Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 12:32

Randana  03/03/2011

 

trio joubran

Cet album a un défaut. Un seul défaut, mais un gros : sa qualité sonore est excellente. Et ça, dans les musiques du monde, ça ne pardonne pas. Une faute grave pour les puristes du genre. Rédhibitoire, même. Car le puriste a ses exigences, avec lesquelles il n’accepte que très rarement de transiger, notamment :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Les morceaux d’un album doivent tous être issus d’un même pays, d’une même région, voire d’un même village. Pas de reprises de morceaux de régions et pays différents, sinon, c’est le bordel.  

 

- Pas question d’entendre cette musique jouée sur n’importe quoi (les instruments occidentaux sont proscrits). Pour vraiment ressentir l’âme de la musique d’une population particulière, il faut que le bois utilisé pour tailler les instruments provienne d’arbres bordant le village. Disons d’arbres dans une circonférence de 2 km maximum autour du village. Pas plus. 

 

- L’enregistrement. Pas de studios hi-tech, d’appareils sophistiqués ou de professionnels du son, non, l’idéal, c’est un ethnomusicologue (en sandales et aux cheveux longs), avec un vieux magnétophone, qui vient saisir discrètement la beauté naturelle de ces musiques. En une prise, évidemment. Et en plein air si possible (jouer pieds nus est un plus, preuve de l’enracinement, de l’attachement à la terre des ancêtres… l’idéal, ce sont des musiciens vêtus de simples pagnes).

 

- Pas de  remixage. Qui est aux musiques du monde ce que sont les pesticides pour les défenseurs des produits bio. Une des particularités du « puriste des musiques du monde », c’est qu’il n’aime rien tant que les « impuretés », les aspérités, qui font le charme de ces musiques exotiques.

 

- Importance de la tradition orale. Les musiciens présents sur l’album doivent être certifiés appartenant à des familles qui résident depuis au moins 6 générations dans le village. D’une lignée de musiciens qui se transmettent oralement les techniques, codes, rythmes, échelles mélodiques de cet endroit du monde particulier. Leur musique doit éviter le prisme de la partition, et de cette foutue écriture occidentale. Si les musiciens sont illettrés, c’est encore un plus. De toute façon, la règle est simple, plus on est loin de tout apport de l’occident et de ses notions de « civilisation », mieux c’est. Le mythe du bon sauvage joue à plein dans les musiques du monde…   

 

- Le puriste n’est pas raciste. Bien au contraire, puisqu’il se passionne pour ces musiques de cultures si éloignées de la sienne. Il n’est pas raciste… mais pas question de lui présenter une pochette d’un album de musique africaine avec un musicien blanc. Même au milieu de dix musiciens noirs. Même si la famille de ce blanc-bec vit depuis plus de 6 générations dans cette région. Et pourquoi pas des asiatiques jouant des musiques brésiliennes ? Soyons sérieux…

 

- Qui dit « musiques du monde » dit surtout « musiques du tiers-monde ». Pauvreté, misère et souffrance sont de rigueur. Ne sont acceptées, dans les pays occidentaux, que les musiques de populations ayant subi la cruauté de l’oppresseur blanc. Comme, aux EU, les indiens ou bluesmen noirs. Mais ne leur parlez surtout pas de musique country. 

 

Le Trio Joubran, donc, enfreint malheureusement la plupart de ces règles d’or. Et, pour le puriste, la déception peut s’avérer aussi grande que l’était l’espoir de départ. Car des musiciens palestiniens, un des peuples qui souffrent le plus sur la planète, voilà de quoi affoler leur curiosité. Mais un tel luxe dans la prise de son, une telle précision, une telle maîtrise instrumentale, ça ne cadre pas avec la région. Le puriste n’y trouve pas l’expression de misère et de douleur qu’il attend, et se sent spolié, trahi. Il se dit alors qu’il faudrait vraiment, comme pour le « commerce équitable », un label « musique équitable », qui respecte les règles énoncées ci-dessus, et lui évite ainsi de tomber sur ce genre d'album trop beau pour être... "vrai".

 

Le site du Trio Joubran 

 

L’album en écoute sur deezer 

 

Sur le même thème (ou presque, je me focalise sur le puriste, Boebis sur les "clichés des musiques du monde") je vous invite à lire le très bon article Vieillards vénérables, enfants rieurs et filles dénudées chez Berceuse électrique... 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GT 28/07/2011 14:13



El-F : Je te propose un bon 9^^


(allez, 8,5, emballé c'est pesé...)



El Funcionario 27/07/2011 00:58



Eh bien, je l'ai écouté cet album... Wahou! Bon, maintenant faut lui trouver une (bonne) note pour le CDB...



GT 16/04/2011 14:43



SUNALEE & DIANE C : J'ai bien aimé le peu que j'ai entendu de Niyaz, et c'est effectivement le genre de choses que ne
supportent pas les puristes...


 


DAHU : Là, j'en n'ai pas en mémoire, mais, si je tombe sur l'un d'eux, promis, je te passe le lien^^ 



Dahu Clipperton 14/04/2011 11:33



Quel dragueur, ce Dahu...


 


Nan mais ça suffit les "private jokes", Thomas


 


En tout cas, ouais, ça ressemble vachement à un article écrit "en réaction". Si t'as des exemples de textes pondus par des puristes obtus, je suis preneur, j'aimerais bien voir ce que ça donne^^



Sunalee 14/04/2011 11:06



Niyaz, donc ;-)


 



GT 14/04/2011 11:00



DIANE C : Ah mais je suis tout à fait d'accord, je ne visais absolument pas les fanas de musiques du monde en général (et surtout
pas Sunalee et toi, dont je connais le goût pour les mélanges), mais bien les "puristes", comme je l'ai précisé...



diane cairn 14/04/2011 11:00



et ça c'est de la bombe http://pitchfork.com/reviews/albums/12579-silent-city/


brooklyn ryder et kayhan kalhor, mélange de kronos quartet avec de la musique persanne, ou nyazz tres bien aussi pour rester en perse



diane cairn 14/04/2011 09:15



et pourtant toutes les musiques sont du monde quelquepart... oublierait tu le vainqueur du cdb a la fois rock roots et traditionnels, des styles thailandais comme le morlam et le lukhtung, la
cumbia, la vague psyche pop au cambodge fin des annees soixantes, la serie de compilations love peace and poetry sur les musiques du monde psyche, l'excellen travail de geinoh yamashirogumi qui a
recensé et travaillé sur plus de 80 styles de musiques traditionnelles mais aussi composé la musique de l'anime AKIRA, les influences traditionnelles et pourtant sa musique n'en a rien de joe
hisaishi le compositeur de miyazaki et kitano, tu vas un peu vite en besogne en renvoyant les fans de musiques du monde mais comme je connais ton gout de la provoc, ton humour, ta culture, je
pardonne bien volontiers ton 3ieme degré, j'ai bien ris et les travers que nous amateurs de musique du monde avont sont bien helas une des raisons pour laquelle j'aii bcp de mal avec son public
en quete d'exotisme et de pseudo authenticité, j'ai cessé de croire au rousseauisme du bon sauvage pour me concentrer sur ce qui nous interesse la musique dans toutes sa diversité et richesse la
dessus thank you and so long for all the fish, a la revoyure camarade



GT 13/04/2011 18:59



BOEBIS et SUNALEE : Merci à vous !


(et j'ai bien aimé le Yom, aussi...) 



Sunalee 13/04/2011 09:50



Un article comme ça, et je souris pour le reste de la journée ! 


Encore rien à dire sur le Trio Joubran, j'attends le disque pour l'écouter. J'ai bien peur cependant que ma cote ne dépassera pas le 7/10 (aaaah, les préjugés !). A priori, je me dis que ce sera
bon, mais que ça m'ennuyera... Bref, je retourne à mon gamelan ! (et aussi à Yom, Ojos de Brujo, Malicone, Bévinda et d'autres qui sont au programme de ma journée - avec peut-être bien aussi un
enregistrement d'ethnomusicologue à longs cheveux au Brésil !)



Boebis 13/04/2011 00:07



Merci pour le lien, c'est toujours un grand plaisir quand ça vient de music lodge! Et je m'en vais écouter cet appetissant trio dont j'entends parler pour la première fois.



GT 12/04/2011 18:50



THOM : C'était un peu le but... une fois que j'ai écrit ce truc sur les puristes et que j'allais naturellement en venir à
l'album, je me suis dit "ce serait marrant de faire une chronique d'album sans parler de l'album..." et donc je me suis arrêté là.


(Il existe aussi une version non officielle selon laquelle je suis un gros flemmard, et je me suis dit que ce truc sur les puristes était suffisant...) 


(Il y a même une version encore moins officielle selon laquelle je suis un gros flemmard doublé d'un sale con qui s'est dit "bon, c'est déjà pas mal pour une chronique, et ces abrutis ne
méritent pas que je m'emmerde à leur décrire aussi l'album...") 


(Je précise tout de même que seule la versio officielle est la bonne^^)


 


ARBOBO : Je suis d'accord, c'est assez proche d'Anouar Brahem, et une bonne manière de dire en deux mots à quoi peut
ressembler leur musique^^ 



arbobo 12/04/2011 09:19



tu as vu juste Thom, ce trio joue bien 


 


:-)


pour donner une idée vague mais pas trop fausse, ils peuvent retrouver le public d'anouar brahem et son astrakan café



Thom 12/04/2011 09:08



Quel dragueur, ce Dahu...


 


Sinon j'ai bien rigolé mais alors par contre je tiens à dire qu'au terme de cet article je n'ai pas la MOINDRE idée de ce que peut bien jouer ce Trio Joubran :-)



GT 11/04/2011 19:49



DAHU : Tu commences à bien me connaître^^ c'est typiquement le genre d'article que je peux écrire "en réaction" à ce que je lis
ici ou là... et pourtant, cette fois ce n'est pas le cas ! Enfin, ce n'est pas une réaction "directe" à tel ou tel article, mais une réaction à beaucoup de choses qu'on peut entendre ou
deviner de la part d'amateurs de musiques du monde... et à des préjugés qui sont aussi, parfois, les miens ! 



Dahu Clipperton 11/04/2011 15:34



Toi, je sens que t'as lu des trucs aberrants qui t'ont inspiré ce texte très drôle


...


Mais quoi ?