Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Playlist 2020

Classements d'albums

29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 13:44

Rock - country - folk                 25/04/2006 - Sony ***

Après deux articles consacrés au Révérend Frost, passons à autre chose de peur que l’on prenne ce blog pour une " plateforme promotionnelle " (ou pire, un site de fan ! ! !) de son premier album, l’excellent South of Hell, France. Juré craché, je n’en parlerai plus pendant un moment….

 

 

 

Pourquoi Springsteen a-t-il consacré un album au folk-singer Pete Seeger, une des figures emblématiques de la musique populaire américaine ? Parce que l’écoute de South of hell, France a été le choc de sa vie. Il s’est dit : " C’est quoi ce frenchy qui s’empare de notre patrimoine musical ? Johnny Cash est mort, la voix de l’Amérique, c'est moi. C’est pas un petit français qui va reprendre le flambeau ! J’ai beau avoir été un des militants les plus virulents contre Bush, ma francophilie a des limites ! " Et je ne parle même pas de la voix du Révérend, qui fait passer Springsteen pour le nouveau Jimmy Sommerville…

We Shall Overcome est donc la réponse de Springsteen à South of Hell, France, Bruce étant bien décidé à montrer au Révérend qu’il est toujours " le Boss", il a du s’employer et sortir l’artillerie lourde. Le répertoire de Pete Seeger, un grand orchestre, du banjo et des violons country en veux-tu en voilà… on est loin de ses albums introspectifs et dépouillés. Mais la qualité est toujours bien présente. Une chance que Springsteen ne se soit pas dit : " Le Révérend s’approprie nos musiques ? Je vais en faire de même avec celles de son foutu pays ! " Parce que Springsteen sings Charles Trénet  ou The Maurice Chevalier sessions, pas sûr qu’il en sorte quelque chose de bien. Il laisse le blues et le rock'n'roll 50's au Révérend Frost mais ne lâchera rien du folk, de la country et du gospel.


Les albums les plus réussis de ce début d’année illustrent parfaitement le vieil adage sur " les vieux pots ". Entre Springsteen,
Isobell Campbell (et le Révérend !) qui revisitent l’Amérique pré-60’s, Aphex Twin qui ressort ses vieilles machines… Sinon, il y a bien les Liars… et encore… ils s’inscrivent tout de même dans une lignée typiquement New-Yorkaise (Velvet, Sonic Youth), qu’ils poussent à l’extrême.

Plein de grands titres sur ce We Shall Overcome, véritablement transcendés par un Springsteen en très grande forme. C’est un album " politique " (Seeger est connu pour ses protest-songs), mais qui n’en est pas moins très plaisant et "entraînant". De belles ballade (Eyes on the prize, Shenandoah, We shall Overcome), et une flopée de morceaux puissants, festifs, exaltés et irrésistibles (O Mary don’t you weep, John Henry, Jesse James, Pay me my money down, Jacob’s Ladder).

Erie canal, Eyes on the Prize, My Oklahoma home sont formidables, à mon sens les plus réussis de l’album… après l’exceptionnel et jubilatoire O mary don’t you weep.

Violon tzigane, chœur gospel, piano honky-tonk, accordéon country et bluesy, fanfare et cuivres New-Orleans… O Mary don’t you weep est un catharsistique joyeux bordel. Même le plus blafard et neurasthénique des gothiques, après 2-3 écoutes, ne pourra s’empêcher de taper dans ses mains en reprenant à tue-tête " Oh Mary don’t you weep, don’t you mourn ".

Je laisse le titre en écoute pour quelques jours :

O Mary don’t you weep

Parce que vous ne pourrez vous empêcher de vouloir la reprendre si vous êtes musicien, toutes les paroles de l’album sont ici, et la grille d’accords est la suivante :

II: Gm D7 D7 Gm Cm Gm D7 Gm :II

Téléchargez une vieille version de O Mary… (très différente de celle de Springsteen) sur le site de Roger McGuinn : 

http://www.reveries.com/folkden/oh_mary.html

 

Remarquable article (en anglais), commentant l’origine et les reprises de chacun des titres de l’album :

http://ponyboy-springsteen.blogspot.com/2006/04/song-by-song-liner-notes.html

 

Le site de référence sur Springsteen. Après " Skip & Enter ", allez sur Songs et vous aurez toutes les paroles de toutes ses chansons, avec un extrait audio (celles de We shall Overcome ne sont pas répertoriées) Pour les chansons de Devils & Dust, cliquez en haut sur… Devils & Dust ! ) :

http://www.brucespringsteen.net/site.html

 

Bruce Springsteen : We Shall Overcome (the Seeger Sessions) :

1. Old Dan Tucker
2. Jessie James
3. Mrs. McGrath
4 . Oh, Mary, Don't You Weep
5. John Henry
6. Erie Canal
7. Jacob's Ladder
8. My Oklahoma Home
9. Eyes On The Prize
10. Shenandoah
11. Pay Me My Money Down
12. We Shall Overcome
13. Froggie Went A-Courtin'

PS : Ce coup-ci c'était vraiment la dernière, je ne vous referai pas le coup avec Neil Young poussé dans ses retranchements par le Révérend et obligé de durcir son jeu pour Living with war...

 

Partager cet article

Repost0
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 11:31

Folk-rock        1993 – Capitol Records  *****

                                                                                                                                             Vous aimez les musiques lancinantes, languissantes, envoûtantes ? Il vous faudra chercher longtemps avant de trouver mieux que ce chef-d'oeuvre... 

Atmosphérique, hypnotique, adepte du "toujours plus lent"… mais des changements de couleurs qui lui permettent de ne pas être trop linéaire ou monotone. De jolies ballades folk mélancoliques (Fade into you, Five string serenade, Blue light, Into dust) côtoient ainsi des morceaux beaucoup plus sombres et inquiétants (Mary of silence, She's my baby, Wasted, et le velvetien So tonight that I might see).

La sublime voix d’Hope Sandoval joue un rôle important dans la fascination que provoque cet album, mais elle n'est pas tout. Une grande voix ne fait pas obligatoirement un grand album. Alors quand un grand album est porté par une grande voix, cela peut donner, comme ici, un joyau des plus précieux.


Si la musique de Mazzy Star était un film, ce serait incontestablement un film de David Lynch. Avec ses héroïnes qui peuvent aussi bien se montrer douces, romantiques et attendrissantes que perverses et venimeuses (Twin Peaks, Blue Velvet, Mulholland Drive…). Avec ce goût pour les grands espaces américains et les petits motels sinistres perdus au milieu de nulle part. Avec ces ambiances tour à tour rêveuses, éthérées, plombantes et malsaines. Une main qui cajole et caresse pendant que l’autre maltraite. Par contre, pas d’écho à la violence hystérique et à la schizophrénie déroutante typiques des films de David Lynch dans la musique de Mazzy Star. Certaines chansons au blues lascif et vénéneux iraient à merveille dans le night-club de Twin Peaks, mais elles ne sont pas déstabilisantes comme le sont les films de Lynch.


Il existe des flopées d’albums prometteurs, intéressants, sympathiques, bons par endroits et plus faibles à d’autres… celui-ci fait partie des quelques-uns, plus rares, touchés par la grâce. Bien entendu, tout le monde ne peut être sensible au style de Mazzy Star, à cette lenteur semi-comateuse et à cette voix que certains pourraient trouver " trop " sensuelle. Bienheureux les autres, ils pourront se délecter de très longues années de ce grand album intemporel et inusable…

 

Hope Sandoval – chant, guitare

David Roback - guitares

William Cooper - Piano/violon

Jason Yates - basse

Keith Mitchell - batterie

 

 

Site sur Mazzy Star : http://www.mazzystar.nu/ (tablatures, extraits de 30 secondes des morceaux de tous leurs albums, lyrics)

Les accords, lyrics et tablatures des 10 titres de So tonight that I might see sont ici. Ils viennent de ce site en anglais sur Mazzy Star : http://www.geocities.com/SunsetStrip/Palms/9191/index.html

Site officiel d’Hope Sandoval : http://www.hopesandoval.com/

 

 

Discographie (tous les albums ont été édités par Capitol Records) :

1990 : She Hangs Brightly

1993 : So tonight that I might see

1996 : Among my swan

 

So Tonight that I might See

1. Fade Into You

2. Bells Ring

3. Mary Of Silence

4. Five String Serenade

5. Blue Light

6. She's My Baby

7. Unreflected

8. Wasted

9. Into Dust

10. So Tonight That I Might See 

 

Si vous ne deviez écouter qu'un titre, je vous recommande Mary Of Silence. 

Chronique de l'album sur Space Oddity 

 

La Fiche de Mazzy Star   

Partager cet article

Repost0
6 mars 2006 1 06 /03 /mars /2006 15:34

La bonne surprise de ce début d’année. Rencontre réjouissante d’Isobel Campbell (ex-Belle and Sebastian) et de Mark Lanegan (Queens of the stone age)… réjouissante… sauf pour les féministes pures et dures. Pas question ici de redéfinir les rôles de l’homme et de la femme, mais plutôt d’en accentuer à l’extrême la dimension " archétypale ". Suffit de voir la pochette, où la jolie blonde Isobel se recoiffe devant sa glace pendant que le dur et ténébreux Mark, indifférent, lit un bouquin vautré sur le lit (et ce rustre a gardé ses baskets, alors qu’on l’imagine difficilement laver les draps…). Elle vient du groupe pop écossais délicat Belle & Sebastian, il a collaboré avec des groupes de rock américain teigneux (Screaming Trees, Nirvana, Queens of the Stone Age…). Le chant d’Isobel est aérien, doux, parfois enfantin, celui de Mark est rauque, viril, grave. Sur le disque, l’univers d’Isobel est principalement celui des ballades irlandaises, celui de Mark, l’Amérique profonde et rugueuse (celle de Cash, Tom Waits, Neil Young). Mais pour être honnête, il faut préciser qu’Isobel a quasiment tout composé (Mark devait être trop occupé à boire de bières avec ses potes dans des bars miteux en draguant des filles peu farouches - certes, je tombe dans la caricature, mais ils font tout pour !). Encore un coup dur pour les féministes… trahies par une femme qui se tape tout le boulot et supplie l’homme de venir chanter les chansons qu’elle lui apporte sur un plateau…

Enfin, l’essentiel, c’est que tout cela fonctionne parfaitement et donne un très bel album On pense inévitablement à Lee Hazelwood et Nancy Sinatra, à la rencontre improbable et surprenante de Nick Cave et Kylie Minogue (l’excellent Where the wild roses grow sur Murder ballads de Nick cave), à David Lynch (le chant éthéré et sucré de Campbell n’est pas sans évoquer celui de Julee Cruise), bref, on ne pense qu’à de bonnes choses….

Un extrait disponible : Deus ibi est

 

 

Campbell & Lanegan - Ballad of the broken seas

1. Deus Ibi Est
2. Black Mountain
3. The False Husband
4. Ballad Of The Broken Seas
5. Revolver
6. Ramblin' Man
7. (Do You Wanna) Come Walk With Me?
8. Saturday's Gone
9. It's Hard To Kill A Bad Thing
10. Honey Child What Can
I
Do?
11. Dusty Wreath
12. The Circus Is Leaving Town 

 

Une autre chronique  sur bip-art.blogs

Partager cet article

Repost0