Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
15 février 2006 3 15 /02 /février /2006 20:23

Rock indépendant       2004 - Mute

 Suite aux quelques réserves émises précédemment sur Drum’s not dead, il est nécessaire de revenir un instant sur un des meilleurs albums rock de ces… 50 dernières années (j’exagère à peine), They were wrong, so we drowned. A chaque génération, et ce depuis qu’Elvis est parti au service militaire, on a le droit à la même rengaine : " le rock est mort " On peut le penser quand on voit des ados aller voir U2 ou les Stones en concert avec leurs parents. Car l’essence du rock, c’est la révolte, l’excès, le rejet des conventions… pas de faire des chansons sympas qui s’écoutent en famille. Après, l’élégance, la subtilité, l’intelligence et la sensibilité ont aussi droit de cité dans le rock, cela peut donner de vraies merveilles (Jeff Buckley, Radiohead, Robert Wyatt etc…) Mais des merveilles loin du rock mainstream et consensuel à la U2, Dire Straits et compagnie… Le rock peut-être subtil, poétique ou violent et rageur, mais il demande un minimum de sens esthétique et d’audace. C’est pour cela que les groupes mous et consensuels, comme les groupes lourdauds et grotesques (cf. metal) sont si peu intéressants.


They were wrong… est un grand album car il porte haut les couleurs sombres d’un rock subversif et radical. C’est un véritable modèle du genre, un album irrécupérable par les médias, beaucoup trop… incorrect, malsain et venimeux. Un album qui ne vous veut pas du bien, qui préfère balancer des claques énormes plutôt que de caresser dans le sens du poil. L’écouter à fond, c’est vivre une expérience à la fois déroutante, terrifiante et jubilatoire. Il faut avoir entendu l’apocalyptique Hold Hands And It Will Happen Anyway et l’hypnotique et démoniaque We Fenced Other Houses With The Bones Of Our Own pour ne pas mourir idiot…
Comme slogan publicitaire, on aurait pu imaginer : "Le disque qui fait remonter ce qu’il y a de plus mauvais en vous !". Pas très vendeur, certes… mais véridique.

 

Dans le genre " sauvage, incantatoire, tribal, catharsistique, expérimental, sombre, torturé, sans compromis, dévastateur et nihiliste ", difficile de faire mieux… ou pire, pour les oreilles sensibles…

 

 

1. Broken Witch
2. Steam Rose From The Lifeless Cloak
3. Theres Always Room On The Broom
4. If Your A Wizard, Then Why Do You Wear Glasses?
5. We Fenced Other Houses With The Bones Of Our Own
6. They Don't Want Your Corn They Want Your Kids
7. Read The Book That Wrote Itself
8. Hold Hands And It Will Happen Anyway
9. They Took 14 For The Rest Of Our Lives
10. Flow My Tears The Spider Said

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Rock
commenter cet article

commentaires

GT 22/12/2010 19:10



VINCENT : Faut dire que cet article date des tous débuts de mon blog, c'est un des premiers albums dont je tenais
à parler... et à l'époque, je m'emmerdais moins pour les articles^^



Vincent 22/12/2010 02:01



Marrant que tu fasse un article si court (à ta mesure, bien sûr...) pour "un des meilleurs albums rock de ces 50 dernières années" non ?



G.T. 01/04/2007 13:22

C'est vrai que sur album faut s'accrocher, et accepter de pénétrer un univers aussi noir et torturé. En concert, on a pas le choix, on est submergé qu'on le veuille ou non. Mais faut être un peu maso pour choisir d'écouter les Liars chez soi plutôt qu'autre chose... 

Thierry 01/04/2007 00:44

Salut G.T., je les ai vus en concert 2 fois (festival des Inrocks), j'adore !
Par contre, j'ai du mal à écouter leurs albums.
@++