Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Playlist 2020

Classements d'albums

28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 12:33

A quoi bon faire une radio que personne n'écoutera ? C'est ce que je me dis chaque année, ou plutôt "me disais" car, je ne sais trop pourquoi ni comment, ma radio de l'an dernier a un certain succès. Cela fait maintenant pas loin d'un an que je la vois sur la page d'accueil de deezer, dans le top 10 des playlists (et elle y est encore). Une bonne raison, donc, pour continuer à proposer ces "radios évolutives".

 

Bien entendu, le choix des titres est limité par ce qui est disponible sur deezer (on n'y trouve même pas la reprise du Garbageman des Cramps par The Bloody Tomahawks, qu'est-ce qu'ils foutent chez deezer ?) Vous serez peut-être aussi surpris d'y voir des morceaux tirés d'albums qui ne m'ont pas plu... mais le but n'est pas de promouvoir tel ou tel album, juste de mettre les morceaux que je trouve vraiment bons (et, parfois, il y en a sur de mauvais albums).

 

Vous pourrez accéder toute l'année à cette radio dans la colonne sur votre gauche, l'ouvrir dans une nouvelle fenêtre pour ne pas qu'elle coupe lorsque vous changez de page, ou passer directement sur deezer si vous désirez éviter la lecture aléatoire et voir plus facilement les derniers morceaux qui m'ont marqué.

 

La Radio 2011 sur deezer

 

 

Le player pour la lecture aléatoire :

 

Découvrez la playlist Radio 2011 avec Stranded Horse

 

 

 

Radio 2010   

Radio 2009
Radio 2008

Partager cet article
Repost0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 13:31

bloody-3_1299244097.jpgJe vous ai déjà parlé de mon pote, le Reverend Frost ? Pas depuis un bon moment. Il revient avec un nouveau projet, et c'est donc l'occasion de le remettre à l'honneur dans ces pages. Il ne revient pas seul, mais accompagné d'un chanteur / guitariste (même si, comme le Reverend, il est multi-instrumentiste) de Cleveland, répondant au doux nom de "Shouting Thomas Torment". Les deux se sont parfaitement trouvés, ils partagent le même univers fait de blues hargneux, punk, rockab', vieux films d'épouvante de séries B à Z, le tout bien arrosé, et bien secoué. L'autre bonne nouvelle, c'est que le Reverend (le barbu, sur la photo) commence - enfin - à proposer ses propres compos. Sur les 3 titres qu'ils ont déjà mis en ligne, l'un (Bursting Love) est une compo de Torment, l'autre (Whoopee) du Reverend, et le troisième (Garbageman) une reprise des Cramps.

 

Sur ces 3 titres, Torment chante et joue de la guitare, le Reverend chante - évidemment - aussi, et joue de tout le reste (de tous les instruments sur sa compo). Leurs deux voix s'accordent parfaitement, pour les distinguer, rien de bien compliqué : le Reverend est celui qui a la voix la plus grave, Torment un petit côté Bon Scott et des intonations très nickcaviennes (quoiqu'il y a aussi du Nick Cave dans la voix du Reverend...)

 

Leurs deux compos sont réussies et très prometteuses, mais, ce n'est pas leur manquer de respect que de le dire, la grande claque de ces 3 morceaux, c'est leur époustouflante reprise du Garbageman des Cramps. Comme à son habitude, le Reverend a su donner à une de ses reprises un nouveau souffle... et quel souffle ! Un hommage aux Cramps pour bien montrer d'où ils viennent... enfin, "hommage", faut le dire vite. La moindre des choses quand on reprend un titre d'un groupe qu'on admire, c'est de le faire moins bien que l'original - ce que la grande majorité des groupes font très bien. Mais là, l'original des Cramps, excellent au demeurant, semble un peu pâlichon à côté, limite souffreteux (en écoute ici). C'est mal, Thomas & Thomas, de renvoyer les Cramps au rang de groupe de petits blancs sages et raides. Surtout en prétendant leur rendre hommage. 

 

Ce n'est vraiment, mais alors vraiment pas mon genre de balancer dans mes articles des phrases définitives et autres jugements tranchés, mais montez le son, écoutez à fond ce Garbageman (et les deux titres qui suivent, bien entendu) et si vous ne trouvez pas ça jubilatoire, c'est que vous n'aimez pas le rock.

 

Thomas & Thomas, T and T... tout est dit :  

    

 

The Bloody Tomahawks sur Reverbnation


Partager cet article
Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 20:36

J’ai toujours détesté Facebook. Cette manière qu’ont les gens de s’exhiber en public, d’étaler des choses privées et totalement insignifiantes qui – normalement - devraient n’intéresser personne, me consterne. Sans doute à contre-courant de l’époque, je crois au « pour vivre heureux, vivons caché ».

Le net peut se voir de deux manières différentes. Un lieu d’exhibition où l’on se dévoile aux yeux de tous en imaginant que notre petite personne est suffisamment intéressante pour cela… l’ego-net, en quelque sorte. Et un espace d’expression, où chacun a la possibilité de communiquer et partager de manière anonyme. Un espace d’expression où ce qui compte, ce n’est pas « qui vous êtes », ce n’est pas votre nom, votre profession, vos diplômes, votre couleur de peau, votre apparence, vos relations ; mais seulement ce que vous exprimez. Et c’est à cet Internet que je tiens, c’est dans celui-là que je me reconnais. Opposé au fichage des individus par l’état comme par des entreprises privées, je ne comprendrais jamais comment des gens peuvent accepter de dévoiler publiquement sur Facebook tant de choses qui permettent de les identifier, les cerner... voire les manipuler.

 

Quel rapport avec Jean-François Copé ? J’y viens…

J’ai toujours détesté Facebook… mais je suis curieux. Je me suis donc inscrit sur Facebook, il y a pas loin de deux ans, uniquement pour voir les « fiches » des gens que je connais. Bien entendu, je m’y suis inscrit sous un faux nom – Red Righthand -, sans photos, et avec des réponses totalement imaginaires et fantaisistes (dans le questionnement sur les préférences cinématographiques, littéraires, musicales etc…) Puis je n’y retourne quasiment plus pendant un an. Il y a 6 mois, voyant que Facebook semblait devenir incontournable pour les blogueurs, je décide d’y mettre un peu plus en évidence mon blog. Rien de terrible, je mets juste une photo du blog, un lien… je laisse ça de côté une semaine, j’y reviens juste pour une toute petite chose : ajouter un ami. Je comptais refuser toute demande d’amis – même de « vrais » amis – et n’en avoir qu’un seul : Xavier Bertrand. Un rien m’amuse… j’aimais beaucoup l’idée : 

 

Red Righthand a 1 ami :

 

  

Malheureusement, impossible de le demander comme « ami » (comme quoi, il n’est pas si sympa que ça). Je me rabats donc sur mon 2° choix : 

 

Red Righthand a 1 ami

 

  

    

Là, c’était possible, je fais ma demande, je ne reviens que deux jours plus tard, et, surprise : mon profil Facebook a été désactivé. Tout ce que j’y avais mis (pas grand-chose, en fait), a été supprimé. La raison ?

 

Les comptes établis sous un faux nom ou un faux prétexte enfreignent notre Déclaration des droits et responsabilités.

 

 

Un profil valide pendant 1 an et demi, je fais une demande d’ami à Jean-François Copé (je savais que j’aurais mieux fait de demander à Balladur), et le voilà supprimé dans les deux jours. De là à imaginer que c’est Copé lui-même qui en est responsable, que je subis la censure de l’état, et qu’il me faille demander l’asile politique en Libye, il y a un pas que je ne franchirais pas… mais c’est tout de même curieux. Et qui leur dit que Red Rightand n’était pas mon vrai nom, après tout ? Mais bon, j’ai compris la leçon, je me suis réinscrit sous mon vrai nom… John Coltrane (pas la peine de perdre votre temps à m’y trouver, il n’y a aucune info personnelle sur mon profil). Et cette fois, pas de censure.

 

Pourquoi vous raconter tout ça ? Je ne connais rien à Facebook… mais si vous en savez plus et avez une idée de comment ils peuvent vérifier les profils et en supprimer – si ça se fait par « délation » - merci de m’éclairer sur la question. C’est l’occasion aussi de vous présenter le Facebook « Classement des Blogueurs » fait par Christophe… et d’avoir votre avis sur l’utilité – ou pas – de Facebook lorsque l’on a un blog. Parce que je n’arrive toujours pas à piger ce que ça peut vraiment apporter…   

Partager cet article
Repost0