Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 16:27

kanye-west-yeezus.jpgCurieux individu, ce Kanye West. Il y a quelques années, en 2008 avec 808s and Heartbreak, il livrait ce que je considère comme un des pires albums de rap esthétiquement parlant. Exit le flow, le groove, l’urgence  (ce qui est tout de même l’essence du genre), ils laissaient place à une soupe hip-pop mielleuse. Mais voilà qu’en 2013, la grosse star mondiale qu’il est sort un album étonnamment sombre, violent et radical. C’est bien simple, j’ai beau chercher, je ne vois pas d’équivalent dans l’histoire de la musique pop, pas d’équivalent à un tel durcissement de ton et à une telle noirceur de la part d’un poids lourd de l’industrie du disque. Il y a certes eu Mezzanine de Massive Attack… mais c’était moins surprenant de leur part, et ils n’avaient pas la popularité d’un Kanye West. Idem chez Portishead, qui a de toute façon toujours officié dans un registre assez sombre. On pourrait aussi parler du cas Mark Hollis, qui passe d’albums très pop avec Talk Talk à des musiques bien plus aventureuses et mélancoliques sur Spirit of Eden. Ou encore, à l’extrême, au génial Scott Walker depuis son virage dans les années 90 (avec Tilt). Quelques artistes ont su rendre leurs musiques plus sombres et moins accessibles, mais à ma connaissance, on tient là un cas unique, jamais une superstar qui vend autant de disques n’a sorti sous son nom un album aussi sombre et radical, qui tranche avec ce qu'il a fait jusqu'alors.

(J’avoue ne pas connaître à fond la discographie de toutes les plus grosses stars, peut-être Céline Dion a-t-elle sorti fin des 90’s un album en collaboration avec Trent Reznor, ou peut-être existe-t-il un album de Rihanna qui oscille entre Terrorcore et Cybergrind, vous m’excuserez de ne pas me plonger dans leurs discographies pour m’en assurer…)

Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il se « met en danger », expression ridicule que l’on entend beaucoup trop de la part de musiciens et comédiens célèbres… est-ce qu’ils ont sauté d’un immeuble en flammes, tiré à balles réelles ? Non, « se mettre en danger », dans la bouche d’artistes riches et renommés, ça signifie juste faire quelque chose d’un peu différent de ce qu’ils ont réalisé jusqu’alors. Une conception très bourgeoise du danger, sans doute, aucun risque physique, aucun risque de se retrouver à la rue, juste le petit risque de vendre un peu moins cette fois-ci, ou de décontenancer quelques fans. Et une insulte à ceux qui mettent réellement leur vie en danger pour leur profession, ou même aux artistes inconnus et radicaux n’ayant jamais rien fait, eux, pour plaire au grand public.

Kanye West ne se met pas en danger, il a suffisamment de fric pour arrêter de bosser et vivre peinard plusieurs centaines d’années, mais on peut au moins saluer son audace. Ce n’est certes pas Clipping (même si on peut y penser sur un ou deux passages), mais aucune autre des plus grandes stars de la musique n’a osé jusqu’alors proposer un album si sombre et si peu séduisant pour le grand public…

Passer de 808s and Heartbreak à Yeezus (avec My Beatiful Dark Twisted Fantasy entre les deux), c’est pas banal, Kanye West a le goût des montagnes russes… dans sa discographie, comme sur ce dernier album. Car la première partie de l’album est aussi saisissante, puissante, noire, aboutie et captivante que la seconde est loupée et mollassonne. Retour de l’insupportable vocoder (dont il abusait sur 808s and Heartbreak), massacre d’une des plus belles chansons de l’histoire (Strange Fruit de Billie Holiday), gimmicks agaçants… un album schizo, mais qui a une certaine cohérence narrative finalement : après avoir tutoyé les sommets, il s’écrase en beauté. Mais on lui pardonnera, mieux vaut toujours un album génial au début et raté à la fin qu’un album moyen de bout en bout…

Deux grands morceaux sur cet album (présentés rapidement par un type que vous devriez reconnaître) :

New Slaves :

 

Black Skinhead :

 

L’album en écoute sur grooveshark

Si vous aimez le rap sombre, je ne saurais aussi que trop vous conseiller l’excellent dernier album de Prodigy & Alchemist – Albert Einstein. Plus atmosphérique et moins violent que le Kanye West…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie 15/06/2015 11:53

Bonjour, merci de nous faire part des tubes de Kanye West. Pour écouter d’autres artistes, je vous propose de faire un tour sur http://m.megasonnerie.fr/. C’est le site que j’utilisepour découvrir de nouvelles chansons, que je me retrouve souvent à télécharger en sonneries.