Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Playlist 2020

Classements d'albums

16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 20:01

Les meilleurs albums de 2009, classés d'après la moyenne des votes des blogs musicaux.





1. Anthony Joseph & The Spasm Band - Bird Head Son 8,4



2. Kill The Vultures - Ecce Beast 7,9

The Low Frequency In Stereo: Futuro par svennevenn

3. The Low Frequency in Stereo - Futuro 7,9




4. Dälek - Gutter Tactics 7,8



5. Dan Auerbach - Keep it Hid 7,7

6. Kieran Kane - Somewhere Beyond the Roses 7,7

7. Julie Doiron - I Can Wonder What You Did With Your Day 7,6

8. Elvis Perkins - In Dearland 7,6

9. Mulatu Astatke & The Heliocentrics - Inspiration Information 7,6

10. US3 - Stop. Think. Run 7,5

11. Elysian Fields - The Afterlife 7,4

12. DJ Signify - Of Cities 7,4

13. Marissa Nadler - Little Hells 7,3

14.
Jay-Jay Johanson - Self-Portrait 7,3

15. Sparklehorse/Danger Mouse - Dark Night of the Soul 7,2

16. The Delano Orchestra - Will Anyone Else Leave Me  7, 2

17. NLF3 - Ride on a Brand New Time 7,2

18. Emeralds - What happened 7,2

19. Apse - Eras  7,1

20. The Horrors - Primary Colours 7,1

21. Zu - Carboniferous 7,1
 

22. Loney, Dear - Dear John 7,1 

23. Ramblin' Jack Elliott - A Stranger Here 7,1

24. M. Ward - Hold Time 7,1

25. Grizzly Bear - Veckatimest 7

26. DM Stith - Heavy Ghost 7

27. Telefon Tel Aviv - Immolate Yourself  7

28. Noisettes - Wild Young Hearts 7

29. Lee Fields & The Expressions - My World 7

30. Great Lake Swimmers - Lost Channels 7

31. Mos Def - The Ecstatic 7


(6)

32. Vetiver - Tight Knit 6,9
33. Lhasa de Sela - Lhasa 6,9
34. Pete Doherty - Grace Wasteland 6,8
35. The Felice Brothers - Yonder is the Clock 6,8
36. Sonic Youth - The Eternal 6,7
37. Eminem - Relapse 6,7
38. Black Dice - Repo 6,7
39. Prefuse 73- Everything She Touched Turned Ampexian 6,7
40. Clem Snide - Hungry Bird 6,7
41. General Elektriks - Good City for Dreamers 6,7
42. The Phantom Band - Checkmate savage 6,6
43. The Pains of Being Pure at Heart - The Pains of Being Pure at Heart 6,6
44. PJ Harvey, John Parish - A Woman a Man Walked By 6,6
45. The Decemberists - The Hazard of Love 6,5
46. John Frusciante - The Empyrean 6,5
47. Royksopp - Junior 6,5
48. Graham Coxon - The Spinning Top 6,4
49. Black Lips - 200 Million Thousand 6,4
50. Antony & the Johnsons - The Crying Light 6,3
51. Franz Ferdinand - Tonight 6,2
52. ...And You Will Know Us by the Trail of Dead - The Century of Self  6,2
53. Peter Von Poehl - May Day 6,2
54. Alela Diane - To Be Still 6,1
55. The Color of Violence - Youthanize 6,1
56. Telepathe - Dance Mother 6
57. Terry Callier - Hidden Conversations 6

(5)

58. Andrew Bird - Noble Beast 5,9
59. Animal Collective - Merryweather Post Pavilion 5,9
60. Bat For Lashes - Two Suns 5,9
61. Archive - Controlling Crowds 5,8
62. Birdy Nam Nam - Manual for Successful Rioting 5,7
63. Mastodon - Crack the Skye 5,7
64. Camera Obscura - My Maudlin Career 5,7
65. The Gossip - Music for men 5,4
66. Morrissey - Years of Refusal 5,3
67. Chat - Folie Douce 5,1
68. Ghinzu - Mirror Mirror 5,1
69. Stuck In The Sound - Shoegazing Kids 5,1 

(4)
 
70. Depeche Mode - Sounds of The Universe 4,9
71. Chris Isaak - Mr. Lucky 4,9
72. Yeah Yeah Yeahs - It's Blitz ! 4,4
73. Peter Björn & John - Living Thing 4

(3)

74. The Prodigy - Invaders must die 3,8
75. Lily Allen - It's not me it's you 3,6
76. The Puppini Sisters - The Rise and fall of Ruby Woo 3,5
77. Bruce Springsteen - Working on a Dream 3,2
78. The View - Which Bitch ? 3

(2)

79. Placebo - Battle for the Sun 2,1

(1)

80. U2 - No Line On The Horizon 1,8


Les albums les plus écoutés :

1. Animal Collective - Merryweather Post Pavilion  23
2. Sparklehorse/Danger Mouse - Dark Night of the Soul 18
3. Franz Ferdinand - Tonight 17
4. Dälek - Gutter Tactics 16   
    PJ Harvey, John Parish - A Woman a Man Walked By  16
    Dan Auerbach - Keep it Hid 16
7. Elvis Perkins - In Dearland 15    
    Bat For Lashes - Two Suns 15
    The Horrors - Primary Colours 15
10. Pete Doherty - Grace Wasteland 14  
     The Phantom Band - Checkmate savage 14
     ...And You Will Know Us by the Trail of Dead - The Century of Self 14
13. Andrew Bird - Noble Beast 13
      Byrdy Nam Nam - Manual for Successful Rioting  13
      The Decemberists - The Hazard of Love 13
16. Anthony Joseph & The Spasm Band - Bird Head Son 12

Les blogs qui participent au classement (si je vous ai oublié, signalez-le moi):

Systool  
Alternative Sound 
Le Golb     
7and7is           
Classe ou Crasse 
Guic'the old 
Lyle      
Le Chant de la Sirène   
Le Bal des Vauriens 
Arbobo     
Jazz, Blues & co    
Libellus
Rxqueen
Chroniknroll
Kamunke
Kill Me Sarah

Soundtrack of my Life  
Là où dort le chat noir...
Strategikon
Labosonic
Pop-Hits     
Pyrox
Circus Circus
Tweek
Chtif
Zicdelanmil
Aymeric 
Christian
115th dream
Dr Franknfurter     
The man of Rennes steals our Hearts  
Mange Disque
Yosemitefolksinger
PlanetGong
Sfameyr
Blinkinglights       
Music-is-the-best
Derrière la fenêtre
Chez Vaness...
Iloverocknroll
Inactuelles
Bank's Art
La buZe
Little Reviews
Playlist Society

Et bien entendu les habitués (Crafty, Anne, Olive...)

Les retardataires et les nouveaux peuvent noter tous les albums déjà classés, mais prière de mettre vos notes dans le dernier article du classement (donc celui-ci), pour faciliter mes comptes.
Pour voter, vous devez soit tenir un blog/site musical (et avoir un minimum d'exigence : fans de Céline Dion, Tokio Hotel, Calogero, passez votre chemin, de toute façon, vos albums favoris ne sont pas répertoriés), soit être un habitué du blog, dont j'ai souvent lu les commentaires et que je peux "identifier".
 



A noter cette semaine :


A Place to Bury Strangers - Exploding Head (8,5) (je le découvre à peine, et je pourrais monter jusqu'à 9...)

The Dead Weather - Horehound (lst) (8)

Jarvis Cocker - Further Complications (7) (suffisait de demander, Guic')

Marilyn Manson - The High End of Low (6,5)

Iggy Pop - Préliminaires (4,5) (Déjà que Les Feuilles Mortes, ça me gonfle chez les plus grands jazzmen, alors chez Iggy Pop...)



Les albums de 2009

Classement des blogueurs 2008 2007

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 17:45
4 albums récents, tous à écouter en intégralité sur musicme (et deezer), suffit de cliquer sur leur nom :


nullThe Cave Singers - Welcome Joy
09/09  Matador

Un bon album de folk-rock moderne, qui fait parfois penser à Devandra Banhart (pour la voix, surtout)... mais avec aussi une nette impression de déjà entendu. Rien de réellement saisissant ni particulièrement original, donc, mais du travail bien fait, et un album assez plaisant. 



Dizzee Rascal - Tongue'n'Cheek

10/09  Universal

Après bon nombre de grands albums, on avait de quoi attendre beaucoup de ce nouveau Dizzee Rascal, incontestablement un des rappeurs les plus intéressants de cette décennie.
Pourtant
, sans être foncièrement mauvais, Tongue'n'Cheek est assez décevant, et ce malgré quelques bons morceaux. La faute, surtout, à des instrus dance/FM indignes de lui, qui gâchent l'écoute (non, il n'y a pas de contrepèterie). Un virage électro-dance qui rend malheureusement ses rythmiques plus binaires et carrées qu'à l'habitude... Reste à espérer qu'il saura rectifier le tir sur le prochain.


Slayer -
World Painted Blood 
10/09  American

De Slayer, on n'attend plus grand chose... et ça tombe bien, il ne nous donne pas grand chose à rogner non plus. World Painted Blood, c'est un peu comme s'ils avaient voulu revenir aux "fondamentaux" (qu'ils n'ont jamais totalement quitté, ceci dit, ce n'est pas le genre de groupe qui cherche la nouveauté à tout prix), et particulièrement à leur chef-d'oeuvre Reign In Blood... La plupart des groupes de rock et de hard qui vieillissent perdent en violence, rage, intensité mais, dans le meilleur des cas, parviennent à combler cela par plus de maîtrise, de complexité, d'expérimentations (enfin, en général, ils tombent plutôt dans une pseudo-complexité prétentieuse et vaine)... pas le cas de Slayer, qui arrive certes à garder une bonne dose de rage et d'intensité, mais n'ont plus vraiment d'inspiration. On est face à un sous-Reign In Blood, plein de riffs entendus mille fois auparavant chez Slayer (idem pour le chant).... et qui ne suscitent donc plus du tout la même fascination.
Heureusement qu'il reste Metallica et Megadeth (je plaisante, je plaisante). 



nullThe Flaming Lips - Embryonic
10/ 09 Warner

Des Flaming Lips, je n'attendais... rien. Un groupe que j'ai toujours trouvé très surestimé, leur pseudo chef-d'oeuvre Yoshimi Battles the Pink Robots m'a laissé de marbre... j'étais donc parti pour écouter rapidement leur dernier album et l'oublier aussi tôt. Mais, surprise, j'ai été captivé par leur dernier, plus cohérent et dense que leurs précédents, même s'il se délite un peu en son milieu où les Flaming Lips retombent dans leur travers - destructuration et foutoir plus fatigants que passionnants - mais on leur pardonne pour cette fois, l'album est truffé d'excellents morceaux, originaux, efficaces et inspirés... Un des albums de l'année, sans aucun doute...  
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 19:36

 

 

 

 


Things we said today n'est sûrement pas la chanson la plus étonnante, novatrice, saisissante des Beatles... elle semble presque anecdotique à côté des géniales A day in the Life, I'm the Walrus, I want You, Happiness Is a warm Gun et autres Tomorrow never knows. Pourtant, même les chansons de "second plan" des Beatles sont de meilleure qualité que les plus réussies de 99% des artistes pop qui les ont suivis.

Pour l'auditeur distrait, Things we said today n'est qu'une agréable chanson pop. Mais lorsque l'on s'y plonge, elle est bien plus que ça : un véritable modèle de cohérence, de finesse, de sensibilité et de musicalité. La preuve que l'on peut faire des chansons touchantes, émouvantes, agréables, sans tomber dans le racolage et le vulgaire déballage de tripes. C'est ça, en fait, la vraie bonne musique pop; une musique plaisante, accessible, légère, mais sans maniérisme. Si cette chanson a quelque chose à nous apprendre, c'est qu'il n'est pas nécessaire de tomber dans la guimauve et le pathos pour susciter l'émotion.

D'un premier abord, c'est une ballade plutôt mélancolique, en mineur... cependant, dès le départ, c'est une autre piste qui est proposée à l'auditeur : un accord gratté à la guitare de façon sèche et rapide introduit le morceau, et revient à plusieurs reprises par la suite. Une manière tout à fait inhabituelle de débuter une ballade mélancolique ; on attend de doux arpèges, et l'on se retrouve face à cet accord nerveux. De plus, pour une ballade, le tempo est particulièrement rapide. La musique "avance", constamment...  
 
Une fois n'est pas coutume, je vais m'attacher aux paroles pour l'expliquer. Non pas que le texte soit exceptionnel - ça reste une chanson pop - mais la cohérence texte-musique est assez remarquable. De quoi est-il question ? D'un homme qui imagine comment il se rappellera avec nostalgie des paroles que lui et sa bien-aimée se sont dites aujourd'hui. Ce n'est pas une mélancolie "traditionnelle", où le regard est tourné vers le passé... mais une sensation plus originale et subtile, où l'on se projette dans l'avenir pour y regarder le présent avec nostalgie... de la "nostalgie anticipée" en quelque sorte. Le narrateur n'est pas un nostalgique "mou", plombé par son passé, mais un nostalgique "vif", qui n'a pas de temps à perdre et anticipe déjà l'avenir. Et tout cela est traduit à la perfection par la musique : tonalité mineure et balancement assez doux de la mélodie du couplet (qui n'est pas sans évoquer celui d'une berceuse) pour la nostalgie ; accord d'introduction nerveux, rythme rapide, et musique qui avance d'un pas décidé parce que le regard est déjà tourné vers le futur.

Passé, présent et futur se rejoignent, dans un cycle ou le présent devient passé et le futur présent. La chanson a d'ailleurs un côté très cyclique, elle tourne sur elle-même comme le regard se tourne du futur au présent. La transition entre le refrain et le couplet est très habile, naturelle, participe d'un même mouvement, c'est la même phrase qui termine le refrain et commence le couplet, et il sont liés par le même mot.  

Refrain                                      Couplet
Love is here to stay and that's e-nough to make you mine, girl

La chanson a a beau parler de "nostalgie anticipée", ça n'en reste pas moins de la nostalgie, il y a donc cette répétition cyclique avec passages du présent au passé (ou du futur au présent, dans ce cas, si vous avez suivi).
Pourtant, le début du refrain tranche avec le couplet, il est plus "rock", et passe à l'homonyme majeur (la mineur, la majeur), sur Me i'm just the lucky kind. Celui qui ne connaît pas l'harmonie pourrait trouver normal de passer de la mineur à la majeur, mais le passage à l'homonyme majeur n'est en fait pas si "naturel" (ce ne sont pas des tonalités voisines contrairement à ce que laissent penser leurs noms)... et les Beatles savaient le faire admirablement (Schubert aussi, d'ailleurs, mais ce n'est pas la question). 

Autre subtilité, le petit chromatisme descendant, au chant, sur When I'm lonely. Un chromatisme, c'est une suite de notes séparées chacune par un demi-ton (et il y en a donc forcément au moins une étrangère à la gamme). Bien entendu, ce ne sont pas les Beatles qui ont inventé le chromatisme. On retrouve souvent des chromatismes descendants chez Bach, par exemple, pour figurer "la souffrance humaine", la "détresse de l'homme sans Dieu"... pas d'ambitions métaphysiques dans cette chanson pop, mais au moment où il est question de solitude, ce léger chromatisme descendant "jazzy" est bien trouvé, d'autant plus que lui fait écho When I'm dreaming, plus tard, sur la même mélodie. La solitude et le rêve... deux moments où l'on est en-dehors du monde, comme la note étrangère du chromatisme est en-dehors de la tonalité d'une musique...

Au-delà de ces quelques explications, si j'ai tenu à parler de ce morceau, c'est vraiment parce qu'il a fait partie des quelques premières chansons des Beatles qui m'ont fait comprendre les bienfaits de la simplicité en musique. Car être simple, ce n'est pas être simpliste, ce n'est pas gratter 3 accords au hasard en chantant n'importe quelle connerie dessus... car faire une vraie bonne chanson pop, évidente (du moins en apparence), et simple, ce n'est au fond pas si simple. Sauf pour les Beatles.

Songs of the Beatles   



         

 

 

Partager cet article
Repost0