Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 15:22

11/2010    Ici D'ailleurs

 

 

Third-Eye-Foundation-the-dark.jpgLe problème des musiques hypnotiques... c'est qu'elles ont le pouvoir d'hypnotiser suffisamment l'auditeur pour qu'il ne prenne pas toute la mesure de leur richesse (ou leur pauvreté). Et dans le cas présent, c'est bien la richesse de ce dernier album de Matt Elliott qui risque d'échapper à certains. The Dark a beau être un album "atmosphérique", il perd beaucoup à ne servir que de fond sonore d'ambiance. Ecouté distraitement, il peut sembler répétitif, monotone... mais il vaut bien mieux que cela lorsqu'on accepte de s'y abandonner réellement. Là, c'est un univers sonore riche et foisonnant qui s'ouvre à vous. Une oeuvre organique, remarquable de cohérence, de fluidité et de musicalité. Ce n'est pas un album avec une suite plus ou moins homogène de morceaux, mais une véritable symphonie électro répétitive...

 

The Dark pourrait laisser sur le bord de la route ceux qui ont découvert Matt Elliott avec ses chansons (plus accessibles) de la "trilogie des songs"... même s'il est clair que ce nouveau Third Eye Foundation s’enrichit du travail effectué par Matt Elliott sur ses derniers albums. Il y a les artistes qui cherchent à se renouveler un peu n’importe comment, en suivant les nouveaux sons du moment, en expérimentant au petit bonheur la chance… il y a ceux qui se renouvellent naturellement parce qu’ils ont, eux, une véritable âme d’artiste. Mettre de côté l’électro de Third Eye Foundation pour sa trilogie des songs (et son premier album sous son propre nom, The Mess we made), puis y revenir en intégrant et en adaptant avec intelligence et musicalité des éléments explorés sur ses derniers albums, tout cela semble couler de source pour Matt Elliott. Cohérence de l’album, cohérence de la démarche artistique qui est la sienne depuis plus d’une décennie.

 

A tous les points de vue, il faut se plonger dans cet album. S’y plonger pour saisir la richesse de toutes ses variations, ses strates, ses « touches sonores » qui viennent se greffer à la trame principale… autant l’auditeur distrait peut avoir l’impression qu’il ne se passe pas grand chose, autant l’auditeur attentif ne s’ennuiera pas une seconde. Une musique exigeante dans le meilleur sens du terme, qui révèle ses trésors à ceux qui acceptent de lui prêter l’attention qu’elle mérite. S’y plonger, aussi, car Matt Elliott nous entraîne dans de tels abîmes de mélancolie (comme sur sa trilogie des songs) qu’il sera compliqué pour certains de s’y abandonner totalement. Elliott semble nous dire « Sombrez avec moi, ou passez votre chemin… » Et si l’on ne craint pas de sombrer dans une telle mélancolie, cet album est un régal… 

 

S’il fallait définir le style de Matt Elliott en deux mots, « mélancolique – fantomatique » me semble le plus indiqué. Pas étonnant, d’ailleurs, que son deuxième album s’intitule « Ghost », sa musique est hantée par les fantômes. Entrelacs vaporeux de sonorités, voix désincarnées, chœurs livides, mélodies envoûtantes, rythmes qui traînent et vagabondent…

 

J’aime beaucoup l’image de Mmarsup, très pertinente, du « bateau ivre » pour qualifier cet album… Et s’il fallait préciser, je dirais : « un vaisseau fantôme ivre dérivant sur des vagues de mélancolie ». A vous de voir si la balade vous tente…

 

Si oui, embarquement immédiat, sur deezer (je l’y ai écouté plusieurs fois, il n’a jamais été coupé par de la pub… la moindre des choses, c’est une œuvre qui ne peut se couper).

(Si vous avez le mal de mer, attention aux risques de secousse en toute fin de voyage, sur le bien nommé : If you treat all like Terrorists, We will become Terrorists)

 

L'album en écoute intégrale sur deezer :

 

The Third Eye Foundation - The Dark 

 

 

La chronique de Nyko

Celle de Mmarsup

 Celle de Thom 

 

Un autre album électro de cette année que je vous conseille, qui, comme ce Third Eye Foundation, est plutôt atmosphérique et répétitif mais beaucoup plus riche qu'on pourrait le penser : Future Sound of London - Environments 3  

 

 

Précédentes chroniques d'albums de Matt Elliott :

 

Drinking Songs

Failing Songs
Howling Songs

 

 

Classement des albums de 2010

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Electro
commenter cet article

commentaires

La Carène 22/04/2011 15:26



Third Eye Foundation sera en concert le jeudi 5 mai 2011 à La Carène de Brest à l'occasion du Festival Sonore #3. Manifestation culturelle sous le signe de l'electro,des musiques contemporaines
et improvisées qui se déroule du 4 au 7 mai 2011 à Brest.


 


02 98 46 66 00 - contact@lacarene.fr - www.lacarene.fr



GT 22/12/2010 20:23



THIERRY : ça doit être ça^^


 


DR. F : Je n'en vois pas d'autre ;-)


 


XAVIER : Ah oui, vu comme ça^^


 


ARNO :  autant de talent... il ne te reste plus qu'à écrire une
chronique sur toi... c'est amplement mérité... 


 


Ah mais... j'y compte bien ! Il faudra tout de même attendre, je ne peux la torcher rapidement, ce sera le sujet le plus
ambitieux que j'aurais eu à traiter... :-)


 


Quant à la suite de ton com... vu que ça ne parle pas de moi, j'avoue que j'ai du mal à m'y intéresser...


(je déconne, hein, c'est juste que je suis tout à fait d'accord et n'ais rien à ajouter... su ce n'est que je trouve le
Future Sound of London pas si hermétique...)


 


Guic : Excellent :-) (mais DAVID a tout de même un peu raison...)


 



Guic' the old 22/12/2010 14:35



On t'a reconnu, Pascal Nègre!



david 22/12/2010 08:41


Deezer, deezer, certes mais surtout achetez des disques


Arno 22/12/2010 06:22



Oh, tu sais, faut pas croire, il y a du travail derrière ces chroniques, pas uniquement du talent 


 autant de talent... il ne te reste plus qu'à écrire une
chronique sur toi... c'est amplement mérité... 


 


Sinon, c'est marrant, mais j'ai l'impression que le Future Sound of London est nettement plus accessible que ce
Third Eye Foundation...


 


C'est vrai que ce Thrid Eye est très proche de l'IDM par moment (sans tomber dans ses travers... heureusement)... et ce n'est
pas la plus facile des musiques... mais je lui trouve un coté plus dense et rythmé (carrément jungle par moment), le tout lié par ses mélodies très mélancoliques (propres à sa trilogie songs) qui
sert de lien à ses compos électro. Le futur sound of London est parfois tellement minimaliste voir vraiment ambient sans vraiment d'electro... C'est pas vraiment en terme d'accessibilité que je
devrait m'exprimer pour être précis, mais plutot en terme d'immersion quand je dis ca (on est plus ou moins tous assez ouvert pour n'importe quoi sur ce blog) (enfin... avec quelques exceptions
pour chacun), mais ce Futur Sound demande vraiment qu'on s'arrête encore plus que pour le Third Eye pour l'écouter! Et de part son rythme vraiment lent, parfois meme sans rythme, il est très vite possible de décrocher alors que le Third Eye scotch plus au tapis... (cette dernière phrase est très bien)


 


(je suis un peu pointilleux sur ce coup la...)


 


En me relisant, j'ai même envie de dire que ce qui fait toute la richesse de cet album, c'est justement ce coté "mélodique",
cette musique parfaitement intégré à l'electro, alors que la plupart des compos d'IDM ou autres maintenant sont souvent dépourvues de belles
mélodies, une mélodie qui fait vibrer quelque chose à l'intérieur, une vrai musique pour accompagné leur composition électronique. De plus en
plus, beaucoup d'artistes maitrises à la perfection les programmes pour pondres de l'IDM complètement déstructurée, mais ca manque d'âme, de musique... (le mot magique... musique). Aphex qui
destructure a fond sur de superbe mélodie magnifique en est le parfait exemple... et des mélodies parfois toute simple mais qui accroche... et cet album (sans quand même faire aussi bien)... s'en
rapproche très très fort...  ce qui est toujours et encore écœurant de talent! 



Xavier 21/12/2010 16:26



comment dois je le prendre, vu que ton dernier article s'appelle... les pires critiques de critique...



dr frankNfurter 21/12/2010 16:25



@ GT: mais c'est ma foi une très bonne explication à mon hermétisme!



Thierry 21/12/2010 15:29



C'est peut-être la position du lotus qui ne convenait pas ...



GT 21/12/2010 14:49



XAVIER : une chronique qui semble avoir été écrite pour moi....tant ce disque m'a laissé sur le coté


Mais... tous mes articles sont écrits spécialement pour toi ! Ca me semblait pourtant évident... il n'y a que toi qui ne t'en es pas rendu compte :-)


 


ARNO : oui, le Third Eye un album qui semble mettre tout le
monde d'accord... et rien à rajouter a la chronique... ce mec est vraiment un génie... c'est écœurant de talent


 


Oh, tu sais, faut pas croire, il y a du travail derrière ces chroniques, pas uniquement du talent (hein ? quoi ? tu parlais de Matt Elliott ?)


Sinon, c'est marrant, mais j'ai l'impression que le Future Sound of London est nettement plus accessible que ce Third Eye Foundation...


 


FRANZ et ARNO : merci pour les conseils, je ne connaissais pas ces deux albums et j'en prends note...


 


THOM : T'as oublié une parenthèse, je crois :


 


Oh, ça me touche ce que tu me dis, mais tu n'es pas si minable (enfin, sauf dans ta gestion despotique du CDB, espèce de putain d'enfoiré de ta race), allons allons. Allez, c'est oublié
:-)


 


DIANE C : OK, dans ce sens-là, je suis d'accord...


 


DR. F et THIERRY : C'est parce que vous ne l'avez pas écouté correctement... il faut être seul, dans le noir, immobile, et prêter
attention à chaque infime sonorité de l'album... (sinon, il y a aussi l'hypothèse : ce n'est pas assez torturé ou groovy pour DR.
F, et trop plombant pour THIERRY...)



Thierry 21/12/2010 13:48



Mouais ... bof, un peu comme Xavier et le Doc, en fait.



dr frankNfurter 21/12/2010 12:42



un album qui semble mettre tout le monde d'accord rapporte Arno... en fait non.


Il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, loin de là en fait



diane cairn 21/12/2010 11:30



GT ?


???


cet album n'en serait pas le digne successeur ?



Franz Schubert 21/12/2010 00:38


J'ignorais que Matt Elliott avait sorti un nouvel album, excellente nouvelle! A vrai dire, je viens de lancer l'écoute ; il a une approche très "picturale", je trouve. Et puisqu'on en est aux
conseils d'albums electro, je propose quant à moi Void() de Access to Arasaka. :)


Arno 21/12/2010 00:15



... oui, le Third Eye un album qui semble mettre tout le monde d'accord... et rien à rajouter a la chronique... ce mec est
vraiment un génie... c'est écœurant de talent


 


Je trouve aussi le Futur Sound of London très riche mais encore bien plus "dur" à écouter que ce Third Eye, il demande vraiment
un gros travail d'immersion pour bien s'écouter (au casque le soir pour moi... seul... tranquille... hum...le meilleur moment de la journée). C'est vraiment de la pur ambient et pas des plus
faciles... mais ca vaut le coup d'y sombrer aussi.


 


Dans les vraiment bon albums récents d'ambient (limite ambient quand même), je te conseille (je conseille a tout le monde évidemment) Aes Dana - Leylines, c'est du 2009 que j'ai découvert en remontant le temps sur chronique electro... c'est vraiment de la toute belle electro
tout en finesse, comme ces deux albums... Impossible d'être décu pour autant qu'on aime et plus direct d'accès que le Futur Sound! (ca me fait tristement penser que l'ambient est bien un style ou
les bons albums se font rares...)



Xavier 20/12/2010 23:03



une chronique qui semble avoir été écrite pour moi....tant ce disque m'a laissé sur le coté. Je n'ai pas eu l'impression d'etre distrait pourtant. Mériterait peut etre une écoute au casque....


Par contre j'ai tout de suite pensé aux fantomes aussi. Mais je préfère la chair triste et alcoolisée des chansons de la trilogie que les spectres insaisissables de cet album...



Thom 20/12/2010 21:21



Tu t'es gourré dans la parenthèse, je crois :

"j'évite en général de lire les chroniques des autres avant de savoir quoi écrire pour la mienne (surtout les tiennes, après je me sens minable et n'ose plus prendre le clavier) histoire de
ne pas être influencé..."

Oh, ça me touche ce que tu me dis, mais tu n'es pas si minable, allons allons. Allez, c'est oublié :-)



GT 20/12/2010 21:16



JULIEN : Eh bien... merci ! Et j'espère pouvoir continuer à te faire découvrir ce genre de pépites...


 


DIANE C : ?


 


THOM : Ah merde, je suis vraiment désolé... bon, pour ma défense, lorsque tu as publié cette chronique, j'étais sans internet
depuis un mois et demi... je l'ai vu à l'époque, pourtant, mais pas encore lu, j'évite en général de lire les chroniques des autres avant de savoir quoi écrire pour la mienne (quand je sais
que j'en ferais une) histoire de ne pas être influencé... et puis j'ai oublié cette chronique... que je viens de lire, avec grand plaisir... 



Thom 20/12/2010 20:49



Ah ouais, d'accord, par contre ce bon vieux Thom, lui, il pue de la gueule...


 


http://www.legolb.com/2010/11/third-eye-foundation-hell-cant-wait.html


 


(voilà exactement pourquoi je ne mets quasiment jamais de liens, sauf quand l'article m'a particulièrement marqué... on en oublie toujours la moitié ^^)



Julien 20/12/2010 17:23



Quel plaisir de passer sur ce site pour y découvrir des pépites qui à chaque fois me touchent énormément (Joy il y a 10 ou 15 jours pour ne citer que le plus récent) ou comme aujourd'hui avoir le
plaisir de lire cette chronique de Third Eye Foundation qui aurait pu rester dans les oubliettes des sorties de cette fin d'année !


Un grand merci à toi GT



diane cairn 20/12/2010 17:19



il a fallu 10 ans pour enterndre la face B de little lost souls mais ça valait le coup