commentaire, c'est surtout la possibilité d'être celui qui conclut la page... et le tien est pas mal du tout dans ce rôle : argumenté, nuancé et intelligent (je "flagorne" ? Non, c'est vrai et sincère).Pour les besoins du roman que je suis en train de terminer  j'ai fréquenté un certain nombre de sites et de forums satanistes et ésotériques et je t'assures que tous ne sont pas blancs bleus (mais accessibles à tous).Je te crois volontiers... mais c'est tout de même la moindre des choses qu'un forum sataniste ne soit pas "blanc bleu", non ? :-)Je pense qu'il faut laisser un maximum de liberté sur le net... de mon côté, j'ai fréquenté quelques forums politiques. On y voit souvent des gens d'extrême-droite se "déchaîner"... pourquoi ? Parce que pendant longtemps, ils ont eu l'impression (assez vraie) de n'avoir pas droit à la parole, d'être censurés dans tous les grands médias, alors là, ils en profitent pour se défouler et s'exprimer au maximum. Et censurer des paranoïaques (parce que l'extrême-droite, ce n'est que de la paranoïa), ça entraîne obligatoirement une plus grande radicalisation et ça les conforte dans leurs opinions. Plus on les censure, les "diabolise", plus ils se disent :"voilà bien la preuve qu'il y a un grand complot contre nous". Et c'est le cas pour des tas de "groupuscules" un peu limites, des théoriciens du complot, dont le fonds de commerce se base sur la paranoïa... plus on les empêche de s'exprimer, plus ils peuvent se poser en victimes (de la pensée unique, etc...)Après, bien sûr, on ne doit pas laisser passer des choses vraiment criminelles sur le net (pédophilie, terrorisme, appels aux meurtres etc...), mais c'est déjà le cas.  J'ai 47 ans, je veux pas jouer au c'était mieux avant, mais honnêtement se faire une "culture rock" dans les années 70 avait effectivement quelque chose de plus aventureux, de plus happy few que de nos jours ou en quelques clics wikipediens on sait tout sur tout le monde. Que deviennent les passeurs alors ?C'est marrant, tout de même... ces commentaires prouvent bien que la plupart des fans de rock, au fond, sont pas mal "conservateurs" sur de nombreux points. parce que 80% (encore ces satanés 80%) des intervenants ici témoignent d'un certain regret des modes de découverte de la musique d'avant le téléchargement. Pour moi, y a pas photo, pour rien au monde, je ne voudrais revenir à l'ancien système. Même si celui-ci a ses défauts, tout bien pesé le pour et le contre, il est largement plus intéressant à mon sens.Est-ce fondamental de tout connaître, est-ce même seulement possible, quel intérêt ça présente, ce sont des questions que je me pose sincèrement. Le zapping du téléchargement engloutit ces questions sous un monceau d'illusions  Je comprends bien... mais il ne faut pas oublier que chez les fans de quasiment tous les genres musicaux (et tous les arts), il y a un certain snobisme. Le rock n'échappe pas à la règle, bien au contraire. Il faut à la fois connaître sur le bout des doigts ses classiques, mais aussi des tas de petits groupes plus ou moins cultes ("quoi ? Tu ne connais pas le Brian Jonestown Massacre ? Ni même Anti-Nowhere League ? Bon... Crispy Ambulance, tu connais au moins ! même pas ? pfff...". ça a toujours été comme ça dans le rock...Eh bien force est de constater que dans 90% des cas, ca vaut pas tripette. Malheureusement, tu as raison...De toute façon c'est louche cette vague neo folk et folkrock. Il n'y a rien de plus facile à faire mal que du folk rock (si il y a le rock'n'roll aussi oups!). excellent :-) merci pour ce fou rire...Concernant la "taxe"... ça revient un peu à la licence globale, idée que je trouve pas si mauvaise...

The civil Servant 26/06/2008 01:16

Tiens je vais faire le cinquantième commentaire, c'est cool, je suis avec les chiffres comme avec les seins, je les aime ronds. Toujours autant de qualité dans les débats chez toi G.T., quoiqu'avec un peu moins de cette hargne sauvage et désordonnée qui régnait par moment sur le billet Morrisson.Je suis assez d'accord avec Thom, sur la fait qu'une autorité qui ne surveillerai peut être pas mais créerait de la jurisprudence sur les contenus, à charge pour les hébergeurs de la faire respecter ne serait pas si mal venue. Pour les besoins du roman que je suis en train de terminer (on verra plus tard s'il a une vie ailleurs que dans mon ordinateur), j'ai fréquenté un certain nombre de sites et de forums satanistes et ésotériques et je t'assures que tous ne sont pas blancs bleus (mais accessibles à tous).Je crois par ailleurs que Lyle a raison quand il évoque le fait que l'on ne peut pas non plus complètement s'abstraire du fait que toute chose a un coût, la musique comme le reste. Que le prix des CD soit atuellmeent inabordable pour des gamins me semble une partie de la réponse.Un autre élément, soulevé aussi par Lyle il me semble, qui est d'importance dans ce débat, c'est la stratégie d'accumulation ou le syndrôme du blind test. Il faut tout connaître fut-ce superficiellement, ce qui par parenthèse est le meilleur moyen de ne rien connaître. Perso, j'ai passé quelques années à n'écouter QUE du rockabilly et j'ai le sentiment de profondeur que n'aura jamais quelqu'un qui se contente de télécharger deux Elvis, trois Vincent et une compilation des monsters of rock'n'roll. Je veux dire par là que les choses se méritent ; notion assez douteuse que celle du mérite j'en conviens depuis qu'elle est passée sous les fourches caudines de la majorité actuelle, mais pourtant notion cardinale dans la vie.J'ai 47 ans, je veux pas jouer au c'était mieux avant, mais honnêtement se faire une "culture rock" dans les années 70 avait effectivement quelque chose de plus aventureux, de plus happy few que de nos jours ou en quelques clics wikipediens on sait tout sur tout le monde. Que deviennent les passeurs alors ?Ce qui fait que je ne connaissais pas le groupe que Thom a descendu dans le cadre de son nouveau jeu de "dégomme moi cet album". Et là j'ai envie de dire : so what ?Est-ce fondamental de tout connaître, est-ce même seulement possible, quel intérêt ça présente, ce sont des questions que je me pose sincèrement. Le zapping du téléchargement engloutit ces questions sous un monceau d'illusions.Je crois vraiment, c'est un peu mon dada ces temps-ci, cf.mon article à sortir demain sur Culturofil sur le dernier Laetitia Sheriff, qu'il y a trop de musique. Et là G.T. j'aurai tendance à te rejoindre, il ne suffit pas de se mettre dans sa cuisine, sortir sa guitare et ecrire deux ou trois chansons avec quatre accords pour vendre sa musique. A cet égard, je vais sur beaucoup de sites, de blogs qui naviguent sur les myspace et présentent chacun leur "dernière découverte" (espérant peut être être les découvreurs des nouveaux Arcade Fire) ; la plupart du temps du néo folk ou du folk rcok, parfois un peu de pop. Eh bien force est de constater que dans 90% des cas, ca vaut pas tripette. Je me suis fendue d'un commentaire un peu acerbe chez Cissie il ya quelque jours, c'était sans doute la goutte d'eau... De toute façon c'est louche cette vague neo folk et folkrock. Il n'y a rien de plus facile à faire mal que du folk rock (si il y a le rock'n'roll aussi oups!). Le téléchargement n'est au fond que le reflet de ce que nous sommes devenus, ultra consuméristes et passagers clandestins (ça c'tune théorie économique sur les ceussent qui foutent leur voiture dans le canal et toucheront l'assurance que les autres ont payé par leur cotisations). Le gauchisant que je suis ne serait pas contre une bonne régulation collective de ces comportements bourgeois. Mais comme je ne suis pas réac, je constate les choses et me dit qu'il faut vivre avec son époque ou alors vivre dans sa caverne.Au fond, le paiement d'une redevance forfaitaire aux artistes, financée par une taxe sur les hebergeurs, les CD's, le matos informatique que sais-je encore, mais tout produit pour lequel la dite taxe se répercutera finalement sur le consommateur (qui ainsi paiera sans en avoir l'impression, car les français ont toujours été plus friands des impôts inégalitaires mais indolores comme la TVA que des impôts égalitaires mais que l'on voit passer comme l'impôt sur le revenu) à raison des passages sur internet sera peut être la seule solution à s'imposer. Oui je me demande si on y viendra pas à cette solution.Voilà, désolé, c'était un peu en vrac ce soir ; il est tard il faut dire.

G.T. 25/06/2008 20:09

K. : Bien sûr que je passe de temps en temps sur ton myspace... mais je n'en ai toujours pas (et je n'aurais rien à y mettre) et ne peux donc commenter...LYLE : Merci pour l'info sur myspace, c'est bien ce qu'il me semblait...Sinon, oui, les Smiths n'étaient jamais diffusés... mais les Cure, si ! Pas les titres de Pornography, certes, mais Boy's don't cry a été un énorme tube. Et, bien sûr, tous leurs tubes à partir de The Head On the Door, qui tournaient en boucle sur toutes les radios.Si les majors ont "diversifié" leurs catalogues... c'est aussi parce qu'elles ont avalé beaucoup de petits labels. Mais ça ne date pas du téléchargement, c'était déjà le cas bien avant. Dans les années 80-90, on a assisté à une concentration de plus en plus forte... disparition de nombreux petits disquaires, idem pour les petits labels - quand ils n'étaient pas rachetés par les majors - CD vendus plus dans les supermarchés que chez les disquaires. Je ne sais plus le chiffre exact, mais près de 80-90% des ventes dans les années 90 étaient pour les majors.Concernant le nombre de gens qui auraient acheté sans p2p... difficile à dire, on en sait pas grand chose, on peut juste faire des déductions de ce qu'on connait, mais on n'a pas de quoi être certain. Il faudrait une étude scientifique. Et... elle existe ! Une étude très sérieuse :http://nauges.typepad.com/my_weblog/2007/02/impacts_nuls_de.html  qui explique que le p2p... n'a pas de vraie conséquence sur les baisses de ventes de CD... je sais, c'est étonnant, moi-même je n'y crois pas... mais c'est tout de même une étude scientifique. SKA : Oui... mais ce qui a, de loin, contribué à vraiment "dévaluer" la musique, ce n'est pas le téléchargement, c'est la popularisation au XX° de la radio et du disque ! Une "révolution" bien plus importante que le p2P. Avant, pour écouter de la musique, fallait en jouer soi-même, ou faire l'effort de se déplacer en concert, où la musique s'écoutait attentivement... parfois, elle était liée à des "événements", des fêtes bien précises. Avec le disque et la radio, tout le monde a pu avoir de la musique chez soi, écouter de la musique... en faisant la vaisselle, en lisant un bouquin, en faisant son courrier... Sans parler après de la musique dans les salles d'attente... c'est ça, qui a vraiment tout changé...Donc le "tout le monde qui écoute son ipod"... je vois ce que tu veux dire, mais ce n'est rien, par rapport à l'arrivée de la radio, ou les passionnés de l'époque comme toi ou moi auraient pu dire "la musique, ça devient n'importe quoi. N'importe qui en tournant un bouton peut chez lui écouter des tas de trucs qu'il ne choisit pas vraiment, tout en faisant les poussières..."

lyle 25/06/2008 19:24

Tu leur offres des CD !VAZY LUI L'ONCLE HAS BEEN !!!!!!Et j'aime beaucoup le "juste pour amasser"... ca me semble être tellement ça, parfois !

Ska 25/06/2008 18:38

Tout ce débat est passionnant. Je l'ai survolé, faute de temps.Moi ce qui m'intrigue toujours, c'est aussi à quel point un nouvel outil, de nouvelles possibilités (téléchargement, numérisation, ipod, etc.) ont "démocratisé" l'écoute de la musique. Ça a l'air bien dit comme ça. Mais j'ai aussi le sentiment que ça l'a considérablement galvaudé. Quand on voit désormais dans le métro la moitié des gens avec des écouteurs sur les oreilles... Quand on connait tous forcément des gens qui remplissent leurs disques durs de mp3 qu'ils n'écoutent pas (juste pour amasser...). La musique est plus facilement accessible, certes, de nouveaux outils ont crée un besoin d'avoir de la musique dans les oreilles tout le temps... Et pourtant, parallèllement, elle s'est "dévaluée"... Sans compter que l'on ne m'ôtera pas de l'esprit que la plupart de ces gens bardés d'écouteurs sur les oreiles ne sont pas forcément des amateurs de musique. De même que les gens qui prennent des photos avec des appareils numériques ne faisaient pas, pour une bonne part d'entre eux, de photos il y a une dizaine d'années. Bref, les nouveaux outils créent de nouvelles envies culturelles...Si seulement, dans le futur, il en allait de même du livre !!!Qaunt à mes neveux ados, je leur offre parfois des cd, ces objets étranges qui leur permettent de remettre en perspective la musique... :-)

lyle 25/06/2008 16:48

Si on regarde bien, il y a plus de trucs susceptible de nous "intéresser" sur les radios actuellement qu'il y a 20 ans : Muse, Placebo, Kaiser Chiefs, Strokes, Libertines, White Stripes, Interpol et même Arcade Fire ( je ne parle pas de la qualité de ces groupes, juste du fait qu'ils font tous partie de la scène "indé" ) sont plus présents sur les radios actuellement que les Smiths et les Cure à l'époque. Les majors ont beaucoup cherché à diversifier leur catalogue ces dernières années, au contraire, mais cela aussi est un échec. Et je crois que tu sous-estimes le nombre de personne qui se contentent actuellement de télécharger alors qu'ils auraient acheter avant : c'est tellement plus pratique de dépenser son argent sur autre chose que l'on ne peut pas avoir gratuitement.Au sujet de Myspace, les morceaux sont quasiment toujours à moins de 100 Kbits/s ce qui explique leur piètre qualité. Ce n'était pas le cas avant mais la prolifération des logiciels permettant de copier les morceaux non téléchargables a provoqué la baisse de la qualité des MP3s...

kfigaro 25/06/2008 16:06

ah je ne sais pas ? mais les playlists doivent également être bridées, ça me parait évident !

PS : bien content que tu lises mon MySpace en tout cas.

G.T. 25/06/2008 15:03

K. : Oui... mais les mp3 sur myspace doivent être souvent encodés à des débits plus faibles qu'ailleurs, j'ai souvent l'impression que le son est vraiment limite, plus que sur deezer... et sur ce qu'on trouve en téléchargement.Musicme... j'ai vu ça sur ton myspace. Dommage tout de même qu'il faille payer après 3 écoutes.L du coup, comment ça se passe pour les playlists ? Si on en met une sur son blog, on ne peut l'écouter plus de 3 fois ?

G.T. 25/06/2008 14:57

ARBOBO : La "stratégie" de Cat Power, je j'approuve totalement... ça me donnerait presque envie d'acheter son dernier album :-)THIERRY : On est bien d'accord. Nous faire croire que les gens sont "naturellement" portés à écouter de la variét', que c'est ce qui leur convient, c'est évidemment du foutage de gueule. La musique est essentielle à l'être humain, elle existe dans toutes les civilisations, toutes les tribus, depuis la nuit des temps. Et les humains ne sont pas "prédéterminés" à écouter tel style, ils sont sensibles à ce à quoi on les habitue, ce qui fait qu'il existe tant de musiques différentes partout dans le monde. LYLE : Quand "j'accuse" les majors, ce n'est pas seulement de ne pas signer les petits artistes dont on parle, c'est surtout de tout miser sur ce qu'il y a de plus commercial, racoleur, d'innonder les radios, médias, avec ces productions putassières et de tirer toujours le public vers le bas... c'est surtout ça qui empêche aux groupes un peu plus exigeants d'exister.Ceux qui téléchargent et n'achèteront jamais un disque... bien sûr, c'est un problème. mais faut pas oublier qu'avant le téléchargement, il y en a beaucoup qui n'achetaient pas de CD, ou très très peu. Beaucoup de gens se contentent de la radio... et certains se sont mis à télécharger en masse, parce que c'est gratuit. Mais enlève-leur le téléchargement, ils n'achèteront pas plus. Tout cela révèle aussi une chose... l'album, pour beaucoup de gens, ce n'est pas un truc important. C'est bien pour cela que la plupart des mordus de musiques continuent à acheter des albums, parce que pour eux, il y a un rapport quasi "sacré" à la musique, de bêtes mp3 ne remplacent pas l'album original. Mais pour beaucoup de monde, la musique n'est qu'un petit loisir... quelqu'un qui a tous ses albums favoris en mp3, sans les originaux, c'est juste qu'il n'est pas suffisamment intéressé par la musique (ou n'a pas assez de fric). Et là-dedans, les majors ont aussi leur part de responsabilité, en misant tant sur les chanteurs kleenex, la musique "jetable"... Enfin... oui, il y a des gens qui auraient achetés les albums, mais qui utilisent le téléchargement pour "ne pas payer". Il y a des gens qui estiment que tout doit être gratuit, téléchargent tout ce qui les intéressent et qu'ils auraient pu acheter (films, séries, musiques, jeux). Ceux-là sont un problème pour l'industrie. Mais ils ne sont pas la grande majorité, sinon, l'industrie aurait coulé depuis longtemps.THOM : Je pourrais faire gober n'importe quoi à n'importe qui à propos de n'importe quelle oeuvre inconnue sur mon blog. Qui nous prouve que les groupes dont parle Lyle existent vraiment ?Si les groupes dont parle Lyle n'existent pas... est-ce vraiment un problème ? :-) Ce serait même encore mieux, un type qui fait un blog musical sur des groupes qu'il invente, et tout le monde le croit... voilà bien une idée à creuser ! :-) Et je ne vois vraiment pas ce qu'il y a de "mal" à ça...Avec la complicité de deux potes je pourrais même sans aucun doute encenser sur cinq pages un album qui n'existe pas, il y aurait toujours quelques personnes (et pas forcément des abrutis incultes) pour essayer de le trouver.Oui... et alors ? Encore une bonne idée à creuser, ce serait marrant, et ça ne ferait de mal à personne.Quand j'ai écrit "la folle histoire du hard", il y en a qui y ont presque cru, ou y ont cru un moment (et pensaient donc que Page et Plant étaient un couple de "grandes folles" :-) )Pourquoi ils y ont cru ? Parce qu'ils sont habitués à lire ici des articles plutôt sérieux, pas des trucs fantaisistes. Idem sur ton blog... tu es lu par des gens qui ont tout de même des connaissances, si tu te trompais très régulièrement, ça se saurait, on ne te ferait plus confiance. Après, il y a sans doute des erreurs sur nos deux blogs... mais :1. Ce sont dans ce cas généralement des points de détails sans grande importance, si c'est "énorme", tout le monde te tombe dessus... dans la presse, dans les livres édités, il y a aussi des erreurs... même dans les publications scientifiques. Il y a aussi des tas de livres qui racontent des énormités (théories du complot & co)2. Les gens ne lisent pas ce qu'ils trouvent sur un blog comme "parole d'évangile"... tout le monde sait très bien que ce sont des "amateurs", et qu'ils peuvent se tromper. Après, il existe peut-être quelques crédules qui croient aveuglément tout ce que raconte le moindre blogueur... mais bon, il y a aussi des gens qui croient qu'un documentaire avec une vision pourtant "orientée" de tel ou tel fait en décrit l'exacte réalité... on ne peut rien faire contre ça...Pour en revenir à "la folle histoire du hard", il y a peut-être des gens qui tomberont sur cette page, ne la liront pas en entier (c'est trop long!) et imagineront donc que le hard est un genre "gay"... et alors ? :-) Il faudrait qu'en début d'article, je mette en rouge ATTENTION, CECI EST UNE GROSSE BLAGUE DEBILE ! ? Ce serait pas très marrant...Pour Elkabbach, tu as raison.je suis persuadé qu'il y a un grand nombre de conneries et de fausses infos sur mon blog !Mais moi aussi, j'en suis persuadé :-) Et alors ? Il y en a sans doute aussi sur le mien, sur tous les blogs, c'est normal, ce ne sont que des blogs... tant que c'est pas des énormités, c'est pas dramatique. Des petites erreurs, on en fait tous... même la presse et les livres !On essaye tous de faire au mieux, de faire le moins d'erreurs possibles... avec les gens qui peuvent directement réagir en commentaire pour "corriger", la possibilité de modifier ses articles après publication, tout ça se goupille pas trop mal.  Concernant le "préjugé", ce n'était en fait pas vraiment la "gauche caviar", c'est imaginer qu'on est dans nos tours d'ivoire, et que l'on considère que nos modes de "consommation" de musique sont partagés par tous. C'est imaginer qu'on est "déconnecté" du réel et qu'on ne comprend pas que les ados en ont rien à faire d'acheter de albums mais téléchargent un max sans scrupules... préjugé, donc, puisque je sais très bien ce que c'est, ado, j'achetais quasiment pas d'albums, je copiais tout ce qui me tombait sous la main, et n'en avait strictement rien à faire du "marché du disque"...Ensuite, il y a un truc que tu as lu de travers ( arrête de boire ! :-) ) Je n'ai jamais dit que le téléchargement se substituait à l'aiguillage... on est bien sûr parfaitement d'accord sur ce point. Ce que je veux dire, c'est qu'on n'achète plus un album SEULEMENT parce qu'on en a lu une critique alléchante, on a maintenant la possibilité de l'écouter avant, pour être sûr que ça nous convient. Ce qui est 100 fois mieux.Prenons nos cas... on a beaucoup de goûts en commun... mais si tu fais une critique élogieuse d'un disque, que tu considères comme un chef-d'oeuvre, je ne vais pas me précipiter chez le disquaire pour l'acheter... je vais d'abord écouter. Idem pour toi quand je dis le plus grand bien de tel disque.Regarde la page des notes du CDB : http://art-rock.over-blog.com/article-18660810.htmlOn est tout de même très très proche dans nos notes... bien plus, pour moi, que je ne le serais des avis des divers journaux rock. Et pourtant, à côté de ça, il y a des tas de disques que tu adores et que je n'aime pas, et vice-versa... bref, on ne peut faire confiance à personne :-)La plupart des blogueurs qu'on "fréquente", on a pas mal de goûts en commun... mais on se détesterait tous, si on achetait chaque album encensé chez l'un ou chez l'autre... parce qu'on se retrouverait à avoir dépensé plein de thunes pour pas mal de disques qu'au final, on n'aime pas. Là, on s'aime tous :-) parce qu'on a la possibilité de bien écouter les disques avant de les acheter... si un blogueur a été de "bon conseil", on "l'aime" encore plus parce qu'il nous a fait découvrir un bon disque. S'il nous a convaincu avec un article dithyrambique sur tel album... mais qu'on trouve l'album mauvais, pas de problèmes, ça ne porte pas à conséquence, on a pu écouter avant et on n'a pas claqué du fric pour rien...Alors oui, la presse ou les blogs sont indispensables pour mettre en lumière tel groupe, aiguiller... mais il faut la possibilité d'écouter... Un album, ça ne doit pas être un truc qu'on achète pour récompenser la force de conviction d'un critique, mais pour récompenser le talent d'un artiste.  

kfigaro 25/06/2008 10:07

GT : >quoique myspace, c'est pas non plus génial, le son est souvent très médiocre

c'est pourtant du MP3 tout comme sur Deezer (ou jiwa) ! si on est malin, on peut d'ailleurs le télécharger sur son disque dur...

sinon essaye le tout nouveau MusicMe ici :
https://secure.musicme.com/inscription/?m=free

leur catalogue est impressionnant !

Thom 25/06/2008 09:46

Hum... un peu de retard dans le débat, mais tout de même, je dois quand même répondre à ta réponse :-)Si on estime que les blogs ne pèsent pas lourds, n'ont pas de réelle
influence... pourquoi tenir à les surveiller, les controler,
les labeliser ? On pourrait faire le même commentaire à propos de la presse, non ? Les
gouvernements se sentent toujours le besoin de cadrer tout et n'importe
quoi... et après ? Je veux bien qu'on me dise que je ne suis pas un
immense démocrate, c'est vrai. Mais qu'on essaie pas de me faire
confondre la démocratie et l'anarchie, j'ai quand même un tout petit peu de
culture. La blogosphère grand règne de la démocratie ? Non : de
l'anarchie. Je pourrais faire gober n'importe quoi à n'importe qui à
propos de n'importe quelle oeuvre inconnue sur mon blog. Qui nous prouve que les groupes dont parle Lyle existent vraiment ? :-D Avec la
complicité de deux potes je pourrais même sans aucun doute encenser sur
cinq pages un album qui n'existe pas, il y aurait toujours quelques
personnes (et pas forcément des abrutis incultes) pour essayer de le
trouver. Alors pour clore le sujet, enfin j'espère, oui, un encadrement
des blogs (dans l'absolu) me semble nécessaire... et il doit être
corollaire d'une organisatin des blogueurs entre eux (quelque chose
ressemblant vaguement à de la syndicalisation). Je le dis sans rougir.
Mais attention : l'un sans l'autre, je suis convaincu que ce serait
extrêmement dangereux (risque de censure d'un côté, risque de lobbying
bas de front de l'autre). Je ne suis pas un grand démocrate, ok... mais
la démocratie, pour ce que j'en sais, repose sur l'équilibre
(l'équilibrage ?) des pouvoirs... pas sur la liberté totale de faite totalement ce qu'on veut y compris totalement n'importe quoi. Mais bon, Elkabach a le droit de raconter des conneries, c'est pas un petit blogueur... Je ne vais pas défendre Elkabach évidemment :-) Mais cela dit, l'exemple que tu cites ne fait que souligner que
Manoeuvre est plus procédurier que Sevran. Rien d'autre. Et au final je
me permettrai de te rappeler qu'Elkabach a tout de même été débarqué de
ses fonctions, quand bien même personne n'a porté plainte. Ce n'est pas
tout à fait comme s'il ne lui était rien arrivé. Et où avait-il dégotté
l'info, déjà ? ;-) Un type qui raconte n'importe quoi sur son blog, généralement, ça se sait... ??? Cent euros que tu as tort ! :-D Ca se sait seulement si le sujet
est "important". Je le dis avec d'autant plus de franchise que... je
suis persuadé qu'il y a un grand nombre de conneries et de fausses
infos sur mon blog ! Si, je t'assure, me considérer comme venant de la "gauche caviar", c'est un gros préjugé :-) Sauf que tu disais "tu tombes un peu dans le même préjugé"... or je ne
crois pas avoir jamais laissé entendre que tu viens de la gauche caviar
(il faut dire que je sais bien que tu es un bobo :-)) Bon... voilà en gros ce que j'avais répondre ; et je conclus en disant
que je n'adhère pas du tout à ce que tu as répété à plusieurs reprises,
sur le truc de l'article génial qui te fait acheter un disque décevant.
Pour deux raisons : d'abord parce que ça nous englobe les uns et les
autres autant que n'importe quel journaliste. Ensuite parce que, si je
ne lis plus la presse musicale, je lui sais gré d'avoir consolidé ma
culture. Si j'avais téléchargé à tout va en me faisant ma propre
opinion, sans jamais avoir été aiguillé par le presse... je ne crois
pas que j'aurais eu comme tu dis "une plus grande culture musicale". J'aurais connu
plus de trucs, seulement la culture ce n'est pas juste connaître plein
de trucs de manière éparse sans être capable de les relier entre eux
et sans connaître le contexte et l'histoire les entourant. Mais bon...
ce que je dis là, dans le fond, tu le sais très bien : si gamin tu
t'étais contenté de télécharger connement tout ce qui te plaisait, tout
intelligent que tu sois, tu n'aurais jamais écrit la Bible... euh !
"Esthétique & Ressenti". Dire que le téléchargement seul pourrait
se subsituer à l'aiguillage (de la radio dont tu parles, du journaliste
qui critique le disque... etc.) ... autant dire d'écouter n'importe
quel morceau ou de lire n'importe quel livre, et d'abord à quoi sert
l'école ? Arrête, tu sais très bien que tu es d'accord avec moi ! :-)
Ce n'est pas parce que mon grand-père avait une énorme bibliothèque que
je suis devenu un lettré ; mais parce qu'il m'a aidé à choisir les
livres que je lui empruntais. Idem pour la presse musicale... qui a
joué un rôle essentiel dans ma formation, et que je n'aimerais vraiment
pas voir disparaître sous prétexte qu'entre deezer et les blogs on n'a
plus tellement besoin de son avis (excuse-moi, je suis : 1/ un peu
bourré *** 2/ toujours remonté sur ce genre de sujet :D)*** commentaire écrit hier à minuit ;-)-- TH.

lyle 25/06/2008 08:19

C'était pas fashion mais moi ( cochonnerie d'ordi qui a du reprendre un vieux cookie quand j'ai mal "recopier l'image"... )Tout d'abord il faut bien avoir conscience que les petits labels et artistes ne cherchent pas à gagner de l'argent mais à ne pas trop en perdre avec leur passion. De nombreux groupes avec un public ( certes petit ) et une histoire splittent en ce moment car ils n'ont plus les moyens de continuer.Ensuite, accuser les majors n'aurait aucune sens : certains artistes ne souhaitent pas accepter les conditions posées par une major et ne pourraient de toute façon pas esperer atteindre les chiffres de vente rendant leurs disques rentables même avec la meilleure ( et donc très couteuse ) promo du monde.Enfin ce qui m'intéressait chez Iko, c'était le point de vu d'un petit car on oppose trop souvent les gros qui seraient contre le téléchargement et les petits qui seraient pour car il leur permet de se faire connaitre. Après le but n'était pas de juger la musique, je ne pense pas que Kieran éspère en vivre, il n'a pas réussi à le faire avec son groupe précédent dont les ventes furent basses malgré une promo et des passages radio...Le problème, ce ne sont pas les passionnés qui téléchargent en grande quantité mais achètent des disques après, mais ceux qui ( et c'est sans doute la grande majorité )  téléchargent en grande quantité mais n'achèterons JAMAIS un disque. C'est là que se trouve le manque à gagner pour l'industrie du disque. Je ne pleure pas sur les majors, elles s'en tireront ( en proposant des conditions encore plus défavorables à leurs artistes par exemple ) et continueront à proposer de la merde. Je suis beaucoup plus inquiet pour nombre d'artistes que j'adore...