Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Playlist 2020

Classements d'albums

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 22:03

Cela fait plusieurs articles que je parle de mon album… alors que je ne vous ai toujours pas fait écouter de morceaux représentatifs de ce qu’il contiendra (Diversion étant trop différent des autres pour être intégré). Le problème est qu’aucun de mes morceaux ne me convient suffisamment en l’état actuel pour vous le livrer, je dois encore travailler dessus, régler certains problèmes.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Au lieu d’en retravailler un pour qu’il soit présentable, j’en ai composé un nouveau pour l’occasion (débuté jeudi dernier, terminé aujourd’hui). Je ne suis pas sûr qu’il soit plus abouti, il reste certaines choses qui me gênent un peu, mais si je devais attendre d’être totalement satisfait d’un morceau pour vous le faire écouter, ça pourrait durer encore très longtemps (et il me faudrait 10 ans pour sortir un album). J’en arrive un peu au même point qu’avec mes autres compos, à force de bosser dessus et de l’écouter, je n’ai plus vraiment de distance critique, il faut que je le laisse reposer avant de le reprendre…  mais en attendant, advienne que pourra, je vous fais écouter cette première version :

 

It’s Coming

It's Coming by Wanderen

Partager cet article
Repost0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 11:41

Au fur et à mesure des années, le classement des albums "par genres" me paraît de moins en moins pertinent. Pas inutile, chacun a ses genres de prédilection, mais force est de constater que les goûts (et les artistes) sont de plus en plus éclectiques, il est fréquent de tomber sur des gens qui peuvent aimer aussi bien le rock que le rap, l'électro ou le jazz. Lorsqu'on cherche un bon album, c'est souvent moins dans tel ou tel genre qu'avec telle ou telle caractéristique... voilà pourquoi je me lance, en complément de mon classement de l'année, dans une sélection des albums qui me semblent les plus réussis dans chaque catégorie. Des catégories fonction d'émotions diverses (albums mélancoliques, paisibles, violents etc.) ou de qualités musicales (albums accessibles, aventureux, mélodiques etc.)  

 

Pour l'instant, je propose les 3 meilleurs dans chaque catégorie, et à chaque fois que je tomberai sur un album vraiment très bon dans le genre, je l'intègrerai. Les catégories sont un premier jet, ce sont les plus évidentes, mais je les modifierai peut-être, et j'en ajouterai de nouvelles (vous pouvez m'en proposer ici, comme vous pouvez me proposer des albums qui vous semblent parfaitement correspondre à ces diverses catégories).

 

Je laisse mes notes entre parenthèses. Si, dans la catégorie des albums les plus accessibles, elles sont dans l'ordre inverse, c'est que je préfère, par exemple, le Barna Howard au Hal, mais je trouve le Hal nettement plus "accessible"... 

 

Une sélection un peu dans le même ordre d'idées que les Mood Organ Playlists, un moyen de trouver facilement un album de qualité selon l'humeur du moment...  

 

Accessible :

 

Hal-The-time-the-hour.jpg

Hal - The Time The Hour (7,5)

 

Barna Howard - Barna Howard (8)

 

Lucas Santtana – O Deus Que Devasta Mas Também Cura (8)  

 

 

Aventureux :

 

the carapace - moments in time

The Carapace - Moments in Time (9)

 

Trent Reznor & Atticus Ross - The girl with the dragon tattoo OST (8,5)

 

Kayhan Kalhor & Ali Bahrami Fard - I will not stand alone (8,5) 

 

 

Calme, paisible :

 

The-Toure-Raichel-Collective---The-Tel-Aviv-Session.jpg

 

The Touré-Raichel Collective - The Tel Aviv Session (8,5)      

 

Barna Howard - Barna Howard (8) 

 

Mike Wexler - Dispossession (8,5)

  

  

Sombre :

 

trent-reznor-atticus-ross-the-girl-with-the-d.jpg

 

Trent Reznor & Atticus Ross - The girl with the dragon tattoo OST (8,5)

 

Disappears – Pre language (8)

 

Monolake - Ghosts (7,5)

 

 

Lumineux, joyeux : rien écouté de vraiment notable cette année dans le genre. A la limite le Hal, plutôt lumineux, mais il a tout de même une certaine mélancolie...

 

 

Entraînant, énergique :

 

quakers.jpg

 

Quakers - Quakers (8)

 

Neung Phak - 2 (7,5)  

 

DJ Format - Statement of Intent (8,5)

 

Dr. John - Locked Down (7,5)

 

 

Mélancolique :

 

Matt-Elliott-The-Broken-Man-copie-1.jpg

 

Matt Elliott - The Broken Man (8,5)

 

Mike Wexler - Dispossession (8,5)

 

Tindersticks - The Something Rain (7,5)

 

Barna Howard - Barna Howard (8)

 

 

Violent :

 

Black-Breath-Sentenced-to-life.jpg

 

Black Breath - Sentenced to Life (7)

 

Killer Mike - R.A.P. Music (7,5)  

 

Unsane - Wreck (7)

 

 

Mélodies :

 

Matt-Elliott-The-Broken-Man-copie-1.jpg

 

Matt Elliott - The Broken Man (8,5)

 

Hal - The Time The Hour (7,5)  

 

Lucas Santtana – O Deus Que Devasta Mas Também Cura (8)   

 

 

 

Dépaysant :

 

Kayhan-Kalhor-Ali-Barman-Fard-I-will-not-stand-alone.jpg

 

Kayhan Kalhor & Ali Bahrami Fard - I will not stand alone (8,5) 

 

Oneira - Tâle Yâd (8) 

 

Ebo Taylor – Appia kwa bridge (7,5)

 

 

 

Mon classement complet de l'année.

 

Le classement des blogueurs 2012  

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 21:06

fischer_dieskau.jpgAujourd’hui s’est éteint l’un des plus grands chanteurs du XX° siècle, Dietrich Fischer-Dieskau. La veille, c’était Donna Summer. La reine du disco et le roi Dieskau. Malheureusement, c’est de la première qu’on a le plus entendu parler. Rien d’étonnant, au fond, dans ce monde médiocre. Car les deux ne régnaient pas sur le même royaume : la première sur un des genres les plus bêtas de l’histoire, le second sur le chant dans ce qu'il a de plus élaboré, exigeant et poétique : le lied.   

 

Comme tous les très grands artistes, Dietrich Fischer-Dieskau (DFD pour les intimes) ne se contentait pas seulement d’être le meilleur dans son art. Il était aussi particulièrement érudit, musicologue (auteur notamment de l’excellent ouvrage Wagner et Nietsche, L’Initiateur et son Apostat), professeur, chef d’orchestre et peintre.

Il restera sans doute avant tout l’inoubliable interprète de lieder (on dit : un lied, des lieder, bande d’incultes gavés au rock binaire), qu'ils soient de Schumann, Mahler, Brahms, Wolf, et, surtout, ceux du maître du genre, Schubert. Mais il a bien sûr excellé dans tous les domaines du chant classique (opéra, messes, oratorio etc.)  

J’avais commencé à préparer une petite sélection de mes lieder favoris par DFD… mais je ne me fais guère d’illusion, la part d’amateurs de classique parmi mes lecteurs ne doit pas être très élevée, mieux vaut y aller en douceur, et n’en laisser qu’un en évidence. D’autant plus que le chant en allemand est plutôt segmentant. Rassurez-vous, je le comprends. Lorsque j’ai commencé à me passionner pour la musique de Wagner, il y a de cela une vingtaine d’années, pas d’internet, j’allais à la bibliothèque de la ville, j’empruntais tous ses opéras mais copiais sur K7 uniquement les ouvertures, préludes, passages instrumentaux et chœurs. Parce que le chant lyrique en allemand et en solo, je ne pouvais pas (en même temps, je crois que c’est moins le chant en allemand que le chant lyrique tout court… j’adore Debussy, excepté son opéra Pelléas et Mélisande, pourtant une de ses œuvres les plus renommées, mais le chant lyrique en français me rebute encore plus que ne me rebutait celui en allemand).  

Pour des générations comme les nôtres nourries aux chansons pop, il est toujours difficile de se familiariser avec le chant lyrique, avec ces voix puissantes d’avant l’ère du micro (et ces chanteurs qui savaient chanter juste, avant l’ère de l’auto-tune). Mais avec le temps et un peu de bonne volonté, on s’y fait, comme pour tout. Et je dois à DFD et Schubert d’être parvenu à franchir le cap. A force de lire que les lieder de Schubert étaient au panthéon de la musique romantique, j’y suis revenu, et j’ai fini par les apprécier à leur juste valeur, et à m’habituer ainsi au chant lyrique. Avec les interprétations de DFD, évidemment. Personne n’est tenu d’en faire autant, la barrière de la langue et du chant lyrique peuvent vous sembler infranchissables, mais vous ne savez pas ce que vous ratez… tout simplement des centaines de mélodies qui sont parmi les plus belles qui aient jamais été composées.

Je me souviens avoir été marqué, beaucoup plus jeune, par un critique rock affirmant que les Beatles étaient les plus grands compositeurs de mélodies depuis Schubert. C’est discutable, mais ce qui ne l’est pas, c’est que les Beatles comme Schubert, dans leurs genres respectifs, ont un sens de la mélodie exceptionnel.

Schubert est le génie du lied, son recueil de lieder Winterreise (Voyage d’Hiver) est le sommet du genre, Fischer-Dieskau le plus grand interprète de lieder (avec Murray Perahia au piano, c’est pas rien)… les voilà réunis ci-dessous dans un de mes lieder favoris, Erstarrung (Engourdissement), grand moment de musique romantique en hommage au roi Dieskau  :

Dietrich Fischer-Dieskau – Erstarrung (4° lied du Winterreise) : 

 

Le Winterreise par DFD et Gerald Moore en écoute intégrale sur musicme

Fischer-Dieskau sur Wikipedia 

 

Une chanson de la renaissance, une playlist d’une quarantaine de titres (et ce n'est que le début), du lied (et toujours pas de compte twitter ni facebook)… c’est pas avec ça que je vais faire exploser mon blog-rank… J’ai reçu il y a quelques jours un mail d’over-blog adressé aux blogueurs soi-disant influents, avec un questionnaire pour savoir quelles étaient nos recettes… je crains d’être un très mauvais exemple pour ceux qui souhaitent devenir « influents »… tout ce que je peux leur dire, c’est « ne faites pas ça chez vous ».

Partager cet article
Repost0