Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 18:34

Thrash Metal     1986 - American Recordings *****

 

 Reign-In-Blood-cover.jpg

J'aurais bien aimé vous parler des très bons derniers albums de ces femmes subtiles et délicates : Marissa Nadler, Keren Ann ou Bebel Gilberto. Cette dernière, notamment, dont le  Momento est un irrésistible album suave, sensuel et mélodieux... mais je ne sais pas pourquoi, alors que Fab et Thom en ont déjà parlé il y a quelque temps (cf. liens à la fin de l'article), l'élection de notre vénéré président m'incite plutôt à écrire sur Reign In Blood. Non pas que je veuille jouer les Cassandre et vous assurer que les cinq années à venir seront sanglantes (il existe tout de même un mince espoir que celui dont les amis disent que l'expression qui le définit le mieux est "il ne peut pas s'empêcher" arrive à se retenir d'appuyer sur le petit bouton rouge), mais le chef-d'oeuvre ultime du metal est ce qui existe de mieux pour défouler ses frustrations les plus violentes. Un tel condensé de haine, on n'avait jamais entendu ça avant, et ceux qui voudront aller plus loin après souffriront la comparaison avec Reign In Blood. Certes, on peut jouer plus vite, plus fort... mais des riffs, rythmiques et chants d'une telle efficacité, où chaque note suinte le mal, c'est indépassable. Beaucoup de groupes ont bien plus joué sur le satanisme que Slayer (tels les grotesques groupes de black metal et leurs déguisements d'halloween), mais ne vous y trompez pas, si le prince des ténèbres était une musique, il serait celle de Reign In Blood. La pochette le suggère, la musique le confirme. Pas de compromis, de nuances, de claviers moyen-new-ageux, de joliesse, pas d'intros en arpèges à la guitare acoustique, de solos tape-à-l'oeil, de ballades pour passer sur MTV, d'hymnes fédérateurs et sympas pour gros stades, bref, rien de ces clichés qui font partie du cahier des charges de la plupart des groupes de metal. Slayer fait passer ses concurrents pour des rigolos, et ses suiveurs pour... de vulgaires disciples. En moins de 30 mn, le rouleau-compresseur Reign In Blood détruit tout sur son passage. Un mélange de punk et de metal... mais jamais le punk n'a été aussi sauvage et hargneux, jamais le métal n'a été aussi puissant.

Reign In Blood est une bénédiction pour tous les psychopathes de la terre. Car leur folie - pas plus que la pédophilie ou le suicide - n'est génétique, contrairement à ce que voudrait nous faire croire qui vous savez, mais peut se soigner très facilement en administrant de régulières doses de Reign in Blood. Cet album fait ressortir ce qu'il y a de plus mauvais en vous, il incarne puis expulse vos sentiments les plus violents. C'est Reign In Blood qui a fait de moi l'être exquis que je suis devenu (le premier ****** qui ironise là-dessus dans les commentaires, je viendrais personnellement lui exploser sa **** **** de ****). Quand les pulsions les plus noires tentent de monter à la surface, une bonne dose de Reign In Blood est l'idéal pour les libérer et s'en défaire. D'ailleurs je ne saurais que le conseiller à notre bien aimé président, qui n'aurait plus besoin d'aller jouer les caïds en banlieue entouré de 300 CRS pour balancer des insultes à la populace et se sentir puissant. Un petit coup de Reign In Blood saura, une fois l'écoute terminée, l'apaiser et le rendre doux comme un agneau, fin prêt pour parler aux jeunes de respect et de fraternité plutôt que de karcher et de racailles.

 

 Après, l'effet inverse est aussi à craindre. Reign In Blood peut réveiller le psychopathe qui sommeille en chacun de nous. Comme les électrochocs, c'est un traitement radical qui, selon les cas et les doses, soigne ou crame le cerveau. Un étudiant, sur les campus américains, qui se balladerait avec un flingue dans la poche et Reign In Blood dans son lecteur mp3, mieux vaut ne pas s'en approcher de trop près...   

Si vous n'êtes qu'amour et bonté, cet album ne vous touchera pas. Il est l'album le plus "mauvais" de l'histoire. Mauvais - dans le sens de raté - pour ceux qui ne peuvent s'y plonger (et je les comprends) parce qu'il est trop brutal et violent,  mais surtout mauvais dans le sens de "méchant"... en fait un terme bien trop faible pour le décrire. Haine, violence, noirceur, hargne... tous ces mots sont très en deçà de ce qu'il véhicule. C'est ce qui en fait une grande oeuvre musicale (la seule du metal, à mon avis), car elle va bien au-delà des mots, elle met en musique l'indicible, des pulsions enfouies trop profondément  et trop extrêmes pour être nommées. Bach a su porter la spiritualité, le sentiment religieux à de telles hauteurs que les termes "spiritualité" et "sentiment religieux" semblent fades pour décrire les choeurs de ses Passions... il en est de même avec la violence et la haine pour Slayer.

Angel Of Death ouvre l'album magistralement, on se dit qu'après une telle déflagration sonore la tension ne peut que baisser... et pourtant, les morceaux se succèdent, implacables, avec une énergie qui ne retombe jamais. L'album a 21 ans, le groupe a vieilli, s'est un peu "empâté"... mais pas leur musique, toujours aussi tranchante et dévastatrice, comme le prouve cet extrait d'un concert filmé il y a quelques années  :

 

Slayer -  Angel of Death

 

 

 

Slayer - Reign In Blood

      1. Angel Of Death
      2. Piece By Piece
      3. Necrophobic
      4. Altar Of Sacrifice
      5. Jesus Saves
      6. Criminally Insane
      7. Reborn
      8. Epidemic
      9. Postmortem
      10. Raining Blood

 

Autres chroniques de l'album :

Fab

Thom

L'acheter sur priceminister

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Rock
commenter cet article

commentaires

GT 26/10/2011 22:16



PIETRO : Non, je n'écoute plus du tout Metallica, et si ce qu'ils ont fait avant And Justice est plus "respectable", c'est
vraiment pas mon truc...



Pietro 23/10/2011 02:00



Tu n'écoutes plus du tout Metallica? Leurs premiers albums (jusqu'à "And justice for all" compris) sont très bon je trouve même si je préfère Slayer.



GT 27/06/2011 16:07



THOM & the SHAMAN : C'est ce que je dis lorsque j'écris que "Slayer ne le traite pas de la même manière"... bien sûr qu'ils
ne le prennent pas autant au sérieux, tout comme des tas de groupes ont lancé des modes et provocs "pour la déconne", ou avec une certaine distance, puis elles ont fait école.


Est-ce que tous les groupes de black sont vraiment premier degré ? Je ne suis pas sûr, mais bon, je ne suis pas spécialiste du genre, donc je ne m'avancerais pas trop là-dessus. Mais ce qui
est sûr, c'est qu'il y a un esprit de système, et c'est vraiment ça qui m'ennuie.


 


YG : C'est vrai qu'il y a un lien entre speed metal et black metal, même si l'un est souvent aussi "positif" que
l'autre se veut sombre...


 



theshaman 27/06/2011 11:19



Pas faux concernant Cradle. Et à la réflexion, y a toute une frange du BM avec laquelle ça marche (Children on Bodom, Ensiferum... globalement, tous les groupes heavy/black/viking utilisant des
mélodies "fête de la bière" et/ou des plans néoclassiques). Je pensais surtout au BM "classique" à la Burzum, Darkthrone ou Mayhem, où la ressemblance me semble quand même pas hyper évidente à
l'oreille (même si on peut trouver des éléments communs).



Thom 27/06/2011 00:45



Oulah, trouver une ressemblance entre le BM et le Helloween des années 80 avec ses mélodies bien joyeuses et bien positives, faut le faire.


 


Non, c'est pas si idiot, les harmonies sont souvent les mêmes. C'est frappant par exemple sur les premiers Cradle, t'enlève le synthé et les piallements du chanteur, c'est effectivement du speed
des années 80. Ca ne marche pas avec tous les groupes bien sûr, mais avec certains oui.



theshaman 26/06/2011 22:06



Oulah, trouver une ressemblance entre le BM et le Helloween des années 80 avec ses mélodies bien joyeuses et bien positives, faut le faire.


 


Je ne sais plus qui parlait d'Ulver, personnellement je préfère le premier album, Bergtatt. Y a une chanson que je trouve super dessus, c'est celle là : http://www.youtube.com/watch?v=QNyIWBCFq5Y . Par contre,
rien à voir avec un "condensé de haine", au contraire même. Déjà, y a même pas de "chant" black, juste une très belle mélodie vocale, un peu éthérée et plutôt touchante. Et pas de réelle
violence, pas de haine, plutôt quelque chose d'assez mélancolique, envoûtant et contemplatif. J'aime bien cette façon d'utiliser les principaux éléments musicaux de black metal (prod, riffs
typiques, blast beats etc) dans une optique musicale radicalement différente.


 


Sinon, avec moins d'un an du guitare derrière moi et mes connaissances rudimentaires de solfège, je serai bien incapable de savoir à quoi ressemble un chromatisme et du mineur harmonique. Celà
dit, j'ai l'impression que le plus gros problème du black metal, c'est bien l'extrème sérieux et l'absence totale de second degré de beaucoup de musiciens et de fans. Quand Venom, Mercyful Fate,
Bathory et compagnie jouaient avec l'imagerie sataniste, c'était clairement "pour de faux", ces groupes étaient dans une démarche fun, provoc et spectaculaire et assumaient leur aspect
grand-guignolesque. J'ai l'impression que les groupes de la seconde vague de black metal ont complètement oublié cet aspect "second degré", on se retrouve avec des musiciens (et des fans) qui non
seulement jouent un truc bourrin et bêtement bruyant (ce qui n'est pas un mal en soi, ça peut être sympa et fun) mais qui en plus se prennent totalement au sérieux et se cachent derrière un
espèce de vernis élitiste et pseudo-intellectuel en décalage total avec la réalité de leur musique, balancent des concepts fumeux de quintessence des forces maléfiques ou de cosmologie
métaphysique pour masquer la vacuité de leur boucan. Je préfère encore un groupe comme Canniboule qui fait du bourrinage neuneu et l'assume à 100%. Celà dit, y a de bons groupes et de bons
albums.



YG 26/06/2011 11:24



J'ai écouté les qlques liens blackmétalleux... euh, comment dire... si on enlève les paroles bouh-qui-font-peur et les maquillages idiots, niveau son et musique, j'ai l'impression d'écouter
Helloween ds les années 80... du speedmetal qu'ils disaient... rien de bandant.



Thom 26/06/2011 03:13



" Via la noirceur et le satanisme (même si Slayer ne le traite pas vraiment de la même manière), déjà sur Hell Awaits..."


 


Mais tout cela n'est pas à prendre à prendre au premier degré... ou alors, Iron Maiden est le véritable précurseur du black. Car si le black c'est de la "pseuo-noirceur", Slayer est assurément du
pseudo satanisme, il n'est pas plus "satanique" que Black Sabbath, il joue juste vaguement avec l'imagerie (il suffit de prendre 3 minutes de son temps pour lire ce qu'ils en disent pour voir
qu'ils sont tout de même très loin de la pensée d'un Glen Benton, ce sont juste des mecs qui provoquent, et encore je ne suis pas convaincu de ce que leur aura "sulfureuse" ait jamais été
recherchée volontairement)



GT 25/06/2011 21:31



THOM et DAGNYR : Certes, dans l'esthétique, Slayer est par bien des côtés plus proche du hardcore... mais bon, le lien entre
Slayer et le black me semble malgré tout assez important. Via la noirceur et le satanisme (même si Slayer ne le traite pas vraiment de la même manière), déjà sur Hell Awaits... mais surtout
musicalement. Le chromatisme et le mineur harmonique sont caractéristiques du style de Slayer, et utilisés d'une manière assez proche dans le black. C'est un "son particulier" qu'on ne retrouve
pas (ou très peu) dans tout ce qui est punk / hardcore. Chromatisme+mineur harmonique le tout "bourriné", c'est vraiment un élément essentiel chez Slayer comme dans le black. C'est un des
principaux éléments qui donne ce côté malsain... et la grande différence, c'est que la plupart des groupes de black que j'ai pu entendre (voire tous...) l'utilisent de manière beaucoup moins
efficace que Slayer, et donc de manière moins malsaine.


Je ne vois vraiment pas le black comme un "voile d'obscurité qui s'étend sur le monde", plutôt comme une fabrique de pseudo-noirceur, où tu es rarement surpris, et qui souffre la comparaison en
terme de "malsainité" face au diamant noir qu'est Reign in Blood...   



Thom 20/06/2011 23:08



D'un autre côté Bathory à l'époque doit plus être vu comme un des parrains du black que comme un groupe de blacks stricto sensu.


 


Cela dit, je suis entièrement d'accord pour dire que faire de Slayer une des influences ou un des précurseurs du black est une erreur. Du death, à la rigueur, mais certainement pas du black.
D'une certaine manière, dans l'esthétique comme dans la musique, le black est même l'inverse de Slayer, qui a ce côté direct, sans chichis, brut, pan dans la gueule... enfin bref, jamais ce pur
redneck de Kerry King n'aurait été se maquiller ou brûler des églises, il aurait certainement trouvé ça d'un ridicule fini. Pour la simple et bonne raison qu'à l'instar de Mötörhead, Slayer est
devenu un des plus grands groupes de metal de tous les temps en venant directement... du punk. Quand ils font un album de reprises de leurs morceaux préférés, le seul groupe de metal qui figure
au générique... c'est Slayer. Et c'est tout sauf un hasard. Ils sont certes influencés par quelques groupes de metal à l'origine, mais ils grandissent dans un coin qui est le centre névralgique
de la scène hardcore américaine de l'époque, et cela les influence évidemment énormément, d'autant qu'ils sont parmi  les tous premiers fans de Black Flag ou de Minor Threat. J'ai souvent lu
des articles dans la presse metal qui évoquaient cela de manière assez anecdotique, alors qu'à mon sens c'est tout sauf un détail. D'ailleurs il est assez intéressant de voir que les
qualificatifs que l'on accole le plus souvent au nom de Slayer ("brut", "intègre", "intransigeant", "sans issue"... etc.), sont exactement les mêmes qui accompagne l'évocation des grands noms du
hardcore US.


 


Bref, désolé, je blablate. Je voulais dire tout simplement que Slayer est bien trop punk dans l'âme pour avoir quoi que ce soit à voir avec le black metal. Paradoxalement, parce que leur musique
est super sombre, ils ont ce côté humain, très hooligans, qui les place très loin de l'obscurité qui s'étend sur le monde (j'adore cette définition ^^). D'ailleurs, un truc qui m'a
toujours fait marrer en lisant des interviews de Slayer, c'est la part de second degré et de fuck you qui se dégage de ces mecs. "Pourquoi on fait une vidéo où on filmait des plans de Dachau ? Je
sais pas, j'ai juste trouvé ça beau et cool". "Ah bon, c'est bien Sepultura ? J'en sais rien, j'ai jamais écouté, on m'a toujours dit que ça ressemblait à Slayer alors je vois pas trop
l'intérêt". Johnny Rotten n'aurait pas dit mieux. Varg Vikernes, je pense qu'il aurait formulé une réponse autrement plus prise de tête et premier degré :-)



Dagnyr 19/06/2011 23:15



Je pense qu'il y a une grande différence entre la démarche de Slayer et celle des artistes de black.


Slayer, c'est le truc qui te met une claque. C'est violent, intense, rapide et court.


Le black, c'est sensé être "maléfique", violent, mais aussi plus durable.


Reign In Blood, c'est une crise de violence. Le black metal, c'est l'obscurité qui s'étend sur le monde (Mon Dieu, je me sens con à lancer des phrases comme ça, mais je voyais pas comment le dire
autrement ^^)


 


Et au niveau de la chronologie, par contre, je pense juste qu'il peut être bon de mentionner que le premier Bathory est sorti en '84, soit deux ans avant Reign. Donc le black n'est pas non plus
né de l'influence de Slayer. Bathory s'est plutôt inspiré de Venom, y compris pour l'imagerie satanique et tout et tout...



GT 17/06/2011 21:34



DAGNYR : Ce que j'ai contre le black metal... c'est que lorsque Slayer a débarqué, ils apportaient quelque chose de vraiment
nouveau, allaient très loin dans l'agressivité, la violence, le morbide, c'était nouveau, et c'était une énorme claque. Mais je trouve que le black metal ne fait "qu'institutionnaliser" tout ça,
il n'y a plus ce choc à partir du moment où ça devient systématique. C'est un peu pour la même raison que le punk ne pouvait pas durer longtemps, cette urgence et violence spontanée
perd énormement à partir du moment où elle devient un "système".  


 


Le titre que tu m'as mis en lien... je ne le déteste pas (même si je préfère largement le Ulver "électro-trip-hop"), mais je n'y vois absoluement pas ce "condensé de haine" qu'on trouve dans
Reign in Blood. Le riff principal n'est pas aussi malsain que ceux de Slayer, et il y a même un passage à la guitare acoustique ! Et puis j'ai beaucoup de mal avec ce type de
jeu de batterie. Quand Dave Lombardo frappe, t'as l'impression de te prendre de grandes claques, mais là, avec ce jeu très rapide au son très aigu, la seule impression que ça me donne, c'est
un type qui tapoterait hyper-rapidement mon crâne avec un crayon. Ca n'a rien de puissant, dévastateur ou flippant, c'est juste... agaçant^^    



Dagnyr 16/06/2011 15:54



Je ne comprends pas ce que tu as contre le Black Metal.


Enfin, c'est sûr que c'est difficile d'aimer au début, même pour les classiques, mais ce n'est pas vraiment une raison, des groupes comme Burzum, Emperor ou Ulver valent vraiment le détour.


Prends par exemple l'album Nattens Madrigal d'Ulver. C'est vraiment un condensé de haine. C'est un album avec une production abominable et pourtant, une fois passé le "mur" qui t'empêche de
l'apprécier, tu commences à te rendre compte de ce que c'est vraiment bon.


Je n'ai rien contre Reign In Blood qui est un grand classique du Thrash metal et du metal tout court mais il ne faut pas penser que le metal n'a rien d'autre à offrir, c'est dommage, ce serait
comme limiter le Jazz à Kind Of Blue, le rock à The V.U&Nico ou le grunge à Nevermind...


 


Au fait, voila un lien vers la premier chanson de l'album Nattens Madrigal :


http://www.youtube.com/watch?v=57pPK9LIa34


Ça m'étonnerait que ça vous plaise à la première écoute, surtout si vous n'aimez pas le black metal, mais je vous assure que c'est un bon album quand on apprend à le connaître :)



Pietro 16/02/2011 00:23



Je voulais dire un digne descendant du grand Black Sab'.



Pietro 16/02/2011 00:13



Bien sûr qu'il y a d'autres critères mais en matière de metal c'est à mon avis celui qui est le plus important sinon on tombe dans le niais et le pompeux. 


Tu cites Darkthrone (du black, quelle horreur) et Eyehategod. Soyons sérieux deux minutes. Les vocaux de ces groupes sont horribles. Ca leur donne un aspect caricatural. Je parlais de
groupes avec une esthétique convaincante comme Electric Wizard, un digne représentant du grand Black Sabbath.



dr frankNfurter 15/02/2011 21:51



Transilvania Hunger de Darkthrone par ex


ou Dopesick d'Eyehategod, y'en a d'autres.


Cela dit, le malsain, le malsain, c'est pas non plus ce qui doit caractériser les qualités d'un album, reste quand même d'autres paramètres ;-)



Pietro 15/02/2011 21:11



Citez moi alors un album à l'ambiance aussi malsaine que le Reign in blood. A part ce Dopethrone je n'en vois pas.



Pietro 15/02/2011 21:08



Je ne suis pas d'accord. Dopethrone est pour moi très clairement le Reign in blood du stoner/doom.



dr frankNfurter 23/01/2011 21:50



Euh Dopethrone un condensé d'ultra violence, on repassera, tout comme un condensé de haine. Un album de fumette noire sans conteste, pour le reste, je reste dubitatif.



GT 23/01/2011 17:44



PIETRO : merci pour le compliment... et pour le conseil, car je ne connais pas cet album, je filerai l'écouter dès que j'aurais
besoin d'un bon fix d'ultra-violence^^



Pietro 21/01/2011 20:45



Très bel article. Le seul album qui est aussi haineux que le Reign in blood est le Dopethrone d'Electric Wizard.



G.T. 11/05/2007 11:34

OK... est-ce qu'on met chacun de nos articles sur le rock dans cette communauté, ou seulement ceux qu'on estime les meilleurs ? Et faut-il y mettre tous nos anciens articles (au risque de surcharger) ou seulement les nouveaux ?C'est comme tu veux, c'est toi le Big Boss !A plus.

systool 10/05/2007 19:38

Excellent... merci!

Non il faut le faire au cas par cas... au bas du cadre de texte de ton article, il y a CATEGORIE (ça c'est pour toi, comme d'hab) et COMMUNAUTE, et là tu dois sélectionner Le Monde du Rock ;-) pour les articles concernés...

Tu es enregistré... c'est normal que les liens n'apparaissent pas tout de suite sur la page...

Ah, et bien entendu, les gens doivent passer sur ta page pour lire l'article ou le commenter, la communauté n'est qu'une vitrine

SysTooL

G.T. 10/05/2007 19:18

Sys, les deux conditions sont largement remplies !

Très bonne idée, je viens de m'inscrire.

Chaque article publié sur nos blogs est-il répertorié ou faut-il le faire au coup par coup ? Car tous nos articles ne sont pas forcément en rapport avec le rock...

systool 10/05/2007 17:14

Oui, en effet...

Au fait, GT, je viens de créer une communauté "Chroniques Rock" sur Over-blog... rien à voir avec Frodon et ce genre de conneries... c'est juste un truc auquel tu peux t'inscrire en un simple clic afin de mettre en lien tes articles sur le sujet...

Deux conditions : m'apprécier suffisamment et être en V2...

Voici le lien :
 http://www.over-blog.com/com-1001807803/Le+Monde+du+Rock.html

Un clic pour se connecter et une fois que j'ai "validé" ton inscription, tu verras apparaitre une nouvelle option au bas de ta page de création d'article : COMMUNAUTE. Il te suffira alors de choisir Le Monde du Rock.

J'ai pensé que c'était une manière de retrouver les chros de toute la bande des rockeux d'OB (Chtif, Thom, Fab de l'An Mil, Sili...)

A+

SysTooL

G.T. 09/05/2007 21:00

Sys : Les chefs-d'oeuvre ont souvent en commun le fait d'être intransigeants et "fédérateurs" (à mettre entre guillemets, tout de même, car on ne risque pas de l'entendre passer dans les grands médias et certains mélomanes ne pourront supporter une telle violence)
Thom :  Il y a certains points dont j'avais déjà parlé dans les commentaires de ta chronique, comme tu as du le remarquer... Mais je ne vois pas de raisons de te "sentir petit", ton article était trés bon, plus nuancé que le mien, ce qui n'est pas un défaut ! J'ai parfois l'impression d'en faire trop, comme sur d'autres articles... mais je parle essentiellement d'albums qui me fascinent au plus haut point. Difficile, donc, d'être mesuré... surtout pour Reign In Blood. Ce n'est pas mon album préféré, mais il m'envoie, chaque fois que je l'écoute (et l'élection de sarkozy m'a incité à m'y replonger) une telle claque - une claque monumentale - que je ne peux que m'incliner devant cette indépassable surpuissance. Bon, faut que je m'arrête, là, sinon je vais partir dans une seconde chronique de l'album dans les commentaires... 

G.T. 09/05/2007 20:39

nyko : j'aime bien aussi Seasons in the abyss. Il est plus "travaillé", mais je préfère tout de même Reign In Blood, pour sa radicalité. Tu as raison d'insister sur les premières paroles d'Angel of Death... un album qui commence par le mot "Auschwitz" ne peut être que fou.... d'autant plus qu'il ya une certaine ambiguité, même si l'on ne peut accuser Slayer de faire l'apologie du nazisme. Comme d'autes groupes l'ont fait avant eux, mais sans jamais une telle violence, ils convoquent à leur "messe noire" ce qu'il y a de plus noir (nazisme, satanisme...)
myowndemian : tu as bien raison, tout est question de degré, on est heureusement pas obligé d'aller jusqu'à Slayer pour défouler ses pulsions les plus négatives.
A propos de jeunes et de génétiques... il s'en est fallu de peu, à cause de la "loi Sarkozy" sur le fichage génétique des criminels, que soient concernés deux gamins qui avaient volé... des jouets  :
http://www.liberation.fr//actualite/societe/252380.FR.php?utk=0005b105
Hallucinant, cette histoire...

Thom 09/05/2007 20:24

Il n'y aura jamais de chronique de trop !

Bravo G.T., je sens un peu petit, là, tout d'un coup...

systool 09/05/2007 20:18

Décidément, c'est réellement l'album fédérateur du metal... et pourtant ce n'est pas une "chronique de trop"

bravo GT

SysT

myowndemian 09/05/2007 18:36

Ah oui, en effet, on peut dire que c'est dénué de toute fioriture mercantile ! Ce n'est pas mon style de musique (le plus "loin" où je puisse aller c'est le punk) mais au moins on peut lui reconnaître ça !

Dans mon p'tit cas, il y a quelques années, Nirvana a suffi pour "incarner et expulser les sentiments les plus violents". ça doit être une question de degré...
Ah la musique, ce que ça peut être utile quand même. Vous croyez qu'on peut aider les jeunes génétiquement suicidaires avec ça? ;)

nyko 09/05/2007 14:31

ça fait des années que que n'ai pas écouté ce disque mais je crois que je lui préfère quand même "season in the abyss", + varié.
par contre, très bonne analyse de ce disque qui est un "condensé de haine".
que dire d'autre d'un disque qui commence par :
"Auschwitz, the meaning of pain
the way that i want you to die"
("Angel of death")