Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 12:10

 

Greed Recordings      19/05/10

 

 

GBB-girouette.jpgDes groupes qui font penser à d'autres, on en connaît des tas. Mais à ce point-là, je dois avouer que j'ai rarement vu ça... quiconque connaît bien Blonde Redhead (et c'est mon cas, c'est un groupe que j'ai beaucoup aimé jusqu'à Misery is a Butterfly) ne peut écouter les français de General Bye Bye sans se dire toutes les deux secondes "putain, on jurerait du Blonde Redhead"... Ce n'est pas de "l'influence", ici, mais carrément de la copie, du clonage... Ce n'est pas non plus du plagiat au sens où on l'entend habituellement, mais un "plagiat stylistique". Jugez par vous-mêmes, l'album est en écoute ici

Dans un genre musical particulier, il est normal que plusieurs groupes se ressemblent... mais Blonde Redhead n'est pas un genre musical... Le "plagiat stylistique" est d'autant plus criant dans ce cas que la musique de Blonde Redhead a une certaine complexité, faut le vouloir pour sonner comme eux. Car deux groupes de blues-rock, par exemple, qui sonnent un peu pareil, c'est assez compréhensible. Mêmes suites d'accords (grille de blues), son de guitare plutôt rêche, solos et mélodies sur la gamme blues... on a vite fait de ressembler à n'importe quel groupe de blues-rock si on ne développe pas un petit quelque chose de particulier.

 

A ses débuts, Blonde Redhead était souvent comparé à Sonic Youth... mais le groupe avait déjà une personnalité, il était plus mélancolique, pop et léger que Sonic Youth. Et au fur et à mesure, Blonde Redhead s'est détaché de cette influence pour creuser son sillon et travailler sur ce qui fait sa spécificité (indie pop-rock mélancolique aux harmonies riches...)  

 

A propos d'indie pop rock... sur la page du dossier de presse de l'album de General Bye Bye se trouve un lien vers la chronique d'indiepoprock.net. Une chronique déconcertante... on peut y lire :

 

Et si on reste dans  cet état d'esprit, on peut pointer du doigt une production parfois trop hésitante, qui tient trop la bride aux morceaux sur certains titres et ne la lâche pas assez sur d'autres. Enfin, on pointera du doigt que le groupe fait parfois trop penser à Blonde redhead, notamment à cause de la voix de Jana Klein, comme sur Les hautes solitudes.

 

C'est assez juste, mais ça se gâte ensuite :


Pourtant, réduire "Girouette" à ces aspects tiendrait plus de la posture, et ici en l'occurrence de l'imposture, critique voire politique que d'un véritable avis musical.

 

De la posture ? De l'imposture ?? Politique ???

 

C'est le groupe lui-même qui se réduit à cette comparaison avec Blonde Redhead, parce qu'il ne propose rien d'autre... Certes, l'album est bien foutu, mais ça ne change rien à l'affaire, il est beaucoup trop proche de Blonde Redhead pour qu'on ne se focalise pas là-dessus...

 

D'abord parce que mélodiquement, General Bye Bye ne se plante pour ainsi dire jamais. Que ce soit sur Alphabet, The neverending trip ou le morceau titre, tout respire la fluidité, l'écriture est soignée. D'ailleurs, le groupe est aussi à l'aise pour mettre les guitares en avant que pour les laisser de côté et mettre à l'honneur des boucles entêtantes, des claviers, un glockenspiel.

 

Oui... comme Blonde Redhead...


Enfin, General Bye Bye transcende ses influences et impose très vite sa patte.

 

J'ai dû me pincer 2-3 fois pour être sûr que je ne rêvais pas. General Bye Bye "transcende ses influences" ? J'en ai écouté, des disques, depuis une vingtaine d'années, mais je crois en avoir rarement vu un aussi peu capable de transcender ses influences. Il "impose très vite sa patte" ? Mais quelle patte ? C'est bien là tout le problème du groupe. Le style de Blonde Redhead était déjà audible dans les premiers albums sous influence Sonic Youth... mais il n'y a rien chez General Bye Bye qui montre, ne serait-ce qu'un peu, une personnalité, une identité musicale singulière.   

 

A tous les niveaux, General bye Bye fait du Blonde Redhead. Les voix (comme chez Blonde Redhead, voix masculines et féminines, dans les mêmes registres que ceux des New-Yorkais), l'instrumentation, les mélodies, et particulièrement l'harmonie. Les suites d'accords des morceaux de Blonde Redhead sont assez originales et complexes... et, tout comme dans la musique classique on apprend pendant les cours d'harmonie à "composer dans le style de", on a l'impression que General Bye Bye nous livre ici un exercice de style "composé dans le style de Blonde Redhead".

 

Je ne sais pas qui est "Hervé", l'auteur de cette chronique, mais soit il n'a jamais vraiment écouté Blonde Redhead, soit il est de la famille d'un des membres du groupe, soit il a été soudoyé par le label, soit il a écrit cette chronique sous l'effet de substances pas très catholiques...

 

(note à moi-même : penser à développer plus souvent ce nouveau genre de critique; de la "critique de critiques musicales"... et mes lecteurs pourront, dans les commentaires, se lancer dans la "critique de critiques de critiques musicales", puis, à mon tour, je leur répondrai par de la "critique de critiques de critiques de critiques musicales..." de quoi tenir un bon moment avec ça...)  

 

Il y aurait aussi pas mal de choses à dire sur certaines autres critiques citées dans le dossier de presse, qui racontent un peu n'importe quoi, par exemple : "Le son de GBB est unique et plutôt bien foutu : deux voix de sexe opposé s'entrelacent et se complètent sur un fond de guitares légèrement radioheadiennes." (Visual Music) 

 

Ils font ça pour avoir un lien vers leur blog, des CD, invitations aux concerts, nuits avec le chanteur ou la chanteuse ? Le type du label m'a aussi écrit pour me demander si je voulais parler de l'album, et le prévenir si cela était fait... je ne prendrais pas cette peine, il ne risque pas de trouver une phrase de mon article à extraire pour le dossier de presse...

 

Le pire... c'est qu'il y a du talent chez General Bye Bye (ou, tout du moins, un vrai savoir-faire). Espérons qu'ils puissent vraiment se défaire de cette influence trop prégnante pour, plus tard, trouver leur identité...

 

 

L'avis de Thom

 

L'avis de Twist 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Rock
commenter cet article

commentaires

Thierry 11/08/2010 17:02



David qui a loupé la signature du message ?



thierry 11/08/2010 17:00



inutile, nul, sale et mechant, tous les ingredients d'une belle merde de chronique


...


salutations !!



Dahu Clipperton 20/06/2010 17:23



Ravi que ça t'ait plu ^^


 


Pour Steely Dan, renseigne-toi avant... Parmi tous les blogueurs que je "connais", on est seulement trois à les apprécier (Thierry, KMS, et mézigue), c'est l'un des groupes les plus HONNIS de
l'histoire de la pop (je ne mets pas les majuscules pour rien ;D). Lis d'abord ce qu'ont pu en dire François Gorin (c'est lui qui me les avait fait découvrir dans un passage de ce très beau livre, mais je crois qu'il n'en a pas encore parlé sur son blog) ou Stewart Mason dans ses chroniques de leurs chansons sur Allmusic (là, par exemple). Et les paroles sont une part ESSENTIELLE de leurs chansons. Je t'aurais prévenu


(ah oui : ne commence pas par Aja...)



Vincent 20/06/2010 14:56



Ah, enfin un qui comprend ! Depuis le temps que je tendais des perches aux gens, et personne pour me parler de Steely Dan ..!  Non, c'est pas vrai, je ne connais pas non plus. Mais cela ne
saurait tarder !


 


Concernant Arab Strap, j'ai suivi tes conseils, ou presque : j'ai écouté The Red Thread entre quatre et cinq heure du matin, seul, dans la pénombre d'avant l'aurore... Mais il ne
pleuvait pas. D'un autre côté, on est fin juin...


 


Conclusion, oui c'est vraiment beau, je ne vois plus trop de sanglier maintenant, et encore moins avec des ailes ou une sorte de cape de Batman ! Merci !



Dahu Clipperton 19/06/2010 00:19



Diane : c'est bien à l'île elle-même que je
fais référence, plutôt qu'à l'homme qui lui a donné son nom. Et je vais regarder l'article sur le dahu (tout ça ? épaté je suis^^).


 


Vincent : tu veux dire : Aja de... Steely Dan ?


 





 


Et comme je suis chou ce soir, je te mets mon grave-à-tares en format expanded :


 





 


Cheval, donc, apparaissant au fronton de The red thread d'Arab Strap. Si tu ne connais pas, je te conseille ardemment d'écouter The long sea, seul, une nuit où il pleut, et avec
peu de lumière si possible. Mais tout l'album est beau et très plombé comme... du Arab Strap, en fait ^^


 


(ça devient n'importe quoi, ces commentaires ;D)



Vincent 18/06/2010 22:29



Ah, je... Aaaaaaaaaah !!!


 


 



diane cairn 18/06/2010 22:17



moi je dirais un Dahu mais de l'île de Clipperton enfin je poserai la question à Jack Sparrow à l'occase



Dahu Clipperton 18/06/2010 21:28



Répète après moi, Vincent : cheval.


Che-val.


Cheval...


Cheval ?


Cheval !






Vincent 18/06/2010 20:06



Non mais en fait c'est pas génial les gavatars. Enfin, vite fait... Mais même en grossissant à mort, celui de Dahu je le comprend toujours pas, je n'arrive qu'à voir un espèce de cochon avec des
ailes. Non, un sangler, plutôt.



Dahu Clipperton 16/06/2010 13:32



Si je prenais une photo d'Eric Zemmour comme Gravatar, vous pensez pas que ça permettrait de muscler un peu les fights et d'inciter mes lecteurs à me taper dessus plus énergiquement



 


1 : bien sûr, puisque De Zemmour à l'urticaire foudroyant, il n'y a qu'un regard.


2 : si le sénateur Masson te contraint à mettre ton nom et ton adresse sur la page d'accueil de Music lodge, on pourra sans doute se permettre de venir pisser dans ta boîte aux lettres



yosemite. 16/06/2010 11:49



GT, désolé, j'avais compté les bons de préco et les redondants stickers :D



GT 16/06/2010 11:41



PHILIPPE : En tout cas, on est d'accord sur Blonde Redhead... The Expression of the inexpressible est mon favori, et 23 leur plus
mauvais album... j'aurais préféré qu'ils sortent "Girouette" que 23^^ (ok, j'arrête..)


 


THOM, VINCENT et DAHU : Si je prenais une photo d'Eric Zemmour comme Gravatar, vous pensez pas que ça permettrait de muscler un
peu les fights et d'inciter mes lecteurs à me taper dessus plus énergiquement ? :-)


Ah non, mieux encore, je vais me prendre une photo de Raymond Domenech...


 


YOSEMITE : Tiens, je me souviens aussi de Black Maria, ça me rajeunit pas...


Et tu exagères un peu sur les groupes qu'on nous présente comme les "nouveaux Radiohead", je n'en ai recensé que 40133 (et j'ai recompté 3 fois)... soyons précis, sinon, c'est le
bordel...


 



yosemite. 16/06/2010 11:02



Quand je pense que je viens de me taper tous les commentaires... :)


Il y a environ 1800 ans, un groupe dénommé Black Maria a sorti son premier album, éponyme, qui flirtait avec un rock romantique et textes en français idoines... et tout le monde de crier au loup
(il y a même un morceau qui s'appelle Les Enfants Loups) :


"Au secours, mais c'est du "sous" Noir Désir, quelle horreur !""


A l'âge que j'avais, avec la musique que j'écoutais, j'ai été plutôt content de découvrir un groupe qui sonnait comme Noir Désir (ça n'en faisait finalement que 2 par chez nous...) et qui était
plutôt prometteur.


Mais le groupe ne l'a apparemment pas accepté de la sorte et a rapidement changé de son et s'est orienté vers des textes en anglais, perdant là une belle occasion de voir émerger un nouveau
groupe de rock français honnête.


La suite de leur carrière a d'ailleurs prouvé que ce revirement n'était pas de bon aloi.


Quand j'entends un groupe qui ressemble déjà à quelque chose que j'aime, cela pique ma curiosité. Si ledit groupe confirme son talent par la suite, c'est bingo et banco !


Quant aux accroches des maisons de disques et autres labels, on sait ce que c'est et je ne sais pas si vous avez entendu, mais il y a au moins 40 589 groupes qui depuis OK Computer sont les
nouveaux Radiohead.


Ils l'ont d'ailleurs bien démontré par la suite^^


 


(c'est pas mal, ces gravatars)



Vincent 16/06/2010 00:41



Ah Thom, je doutais que tu ne comprenne ce que je voulais te dire, j'étais persuadé que ma question implicite l'était bien trop... Et que je ne saurai jamais comment avoir cette image qui me
taraudait (j'ai souvent rêvé que tous les blogeurs sans exception en avaient une et moi je ne savais pas comment faire et je me sentais ridicule...tu vois).


 


Mais tu as su saisir la brûlure de mon interogation dans sa fulgurence, et l'apaiser !... Ah, Thom ! Mille Merci !



Dahu Clipperton 15/06/2010 22:49



Rien à voir : maintenant que Thom a refilé le tuyau, on peut s'amuser avec les gravatars (je me méfiais de ce nom, je croyais qu'il s'agissait d'avatars pour les gens "graves" ) (ce qui me convient dans tous les cas^^)



Philippe 15/06/2010 22:42



re, @ Vincent - mes remarques "honnêtes" et "sympathiques" n'ont pour seul but que de dire : cet album est notre 1er. Oui il a des défauts. On ose espérer que oui il a des qualités et qu'il pose
les jalons de quelque chose. Oui j'ai un accent (mauvais placement des toniques parfois), je ne cherche à imiter personne mais que cela soit relevé par des français me fait (un peu) rigoler soit
dit en passant. @ ALL - Content qu'y ait discussion. Moi je dis juste Girouette est un album qui nécessite peut être, à mon humble avis, un petit temps avant de rentrer dedans. On a pour seul
ambition de faire une musique qui nous plaît et de tenir un propos artistique qui tienne la route. La référence à Blonde Redhead sur le sticker était tout simplement pour donner un point de
chute. Vous savez tous comme moi que les journalistes/bloggeurs aiment comparer, citer des références etc... Dans le groupe on est pas obnubilé par BRH et on écoute des trucs très différents qui
ne transparaissent pas spécialement dans notre musique. Comme je le disais je suis à fond dans les groupes du label Rune Grammofon, Manu dans Kraftwerk, Neu, Etienne... euh Etienne je sais pas,
Jana super vaste aussi. Donc bon Blonde Redhead oui j'adore The Expression of the Inexpressible mais les derniers ça craint totalement (CF 23 - bonjour Mylène Farmer) Dans tous les cas je préfère
qu'on ait de mauvaises critiques, qu'il y ait discussion et que les gens aillent écouter et se faire leur propre opinion. Et surtout un groupe c'est en live que faut le voir (Enfin moi je dis ça
je dis rien) et puis voilà. Sinon un groupe qui défonce mais alors qui défonce totalement et qui n'est pas du tout connu en France mais cela ne saurait tarder et je suis sûr que vous bloggeurs
cela vous intéresse c'est d'un côté Mr.Gnome, un duo énorme de Cleveland et bien sûr... Dorian Wood avec qui j'ai eu la chance de jouer et qui a été mis en avant sur Net Emergence en Février !


Bises


P.



Thom 15/06/2010 21:29



Vincent >>> en fait j'étais un peu jaloux de tous ceux qui avaient des images... et finalement j'ai compris ! Il suffit d'aller sur Gravatar et de lier une image à ton adresse e-mail... ça prend deux minutes.


 


GT >>> moi les accroches qui tapent, ça ne me dérange pas trop... c'est un peu comme la pub à la télé, je ne fais plus gaffe (évidemment c'est plus facile, vu que je ne
regarde pas la télé ^^). Ce sont vraiment les influences ou comparaisons qui me mettent - parfois, pas toujours - un peu mal à l'aise...



GT 15/06/2010 20:50



PHILIPPE : tout comme la fin dans le même titre avec la cassure rythmique/triolet et le thème du rhodes


Ca, je n'en mettrais pas ma main à couper... j'ai l'impression d'avoir entendu un truc dans le genre chez Blonde Redhead... faudrait que je retrouve ça...


Enfin, c'est intéressant ta remarque sur When It's Gonna Rain ? car paradoxalement même si ce n'est pas le meilleur titre du disque c'est celui que je sifflote spontanément (ce qui est
d'ailleurs assez énervant pour tout dire !) et qui me semble le plus entêtant


C'est le titre que j'aime le moins dans l'album... car, malgré la ressemblance avec Blonde Redhead qui me frappe presque en continu, je peux écouter votre album avec plaisir, il
"fonctionne" bien, et je peux me laisser emporter... sauf ce When it's gonna rain, que je zappe systématiquement, je le trouve trop "gentillet"... Le titre le plus entêtant, dans
le bon sens du terme, c'est peut-être Alphabet pour moi... même s'il y a une chose qui me gêne un peu dans ce morceau : ton accent français. Qui ne fait pas "accent français
charmant", mais plutôt "petit groupe amateur français qui tente de chanter tant bien que mal en anglais"... alors que ce n'est pas le cas (ou beaucoup moins) sur les autres titres...
comme si tu avais pris des cours de prononciation entre le premier titre de l'album et les autres... ou fait un séjour en Angleterre^^. Mais bon, ce n'est qu'un détail, ça n'empêche pas ce
titre d'être efficace, bien foutu, plaisant et entêtant...


(ah, et sinon, j'adore aussi We are him d'Angels of Light...)


(et bonne chance pour la tournée aux US, en plus, ça te permettra de perfectionner encore un peu plus ta prononciation^^)


 


VINCENT : N'empêche, GT, il y a régulièrement des types du groupe dont tu parle qui viennent discuter non ? Qu'est-ce
que tu fais ? T'es payé ? Tu les paye ? Il y a quelque chose derrière tout ça, j'en suis sûr. Tu cache bien tes paillettes, mais elles apparaitront un jour.


Bizarrement, Thom Yorke n'es rien venu me dire suite à ma critique élogieuse de Hail to the Thief... pas un mot, rien ! Quel ingrat, ce type...


Et Nick Cave, tu crois qu'il m'aurait envoyé un petit mot gentil après tout ce que j'ai écrit de sympa sur lui ? nada !


Et Matthew Bellamy, quand je tape sur son groupe de guignols, tu crois qu'il aurait osé venir se défendre ? Non, ce n'est qu'un lâche... Ah ça, pour faire le guignol dans de grands
stades au milieu de ballons multicolores, éléphants et femmes à barbe en chantant des hymnes pompiers, il est fort, mais dès qu'il s'agit d'expliquer en quoi sa musique, c'est pas de la merde, y
a plus personne...


Bon, sinon, je trouve que c'est tout de même quelque chose de formidable sur les blogs, qu'un "petit" groupe puisse venir donner son avis, se défendre, voire même insulter l'auteur si
celui-ci a été injuste... je suis pour la liberté de la critique (et pour la "liberté de la critique de la critique"), pas pour son impunité...


(et comment j'ai fait pour que plusieurs groupes soient venus donner leur avis ici ? c'est pas compliqué, j'ai tout simplement racheté 51% des actions Google afin d'être mieux
référencé que mes collègues... je me demande pourquoi ils n'y ont pas pensé, ces cons^^ après, faut pas venir se plaindre d'être mal référencé si on ne fait pas ce qui faut pour...) 


(mais bon, j'ai un peu galéré au début, j'ai d'abord accepté de coucher avec un certain "Michel Google", parce qu'il  m'avait assuré qu'il mettrait mon blog en évidence sur "son" moteur
de recherche... l'enfoiré, j'me suis bien fait baisé...)  


 


THOM : Tout à fait d'accord avec ce que tu dis sur le dossier de presse... (quoiqu'il relativise, il les compare tout de
même à the Shins, ce qui est carrément insultant^^) 


Le seul truc dont on peut, à la limite, avoir besoin, c'est des infos pratiques : d'où vient le groupe, depuis quand existe-t-il, ont-ils fait d'autres choses avant, ont-ils une vidéo à
mettre sur les blogs etc... pas des citations qui les présentent comme "exceptionnels", géniaux, révolutionnaires, la "sensation du moment" et ce genre de conneries...  



Vincent 15/06/2010 20:35



Tiens Thom t'as une petite image en haut maintenant ?... Tu t'es bien conduit, c'est pour ça ?



Thom 15/06/2010 20:30



N'empêche que l'autre jour, j'ai étalé tout le monde avec GBB que j'avais glissé dans le blind-test... tous ils ont répondu Blonde Redhead, ah ah ah :-)


 


Plus sérieusement, maintenant que la discussion est moins tendue, je me dis qu'il faudrait un jour ouvrir le débat sur les dossiers de presse et cie. Parce qu'on est souvent les premiers à rire
des écueils critiques (les nôtres, en somme), mais dans le genre, les écueils des dossiers de presse sont pas mauvais non plus. Bien sûr, c'est à celui qui le reçoit de faire le tri, on ne va pas
demander au dossier de presse de dire "ce groupe est tout pourri", "il est pas mauvais, mais bon, c'est pas révolutionnaire non plus"... comme je le disais il y a 150 commentaires environs, c'est
le jeu.


 


En revanche, si j'ai nettement affiché mon désaccord avec l'article de GT, il est assez frappant que lui et moi, simultanément et sans se concerter, on ait bloqué sur ce dossier de presse précis
(alors que pour ma part j'en reçois des centaines chaque années, que je lis en diagonale le plus souvent), qui présente GBB comme "la meilleure réponse européenne aux derniers albums de BR, DFC
et The Shins" (de mémoire). D'une part, ça invite lourdement au rapprochement, alors que dans le fond à une époque où on peut écouter n'importe quel groupe sur myspace, ça n'a plus grand sens -
on n'a plus besoin de ce genre de "balises". Et d'autre part, dans la formulation, il y a une manière, peut-être invonlontaire d'ailleurs (le langage est tellement galvaudé) de mettre tout le
monde sur un pied d'égalité... qui me semble être une fausse bonne idée. Certes, ce n'est qu'un dossier de presse, mais je trouve que c'est mettre beaucoup de poids sur les épaules d'un jeune (?)
groupe que tout de suite sortir les grands noms. Un peu comme de dire d'un joueur de foot de 18 ans qui a joué 20 matches pros qu'il est le nouveau Zidane, quoi.


 


Bon, c'était un petit aparté, mais je tenais à le faire malgré tout parce que j'ai apprécié les interventions sympathiques et honnêtes de Philippe mais qu'en les lisant, je n'ai pas pu m'empêcher
de me dire "hé mais attends, la comparaison elle est déjà dans le dossier de presse".



Vincent 15/06/2010 19:34



N'empêche, GT, il y a régulièrement des types du groupe dont tu parle qui viennent discuter non ? Qu'est-ce que tu fais ? T'es payé ? Tu les paye ? Il y a quelque chose derrière tout ça, j'en
suis sûr. Tu cache bien tes paillettes, mais elles apparaitront un jour.



Philippe 15/06/2010 18:29



re, merci pour ta réponse. Y a aucun souci. Sache que je n'ai aucun problème avec la critique. Au contraire c'est souvent positif et constructif. Et pour preuve ici porteur de dialogue. Pour
revenir à mon commentaire précédent,  je me suis contenté de citer les 3 titres pour laquelle la dissemblance me semblait fragrante mais je pourrais te tenir le même raisonnement sur les
autres titres et ce de manière didactique. Au hasard, le break légèrement "hip hop" dans Alphabet c'est très très loin de Blonde Redhead tout comme la fin dans le même titre avec la cassure
rythmique/triolet et le thème du rhodes. Mais encore une fois tout cela est très subjectif. Personne n'a raison ou tort. Je suis juste très étonné. Enfin, c'est intéressant ta remarque sur When
It's Gonna Rain ? car paradoxalement même si ce n'est pas le meilleur titre du disque c'est celui que je sifflote spontanément (ce qui est d'ailleurs assez énervant pour tout dire !) et qui me
semble le plus entêtant. En tout cas claro que si que rendez est pris pour la suite. Quant aux allusions sur notre communication, on ne fait qu'essayer de vous faire rentrer dans notre monde à
coups de vidéos débiles et vous sensibiliser sur notre tournée bien trop complètement énorme au dessus de nos moyens aux US.


La bise !
Philippe


P.S : Mes disques de chevet c'est plutôt ARVE HENRIKSEN - "Cartography", HOPE SANDOVAL "Bavarian fruit bread" ou bien encore ANGELS OF LIGHT "We are him" ;-) 



GT 15/06/2010 18:16



PHLIPPE : Merci de participer à la discussion et de venir livrer ton
avis "de l'intérieur".


Tout d'abord, je reconnais que le terme "plagiat stylistique" est un peu fort, j'ai hésité à l'employer... je te crois quand tu
me dis que non, vous ne cherchez pas à "copier" sur Blonde Redhead, et je ne mets pas en doute votre sincérité… Seulement, comme je l'ai dit, j'ai été vraiment "stupéfait" par la
ressemblance. Bien sûr que la plupart des harmonies de la musique de Blonde Redhead n'ont pas été "inventées" par eux... mais il y en a pas mal dans votre album que je
n'avais jamais entendu dans d'autres groupes rock que Blonde Redhead. Quasiment sur tous les morceaux de Girouette, il y a des types de suites d'accords, mélodies etc... que j'ai
entendu jusque-là essentiellement chez Blonde Redhead. Pour caricaturer, toutes les 10 secondes, en écoutant votre album, je me disais "putain, mais ça, je l'ai déjà entendu chez Blonde
Redhead !"


Bien sûr que de mêler voix féminines et masculines, ce n'est pas du tout spécifique à blonde Redhead. on le retrouve ne serait-ce que
chez Sonic Youth, leurs premiers "modèles". Mais votre façon de les mêler, votre façon de chanter font vraiment penser à du Blonde Redhead, pas à du Sonic Youth (ni à du Mamas and
Papas^^).


Sur When it’s gonna rain, Facelift et Self-portrait, je suis d’accord, ces trois-là (et ce n’est pas un hasard si tu les cites eux et
pas les autres) ne sonnent pas vraiment comme du Blonde Redhead (encore que, sur Self-Portrait…) Paradoxalement, Le problème, c’est que, pour moi, When it’s gonna rain et facelift sont les deux
titres les moins réussis de l’album, les plus anecdotiques… Par contre, il n’y a vraiment pas que Don’t shoot the rabbit qui fait très clairement penser à du Blonde Redhead, je n’ai pas arrêté
d’y penser dès le début d’Alphabet et sur Maniac Mansion, the Never Ending Trip, Girouette, french cancan, et un peu moins (mais quand même) sur les hautes Solitudes et Time is on my side.


Enfin, désolé pour cette chronique assez « dure », ce n’est pas vraiment dans mes habitudes de taper sur un « groupe
méconnu », et il a fallu que ça tombe sur vous… mais si je vous avais juste trouvé « mauvais » ou sans aucun intérêt ni talent comme tant de petits groupes (et de grands aussi…),
je n’aurais pas pris la peine d’en faire une chronique… là, c’est tout de même parce que je trouve qu’il y a du talent et des qualités… et j’attends avec impatience d’écouter cette reprise d’une
chanson arabe à la sauce Blonde Redhead (je déconne…)


Bref, bonne continuation à vous, et le rendez-vous est pris pour de nouveaux titres (et un prochain album), je suis curieux de voir
comment vous allez évoluer, et vous souhaite le meilleur pour la suite…



Philippe 15/06/2010 17:08



Salut, Salut,


 Philippe de General Bye Bye. Je suis tombé un petit peu par hasard sur cette conversation via B comme Boxsons. Je me permets d'apporter ma modeste contribution à ce "débat". Tout d'abord,
chacun est bien évidemment libre de penser ce qu'il veut de General Bye Bye et de l'album Girouette. On a reçu jusqu'à présent beaucoup de critiques diverses et variées. Et pour être honnête il y
a d'ailleurs des critiques avec lesquelles je suis plutôt en accord. En revanche le "procès d'intention" qui nous est fait m'apparaît injuste voir injustifié.  Tout cela est évidemment très
subjectif mais je suis scié que la référence revienne aussi souvent car à nos yeux et oreilles, exception faîtes du titre Don't Shoot The Rabbit qui en effet renvoie fortement à Blonde Redhead le
reste du disque pour ceux qui ont pris le temps de l'écouter n'a, toujours à mes yeux et à mes oreilles, pas grand chose à voir avec Blonde Redhead, groupe dont je connais pourtant bien la
discographie. Il me semble que Girouette est un disque bien plus varié et versatile que ce que vous avez l'air.


En effet, qu'est ce que des titres comme When It's Gonna Rain, Facelift ou bien encore Self-Portrait ont à voir avec Blonde Redhead ? Par ailleurs le chant masculin/féminin n'est pas propre
à Blonde Redhead ni leurs grilles harmoniques que l'on retrouve dans bien d'autres groupes antérieures. 


Enfin, notre disque est tout à fait critiquable et je suis content qu'il y ait des gens qui l'apprécient et que d'autres s'en fichent. Ce n'est pas un disque qui a un effet immédiat (sans doute à
cause du temps qu'il a mis à être conçu et certains problèmes auxquels on s'est confronté)


Pour, je ne cherche à convertir personne, je souhaitais juste faire savoir que notre démarche est sincère et véritable tout comme la manière dont on essaie de mener notre barque et nos projets
(CF tournée américaine participative) et j'ose espérer que les plus sceptiques d'entre vous auront la curiosité de ré-écouter Girouette et de porter un peu d'attention à nos nouveaux morceaux
qu'on espère balancer à la rentrée (CF y a une reprise d'un célèbre morceau arabe... On pourra pas nous reprocher de faire du Blonde Redhead cette fois ci) 


@+


Philippe pour GBB



GT 11/06/2010 21:50



KERMIT : Tout juste :-)


 


Sinon, c'est pas que je veux en finir, mais je trouve que le message de LYLE est parfait pour clore le débat (même si je ne suis
pas vraiment d'accord sur la similitude Blonde Redhead -GBB), je lui répondrai la même chose qu'à ANAKIN, c'est pas parce que
GBB, c'est beaucoup moins bien, que leur musique ne ressemble pas outrageusement à celle de Blonde Redhead...



Kermit 11/06/2010 20:08



En attendant ca leur aura fait de la pub. C'est toujours ca de gagné


Quand on fait de la musique faut s'attendre a s'en prendre plein la gueule de temps en temps. Ca pique un peu sur le moment mais on en retire plus qu'en se faisant cirer les pompes.


Mon petit conseil pour le prochain disque:  quitte a pomper sur blonde redhead, autant pomper sur leurs bons albums :)



lyle 11/06/2010 19:22



Bon, je me décide maintenant que mon ordi est réparé, à commenter en ce lieu. Je suis très partagé vu que, à la fois je comprends la réaction de G.T et je pense que sa réaction est inappropriée.


 


Soyons clair, on a tous eu un jour une réaction de ce type en lisant un article sur un blog / un site / un magazine : "mais c'est quoi cette critique, ce ramassis de poncifs, ce mec qui ne
connait rien à rien, qui raconte n'importe quoi... Il est payé pour ça ou quoi ?". On avait plein d'arguments hyper valables pour démolir l'article et expliquer à quel point le mec a tord. Mais
on s'abstient en général de le faire parce que :


1. on est rarement inattaquable soit même (tu pourrais sans doute facilement faire le même billet sur mes chroniques de Carp ou Moonjellies, albums réussis mais sous influence)


2. après tout chacun est libre de ses opinions et de dire des conneries (surtout moi d'ailleurs).


Du coup je comprends que le billet de G.T ait pu énervé d'autant qu'il est quand même par moment maladroit dans l'expression (c'est à dire susceptible d'être interprété sur un certain nombre de
sujets sensibles sur la blogosphères comme les attachés de presse...) mais j'accepte aussi le côté "billet d'humeur" né d'une incompréhension profonde.


 


Maintenant, revenons-en au problème Général Bye Bye (le nom est prédestiné non ?) pour lequel j'ai dû moi aussi recevoir des mails (oubliés, vu qu'on en reçoit des tas) auxquels je n'ai pas donné
suite vu le communiqué de presse. Ton billet a provoqué ce que ces mails n'avaient pas réussi à faire : me faire écouter quelques titres. Et si la ressemblance avec BR est effectivement
importante, elle ne me parait pas digne de ton ire, tant il y a ici un côté plus pop et anecdotique bien loin des objectifs d'un des groupes les plus importants de ces 10/15 dernières années, par
ailleurs bien plus audacieux. Bref, ça a l'air vaguement sympatoche mais bien vain comme album.


 


Et finalement, le plus dérangeant dans ce billet (et dans certains de ses commentaires) est l'expression publique de réflexion qui sont du domaine du privé : "il a rien compris ce mec", "il est
aux bottes des attachés de presse ce blog"... que l'on a tous pensé un jour (voire tous les jours) mais pas souvent exprimé publiquement. Et cette fragile frontière entre privé et public est
tout le problème du net...



anakin 11/06/2010 17:57



je dirais même que j'ai vu le côté obscur. :-)



arbobo 11/06/2010 17:34



en même temps anakin, en fait de lumière tu as surtout vu le côté sombre, toi ;-)



anakin 11/06/2010 14:40



ça se culbute encore ?!!


je me marre, franchement.


merci à twist pour ce "vous n'avez rien compris, mais moi j'ai vu la lumière".


je le reprendrai sans doute à mon compte un de ces 4.



GT 11/06/2010 14:25



BENJAMIN F : Je comprends parfaitement ton point de vue… mais
s’il y a une chose qui marque notre différence, c’est, justement, que j’ai beau détester Oasis, les déclarations de Noel Gallagher, aussi débiles puissent-elles être, j’adore, et je trouve ça
totalement rock’n’roll ^^


 


Je ne suis pas « rock’n’roll » au point d’aimer taper sur mes « confrères » blogueurs, et je t’assure que si ce
que j’ai écrit pouvait blesser Hervé, j’en serais vraiment désolé, et je culpabiliserais… ce n’était vraiment pas mon intention. Si j’ai ressenti le besoin de dire dans l’article « je
ne sais pas qui est Hervé », c’est pour signifier que je n’ai rien contre lui, que je ne l’ai jamais lu, et je ne m’attaque qu’à ce qu’il a dit dans cet article précis, ce qui signifie en
rien que ce qu’il dit par ailleurs soit critiquable… des conneries, on en écrit tous, et, ce qui nous différencie, toi et Thom d’un côté, moi de l’autre, c’est que je ne vois pas de raison de ne
pas les relever, en discuter, en débattre, dans les commentaires comme dans un article…


 


Pour m’expliquer encore un peu plus… mon rapport au rock s’est construit en bonne partie au sein de bandes de potes, où
l’on était tous plus ou moins musiciens… et où l’on ne prenait pas de gants… vers 17-18 ans, quand j’écoutais du metal et traînais avec des metalleux, si l’un de nous avait le malheur d’aimer un
truc un peu FM (en gros, pour nous, c’était tout ce qui était moins violent que Slayer et Metallica), il se faisait taper dessus (au sens figuré, nous n’étions pas bourrins à ce point), même si
c’était un nouveau venu dans la bande… je me souviens d’un qu’on venait de rencontrer, et qui avait un T-shirt Manowar, le pauvre… on a dû se foutre de lui pendant toute une soirée, sans
interruption… lorsque j’en ai eu marre du metal, que je me suis mis à me passionner pour le rock 60’s, 70’s, le jazz et le classique, j’ai changé de bande de potes (et donc de musiciens avec
lesquels jouer)… et c’était encore pire (on n’en venait pas non plus aux mains, mais presque, parfois, si l’un de nous avait le malheur de dire un truc sur la musique qu’on trouvait stupide,
vanter les mérites d’un groupe mainstream etc…)  bref, lorsqu'il est question de musique, j’ai toujours eu l’habitude de débats musclés et enflammés,
de vannes très sarcastiques, avec mes meilleurs potes comme avec des gens croisés une fois ou deux… donc ce que j’ai écrit là, je ne le trouve vraiment pas si « violent » que ça, si
« méprisant », ça me semble même plutôt posé, mesuré, sans rien de particulièrement blessant… d’ailleurs, je me suis assagi depuis une dizaine d’années, preuve en est ce blog où mes
« amis blogueurs » ne prennent pas souvent de gants avec moi (là, je ne parle pas de cet article en particulier, mais de plein d’autres), alors que je reste le plus stoïque et neutre
possible dans mes réponses… (sans parler des gens qui viennent m’insulter pour tout et n’importe quoi… et je ne compte plus ceux qui m’ont écrit, dans des mails ou commentaires, qu’ils ne
comprenaient pas comment j’arrivais à rester si « neutre » et « pédagogue » dans mes réponses à des gens qui viennent m’insulter…)  


 


Bref, c’est comme ça, j’ai beau m’être assagi, éviter autant que possible toute dérive vers des procès d’intention, essayer de ne
blesser personne gratuitement, j’ai toujours en moi ce côté « rentre dedans » qui fait qu’un truc qui me fait bondir, d’où qu’il vienne (du plus cynique patron de major au plus
sympathique blogueur) peut me faire réagir sans prendre de gants… (et bordel, maintenant que je ne joue plus dans des groupes, que j’ai arrêté tous les excès ou presque, que je suis casé, que je
parle avec passion de jazz et de classique… si je ne laisse pas mon côté « sale con » sortir une fois de temps en temps sans me dire systématiquement "merde, ça pourrait blesser
quelqu'un", il ne me restera définitivement plus rien de rock’n’roll^^)


 


THIBAUT F  et
THIERRY : le pire, c’est que vous avez peut-être raison :-)



Guic' the old 11/06/2010 14:12



Putain Benjamin y a des trucs comme ça qu'il faut pas révéler!!! ;-)


 


Et je précise (ça pouvait passer pour de l'ironie dans le précédent, donc je précise) que c'est vrai: je ne pense pas que G.T. soit arrogant, et même je sais qu'il ne l'est pas, je trouve juste
qu'une part de son article et certaines de ses réponses sonnent comme l'étant. Smiley ou pas, l'écrit n'offre pas la possibilité de distancier qu'on peut s'offrir avec le ton de la voix, donc
fatalement y a des trucs mal compris. Voilà, c'est tout.



GT 11/06/2010 13:21



ARBOBO : On n'est pas obligé de répondre aux sollicitations, en revanche il y a des choses qui vont ensemble. chroniquer le
disque qu'on t'a envoyé c'est accepter implicitement le contrat, la relation avec la personne qui te l'a envoyée. Ca demande tout bonnement d'accepter d'avoir conscience avoir une relation avec
un attaché de presse. Là-dessus tu es particulièrement ambigu.


Où est-ce que j'ai dit qu'il m'a envoyé un disque ? Je suis désolé, je veux bien croire que le brouillage dans la communication vienne de moi, mais j'ai beau lire et relire cet article, je
n'ai écrit à aucun endroit que l'on m'avait envoyé un CD !


Le type du label m'a seulement filé un lien vers le dossier de presse, sur lequel il y a un player avec l'album en écoute, en me demandant si je voulais bien écrire une chronique sur l'album
et lui passer le lien... c'est tout ! Est-ce que ça m'engage à lui répondre ? Je reçois des tas de mails de groupes, labels, attachés de presse, avec des liens vers des écoutes sur myspace,
albums à télécharger, lecteurs sur le site du label etc... et ce sont des mails collectifs... je suis vraiment désolé, je suis peut-être un connard asocial, mais, je l'avoue, je ne réponds
quasiment jamais, ça me prendrait trop de temps... et je ne culpabilise pas, c'est pas comme s'ils prenaient le temps de m'écrire un mail "personnel", ça leur prend même pas
une seconde de me mettre sur leur mailing-list...


A quoi bon envoyer le lien de cette chronique à l'attaché de presse ? Ca lui ferait perdre encore plus de temps qu'à moi, puisqu'il aura beau la lire, il ne trouvera malheureusement pas
une phrase à utiliser pour le dossier de presse.


Et bien sûr que j'ai jeté un oeil sur ce dossier de presse, ce n'est pas une question de "relation" avec le mec du label, c'est juste que c'est là où se trouve l'album en écoute
!  


Alors j'aimerais vraiment que tu m'expliques où est le mépris et où est l'ambiguïté dans tout ça...


 


ce n'est pas parce que tu sais ce que tu as voulu dire que les phrases écrites ne signifient QUE ça.


En effet, tout comme ce n'est pas parce que vous y devinez un certain type de ton qu'il y est forcément...


 


tu "tombes de ta chaise", ok, encore une formulation méprisante du mec surpris dans sa bonne foi et sa supériorité


 


Là, j'en retombe de ma chaise^^ Parce que pour moi, cette expression n'est pas liée au mépris et à une certaine forme de "supériorité" (enfin, ça dépend du cas dans lequel on l'utilise, mais dans
celui-ci, il n'y avait pas ça de ma part... va falloir peut-être que j'apprenne à écrire correctement, apparemment, j'ai un gros problème pour me faire comprendre...) c'est juste que je suis
totalement surpris de voir comment a été interprétée telle ou telle chose...


Par exemple, ça m'a surpris de voir LAIEZZA prendre ma défense avec autant de vigueur et en écrivant des choses aussi
sympathiques sur moi, et j'aurais pu dire que son message m'a fait "tomber de ma chaise"... si le prochain album de Muse n'a rien à voir avec ce qu'ils ont fait jusque-là, et atteint des
sommets musicaux inexplorés, j'en "tomberais de ma chaise"... (ah, et désolé, Laiezza, de passer de toi à Muse, il n'y a rien à y lire d'autre que deux exemples pris au
hasard^^)  



Thierry 11/06/2010 13:15



ça vire quand même au grand n'importe quoi et au procès d'intention inversé ...


Sinon, 100 % avec Thibault qui synthétise parfaitement ma pensée :


Je trouve ton article inutile.
Je trouve l'ampleur des réactions disproportionnées, sans exception.
Je ne vois pas l'intêrèt de se prendre le bec comme ça.



Benjamin F 11/06/2010 12:59



Euh oui globalement, le sens de mon dernier paragraphe était le même que celui du commentaire de Thibault F :)



Thibault F. 11/06/2010 12:55



J'aime bien ton site. Je connaissais pas.


Je trouve ton article inutile.
Je trouve l'ampleur des réactions disproportionnées, sans exception.
Je ne vois pas l'intêrèt de se prendre le bec comme ça.
Nos quelques lecteurs, composés pour la plupart d'entre nous de ... nous justement, et de quelques habitués, se fichent complètement de ce genre de débats.
Au mieux, les gens s'en foutent donc, au pire, ils pensent que les bloggeurs sont des pov types nombrilistes qui se tapent dessus. Ce qui est quand même débile, parce que la plupart d'entre nous
se cassent - agréablement certes - le cul à écrire, à partager, juste par passion.
Là, on se croirait un peu à une guerre des voisins façons Courbet. C'est balot.

Bonne journée
Thibault F.



Benjamin F 11/06/2010 12:49



L'autre jour, je buvais une mousse avec Guic' (enfin plutôt des cocktails^^) et il me disait à juste titre "Dans un débat, le mieux c'est toujours d'être du côté de Thom". Il avait fichtrement
raison :) (Ah merde, je devrais peut-être pas dire qu’il m’arrive de boire des coups avec d’autre blogueurs, ça pourrait passer pour du corporatisme…). Donc voilà, dans les grandes lignes, je me
callerai une fois de plus sur les remarques de Thomas. 


 


Je ne pense pas que GT soit arrogant. On est sur Internet, les choses sont parfois mal comprises et si on parlait de tout ça en physique, personne ne s’en offusquerait. Pas de procès d’intention
pour ma part et la manière dont GT se défend. Non je voulais juste essayer d’expliquer pourquoi j’avais un peu réagi au quart de tour à la lecture de l’article (et je vais y mettre un peu de
mauvaise foi parce que c’est le jeu, hein^^).


 


Dès mon premier commentaire, j’ai senti venir les retours sur le dytique « vierge effarouchée / pseudo corporatisme ». C’est vrai aujourd’hui, c’est tellement has-been, tellement « bien pensant
», tellement consensuel, tellement vieille France de s’inquiéter, de ne pas se marrer quand un mec en prend plein les dents de la par d’un « homologue » (dans le sens où qu’on le veuille ou non
GT et Hervé évolue sur le même secteur). Personne ne s’est demandé comment Hervé allait prendre la chose ? Imaginons que Hervé lise Art Rock depuis longtemps sans pour autant laisser de
commentaires (je sais c’est dingue mais c’est possible ; la preuve j’ai du lire GT pendant plus d’un an sans laisser le moindre mot), admettons même que Hervé admire GT qu’il considère comme un
des pionniers, comme une référence du bloging français, et là il tombe sur cet article… Etre rejeté par ses pairs, ca génère toujours des interrogations et ça peut faire ressortir des questions
sous jacentes (pourquoi je m’investis autant dans un projet qui ne m’apporte rien d’autre que d’être moqué ? Ai-je le talent pour continuer ?...). Pour être souvent passé par des phases de remise
en question (Thom confirmera), et même si tout cela est derrière moi maintenant, je peux te dire que voir un autre blogueur s’en prendre à toi, être « rageux » au point de te consacrer un article
(on ne parle pas d’un vulgaire commentaire impulsif là), et bien c’est vraiment un coup à vouloir tout arrêter (encore une fois je me suis déjà posé la question suite à juste des vannes sur
Twitter, alors j’imagine là…)


 


N’oublions pas que Indie Pop Rock est un webzine composé que de blogueurs et qui ne réalise nullement plus de visites que certains de nos blogs. 


 


Alors bien sûr, plein de cynisme, vous allez me répondre que oui s’il n’a pas le talent nécessaire c’est pas une mauvaise chose qu’il arrête, ou que s’il y a remise en cause à la moindre petite
critique c’est qu’il n’a pas les épaules assez larges pour l’ouvrir sur Internet. Oui bien sûr, mais on peut aussi juste se dire que les passionnés qui consacrent leur vie, leur temps libre à la
musique sont des denrées rares et que des chamailleries de ce type ne jouent définitivement pas le jeu de la « musique ». 


 


Et puis un blogueur qui critique un autre blogueur, ce n’est pas un blogueur qui critique un artiste, ce n’est pas un internaute qui critique un blogueur. N’avez-vous jamais trouvé ça mesquin
quand un artiste se fout de la gueule d’un autre artiste qui évolue dans la même sphère que lui ? Vous trouvez ça rock’n’roll les déclarations de Noel Gallagher  ou vous trouvez ça navrant ?
Ce n’est pas du corporatisme, c’est juste qu’on ne peut pas être juge et partie.


 


Mais admettons que ce soit du corporatisme ? Et alors ? S’il y a bien un média à visage humain, c’est le blog. Bloguer, c’est aussi rencontrer des gens, boire des coups avec eux dans la réalité
pour parler sique, faire des projets ensemble, se faire des amis, accepter de partager une même passion avec des approches néanmoins différentes. Considérer les autres blogueurs comme un nouveau
groupe de potes et ne pas aimer en voir un se faire attaquer par un autre, c’est du corporatisme ? Très bien, et bien alors je suis définitivement corporatiste parce que je blogue aussi pour les
relations humaines que ça crée (encore une idée vielle France surement). Je sais bien que c’est petit, que c’est l’apanage des faibles ce sentiment de « groupe », mais l’Histoire nous prouve que
c’est Diablement humain. Après, il faut dire que je suis le genre de mec qui défend ses potes même comme ils ont tort (oui je sais c’est mal^^).


 


Pendant qu’on y est, je vais en profiter pour en remettre une couche sur le cliché lattent des labels qui corrompent les blogueurs, parce qu’à ce niveau je suis presque gêné de voir que Thom
doive encore s’en défendre. C’est quand même les années 90 cette vision des « bons  articles » achetés par des CD et des coupes de champagnes. Le blog c’est un truc d’honnêteté, d’intégrité,
de passion ; c’est avoir bien peu d’estime pour les gens que de penser qu’ils se laissent acheter par trois disques et une demande d’interview accordée. De plus, personne ne travaille plus comme
ça dans les labels. Qui sont les interlocuteurs aujourd’hui dans les labels au niveau des relations presse ? Et bien ni plus ni moins que des kids passionnés de son qui ont accepté de gagner
misère pour pouvoir rester en adéquation avec leur engagement (si c’est pas de l’intégrité supérieure au fait de refuser d’envoyer un mail à un attaché de presse pour lui annoncer la publication
d’un critique^^ ; je te taquine GT hein, je sais bien que ce n’était pas du tout ta posture^^). La vérité, c’est que malgré tous les à priori que j’avais à leur sujet, la majorité des gens de ce
milieu que je côtoie sont juste des cool kids souvent particulièrement connaisseurs qui jamais, au grand jamais ne s’étonneraient de voir un album (qu’ils n’ont souvent pas eux même aimé) se
faire démonter. Combien de fois ai-je écrit des critiques super négatives sur des disques après les avoir reçu en avant-première (Gorillaz, LCD Soundsystem…) et que Julien de Emi (une major en
plus) me renvoie un mail pour me remercier de ma critique. Enfin voilà je trouve qu’il y a souvent une déconnection entre ce que je peux lire dans les commentaires et la réalité. Le blogueur
musique est intègre, la majorité des attachés de presse le savent bien et composent avec. Allez-y citez moi, exemple à l’appui, des blogueurs musiques qui ont vraiment été corrompus ? Voilà pour
moi tout ça n’est pas une question d’intégrité (qui existe théoriquement de fait quant on tient un support de ce genre) mais une question de courtoisie, et que la vie est plus cool quand on
entretient des relations humaines avec les gens.


 


Pour conclure, la vraie raison de ma réaction, est que si à l’époque un type que j’admirais comme GT avait écrit un tel article sur moi (et comme le dit Thom - « Mais à mon avis des phrases comme
ça sur Le Golb ou Playlist Society on doit pouvoir en trouver à la pelle. Je dis bien "comme ça", c'est-à-dire des phrases un peu ronflantes, un peu poseuses... » - il aurait vraiment pu), ça
m’aurait probablement particulièrement chamboulé. Du coup là ça m’a juste  fait de la peine d’imaginer que Hervé pouvait en ce moment ressentir la même chose (encore une réaction conne mais
humaine).


 


Voilà GT, je voulais juste te dire que ton avis comptait pour pas mal de gens et que par transfert, ça m’avait fait de la peine de lire ça (ce qui, j’espère que tu le vois bien, révèle d’un
positionnement affectif et non d’une volonté de clash^^).


 


J’en reste là parce que tout ce verbiage est au fond inutile (dit le mec qui vient de gratter deux pages) et ce genre de débat ne joue pas en faveur de la sique. On tourne en rond et il ne reste
que des tempêtes dans des verres d’eau… Mieux vaut consacrer son énergie à parler des disques :)



arbobo 11/06/2010 12:33



ta phrase sur l'ataché de presse, puisque tu veux du détail, et je me bornerai à cet exemple là, je peux même détailler,


elle ne dit rien de mal sur lui c'est évident, elle est juste l'illustration de ce que plusieurs d'entre nous avons interprété comme du mépris,
parce que tu veux bien te donner la peine de passer 2 heures à rédiger un article pour défoncer un disque, mais prendre 1 mn pour envoyer le lien au type qui te le demande c'est trop.
tu veux bien recevoir son disque,  tu veux bien l'écouter, lire le communiqué de presse, tu veux bien le défoncer, mais répondre à une personne qui te demande juste le minimum de base
(envoyer un lien), tu ne te "donnes pas cette peine". Ca c'est très méprisant comme phrase.
tu ne dis pas un truc du genre "ça m'ennuie parce qu'il n'y trouvera rien de ce qu'il espérait", cette phrase parle de toi et de l'effort que ça te coûterait d'envoyer le mail en question.


On n'est pas obligé de répondre aux sollicitations, en revanche il y a des choses qui vont ensemble. chroniquer le disque qu'on t'a envoyé c'est accepter implicitement le contrat, la relation
avec la personne qui te l'a envoyée. Ca demande tout bonnement d'accepter d'avoir conscience avoir une relation avec un attaché de presse. Là-dessus tu es particulièrement ambigu.
D'autant que tu le charges plus loin, en disant en substance que le comm de presse est truffé de conneries. Donc tu l'as lu. Donc tu es bien dans une relation avec lui.


tu "tombes de ta chaise", ok, encore une formulation méprisante du mec surpris dans sa bonne foi et sa supériorité, en plus tu "tombes", t'as du te faire mal au passage j'en suis désolé.


"il n'y a rien d'autre que ce que j'y ai mis" : là c'est juste une autre manière de répéter ton fameux "'apprenez à lire", ce n'est pas parce que tu sais ce que tu as voulu dire que les phrases
écrites ne signifient QUE ça. Ca aussi c'est du mépris, quant-à l'arrogance, pour reprendre un terme employé par d'autres, elle est dans le fait que tu es si parfait que tout brouillage dans la
communication ne pourrait venir que de ceux qui te lisent, qui sont donc des illettrés soit des affabulateurs (cqfd).


non décidément, sur ce coup on ne parle pas le même langage, et tes explications ne me convainquent pas du tout.



GT 11/06/2010 11:45



THOM : Enfin et dernier point, il y a aussi bien sûr ce le fait que - je me répète encore - un francophone, ça reste
différent, ce n'est pas ton ami, ça peut être en revanche le mien (ça ne l'est pas) ou celui de Benjamin (ça l'est) et blesser inutilement les intéressés. D'où la nécessité de mettre certaines
formes si vraiment on ne peut pas s'empêcher de faire une critique de la critique.


 


De ce point de vue, faudrait aussi ne pas taper sur GBB ou n'importe quel groupe français, un des membres pourrait être l'ami d'un "blogueur ami", et ça le blesserait...  et sur des groupes
de n'importe quel pays, d'ailleurs, il est toujours possible qu'un blogueur soit pote avec un des membres... ou sur n'importe qui dans le milieu de la musique, politique, des médias, qui
aurait déclaré un truc qui t'aurait fait bondir...


 


Concernant l'article sur JL Hooker, bien sûr que ça n'a rien à voir... si j'en parle, c'est essentiellement pour dire que c'est souvent comme ça que je fonctionne, si je lis ou
j'entends un truc qui me fait bondir, j'en fais un article (ou, dans ce cas, je l'intègre à un article que j'étais en train d'écrire...)


 


ARBOBO :  la gratuité dont je parlais, elle est déjà dans le ton, quasiment tous les comms trouvent cet article
puant, j'ai pas rêvé. Ta phrase sur l'attaché de presse que tu ne daigneras pas rappeler, elle se pose là. 


Là, j'en tombe de ma chaise... je ne comprends pas comment vous pouvez interpréter de la sorte ce que je dis, et y voir un ton qui n'est pas le mien... ce que je signifie dans
cette phrase... c'est juste ce qu'il y a d'écrit, c'est tout ! 


Je n'ai mais alors absolument RIEN contre le type qui m'a demandé si je pouvais faire une chronique de l'album et lui envoyer le lien, il fait son boulot, et il n'y a rien de "mauvais" là-dedans,
rien que je ne trouve critiquable. Tout ce que je dis, c'est qu'avec une critique pareille, c'est sûr que c'est pas la peine que je retourne vers lui, il ne risque pas d'y trouver une phrase
à glisser dans le dossier de presse... c'est tout ! J'aimerais vraiment que tu m'expliques ce que toi tu lis dans cette phrase, parce qu'il n'y a pour moi rien d'autre que ce que j'y ai mis
(et s'il faut imaginer un ton, c'est celui du type qui trouverait un peu grotesque d'envoyer à l'attaché de presse son lien vers une chronique si "dure")...


 


Elle est aussi dans le fait qu'on a du mal à savoir pourquoi ça tombe sur eux. "Cas particulier" là non plus je ne suis pas convaincu, ils prennent pour toutes les fois où tu as été énervé
mais n'as pas fait d'article.


 


Non, je l'ai expliqué en début d'article, c'est parce que, vraiment, il est très rare qu'une telle similitude entre deux groupes me frappe autant, notamment parce que le travail harmonique de
Blonde Redhead est très singulier...


 


GUIC : Alors là, je retombe une nouvelle fois de ma chaise...


 


 Et oui j'ai trouvé ça arrogant. Et encore plus quand tu sors "je vais prendre ma guitare et lui montrer que c'est la même chose, qu'il y vienne"


 


Il n'y avait aucune arrogance lorsque j'ai répondu ça à TWIST, c'est juste qu'il me dit que mes arguments ne tiennent pas... et
puisque détailler, ici, le travail harmonique de Blonde Redhead et celui de GBB serait très compliqué et me demanderait bien plus que 2-3 heures, tout ce que je peux imaginer pour vraiment le
montrer en détail, c'est de prendre une guitare pour l'expliquer... c'est tout ! Où est l'arrogance ?


Quand je dis, en plaisantant (avec un smiley) "apprenez à lire !", c'est simplement parce que tu viens me dire que vous trouvez que je ne parle que peu du groupe et de l'album... alors que
je ne parle que de ça, sauf à la fin... qu'est-ce que tu veux que je te réponde d'autres ? "Apprenez à lire", comme quelques autres phrases de ma part seraient un peu trop virulent ?
Avec tout ce que je me prends dans la gueule depuis le premier comm, faudrait que je la ferme et que je baisse la tête ?


Cet article, je l'assume, je le défends... vous ne l'aimez pas, tant pis. Vous le dites, c'est très bien... mais laissez-moi au moins le droit de répondre aux attaques, et à ne pas prendre
forcément de gants si l'on n'en prend pas avec moi... et quand BENJAMIN F m'expliqué clairement son point de vue, sans
animosité, sans mépris, je lui ai répondu sans animosité et sans mépris...



Guic' the old 11/06/2010 10:32



(Fait chier je vais encore être limite synchrone avec Arbobo.)


 


Parce que justement, c'est pas parce qu'on s'est retrouvés à  commenter au même moment et qu'il a renchéri sur moi qu'on est à mettre dans le même panier (désolé Arbobo, mais quand tu dis
que "je dis la même chose que toi, mais en plus pondéré", ça me gène un peu, surtout quand je veux pas dire la même chose que toi... :-/)


Pour être clair: je connais pas l'album (je m'en fous à vrai dire), jke connaios pas indiepoprock, je ne me sens pas appartenir à la grande internationale bloguienne.


 


J'ai juste pris le texte comme il venait, et les commentaires tels qu'ils étaient. Et oui j'ai trouvé ça arrogant. Et encore plus quand tu sors "je vais prendre ma guitare et lui montrer que
c'est la même chose, qu'il y vienne" (NB° 24) (je caricature, oui, evidement), ou quand le mec qui vient défendre l'article, tu le rabaisses au rang de groupie (n°10) (ce qui est, ne le nions
pas, notre point Godwin maison) et toujours plus quand, après que quelques personnes viennent te dire que ton article ne touche pas son but (si, perso, j'en retiens surtout "l'attaque", c'est pas
forcément parce que ça m'amuse, parce que je veux du fight et toutes ces conneries... ça peut tout simplement venir de la forme ne défendant pas le fond, chose tout à fait possible), eh bien pas
un istant tu n'envisages que ton article déconne, non, évidement, on sait pas lire. (n°26)


 


Alors oui, je trouve ça désagréable, ça me saoule. (Mais évidement, je ne m'attaque pas à la personne qui a écrit cet article, mais bel et bien aux mots utilisés, à l'oeuvre critique et non pas
au critique lui-même, c'est une évidence pour moi).


Enfin bon, étant une pucelle illettrée (combinaison aléatoire des n°32 et 26), je doute de pouvoir encore m'offrir le luxe de l'ouvrir.



arbobo 11/06/2010 09:29



GT, pour te répondre sur un point,


ce qui me dérange moi dans ce texte n'a rien de corporatiste, mais comme j'avais peu développé c'était pas forcément clair ^^


plusieurs fois en commentaires tu dis "oui moi aussi ça m'a gêné... mais". Donc tu savais très bien que ce texte avait des défauts, et ensuite tu me dis qu'il n'a rien de gratuit, en gros j'en
conclus que tu as une mission, il y avait une raison impérieuse qui nécessitait que tu publies en l'état. J'ai des doutes. Et le fait que tu aie eu des réticences n'atténue pas ce que tu as écrit
(faute avouée à moitié pardonnée?), au contraire je trouve qu'il donne raison à tes détracteurs. Là justement tu es en plein dans la posture, celle du pur, de l'esthète à qui son sens de l'art
autorise tout. 


la gratuité dont je parlais, elle est déjà dans le ton, quasiment tous les comms trouvent cet article puant, j'ai pas rêvé. Ta phrase sur l'attaché de presse que tu ne daigneras pas rappeler,
elle se pose là. 
Elle est aussi dans le fait qu'on a du mal à savoir pourquoi ça tombe sur eux. "Cas particulier" là non plus je ne suis pas convaincu, ils prennent pour toutes les fois où tu as été énervé mais
n'as pas fait d'article. En plus on parle quand même de blonde redhead, pas du Velvet, ce qui accentue cette idée. 


après, que la phrase du dénommé hervé soit pourrie, j'en conviens aisément mais je ne viens pas ici pour commenter ce que d'autres ont écrit ailleurs, que veux-tu que ça me foute ce qu'il a mis
dans sa chronique, si je voulais la lire j'irais chez indiepoprock ce que je ne fais jamais.



Thom 11/06/2010 08:15




"J'espère bien que non... (et si j'avais laissé passer une phrase pareille, la moindre des choses serait que vous m'incendiez dans les commentaires, et ça mériterait même un article^^)"

Non bon, peut-être pas toi, tu as un style assez épuré. Mais à mon avis des phrases comme ça sur Le Golb ou Playlist Society on doit pouvoir en trouver à la pelle. Je dis bien "comme ça",
c'est-à-dire des phrases un peu ronflantes, un peu poseuses... anticiper les critiques et les balayer d'un revers de main, je l'ai déjà fait. Et pas toujours à bon escient. C'est sans doute pour
ça que je suis plus enclin à la compréhension.
 

"Tu oublies de préciser "dans un article", parce que là, on a l'impression que tu en parles d'une manière générale... alors que tu n'es pas le dernier pour me taper dessus quand j'écris quelque
chose qui ne te plaît pas..."




C'est assez différent, je trouve. Je peux parfois être très dur par rapport à tes articles, ceux de Guic', de Benjamin, d'Arbobo... mais vous n'êtes pas, les uns et les autres, n'importe qui,
pour moi. Je ne suis pas dur et exigeant avec n'importe qui, mais avec des gens que je respecte et dont j'attends beaucoup (et il me semble que c'est souvent réciproque, les gens que je cite
n'étant pas les moins critiques avec moi). Quand je tombe sur une critique non identifiée sur un site que je ne connais pas, ce n'est pas du tout pareil. Il est même très rare que je laisse des
commentaires sur les sites que je ne lis pas (dont Indiepoprock, d'ailleurs... c'est dire si je suis corporate), positifs comme négatifs. Alors écrire un article parce que je suis en désaccord
avec l'un d'eux... ça ne me viendrait même pas à l'esprit (pourtant je suis censé, de nous deux, être le jeune impulsif), ne serait-ce que parce que j'ai bien d'autres idées d'articles dans les
tuyaux, bien d'autres disques à écouter, bien d'autres choses qui me touchent et me font bondir... etc.




Concernant la comparaison avec l'article sur JLH, c'était quand même vachement différent. D'une part, l'article était vraiment pour le coup monstrueux, anti-blues, peut-être même raciste quand on
prenait la peine de lire entre les lignes. Hervé ne se situe quand même pas dans le même créneau. Et surtout, ta réaction pouvait se justifier par le fait que l'article remontait à des années et
qu'il eut été assez vain de poster une réponse en commentaires (à plus forte raison parce que c'était un article en anglais), de toute façon elle aurait été trop longue (alors que concernant
l'article GBB... on pourrait aussi bien le condenser en quatre lignes de commentaires chez Indiepoprock). Ta "réponse" n'était que rhétorique, en réalité tu ne t'adressais pas ouvertement à lui.
Et d'ailleurs dans cet article tu fournissais un élargissement et un degré analytique en tout point supérieurs à ce que tu fais sur GBB. On en revient à ce que je disais hier quand je parlais de
la fois où j'avais "répondu" à Arbobo dans un édito : il y a une question d'art et de manière. Si l'article sur GBB avait été très bon, enlevé, flamboyant, s'il avait été plus loin que son
concept... il m'aurait sûrement moins dérangé, je n'aurais pas eu ce sentiment de gratuité et je me serais dit qu'en effet, comme d'hab', tu réagissais en contre, que certaines choses étaient
discutables mais que la fin justifiait les moyens. Là, la fin me semble d'autant moins justifiée que le débat sur les influences trop marquées, on l'a déjà eu il y a pas longtemps.




Enfin et dernier point, il y a aussi bien sûr ce le fait que - je me répète encore - un francophone, ça reste différent, ce n'est pas ton ami, ça peut être en revanche le mien (ça ne l'est pas)
ou celui de Benjamin (ça l'est) et blesser inutilement les intéressés. D'où la nécessité de mettre certaines formes si vraiment on ne peut pas s'empêcher de faire une critique de la critique.
C'est sans doute très corporatiste de raisonner ainsi, très anti-rock'n'roll... il me semble que c'est surtout une manière de se rappeler que sur les blogs des uns et des autres, il y a surtout
des humains avec leurs sensibilités, leurs orgueils, leurs faiblesses. A croire que je n'ai en fait pas oublié ce qu'était un blog, ô grand héros hors-du-system (heureusement que Musiconnexxions
dort dans un carton, tu aurais perdu une fidèle lectrice on dirait ^^)


 


Enfin, histoire de conclure et de faire une précision quant à ce que disait Laiezza : je n'ai rien à clarifier et je ne mérite pas tous les sous-entendus qui me sont adressés. La
confusion est fréquente parce que je dirige la rubrique musique pour Interlignage, et que cela m'amène à collaborer avec des labels, mais concernant Le Golb je ne reçois jamais aucun promo (tout ce qu'on me propose va automatiquement à mes camarades d'Interlignage), je n'ai pas d'invites, pas de contact avec les attachés de
presse (la plupart savent à peine qu'il existe), je ne fais pas de pub, je ne pratique pas les partenariats... Le Golb est et sera toujours totalement indépendant de ce "système" qui apparemment
fait très peur à ma petite soeur. Il fallait que ce soit dit, tout de même, ce n'est pas la première fois que je me heurte à certains sous-entendus que je trouve assez injustes - ou du moins
infondés.


 


Tiens allez, pour revenir à la musique, j'avais déjà été assez perturbé par des ressemblances trop marquées, c'était ICI.



GT 11/06/2010 01:22



DAHU : Est-ce qu'il aurait mieux valu lancer un fight dans les commentaires de l'article sur Indiepoprock ? >>> Oui,
plutôt, oui 


Ah non, le fighto-culturalisme, c'est ici que ça se passe, et seulement ici :-) 


 


TWIST : Je n'ai jamais compris cet intérêt de démontage. Au lieu de parler d'un disque que l'on considère nul, ne vaut-il
mieux pas parler d'un groupe qui vaut le coup d'oreilles?


Je le comprends (d'ailleurs, c'est ce que j'ai souvent dit, pendant longtemps, je n'ai quasiment fait que des critiques d'albums que j'aimais)... mais là, comme je l'ai dit dans l'article, c'est
vraiment parce que je me suis retrouvé face à un album qui m'a fait halluciner, tant la similitude avec Blonde Redhead m'a constamment sauté aux oreilles (sauf sur, peut-être, deux titres...)
mais un album que je n'ai pas trouvé 'mauvais" !


 


C'est juste que je trouve cet article, au-delà du côté sévère par rapport à l'album qui selon moi est une belle réussite, crétin, se posant en donneur de lecon (et ca continue dans les
commentaires en plus: "s'il a du temps, je veux bien l'inviter chez moi et prendre 2-3 heures à lui montrer sur ma guitare toutes ces similitudes, il verra que tout ça tient la
route..").


 


Je ne pensais pas cette phrase comme "donneuse de leçons"... c'est juste que toi, tu me dis que mon argumentation ne tient pas la route... tout ce que je peux te répondre, c'est que pour te
prouver que ça tient la route, je suis prêt à détailler en quoi le travail harmonique des deux groupes est d'une rare et troublante similitude... et pour te le prouver simplement, il
faudrait que je te montre ça sur la guitare... c'est tout !


Et puis... personne n'a de leçons à donner sur qui est "donneur de leçons", puisqu'on le fait tous... Hervé, tout d'abord, qui nous explique qu'on ne peut réduire GBB à la ressemblance avec BR
sinon on est forcément dans la posture et l'imposture, moi qui écrit dans cet article qu'il se trompe et ne peux pas dire ça, et tout le monde qui vient me faire la leçon dans les comms sur ce
qu'on peut dire ou non sur un article de blog, sur le fait qu'il ne faut pas "taper sur un petit groupe" ou un blogueur etc... pas un pour rattraper l'autre, on est tous des putain de
donneurs de leçons :-)



GT 11/06/2010 01:02



LAIEZZA : Merci, vraiment, mille fois merci, lire ça fait vraiment très plaisir... bon, dire : "j'ai parfois l'impression
qu'il est le dernier à se rappeler c'est qu'est un blog", c'est beaucoup trop d'honneur et ce n'est - heureusement - pas le cas, il y en a plein d'autres... par contre, là où c'est, de mon point
de vue, un tout petit peu vrai... c'est que ça me rappelle cette idée que j'ai toujours trouvé très intéressante et que défendait SKA : tant qu'à faire un blog, autant faire
quelque chose de différent des chroniques musicales de la presse, de s'adapter à ce nouveau format... bon, après, chacun fait ce qu'il veut, si son truc c'est de faire des chroniques
dans le genre de celles qu'on peut lire dans la presse, c'est tout à fait légitime, beaucoup de blogueurs font ça très bien... mais j'essaie autant que possible de trouver d'autres modes de
fonctionnement, d'autres façons de parler musique... car si le but final était que l'on fasse tous nos petites chroniques dans notre coin, en suivant la chaîne : les labels nous
envoient leurs disques, on fait des chroniques, les visiteurs viennent dire "j'aime bien l'album", "j'ai pas trop aimé" ou "je vais écouter ça", c'est pas trop mon
truc... je préfère l'idée d'une blogopshère foutraque, où l'on peut se répondre par articles interposés, se soutenir et s'envoyer des fleurs autant que se critiquer... je
m'étonne même que certains soient étonnés de voir ça de ma part, ça me semble parfaitement dans l'esprit de ce que je fais souvent (en réaction, comme je l'ai dit à ARBOBO), j'ai écrit des
articles en réaction à ce que quelqu'un a dit dans un commentaire... en réaction à ce qu'un internaute lambda a écrit sur amazon, dans l'article sur John Lee Hooker (tiens, là,
tout le monde a trouvé ça très bien, on a le droit de taper sur un modeste internaute s'il ne fait pas partie de la petite corporation des blogueurs^^)  Je ne vois rien de bien méchant
dans ce que j'ai fait ici, je ne dis pas que sa rhétorique est dégueulasse (alors que sa phrase sur la posture et l'imposture pourrait le mériter) je n'insulte pas Hervé, je ne le
traite pas de "con inculte" (si certains lisent ça entre les lignes, c'est leur problème, je ne l'ai pas pensé une seconde), je ne le traite pas de petit écrivaillon de merde ou
de saloperies de ce genre (le genre de trucs que j'ai pu lire sur mon compte sur pas mal de forums, voire ici dans les comms, de la part de gens qui n'ont pas aimé telle ou
telle de mes critiques... et je l'accepte, c'est le jeu...) Non, je ne fais que réagir à ce qu'il a écrit... Peut-être aussi que je me suis pris tellement d'insultes depuis que je tiens ce
blog (je suis certain de battre tous les blogueurs musicaux dans cette catégorie, j'ai été traité de tous les noms sur les forums, sur des blogs et ici, dans les commentaires (même
parfois de la part "d'amis blogueurs"), notamment par des gens qui ne pigent pas le second degré (faites une recherche sur "le rock, c'est de la merde", vous verrez qu'il s'est retrouvé
commenté sur des tas de forums, avec des pages et des pages de gens qui m'ont traité de tout^^)), que je ne réalise peut-être pas en quoi ce que j'ai écrit ici soit si "blessant" ou sujet à
polémique... Si un blogueur avait fait la même chose avec un de mes articles, en disant rien de plus que ce que j'ai dit ici, je n'aurais rien vu de "mesquin" ou "méchant", mais je me
serais bien sûr défendu... 


 


THESHAMAN : L'aspect "débinage dans le dos". Pour moi, y a une différence entre faire les critiques directement au
chroniqueur et les faire ici-même dans son dos. Le mec est cité sans avoir rien demandé, ne tombera peut-être jamais sur cet article, ne peut a priori pas se défendre. Et si jamais il tombe là
dessus, il risque de le prendre beaucoup plus mal que si les critiques lui avaient été faites directement.


 


Je comprends, moi aussi, c'est un truc qui m'a un peu dérangé en écrivant ça... mais bon, me contenter de lui dire dans les commentaires, alors que j'étais en train d'écrire la chronique de
l'album, je me suis dit autant l'utiliser pour l'article...


Là, c'est clairement du procès d'intention. Autant ton explication de texte sur la chronique de Hervé peut
passer, dans la mesure où on reste sur le plan du "machin dit ça, je suis pas d'accord, voilà pourquoi", autant là, c'est l'intégrité et l'honnêteté intellectuelle des chroniqueurs (Hervé étant
inclus dans le lot) que tu remets en cause.


Sauf que ce n'est pour moi une petite pique ironique (pour cela que je parle de nuits avec le chanteur ou la chanteuse, ou de substances pas très catholiques), qui est juste là pour montrer mon
incompréhension face à ce que j'ai lu...


 Perso, voir un groupe comme Airbourne se faire encenser à droite à gauche et vendre des albums par camions entiers alors qu'ils volent littéralement la musique d'AC/DC, ça me sort par
les trous de nez, et c'est davantage sur un groupe comme ça que j'aurais envie de taper.


Ah mais j'aurais tout aussi bien pu taper sur Airbourne, si seulement je les connaissais^^... mais, comme je le dis en début d'article, ce qui me semble intéressant et singulier dans le "cas
GBB", c'est d'être la copie d'un groupe aussi particulier que Blonde Redhead (notamment, je le répète, pour les harmonies)...


 


des albums de Blonde Redhead à conseiller?


Tous, jusqu'à Misery is a Butterfly : 


In an Expression of the inexpressible (celui que je préfèrais à l'époque)


Melody of Certain Damaged Lemons, pour leur côté plus pop (et Misery is a Butterfly)


La Mia Vita Volenta et Fake can be just as good, leurs 2° et 3°...


 


THIERRY : Alors, bref, cet article est pour moi vain et inutile, mais il ne l'est certainement
pas dans l'absolu


On pourrait aussi penser que, dans l'absolu, tous nos articles sont vains et inutiles :-)


THOM : D'une, des phrases comme ça, on en fait tous.


 


J'espère bien que non... (et si j'avais laissé passer une phrase pareille, la moindre des choses serait que vous m'incendiez dans les commentaires, et ça mériterait même un article^^)


 


Autant je peux prendre un plaisir presque sadique à taper les conneries des pros, autant taper les critiques d'amateurs passionnés, quelles que soient leurs maladresses, je ne vois pas
l'intérêt.


 


Tu oublies de préciser "dans un article", parce que là, on a l'impression que tu en parles d'une manière générale... alors que tu n'es pas le dernier pour me taper dessus quand
j'écris quelque chose qui ne te plaît pas... et je comprends, c'est pas un problème, le truc, c'est que je vois moins de différence que toi entre l'article et les
commentaires... que l'on me dise ici que ma rhétorique est dégueulasse et que mon texte suinte l'arrogance et la condescendance ou que Guic et Arbobo en parle dans un de leurs
articles, ça ne change pas grand chose pour moi...  



Thierry 11/06/2010 00:47



la notion de "pseudo corporatiste" ou d'"internationale francophone des blogueurs" est peut-être un peu forte ... mais n'empêche que j'ai l'impression d'une réaction outrée que je ne comprends
pas.


Je suis "souvent" en désaccord avec Guillaume et suis même le premier à admettre que cet article est très certainement inutile et que, oui, il valait mieux à aller dire du "négatif" sur l'album
dans les commentaires à l'article de Twist ou sous le Speed Trial de Thomas.


N'empêche que sur ce coup-là, je consiste à ne pas comprendre votre "malaise".


Ne pas être d'accord, OK, bien entendu. Mais de là, à parler de malaise ou de "truc dégueulasse", je pige pas.



-Twist- 10/06/2010 23:45



Je concois totalement que ce qui suit va à tout le monde. Mais c'est un peu mon credo et c'est pour cela que je voulais le partager.


J'ai toujours essayé de parler au maximum de groupes qui m'intéressaient et m'interpellaient plutot que de défoncer un groupe qui ne me plait pas. Je n'en ai jamais compris l'intérêt. Là, on est
dedans complètement. Quel intérêt à chroniquer ce groupe vu que tu ne l'aimes pas? Montrer ta différence par rapport à d'autres bonnes critiques? Tu peux le faire en commentaire non? Parce que
pour le coup, je trouve que ca donne dans la posture à la "vous n'avez rien compris, mais moi j'ai vu la lumière".


Je n'ai jamais compris cet intérêt de démontage. Au lieu de parler d'un disque que l'on considère nul, ne vaut-il mieux pas parler d'un groupe qui vaut le coup d'oreilles?



Et sinon, Laiezza, je ne vois pas en quoi on repond de façon pseudo corporatiste. On est qqs uns à trouver que le papier est mauvais. On dit du bien des papiers de GT la plupart du temps, on a le
droit de dire que c'est mauvais quand ca l'est vraiment non?

Et là encore, l'idée de défendre Hervé ou tartanpion n'est pas notre crédo, en tout cas pas le mien. C'est juste que je trouve cet article, au-delà du côté sévère par rapport à l'album qui selon
moi est une belle réussite, crétin, se posant en donneur de lecon (et ca continue dans les commentaires en plus: "s'il a du temps, je veux bien l'inviter chez moi et prendre 2-3 heures à lui
montrer sur ma guitare toutes ces similitudes, il verra que tout ça tient la route.."). C'est dommage. Car il y a surement à redire (en tout cas à en lire certains) sur ce disque. Mais il y
avait de bien meilleures façons de le faire à mon sens.



Dahu Clipperton 10/06/2010 23:32



Laiezza est passée par ici, et je dois bien dire que je suis tout à fait d'accord avec elle. Comme elle et GT, la phrase sus-citée dans la chronique du dénommé Hervé me donne envie de sortir la
boîte à gifles (pour les raisons évoquées par Laiezza). Je vais pas en rajouter.


 


Après, je me suis posé 2 questions : 


Est-ce que ça valait un article ? >>> à mon sens, non.


Est-ce qu'il aurait mieux valu lancer un fight dans les commentaires de l'article sur Indiepoprock ? >>> Oui, plutôt, oui 



Thom 10/06/2010 23:03



Laiezza >>> typiquement, ce genre de phrase toute faite, relève de la POSTURE d'apprenti rock-critique à deux balles. Je l'ai lue tant de fois, sur tant de sujets,
je ne sais même plus ce qu'elle peut signifier. C'est ce genre de réflexion, qu'on pourrait copier/coller dans n'importe quel article, qui est gratuite, facile


 


C'est possible mais... et alors ? D'une, des phrases comme ça, on en fait tous. C'est un écueil quasi incontournable à partir du moment où on essaie "d'écrire ses critiques". De deux... on laisse
pisser quand ça nous hérisse chez les autres, c'est pas bien grave. Autant je peux prendre un plaisir presque sadique à taper les conneries des pros, autant taper les critiques d'amateurs
passionnés, quelles que soient leurs maladresses, je ne vois pas l'intérêt. Ce n'est pas une question de corporatisme, juste une question de mesure, à la rigueur de principe. On tape sur un petit
groupe inconnu, un petit internaute qui ne fait de mal à personne... moi, cela me met mal à l'aise. Point barre. Je ne trouve pas ça dégueulasse, je ne joue pas les vierges effarouchées, je dis
juste c'est quelque chose que je n'approuve pas, quand bien même cela viendrait de quelqu'un pour qui j'ai la plus sincère amitié. Pas plus, pas moins.



Thierry 10/06/2010 22:51



Perso, je n'ai pas du tout été choqué par le "contenu" de l'article. Par la forme non plus, d'ailleurs. A partir du moment où l'on accepte d'appartenir à l'"arc de liberté" qu'est la
"réalisation artistique", je pense qu'il faut savoir jouer le jeu ... dans les deux sens. Même si on produit la pire daube possible, le dossier de presse sera élogieux.


Qu'un blogueur décide de reprendre, pour attaquer / jouer au pointilleux  avec son ressenti / son expérience / ses connaissances, (sur) des points de ce dossier de presse, pourquoi pas
? Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant.


Quand j'ai lu l'article hier, je n'ai pas été emballé. Je n'ai pas voulu le commenter car il ne me correspond pas. Dans 99 % des cas, je n'essaie de présenter que des artistes / albums qui me
parlent de manière positive. Comme le rappelait Laiezza, je suis dans la blogosphère "en amateur" et je suis là pour me faire plaisir en essayant de faire partager un tout petit peu ce plaisir.
Je ne vois donc pas l'intérêt de communiquer sur des albums ne m'ayant pas plu. Ce qui ne m'empêche pas de venir jouer mon rôle d'Attila du CDB ou de la Playlist à Benji


De ce point de vue là, j'ai donc tout simplement trouvé cet article (excuse-moi Guillaume), complètement inutile et plutôt vain. Mais je n'ai surtout pas été choqué ou quoi que ce soit s'en
rapprochant.


Depuis quelques mois, mes pages connaissent un succès un peu plus important que par le passé. Et comme par miracle, je suis depuis régulièrement sollicité par des sites pour établir des
partenariats, par des artistes / labels pour parler de leurs albums. Je n'ai "cédé" qu'à deux reprises. La dernière fois, c'était pour le très bon album de jazz français du JS Trio. J'ai cédé
simplement parce que j'ai énormément apprécié ce que j'ai entendu (pour faire la boucle avec le paragraphe précédent).


Par contre, si les mecs de Carp (je suis en train d'écouter) m'avaient contacté, je n'aurais pas perdu de temps avec une présentation, parce que je trouve ça d'un ... chiant. Désolé Arbobo, Lyle
et Benjamin ! J'irai par contre m'xprimer à ce sujet chez au moins l'un de vous 3 (probablement sur Playlist puisque j'ai déjà "participé" un peu ce matin en annonçant que je l'écouterai dans la
soirée.) General Bye-Bye, je ne peux pas dire, je n'ai pas encore écouté, mais ce que j'en ai lu chez Thomas et ici ne m'y incite pas.


Alors, bref, cet article est pour moi vain et inutile, mais il ne l'est certainement pas dans l'absolu et, à mon avis, ne justifie en aucun
cas cette levée de boucliers de l'"internationale francophone des blogueurs" qui, sur ce coup, me donnent l'impression de se donner une "fausse bonne conscience".


 


 



theshaman 10/06/2010 22:05



En tant que simple lecteur de ce blog ne connaissant ni le groupe ni le webzine ni le chroniqueur incriminé (pas plus que Blonde Redhead d'ailleurs, honte à moi), y a 2 trucs qui m'ont réellement
déragé dans cet article :


1) L'aspect "débinage dans le dos". Pour moi, y a une différence entre faire les critiques directement au chroniqueur et les faire ici-même dans son dos. Le mec est cité sans avoir rien demandé,
ne tombera peut-être jamais sur cet article, ne peut a priori pas se défendre. Et si jamais il tombe là dessus, il risque de le prendre beaucoup plus mal que si les critiques lui avaient été
faites directement.


2) Les trucs du style Je ne sais pas qui est "Hervé", l'auteur de cette chronique, mais soit il n'a
jamais vraiment écouté Blonde Redhead, soit il est de la famille d'un des membres du groupe, soit il a été soudoyé par le label, soit il a écrit cette chronique sous l'effet
de substances pas très catholiques... ou Ils font ça pour avoir un lien vers leur blog, des CD, invitations aux concerts, nuits avec le chanteur ou la chanteuse
?


Là, c'est clairement du procès d'intention. Autant ton explication de texte sur la chronique de Hervé peut passer,
dans la mesure où on reste sur le plan du "machin dit ça, je suis pas d'accord, voilà pourquoi", autant là, c'est l'intégrité et l'honnêteté intellectuelle des chroniqueurs (Hervé étant inclus
dans le lot) que tu remets en cause. Quoi que tu en dises, on sort de la simple critique des propos pour passer dans le registre de l'attaque personnelle, même si ce n'était pas ton intention à
la base. C'est peut-être de la simple maladresse de ta part, mais ça me gêne (et ça ne gêne pas que moi visiblement). C'est vraiment ça qui me semble réellement "dérangeant" dans ton article,
plus que les critiques sur le groupe ou la chronique en elles-mêmes (ne connaissant pas le groupe je ne sais pas si elles sont fondées ou non, je te laisse le bénéfice du doute).


 


Après, vu la quantité astronomique de groupes qui en plagient d'autres, il aurait peut-être été plus judicieux de choisir une autre cible qu'un petit groupe français inconnu qui joue sa musique
sans emmerder personne. Perso, voir un groupe comme Airbourne se faire encenser à droite à gauche et vendre des albums par camions entiers alors qu'ils volent littéralement la musique d'AC/DC, ça
me sort par les trous de nez, et c'est davantage sur un groupe comme ça que j'aurais envie de taper.


 


Pour finir sur une note positive (ton article ne méritant pas non plus une telle levée de bouclier, après tout c'est qu'un article sur un blog) : des albums de Blonde Redhead à conseiller? (je me
plonge un peu dans Sonic Youth en ce moment, c'est pas très éloigné visiblement)