Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 21:02

Guillaume Dufay, compositeur franco-flamand (1397-1474)

Répéter, comme je le fais souvent, que la musique n'a pas besoin des maisons de disques, c’est bien, encore faut-il le démontrer. J’ai écrit il y a quelques années un long article sur le sujet, mais, pour les fainéants, il existe une manière beaucoup plus simple de s’en convaincre : écouter ce petit bijou qu’est Par droit je puis bien complaindre et gémir. On a encore un pied dans le Moyen Age lorsque cette chanson a été écrite, la Renaissance n’en est qu’à ses débuts. Pas d’industrie du disque brassant des centaines de millions de dollars, pas de droits d’auteur ; on est à mille lieux de l’accumulation de savoirs, cultures, techniques et technologies de notre époque.

Et pourtant, malgré tout ce qu’on a acquis depuis, non seulement on ne fait pas mieux en matière de chansons, mais on fait quasi-systématiquement pire (et bien pire). Imaginez qu’un voyageur temporel fasse écouter à Dufay les chansons de l’apogée de notre merveilleuse industrie du disque, celles des années 1980… de quoi le décourager à vie : à quoi bon s’emmerder à composer avec tant d’intelligence et de finesse, si c’est pour que la chanson tombe si bas 5 siècles plus tard… de quoi aussi lui faire perdre instantanément tout espoir en l’homme. Nous sommes des barbares. Mais ce n’est pas incurable, pour se soigner, rien de tel que de se plonger sans modération dans cette magnifique chanson.

Je vous recommande particulièrement la très belle version (ma préférée, qui par chance est sur Youtube) d'Emmanuel Bonnardot et l’ensemble Obsidienne :

 

 

Et si jamais cela faisait naître chez certains un goût pour les chansons anciennes, je vous conseille vivement d’écouter l’ensemble italien de musiques médiévales La Reverdie, vous trouverez sur Spotify leur album Bestiarium : Animals and nature in the Middle Age, mais tous leurs disques sont vraiment de grande qualité. C’est d’ailleurs grâce à eux que je me suis intéressé il y a de nombreuses années à la musique du Moyen Age, alors qu’elle m’indifférait auparavant. Pour la petite histoire, c’est à la même période, fin des années 90, que je me suis pris de passion pour le rap US… j’aime les grands écarts.

 

A lire : l'article de Lou 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GT 31/03/2013 14:24


MATHIEU : Eh bien... merci encore ! Quant à "l'industrie du spectacle", pas étonné qu'elle ne soit pas plus respectable dans
ce milieu que dans les autres...

Mathieu 29/03/2013 08:22


C'est justement pour ces belles découvertes qu'internet est si génial. Ton blog (on va se tutoyer si tu le permet) est une mine d'or. Et tes réflexions sur l'industrie de la musique très
intéressantes. Je peux faire des parallèles avec l'industrie dans laquelle je travaille mais c'est une autre histoire.


 

GT 28/03/2013 22:39


MATHIEU : Merci à vous, et très heureux d'avoir pu vous faire découvrir et apprécier la musique médiévale !


Je n'aurais pu imaginer en publiant cet article qu'il mènerait à ce que cette chanson serve de bande-son pour un feu d'artifice, c'est une belle surprise !


 


LOU : Désolé (encore) d'avoir loupé ton commentaire, je vais rajouter un lien vers ton article à la fin du mien...

Mathieu Prévot 28/03/2013 16:44


Bonjour,


GT je voulais te féliciter pour ton blog et te remercier pour cet article en particulier. Parce que je suis artificier et que grâce à ton papier j'ai découvers la musique médiéval et que j'en ai
fait un spectacle !


http://www.dailymotion.com/video/xygif6_moyen-age-prevot-artifices_creation#.UVRk3TuebOI


J'éspère que ça vous plaira !


 

lou 29/06/2012 09:48


 


J'oubliais.


Sur overblog, je suis censuré (avec une cinquantaine d'autres aussi fouineurs que le Lou).


Tu es dans les nouveaux liens sur eklablog.


Tu penseras à changer, un jour, celui de Libellus.


Et Guillaume Dufay est là :


http://loudelibellus.eklablog.fr/le-jardin-des-delices-guillaume-dufay-jerome-bosch-ar-breizi-mor-a47048779


 

lou 25/06/2012 12:46


 


Cette fois, le chef d'oeuvre est en ligne.


J'avais un peu différé la publication pour liquider quelques insignifiantes choses.


Et puis Libellus va migrer. Overblog prépare la farce bloguesque de l'époque. Quand un beau matin tu découvriras le nouveau maquillage de ton blog... Il sera toujours temps.


Pour toi, ce serait assez simple et rapide d'aller voir chez EKLABLOG : les mêmes fonctionnalités que le bientôt ex-overblog, gratuit avec stockage de tout type de fichier, pas de publicité (les
partenaires généreux peuvent envoyer des courriers aux abonnés).


Dans ta page d'accueil admin, colonne de droite, tu as un lien vers le canular. Je n'interviens qu'à partir du 54e commentaire (il y a 50 à 60 personnes qui ont vu, pas forcément essayé, le
projet ; il y a des millions de blog overblog, c'est dire la passion générale pour le machin.


 

G.T. 22/06/2012 23:42


LOU : OK, j'irai voir ça dès demain...

lou 22/06/2012 07:12


 


GT, demain, ce samedi, un hommage t'est rendu sur Libellus à propos de cet article.

Tu peux également suivre, sur facebook, où je suis Lou de Libellus, ce qu'on peut maintenant appeler "l'affaire OVERBLOG".

A bientôt.


 

G.T. 15/05/2012 12:59


LOU : Oui, et très belle expression que ce fameux "rendre visible l'invisible"... et merci pour ces infos...


 


EL- F : Pourtant, ce serait marrant : "Par droit je puis bien complaindre et gémir" de Guillaume Dufay affole les réseaux
sociaux et fait un énorme buzz sur Facebook et Twitter ! Mais bon, je ne sais pas pourquoi, j'ai aussi beaucoup de mal à y croire^^ 


 


MOUMOU : C'est vrai que ça manque cruellement d'une bonne grosse basse^^

Moumou 14/05/2012 17:01


Bof, c'est moins bien que le dernier Jean Roch.

El Funcionario 14/05/2012 04:43


Mais c'est superbe! Je vais même partager ça sur Facebook (grand écart à l'échelle de l'humanité que cette phrase), mais à mon avis tout le monde s'en foutra complètement.

lou 12/05/2012 13:34


 


La souris façon Paul Klee (rendre visible l'invisible, c'est de lui) vient d'ici où je participe :


http://scribulations.fr/


Pour ce qui est de l'art sacré, il ne faut pas négliger que Jérôme Bosch ait été un moralisateur (un intégriste) alors qu'il paraît iconoclaste.


Et Michel-Ange ? Et Léonard de Vinci ?


Et aujourd'hui, Jean-Pierre Bertrand (75 ans) dont l'oeuvre a deouis ses débuts une dimension spirituelle alors qu'elle rebute les spectateurs qui en tiennent pour les calendriers avec
illustrations impressionnistes : - )


 

G.T. 12/05/2012 12:56


LOU : Deux commentaires pour une chanson de Dufay, vu la baisse d'intérêt pour les discussions sur les blogs depuis facebook et
twitter, c'est déjà énorme !^^


Et j'aime le coup de la souris qui rend visible l'invisible :


Le tournevis est dans la théière. Je répète : le tournevis est dans la théière.


 


ARBOBO : Comment ça "sauve le tout" ? il n'y a rien à sauver, tout est ici déjà miraculeux ! ^^


A quelques exceptions près, je préfère maintenant la musique ancienne "profane" à la musique ancienne sacrée...

arbobo 11/05/2012 19:33


l'orchestration retenue sauve le tout,
mais décidémment j'ai du mal à apprécier autre chose que la musique sacrée de la pré-renaissance (pas par foi, pour des raisons esthétiques),
notamment celle de Dufay qui n'était vraiment pas manchot :-) 

lou 11/05/2012 19:00


 


N'empêche que 2 commentaires en 2 jours... on se rapproche de Libellus !


Justement, je vais reprendre (avec un lien, bien sûr) Dufay et Bosch, surtout Bosch. Seulement, j'ai des articles programmés jusqu'à fin mai et, là, je puis bien complaindre et gémir, je vais chez le dentiste.


Sigh !


[la souris rend visible l'invisible : - )]

G.T. 11/05/2012 16:44


LOU : Tu l'as dit... et je n'échangerais pas un baril de silence de Dufay contre 3 barils de compils best-of 80's de l'industrie
du disque ! 

lou 11/05/2012 14:21


 


C'est magnifique et le silence qui suit reste de Guillaume Dufay : - )