Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 14:40

Lorsqu'on ne fait pas de musique, il est très compliqué de comprendre le solfège et l'harmonie. Par contre, s'il y a une chose que tout le monde peut facilement saisir, c'est le rythme. Pas de raison de s'en priver, il suffit d'un minimum d'attention et d'écoute des exemples proposés ici pour se familiariser avec les principales bases du rythme. Est-ce que c'est essentiel ? Non, bien sûr, à part manger et dormir - voire se reproduire, et encore - rien n'est essentiel. Est-ce que cela vous permettra de mieux comprendre tous les secrets de la musique ? Non plus, mais vous arriverez ainsi à mieux percevoir le "balancement"' d'un morceau, ce qui n'est pas négligeable.   

 

La première chose à comprendre, c'est la pulsation. Rien de plus simple et de plus naturel. Même sans avoir la moindre connaissance musicale, vous la ressentez, c'est le mouvement régulier que vous faîtes lorsque vous hochez la tête ou tapez du pied en écoutant un morceau. Le meilleur moyen de bien le ressentir, c'est de partir d'un morceau techno, puisque la techno met en valeur cette pulsation par le "beat", qui appuie bien chaque temps. Par exemple, le célèbre Knights of the Jaguar dont je parlais ici :

 

(Si vous avez un problème avec certains lecteurs, je vous ai mis tous les titres de cet article dans cette playlist) 

 

 

Tapez du pied dès qu'arrive le beat, c'est tout simple, vous marquez la pulsation.

 

Ce n'est pas beaucoup plus compliqué avec n'importe quel morceau de rock, avec le rôle de la batterie. Un exemple avec London Calling :  

 

 

 

Pour que votre pied batte vraiment la pulsation, il ne faut surtout pas que son mouvement change en fonction des breaks, s'arrête ou s'accélère. Ce n'est pas parce que la rythmique d'un morceau change que la pulsation change. Même lorsque la batterie s'arrête, la pulsation, en règle générale, reste identique, on la ressent dans le jeu des autres instruments ou la ligne mélodique. Il arrive fréquemment que les rythmes de la batterie et de la basse varient quand on passe du couplet au refrain, mais pas la pulsation. Vous devez être capable de la tenir avec la même régularité quoi qu'il se passe autour. Il peut être préférable de la marquer en hochant la tête, le mouvement est plus constant, on est moins tenté de jouer d'une grosse caisse imaginaire qu'avec les pieds.

 

Qu'est-ce que cette pulsation ? Ce sont les temps. Comment faire, maintenant, pour distinguer une mesure à 4 temps d'une à 3 temps ou 2 temps (les tempos les plus usuels) ? C'est là encore très simple. Reprenez London Calling, et sur la pulsation, tentez de dire un rythme à trois temps : "1, 2, 3, 1, 2, 3, 1, 2, 3 etc." Bizarre, non ? Essayez maintenant avec du 5 temps : "1, 2, 3, 4, 5, 1, 2, 3, 4, 5 etc." Pas mieux. Maintenant avec du 4 temps : "1, 2, 3, 4, 1, 2, 3, 4 etc."... là, on retombe sur ses pieds à chaque fois, ça colle. Même chose pour Knights of the Jaguar. Si vous vous perdez, vous ne savez plus où est le "1", attendez un moment où vous avez vraiment cette sensation qu'on "retombe sur nos pieds", c'est le premier temps.

 

London Calling et Knights of the Jaguar sont bien sur du 4 temps, rien de surprenant, c'est de très loin le cas le plus courant. Lorsque je donnais des cours de guitare, pour montrer cette omniprésence du 4 temps, c'était facile, j'allumais la radio, je passais de stations en stations, et quel que soit le style de musique, je !montrais à l'élève qu'on tombait toujours sur du 4 temps. Deux temps et trois temps sont plutôt des exceptions.

 

S'il est évident que London Calling n'est pas en 3 ou 5 temps, on pourrait plus facilement se tromper et penser qu'il est en 2 temps. Car après tout, un 4 temps peut se diviser en deux. Essayez de dire "1, 2, 1, 2, 1, 2" sur la pulsation de London Calling... vous verrez que ça marche pas mal, surtout sur l'intro... mais moins au moment où rentre le chant. Parce qu'on ne compose pas de la même manière sur du 4 temps ou du 2 temps, les phrases musicales sont différentes. Ici, les phrases musicales sont faites pour du 4 temps. 

Le temps le plus fort, quel que soit le rythme, c'est toujours le premier temps. Lorsque vous dites les numéros des temps, appuyez beaucoup plus le premier, dites-le d'une manière plus marquée que les autres. 

UN deux trois quatre UN deux trois quatre...

Vous devez avoir cette sensation d'une boucle qui dure 4 temps, chaque fois qu'on revient sur le premier temps, il se passe quelque chose de plus fort...

 

Le 4 temps domine, mais on trouve tout de même du 3 temps. Le rythme typique des valses. Avec, en général, premier temps bien appuyé qui marque la basse, et accords plus légers sur les 2° et 3° temps. Ecoutez la valse suivante de Chopin, et dites en rythme "1, 2, 3, 1, 2, 3 etc." :

 

 

Vous avez du mal à garder une pulsation régulière ? Rassurez-vous, ce n'est pas vous qui avez un mauvaise sens du rythme, mais le rubato dont Chopin est un grand maître. Qu'est-ce que le rubato ? Une manière de jouer en ralentissant ou en accélérant, ce qui fait que la pulsation n'est plus régulière. Fréquent dans le classique, beaucoup moins dans le rock et les musiques populaires, à cause du "carcan" de la batterie. Un chef d'orchestre, lorsqu'il bat la mesure avec sa baguette peut accélérer le mouvement, le suspendre, les musiciens le voient et le suivent, mais un batteur doit marquer les temps de manière régulière et ne peut se permettre de ralentir, sous peine de décaler tout le groupe. Rythmiquement, le classique est beaucoup plus libre que le rock...

 

Un exemple de rythme de valse bien plus simple à suivre, au hasard... la Waltz n°2 d'Elliott Smith. Ici, il nous facilite encore plus le travail avec la batterie qui commence seule et marque bien les 3 temps : premier temps sur la grosse caisse, puis les deux temps suivants à la caisse claire. Cliquez sur le lecteur, ouvrez grand la bouche et dites "1, 2, 3, 1, 2, 3, 1, 2, 3 etc." :

 

 

   

Maintenant que vous avez - je l'espère - compris et expérimenté le tempo de base, passons à la distinction binaire - ternaire. Les mesures en 2 ou 4 temps seraient binaires, celles en 3 temps seraient ternaires ? C'est un petit peu plus compliqué que ça.

 

Les temps peuvent encore se diviser, soit de manière binaire (en 2), soit de manière ternaire (en 3).

 

Réécoutez la Waltz n°2 d'Elliott Smith. Si on était dans du vrai ternaire, les 3 temps se diviseraient encore en 3. Mais ils se divisent en 2, on a donc du trois temps binaire (3/4). Pour l'entendre, divisez vos "1, 2, 3", et dites deux fois plus vite, dans le même intervalle de temps et avec régularité : 1, 2, 3, 4, 5, 6.  

 

1   2   3

12 34 56

 

Ca colle mieux qu'une division en 3 qui donnerait "1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9".

 

Le plus courant, c'est d'avoir du 4 temps binaire. 4 temps qui se divisent encore en 2. C'est bien sûr le cas de Knights of the Jaguar ou London Calling. Pour le comprendre, il suffit de vous repasser ces morceaux, de commencer en disant les 4 temps "1, 2, 3, 4 etc." puis d'accélérer et de dire dans ce même intervalle de temps "1, 2 , 3, 4, 5, 6, 7, 8 etc".

 

Le 4 temps ternaire, lui, se retrouve dans le blues.

 

Roadhouse Blues des Doors va nous permettre de tout récapituler :

      

 

 

Hochez la tête ou tapez du pied (ou les deux) en même temps que la musique. Ensuite, dites les temps. 1, 2, 3, 4, 1, 2, 3, 4 etc... Vous voyez que sur le 1, on retombe chaque fois "sur nos pieds", on est bien dans du 4 temps. Maintenant, décomposez ces 4 temps. De manière binaire pour commencer  

 

1    2    3    4     devient :

1 2 3 4 5 6 7 8

 

Si vos "1 2 3 4 5 6 7 8" sont dits comme il faut, de manière très régulière, ça ne colle pas vraiment. Maintenant, si vous dites rapidement (et régulièrement, toujours) "1, 2, 3" à l'intérieur de chaque temps, vous verrez que ça fonctionne, ça suit la musique. Les 4 temps peuvent se diviser en trois, on est dans du ternaire.

 

Chantez le riff, ce "tam   ta tam   ta tam   ta tam etc."

 

Ce n'est pas une décomposition en deux notes égales, le "ta" est plus rapproché du tam qui le suit que de celui qui le précède. Il y a ce côté claudiquant du blues, on n'est pas dans une "marche régulière". Et si vous trouvez sur une partition ce morceau écrit en binaire, il est normalement indiqué "shuffle", le rythme shuffle étant une manière de jouer ternaire, avec deux croches qui deviennent une noire et une croche en ternaire. Soit une première note un peu plus longue que la 2°. Pour le comprendre, dites 1, 2, 3, 1, 2, 3... puis, sur le même rythme, rendez le 2 muet... 1 (2) 3, 1 (2) 3. On entendra 1   3 1   3 1 avec le 3 plus bref que le 1, c'est le rythme de Roadhouse Blues, et du blues en général  

 

Alors ne vous y trompez-pas, si l'envie vous vient de critiquer un groupe un peu rugueux en montrant un certain dédain pour son "rock binaire" comme on le dit souvent, vérifiez tout de même que ses morceaux ne soient pas ternaires...

    

Est-ce que tous les morceaux sont en 2,3 ou 4 temps ? Quasiment. Avec la très grande majorité en 4 temps. Parmi les tubes célèbres, il y en a tout de même un au rythme assez original, Money de Pink Floyd.    

     

 

 

Ecoutez-le, tapez la pulsation, et dites "1, 2, 3, 4, 1, 2, 3, 4". Ca ne fonctionne pas. Ce n'est même pas le déjà rare 5 temps, mais carrément du 7 temps. Dites "1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 etc."... et ça colle.

 

Autre élément intéressant du point de vue rythmique dans ce morceau, c'est qu'on a un changement de mesure. A 3'06, lorsque le rythme s'accélère pour lancer le solo de guitare, changement de riff de basse, on passe à du 4 temps. Puis avec le retour du riff principal et du chant, à 5'05, retour du 7 temps. 

 

Le math-rock s'est ensuite fait une spécialité de ces mesures asymétriques et nombreux changements de rythmes. Un procédé que l'on retrouve dans certaines musiques folkloriques (notamment des pays de l'est) et qui, utilisé de manière systématique dans le rock, peut sembler quelque peu artificiel... tout dépend de ce qu'on en fait. Comme démonstration technique, ça n'a bien sûr aucun intérêt, mais pour créer de véritables climats, sombres et déstabilisants, ça peut s'avérer très intéressant, comme savait si bien le faire Slint, groupe beaucoup trop méconnu.

 

Sur Nosferatu Man, tiré de leur chef-d'oeuvre Spiderland, vous avez du 5 temps pendant le couplet, du 6 temps sur le "refrain" avec la disto. Et parfois, comme lors du passage instrumental, des mesures avec 6 temps suivi de 3 temps puis retour au 6 temps... Bref, si vous venez juste de vous familiariser avec le tempo, je ne vous conseille pas de vous arracher les cheveux sur ce titre : 

 

 

Privilégiez plutôt des morceaux "carrés" : pop, rock, rap, techno, la très grande majorité sont très faciles pour appréhender ces notions... en espérant que tout cela était à peu près clair, et que vous pourrez l'appliquer à n'importe quel morceau.

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Divers
commenter cet article

commentaires

oldu45987 24/04/2015 11:26

Très bon article ... j'ajoute juste un truc : pour du ternaire, on peut dire : "un et puis deux et puis trois et puis quatre" .... et ça colle. Pour du binaire on dira : un et deux et trois et quatre (pour du quatre temps, si vous suivez). Si ça colle, c'est du binaire. C'est plus simple que deux compter jusqu'à 12. Maintenant là où ça se complique, c'est que si on prolonge le "un" au détriment du "et", on retombe sur une accentuation ternaire, le fameux shuffle.

G.T. 07/11/2013 19:02


PHILIPPE : Désolé d'avoir mis un peu de temps pour répondre, mais les 3/4 des morceaux de l'article n'étaient plus disponibles,
j'ai dû prendre le temps de tous les remettre... Et il est vrai que mon explication du tempo de Roadhouse Blues est peut-être un peu compliquée...


Le tempo de Roadhouse Blues est sensiblement le même que celui de Money for nothing. Pour repérer les temps, sur les premières paroles, " O Keep your eyes", les temps sont sur Keep et
Eyes. Donc sur "Keep your", on a le temps de dire (rapidement) 1-2-3 (les 3 croches), c'est la décomposition ternaire du blues (Keep sur le 1 et 2, Your sur le 3).


J'espère que ça t'a aidé à saisir le rythme de ce morceau, sinon, n'hésite pas à me demander des éclaircissements...

philippe 05/11/2013 16:43


bon comme je suis pressé lol j'ai pris Dire Staits - Money for nothing et sa partition et je constate que le beat ou bpm ou pulsation = les temps de la partition = 134 /mn, au passage c'est aussi
sur ce rythme qu'il scande les lettres de M T V bon point de repère


bon vous allez me dire qu'il n'a guère où se tromper pour taper dans ses mains sur le 134 /mn mais en fait je me demande sérieusement si ce n'est pas sur le 67 /mn que vous voulez qu'on tape :
??????? sérieux j'en sais rien du tout et le 67 /mn c'est quoi ?


une chose est sûre : 134 /mn musicalement ce sont les temps (MTV)


enfin pour moi c'est du 4 temps binaire donc parfaitement dansable en salsa sauf qu'un peu trop rapide pour les petits pieds à 268 /mn ça use très vite lol


 


 

philippe 05/11/2013 15:47


Je n'ai pas compris car vous n'indiquez pas de façon certaine la pulsation


j'hésite sur les doors par exemple entre la rythmique 64/mn ou celle 128/mn pour votre pulsation


pour moi c'st compliuqué ca rje pratique salsa, bachata et kizomba j'essaye de comparer tout ça et savoir sur quoi on danse par rapport aux temps


on sait comment danser mais à quoi ça correspond musicalement, là, mystère


indiquer la pulsation en bpm serait donc très utile, merci

Arno 03/01/2012 09:50


Yep.... bonne année à toi aussi

G.T. 01/01/2012 15:37


Merde, j'ai loupé pas mal de commentaires sous cet article, désolé de ne pas avoir répondu, et heureusement que NICOLAS a "remonté" ce sujet...


Pour répondre rapidement à XAVIER, le chiffre du dessous (ici, 4) indique si la décomposition des temps est binaire ou ternaire. Si c'est 4 (ou 2), c'est du binaire. Donc chaque noire se
décompose en deux croches égales. Si c'est 8, c'est du ternaire. Trois croches égales (1-2-3) à l'intérieur de chaque temps.


Le chiffre du dessus (ici, 5), c'est le nombre de temps dans une mesure. Un morceau où, en tapant du pied, tu comptes en même temps 1-2-3-4-5-1-2-3-4-5 etc. avec chaque fois le premier temps
plus appuyé que les autres, qui donne l'impression qu'on revient au début de la boucle, c'est du 5 temps... Et puisqu'il y a le 4 en dessous, c'est binaire, donc tes 5 temps peuvent
encore se décomposer en 2 croches égales. 1et 2 et 3 et 4 et 5 et 1 etc...


Ah, et sinon, bonne année à tout le monde ! ^^   

Nicolas_TB 31/12/2011 11:39


Pour le pyramid song à l'écoute je pense qu'il y a des alternances entre 7/8 et 8/8. Enfin il n'en reste que dans la musique de radiohead les musiques irrégulières sont fréquentes - Paranoïd
Androïd avec du 7/8 alterné avec du 4/4 dans la deuxième partie, Morning bell et 15 Steps effectivement en 5/4, 2+2=5 aussi je crois, une autre dont le titre m'échappe en 10 ou 11/8. sûrement
dans d'autres chansons aussi. Dans la musique populaire, au sens d'un groupe qui a une audience assez importante (je ne parle pas d'obscurs groupes de rock prog inconnus friands de ce genre de
signatures rythmiques), c'est un des rares groupes a avoir des rythmes aussi diversifiés. Ensuite chez Sufjan Stevens, on trouve souvent aussi ce genre de jeu avec le rythme. Même chez Led
Zeppelin, "Four Sticks", on a une alternance de 5/8 et 6/8.


Enfin même si j'aime beaucoup de morceaux en 4/4, j'apprécie quand des groupes essaient de sortir de ce schéma et surtout sans tomber dans une certaine lourdeur dans laquelle il est facile de
tomber avec ce genre de rythme.

matador 22/09/2011 11:04



Etant guitariste, je distingue le ternaire du binaire au feeling. Au lieu de m'aider à y voir plus clair, le recul théorique sur ces choses m'embrouille. Je joue souvent en ternaire, et je sens
le rapprochement des notes (1 et2 et3 et4...), mais dès que j'essaie d'y penser, ce qui me semblait simple devient nébuleux. De même, je bats spontanément la pulsation avec le pied, mais
j'accèlère ou ralentit selon les variations. Intuitivement, je sais qu'on passe d'une mesure à x temps à une mesure à x' temps mais je crois, encore une fois, que devant une page blanche, je
serais incapable de l'écrire. La musique est une activité que j'aime et en même temps une énigme mathématique insoluble.



Xavier 12/07/2011 21:17



c'est là qu'il faudrait un "Les bases du rythme" partie 2, car que veut dire 5/4? c'est 5 temps ou 4?le trois temps, le quatre temps ok, mais le 5/4? à ton clavier GT !



Zelig 12/07/2011 13:55



Bonjour,


Je suis toujours content de lire des articles sur le rythme. C'est vrai qu'en France, nous avons quelques problèmes avec ça.


Je me permets aussi de mettre en évidence le morceau 5/4 de Gorillaz qui présente quelque chose d'assez inhabituel dans le rock (beaucoup plus courant dans la musique du monde ), c'est la
superposition de deux rythmes différents. La guitare joue un riff en 5/4 tandis que la batteur mouline un 4/4 martial. On peut aussi voir cette superposition sur Kashmir (riff en 6/8 et batterie
en 4/4) . J'adore ce genre de trucs.


Quelqu'un plus haut signalait le take five en cinq temps (fatalement) , il y a aussi le Blue Rondo a la Turk du même brubeck en 9/8. Assez joli.



Xavier 12/07/2011 10:28



j'avais lu un truc comme ca sur Pyramide Song, et ca m'étonnais, d'ou ma question. la suivante concernait Morning Bell, mais Boebis vient d'y répondre!



boebis 11/07/2011 23:07



tiens j'avais lu que pyramide song est en 7/8, mais j'ai pas vérifié et il semblerait qu'en fait non. Sinon on a take five et le thème de mission impossible qui sont en 5/4 je crois, ainsi que 15
Step et  "Morning Bell" de radiohead mais ça c'est wikipedia qui me le dit. Et aussi 2+2=5 qui serait en 7/4 , enfin bref!



G.T. 11/07/2011 20:35



XAVIER : Merci !


Pyramid Song est en 4/4, comme tout le monde^^ Ce n'est pas de ce point de vue qu'il est intéressant rythmiquement, mais plutôt dans ses contretemps assez déstabilisants sur un rythme
lent, qui donnent l'impression qu'il se "traîne". Il y a aussi un morceau dans l'album solo de Thom Yorke (je ne sais plus lequel, je ne l'ai pas écouté depuis un moment) qui a un rythme
intéressant... j'y reviendrais, en tout cas.



Xavier 11/07/2011 13:43



Super article!


par le plus grand des hasards, je viens d'emprunter Spiderland à la médiathèque, et j'étais complètement sur le cul de voir tout le post rock résumé dans un disque datant de 1991 !! je me
demandais si ce groupe était pas connu ou si j'étais passé à coté, apparemment c'est encore un chef d'oeuvre inconnu....


sinon tu pourrais continuer sur les rythmes, je manque cruellement de connaissances sur le sujet. Je crois que Radiohead a utilisé des rythmes très inhabituels, notamment sur Pyramide Song?


 



G.T. 10/07/2011 13:16



DAHU : Ah oui, excellente vidéo (du non-moins excellent Moondog), très simple pour saisir les mesures !


 


BOEBIS : On retrouve en effet ces mesures composées et rythmes complexes dans de nombreuses musiques "folkloriques", je parlais
des pays de l'Est (en particulier la musique balkanique), car c'est de là que ces divisions (style 3+2, 3+3+2) ont influencé le classique (notamment Bartok)... sinon, très bon article, c'est
vrai.


 


SIMON : Le 4 temps ternaire n'est pas exactement la même chose que le 3 temps binaire rapide... pour des questions
d'accentuation entre autres et de carrure (en gros, le phrasé), et surtout parce qu'on peut encore subdiviser. Si on est dans du binaire, on divise le temps en 2 (deux croches), et lorsqu'on veut
faire des notes plus rapides, on divise en 4 (double-croches), puis on peut encore diviser en 8 etc. Alors que dans du ternaire, tu divises d'abord en 3, puis en 6...


Mais en pratique, c'est pas toujours évident à entendre, et il est vrai que du 3 temps binaire rapide peut donner l'impression d'un 4 temps ternaire, puisqu'avec ce 3 temps, toutes les 4 mesures,
comme c'est en général la règle, on va avoir une accentuation plus forte, le début d'une nouvelle carrure. Bref, c'est pas tout à fait la même chose, mais ça peut y ressembler très fortement^^



Simon 09/07/2011 01:25


Un bon exemple de chanson à deux temps: http://www.youtube.com/watch?v=udU0WhXVKHs J'ai l'impression que le 4 temps ternaire, c'est la même chose que le 3 temps en accéléré, non ?


boebis 08/07/2011 15:07



très cool comme article. j'avais commencé un article du même style, surtout pour parler au delà du binaire ternaire, des rythmes hybrides, que ce soit dans le jazz ou le blues, ou on joue
ternairement des partitions écrites en binaire, et des musiques africaine ou afro-américaine à clave avec une pulsation ni binaire ni ternaire au fond, puis j'étais tombé sur cet article
http://wayneandwax.com/?p=52 qui était 100 fois mieux et clair que ce que j'aurai pu
écrire donc je ne l'avais pas fait :-) et qui explique très très bien la structure rythmique de plein de genre afro-américains (donc également des états unis) à partir de dérivés de cette clave
(où on divise pas le temps en 2+2 (binaire) ou 1+1+1 (ternaire) mais en 3+3+2! Et ça vaut d'ailleurs aussi pour le rythme de la habanera (donc de carmen par exemple) du tango et de la milonga, et
d'autres genres que Wayne ne mentionne pas.



Dahu Clipperton 08/07/2011 13:43



Avant même de me plonger dans ton article, faut absolument que je te passe ce lien, une leçon de rythme par m'sieur Moondog :


http://www.youtube.com/watch?v=7jVPcX36luA ('gnifique !)


 


Sinon, j'ai vu les fous furieux nippons de Guitar Wolf en concert (dé-ment) hier soir, donc le Ouane-tchou-fli-fol !!!, c'est bon, je maîtrise



G.T. 08/07/2011 10:36



GUIC : je précise que ce commentaire a été écrit juste avant de lire l'article.


G.T., pour moi, les bases du rythme, c'est le batteur qui tappe ses baguettes entre elles en faisant "1, 2, 3, 4". Point.


 


En fait, c'est exactement ça ! Tu aurais donc pu être dispensé de lire l'article^^


 


Pour le reste, ça me fait penser à cette phrase de... je sais plus qui, sur le public français "le public français est le seul qui n'est pas foutu de taper des mains en rythme pendant
une chanson..." On a un vrai problème de rythme en France... mais que font les autorités ? ^^  



Guic' the old 08/07/2011 10:23



Bon, cet article reste une lecture à faire circuler à tous les enf*** de c*** de p ** de *** qui sont infoutus de taper des mains en rythme en concert.


(Le 4 temps, c'est pas un peu la configuartion par défaut de l'être humain?)



Guic' the old 08/07/2011 10:08



je précise que ce commentaire a été écrit juste avant de lire l'article.


G.T., pour moi, les bases du rythme, c'est le batteur qui tappe ses baguettes entre elles en faisant "1, 2, 3, 4". Point.


Te connaissant tu vas encore foutre un bordel monstre dans mon subconscient, je t'en déteste cordialement par avance.