Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 22:30

Lou-Reed.jpgUn personnage essentiel de l’histoire du rock, influent comme peu l’ont été, leader du groupe qui est sans doute la référence ultime du « bon goût rock’n’roll »… et pourtant, j’avoue n’avoir jamais été un inconditionnel du Velvet Underground.

 

A une époque où l’on n’était pas à 2 ou 3 clicks de découvrir tous les grands albums du passé, mais souvent à plusieurs semaines, plusieurs mois, voire plusieurs années (en fonction du catalogue et des réservations de la médiathèque de la ville), le « Velvet Underground » était pour moi un nom plein de promesses. Les bas-fonds new-yorkais, la subversion, la face sombre et littéraire du rock… un programme fantasmatique particulièrement alléchant. Mais lorsque, enfin, je mettais la main sur leurs précieux albums, ils n’ont pas été à la hauteur de ce que j’avais lu d’eux auparavant. Une musique beaucoup moins sombre que prévue, des mélodies parfois mielleuses (Sunday Morning, Candy Says), et les quelques phases bruitistes ne me fascinaient pas tant que ça… Bref, pas de quoi détrôner de mon panthéon personnel Sonic Youth de sa place de groupe new-yorkais n°1 (il faudra que j’attende le Wu-Tang ). Je comprends, évidemment, que le Velvet soit considéré comme un des groupes majeurs de l’histoire du rock, et je ne le conteste en rien, même si je ne partage pas ce « culte du Velvet ».

Un article critique où je parle de moi plus que de Lou Reed : comme hommage à un des artistes rock les plus importants de l’histoire, on a vu mieux… mais il y a justement tant de fans de rock qui ont dû aujourd’hui faire part de leur tristesse et de leur vénération pour Lou Reed et le Velvet que je n’allais pas en rajouter une couche. Il est vrai aussi que la mauvaise réputation de Lou Reed (mégalo, antipathique) permet d’apporter quelques bémols au concert de louanges… mais cette mauvaise réputation me l’a au contraire toujours rendu plutôt sympathique. Et si je ne suis pas un inconditionnel de Lou Reed et du Velvet, je ne peux nier avoir été profondément marqué par plusieurs de leurs chansons. Au premier rang desquelles figure la géniale Venus in Furs… si elle avait été réellement emblématique du style du Velvet, j’aurais été moi aussi un fan absolu du groupe.

Je ne pouvais décemment pas éviter de rendre hommage à Lou Reed à ma manière… autrement dit, avec une playlist. Mes 11 titres favoris de Lou Reed, histoire de dire que l’on peut certes avoir des réserves sur le Velvet, il y a bien, pour chaque fan de rock qui se respecte, au moins une dizaine de chansons de Lou Reed durablement inscrites dans nos oreilles et dont on ne se lassera sans doute jamais... Voici les miennes :

   

 

The Velvet Underground : Venus In Furs, Heroin, I heard her call my Name, Rock’n’roll

Lou Reed : New York Telephone Conversation, Lady Day, The Bed, N.Y. Stars, Romeo Had Juliette, Ecstasy

 

Les Albums du Velvet sur grooveshark

Les albums de Lou Reed sur grooveshark

 

L'article de Thom sur le Golb

 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Rock
commenter cet article

commentaires

Wild Primate 21/09/2016 16:36

J'écoute encore régulièrement Venus in Furs qui est un morceaux qui me fascine toujours autant !

Je vous invite également à passer sur notre site pour découvrir les groupes de notre collectif :
http://www.wildprimate.com/

À bientôt !

Hakatu 31/07/2014 14:39


Comme avec les Stooges, l'écoute des 2 premiers opus du Velvet (surtout White light) a été un choc pour moi aussi. Je venère spécialement leur "Here She Comes
Now" écrite à l'origine pour Nico. Mais cela dit, j'admire surtout les travaux de John Cale (Fear, Slow Dazzle et Helen of troy) et de Nico beaucoup plus que ceux de Lou Reed,
nettement moins expérimental en solo que les 2 sus-cités, mis à part ce délire à la Duchamp que constitue "Metal Machine Music" bien entendu, mais qui est capable d'écouter ça réellement sans
mettre des boules Quies ?

G.T. 01/11/2013 14:19


DR. F. : C'est vraiment Venus in Furs qui m'aura le plus profondément marqué, il y a peu de chansons que j'ai dû
écouter autant en boucle que celle-là (au moment où je l'ai découverte)... Quant à Sister Ray, je ne l'ai pas mise dans ma playlist car... trop longue. Le but était de faire une playlist
relativement "courte", car je me doutais que je n'allais pas faire découvrir le Velvet / Lou Reed à beaucoup de monde^^ 

dr frankNfurter 30/10/2013 19:23


L'écoute de Venus, d'Heroin et de Sister Ray m'auront marqué à jamais.


Sister Ray à l'image du morceau Fun House font partie des expériences qui dépassent selon moi "la simple" émotion auditive. Elles touchent et atteignent le physique.