Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Playlist 2020

Classements d'albums

16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 17:53

Un titre un brin provocateur, j’en conviens… car l’année musicale n’a pas été mauvaise, loin de là. Il n’y a pas de véritable « crise » de la musique depuis 10 ans, on continue de découvrir de très bons groupes et albums, mais il manque tout de même ce sur quoi j’insiste depuis quelques temps, en particulier dans cet article et dans mon bilan de l’an dernier, l’apparition d’un nouveau genre qui marque les esprits, une onde de choc musicale vraiment excitante.

 

Puisqu’il est question d’onde de choc, la chanson de l’année est… une chanson de 2010. Car elle a eu un effet considérable sur 2011. Il s’agit de Rayes Lebled (« chef du pays », morceau qui s’adresse directement à Ben Ali) du jeune rappeur tunisien El General. Si elle n’est pas révolutionnaire musicalement, avec sa prod à la Eminem, elle l’a été dans les faits. Une virulente et courageuse critique du pouvoir en place, qui a eu l’effet d’une bombe auprès des jeunes tunisiens puis des jeunes du monde arabe en général, et qui a contribué à mettre le feu aux poudres. Les chansons ne créent pas les révolutions à elles seules - encore faut-il un peuple disposé à se révolter - mais elles peuvent jouer un rôle important, comme cela a été ici le cas (après un 2° titre mis en ligne, Tounes Bledna,  El General a été arrêté puis emprisonné, ce qui a eu pour effet d’attiser encore plus la colère de la jeunesse arabe).

 

El General – Rayes Lebled (avec traduction du texte en français)

 

 

 

Une 2°chanson qui mérite bien ce titre de « chanson de l’année », Irhal de Ramy Essam, chanteur égyptien présent avec sa guitare dès les premiers rassemblements et qui a écrit ce titre, Irahl ! (Dégage !), adressé bien sûr à Moubarak, à partir des slogans des manifestants. Comme quoi, avec une guitare et une voix, il est toujours possible de fédérer et faire la révolution. Cette chanson est devenue l’hymne de la place Tahrir et ainsi l’hymne de la révolution égyptienne.

 

Ramy Essam – Irhal

 

 

 

Une vraie bonne chanson populaire. Simple, directe, accrocheuse… et, pour le coup, véritablement historique (de plus, elle se base sur une suite d’accords avec montée d’un demi-ton puis passage à la tierce mineure, le genre de choses dont je suis très friand… mais ça, c’est pour la toute petite histoire). Reste à savoir ce qu’il adviendra réellement de cet esprit révolutionnaire dans les pays arabes, mais qui ne tente rien n’a rien…

 

Deux chansons fortes au cœur d’un bouleversement géopolitique majeur, deux chansons qui rappellent à notre bon souvenir le lien autrement plus crucial qu’un peuple peut entretenir avec ses chansons qu’un bête lien marchand… et pendant ce temps, on a eu quoi, en France, comme chanson engagée fédératrice de l’année ? Politiquement Correct de Bénabar ? On est foutu...

 

 

Sans transition aucune, un petit tour d’horizon, maintenant, des albums de l’année, des plus grosses déceptions aux meilleures découvertes.

  

Déceptions

 

A tout seigneur tout honneur, commençons par Radiohead. Un des groupes les (si ce n’est « le ») plus passionnants de ces 15 dernières années aura sorti un des albums les plus insipides de 2011, le bien nommé The King of Limbs. Je ne vais pas m’étendre sur cet album, qui ne le mérite pas, j’en ai déjà parlé ici.

 

Radiohead, PJ Harvey, le Wu-Tang Clan, DJ Shadow, Björk, Mogwai, The Roots, dEUS… la crème des années 90. Tous ont sorti un album en 2011… mais un album indigne de ce qu’ils ont été. Le dernier Wu-Tang n’est tout de même pas si mauvais, mais ils peuvent faire tellement mieux… quant à PJ, je ne comprends pas ce que les magazines rock, qui la placent pour beaucoup en tête de leur classement de l’année, lui trouvent. Certes, l’album n’est pas déplaisant, mais la voir évoluer dans ce registre pop-rock mollasson est assez triste, en fin de compte. Bientôt, un « PJ tribute to Phil Collins » ?

 

Déceptions, aussi, de la part de groupes qui ont été parmi les plus excitants du rock des années 2000 : Arctic Monkeys, The Kills, Black Keys. En perte de vitesse cette année (quoique pour les Kills, ça fait un petit moment déjà).

Et je ne parle même pas de The Horrors, leur précédent album était pourtant pas mal, mais celui-ci est consternant. Le side-project de leur chanteur, Cat’s Eyes, est finalement beaucoup plus séduisant…

 

On pouvait attendre beaucoup d’Oneida, après leur impressionnant triple album d’il y a deux ans, Rated o. Mais si leur dernier LP se laisse écouter, il est très loin de l’intensité et de la force du précédent. Un album pseudo-expérimental assez anecdotique. 

 

Dans un tout autre registre, Feist. The Reminder était un modèle d’album pop accrocheur et accessible, mais l’inspiration semble l’avoir quitté sur son dernier, Metals. 

 

Après de magnifiques perles folk-rock (Our Endless Numbered Days, The Shepherd’s Dog), premier faux-pas pour Iron & Wine. Rien de catastrophique, mais un album deux tons en-dessous des précédents.

 

 

Valeurs sûres, bonnes surprises et confirmations

 

-          Steve Coleman - The Mancy of Sound. Mon album de l’année. Steve Coleman est un des plus grands jazzmen de ces dernières décennies, il le confirme à chaque album. The Mancy of Sound étant même à mon sens un de ses tous meilleurs dans sa riche discographie. Pour en savoir plus, voir ma chronique.

-          Tom Waits – Bad as Me. Comme Steve Coleman, une valeur sûre, un géant de la musique de ces 30 dernières années. J’ai rarement (pour ne pas dire « jamais », malgré quelques albums moins marquants que les autres) été déçu par Tom Waits, ce n’est pas Bad as Me qui va changer la donne… un très bon cru !

-          Thurston Moore – Demolished Thoughts. Une excellente surprise. Ces dernières années, la production de Sonic Youth (et disques solos de ses membres) a été plutôt inégale, un peu décevante, mais le grand Thurston remonte la barre avec ce très bel album, entre rock et folk-rock…

-          Anthony Joseph & the Spasm Band. Rubber Orchestras m’aura légèrement moins emballé que le superbe Bird Head Son sorti en 2009, mais ça reste un album de grande qualité, et Anthony Joseph un des artistes à suivre cette décennie…

-          Amon Tobin – ISAM. Ca fait un moment que l’électro peine à se renouveler (j’en parlais ici), malgré la percée du dubstep ces dernières années. Heureusement, il reste Amon Tobin, toujours à l’affût de nouvelles sonorités, de nouvelles manières de composer, et son ISAM aura été à mon sens la proposition électro la plus originale et passionnante de 2011. L’album n’a certes pas fait l’unanimité, il n’y a guère que Nyko et moi, parmi les blogueurs de notre « communauté », qui avons vraiment été fascinés par cet album… mais peu importe, je maintiens, c’est du grand Tobin (cf. chronique).

-          Beans – End it All. Après Fluorescent Black (d’Anti-Pop Consortium), meilleur album rap de 2009 à mon sens, Beans est de retour, toujours au top, son End It All est un des meilleurs albums rap de 2011…

-          Graham Reynolds & the Golden Arm Trio - Duke ! Three Portraits of Duke Ellington. Auteur de l’excellente BO de A Scanner Darkly il y a quelques années, Graham Reynolds revisite en 2011 de manière jubilatoire le répertoire du génial Duke Ellington (cf. chronique).

-          Marissa Nadler. Son dernier album n’est certes pas son meilleur, on pourra lui reprocher de glisser vers des territoires plus pop, mais que voulez-vous, j’aime cette fille, je ne résiste que très difficilement à son chant de sirène…

 

Quelques autres groupes attendus et qui ont répondu à mes attentes cette année : Faust, Plaid, The Field, Black Joe Lewis & the Honeybears, et Dengue Fever.

 

Découvertes

 

Une fois n’est pas coutume, la plupart des meilleures découvertes de l’année furent rock. Notamment dans le rock sombre et hanté, avec The Skull Defekts (cf. article), Sisters of Your Sunshine Vapor (merci Thierry), Young Widows et The Oscillation. Mais aussi dans un registre plus garage, l’imparable Don’t Give a damn about Bad Reputation des Driving Dead Girl (voire aussi le Shapes have Fangs), ou, dans un registre très beatlesien, le formidable album de Mini Mansions.

Bref, une bonne année rock…

 

Une fois n’est pas coutume (bis), un album de  metal et un album de rap français m’auront vraiment marqué cette année, ceux de Tombs et La Canaille. Cela méritait bien que je consacre un article à chacun (cf. Tombs, La Canaille).

 

Découvert chez Sunalee, le très beau Queen of the Minor Key d’Eilen Jewell. Un petit bijou folk-country-rock, à consommer sans modération. En folk-rock, citons aussi Declan de Barra et Slackeye Slim (merci Nyko), ainsi que Jim Yamouridis et Mirel Wagner.  

 

Quelques autres bonnes découvertes :

 

-          Electro : Submerged (Space Arabs est un des meilleurs titres électro entendu ces dernières années), Hecq et Semiomime (merci Joris), Nicolas Jaar.

 -          Rap : Damu The Fudgemunk, Action Bronson (deux albums cette année, et j’ai autant aimé les deux, plus une participation sur le dernier Wu-Tang, il n’a pas chômé en 2011), J Rawls, Cunnylinguists, voire DC the Midi Alien (un album inégal, avec quelques samples un peu douteux, mais rattrapés par des morceaux terriblement efficaces).

 -          Jazz : Ambrose Akinmusire et Matana Roberts.

 -          Musiques du monde : Le Trio Joubran (cf. article), Tamikrest, Telebossa.

 

Un mot aussi sur le camarade El Funcionario et son groupe Blue Chill, je vous recommande d’aller jeter une oreille à son Heartlag EP (qui n’en est pas vraiment un, d’EP) si vous ne l’avez pas encore fait.

 

Une année musicale assez riche et satisfaisante… mais un peu bourgeoise, aussi. Manque juste cette étincelle qui ferait souffler un vent nouveau sur le monde de la musique, et, par déflagration, sur la société, comme cela a si souvent été le cas par le passé… en 2012, peut-être ?

 

 

Les 20 meilleurs albums de 2011 (la liste complète est ici) :

 

 steve-coleman-mancy.jpg   

 

1. Steve Coleman & Five Elements - The Mancy of Sound (9,5)

2. The Skull Defekts - Peer Amid (9)

3. The Oscillation - Veils (9)

4. Mini Mansions - Mini Mansions (9)

5. Driving Dead Girl – Don’t give a Damn about Bad Reputation (8,5)

6. G. Reynolds & the Golden Arm Trio - Duke ! Three Portraits of Duke Ellington (8,5)

7. Tom Waits - Bad as Me (8,5)

8. Sisters of Your Sunshine Vapor - Spectra Spirit (8,5) 

9. Le Trio Joubran - As Fâr (8,5)

10. Anthony Joseph & The Spasm Band - Rubber Orchestras (8,5)

11. Amon Tobin - ISAM (8,5)

12. Thurston Moore - Demolished Thoughts (8,5)

13. Tombs - Path of Totality (8,5) 

14. Damu The Fudgemunk – Supply for demand (8,5)

15. Beans - End it All (8,5)

16. La Canaille - Par Temps de Rage (8,5)

17. Eilen Jewell – Queen of the Minor Key (8,5)

18. Submerged – Before Fire I was against other People (8)

19. Ambrose Akinmusire – When the heart emerges glistening  (8)

20. Hecq - Avenger (8) 

 

 

 

Autres classements évolutifs sur :  
 
Le Golb  
 

Et, bien sûr, Le Classement Des Blogueurs 2011

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 09:24

Les liens renvoient soit directement à l'album en streaming, soit aux fiches albums du CDB ou mes articles, dans lesquels vous trouverez un lien pour l'écouter.

 

 

 steve-coleman-mancy.jpg

 

Le top 20 :

 

1. Steve Coleman & Five Elements - The Mancy of Sound (9,5)

2. The Skull Defekts - Peer Amid (9)

3. Jason Graves - Dead Space 2 (BO) (9)

4. Cybernetika - Colossus (9)

5. The Oscillation - Veils (9)

6. Zombi - Escape Velocity (8.5)

7. Mini Mansions - Mini Mansions (8.5)

8. Driving Dead Girl – Don’t give a Damn about Bad Reputation (8,5)

9. Dale Cooper Quartet & the Dictaphones - Metamanoir (8,5)

10. Graham Reynolds & the Golden Arm Trio - Duke ! Three Portraits of Duke Ellington (8,5)

11. Tom Waits - Bad as Me (8,5)

12. Sisters of Your Sunshine Vapor - Spectra Spirit (8,5) 

13. Le Trio Joubran - As Fâr (8,5)

14. Anthony Joseph & The Spasm Band - Rubber Orchestras (8,5)

15. Amon Tobin - ISAM (8,5)

16. Thurston Moore - Demolished Thoughts (8,5)

17. Tombs - Path of Totality (8,5) 

18. Banquet of the Spirits - Caym : Book of Angels vol. 17 (8,5)

19. Field Rotation – Acoustic Tales (8,5)

20. Damu The Fudgemunk – Supply for demand (8,5)

 

 

Classement par genres :

Rock, pop

 

1. The Skull Defekts - Peer Amid (9)

2. Mini Mansions - Mini Mansions (8.5)

3. Driving Dead Girl – Don’t give a Damn about Bad Reputation (8,5)

4. Tom Waits - Bad as Me (8,5)

5. Sisters of Your Sunshine Vapor - Spectra Spirit (8,5) 

6. Young Widows - In and out of Youth and Lightness (8)

7. Shapes have Fangs - Dinner in the Dark (8)

8. Tim Cohen - Magic Trick (7,5)

9. David Lynch - Crazy Clown Time (7,5)

10. Elysian Fields - Last Night on Earth (7,5)

11. Velvet Condom - Stadtgeil (7,5)

12. Slug Guts - Howlin' Gang (7,5)

13. Agent Side Grinder - Irish Recording Tape (7,5)

14. Crystal Stilts - In love with Oblivion (7,5)

15. Chrysta Bell / David Lynch - This Train (7.5)

16. Marcel Kanche - Vigiles de l'Aube (7,5)

17. Jesse Sykes & the Sweet Hereafter - Marble Son (7,5)

18. Other Lives – Tamer Animals (7,5)

19. She keeps Bees – Dig on (7,5)

20. Blue Chill – Heartlag (7,5)

 

 

Girls - Father, Son, Holy Ghost (7)

Chad VanGaalen – Diaper island (7)

Dirty Beaches – Badlands (7)

Akron/Family - The Cosmic Birth and Journey of Shinju TNT (7)

Alexander - Alexander (7)

The Blue Seeds - Belt of Venus (7)

Nude – My Kingdom is a Jail (7)
Cat’s Eyes – Cat's Eyes (7)
Kate Bush – 50 Words for Snow (7)
Ensemble - Excerpts (7)
Rivulets  - We’re Fucked (7)

Malachai - Return to the Ugly Side (6,5)

Mina May – Everything was beautiful and nothing hurt (6,5)

And You Will Know Us By The Trail of The Dead - Tao of the Dead (6,5)

Cheveu - 1000 Mille (6,5)

Vivian Girls – Share the Joy (6,5)

Mansfield Tya – Nyx (6,5)

Arctic Monkeys - Suck it and See (6,5)

PJ Harvey - Let England Shake (6,5)

Night Beats - Night Beats (6,5)

Stephen Malkmus & the Jicks - Mirror Traffic (6,5)

OBN IIIs – The One and Only (6,5)

Orka - Oro (6,5)

dEUS – Keep you Close (6,5)

Kurt Vile - Smoke Ring for my Halo (6,5)

Gruff Rhys – Hotel Shampoo (6,5)

Tom Vek - Explicit Pictures (6,5)

Treefight For Sunlight – Treefight for sunlight (6,5)

Little Wings - Black Grass (6,5)

Manicure - Grow Up (6,5)

Sons & Daughters - Mirror Mirror (6,5) 

Dolorean – The Unfazed (6)

Wire - Red Barked Tree (6)

North Mississippi Allstars - Keys to the Kingdom (6)

The Kills - Blood Pressures (6)

The Rapture - In the Grace of your Love (6)

Mother Mother - Eureka (6)

Cold Cave - Cherish the Light Years (6)

The Black Keys - El Camino (6)

Black Lips - Arabia Mountain (6)

Part Time – What Would You Say? (6)

The Dodos - No Color (6)

Cascadeur - Human Octopus (6)

Inga Liljeström - Black Crow Jane (6)

The Feeling Of Love – Dissolve Me (6)

The Hillbilly Moon Explosion - Buy Beg or Steal (6) 

Phospho - Time Hits (6)

Zola Jesus - Conatus (6)

Jacuzzi Boys - Glazin’ (6)

Keren Ann -101 (6)

St. Vincent – Strange Mercy (6)

Yellow Ostrich - The Mistress (5,5) 

Thee Oh Sees - Castlemania (5,5)

Yuck - Yuck (5,5)

Iceage – New brigade (5,5)

The Do - Both Ways Open Jaws (5,5) 

Baxter Dury – Happy Soup (5,5)

RKC - British Plastic (5,5)

White Lies - Ritual (5)

Destroyer – Kaputt (5)

Yann Tiersen – Skyline (5)

Wild Beasts - Smother (5)

Clap Your Hands Say Yeah – Hysterical (5)

Youth Lagoon – The Year of Hibernation (5)

Miossec - Chansons Ordinaires (5)

Beady Eye - Different Gear, still speeding (5)

Elbow - Build a Rocket Boys ! (5) 

Joan as Police Woman - The Deep Field (5)

(Please) Don’t Blame Mexico - Concorde (5)

Sea of Bees - Songs for the Ravens (5)

Feist - Metals (4,5)

Deerhoof - Deerhoof vs. Evil (4,5)

Bomb the Music Industry ! - Vacation (4,5)

Anna Calvi - Anna Calvi (4)

Emilie Simon – Franky Knight (4)

The Horrors - Skying (4)

The Big Crunch Theory - 1992 (4)

Smiths Westerns - Dye it Blonde (4)

The Joy Formidable - The Big Roar (4)

Radiohead - The King of Limbs (3)

Daniel Darc – La Taille de Mon Ame (3)

Wu Lyf - Go Tell Fire to the Mountain (3)

Le Corps Mince de Françoise - Love and Nature (2,5)  

 

     

Post-rock, expérimental

  

1. The Oscillation - Veils (9)

2. Banquet of the Spirits - Caym : Book of Angels vol. 17 (8,5)

3. Trunks – On the Roof (8,5)

4. Bardo Pond - Bardo Pond (8)

5. Faust - Something Dirty (7,5)

6. Metal Mountains - Golden Trees (7,5)

7. Ga’an – Black Equus (7,5)

8. Grails - Deep Politics (7,5)

9. Bruce Lamont - Feral Songs of the Epic Decline (7,5)

10. Current 93 - HoneySuckle Aeons (7,5)

11. Aidan Baker - Lost in the Rat Maze (7,5)

12. Yom - With Love (feat. the Wonder Rabbis) (7,5)

13. Hills - Master Sleeps (7)

14. Calomito – Cane Di Schiena (7)

15. Oneida – Absolute II (7)

16. Budam - Man (7)

17. Three Trapped Tigers - Route One or die (6,5)

18. Cave – Neverendless (6,5)

19. Acid Mothers Temple SWR & Umezu Kazutoki – Sax & the city (6,5)

20. Mogwai - Hardcore will never die but you will (6)

 

Sonic Youth - Simon Werner a Disparu (6)

Psychedelic Horseshit - Laced (6)

Za! - Megaflow (5)

Earth - Angels of Darkness, Demons of Light (4,5) 

  

Folk-rock, Folk, Blues
 

1. Thurston Moore - Demolished Thoughts (8,5)

2. Eilen Jewell – Queen of the Minor Key (8,5)

3. Marissa Nadler - Marissa Nadler (8)

4. Declan de Barra - Fragments, Footprints & the Forgotten (8)

5.  Slackeye Slim - El Santo Grial : La Pistola Piadosa (8)

6. Jim Yamouridis - Into the Day (8)

7. Mirel Wagner - Mirel Wagner  (7,5)

8. Ben Caplan & The Casual Smokers - In the time of the great remembering (7,5) 

9. Cass McCombs - Wit's End (7,5)

10. Stranded Horse – Humbling Tides (7,5)

11. Dave Alvin - Eleven Eleven (7,5)

12. Jerry Leger – Traveling Grey (7,5)

13. Glenn Jones – The Wanting (7,5)

14. Bonnie ‘Prince’ Billy Wolfroy Goes To Town (7)

15. Timber Timbre - Creep On Creepin' On (7)

16. Abigail Washburn - City of Refuge (7)

17. Gregg Allman - Low Country Blues (7)

18. Bill Callahan - Apocalypse (7)

19. Joe Henry Reverie (7)

20. Jonathan Wilson – Gentle Spirit (7)

 

Jay-Jay Johanson - Spellbound (7)

Chelsea Wolfe – The Grime and the Glow (7)

Iron & Wine - Kiss Each Other Clean (6,5)

Dark Dark Dark – Wild Go (6,5)

Meg Baird - Seasons on Earth (6,5)

Peter Case - The Case Files (6.5)

Fink - Perfect Darkness (6,5)

Josh T. Pearson - Last of the Country Gentlemen (6,5)

Rauelsson & Peter Broderick – Replica (6,5)

The Missing Season - To the Fire (6,5)

Alela Diane - Alela Diane & Wild Divine (6,5)

The Head and the Heart - The Head and the Heart (6)

Fleet Foxes - Helplessness Blues (6)

Amanda Palmer - Amanda Palmer goes down under (6)

The Unthanks - Last (5) 

Herman Düne - Strange Moosic (5)

The Decemberists - The King is Dead (4,5)

Lucinda Williams - Blessed (4,5)

 

Hard, metal

 

1. Tombs - Path of Totality (8,5)

2. Blut aus Nord - 777 Sect(s) (7)

3. Lento – Icon (7)

4. Ulcerate - The Destroyer of All (6,5)

5. Burzum - Fallen (6,5)

6. Krallice - Diotima (6) 

7. Fen – Epoch (6) 

8. Primordial - Redemption at the Puritan's hand (5,5)

9. Mitochondrion - Parasignosis (5)

10. Red Fang – Murder the Mountains (4,5)

11. SubRosa - No Help for the Mighty Ones (4,5) 

12. Onslaught - The Sound of Violence (3,5)

13. Black Country Communion -  2 (3,5) 

 

  

Electro, Downtempo
 

1. Cybernetika - Colossus  (9)

2. Zombi - Escape Velocity (8.5)

3. Amon Tobin - ISAM (8,5)

4. Field Rotation – Acoustic Tales (8,5)

5. Submerged – Before Fire I was against other People (8)

6. Hecq - Avenger (8)

7. Mobthrow - Mobthrow (8)

8. Semiomime - From Memory (8)

9. Plaid - Scintilli (8)   

10. Moritz Von Oswald Trio - Horizontal Structures (8)

11. The Field - Looping State of Mind (8)

12. Brian Eno - Drums between the Bells (8)

13. Still Corners - Creatures of an Hour (8)

14. Symmetry - Themes for an imaginary film (8)

15. Nicolas Jaar - Space is only Noise (7,5)

16. Aes Dana - Perimeters (7,5)

17. Kangding Ray – Or  (7,5)

18. Pinch & Shackleton - Pinch & Shackleton (7,5)
19. Karsten Pflum – No Noia My Love (7,5)

20. Stendeck - Scintilla (7,5)

 

 

Agoria - Impermanence (7,5)

Mondkopf - Rising Doom (7,5)

Gui Boratto – III (7,5)

Dreissk - The Finding (7,5)

Zomby - Dedication (7)

Phutureprimitive - Kinetic (7)

Death in Vegas - Trans-Love Energies (7)

Apparat - The Devil's Walk (7)

Roedelius & Schneider – Stunden (7)

Detachments - Detachments (7)

Apollo Brown - Clouds (7)

DJ Cam – Seven (7)

Buraka Som Sistema - Komba (7)

Grouper - A I A : Alien Observer (7)

Julianna Barwick – The Magic Place (6,5)

Arnaud Rebotini – Someone Gave Me Religion (6,5)

Seefeel - Seefeel (6,5)

DJ Shadow – The less you know, the better (6,5)

Raoul Sinier - Guilty Cloaks (6,5)  

Björk - Biophilia (6,5)

Metronomy - The English Riviera (6,5)

Stephan Mathieu - A Static Place (6.5)

Kami-Sakunobe House Explosion (K-S.H.E.) – Routes not Roots (6,5)

College - Northern Council (6)

Oneohtrix Point Never - Replica (6)

Chinese Man - Racing with the Sun (6)

Desolate - The Invisible Insurrection (6)

Young Montana ? - Limerence (6)

We Are Enfant Terrible - Explicit Pictures (6)

Tim Hecker - Ravedeath, 1972 (5,5)

Balam Acab - Wander Wonder (5)

Blackmill - Miracle (4)

James Blake - James Blake (3)

Rustie - Glass Swords (1,5)

  

Hip-hop

 

1. Damu The Fudgemunk – Supply for demand (8,5)

2. Beans - End it All (8,5)

3. La Canaille - Par Temps de Rage (8,5)

4. Action Bronson & Statik Selektah - Well-Done (8)

5. Action Bronson – Dr. Lecter (8)

6. R.E.K.S. - Rhythmatic Eternal King Supreme (7,5)

7. Raekwon - Shaolin vs Wu-Tang (7,5)

8. Random Axe - Random Axe (7,5)

9. DC the MIDI Alien – Avengers Airwaves (7,5)

10. Cunnylinguists - Oneirology (7,5)

11. J Rawls - The Hip-hop Affect (7,5)

12. Wu-Tang Clan – Legendary Weapons (7)

13. Pharoahe Monch – W.A.R. (We Are Renegades) (7)

14. The Doppelgangaz – Lone Sharks (7)

15. Tech N9ne - All 6's and 7's (7)

16. Das Racist - Relax (7)

17. Tyler, the Creator – Goblin (7)

18. Bad Meets Evil - Hell : The Sequel (6,5)

19. Saul Williams – Volcanic Sunlight (6,5)

20. The Roots - Undun (6,5)

 

Stupeflip - The Hypnoflip Invasion (6,5)

Jay-Z & Kanye West - Watch the Throne (6)

Ghostpoet – Peanut Butter Blues & Melancholy Jam (6)

Travis Barker - Give the Drummer some (6)

Buck 65 - 20 Odd Years (5,5)

The Streets - Computers & Blues (5,5)

Orelsan - Le Chant des Sirènes (5)

Saigon - The Greatest Story never told (4)

Wiz Khalifa - Rolling Papers (1,5) 

   

Soul, Funk, R&B 

 

1. Anthony Joseph & The Spasm Band - Rubber Orchestras (8,5)
2. Black Joe Lewis & the Honeybears - Scandalous (8)

3. Charles Bradley (feat. Menahan Street Band) - No Time for Dreaming (8)

4. Mr President - Number One (7)

5. The Stepkids – The Stepkids (7)

6. Raphael Saadiq - Stone Rollin' (6,5)

7. Jamie Woon - Mirrorwriting (4,5)

8. The Weeknd - House of Balloons (2,5)

9. Bruno Mars - Doo-Wops & Hooligans (0)

 

Jazz, musiques du monde, BO...



1. Steve Coleman & Five Elements - The Mancy of Sound (9,5)

2. Jason Graves - Dead Space 2 (BO) (9)

3. Dale Cooper Quartet & the Dictaphones - Metamanoir (8,5)

4. Graham Reynolds & the Golden Arm Trio - Duke ! Three Portraits of Duke Ellington (8,5)

5. Le Trio Joubran - As Fâr (8,5)

6. Matana Roberts – Coin Coin Chapter One: Gens de couleur libres (8)
7. Telebossa – Telebossa (8) 

8. Ambrose Akinmusire – When the heart emerges glistening  (8) 

9. Colin Stetson - New History Warfare vol. 2 : Judges (8)

10. Tommy Guerrero - Lifeboats and Follies (8)

11. Tamikrest - Toumastin (8)

12. Dengue Fever - Cannibal Courtship (8)

13. Matthew Halsall - On the Go (7.5)

14. James Farm - James Farm (7,5)

15. Boubacar Traoré - Mali Denhou (7,5)

16. A Hawk and a Hacksaw - Cervantine (7,5)

17. Darren Korb - BO Bastion (7)

18. Nostalgia 77 - The Sleepwalking Society (7)

19. Michael Gordon - Timber (7) 

20. Vinicius Cantuaria - Lagrimas Mexicanas (7)

 

 

Lucas Santtana – Sem Nostalgia (7)

Kouyaté-Neerman - Skyscrapers & Deities (7)

The South Trio – Elegy for a Raver (7)

Nils Frahm – Felt (7)

James Carter Organ Trio – At the Crossroads (7)

Éric Legnini & The Afro Jazz Beat – The Vox (7)

Imperial Tiger Orchestra – Mercato (7)

Joe Lovano Us Five - Bird Songs (7)

John Daversa - Junk Wagon : The Big Band Album (7)

Laura Lopez Garcia & Don Philippe - Optativo (7)

Scott Fields, Elliott Sharp - Afiadacampos (6,5)

Stéphane Belmondo - The Same as it never was before (6,5)

Nils Okland – Lysoen (Hommage à Ole Bull) (6)  

Céu - Vagarosa (6)

Gretchen Parlato - The Lost and Found (5,5)

 

Classique

 

Wojcech Kilar - Piano Concerto 2 (8)

Kalevi Aho - Trumpet Concerto (8)

Philip Glass - Symphonie n°9 (7.5)

Christopher Rouse - Symphonie n°3 (After Prokofiev) (7)

Per Norgard - Symphonie n°8 (7)

Christopher Rouse - Prospero's Room (6.5)

Elliott Carter - 2 Controversies and a conversation (6)

   

 

A venir :

 

Mötörhead - The World is Yours

Graveyard - Hisingen Blues 

Vandaveer - Dig Down Deep

Novox - Hollywood is on Fire

Tune-Yards - Whokill

Zak Laughed - Love is in the Carpet

Bill Wells & Aidan Moffat - Everything's getting older

Ry Cooder - Pull Up some Dust & Sit Down

Vismets - 

9">Gürü Voodoo

 

Dustin O'Halloran - Lumière

Yellowbirds – The color

Bertrand Cantat & Co – Choeurs

Jean-Louis Murat – Grand Lièvre

Leslie West - Unusual Suspects

R.A.P.H - La Base

Evangelista - In Animal Tongue

Jack And The Bearded Fishermen – Places to Hide     

Carbon Based Lifeforms - Twentythree 

Katerine, Francis et ses Peintres - 52 Reprises dans l'Espace

Giles Corey – Giles Corey

Prince Miiaou – Fill the Blank with your own emptiness

 

 

Barème :

10. Chef-d'oeuvre
9. Exceptionnel
8. Très bon album
7. Bon album 
6. Ecoutable, sans plus
5. Bof...
4. Pas terrible
3. A éviter
2. Vraiment mauvais
1. Nul
0. Nullité absolue    
 
Autres classements évolutifs sur :  
 
 

   

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 18:20

Quoi ? Le Top des blogueurs s'insinue jusqu'ici, tel un cheval de Troie, dans le temple du CDB ?  

Eh oui, je sais, je suis trop bon... car même s'ils viennent me rogner mes parts de marché, je suis toujours prêt à aider de petits classements des blogueurs qui débutent.

(Dit-il alors que le top des blogueurs est plus beau, plus pro, n'a qu'un an de moins que le CDB et il est pourtant bien plus visible et médiatisé...)

 

 

Le Top Blogueurs 2010 : La sélection des meilleurs albums de l’année

15 en 2008, 37 en 2009, nous sommes cette année 60 blogueurs musiques francophones à vous présenter au travers d'un classement commun les 20 albums qui nous auront collectivement le plus marqué en 2010. En espérant en toute humilité vous permettre de redécouvrir certains disques ou mieux d'en découvrir de nouveaux...

The Radio Dept - Clinging To A SchemeThe Radio Dept - Clinging To A Scheme

Branche Ton Sonotone : Les suédois de The Radio Dept. creusent le sillon d'une pop douce et fantomatique avec un acharnement de surdoués. Leur dernier opus a la couleur d'un coucher de soleil sur un lac scandinave : mélodies diaphanes, tourbillons distordus et rythmiques hypnotiques sont au rendez-vous d'un album qui a un goût d'insaisissable. Un charme nordique, à la fois enjoué et nostalgique, distant et incroyablement émouvant. A lire la critique du Golb et de Branche Ton Sonotone

En écoute sur Spotify

Syd Matters - BrotheroceanSyd Matters - Brotherocean

La musique à Papa : Mon histoire avec Syd Matters ? Cela me rappelle ces filles que l'on rencontre comme ça au hasard d'une soirée et auxquelles on n'attache d'abord pas vraiment d'importance. Pas qu'elles soient moches, loin de là, mais on les trouve un peu ...chiantes, manquant de fantaisie. Et puis, un jour, c'est la révélation. On ne comprend pas vraiment pourquoi : est-ce nous qui avons changé ou est-ce elles ? En tout cas, "Brotherocean" a résonné comme une évidence. Comme s'il n'y avait rien eu avant. Et tant pis, s'il n'y a rien après... "A moment in time ", comme disent les anglais. A lire la critique de Rigolotes chrOniques futiLes et insoLentes et de So Why One More Music Blog

En écoute sur Deezer

Deerhunter - Halcyon DigestDeerhunter - Halcyon Digest

Esprits Critiques : Réussir un mélange est une chose compliquée. Si vous mélangez des couleurs dans un verre, il y a des chances que vous obteniez un cocktail maronnasse peu appétissant. La musique de Deerhunter, ça pourrait être ça. En mêlant de la noirceur, du son brut, du kraut, des mélodies presque pop et un son aquatique, le risque de gloubiboulga est présent. Pourtant, la bande à Bradfortd Cox a (encore) livré une œuvre subtile et unique, et arrive (encore) à polir un genre qu'il faudrait créer pour eux. Ils savent en tout cas faire monter une ambiance en neige, profiter de ce son vaporeux pour que le brouillard précipite en averse et mener vers une fusion encore plus fluide entre l'écriture et le son. A lire les critiques de Tasca Potosina et de Ears Of Panda

En écoute sur Spotify

Pantha du Prince - Black NoisePantha du Prince - Black Noise

Playlist Society : "Black Noise" est un lac perdu dans les montagnes : derrière son romantisme pictural et ses sonorités enivrantes et apaisantes se cachent les traits des tornades à venir et des rayons du soleil qui comme chez Turner caressent les tragédies. Les mélodies électroniques de Hendrik Weber nous guident alors dans la taïga, se dérobent et nous abandonnent face à l'aurore boréale. A lire la critique de Pop Revue Express et le live report de Rigolotes chrOniques futiLes et insoLentes

Joanna Newsom - Have One On MeJoanna Newsom - Have One On Me

Brainfeeders & Mindfuckers : Joanna Newsom ne s'impose jamais nulle part. Elle se fraie un chemin délicatement, avec grâce, avec le temps de son côté. Elle effleure du son de sa harpe, comme une caresse derrière l'oreille, sa voix est devenue satin, mais au fond, rien n'a changé. Elle reste impossible à apprivoiser, toujours insaisissable. Elle s'échappe par tous les détours, dans cette forêt qu'elle dessine en trois disques et quelques chansons. Il suffit donc d'être patient, de la laisser s'approcher peu à peu, puis de se plonger entièrement dans la mystique lumineuse de "Have One On Me". Alors Joanna Newsom devient cette amie imaginaire qui ne peut sortir que d'un rêve. Mais tout est bien réel. A lire les critiques de Playlist Society et de Listen See Feel

Mount Kimbie - Crooks & LoversMount Kimbie - Crooks & Lovers

Chroniques Automatiques : "Crooks & Lovers", trop court, bancal mais pourtant tellement maitrisé, contient des morceaux frisant la perfection, qui dragueront tous les cœurs sensibles. Mélancolie electronica matinée de rythmes 2-step, Mount Kimbie, c'est surtout mini-jupes et arcs-en-ciel, bitume et claquements de doigts. Bonheur. A lire les articles de Brainfeeders & Mindfuckers et de Musik Please

Cougar - PatriotMGMT - Congratulations

Laisseriez-Vous Votre Fille Coucher avec un Rock-Addict ? : MGMT avait réussi à prouver sa capacité à coller quelques tubes imparables au milieu d'un album fadasse. Le "toujours difficile deuxième album" en est l'antithèse : pas de morceau direct (hormis l'imparable Brian Eno) mais un album fabuleux de complexité, de richesse, une pièce montée de folie(s) et de "plus" qui jamais ne touchent au "trop". Si c'est ça l'avenir du space-rock (ou du prog), on signe des deux mains, et on attend la synthèse en sifflotant "Flash Delirium". A lire les critiques de Des Oreilles dans Babylones et du Golb

En écoute sur Spotify

Zola Jesus - StridulumZola Jesus - Stridulum

Unsung : Pour la première fois, Zola Jesus s'est enregistrée en studio, entourée de musiciens professionnels. Cette production soignée met surtout en valeur sa voix profonde, ce timbre légèrement rauque à donner des frissons, renforcé par la réverbération, l'atmosphère angoissante entre rythmiques 80's, piano entêtant, et des textes emprunts de doutes, d'espoirs fragiles, et de complaintes mélancoliques. Cet émouvant "Stridulum" révèle une jeune artiste talentueuse. A lire les articles de Little Reviews et Toujours Un Coup d'Avance !

Gil Scott Heron - I'm New HereGil Scott Heron - I'm New Here

Arbobo : Une histoire d'ange déchu, une histoire vraie. Une histoire de phoenix, de père putatif du rap extrait de tôle par un producteur aux doigts d'or. Il a serré la main du diable, le bougre. Gil Scott-Heron vient peut-être de publier son plus bel album, le plus noir, creusé à mains nues dans le bitume crasseux de New York. Ca saigne, ça saigne mais c'est vivant. C'est palpitant. A lire les critiques de My(Good)Zik et du Choix de Mlle Eddie

En écoute sur Spotify

LCD Soundsystem - This is HappeningLCD Soundsystem - This is Happening

I Left Without My Hat : James Murphy a beau s'en amuser et assurer le contraire ("You wanted a hit, but that's not what we do"), ses Lcd Soundsystem, tout en popisant leur propos, n'auront pas franchement changé leur fusil d'épaules avec "This is Happening", troisième et ultime album du groupe. Continuant de rendre hommage à la musique contemporaine par divers emprunts voulus ou fortuits (du Velvet Underground par ci, du Bowie par là), "This is Happening" est un disque aux contours rock, aux beats toujours synthétiques, mais à la vision globale très pop. Surtout, il n'est rien de moins qu'une belle épitaphe pour une des aventures discographiques les plus passionnantes et emballantes de ces dix dernières années, au fronton de laquelle le mot plaisir semble avoir été gravé en lettres d'or. A lire les critiques de Chroniques Automatiques et La Musique à Papa

En écoute sur Spotify

Sufjan Stevens - The Age of Adz Sufjan Stevens - The Age of Adz

Ears of Panda : 5 ans après Illinois, Sufjan Stevens nous revient, non sans quelques doutes, avec son projet le plus personnel et sûrement le plus risqué. Retrouvant ses premières amours pour la musique électronique sans abandonner pour autant son goût pour la pop baroque, le compositeur de 35 ans accouche d'un disque pour le moins étonnant. Le génie détruit pour mieux reconstruire et nous offre cet album d'un genre nouveau; à l'ambition démesurée, aux sons hachés, rugueux, épileptiques même, sans perdre jamais de sa superbe. On retrouve alors, dans l'essence même de ce disque, ce doux rêveur toujours en perpétuel mouvement, qui nous avait laissés sans nouvelles depuis bien trop longtemps. A lire les critiques de Esprits Critiques et Brainfeeders & Mindfuckers

Flying Lotus - CosmogrammaFlying Lotus - Cosmogramma

Systool : Inutile de le nier, Converge aura une fois de plus attaqué notre cortex de plein fouet via les constructions complexes et les guitares abrasives de Axe to Fall. Si on peut louer les collaborations de membres éminents de Neurosis, Cave In ou encore Genghis Tron, on sait pertinemment que tout le mérite revient à Jacob Bannon et à ses trois acolytes. Une écoute traumatisante, indispensable pour cette année 2009 résolument folky. (A lire également la chronique de Benjamin F)

En écoute sur Deezer

Caribou - SwimCaribou - Swim

Pomme de Pin : Hypnotique et viscéral, réfléchi et instinctif, cérébral et dansant, sur "Swim", Caribou mêle boucles électroniques et rythmiques tribales et en profite pour réconcilier la tête et les jambes. L'expression Intelligent Dance Music reprend des couleurs et en une tournée tellurique, toutes batteries dehors, Dan Snaith fait mentir tous les clichés sur les mathématiciens. A lire les critiques de Five Minutes et So Why One More Music Blog

En écoute sur Spotify

Owen Pallett - HeartlandOwen Pallett - Heartland

C'est entendu : Débarrassé de son pseudo geek à souhait (Final Fantasy), Owen Pallett brandit l'étendard de son patronyme civil comme le symbole d'une ambition enfin assouvie. Auto-proclamé Seigneur Divin du Royaume de "Heartland", il décore cet univers d'arrangements subtilement magnifiques et réalise un chef d'oeuvre pop dont la "lecture" révèle une mise en abyme homo-érotico-créatrice digne de tous nos louanges. A lire les critiques de Feu à Volonté et de Ears Of Panda

En écoute sur Spotify

Janelle Monae - The ArchAndroidJanelle Monae - The ArchAndroid

Le Gueusif Online : Une torpille de soul-funk qui n'oublie pas d'être outracière, voire parfois un peu kitsch, mais qui détonne certainement dans le paysage musical monochrome de cette année 2010. Une voix, une présence et un talent à suivre, que ce soit en studio ou en live, où toute la classe de Janelle Monàe resplendit. A lire les critiques de With Music In My Minds et Music Lodge

En écoute sur Spotify

The Black Keys - BrothersThe Black Keys - Brothers

Le Choix de Mlle Eddie : Ô Dan Auerbach que ta voix est belle ! "C'est pour mieux te régaler", pourrait-il me répondre. Le duo d'Akron s'autorise tout sur cet album : rock, blues, pop et même soul, avec une production qui n'a jamais été aussi bonne. Un poil trop lisse, diront certains, par rapport à ses prédécesseurs. C'est vrai, mais ce qu'ils perdent en abrasivité ils le gagnent en diversité. Et Auerbach n'a jamais aussi bien chanté. Ce Brothers, c'est la grande classe. A lire les critiques de La Quenelle Culturelle et du Gueusif Online

En écoute sur Spotify

Beach House - Teen Dream.Beach House - Teen Dream

Hop : Beach House tutoie enfin les sommets avec ce troisième album. Plus faciles d'accès, plus immédiates que par le passé, les chansons de Beach House brillent ici par l'éclat des mélodies, par la beauté triste et bouleversante des arrangements assez somptueux que l'on trouve tout au long de ces dix hymnes à la mélancolie qui évoquent la froideur d'une piste de danse au petit matin. A lire les critiques de Between The Line Of Age et du Choix de Mlle Eddie

En écoute sur Spotify

Four Tet - There is Love in YouFour Tet - There is Love in You

Good Karma : Obsédant : c'est le moins que l'on puisse dire de ce cinquième album de Kieran Hedben. Très loin de son groupe de post-rock Fridge, l'Anglais a choisi la musique électronique pour s'exprimer en solo. En résulte un disque inspiré par le jazz, la house et l'electronica. Il y livre des compositions aussi bien dansantes qu'introspectives, à l'inspiration et la production impeccables. Lumineux. A lire les critiques de Chroniques Automatiques et de I Left Without My Hat

En écoute sur Spotify

Swans - My Father Will Guide Me Up A Rope To The SkySwans - My Father Will Guide Me Up A Rope To The Sky

Where Is My Song : A l'heure des come backs périmés et après 13 ans de silence, les Swans réactivés offrent un album magistral, oppressant, monolithique, volontiers misanthrope, beau comme un mensonge et sale comme la vérité. Une rigoureuse apocalypse. Bande son idéale pour la fin du monde civilisé, que l'on peut désormais attendre avec sérénité. A lire les critiques de Playlist Society et du Golb

En écoute sur Spotify

Gonjasufi - A Sufi and a KillerGonjasufi - A Sufi and a Killer

Des Oreilles Dans Babylone : Sans aucun doute possible l'ovni musical de 2010, Sumach Ecks a surpris tout le monde. Débarqué de nulle part bien qu'actif depuis les années 90, il est sorti de son désert de Mojave parrainé par Warp pour nous livrer un disque intemporel et inclassable. Soul chamanique, hip hop dérangeant, rock bordélique, chaque plage de cet objet unique accouche d'un genre nouveau. Il y a tant d'inventivité et d'imagination dans cet album qu'il est impossible d'en faire le tour en moins de cent écoutes. Passer à côté serait une erreur monumentale. A lire les critiques de Chroniques Electroniques et de Les Insectes sont nos amis

Les participants au Top des Blogueurs 2010 :

Alain de Soul Kitchen, Anakin de Attica Webzine, Arbobo de Arbobo, Benjamin F de Playlist Society et de Ricard SA Live Music, Benjamin L de Le Transistor, Benoit de Pop Revue Express et de Hop, Catnatt de Heaven can wait, Cedric de So Why One More Music Blog, Daniel de Listen See Feel, Dat' de Chroniques Automatiques, Dr Franknfurter de The Rocky Horror Critic Show, Dragibus de Les insectes sont nos amis, Eddie de Le Choix de Mlle Eddie, Edouard de Ears of Panda, Ed Loxapaq de Chroniques Electroniques, Elliott de Weirdbrowser, Neska de Adiktblog, Fabien de Kdbuzz, GT de Music Lodge, Gui Gui de Les Bons Skeudis et du Mellotron, Guic'The Old de Laisseriez-Vous Votre Fille Coucher avec un Rock-Addict ?, Jimmy de Nuage Noir, Joanny de Discobloguons, Joe Gonzalez de C'est entendu, Joris de Tasca Potosina, JS de Good Karma, Ju de Des Oreilles Dans Babylone, Julien LL de Des Chibres et Des Lettres, Junko de Unsung, Laure de Not For Tourists, Laurent de Rocktrotteur, Leroy Brown de I'll give her mélodies, Marc de Esprits Critiques, Martin de Branche Ton Sonotone, Matador de Between The Lines Of Age, Michael de Crystal Frontier, Mmarsup de Little Reviews, Myriam de Ma mère était hipster, Nathan de Brainfeeders & Mindfuckers, Nicolas de Soul Brotha Music, Olivier de Feu à Volonté, Olivier R de Where Is My Song, Paco de De La Lune On Entend Tout, Paul de Pomme de Pin, Pauline de E-Pop, Pierre de Musik Please, Rod de Le Hiboo, Romink de My(Good)Zik, Sabine de With Music In My Mind, Sfar de Toujours un coup d'avance !, Ska de 7 and 7 is, Sunalee de Bruxelles Bangkok Brasilia, Sylphe de Five-Minutes, Systool de Le Gueusif Online, Thibault de La Quenelle Culturelle, Thomas de Le Golb, Twist de I Left Without My Hat, Vincent de La musique à Papa, Violette de Rigolotes chrOniques futiLes et insoLentes, Xavier de Blinking Lights

Vous pouvez retrouvez l'intégralité des disques cités dans le classement ici

Chef de projet : Benjamin F / Indentité visuelle et design : Laurent / Communication : Romink, Sylvie et les Waaa / Porte-paroles : Arbobo et JS / Plus de tops : le classement de GT sur Music Lodge

Partager cet article
Repost0