Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 16:20

Le rap a beau exister depuis une trentaine d'années, il reste toujours pas mal de gens pour penser que "le rap, c'est facile, suffit juste de parler sur des samples". C'est à eux que je dédie ce Worldwide Choppers de Tech N9ne (et donc pas à mes lecteurs habituels qui, je l'espère, ne tomberaient pas un tel cliché), une rencontre au sommet entre quelques-uns des plus grands virtuoses du rap. Tech N9ne, bien sûr, et, par ordre d'apparition : Ceza, Tech N9ne, JL, USO, Yelawolf, Twista, Busta Rhymes, D-Loc et Twisted Insane. Mention spéciale à Busta Rhymes ; ils sont tous impressionnants, mais lui est encore un cran au-dessus, sa partie (de 3'50 à 4'40) mérite de rentrer au panthéon de l'art du flow (et pas uniquement pour une question de vitesse d'exécution).      

 

Dommage tout de même que le refrain soit un peu lourd (il pourrait faire penser à du Metallica période Black Album ou du System of a Down), et gâche un peu ce morceau de bravoure : 

 

 

 

Je vous vois venir avec vos gros sabots : "pourquoi fais-tu l'apologie de la virtuosité dans le rap, alors que tu tapes régulièrement sur celle du prog et du metal ? Deux poids deux mesures ?"

Absolument pas. La virtuosité n'est pas une tare en soi, tout dépend de ce pourquoi on l'utilise. Le gros problème de bon nombre de groupes prog et metal qui se vautrent dans la virtuosité, c'est qu'ils laissent la désagréable impression de "premiers de la classe". Du genre "j'ai bien appris mes gammes et mes exercices de tapping et sweeping, je vais vous les jouer à 200 à l'heure pour le prouver". Aucune espèce d'intérêt. Qu'on leur donne des prix dans des concours, pourquoi pas, mais de là à les laisser enregistrer des albums... 

 

Dans la musique classique, art majeur qui revendique richesse et complexité, la virtuosité est assez naturelle. Mais elle est toujours un moyen, jamais une fin, elle doit uniquement servir l'oeuvre et non l'inverse. L'étalage de virtuosité pour en mettre plein la vue n'est pas mieux considéré dans le classique que le prog ne l'a été dans le rock.

La virtuosité jazz a une double légitimité, d'abord celle du rapport à l'Afrique et à la transe, ensuite celle de la révolution be-bop, cette volonté de ne plus "charmer" le grand public comme le faisaient les grands orchestres swing des années 30, mais de privilégier l'expression individuelle. Un cri de révolte, une manière de défouler ses frustrations (celles des noirs américains), même s'il est vrai que le jazz tombe aussi parfois dans la démonstration.

 

Voilà pourquoi Hendrix est un des rares virtuoses de la guitare rock qui a su convaincre au-delà de petits cercles de techniciens. La virtuosité d'Hendrix n'a rien d'un travail de "premier de la classe", bien au contraire, c'est, un peu comme l'a été le jazz, l'expression débridée d'une aspiration à la liberté et à la transcendance.

 

Autre élément à prendre en considération : le groove. Qui permet à la virtuosité jazz comme à celle d'Hendrix de ne pas donner l'impression mécanique de suites de gammes un peu scolaires. 

 

Mais revenons-en à ce Worldwide Choppers... la virtuosité fonctionne ici (comme c'est en général le cas dans le rap) parce qu'elle est dans cette même tradition musicale noire de recherche d'intensité et ce besoin, pour des individus issus de minorités de s'exprimer d'une manière "frappante". Il n'est pas question que de vitesse, la qualité des rappeurs qui se succèdent sur ce morceau ne se limite pas au débit rapide (voire ultra-rapide), mais au travail du "flow", du placement rythmique, particulièrement efficace ici.

 

Sorti il y a peu, le dernier album de Tech N9ne, All 6's and 7's, est à l'image de son morceau de bravoure, Worldwide Choppers... efficace et brillant dans la plupart des couplets, mais malheureusement parfois plombé par des refrains un peu lourds, ou quelque peu racoleurs... le syndrome Eminem, en quelque sorte.

 

L'album en écoute sur Grooveshark.

 

Si vous ne connaissez pas Busta Rhymes, je vous conseille, dans un registre plus léger, sur une prod typique de Dr. Dre, cet autre grand moment de virtuosité rap, le single Break ya Neck.  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Titoine 21/09/2011 09:53



(Re) Bonjour,


je profite de l'article pour poser une question qui me turlupine depuis qq tps :


connaissez vous des groupes de hip hop actuel (2010, 2011) dont l'album est écoutable du début à la fin sans lassitude.


Je  m'explique. J'ai tendance à ne trouver que des titres tres bons mais rarement d'album. Les rares blogs que je consulte sur le sujet (et qui ne concidère pas souhaitable de faire des
éloges à Sexion d'assault) ne publient pratiquement que des billets sur tel ou tel featuring, tel ou tel clip...


Les rares qui font exception - à ma connaissance - seront La Canaille (mais ce qui les rend bon, rend aussi l'album dur à encaisser du début à la fin), Roce, le Legendary Weapon du Wu Tang,
Appolo Brown (que des vieux de la vieille quand meme) ou l'abstract de Degiheugi


Est ce moi qui suis tanche ? Est ce une reel tendance du "produit" hip hop ?


Merci de me rassurer un peu,


Titoine


 



GT 13/08/2011 13:49



THOM : Oui, et je l'ai trouvé plutôt sympathique... en tout cas, c'est encourageant après le très décevant Recovery... même
s'il y a encore un titre vraiment pourri dans le lot, peut-être même le pire d'Eminem. Normal, c'est le titre avec Bruno Mars, dont l'album solo sorti cette année est un des plus mauvais albums
que j'ai pu entendre ces dernières années... Faudrait vraiment qu'Eminem en finisse avec les guests à la con...



Thom 13/08/2011 11:40



Si si... et puis je ne m'étonne pas que ceux qui apprécient ce morceau sont aussi ceux qui, dans le lot, aiment le plus Eminem/Dre (donc nous deux...)


 


Absolument. D'ailleurs, t'as écouté le Bad Meets Evil ?



GT 13/08/2011 01:04



DR. F : Du vocoder, il y en a malheureusement sur un des morceaux de l'album... et c'est le pire du lot, forcément. Au lieu de
faire des lois contre le téléchargement de musique, ils feraient mieux de faire des lois pour l'interdiction du vocoder, c'est bien ça, la pire chose qui soit arrivée à la musique
ces 10 dernières années ! 


Concernant Busta, on parle quand même d'un type qui a réussi à garder sa crédibilité en samplant la musique de K2000, respect! :-D


Tu l'as dit^^


 


LOU : merci à toi !


 


ARBOBO : en termes de flow la virtuosité n'est pas quqe dans la rapidité, n'est-il pas ^^


Bien sûr, et c'est ce que je dis dans l'article...


 


il est un peu lassant le gars, étonnant mais lassant, quoique pour l'étonnement, je suis sûr à 99% que le tempo,est accéléré par ordinateur.


 


Lequel ? Tech N9ne ou Busta Rhymes ? De toute façon, ils ont déjà fait tous 2 leurs preuves en live...


 


THOM : Ce n'est pas forcément un grand soutien moral ^^


Si si... et puis je ne m'étonne pas que ceux qui apprécient ce morceau sont aussi ceux qui, dans le lot, aiment le plus Eminem/Dre (donc nous deux...)


 


DIANE : C'est... spécial... mais c'est marrant^^


 


TITOINE : Il y a peut-être un malentendu, parce que je n'ai pas du tout prétendu "faire aimer le rap" avec ce morceau, mais juste
montrer un exemple de technique et de virtuosité qui montre bien à quel point le rap peut être technique et virtuose. C'est tout.


Quant à savoir ce qui est pertinent ou pas pour faire aimer le rap à un rockeur obtus, il n'y a pas de "morceau miracle", tout dépend de ce qu'il aime à la base dans le rock. Mais un
rockeur fan de QOTSA et SOAD a sans doute plus de chances de s'ouvrir au rap grâce à ce Worldwide Choppers qu'avec Busdriver...


Sinon d'accord avec NYKO et toi sur Alamaailman Vasarat... une bonne découverte, grâce à toi...


 



nyko 12/08/2011 11:55



ca fait plaisir qu'on cite Alamaailman Vasarat ici (en plus dans un article qui parle de Tech N9ne et Busta, bravo, belle pirouette)


Je ne pourrai pas y être, mais ils seront en concert au Glazart à Paris avec les excellents Chrome Hoof le 19 septembre prochain. Pour ceux qui ne connaissent pas :


http://alternativesound.musicblog.fr/1364522/Alamaailman-Vasarat-huuro-kolkko/



Titoine 12/08/2011 11:45



Salut,


ouaip, de la technique certe mais je concorde sur le fait que si l'on aime pas le hip hop, c'est pas ca qui fera changeait d'avis... Un busdriver fera largement plus hocher de la tete, un coka
nostra aura plus d'energie, un hippocampe fou de la secte phonetik nous fera marrer 15 fois, un look dagger nous laissera songeur, un caparezza italien reussira meme a nous impressionner quand il
fait pas sa pute...


Bref, je compte sur tes talents de musicologue, qui jusqu'ici m'ont tjrs interressés, pour m'aider à convertir mes rockeurs d'amis avec des arguments plus pertinent.


Ps : j'en profite pour revanter les merites de alamaailman vasarat dont je te parlais dans l'article sur les musiques "du nord" et te remercie encore pour ton blog



diane cairn 12/08/2011 10:37



essaye le rap thai genre thaitanium


http://www.youtube.com/watch?v=YKoOjd5ScJg



Thom 12/08/2011 10:07



Arrêtez les mecs, le Giti-bashing c'est complètement ringard.


 


Moi j'aime bien ce morceau. Faut dire aussi que j'aime bien Metallica. Et plein d'autres trucs. Ce n'est pas forcément un grand soutien moral ^^



arbobo 11/08/2011 22:20



en termes de flow la virtuosité n'est pas quqe dans la rapidité, n'est-il pas ^^


comme pour un instrumentiste.
il est un peu lassant le gars, étonnant mais lassant, quoique pour l'étonnement, je suis sûr à 99% que le tempo,est accéléré par ordinateur.


ou alors trouve moi un live filmé qui prouve le contraire. et quand bien même...


le raggamuffin fait des concours de vitesse depuis 40 ans, il a rien de si spécial que le mec



lou 11/08/2011 10:45



 


Tout à fait en accord avec ton paragraphe sur Hendrix. Et merci de cet article de fond qui ne ne te rapportera pas 300 commentaires, puisqu'il n'est pas question de femmes battues.


Ce sont ces articles que nous aimons.


Le rap n'est pas trop de mon goût, mais tes exemples se tiennent, proches de la musique classique que tu aimes et tu aurais pu dire proches de la musique africaine.


Merci, GT.


 



dr frankNfurter 11/08/2011 10:04



1/ Je confirme le refrain est une pure horreur, un truc qui dégouline...


2/... au même titre que la prod de ce bousin, tout ce que je n'aime pas dans le rap des dix dernières années, trop synthétique, enfin on a du bol, le morceau aurait pu être pollué par du vocoder!


Concernant Busta, on parle quand même d'un type qui a réussi à garder sa crédibilité en samplant la musique de K2000, respect! :-D



G.T. 11/08/2011 03:29



NYKO : Bon, on ne sera pour une fois pas d'accord^^ En même temps, c'est normal, puisqu'on a le même genre de désaccord sur
Eminem... dont je trouve toujours les couplets assez brillants (moins ceux du dernier album, tout de même). Mais sur les refrains, on se rejoint (bien que je trouve que Metallica ait fait
pire^^).


 


Busdriver... certes, il marie très bien groove / technique / musicalité... mais je pense que de se rendre compte de sa technique, pour une oreille non avertie, est moins évident qu'ici. En tout
cas, j'avais oublié ce morceau (le premier) sur la badinerie de Bach... vraiment bluffant.


 


Je peux comprendre qu'on n'aime pas ce Worldwide Choppers, et même qu'on ne soit pas emballé par les couplets des différents MC's... sauf Busta Rhymes ! C'est tout de même
hallucinant et jubilatoire ce qu'il fait ici, non ?


Sinon, d'accord sur Break ya Neck, qui n'est sûrement pas ce qu'il a fait de mieux, ni ce que je préfère de lui... mais je l'ai pris tout simplement parce que sa virtuosité est ici encore plus
frappante qu'à l'accoutumée. Je préfère aussi Gimme some More (faut dire que je ne résiste pas à ce thème de la BO de Psychose), mais Break ya Neck reste le plus spectaculaire au
niveau du flow...



nyko 11/08/2011 02:17



salut G.T.


tu sais que j'adore le hip hop mais si le but de ton article était de de faire aimer cette musique aux récalcitrants, je pense que c'est raté. Les mc's ont beau avoir une technique incroyable, ce
morceau est terriblement laid. Bien sur, comme tu le soulignes à cause du refrain (et je n'ai beau pas aimer le "black album", le refrain est bien plus atroce ici que les pires moments des la
bande à Lars Ulrich), mais les couplets, malgrés la virtuosité des mc's, sonnent terriblement vulgaires, un peu comme le Eminem de ces dernières années. 


Si tu voulais un exemple de mc doté d'une technique incroyable, avec un groove de folie et une certaine musicalité, tu aurais du mettre du Busdriver période "temporary forever"


http://youtu.be/HpP-8tJ-9Js


http://youtu.be/xvMZTMpipGA


 


Concernant Busta Rhymes, "break ya neck", n'est quand même pas ce qu'il a fairt de mieux. L'album "genesis", c'était un peu le début de la fin pour Busta, non ? Je propose plutot ces morceaux :


http://youtu.be/eHHT7dTmw8U


http://youtu.be/YmHziduwBgI


http://youtu.be/AiVpSSkwPU4