Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 23:19

Sharon_Jones.jpgJe tarde un peu à lancer ma playlist 2014, rares sont les chansons qui m’ont marqué en ce début d’année… mais il y en a au moins une qui me semble assez imparable, Retreat! de Sharon Jones.

 

A 57 ans, avec une telle voix et un tel son, on pourrait imaginer que Sharon Jones roule sa bosse dans le milieu de la soul depuis de nombreuses décennies, mais elle n’a sorti son premier album qu’en 2002, elle qui travaillait auparavant comme surveillante pénitentiaire et convoyeuse de fonds. On ne s’étonnera donc pas que la soul énergique qu’elle pratique soit assez éloignée de l’actuel r’n’b sucré pour fillettes. L’originalité de Retreat! tient d’ailleurs avant tout dans son riff, un riff de basse assez « sombre et guerrier », pas très courant dans la soul et le funk (avec cette fameuse sixte mineure à laquelle j’ai beaucoup de mal à résister). Tout le reste du morceau (chant, instrumentation) est typique de la bonne vieille soul des 60’s-70’s, c’est vraiment le riff qui lui donne sa singularité.

Sharon Jones & the Dap-Kings – Retreat!

 


 

 

Petit aparté pour les musiciens - puisque j’ai parlé de la sixte - le riff de basse est intéressant ; non pas qu’il soit particulièrement virtuose, mais parce que la difficulté réside dans le fait de placer les notes aux bons endroits. Si vous voulez l’essayer, on part du Sol, puis montée chromatique (sol-la b – la – si b), en glissant, on passe au mi b (la sixte du sol), c’est la première partie de la phrase, la « question » (ou antécédent, cf. mon article sur la symétrie mélodique), on est monté du sol au mi b (la sixte mineure), on va ensuite redescendre, c’est la « réponse » (ou conséquent), avec un saut de quarte si b – mi b qu’on descend ensuite d’un demi-ton, la – ré, et on termine sur la fondamentale le sol. Une boucle bien bouclée, puisqu’elle se termine par l’habituel passage de la quinte (ré) à la fondamentale (sol). Bien entendu, il y a plusieurs broderies au fil du morceau, quelques autres notes de basse s’intercalent, mais vous avez là le riff « de base ».

Sol – sol – la b – la – si b – mi b

Si b – mi b – la – ré - sol  

 

L’album de Sharon Jones « Give the people what they want », n’est peut-être pas son meilleur, mais il est un des meilleurs LP de ce début d’année... & écouter sur grooveshark :

Sharon Jones & The Dap-Kings - Give the people what they want

Sur spotify : 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GT 09/03/2014 20:36


LABUZE : Je suis assez d'acord, même s'il y a un ou deux autres très bons morceaux par la suite... Retreat! place
la barre un peu trop haut d'entrée, plusieurs titres, sans êtres mauvais ni médiocres, souffrent un peu la comparaison après... 

La bUze 07/03/2014 17:45

très bon ce Retreat, tout comme le Stranger to My happiness qui suit, dommage que le reste soit pas du même accabit

GT 06/03/2014 21:30


FRANK Z. : Un "riff menaçant", en effet... c'est une bonne manière de le présenter ! 

Franck Z. 06/03/2014 13:15

Merci pour la découverte. Effectivement, c'est le riff de basse menaçant qui fait toute la différence par rapport à une réinterprétation standard de l'héritage soul sixties.