Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 13:21

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beatles - Sgt Pepper's lonely hearts club band

The Doors - The Doors

The Velvet Underground - The Velvet Underground & Nico

The Jimi Hendrix Experience - Are you experienced ?

Pink Floyd - The Piper at the gates of dawn

 

Un seul des 5 albums ci-dessus aurait fait de 1967 une grande année. Mais les 5... c'est déjà plus qu'il n'en faut pour considérer 1967 comme l'apogée du rock.

Le plus grand groupe pop sort l'album le plus important de l'histoire, le premier album véritablement conçu comme... un album, et non une suite de chansons. Et quatres nouveaux groupes, qui marqueront le rock à jamais, sortent leurs premiers disques, tous "mythiques" et considérés par beaucoup comme leurs meilleurs.

Le rock psychédélique doit presque tout à ces albums (enfin, celui du Velvet excepté), qui seront aussi à l'origine de nombreux des courants du rock. Rock planant, progressif, expérimental avec Pink Floyd. Rock "arty", "noisy", new-yorkais avec le Velvet. Hard-rock avec Hendrix...  

Et s'il n'y avait que ces cinq albums... mais quand on regarde la liste des albums de cette année, ça laisse rêveur :

 

Love - Forever Changes

The Doors - Strange Days  

Bob Dylan - John Wesley Harding

Brian Wilson - Smile (mais il n'a pas vu le jour, jusqu'à 2004)

The Kinks - Something else

The Who - The Who sell out

The Mothers of Inventions - Absolutely Free

The Rolling Stones - Their Satanic Majesties requires

The Rolling Stones - Flowers

Scott Walker - Scott

The Jimi Hendrix experience - Axis : Bold as love

The Beatles - Magical Mystery tour

Small Faces - Small Faces

Cream - Disraeli Gears

Tim Buckley - Goodbye and Hello

Canned Heat - Canned Heat

The Byrds - Younger than Yesterday

Sly and the family stone - A whole new thing

Jefferson Airplane - Surrealistic Pillow 

Jefferson Airplane - After Bathing at Baxter's

Joan Baez - Joan

 

Est-il possible de concevoir une année plus faste ?

Certes, pas d'albums de Led Zeppelin... mais bon, la gourmandise à ses limites...

Mon favori ? Celui du groupe que je préfère, évidemment, le premier album des Doors. Qui prouve que le rock peut-être teigneux, subversif, provocateur et intelligent, théâtral et lyrique sans être kitsch et pompier (et ils sont peu dans le rock à pouvoir s'en vanter), sensuel et cultivé (Morrison admirait Elvis, mais il a bien plus appris de la philosophie de Nietzsche que du déhanché d'Elvis). 

1967, c'est l'année de tous les possibles. Et les drogues y sont pour beaucoup. Comment, d'ailleurs, parler de ces 5 albums sans faire référence aux drogues ? Les drogues n'ont pas encore révélé tout leur potentiel destructeur, elles ne sont que promesses d'un monde meilleur, d'une libération totale et d'un accès à un "ailleurs" 100 fois plus passionnant que la réalité.     

Les Doors ouvrent les portes vers cet ailleurs avec le premier morceau de l'album, Break on through (to the other side) :

 

 

...et les referment avec le dernier The End (si je ne devais emmener qu'un morceau sur cette fameuse île déserte, ce serait celui-là, et sûrement pas Light my Fire, que j'ai jamais vraiment aimé) : 

 

Plus intelligents et sombres que les autres, ils anticipent déjà la fin de toutes ces belles illusions, la fin de l'insouciance et du rêve hippie.

Toute la jeunesse (ou presque) chantait l'amour avec des fleurs dans les cheveux, et l'ironie de l'histoire est qu'elle a pris pour "héros" le nihiliste et tourmenté Jim Morrison. Mais il avait un tel charisme, une telle audace que beaucoup en oubliaient sa noirceur. Pourtant, ce qui intéressait Morrison, c'était moins la révolte contre les règles et carcans de la société pour la construction d'un monde meilleur... que la révolte en elle-même.    

La révolte, aucune "rock-star" ne l'a aussi bien incarné que Jim Morrison. Mais peu avaient conscience comme lui de la superficialité de ce statut d'icône du rock. Il était en quelque sorte pris dans son propre piège. Il n'a eu de cesse depuis son plus jeune âge de remettre en question toutes les certitudes et valeurs de ses congénères, "brûlez vos idôles" disait Nietzsche, mais devenu lui-même une idole, il s'est retrouvé dans une impasse et ne se le cachait pas. Et c'est en grande partie cette lucidité qui a fini par le tuer...   

Les "années en 7" sont toujours de bons crus, des dates qui verront apparaître des albums mythiques, des albums qui enverront de belles claques à ceux qui pensent que le rock n'a plus rien de neuf à proposer. Sans égaler 1967, certes. Mais Nevermind the bollocks des Sex Pistols en 77, ou OK Computer de Radiohead en 97, peu d'albums laisseront une empreinte aussi forte. Les années 80 ne sont pas les meilleures années pour le rock, l'album de 87, Apetite for Destruction de Guns'n'Roses, est donc moins bon que ceux des autres "années en 7", mais il marquera le retour en haut de l'affiche d'un rock violent qui remet au goût du jour ses racines bluesy.    

Espérons que 2007 ne déroge pas à la règle...

Une (longue) histoire de "1967, l'année lysergique", sur bside-rock 

Article sur 1967 et le premier album du Velvet, sur le très recommandable blog : Le tout rien et, sur tout, n'importe quoi.  

Chronique d'Are you experienced d'Hendrix, sur le non-moins recommandable blog de Fab de l'an Mil.

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Rock
commenter cet article

commentaires

G.T. 13/04/2010 20:31



LEA : Merci d'avoir relevé cette coquille, je la corrige tout de suite... et j'en profite pour changer un peu la mise en
page de l'article qui était un peu parti en... coquille^^


(et désolé à Saltosam d'avoir loupé son commentaire à l'époque)



Léa 13/04/2010 20:17



Juste un truc, je sais bien que le guide du rockeur préconise de laisser quelques fautes d'orthographe, mais l' "hironie de
l'histoire", c'est une faute de frappe hein ?



saltosam 22/07/2008 00:32

en lisant certain commentaire dans les grandes ligne, je me suis que peut être quelqu'un par ici saura me dire où je peu trouver le film que Jim a écrit ainsi que son reccueil de poème. ça fait des année que je cherche...je cherche encore et j'espère bien trouver un jour.merci de me donner une réponse si possible en MP, sur mon blog ou par mail.this is the end de mon message...Merci à tous et merci pour lui rendre cet hommage qu'il mérite.

G.T. 03/02/2008 02:49

FAB : on est salauds... mais c'est pas grave, elle n'en saura rien, nos commentaires sont écrits tout petit et elle ne doit plus pouvoir lire grand chose à son âge... ;-)

Fab de l An Mil 03/02/2008 01:36

Oui.  :-DElle a apparemment atteint l'âge légal de la retraite. Il va falloir qu'elle y pense vraiment, à mon avis.(on est salauds, pfff ;-)

G.T. 02/02/2008 23:40

FAB : Oui, j'avais vu ça... j'avais lu, chez Thierry, je crois, une autre critique assez dure contre l'album... que, du coup, je n'ai toujours pas écouté.. mais bon, ça ne compte pas, elle est âgée, maintenant, et n'a plus toute sa raison :-) 

G.T. 02/02/2008 23:32

THOM et KMS : D'ailleurs partout c'est 67 sauf sur le seul site où tu es allé De nombreux sites le date de 1968... normal, pour les albums sortis à 4 jours de la nouvelle année, il arrive souvent qu'on les associe à l'année suivante... De plus, sur certains des JWH - de ce que j'ai lu sur un site - la date indiquée est 1968. Quelques liens où JWH est daté de 68, puisqu'il faut citer des sources dans ce débat de la plus haute importance :-) http://www.bobdylanwiki.com/page/1968+-+John+Wesley+Harding?t=anonhttp://www.bobdylanwiki.com/page/The+Albums?t=anonhttp://fr.wikipedia.org/wiki/All_Along_the_Watchtowerhttp://peppersound.musicblog.fr/479556/Bob-Dylan-John-Wesley-Harding-1968/http://folkmusic.about.com/od/toptens/tp/BestDylanMoment.htmhttp://musique.fluctuat.net/bob-dylan.htmlhttp://www.discogs.com/release/1200652http://donignacio.com/dylanbob/dylanboblist.htmlhttp://bobdylanbiography.8k.com/bob_dylan_albums/john_wesley_harding.htmbobdylan.com says the release date was 27 Dec 1967, but contemporary sources say the album did not appear in stores until Jan 1968 :http://www.searchingforagem.com/1960s/MonoLPs009.htmSinon, la filiation Doors - Nick Cave est évidente, dans la déclamation, le phrasé incantatoire, le goût pour la poésie et le chaos, la transe et le groove, le romantisme noir et cynique, les influences bluesy et cabaret...Enfin... si on devait virer tous les poseurs du rock, il ne resterait plus grand monde... d'ailleurs, sans poseurs, le rock aurait été bien chiant ! Et n'aurait même jamais existé...C'est bien parce que Lester Bangs est lui aussi un foutu poseur qu'il pouvait se permettre de cracher avec tant de mauvaise foi sur les Doors ! :-)

Fab de l An Mil 02/02/2008 22:53

Patti Smith pas ridicule?T'as déjà jeté un oreille là-dessus : http://zicdelanmil.over-blog.com/article-15718621.html;-)

Kill Me Sarah 02/02/2008 22:25

Et puis Lester Bangs détestait les Doors et ça c'est l'argument choc (d'abord)(nan mais).

Kill Me Sarah 02/02/2008 22:17

Nick Cave influencé par les Doors?C'est encore un truc de journaliste ça. Si tu écoutes The Birthday party je ne suis pas certain qu'il y ait une influence Doors. Patti Smith son influence c'est Morrison pas les Doors (comment ça je suis de mauvaise foi?)(A PEINE)(en plus j'ai raison)(elle adorait le Jim).Et sinon je confirme et reconfirme pour JWH c'est 1967. D'ailleurs si tu regardes sur le site (officiel) de Bob c'est 67. D'ailleurs partout c'est 67 sauf sur le seul site où tu es allé ah ah ah ah ah.

Thom 02/02/2008 22:11

(au fait...pour faire plaisir à KMS, à noter que le prochain "Mes disque à moi" ce sera..."The Doors" :))

Thom 02/02/2008 22:09

Ouais...enfin sur allmusic, sur wikipedia et sur au moins 50 sites il est mis en 67...et derrière la jaquette, le copyright, c'est 67. La mauvaise foi n'a vraiment pas de bornes, chez toi :D

G.T. 02/02/2008 22:01

THOM : ton article c'est pas "les disques qui ont marqué 67...mais "les disques marquants parus en 67"Merci bien de m'expliquer ce qu'est mon article... :-) Sinon... j'ai tout simplement vérifié sur un site répertoriant les sorties de disques de Dylan pour l'article, et JWH était à l'année "1968"...KMS : Bon, pour The Soft Parade, je m'incline... :-) mais pas pour le reste. T'en connais des groupes qui s'inspirent des Doors et qui ne soient pas ridicules? Ben... Nick Cave, Patti Smith, ils ne sont pas ridicules, non ? Et tu parles du Gun Club, de Noir Désir... que tu le veuilles ou non, il y a une influence et une filiation avec les Doors...

Thom 02/02/2008 21:43

Bien entendu, je connais ce groupe incontournable :-)Mais ça n'empêche pas une influence doorsienne importante chez Noir Désir, non ? Influence qu'ils ont longtemps revendiqué, donc bon...Enfin cela dit évidemment...quand on écoute "Du ciment sous les plaines" et qu'on connais le Gun Club...l'influence Doors je la vois plutôt sur "Veuillez rendre l'âme...".

Kill Me Sarah 02/02/2008 21:22

Parce que Song for JLP (Jeffrey Lee Pierce leader du Gun Club) ce n'est pas par hasard voyez-vous.

Kill Me Sarah 02/02/2008 21:21

Ah non, l'influence principale de Noir Déd' c'est le Gun Club et absolument pas les Doors. Et si tu ne connais pas le Gun Club (ce qui m'étonnerais quand même) je te conseille (vivement) de te ruer sur les trois premiers albums (et les autres aussi en fait)

Thom 02/02/2008 21:18

Noir Dé...ok, je sors :-)

Kill Me Sarah 02/02/2008 20:54

Des kitcheries symphoniques sur Forever Changes????Tu veux qu'on parle de The Soft Parade? Tu veux que je sois désagréable c'est ça hein?Soyons sérieux, les Doors c'est un groupe de poseurs point barre. L'influence de Forever changes est toujours présente actuellement. T'en connais des groupes qui s'inspirent des Doors et qui ne soient pas ridicules? J'attends les noms.

Thom 02/02/2008 20:48

Mais bon, d'un point de vue strictement et bêtement chronologique, vous avez raison, je vais réparer cette erreur... ;-)Oui. Nous on est bêtes et chronologiques. Et toi tu es d'une mauvaise foi forçant presque le respect, on imagine tous que tu connais par coeur les dates de sorties de tous les albums de Dylan, d'ailleurs au moment d'écrire l'article tu as été pris d'un terrible cas de conscience qui t'a empêché de dormir une semaine :DAllez hop, modifie l'article et n'essaie de nous embobiner avec tes dates (de toute façon ton article c'est pas "les disques qui ont marqué 67...mais "les disques marquants parus en 67", te fous pas de nous, on a quand même un peu étudié la sémantique ;-)))

G.T. 02/02/2008 20:39

THOM et KMS : Vous êtes chiants... le John Wesley Harding est sorti le 27 décembre 1967 aux EU... à l'époque, pas de possibilité de télécharger les albums 3 mois avant leur sortie... donc, on peut légitimement dire que JWH a "marqué" 68, et pas 67...Mais bon, d'un point de vue strictement et bêtement chronologique, vous avez raison, je vais réparer cette erreur... ;-)KMS : Si tu commences à balancer des saloperies sur les Doors, ça va mal se finir... ;-) tout ça pour encenser Love et leurs espagnolades babas-cool boursouflées de kitcheries symphoniques (argh, et en plus, tu m'obliges à dire du mal de Forever Changes...) 

Kill Me Sarah 02/02/2008 20:27

Bon et je suis TOTALEMENT (hein tu vois) d'accord avec Thom pour Donovan qui est un des grands oubliés de cette période et c'est une honte parce que ses disques sont vraiment excellents. 

Thom 02/02/2008 19:53

(c'est ce qui s'appelle ouvrir la boite de Pandore)

Kill Me Sarah 02/02/2008 19:42

Kouuuuuuaaaaaaaa?Il avait oublié John Wesley Harding???Pffffffffffffff Et quand je pense que tu n'as même pas mis la pochette du Love (un des plus grands disques de tous les temps). Plutôt que le Doors, ce groupe surestimé avec ce branleur comme chanteur tss tss tss (j'exagère A PEINE).Je retourne à l'apéro.

Thom 02/02/2008 19:25

En fait si, je l'avais lu :-)Très bon article (cela va de soi)...cela dit y a quand même un truc qui m'a écorché la rétine et dont je m'étonne que personne ne l'ait relevé...(râclement de gorge)Pas d'album de Led Zep en 67 ? Oui, évidemment, le groupe n'existait pas, c'était difficile.Mais pas d'album de DYLAN en 67 ? Et mon cul (qu'on surnomme parfois John Wesley Harding), c'est du poulet ? Est-ce un oubli malencontreux (et indigne du grand G.T.) ou bien la suite logique de l'ostracisme frappant cet album depuis quarante ans, une suite logique ayant amené au révisionnisme musical - allez hop : pas de Dylan en 67 et l'autre bouze de JWH n'a jamais existé. Non, Monsieur G.T., je suis choqué et m'inscrit en faux : il y a bien eu un disque de Dylan en 67, et non des moindres, avec dessus l'imparable "All along the Watchtower" - soit donc un des plus grands morceaux de tous les temps. Et je ne suis pas le seul à soutenir ce disque, j'ai un allié de poids : Monsieur Kill Me Sarah en personne (qu'on ne soupçonnera pas de complaisance à l'égard ni de Dylan ni de votre serviteur). Soit, ce n'est sans doute pas le chef d'oeuvre des chefs d'oeuvre dylanniens, et il n'arrive sans doute pas au top niveau des cinq albums en haut de classement. Cela dit de là à carrément l'oublier, faudrait pas déconner...il me semble qu'il rivalise sans problème avec le Canned Heat...et surtout avec le Joan Baez (quand même !).J'exige donc des excuses publiques adressées à Monsieur Dylan, ainsi qu'une réhabilitation immédiate dans cet article. En guise de dommages et intérêts, vous serez de surcroît condamné à introduire dans cette liste l'excellent "Mellow Yellow", de Donovan, ce qui vous réconciliera sinon avec moi du moins avec ma mère et mon Aphrodite.A bon entendeur...

G.T. 16/07/2007 23:38

Jdm (et Nyko) :Effectivement, les Doors, ce n'est pas que Morrison. Le film montre aussi pas trop mal que, contrairement à ce que certains pouvaient imaginer vu la célébrité de Morrison, le groupe était très soudé.Ce qui n'est pas si commun, et ce qui rend aussi le groupe attachant, c'est que non seulement Morrison refusait de laisser tomber ses acolytes malgré les sollicitations et les propositions "qu'on ne peut pas refuser", mais aussi que ses comparses ne l'ont jamais jalousé, alors qu'ils étaient presque "invisibles" du fait de l'aura de Morrison.La musique et le son des Doors doivent plus aux 3 autres, Manzarek (surtout), Krieger et Densmore, qu'à Morrison. On imagine qu'un groupe où le charisme, les excès et frasques du chanteur mobilisent toute l'attention, les autres qui restent dans l'ombre doivent avoir un peu de mal à voir leur apport au groupe autant négligé et sous-estimé. Mais ce n'était pas le cas chez les Doors. en partie parce qu'il y avait une vraie amité et un véritable respect. Morrison admirait le talent de Manzarek, Densmore et Krieger (bien au-dessus de la plupart des musiciens rock de l'époque), il trouvait auprès d'eux un certain calme, des amis posés et sincères qui ne se prosternaient pas devant lui comme tant de gens. Et eux connaissaient le "vrai" Morrison, qui était un type intelligent, cultivé et sensible, pas seulement une "rock-star déjantée". Bien sûr, tout n'allait pas toujours "pour le mieux dans le meilleur des mondes", ily a des jours où les autres en avaient un peu marre des excès constants de Morrison (surtout quand il était trop défoncé pour assurer un concert), mais ils se montraient tout de même très compréhensifs.Il y a cette anecdote célèbre (je ne me souviens plus des détails, je la raconte "en gros"), où, alors qu'ils étaient dans les locaux de leur maison de disques, leur manager (ou le patron) vient parler discrètement à Morrison, lui expliquant qu'il ne doit pas s'embarrasser des autres, que c'est lui et lui seul que les gens veulent voir, qu'il a bien plus à gagner à faire une carrière solo, et Morrison lui répond : On va aller voir ce qu'en pense le groupe, nous ne prenons aucune décision sans l'accord des autres, nous sommes un groupe démocratique...Voilà voilà... je suis bavard quand je commence à parler des Doors !PS : J'ai lu ton mail et je te réponds demain !

nyko 16/07/2007 22:59

j'avais vu ce film il y a très longtemps et j'en avais un très bon souvenir malgré toutes les critiques. Je lai rematé il y a quelques semaines et je l'ai trouvé quasi insuportable. Je trouve Morisson trop caricatural dans ce film. Et pourtant je suis le 1er à dire que les 3 autres membres ont autant d'importances que lui. J'ai eu pleins de discussions avec des fans de Morisson disant que les doors, c'est moriison, et ça a le don de m'énerver particulièrement

jdm 16/07/2007 21:29

Huxley, oui, c'est dit dans le film, mais l'original, c'est Blake.Pour le film, merci de ton commentaire avec lequel je suis d'accord. Il me semble pourtant que le scénariste montre bien que 'The Doors' ce n'est pas seulement Jim Morrison... Quelque chose de Nirvana ? ou de Tennessee ?Bonsoir et merci à toi de ton attention, G.T.[je te rappelle qu'un message t'attend]

G.T. 16/07/2007 18:53

En fait, ce nom leur est venu d'un livre d'Huxley "the Doors of Perception", qui s'est lui-même inspiré d'un vers de William Blake. Deux références clés pour Morrison, puisqu'on retrouve ces "obsessions" : les drogues et les états modifiés de conscience chez Huxley, et le chaos, le mysticisme apocalyptique de Blake. Pour ce qui est du film, il est souvent très critiqué, mais je le trouve pas si mal, malgré quelques boursouflures. Disons que Stone ne saisit pas toute la complexité de Morrison et en fait souvent un peu trop, appuyant à l'excès le côté "poseur" de Morrison. Mais, malgré cela, le film reste plutôt fidèle à l'histoire des Doors.   

jdm 16/07/2007 14:32

Ouvre la porte, G.T.,Je viens de découvrir, hier, le film The Doors d'Oliver Stone, sur CineCinema Star.Rediffusions ?Je connais The Doors et Jim Morrison, mais je n'avais jamais 'perçu' le lien avec William Blakehttp://www.pierdelune.com/blake.htmJe ne connaissais pas l'origine du nom du groupeIf the doors of perception were cleansed everything would appear to man as it is: Infinite.(William Blake, The Marriage of Heaven and Hell)http://www2.kobe-c.ac.jp/~watanabe/blake/mhh.htmJe ne sais pas si le film est historiquement juste, mais il me paraît "bien".The Doors, infinite...

G.T. 23/03/2007 00:41

1. Tu n'es pas obligé d'écrire si gros, tu pourrais faire ta "pub" -même si tes intentions sont bonnes, avec plus de discrétion, d'autant plus lorsque tu la fais sur un bol et sous un article qui n'a rien à voir. Tu aurais pu au moins mettre ce message sous un article où il est question de rap.
2. Ce qui arrive à ton frère n'est pas marrant, c'est très sévère, mais il s'est aussi mis dans une situation qui ne pouvait que se terminer de cette manière. Ce n'est pas comme s'il était victime d'une véritable injustice. 
 3. Je ne sais même pas pourquoi je te réponds, j'imagine que tu ne viendras pas lire ce qu'écrivent les bloggeurs chez lesquels tu as posté ce commentaire...

Tanya 22/03/2007 22:09

Bonjour,  

 

J'ai créé un blog ainsi que les clips pour mon frère qui est en prison aux Etats Unis en Arizona à, LEWIS – PHOENIX.
Il est chanteur compositeur de rap, il a déjà plusieurs chansons à son actif (8) comme vous pourrez le constater sur son site web. Il est âgé de 25 ans.
Tanya de Martinique (sa sœur 15 ans)

 

Autre BLOG à l’adresse :

 

http://www.wat.tv/bougez_bougez

 

eeguab 14/03/2007 21:38

Formidable!Que du sublime!

G.T. 14/03/2007 01:55

Pour regarder sous les jupes des chanteuses, tu es on ne peut plus attentif. Mais quand il s'agit de marquer sur ton cahier les devoirs à rendre...

Bon, je veux bien accepter celui sur les "Chocolate Watch band". Mais j'hésite entre te mettre 0 (hors-sujet, il s'agissait tout de même des albums qui ont changé la face du rock en 67), ou 20, pour l'originalité et pour m'avoir fait découvrir ce groupe qui a l'air passionnant...

Chtif 14/03/2007 01:27

ah merde, j'avais pas calé qu'il y avait des devoirs à rendre !

sur 67 (et 68, c'est vrai), j'avais fait ça, qui n'est pas dans ta liste et qui mérite amplement sa place au panthéon lysergique!
http://chtif.over-blog.com/article-3665536.html

G.T. 13/03/2007 23:07

Bien !
Bon devoir, bien présenté, peu de fautes...
Ta note : 17,498/20 (oui, je sais, j'ai un barême très compliqué).

Travail sérieux, bien mené, comme celui de Guic', je le mets dans mes liens sous l'article pour que tes petits camarades s'en inspirent. Notamment Chtif et Systool, qui feraient bien d'arrêter de somnnoler près du radiateur et se bouger pour me rendre leurs copies.

Fab de l An Mil 13/03/2007 22:29

Ayé, chef! J'ai fait mon devoir :
http://zicdelanmil.over-blog.com/article-6004049.html

;-)

G.T. 12/03/2007 15:03

Chtif :
Je connais pas Gorilla, je vais essayer de me procurer ça.
Sur le "lyrique mais pas pompier", la frontière est toujours mince et il est effectivement difficile de tomber tous d'accord et de savoir ou placer cette fameuse frontière. J'ai d'ailleurs laissé un long commentaire chez "Alex la Baronne" (découvert par ton blog qui est, comme celui de Guic', un bon point de rencontre) sous son aricle consacré à Bloc Party.

Et sur la "mauvaise foi", tu n'en prends pas le chemin car les albums de Love et du Velvet sont effectivement bien supérieurs à celui que les Who ont sortis cette année-là...

Chtif 12/03/2007 13:59

Ah, sinon, jolie déclaration pour le Jim.
On en a déjà parlé par ailleurs, tu sais bien que je ne suis pas complètement d'accord sur le côté "lyrique mais pas pompier", mais bon, pour le reste, on est d'accord.

Chtif 12/03/2007 13:56

Comment ça "mauvaise foi" !!?!

Allez, pour 67, je voterais sans doute Love, Velvet en deuxième. Ah sinon, pour les amateurs de curiosités réjouissantes, il y a "Gorilla" de Bonzo Dog Doo Dah Band sorti cette année-là, et c'est aussi très bon.

Content que tu aies découvert le blog de Guic', c'est un bon lieu de rencontre!

G.T. 12/03/2007 12:06

J'adore moi aussi ce que fait Scott Walker, cf. mon article sur son dernier album et le fait que je l'ai mis en tête de mon "classement" des meilleurs albums de 2006 (voir colonne de gauche) - même si ce qu'il fait maintenant est très loin de ce qu'il faisait à l'époque. Mais bon, Sgt Pepper a changé la face du rock et de la pop, plus sûrement que le premier album du grand Scott.

Pour 2007... il y a effectivement quasiment aucune chance qu'on arrive au niveau de 1967, mais il y a tout de même d'excellents albums, dont je parlerai très prochainement.

lunar 12/03/2007 00:41

Billet très intéressant.
Je remplacerais juste Sgt Pepper's par Scott 1. Étant donné que je suis réfractaire aux Beatles (je sais, c'est moche !) et que Scott Walker est mon petit chouchou.
Sinon, 2007, c'est plutôt mal barré, non ?
À +

G.T. 11/03/2007 13:34

Je ne le connais pas... et en parcourant la liste des albums sortis cette année je ne les ai pas vu. Ce n'est pas un "oubli volontaire", j'aime beaucoup Soft Machine (particulièrement l'excellent Third, et le sublime Rock Bottom de Wyatt en solo).

N°9 11/03/2007 12:49

Tiens ? Et le Soft Machine qui s'appelle "Jet Propelled" ?
Il sent le gaz ?


(Hum, je dois avoir l'air un peu agressif, là…)

Thierry 11/03/2007 01:46

Sélection parfaite !

G.T. 11/03/2007 01:06

C'est sûr que lorsqu'on pense 1967 et révolution psychédélique, on pense pas en premier lieu à Brel. Mais t'as raison d'en parler, car on n'a eu si peu d'artistes français de qualité et reconnu en-dehors de nos frontières (en même temps... Brel est belge... mais bon, on va pas chipoter)

Fab de l An Mil 10/03/2007 22:53

En ce qui me concerne, j'avais prévu de chroniquer Are You Experienced tout prochainement. On a qu'à dire que c'est ma contribution à l'effort "67".
En aparté : "Ouf, je m'en sors bien!"
Et puis j'ai fait Jacques Brel 67 dernièrement. Ça compte aussi?

G.T. 10/03/2007 15:56

Guic' the old : merci beaucoup, mais, comme fab, tu te dévalorises... Peut-être avez-vous écouté The end en boucle et cela vous a foutu le cafard...

SysT : j'ai mis Absolutely free des Mothers of inventions dans la liste. Mais, aussi bon soit-il, il n'a pas eu l'impact des 5 incontournables. Il est de toute façon en très bonne companie dans cette liste ou figurent pas mal d'autres très grands albums de rock (Strange days, Forever changes, etc...)

Zappa a d'ailleurs comme point commun avec Morrison (et le velvet), de ne pas véritablement croire au "Summer of love". Il disait d'ailleurs une chose assez juste et drôle : "ces jeunes qui passent leur temps à crier Love, Love, c'est sûrement parce qu'ils invoquent quelque chose qui leur fait défaut"

SysTooL 10/03/2007 14:41

Oui, une année fantastique... peut-être la meilleure du rock... j'ajouterais, en tant que Zappaphile, "Absolutely Free" du moustachu!

SysT

Guic'the old 10/03/2007 12:00

J'ai pas osé le faire l'article sur 1967 uniquement par flemme, mais en lisant le tien je me dis qu'il aurait pas supporté la comparaison...
Encore bravo pour ce billet très complet.

G.T. 10/03/2007 02:22

Comment ça, "ça manquera à personne" ? Tu te dévalorises!
Guic'the old s'est focalisé sur le Velvet, moi sur les Doors... il te reste suffisamment de choix !
On peut laisser "The Who sell out" à Chtif, mais il lui faudra une sacrée dose de mauvaise foi pour arriver à le faire passer pour l'album le plus marquant et passionnant de l'année (ou le 2°, car le titre appartient sans discussion possible à Sgt Pepper)