Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 23:45

Aftermath    2010

 

eminem-recovery.jpg

 

 

 

Cher Marshall Bruce Mathers III,

 

Je t'ai toujours soutenu, je t'ai toujours défendu.

Quand certains ne voyaient en toi qu'un "produit" pour les kids, sans ne rien connaître de ton histoire, de tes textes et de ton talent, je te défendais.

Quand d'autres mettaient en doute ta crédibilité en partie à cause de ta couleur de peau, je te défendais.

A ceux qui te prenaient pour un simple bouffon, je parlais de ta subversion.

Quand tu as sorti le grandiloquent The Eminem Show, je t'ai soutenu. Malgré cet emprunt au pénible We Will Rock You de Queen, et ce très mauvais morceau basé sur le Dream On d'Aerosmith.

Quand tu as été attaqué pour "homophobie", je t'ai défendu.

Quand tu as dû chanter en duo avec Elton John pour montrer que tu n'étais pas homophobe, je t'ai soutenu. Alors que j'ai trouvé ça parfaitement ridicule. Si un rappeur ne peut même plus tenir des propos homophobes, misogynes ou tendancieux sans devoir se farcir un duo avec le grotesque Elton, où va le monde ?

Quand tu es revenu avec cet Encore qui a pas mal déçu, je t'ai soutenu.

Quand tu es re-revenu l'an dernier avec Relapse, je t'ai encore soutenu, malgré les critiques de ceux qui t'accusaient de sombrer dans un registre trop pop.

 

Mais là... tu m'en demandes trop. Beaucoup trop. Passons sur le premier morceau, pas si mal, même si, d’emblée, on sent que tu ne t’es pas trop foulé, reprenant une ligne de basse similaire à celle du premier single de ton album précédent, Crack a Bottle (avec un sample de Joe Dassin, tu n’as peur de rien…) Des refrains un peu pourris, tu nous en as déjà pondus quelques-uns. Mais ton flow parvenait chaque fois à sauver l’ensemble. Sauf que là, tu es vraiment passé de refrains « un peu pourris » à des refrains « totalement pourris ». Des rengaines inécoutables, tel ce dégoulinant Love The Way You Lie (avec Rihanna, en plus…), l’insupportable refrain de Changes (Black Sabbath), qui ne demandait qu’à rester enterré bien profond dans les oubliettes du rock, et tous ceux, niais au possible, de Not Afraid, No Love, Seduction, Space Bound, Cinderella Man, You’re never Over… une torture, à chaque fois, de devoir se taper ces rengaines minables (mention spéciale à You're Never Over et Space Bound, deux des pires horreurs que j'ai entendu ces derniers temps). Toi qui aimes tant te foutre de Britney, voilà que tu nous sors des refrains qu’elle-même trouverait trop crétins et racoleurs. Il faudrait penser à un système qui permette de zapper systématiquement les refrains sur les disques. Ce n’est qu’à cette condition que je pourrais me repasser en entier ton dernier album.

 

A moins… à moins que le concept m'ait échappé. Recovery parle de ta désintox, peut-être, alors, as-tu fait exprès de balancer tous ces refrains moisis pour signifier, avec l’ironie et la provoc qui te caractérisent « la musique, sans la drogue, c’est de la merde, et la sobriété rend con et niais ».

 

Pourtant, il y a tout de même au moins un vrai bon titre sur cet album. Un titre où l’on te retrouve : Almost Famous. A écouter en suivant les lyrics, pour constater que ton flow et ta manière unique de jouer sur les sonorités ne t’ont, heureusement, pas quitté pendant cette cure de désintox :

 

 

  

Tiens, rien que pour ça, ton album mérite un 5/10.

Mais pas plus.

  

Bises,

 

GT

 

 

L'album en écoute sur deezer

 

La chronique de Benjamin F

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

electricien 25/03/2015 20:37

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Léa 25/01/2013 18:01


Personne ne partage ma méthode alors ^^
Méthode qui consiste, en une écoute religieuse assortie d'un chantage en yaourt de vieux trucs bien pourris (j'ai une playlist de la honte qui me sert qu'à ça, et pour situer le niveau du truc,
Blue est une des meilleures chansons qui se trouvent dessus)

GT 25/01/2013 00:16


LEA : Oui, le rap, y a rien de tel, car il y a le groove, qui rend les choses plus sensuelles / physique, qui nous plonge dans
une temporalité "souple" (ou pour le dire plus clairement, qui nous sort de schémas binaires un peu rigides), et l'énergie...


 


PYROX : C'est un bon traitement^^

pyroX 24/01/2013 15:57


moi quand je suis déprimé, j'écoute d'abord de la musique bien triste, pour bien me morfondre (du blues en général), et après je me mets Neil Young & Crazy Horse - Country Home à fond et ça
repart!

Léa 23/01/2013 18:57


T'as bien raison pour le rap :)

GT 23/01/2013 15:26


LEA : Quand on a bon goût, on n'est jamais déprimé ! ^^


Plus sérieusement, c'est vrai, en fait, et c'est une chance, il est très rare que je déprime... de plus, les musiques mélancoliques, tristes ou sombres ont un effet plutôt "positif" sur
moi... donc je ne suis pas sûr d'être de bon conseil sur cette question. ^^


Mais bon, comme tout le monde, il peut m'arriver de me sentir anxieux, mélancolique, tourmenté... et l'idéal, pour me remettre d'aplomb, c'est du rock nerveux, accrocheur et rageur (Songs for the
Deaf de Queens of the Stone Age, les Sex Pistols, Reign in Blood de Slayer), ou du rap, en particulier le Wu-Tang et Public Enemy... ou le Dies Irae du Requiem de Mozart, à fond et en boucle,
rien de tel pour me revigorer... face à une oeuvre si puissante et géniale, tous nos petits (et grands) problèmes semblent tellement dérisoires... http://www.youtube.com/watch?v=pqaARDsiJv4


 

Léa 22/01/2013 17:50


Ce qui m'amène à me poser une question assez existentielle : Vous autres qui avez très bon goût en matière de musique, qu'est-ce que vous écoutez quand vous êtes déprimé ? On ne m'otera pas de
l'esprit qu'un bon vieux Blue (mais si, celle qui fait dabadi dabada) est plus revigorant que Coltrane.

Léa 21/01/2013 21:29


Ceci dit, je pense que mon avis n'est pas à prendre en sérieux dans la mesure où en ce moment la chanson qui tourne le plus chez moi est magic key ^^

GT 15/01/2013 21:02


LEA : Ah mais moi aussi je l'aime bien, ce morceau, malgré l'emprunt à Queen...

Léa 15/01/2013 18:19


Moi je l'aime bien Till I Collapse en fait.

doo doo doo da da david 13/08/2010 00:13



Bonjour les freres et soeurs!


Un bon petit gars ce Eminem



GT 02/08/2010 21:20



BENJAMIN : Il faudrait donc compiler nos chroniques comme les couplets d'Eminem :-)


(enfin, façon de parler, j'espère que le reste de nos deux chroniques n'est pas moisi comme ses refrains ^^)



Benjamin F 02/08/2010 16:48



Ah ah, je crois qu'en compilant le fond de nos deux chroniques, on aurait pu ne garder que cette phrase : "Toi qui aimes tant te foutre de Britney, voilà que tu nous sors des refrains
qu’elle-même trouverait trop crétins et racoleurs. Il faudrait penser à un système qui permette de zapper systématiquement les refrains sur les disques. Ce n’est qu’à cette condition que je
pourrais me repasser en entier ton dernier album." :)



GT 01/08/2010 18:48



THOM : On est d'accord... manque plus qu'il fasse un single avec Myley Cyrus... et s'il va par là, de gré ou de force, il faudra
le ré-intoxiquer ! :-)



Thom 01/08/2010 12:06



C'est tellement vrai...


 


Je crois qu'à force de se faire des injections de botox Eminem a fini par toucher un neurone. Il y a dix ans, Rihanna, il l'aura traité de tous les noms et lui aurait demandé de venir lui sucer
la bite *. Elle aurait été pleurer chez Oprah, il aurait fait des excuses publiques et en aura remis une couche sur le single d'après. Aujourd'hui, d'après ce que j'ai pu lire ici ou là, ils sont
copains comme cochons. Tout est dit.


 


En même temps on ne peut pas dire qu'on ne l'a pas vu venir. Relapse était bien malgré tout, et je le maintiens, mais il contenait déjà en germe tout ce qui est merdique sur Recovery. Quand le
Diable trouve la Rédemption, qu'est-ce qui nous reste ?...


 


* ceci est bien sûr une vue de l'esprit puisqu'il y a dix ans, Rihanna en avait onze ou douze à tout casser.



GT 31/07/2010 17:44



ARNO : 100% d'accord.


(oui, je sais, mettre 2 jours pour te répondre ça, je me foule pas...)


 



Arno 30/07/2010 02:19



Je trouve aussi que ce type à un très bon flow... (la video mise en lien le prouve enocre)... mais Benjamin F fait parfaitement remarqué le problème, il aurait mieux fait de faire son album un
tout seul... cette sale manie de mettre des petits refrains RNB et toutes ces guests commerciales! Très mal aiguillé sur ce coup la... très mal entouré... manque de lucidité de ca part... un
album intimiste à ce moment de sa vie aurait pu être un grand album...



GT 29/07/2010 23:44



DIANE CAIRN : Oui, cet album est indéfendable, mais ça ne m'êmpêchera pas de lui mettre un 5, pour Almost Famous et un ou
deux autres morceaux écoutables^^ (bon, 5, c'est tout de même trop bien payé, je descendrai sans doute à 4...)



diane cairn 29/07/2010 11:58



des fois tes préférences musicales m'échappent mais tu recouvré partiellement la raison, cet album est indéfendable