Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 17:48

En guise d’illustration d’un article qui va suivre sur l’évolution du jazz et du classique, deux playlists destinées à permettre à chacun, en un minimum de temps, de suivre et « d’entendre » les grandes lignes de ces évolutions. Pour chacune des esthétiques majeures du genre, un seul morceau, de moins de 5 minutes à chaque fois. Je suis même parvenu à réduire cette première playlist classique à moins de 20 minutes (la playlist jazz suivra dans la foulée).

 

Moins de 20 minutes d’écoute pour saisir l’évolution du classique et ses périodes esthétiques majeures, le tout avec des morceaux emblématiques choisis pour vous faire entendre au mieux les caractéristiques principales de ces styles, voilà l’objectif qui était ici le mien. Avec ça, vous ne pourrez plus dire, si tel était le cas, que vous ne comprenez rien au classique… évidemment, ce n’est pas suffisant non plus pour maîtriser le genre, mais, au moins, vous avez ici la possibilité, avec un minimum d’effort, de bien sentir son évolution .

 

Le classique en 7 morceaux et moins de 20 minutes :

  

 

 

 

Baroque (1600 - 1750) ex : Bach – Concerto pour violon en la mineur (Allegro Moderato)

 

Classique (1750 – début XIX°) ex : Mozart – Symphonie n°33 (Menuet)

 

Romantisme (XIX° siècle) ex : Chopin – Etude op. 10 n°12 « révolutionnaire »

 

Impressionnisme (fin XIX° - début XX°) ex : Debussy – Feuilles Mortes (Livre II des Préludes)

 

Néoclassicisme (début XX°) ex : Stravinsky – Tarantella (extrait de Pulcinella)

Atonalité (puis dodécaphonisme et sérialisme) (XX° siècle) ex : Schönberg – Variation V (Variations pour orchestre)

 

Postmodernisme (fin XX°, à partir des années 60-70) ex : Arvo Pärt – Lamentate : Risolutamente  

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Classique
commenter cet article

commentaires

diane cairn 05/03/2012 10:05


tu le classerait où ça http://www.mediafire.com/?2zczmzzj422 ?

diane cairn 05/03/2012 09:47


pis bon si tu dis classique aussi t'es obligé de commencer par la gamme tempérée (faut que je monte du vin d'ailleurs) sinon c'est le bordelistan donc ton choix de bach c'est u peu un cas d'école

G.T. 04/03/2012 20:59


ARBOBO : Ah, je l'attendais celle-là, car, bien sûr, il est un peu arbitraire de commencer par la musique baroque et de ne pas
parler de la musique de la Renaissance ou du Moyen Age. Mais il y a deux raisons à celà :


- la première, c'est qu'à la période baroque va se développer la musique instrumentale et la plupart des genres qui vont devenir emblématiques du classique (concerto, sonate et musique
de chambre... bon, pas vraiment la Symphonie, même si elle vient de la Sinfonia baroque)


- la deuxième...  sera beaucoup plus claire une fois que j'aurais publié mon article sur l'évolution du classique et du jazz (oui, je sais, le suspens est insoutenable^^) 

G.T. 04/03/2012 13:23


JX75 : Si j'ai choisi ces morceaux, c'est parce qu'ils permettent d'illustrer et comprendre au mieux l'évolution d'une
esthétique à l'autre, ce dont je parlerais plus en détail. Je n'ai donc pas choisi forcément les pièces les plus importantes ou décisives dans l'histoire de la musique... Des
fugues de Bach auraient été moins "pertinentes" qu'un concerto (et le concerto est tout de même un genre nouveau et important dans la musique baroque...)


Pärt est peut-être anachronique, mais le postmodernisme l'est aussi... après l'atonalité, il me fallait une oeuvre qui montre le retour vers la mélodie et la tonalité.


Il est certes évident que le travail sur le son est un élément crucial de la musique du XX°... mais ce n'est pas une esthétique en tant que telle, il les parcourt à peu près
toutes. On le retrouve déjà dans la musique impressionniste, dans l'expressionnisme de Schönberg (j'avais hésité à mettre Farben), chez les bruitistes, dans la musique concrète,
électroacoustique, la musique spectrale... 


Pulcinella me semble tout à fait indiqué, c'est une oeuvre emblématique du néoclassicisme que Stravinsky pousse jusqu'à reprendre des thèmes de Pergolese. Mais ce n'est vraiment pas ce
que je préfère de Stravinsky, loin de là. C'est vrai aussi que j'avais failli mettre du Prokofiev...


J'ai fait cette playlist un peu rapidement, juste pour illustrer l'article qui suivra, mais en l'écoutant une fois publiée, je me suis dit qu'il y avait moyen en effet de la peaufiner pour
qu'elle marque encore plus nettement ces différentes évolutions (même si je trouve que c'est déjà pas mal comme ça^^)... je le ferais peut-être dans les jours qui viennent. 


 

arbobo 04/03/2012 13:16


je pinaille certs mais je vais envoyer ça à mes neveux et nièces :-)

arbobo 04/03/2012 13:15


et le pré-baroque, la naissance de la polychonie, Machaut, Lassus???


je pinaille, mais c'est juste que je raffolle franchement pas du baroque ^^

JX75 04/03/2012 10:33


Un concerto de Bach, pourquoi pas... Mais à son époque ces concertos étaient considérés comme de la musique de divertissement, joués dans les cafés. Ses fugues ont eu plus d'influence par la
suite (sur Mozart...)


Je me permets de douter de la pertinence du choix de Pulcinella qui est avant tout de Pergolese... N'importe quelle œuvre de Prokofiev aurait fait l'affaire.


Quant à Pärt il est quand même carrément anachronique... C’est dommage de ne pas avoir mentionné à la place un compositeur qui prend le son comme matière brute (au lieu du paradigme
mélodie/contrepoint/harmonie encore présent chez Schönberg)... un Stockhausen, un Ligeti, un Boulez...