Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Playlist 2020

Classements d'albums

30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 18:48

 1996

 

crash.jpgSinueuse, trouble, hypnotique et sombre. Sans doute les termes qui définissent le mieux la musique du Crash de Cronenberg. Jusque-là, rien d’exceptionnel, des musiques sinueuses, troubles, hypnotiques et sombres, il en existe d’autres… sauf que rarement musiques ne l’auront été à ce point.

 

Cette magnifique BO de Howard Shore se marie à la perfection avec l’atmosphère crépusculaire et ambiguë du film, et contribue d’ailleurs en bonne partie à l’imposer. L’adéquation entre la musique et l’image est ici exceptionnelle. Car plus qu’un film « sulfureux » (qui a fait couler beaucoup d’encre à l’époque), Crash est un film d’atmosphère. La collaboration de longue date entre les canadiens Cronenberg et Howard Shore (compositeur attitré de Cronenberg, qui a signé la musique de tous ses films depuis The Brood en 79, à l’exception de The Dead Zone) témoigne ici d’une parfaite alchimie.

 

Les procédés et intervalles musicaux identifiés comme les plus sombres - chromatismes, secondes mineures et tonalités exclusivement mineures, intervalles diminués / augmentés (il y a même un morceau qui s’appelle Triton : le nom de ce fameux intervalle de trois tons – une quarte augmentée ou quinte diminuée – interdit au Moyen Age et appelé à cette époque « Diabolus in Musica ») - sont omniprésents ici, et font de cette BO une des plus noires qui soit.

 

Sur le thème (tiré du roman de JG Ballard) de rescapés d’accidents de voiture qui, traumatisés, fétichisent et cherchent à revivre ces « crashs »  qui furent une des sensations les plus fortes de leur existence, on imagine ce qu’auraient fait des cinéastes et compositeurs lambdas… des accidents brusques et spectaculaires en pagaille, des courses de bagnoles, des ralentis sur des visages qui s’écrasent contre des pare-brise et des voitures qui partent en miettes… et comme musique d’accompagnement, des chocs de percussion, de violentes masses sonores, des violons grinçants… tout cela est très cinématographique, et le public en raffole. Mais on ne pouvait compter, heureusement, sur ce diable de Cronenberg pour traiter le sujet de manière si convenue. Au spectacle, aux chocs et aux cris, il privilégie l’ambiance, la psychologie et l’intimité. Ce qui l’intéresse, ce ne sont pas tant les « crashs » ou les chocs traumatiques, ni même la mécanique qui conduit à ce désir de revivre ces sensations ou le « comment s’en sortir »… non, c’est avant tout d’observer et faire oeuvre de cette forme de perversion diffuse (ces entrelacs insidieux de guitares à la base de toute la BO) qui touche les victimes de ces crashs. Ces accidents les ont symboliquement tués, ils errent comme des âmes vides et délabrées qui pensent « revivre » dans l’excitation un peu de cette dernière sensation forte. Un fascinant voyage cinématographique et musical dans la noirceur et le vide d’esprits bien plus dévastés par ces crashs que les corps.

Pas de grands moments de tension ou de puissance dans cette superbe musique hypnotique, nocturne et contemplative. Elle ne parle pas de crash, de choc ou d’excitation, mais propose un voyage envoûtant dans les limbes de l’âme humaine.

 

Les musiques sombres et hypnotiques, j’en suis un inconditionnel… mais quasiment toutes celles que je peux entendre (pas seulement dans les BO) souffrent la comparaison face à celle de Crash. Et j’ai beau être fana des musiques lynchiennes, ma musique de film favorite est bien celle-là (désolé, David & Angelo pour cette infidélité).

 

Howard Shore est "le" compositeur des musiques des films de Cronenberg… mais il a aussi cachetonné et fait la BO de quelques navets, comme Striptease ou Mrs. Doubtfire. Il a travaillé assez tôt avec Scorsese, dès 85 pour After Hours, puis dans les années 2000 avec Gangs of New York, Aviator ou les Infiltrés ; et avec David Fincher (Seven, Panic Room). A son actif, on compte aussi la BO d'Ed Wood (une des rares de Tim Burton qui ne soit pas de Danny Elfman, et c'est peut-être son meilleur film), du Silence des Agneaux… mais celle pour laquelle il est le plus connu est la musique du Seigneur des Anneaux… du Silence des Agneaux au Seigneur des Anneaux.

Aussi efficace dans son genre et bien foutue que puisse être la BO du Seigneur des Anneaux, elle est tout de même nettement moins originale, passionnante et fascinante que celle des films de Cronenberg et Crash en particulier. Dans un monde meilleur, c’est pour la BO de Crash que serait célébré Howard Shore, pas celle du Seigneur des Anneaux 

 

En attendant, si le noir ne vous fait pas peur, ne vous privez pas d’un tel voyage musical :

 

Howard Shore – BO Crash

 

Partager cet article
Repost0
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 16:04

Les meilleurs albums de 2010, classés d'après la moyenne des votes des blogs musicaux :

  

(la plupart sont en écoute, il suffit de cliquer sur leur nom)

(les derniers arrivés sont en gras)

 

 

 

 

Polar Bear Peepers

     

 

1.  Polar Bear - Peepers  7,4  (11 votes)  (JB)



2.  Stanley Brinks - Hoots  7,3  (19 votes)  (F)


3.  Dillinger Escape Plan - Option Paralysis  7,3  (11 votes)  (HM)

4.  Liars - Sisteworld  7,3  (15 votes)  (R)

5.  The Whitefield Brothers - Earthology  7,3  (12 votes)  (S)

6.  Daughters - Daughters  7,2  (9 votes)  (HM)

7.  Voice of the Seven Thunders - Voice of the Seven Thunders  7,1  (13 votes)  (R)

8.  Gonjasufi - A Sufi and a Killer  7,1  (14 votes)  (E)

9.  The Divine Comedy - Bang goes the Knightood  7  (5 votes)  (R)

10.  Chloé - One in Other  6,9  (6 votes)  (E)

11.  The Souljazz Orchestra - Rising Sun  6,9  (11 votes)  (S)

       Lawrence Arabia - Chant Darling  6,9  (11 votes)  (R)

13.  A Silver Mt Zion - Kollaps Tradixionales  6,9  (15 votes)  (R)

14.  Lunt - Switch the Letters  6,9  (7 votes)  (F)

15.  High Tone - Outback  6,8  (8 votes)  (E)

16.  Viol - Welfare Heart  6,8  (14 votes)  (F)

17.  Black Prairie - Feast of the Hunters' Moon  6,8  (11 votes)  (F)

       Autechre - Oversteps  6,8  (11 votes)  (E)

19.  Johnny Cash - American VI : Ain't no Grave  6,8  (12 votes)  (F)

       Clara Clara - Comfortable Problems  6,8  (4 votes)  (R)

21.  Zeus - Say Us  6,7  (5 votes)  (R)
22.  Micah P. Hinson - And the Pionner Saboteurs  6,7  (6 votes)  (R)
23.  The Tallest Man on Earth - The Wild Hunt  6,6  (11 votes)  (F)
24.  Fool's Gold - Fool's Gold  6,6  (13 votes)  (R)
25.  Kula Shaker - Pilgrims Process  6,6  (14 votes)  (R)
26.  Midlake - The Courage of Others  6,6  (19 votes)  (R)
27.  Burzum - Bellus  6,6  (5 votes)  ()
28.  Tindersticks - Falling Down a Mountain  6,5  (12 votes)  (R)
       The Very Most - A Year with the Very Most  6,5  (9 votes)  (R)
       B.R.M.C. - Beat the Devil's Tattoo  6,5  (18 votes)  (R)
31.  The Black Keys - Brothers  6,5  (13 votes)  (R)
32.  Gil Scott-Heron - I'm New Here   6,4  (17 votes)  (S)
33.  Flying Lotus - Cosmogramma  6,4  (7 votes)  (E)
34.  Four Tet - There is Love in You  6,3  (12 votes)  (E)
       The Roots - How I got Over  6,3  (6 votes)  (H)
36.  Shearwater - The Golden Archipelago  6,3  (13 votes)  (R)
37.  The National - High Violet  6,2  (15 votes)  (R)
38.  Adam Green - Minor Love  6,2  (12 votes)  (F)
39.  Jose James - Black Magic  6,2  (9 votes)  (S)
       Ellen Allien - Dust  6,2  (6 votes)  (E)
41.  French Cowboys - (Isn't my bedroom) A Masterpiece  6,1  (7 votes)  (R)
42.  Janelle Monae - TheArchAndroid  6,1  (11 votes)  (S)
43.  MGMT - Congratulations  6,1  (10 votes)  (R)
44.  High on Fires - Snakes for the Divine  6  (4 votes)  (HM)

(5)

45.  Cypress Hill - Rise Up  5,9  (8 votes)  (H)

46.  Massive Attack - Heligoland  5,9  (22 votes)  (E)
47.  Laura Veirs - July Flame  5,9  (9 votes)  (F)
48.  Broken Social Scene - Forgiveness Rock Record  5,8  (6 votes)  (R)
49.  The Besnard Lakes - Are the roaring Nights  5,8  (14 votes)  (R)
50.  Pantha du Prince - Black Noise  5,8  (8 votes)  (E)
51.  Spoon - Transference  5,8  (7 votes)  (R)
52.  The Dead Weather - Sea of Cowards  5,6  (14 votes)  (R)
53.  Sharon Jone & the Dap-Kings - I Learned the Hard Way  5,6  (9 votes)  (S)
54.  These New Puritans - Hidden  5,5  (10 votes)  (R)
       Pamela Hute - Turtles Tales from Overseas  5,5  (6 votes)  (R)
56.  Erykah Badu - New Amerykah Part II : Return of the Ankh   5,3  (11 votes)  (S)
57.  Sophie Hunger - 1983  5,3  (5 votes)  (R)
58.  Lali Puna - Our Inventions  5,3  (7 votes)  ()
59.  Caribou - Swim  5,3  (9 votes)  (E)
60.  LCD Soundsystem - This is Happening  5,3  (8 votes)  (E)
       Inspectah Deck - Manifesto  5,3  (2 votes)  (H)
62.  General Bye Bye - Girouette  5,2  (6 votes)  (R)
63.  Hey Hey My My - A Sudden Change of Mood  5  (6 votes)  (R)
       Efterklang - Magic Chairs  5  (7 votes)  (R)
       Deftones - Diamond Eyes  5  (11 votes)  (HM)

(4)

66.  Faustine Seilman - Whispers & Shouts  4,8  (6 votes)  (F)

67.  Lorn - Nothing Else  4,6  (7 votes)  (E)
68.  Groove Armada - Black Light  4,6  (4 votes)  (R)
69.  Gorillaz - Plastic Beach  4,5  (17 votes)  (E)
70.  Ringo Starr - Y Not  4,4  (5 votes)  (R)
71.  The Electric Pop Group - Seconds  4,4  (4 votes)  (R)
72.  Plan B - The Defamation of Strickland Banks  4,4  (7 votes)  (S)
73.  Fear Factory - Mechanize  4,3  (6 votes)  (HM)
74.  Tribeqa - Qolors  4,3  (8 votes)  (R)
75.  Hot Chip - One Life Stand  4,2  (7 votes)  (R)
76.  Vampire Weekend - Contra  4,2  (14 votes)  (R)
77.  The Courteeners - Falcon  4  (3 votes)  (R)
       Dark Tranquility - We are the Void  4  (3 votes)  (HM)

(3)

79.  Gotan Project - Tango 3.0  3,8  (7 votes)  (E)

80.  Laura Marling - I speak because I can  3,6  (4 votes)  (F)
81.  Jamie Lidell - Compass  3,3  (6 votes)  (S)
82.  Flobots - Survival Story  3,2  (3 votes)  (R)
83.  Lil'Wayne - Rebirth  3  (4 votes)  (H)

(2)

84.  Goldfrapp - Head First  2,3  (8 votes)  (E)


(1)

85.  Slash - Slash  1,6  (6 votes)  (HM)


 

 

(F) : Folk, folk-rock

(R) : Rock, pop

(E) : Electro

(H) : Hip-hop

(S) : Soul-funk

(M) : Musiques du monde

(JB) : Jazz, blues

(HM) : Hard, metal

 

Les blogs qui participent au classement

Systool    
Alternative Sound                      

Le Golb   
7and7is     
Classe ou Crasse 
Guic'the old 
Lyle        
Le Chant de la Sirène   
Le Bal des Vauriens   
Arbobo    
Jazz, Blues & co  
Libellus
Rxqueen    
Chroniknroll

Kill Me Sarah

Les Insectes sont nos Amis 
Strategikon
Labosonic
Pop-Hits   
Pyrox         
Circus Circus
Chtif
Aymeric 
Christian
115th dream    
Dr Franknfurter  
The man of Rennes steals our Hearts  
Mange Disque
Yosemitefolksinger   
PlanetGong  
Sfameyr
Blinkinglights     
Music-is-the-best
Derrière la fenêtre
Chez Vaness... 
Iloverocknroll    
Inactuelles
Bank's Art
La buZe   
Little Reviews   
Playlist Society   
Between the Lines of Age
Bruxelles-Bangkok-Brasilia 
De la lune on entend tout
The paths of art
Forsaken
I'll give her melodies
Hop Blog

Pop Revue Express

Popup Monsters

Popsongs

 

 

Vous désirez participer ? Les règles sont ici.

 

Si vous souhaitez proposer un album, c'est sur cette page.

 


Cette semaine, une spéciale Arbobo 
:

  

 

Mugstar - ...Sun, Broken... (ma note : 8,5)

 

Arandel - In D (8)

 

Acid Washed - Acid Washed (7)

 

Marina Gallardo - Some Monsters die and other returns (5,5)

 

US Girls - Go Grey (5) 

 

 

 

Pour prendre de l'avance sur les prochains disques, vous pouvez consulter mon classement des albums 2010, avec les albums en écoute intégrale pour la plupart.

Classements des blogueurs
2009
2008  2007

Partager cet article
Repost0
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 17:26

Prendre un thème classique et le réorchestrer, l'adapter, en livrer une version fantaisiste, c'est assez courant et facile, on ne compte plus les exemples.

Mais faire l'inverse - prendre un thème populaire et l'arranger dans le style d'un compositeur classique - est beaucoup plus compliqué. C'est ce qu'a fait le comédien, musicien et compositeur Dudley Moore dans la perle d'humour musical ci-dessous.

 

Il part du thème de cette très célèbre chanson populaire du début du XX° siècle, "Colonel Bogey March" ("Hello le Soleil brille") - un thème que j'ai toujours trouvé très irritant ceci dit - immortalisée dans le film Le Pont de la Rivière Kwaï, et le joue dans le style des sonates de Beethoven. Evidemment, mieux vaut connaître le jeu de piano et le style de Beethoven pour apprécier à sa juste valeur ce travail aussi drôle que subtil, mais même sans cela, on s'y retrouve... et comment résister à cette parodie de final beethovenien, avec ces "codas à rallonge", qui semblent ne jamais vouloir se terminer et où Beethoven n'hésite pas à rajouter de nouveaux éléments et à continuer à monter en intensité... Du grand art comique.

 

Si vous ne connaissez pas ce célèbre thème (qui, lui, n'est certainement pas du grand art) voir ici.

 

 

Dudley Moore / Beethoven :

 

 

Partager cet article
Repost0