Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Playlist 2020

Classements d'albums

7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 12:32
Linkous.jpgGrain Augury résonne bizarrement aujourd'hui... cette chanson tirée de Dark Night of The Souls, l'album de Sparklehorse et Danger Mouse (un des meilleurs de l'année précédente), réunissait Vic Chesnutt, qui s'est suicidé le 25 décembre 2009, et Mark Linkous (Sparklehorse, c'est lui), qui vient de se suicider à son tour (Yosemite m' a appris la nouvelle, je ne sais pas si je dois l'en remercier)... Pour les détails sordides, voir wikipedia : Sa mort par suicide a été annoncée le 6 mars 2010. Son âge n'était pas publiquement connu, mais il avait 47 ans environ. Il s'est tiré une balle dans la tête, qui lui a ravagé la moitié du cerveau, ce qui a engendré sa mort dans l'ambulance.

Pour en savoir plus sur Linkous, voir wikipedia en anglais :
Mark Linkous, Sparklehorse

Chesnutt et Linkous avaient déjà collaboré, sur une chanson du chef-d'oeuvre de Sparklehorse, It's a Wonderful Life, dont le nom, lui aussi, résonne bizarrement aujourd'hui...

Triste nouvelle, donc, pour tous les amateurs de rock indépendant... si vous ne le connaissiez pas (ou peu), ne passez pas à côté de It's a Wonderful Life, ainsi que de l'excellent Dark Night of The Souls

Sparklehorse - It's a Wonderful life (2001)

Sparklehorse / Danger Mouse -
Dark Night of the Soul (2009)

Les autres albums de Sparklehorse sont en écoute sur deezer :

Sparklehorse - Vivadixiesubmarinetransmissionplot (1995)

Sparklehorse - Good Morning Spider (1999)

Spaklehorse - Dream for Light Years in the Belly of Mountain (2006)

Sparklehorse + Fennesz - In the Fishtank 15 (2009)

Pour lui rendre un petit hommage... une playlist de mes chansons favorites de Sparklehorse, qui commence par Grain Augury, suivie d'une des plus belles chansons de la décennie précédente, la magnifique Eyepennies, avec PJ Harvey, puis de Someday I Will Treat You Good, de son premier album, qui m'a fait découvrir et aimer Sparklehorse...




Les hommages de KMS, Christophe, Thom, Ska et Xavier.
Et l'occasion, pour Thierry, de vous faire découvrir AA Bondy.
Partager cet article
Repost0

commentaires

G


SKA et XAVIER : Sparklehorse n'a sans doute pas compté autant pour moi que pour vous
deux (et Thom), mais je comprends...

SKA : Oui, beaucoup de titres de dark Night of the Soul... mais bon, ce sont les derniers qui m'aient emballés de
Linkous, ils sont plus "présents" dans ma mémoire pour le moment (except Eyepennies et quelques autres), et c'est vrai aussi que je les ai tous placés vers le début, je vais réarranger
la playlist... 

PYROX : Au moins, ça t'aura permis de le découvrir...



Répondre
S

Ceci dit, à titre personnel, je trouve qu'il y a beaucoup trop de morceaux de Dark Night of the Soul dans ta playlist Sparklehorse... :-)


Répondre
S

Je me sens comme à la fin de Six Feet Under : orphelin.
Je me sens comme à la mort d'Elliott Smith : dévasté.
Rares sont les artistes qui m'ont parlé si directement, dont les disques me sont si intimes, si essentiels. Il y avait effectivement Elliott Smith. Et Mark Linkous.
Soudain, pour eux, la musique n'a plus suffi...


Répondre
P

bah moi je ne connaissais pas ce monsieur... et ne connaissais Sparklehouse que de nom.
Là, plongé dans ta playlist, GT, je découvre un artiste que j'aurais dû découvrir plus tôt...

Et pour le coup, je suis d'accord avec votre 'théorie' de la procuration.


Répondre
X

comme Thom, les deux premiers albums de Sparklehorse ont énormément compté pour moi. bien que ce ne soit pas dans mes habitudes, j'ai laissé aussi un petit hommage sur blinking lights... impatient
de lire l'article d'interlignage...

KMS: j'ai vu les fleurs séchées à la Cigale aussi. probablement ma plus grande déception en concert ...


Répondre
G

CHRISTOPHE : OK, et je suis tout à fait d'accord... et donc d'accord aussi avec THOM...


Répondre
T

Je suis d'accord avec Christophe...

Chaque fois qu'un de mes héros meurt (ce qui arrive souvent ces temps-ci), j'ai l'impression qu'on m'ôte une petite partie de moi. Petite, mais pas insignifiante.


Répondre
C

Par procuration parce que ces artistes portent une part de nos émotions et prennent des chemins dont on n'empreinte parfois que les premiers mètres seulement.

Pour Linkous ou Chesnutt, il est préférable que je m'arrête avant eux et que je ne reste qu'un auditeur passionné. 


Répondre
G

THIERRY : Je l'ai découvert suite à un article des inrocks, je crois, sur leur premier album, et à cette chanson de Vivadixie
etc... Someday I will treat you Good...
Si je te rejoins un peu sur sa collaboration avec Fennesz, qui ne m'a pas vraiment emballé (l'un et l'autre ont fait tellement mieux par ailleurs), ce n'est bien sûr pas le cas sur Dark Night of
The Souls, un des albums que j'ai le plus écouté et apprécié l'année dernière (et pas seulement parce qu'il est lynchien...) Par contre, l'album qui m'a plutôt déçu, c'était le
précédent, Dream for Light Years...

GUILHEM : Je comprends...

CHRISTOPHE et KMS : J'ai ajouté vos billets en liens...

THOM : Sparklehorse ne m'aura pas autant marqué que toi, même si ça reste un groupe qui a compté pour moi... et j'ai hâte de
lire ta chronique...

CHRISTOPHE : par procuration ? pourquoi ?


Répondre
C

Découverte très très tardive grâce à l'ami Ska.

Ce que j'en dis est dérisoire, mais je ne peux m'empêcher
de le dire.

On vit un peu par procuration, non ? 


Répondre
T

Mon adolescence est vraiment morte, cette fois-ci, je crois...

Les deux premiers Sparklehorse ont vraiment changé ma vie. Mais de toute façon je suis profondément attaché à chacun de ses (rares) albums. A tel point que quand j'ai appris la nouvelle, il ne m'a
pas fallu plus de vingt minutes pour écrire la copieuse chronique qui paraîtra demain chez Interlignage. Ca faisait longtemps qu'un texte n'avait à ce point coulé facilement, et pour moi ça veut
dire beaucoup.


Répondre
K

Je me souviens... Sparklehorse et les fleurs séchées...


Répondre
G

Très triste nouvelle...
Je n'ai pas pu empêcher la petite larme de couler en réécoutant It's a Wonderful Life...


Répondre
T

Je l'avais découvert "en direct" à l'époque du 1er album quand Hammering The Cramps avait passé une semaine à la 40ème place du Top-40 US présenté par DJ Shadow.
J'avais alors tanné le responsable de la bibliothèque pour qu'il achète l'album.
J'ai eu gain de cause au bout de 6 mois. Une formidable claque que ce disque.

Je l'ai vu deux fois en concert lors de 2 festivaux des Inrocks pendant lesquels il passait dans l'indifférence générale. J'étais un peu écoeuré de voir le public se demander qui était ce mec
hirsute ...

J'avoue ne pas avoir accroché à ses deux derniers projets, Fennesz & Dark night.


Répondre