Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 10:00


Angelo Badalamenti - Audrey's Dance 

Twin Peaks, série de David Lynch & Mark Frost, 1990-1991.

(Si vous n'avez pas encore vu la série, pas d'inquiétude, je ne dévoile pas l'intrigue... j'ai tenu à en décrypter l'univers sans ne rien révéler des mystères...)

En ce "Twin Peaks Art Golb Day", après avoir pensé à écrire un article sur la série... puis sur la B.O. ... j'ai encore réduit le champ - pour ne me consacrer qu'à un seul titre de la B.O. : Audrey's Dance.

Ce qu'il y a de bien avec les grandes oeuvres, c'est qu'elles ont beau être très riches, elles ont une cohérence qui fait qu'à partir d'une petite partie de leur ensemble, on peut embrasser le tout...

Pourquoi Audrey's Dance plutôt qu'un autre ? Pour une raison très simple : je suis un inconditionnel de ce morceau, un des morceaux qui me touche le plus et qui est le plus proche de mon "idéal musical".

Il apparaît à plusieurs reprises dans des cadres différents tout au long de la série, mais s'il s'intitule Audrey's Dance, c'est parce qu'il accompagne tout d'abord la sensuelle danse d'Audrey Horne  :



Afin de mieux comprendre l'analyse qui suit, mieux vaut l'écouter en intégralité, et avec un meilleur son :


 



Audrey's Dance est composé de 3 éléments bien distincts :

1. En bas, une rythmique de jazz soft, avec walking bass, batterie plutôt discrète, claquements de doigts
2. Dans le médium, le vibraphone
3. Au-dessus, des instruments à vent dissonants

Un des aspects les plus intéressants de ce morceau, d'un strict point de vue musical, c'est que ces 3 éléments superposés appartiennent à des styles musicaux différents. La rythmique est clairement jazzy, le vibraphone évoque une musique d'ambiance onirique, et les instruments à vent ne jouent pas sur des motifs et dissonances vraiment jazz, ce sont plutôt des dissonances comme on en entend dans la musique contemporaine.

Des éléments bien distincts qui, chacun à leur manière, mettent parfaitement en musique ce qui est au coeur de Twin Peaks : le mystère.
- La rythmique avec cette walking bass chromatique (jouer chromatique, c'est jouer sur tous les 1/2 tons, ce qui vient perturber la sensation de tonalité puisqu'on utilise toutes les notes, donc même celles qui ne sont pas dans la gamme). Le chromatisme, c'est le mystère, car on ne sait plus vraiment dans quelle gamme on se trouve et l'on perd "l'assise tonale".  
- Pas besoin de vous faire un dessin pour le vibraphone, dont le son, ici, avec beaucoup de réverb, crée une inégalable ambiance onirique.
- Les instruments à vent, sur des dissonances qui ne se résolvent pas, tout comme Lynch aime laisser les questions en suspens et le spectateur dans le flou. Ce sont des instruments à vent que viennent les plus fortes impressions d'étrangeté dans ce morceau.

Tous les éléments sont cohérents, vont dans le même sens, celui du mystère... mais s'ils disaient exactement la même chose, ce serait trop facile... non, chacun de ces éléments a beaucoup à nous dire sur la série, que ce soit seul ou dans son interaction avec les autres... et je vais vous en proposer une petite (façon de parler) interprétation.

Ces 3 éléments musicaux pourraient être associés à 3 des univers de la série. Ce n'est pas une simple hypothèse farfelue car, musicalement, ils représentent bien 3 styles, 3 univers différents.
Le premier, la rythmique à la fois "cool" et "carrée", c'est la terre, le terroir, cette ville de Twin Peaks loin du stress des grandes villes et de la modernité. Une ville qui semble restée dans les années 50... justement l'époque du Cool Jazz. Le troisième (instruments à vent dissonants) c'est ce mal étrange, diffus, qui vient déranger cette petite ville en apparence bien tranquille. Ce qui est d'autant plus plausible que le mal se manifeste souvent... par le vent dans les arbres. Le deuxième, c'est le monde du rêve, "l'entre-deux"... que représente le vibraphone dans le médium. Le monde du rêve, comme c'est en général le cas chez Lynch, tient une place centrale, dans tous les sens du terme. C'est par le rêve que Dale Cooper (l'agent du FBI héros de la série) accède aux Loges (un entre-deux, décrit à la fin comme une "salle d'attente") et découvre le personnage maléfique qu'est Bob.

Le morceau commence par le vibraphone seul. C'est lui qui donne l'impulsion... 4 notes ascendantes, en anacrouse (une anacrouse, en musique, c'est une ou plusieurs notes qui commencent avant le début de la mesure... ce qui crée justement cette impulsion). Une montée, en anacrouse, et un instrument qui débute seul... tout est fait dès le début du morceau pour nous indiquer que l'impulsion vient du rêve (vibraphone). Ces quelques petites notes de départ disent finalement ce qui est peut-être le coeur de la série, sa principale originalité : c'est le monde du rêve qui donne les clés et les indices (l'impulsion) pour que l'agent du FBI progresse dans son enquête (l'originalité vient aussi du fait que l'agent du FBI, normalement censé représenter la logique, la science, la technologie, surtout confronté aux habitants d'une petite ville - cf. le personnage d'Albert - va chercher ses indices dans le rêve et la méditation transcendantale. A l'opposé, par exemple, du détective de Sleepy Hollow de Tim Burton, qui, face à des villageois supersticieux et au surnaturel s'entête à trouver des explications rationnelles...) 

Ce morceau permet de suggérer à merveille les 3 univers de Twin Peaks... mais il nous éclaire aussi sur les différents types de personnages.

Au centre de tous, il y a Laura Palmer, autour de laquelle gravitent tous les personnages de la série... Laura, que l'on découvre morte dès les premières images de l'épisode pilote, et qui n'apparaîtra plus que dans les rêves de Dale Cooper (et dans l'entre-deux qu'est la loge...) Laura est dans le monde du rêve, elle est au centre, ce que représente le vibraphone dans le médium... là encore, ce n'est pas une hypothèse qui ne reposerait sur rien, c'est le vibraphone qui joue justement le fameux thème de Laura Palmer à la fin du morceau... et comme le vibraphone, c'est elle qui donne "l'impulsion" à la série...

Rythmique

Autour de Laura, personnage ambigu dont on cherche à percer le mystère, se trouvent les "bons", et les "mauvais". Les bons... qu'illustre la rythmique. Car ce sont ceux sur lesquels, dans le monde étrange et anxiogène de Twin Peaks, les autres personnages (comme le spectateur) peuvent s'appuyer, se reposer (la base, c'est la basse). Particulièrement le Shériff Truman, son adjoint "Hawk", Ed Hurley et Norma Jennings. Ils sont "cool", stables, rassurants ; on s'appuie sur eux comme on s'appuie en musique sur une rythmique... Donna (la meilleure amie de Laura) s'appuie sur James (le biker cool et sensible), Shelly sur Norma, Norma et James sur Ed... dans une moindre mesure, Pete, le major Briggs et le Dr Hayward font partie de ces personnages qui ont "les pieds sur terre" et auxquels on peut faire confiance. Quant à Andy (le flic hyper-sensible) et Lucy (la standardiste), ils sont d'une bonté telle que le héros peut compter sur eux en toute occasion.
Dale Cooper, lui, est à la fois dans cette première catégorie (il s'est très vite parfaitement intégré à la ville, c'est un personnage auquel on peut faire aveuglément confiance)... et celle du monde du rêve.

Quelques images pour rafraîchir la mémoire de ceux qui ont vu la série il y a un bout de temps :

La "base" :


Dale Cooper    Shériff Truman           Hawk            Ed Hurley       Norma Jennings

Ensuite :


Pete Martell         Dr. Hayward      Major Briggs

Enfin, des personnages sympathiques, rassurants, mais plus fragiles :


Donna Hayward James Hurley   Andy & Lucy      Shelly Johnson


Instruments à vent

A l'opposé, les personnages inquiétants, machiavéliques... créateurs de grandes tensions et dissonances... Benjamin Horne (et son frère Jerry), Bob, Catherine, Windom Earle, Leo Johnson, Hank Jennings, Thomas Eckhardt, les frères Renault... qui font "souffler un vent mauvais" sur la ville.


Jerry & Ben Horne        Jacques Renault   Jean Renault       Leo Johnson


Hank Jennings   Catherine Martell   Thomas Eckhardt    Windom Earle


         Bob


Vibraphone

Au milieu, entre les personnages rassurants et les personnages inquiétants, se trouvent tous ces individus ni bons ni mauvais mais typiquement lynchiens, particulièrement décalés et burlesques... et qui évoluent dans un monde un peu à part (le milieu est le rêve, donc le vibraphone...) : le Dr Jacobi, le fils Horne schizophrène, la femme à la bûche, Harold Smith, Nadine Hurley (insupportable au début, avant de devenir totalement cocasse) le fils Tremond... et Leland Palmer, dans la 1° saison, submergé par une douleur intenable qu'il manifeste en dansant... sans parler des personnages vraiment issus du monde du rêve (le "dream man", le vieux serveur et le géant).


Laura Palmer      Harold Smith    Nadine Hurley  Femme à la bûche  Leland Palmer


Dr. Jacobi           FilsTremond     The Dream Man  Vieux serveur    Géant


Quant à Audrey Horne, le personnage qui donne son nom au morceau... elle est une forme de "double" de Laura (le thème du double est omniprésent dans le cinéma de Lynch). Elle s'identifie à Laura, et va tenter de refaire son parcours, en affrontant les mêmes dangers... Comme Laura, c'est un personnage trouble, à la fois jeune fille attachante et vamp manipulatrice... dans la galerie des personnages de Twin Peaks, elle est dans cet "entre-deux"... tout comme Bobby Briggs, son alter-ego masculin. Bobby est le bad boy que l'on pourrait au début ranger dans la catégorie des "mauvais", mais qui s'avère plus complexe que cela au fil des épisodes... Bobby Briggs, le bad boy cool dont la démarche chaloupée s'accorderait si bien à la rythmique de ce morceau, comme la danse sensuelle d'Audrey...


Audrey Horne    Bobby Briggs


Bobby Briggs et Audrey sont deux des rares personnages qui ne rentrent pas vraiment dans ces catégories... on peut les associer à "l'entre-deux" et donc au registre médium qu'est le vibraphone (d'autant plus qu'ils sont des doubles de Laura), même s'ils n'ont pas de véritable rapport avec le monde du rêve...  ce sont deux électrons libres qui ne peuvent être limités à un de ces 3 mondes et circulent de l'un à l'autre... la "danse d'Audrey", c'est aussi sa manière si particulière et troublante de se mouvoir dans ces 3 univers, et donc dans toutes les composantes de ce morceau.
 

Des bons vraiment très bons, des mauvais vraiment très mauvais, quelques personnages plus ambigus au milieu... cela semble a priori très basique et manichéen, limite simpliste... mais non, ça fonctionne à merveille dans Twin Peaks, car Lynch nous plonge dans un univers suffisamment mystérieux pour ne pas en rajouter encore dans la psychologie de chaque personnage. Preuve en est que la 2° saison, celle où les personnages vont devenir plus nuancés, est en fin de compte un peu moins fascinante que la première... Cet apparent manichéisme fonctionne à merveille, donc, comme fonctionne dans Audrey's Dance la superposition d'une rythmique de jazz soft et cool et d'instruments à vent très dissonants... ce qui les relie, c'est le médium, le vibraphone, et donc l'atmosphère mystérieuse et onirique... on évolue dans un monde où la réalité se dérobe facilement, il est donc indispensable d'avoir quelques repères forts pour ne pas être totalement perdu...

Si Lynch acorde tant d'importance à la musique dans ses films (et dans la série), c'est parce que la musique est l'art de l'abstraction, l'art qui est sujet aux interprétations les plus diverses et qui va là où les mots ne peuvent aller... le cinéma de Lynch, c'est de la musique : il laisse une grande part à l'interprétation du spectateur et parle aux sens autant qu'à l'intellect et aux émotions. D'ailleurs, les idées de scènes viennent fréquemment à Lynch en écoutant de la musique (il en diffuse aussi beaucoup sur ses plateaux de tournage)... la musique, c'est à la fois le rêve... et l'impulsion... comme le vibraphone d'Audrey's Dance. On retombe une nouvelle fois sur nos pieds... tout comme on retombe sur le temps ou la tonalité initiale en musique. L'art de Lynch n'est pas le "grand n'importe quoi surréaliste" que se plaisent à penser ceux qui ont besoin de chemins clairement balisés, il est, lorsqu'on sait s'y abandonner, d'une remarquable cohérence...      



L'article de Thom

 

Une de mes compositions dans le style de la BO de Twin Peaks : A walk in Twin Peaks

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Cinema
commenter cet article

commentaires

GT 18/10/2011 22:51



WICTORIA : Oui, le personnage de Josie reflète d'ailleurs parfaitement l'esprit de la série... un côté "soap" très appuyé (son
histoire avec le Shérif), mais derrière, quelque chose de profondémment mystérieux, voire malsain...



wictoria 17/10/2011 22:37



un article très intéressant effectivement, je n'ai aps vu le personnage de Josie, fragile elle aussi (elle le semble) mais aussi TRES mystérieuse.


je suis en plein revisionnage moi aussi (enfin, j'en suis au dernier) j'ai le même âge que Sherilyn Fenn, sauf qu'elle n'a pas vieilli !



G.T. 04/03/2009 23:59

JUTHOVA : Merci... pour le compliment, et pour la vidéo, un excellent montage, que je ne connaissais pas du tout, et qui colle à merveille ! 

juthova 04/03/2009 19:48

Bravo à toi G.T pour cet excellent billet. Etant en plein visionnage de la série (j'en suis au 12eme épisode) , ton article ne peut pas mieux tomber; Voici d'ailleurs un mashup vidéo mélangeant Badalamenti et ....AC/DC bien sympa .A deguster sans modération c'est the Pink jack : http://www.youtube.com/watch?v=53rr3EbXuXI

G.T. 01/03/2009 13:07

MAXIME : C'est u des tous premiers albums de 2009 que j'ai écouté et peut-être même le premier qui m'a plu...

Maxime 28/02/2009 21:35

G.T t'es trop fort, je croyais avoir déniché une pépite, Arrghh c'est déjà au classement...

G.T. 28/02/2009 20:57

DAHU : En voilà une bonne raison de regarder le dernier épisode à nouveau^^MAXIME : J'aime bien The Phantom Band, ils sont dans mon classement des meilleurs albums 2009 : http://art-rock.over-blog.com/article-27013075.html(c'est bien qu'on puisse maintenant les trouver sur deezer, je vais rajouter le lien dans mon classement...)

Maxime 28/02/2009 19:47

G.T qu'est-ce que tu pense de ça http://www.deezer.com/#music/album/257104

Dahu_Clipperton 28/02/2009 14:29

Au fait, pour la réponse à la question n°935, je te suggère de revoir le dernier épisode (hé hé^^)

Dahu_Clipperton 28/02/2009 14:25

G.T. : merci pour l'info au sujet d'El-P ! (toujours pas écouté ce qu'il fait (aïe ! pénitence), faut vraiment que je m'y penche)Concernant Christophe, c'est facile : il joue la bûche !

G.T. 28/02/2009 14:11

FLORENCE : De rien... et à bientôt !DAHU : Excellent ! :-)Petite rectification : ce n'est pas Nadine que joue David Duchovny, mais Dennis/Denise (normal que DD joue D/D... quand je dis que tout est cohérent dans Twin Peaks^^)Où est le manchot ? je dirais plutôt dans "l'entre-deux"... Question n°34 a+b+c+dIt is happening... again, c'est DJ Shadow, dans l'indispensable Endtroducing... Un autre artiste d'abstract hip-hop a pris une citation de Twin peaks : El-P, dans son génial I'll sleep when you're dead (tout de même le N°1 du CDB2007^^), en introduction, on entend les paroles de Donna (dans le film) : Do you think that if you were falling in space... http://www.deezer.com/#music/album/145435"Je suis le bras"... j'ai un doute... le géant ? le nain ? le manchot ??L'huile de vidange... on the rocks !Dale Cooper aime le café noir comme d.Le duo d'ambient, c'est Stars of The Lid...Quel personnage est interprété par Christophe ? Si c'est pas Bob, j'vois pas...Qui a tué Laura Palmer ? Personne ! Elle s'est enroulée dans du plastique et s'est jetée du haut d'un pont...Et tu as oublié une question essentielle... If "the owls are not what they seem", what (or who) are they really are ???

Dahu_Clipperton 28/02/2009 04:36

Question n°1 :Mais au fait, qui a tué Laura Palmer ???

Dahu_Clipperton 28/02/2009 04:35

Question n°5126 : Quel duo d'ambient occulte a composé un morceau intitulé "Music for Twin Peaks episode #30" ?

Dahu_Clipperton 28/02/2009 04:26

Question n°2991 :Quel personnage de Twin Peaks est interprété par Christophe, le blogueur fou ?(petit indice : non, ce n'est pas Bob)

Dahu_Clipperton 28/02/2009 04:22

Question n°1898 : De Sherilyn Fenn, vous diriez qu'elle est ?a) ...b) rhââââââ lovelyc) carrément trop trop bathd) le kif, mec, j't'assssuuuuure

Dahu_Clipperton 28/02/2009 04:19

Question n°375 : Comment Dale Cooper aime-t-il le café ?a) "Noir comme ma Maserati"b) "Noir comme les pensées secrètes du tenancier d'Art-Rock"c) "Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir whô-ho"d) "Noir comme une nuit sans lune"

Dahu_Clipperton 28/02/2009 04:14

Question n°4785 :Avez-vous déjà eu une conversation de longue haleine avec un résidu de l'industrie forestière ?

Dahu_Clipperton 28/02/2009 04:10

Question n°1208 : L'huile de vidange, vous la buvez plutôt :a) frappéeb) avec un zeste de citronc) on the rocksd) au litre, cul sec ?

Dahu_Clipperton 28/02/2009 04:05

Question n°935 :Quel personnage dit : "Je suis le bras" ?

Dahu_Clipperton 28/02/2009 04:01

Question n°1756 :Quel artiste de hip-hop instrumental a eu la bonne idée de sampler une fameuse séquence de l'épisode 14 (mais si, vous savez bien : "it is happening... again...") de Twin Peaks ?

Dahu_Clipperton 28/02/2009 03:55

Question n°34 :Twin Peaks est-elle la plus formidable série jamais réalisée ?a) bien sûrb) sans nul doutec) certainementd) of course (de cheval)

Dahu_Clipperton 28/02/2009 03:49

Encart publicitaire : Le deuxième tome de la BO de Twin Peaks disponible ici, pour environ 11 euros port inclus :http://www.caimanzone.com/details.cfm?ASIN=B000W4HFY8

Dahu_Clipperton 28/02/2009 03:44

Question Musique à l'attention de Tout Ceux Et Celles Qui Connaissent Twin Peaks :Comment expliquer que "Rockin' back inside my heart" (dans l'épisode 14), le morceau le plus "tubesque" que Lynch et Badalamenti aient pondu pour Julee Cruise, ne se soit jamais retrouvé sur aucune des 2 BO ?

Dahu_Clipperton 28/02/2009 03:38

Question Hors Catégorie à l'intention de G.T. : il est où le manchot ???

Dahu_Clipperton 28/02/2009 03:36

Question n° 3724 :Dans quelle série TV confidentielle l'interprète de Nadine (agent(e) du FBI) a-t-il joué ?

Dahu_Clipperton 28/02/2009 03:33

Question n°2373 du Grand Quizz Twin Peaks : Combien de kilos Eric DaRe (interprète de Leo Johnson) a-t-il pris entre le pilote et l'épisode 1 de la série ?

Dahu_Clipperton 28/02/2009 03:27

Aaaaaaahhhhhhhh... Twin Peaks ! bonheur intense - extase non contrôlée - joie démesurée - orgasme inopiné - béatitude exaltée... compléter cette suite logique avec les termes qui vous semblent les plus adéquats, en respectant l'idée de base)

petit filope 27/02/2009 23:15

bonjour, moi aussi j'ai adoré lors de  sa diffusion, depuis quelques acteurs ont fait du chemin, merci de me faire revrivre ces moments,à bientôtflorence

lou 26/02/2009 23:49

 ceux de LOU me semblent finalement les plus clairs^^) G.T., je sais que tu as bien reçu mon dictionnaire lou-lou et je vois que tu le pratiques.Garde le près de toi pour demain ;) Nina, je l'ai écrit, va voir http://lettres.blogs.liberation.fr/sorin/dans les commentaires, je ne sais pas si c'est une Niña acceptée par ou un pseudo de Raphaël Sorin. Le reste, se fâcher, j'en ai causé. Demain, 17 h 00, sur le pré. 

G.T. 26/02/2009 23:31

THOM : Moui, c'est vrai que MacLachlan s'en est pas si mal sorti... mais bon, il n'a pas non plus tourné avec les plus grands réalisateurs (sauf Oliver Stone... même si certains me diraient que Stone n'est pas un si grand réalisateur... bref..), comme la plupart des acteurs passés chez Lynch...JANSHENG : Tu l'as dit...NINA : Je n'ai pas compris grand chose (décidément, aujourd'hui, je ne pige pas la moitié des commentaires... ceux de LOU me semblent finalement les plus clairs^^)Quel est le problème ? Mieux vaut dire les choses clairement et simplement que d'écrire sous le coup de la colère... parce que là, c'est très confus...LOU : que veux-tu, G.T., qu'un lynch-addict dise après toi ? Ce genre de choses, par exemple :-)

lou 26/02/2009 22:34

 Je venais dire un mot sur Lynch, en fait rien, que veux-tu, G.T., qu'un lynch-addict dise après toi ? Et je lis... NINA !?Nina, vous êtes Raphaël Sorin ? vous êtes fâché (il y a de quoi, c'est entendu, mais Guy Debord, pour autant et bien peu que je l'ai connu, ne se fâchait jamais). Dot... clear, please.[en tout cas, ici, vous ne serez pas exclu, vous voyez, IL me supporte, IL nous supporte] 

nina 26/02/2009 22:32

Voilà ce qu'on peut faire quand on se rebiffe et je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables : je suis en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat pour mises sous surveillance illégales, lynchage inspiré de bonnes vieilles méthodes qui ne déplairaient pas au ku ku klan, lynchage qui n'a mobilisé personne sur le web ou dans la presse et plagiat vulgaire et ridicule qui passe à la télé. Avis à la population et merci pour l espace d'expression. Voilà, ceci est également une tentative de gros scandale public parce que ça calme pas mal les gros connards.et dotclear dit :Vous êtes exclu de ce forum. L'administrateur ou le modérateur qui vous ont exclu envoient le message suivant -Quels Pétochards gerbants à Dotclear de la " blogosphère " :)Quant a sarkozy, s'il n'aime pas le web, et s'il n'aime pas la rue qui sait, la preuve, très bien se défendre, qu'il la quitte ! http://lettres.blogs.liberation.fr/sorin/ - email Détecté comme spam - zut, on se donné le mot ? Car du lynchage, il ne semble pas avoir existé, seulement pour les gens dans la rue. En revanche, l'email-je-vais-vous-faire-un-scandale, est bloqué dans certains blogs

NINA 26/02/2009 22:05

Voilà ce qu'on peut faire quand on se rebiffe et je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables : je suis en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat pour mises sous surveillance illégales, lynchage inspiré de bonnes vieilles méthodes qui ne déplairaient pas au ku ku klan, lynchage qui n'a mobilisé personne sur le web ou dans la presse et plagiat vulgaire et ridicule qui passe à la télé. Avis à la population et merci pour l espace d'expression. Voilà, ceci est également une tentative de gros scandale public parce que ça calme pas mal les gros connards.et dotclear dit :Vous êtes exclu de ce forum. L'administrateur ou le modérateur qui vous ont exclu envoient le message suivant -Quels Pétochards gerbants à Dotclear de la " blogosphère " :)Quant a sarkozy, s'il n'aime pas le web, et s'il n'aime pas la rue qui sait, la preuve, très bien se défendre, qu'il la quitte ! http://lettres.blogs.liberation.fr/sorin/ - email Détecté comme spam - zut, on se donné le mot ? Car du lynchage, il ne semble pas avoir existé, seulement pour les gens dans la rue. En revanche, l'email-je-vais-vous-faire-un-scandale, est bloqué dans certains blogs

JanSheng 26/02/2009 20:39

Une série que je n'aurais raté pour rien au monde , une super BO...que du bonheur...

Thom 25/02/2009 21:37

Je suis absolument d'accord, à quelques nuances près... MacLachlan a tout de même incarné Ray Manzarek (et quand on sait comme il est fan des Doors, ça n'a pas dû être rien pour lui). Et puis il a eu aussi un rôle récurrent absolument mémorable dans Sex & The City, et aujourd'hui encore, Orson Hodge demeure mon personnage préféré de Desperate Housewives. Il s'en est quand même pas mal sorti. C'est plus vrai concernant Laura Dern... néanmoins je crois que c'est aussi une question de choix de carrière. Elle a joué dans un des plus grands succès de tous les temps... Jurassic Park, dont elle était l'héroïne. Après ça elle aurait pu devenir la Reine de Hollywood, elle a choisi les chemins de traverse... et a fini par épouser Ben harper, on peut donc dire qu'elle a été punie :-)

G.T. 25/02/2009 19:26

THOM : Tout à fait d'accord... sans doute le syndrôme série télé, qui fait que les acteurs TV ont beaucoup de mal à se faire une place dans le cinéma... et pourtant, c'est Lynch... et Twin Peaks... mais ce n'est que dans les années 2000 que les acteurs de séries ont pu passer des séries au cinéma, parce que les séries sont devenues bien plus intelligentes, respectables (et souvent de bien meilleure qualité que les films) (pourtant, TP n'a rien à envier aux séries modernes, au contraire, comme tu le dis dans ton article... mais les préjugés étaient plus tenaces).Quand tu vas voir la bio des acteurs de TP sur wikipedia, c'est toujours la même chose, il est écrit " best known for playing on the TV series Twin Peaks"...Mais c'est vrai que même dans l'univers des séries, ils n'ont pas eu de rôles aussi importants... faut dire aussi qu'ils sont tous très marquants dans TP, et que leur personnage leur a collé à la peau... Sinon, il y a aussi Jack Nance, qui a joué dans plein de bons films... sauf que ce sont en fait tous les films de Lynch, où il a un rôle secondaire (excepté Eraserhead dont il est le héros).En fait... c'est à croire que de tourner avec Lynch, ça ferme des portes aux acteurs (dans les films comme dans Twin peaks). alors que c'est un des réalisateurs les plus admirés et repectés dans le milieu du cinéma, tourner avec lui n'est que rarement une garantie pour faire une grande carrière, même s'il propose des rôles assez forts. Kyle MacLachlan, héros de Dune, Blue Velvet, Twin Peaks... n'a pas eu d'autres vrai grands rôles au cinéma après ça (un rôle important... dans un des pires navets qui soit, Showgirls de Verhoeven).Laura Dern, idem...Balthazar Getty (le jeune dans Lost Highway), Justin theroux (le réalisateur dans Mulholland Drive), Laura Harring... même Bill Pullman, qui commençait à monter avant de faire Lost Highway... n'a pas fait grand chose de terrible après...Il n'y a que Naomi Watts et Nicolas Cage pour lesquels tourner avec Lynch a été vraiment "bénéfique" pour la suite... c'est une chose qui m'étonne, car chaque fois, après avoir vu un film de Lynch, je me dis "tel acteur est formidable, on va le revoir dans de grands rôles..." mais non...Et concernant Lara Flynn Boyle... encore une stupide victime des ravages de la chirurgie esthétique... alors qu'elle était la si mignonne "girl next door" de Twin peaks... quel gâchis...

Thom 25/02/2009 18:17

Ah ok ! Je comprends mieux, tu voulais parler de la différence d'âge entre Miss Fenn (qui doit avoir dans les 25 ans à l'époque) et son personnage... okaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! j'ai eu peur...... de fantasmer sur ta mère :-)(et Shelly est très mimi aussi)(mais bon... je me rends bien compte qu'elle aussi pourrait être ma mère)(c'est chiant c'est vieille série... après on googlise ses fantasmes et on voit que Lara Flynn Boyle est complètement hideuse en 2009)(ça tue)(du coup je vais me mater un épisode de L Word)Un truc que j'ai toujours trouvé étrange par ailleurs... c'est que tous ces excellents acteurs, pour la plupart, on ne les a jamais revus (je ne compte évidemment Sailor & Lula, qui est une espèce de réunion de famille). A part Kyle MacLachlan et Lara Flynn Boyle, les autres n'ont pratiquement fait que des guests et n'ont plus jamais eu de vrai grand rôle marquant (soyons sport avec Ray Wise, même si le vice-président du Day 5 de 24 n'apparait en fait que cinq ou six épisodes). Ce qui est tout simplement dingue quand on voit à quel point ils jouent tous très très très bien...

G.T. 25/02/2009 17:45

THOM : Moi aussi, je suis troublé^^ (mon "autant" s'est transformé en "à la fois")... En fait, ce que je voulais dire... c'est que si le personnage d'Audrey "tel qu'il apparaît dans la série" n'aurait pas pu être ta mère (elle joue tout de même une fille de 17 ans, même si elle en avait plus), celui de Norma aurait pu l'être pour moi (elle joue une femme d'une quarantaine d'années)... tout comme l'actrice, qui a pas loin de 30 ans de plus que moi... Donc, à la fois le personnage de Norma et la femme qui joue son rôle auraient pu être "ma mère"... est-ce que c'est plus clair, là ?^^

Thom 25/02/2009 17:14

C'est ce que je me redisais en relisant..."Norma... qui, elle, aurait vraiment pu être ma mère (à la fois son personnage de la série que l'actrice"C'est très mystérieux, ça, comme phrase... ta mère ressemble physiquement à Norma ? Elle tient un bistrot ? ;-)

G.T. 25/02/2009 16:23

THOM : En fait, pour moi, c'est surtout Norma... qui, elle, aurait vraiment pu être ma mère (à la fois son personnage de la série que l'actrice^^) Norma qui est tout de même sacrément bien conservée...Et j'ai un petit faible pour Shelly, aussi... enfin bon, je ne dirais bien entendu pas non à Audrey, si elle me proposait d'aller déguster quelques cerises dans sa chambre... :-)THOM (Moi je suis encore plus faire, je sais une cerise) et Dr F (qu'il me semble qu'on avons été) : S'il fallait une preuve pour montrer à quel point Audrey est troublante^^(sinon, personne pour Nadine et la femme à la bûche ?^^)BIBIFOK : Merci et à bientôt !

dr frankNfurter 25/02/2009 15:25

ouais enfin tout ça pour dire qu'il me semble qu'on avons été nombreux à flasher sur miss Sherilyn Fenn et pas seulement à cause de la cerise

Thom 25/02/2009 15:21

Moi je suis encore plus faire, je sais une cerise avec le noeud de ma q... oh là... je suis fatigué, moi, aujourd'hui...

dr frankNfurter 25/02/2009 15:05

raaaaaaaaaah Audrey Horne... et comment je fais un noeud d'une queue de cerise avec ma langue... hum hum...

Thom 25/02/2009 13:43

Il faut dire aussi que cette scène est vraiment une des plus marquantes de la série (dommage d'ailleurs qu'on n'ait pas pu trouver l'intégrale, avec le dialogue surréaliste avec Donna juste avant qu'Audrey se mette à danser). Et en plus... arf ! je suis amoureux de Sherilyn Fenn depuis si longtemps (je sais... elle pourait être ma mère...(et je sais qu'il aurait fallu qu'elle m'ait à 16 ans... (bon disons qu'elle aurait pu être ma tata))). Elle était merveilleuse aussi dans Boston Public, où elle jouait une ex-actrice porno complètement loufoque... et j'ai bondi de bonheur en la voyant dans un épisode de House il y a quelques semaines. Quel dommage qu'elle ne tourne quasiment plus rien de marquant... arfffffffff cette danse...

bibifok 25/02/2009 13:26

j'aimais beaucoup cette série assez originale et bien pensée...article fort interessant@ très bientot 

G.T. 25/02/2009 12:40

THOM : Oui, je viens juste de lire ton article (j'ai programmé celui-là, je n'étais pas chez moi ce matin)... et de voir avec surprise que tu as mis Audrey's Dance en vidéo... là aussi, tout se rejoint (c'est ça l'effet Twin Peaks), je commence mon article par là où tu finis le tien...Normal, finalement, nous sommes des "doubles" (les "Toxic Twins Peaks"^^)... comme on en trouve constamment dans toute l'oeuvre de Lynch...  

Thom 25/02/2009 12:30

Superbe article, je n'avais vraiment formalisé tout ça, même si bien sûr je l'avais dans un coin de ma tête. En tout cas on a vraiment réussi notre TWAGD... puisqu'on a tous les deux mis la même vidéo sans se concerter, ce qui prouve bien que nous sommes des âmes soeurs :-))