Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 16:55

 01-akland-front.jpgA la fois impatient et anxieux de savoir ce que vous en pensez, je vous propose (enfin) mon premier album. Toutes les informations le concernant se retrouveront sur cette page.

Evidemment, il est en écoute intégrale libre et gratuite :

 

 

Licence Creative Commons
Stare Away de Akland est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.
Fondé(e) sur une œuvre à http://www.musiclodge.fr/article-akland-stare-away-110032480.html.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.musiclodge.fr/article-akland-stare-away-110032480.html.  

 

 

Il dure 52’59 (parce que 53 minutes, c’est trop). Je vous recommande de l’écouter à un volume assez élevé, c’est comme ça qu’il a été conçu, il n’est pas fait, de mon point de vue, pour être écouté en vague fond sonore...

 

Il est aussi en écoute sur :

 

Bandcamp (fichiers wave)

Soundcloud (en mp3)

Grooveshark (ils ont un problème avec l’uploader, il faudra patienter encore un peu)

  

Facebook 

 

Deux titres sur youtube :

Rise

Stellar Stream :

 

 

Acheter l’album :

Finalement, il n’y aura qu’un prix unique de 5 euros (ou 0,6 euros par titre, il est possible de les télécharger à l’unité sur Bandcamp – et même de donner plus, sait-on jamais). Le plus rapide est sans doute de l'acheter directement sur bandcamp (cliquer sur Buy dans le player bandcamp ci-dessus). 

Vous avez le choix, ici ou sur bandcamp, entre différents formats (wave, flac, mp3, ogg vorbis). Je n’ai pas prévu de sortie « physique », mais si cela se faisait, sachant que de mon point de vue payer deux fois plein pot pour du physique + du numérique, c’est de l’arnaque, ceux qui ont déjà acheté l’album en numérique n’auront qu’à payer la différence pour que je leur envoie le CD (si CD il y a).  

L'album à 5 euros en diférents formats (pas besoin d'avoir un compte paypal - idem sur bandcamp - vous pouvez régler par CB) : 

 

En achetant l’album (ici comme sur bandcamp), vous aurez droit à deux titres bonus : une version alternative de Tribal R (j’ai modifié quelques petites choses dans la seconde partie), et un des premiers morceaux que j’ai fait pour cet album (j’ai pas mal hésité à le garder, mais je l’ai finalement mis de côté pour le moment) : Fall beyond.

Si vous avez vraiment aimé l’album et souhaitez me soutenir, le meilleur moyen est bien sûr de contribuer à le faire connaître (par vos blogs, facemachin, twittruc & co).

Pour toute proposition en rapport avec ma musique, cf. contacts.

Bonne écoute  à tous (enfin, à ceux qui ne sont pas rebutés par de l’électro plutôt sombre), et n’hésitez pas à me donner vos avis !

(et merci à Arbobo qui a accepté de le "tester" et de me dire ce qu'il en pensait avant que je ne vous le soumette) 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Divers
commenter cet article

commentaires

G.T. 22/06/2013 18:40


DAN : Danke ^^

Dan 22/06/2013 04:45


Plop,
Petit déterrage, en même temps, je rentre de la fête de la musique (dont je n'ai pas pu profiter, travail oblige) mais au cours de laquelle j'ai du me coltiner du... Cali (Arg), et là j'ai eu
envie de me réecouter un de tes tits morceaux et... Vortex passe bien y a pas!.


 


Ah et là c'est parfait, le morceau suivant m'avait beaucoup plu justement aussi!!!


 


Goet goet goet alles goet!


 


'Viedersehen!


 


Dan

GT 08/11/2012 23:43


DIANE C : Je pense que là, c'est bon, si ce n'est un infime détail, le premier morceau ne fait plus 5'16, mais 5'20... à
part ça, je ne vois rien de particulier à changer... j'ai envoyé les morceaux pour le mastering, j'attends qu'ils me renvoient tout ça...

diane cairn 08/11/2012 17:07


hello GT, on en est sur la pochette, mes dernières modifs sont bonnes ou tu veus encore changer des choses, moi ça me coûte rien alors autant que ça te plaises le plus possible.

GT 04/11/2012 20:44


JORIS : "Peu audacieux", peut-être, n'ayant pas cherché pendant la composition à être particulièrement audacieux... arriver, pour
ce premier essai (mais dans lequel je me suis tout de même vraiment investi, ce n'est pas un album composé à la va-vite en bidouillant), à faire en sorte que mes compos tiennent la route et
me plaisent était vraiment l'essentiel... il y a malgré tout une certaine ambition dans cet album, mais qui n'est pas de proposer quoi que ce soit de révolutionnaire... ça, ce sera pour
le 4° album (oui, j'ai déjà planifié toute la suite^^)


Et merci de l'avoir écouté et d'avoir pris le temps de livrer un avis détaillé...

Joris 03/11/2012 21:05


Les termes "gentils" et "quelconque" ne reflètent pas réellement ma pensée, j'ai simplement repris ce que tu avais dit cette fois là, en imaginant qu'on avait le même ressenti. Je ne l'entends
pas dans le sens "niais", mais plutôt dans le sens "peu audacieux". C'est peut-être tout aussi dur à entendre, mais bon, d'un côté c'est normal, on révolutionne pas la musique en faisant un album
sur un logiciel qu'on découvre. En fait, l'ambiance générale de l'album est bien particulière, et là dessus c'est une réussite de ta part, puisque c'est cohérent sans être vraiment répétitif.
C'est plus dans le détail que j'avais des réserves.


 


Mais depuis j'ai lu tes articles "Genèse d'un album", et je me rends compte que j'ai jugé un peu sévèrement (ça peut être bien aussi remarque). J'ai vu que tu venais de découvrir le logiciel, et
que tu t'es lancé dans l'album sans le maitriser complètement. Du coup, il y a une bonne partie de toutes mes remarques qui sont un peu trop exigeantes. D'ailleurs par moment je croyais entendre
que tu étais techniquement limité, du coup je ne peux pas tellement te le reprocher. Bref, à part ma remarque sur la construction des morceaux - qui sont bien construits hein, seulement peu
surprenants -, je vois ton album d'un autre oeil maintenant, plus indulgent disons. En tout cas ça me donne envie de voir ce que tu pourras sortir quand tu seras plus aguerri!

GT 03/11/2012 20:20


JORIS : Le manque d'originalité dans les rythmiques vient en partie du fait qu'avec mon logiciel, je n'ai malheureusement pas la
possibilité de créer mes propres rythmiques électro. Je dois utiliser des samples dans la banque de données, c'est ce que j'ai fait, et on est limité dans les possibilités de les modifier (tout
ce que j'ai pu faire, sur certains morceaux, c'est en superposer, ajouter des sons de percussion, changer le tempo, ou modifier les filtres...) Il n'y a qu'avec un son de batterie
traditionnel que je peux composer les rythmes de A à Z, du moindre coup de cymbale aux coups de grosses caisses et c'est ce que j'ai fait sur Tribal R ou Rise (le rythme de Rise n'est
pas très original non plus, mais c'est volontaire, je voulais pour ce morceau des rythmiques efficaces et rentre-dedans). 


Même chose sur le manque d'originalité des sons... il y a plus de choix que sur les rythmes, mais pas tant que ça non plus, je ne compte plus les heures passées, sur chaque motif, à faire défiler
les sons pour en trouver un correct... bien sûr, si je faisais ça à plein temps, je pourrais me démerder pour créer des alliages de sons plus originaux, ou les modifier plus en détail, mais je
viens de prendre en main ce logiciel (au début de l'année, et je n'ai pu me lancer dans des choses si techniques... sinon, je n'aurais sorti mon premier album que dans 5 ans...)


 


Ce que tu dis sur les transitions trop brusques m'étonne, surtout en prenant It's Coming en exemple, puisqu'une des choses qui me laisse un peu sceptique sur ce morceau, c'est que tout ça "coule"
de manière parfois un peu trop monotone à mon sens, il aurait fallu des transitions plus marquées...


La construction "attendue"... peut-être... le syndrome Stairway to heaven, j'aime les morceaux qui commencent plutôt calmement et au fur et à mesure deviennent plus amples, denses, violents et
chaotiques... Un peu comme un film, on a beau tourner le truc dans tous les sens ou essayer de faire original, il n'en reste pas moins que le plus efficace, c'est de monter en intensité et de
mettre le climax à la fin, pas au début... on peut, évidemment, trouver des manières plus originales de le faire, mais bon, je me suis plus préoccupé de ce que j'avais envie d'entendre que de
questions d'originalité...


 


En fait, tout ça, je l'ai bien compris, c'est parce que tu n'as toujours pas digéré ce que j'avais dit l'an dernier sur Stendeck, tu as la rancune tenace ! ^^ Blague à part, je peux
comprendre qu'on trouve mon album "quelconque", même si ce n'est pas mon point de vue, et même si ça fait un peu mal à entendre... par contre "gentil", je vois pas...


 


Concernant les musiques que j'ai écoutées pendant la composition et qui auraient pu m'influencer... je ne sais pas vraiment, j'ai écouté très peu de musiques pendant ces longs mois de
composition, je ne me souviens pas avoir aussi peu écouté d'albums auparavant ! (je me suis bien rattrapé depuis, CDB oblige). D'une certaine manière, j'étais "rassasié" de musique par
ce que je faisais, et j'ai pas eu besoin ni envie d'écouter grand-chose. Il y a bien eu, en électro, Moments in time de The Carapace qui m'a vraiment marqué en début d'année, mais ce que je
fais n'est pas dans le même genre... pour autant, j'ai, évidemment, été influencé par pas mal de choses... mais rien de bien nouveau, surtout des artistes qui figurent dans mon panthéon
personnel, et qui me fascinent depuis longtemps. Massive Attack, par exemple, dont on peut entendre l'influence sur Tribal R et Stellar Stream, Amon Tobin, qui est un véritable "modèle" pour moi,
Aphex Twin ou Autechre (mais bon, ce que je fais n'est pas dans cette lignée d'electronica déconstruite...), le Orbital des années 90, Boards of Canada... bref, des valeurs sûres... et il y
a bien sûr la musique classique, en particulier celle du XIX° et du début XX°, dont je suis un inconditionnel (je pense que ça s'entend dans certains types d'harmonies, de motifs et
mélodies... même si je ne prétends absolument pas être dans cette lignée), ou la musique de films, dont je suis aussi un grand amateur... Mais bon, ça, ce sont les influences conscientes, celles
auxquelles je pouvais penser en composant, il y a forcément des influences inconscientes d'albums plus récents, mais, désolé, je ne pourrais te dire lesquelles... à moins de me lancer dans
une "psychanalyse musicale", mais c'est pas encore à l'ordre du jour^^

Joris 02/11/2012 21:32


Agréable surprise que de pouvoir écouter ton album (surtout que j'étais complètement passé à côté de tes projets). J'ai écouté attentivement, et j'ai un ressenti mitigé.


Le point positif, c'est le son. C'est bien mixé, ça ne sonne pas amateur, et techniquement tu t'en sors vraiment bien (enfin je dis ça en partant du principe que tu as appris sur le tas, un peu
comme moi je ferais si je voulais produire ce genre de morceaux). Ensuite c'est plutôt bien agencé, comme certains ont pu en faire la remarque, et c'est une réelle qualité pour ce genre d'albums.


 


Ensuite, il y a des passages qui me laissent un peu dubitatif, comme le premier morceau, que je trouve pas terrible, que ce soit pour les sons utilisés ou pour l'ambiance générale, y'a un côté
grand décor de façade qui me touche pas vraiment (un peu comme Cinecitta, c'est beau sur la pellicule, mais en vrai bof, si tu vois ce que je veux dire...). Après il y "Tribal R" auquel je
n'accroche pas, puis "Snow Time", dont le côté filtré et désarticulé est assez irritant, et même si je prends ma paire d'oreilles pour musique expérimentale, ça ne me plait pas.


 


Voilà, sinon tous les autres morceaux m'ont bien plu, notamment "Vortex" et "It's Coming". J'émettrais cependant une réserve: au delà de leur qualité, ils sonnent un peu banal. Je m'explique,
parce que je ne dis pas ça en l'air. Déjà il y a leur construction, très attendue, autant dans l'intensité que dans les moyens choisis pour rendre l'ambiance voulue. "Density Waves" est presque
caricaturale sur ce point. Ensuite, il y ton son. Je l'ai dit, ça sonne très pro, mais dans ce genre de musique, le travail sur le son est essentiel pour se démarquer. Or là les sons que tu
utilises sont connus, on les a déjà entendu et du coup c'est une partie de l'intérêt des morceaux qui disparait. Parce que contrairement à des genres comme le folk ou le rock, où une bonne
chanson avec un son banal peut être géniale, en electro l'audace et l'originalité sonore se situent au moins sur le même plan que la composition pour juger de la qualité d'une chanson. Le plus
frappant c'est sur des beats, je sais que j'ai déjà entendu le même son et les mêmes techniques chez d'autres (je retrouve plus qui, ça m'énerve parce que j'aimerais bien te montrer). Sur "Rise"
ça ressemble pas mal au NIN des débuts (en plus moderne), et sur les autres morceaux ça sonne comme beaucoup d'albums d'IDM de ces dernières années (ça sonne pas rétrograde non plus, je te
rassure). Pour nuancer, je dirais que c'est clairement sur "Vortex" que tu as tes meilleures trouvailles sur les beats.


Puis il y a la fluidité dans les transitions qui est pas toujours au top. C'est peut-être dû à un manque de moyens, mais en tout cas c'est gênant parfois, et sur "It's Coming" par exemple, t'as
beau bien étaler le truc pour que ça monte bien, y'a toujours le moment précis de la transition d'un passage à un autre qui va être un peu abrupt, un peu net, ou en tout cas qui pourrait être
géré d'une autre façon. Mais ça je suppose que c'est quelque chose qu'on apprend en faisant, et je chipote parce que je me base sur des références de très haut niveau! Quand j'écoute ton album et
à côté, au pif, Aes Dana (parce que j'y ai vu quelques similitudes), il y a tout un tas de petites choses qui étoffent une composition, qui lui donnent plus d'ampleur et qui contribuent à lui
donner plus de personnalité mais aussi plus de cohérence.


 


Voilà en gros. Je te félicite en tout cas pour avoir eu le courage de boucler un tel projet, et de le présenter sur ton blog. Je le répète, c'est vraiment bon d'un point de vue technique, mais ça
manque un peu de personnalité. D'ailleurs je me souviens je me souviens vaguement d'un commentaire que tu avais fait sur Stendeck dans le CDB de l'an dernier, tu disais que c'était "gentil" ou
"quelconque", je ne me rappelle plus du terme exact. Bref, l'ironie du truc c'est que j'ai trouvé que tu sonnais un peu comme lui parfois, sauf que du coup c'est moi qui trouve ton album trop
"gentil" ou je sais pas quoi maintenant :) Mais c'est toujours mieux de sonner comme de bon musiciens que comme de mauvais.


 


Sinon ça m'intéresserais de savoir ce que tu écoutais pendant que tu as composé ton album, ou du moins ce qui t'as inspiré, ça m'aiderait peut-être à retrouver les mecs à qui j'ai pensé en
t'écoutant.


 


(je fais mon retour partout, j'optimise mon temps)

Christophe aka Mario C 04/10/2012 13:14


It's only electro, but I like it, like it, yes I do.


Bon, je n'ai lu aucun des commentaires, et j'ai déjà écouté une quinzaine de fois l'album (eh ui), puisque je travaille sur une pochette digne de cette musique méta-dM85.


 


 

diane cairn 03/10/2012 21:26


je veus bien te faire une proposition ...

G.T. 03/10/2012 20:15


PIETRO : Merci... et merci aussi par la même occasion de m'avoir fait découvrir Bola, je ne connaissais pas, et j'ai vraiment
bien aimé...


 


DIANE C : Je vais revoir ces jours-ci la pochette (et la police, donc) avec Christophe... 

diane cairn 03/10/2012 12:46


La musique ça va, y'a du bon et du moins bon, c'est pas encore toit à fait organique mais c'est très prometteur. Par contre, comme pour le choix du nom de groupe, le choix de la police de
caractère est primordial et là ça colle pas mais alors pas du tout avec la musique.

Pietro 01/10/2012 18:22


Sombre et envoûtant, j'aime assez. Ca me fait penser à du Bola. Bravo G.T.

G.T. 26/09/2012 23:40


REMI : Merci d'avoir écouté ! 

Rémi 25/09/2012 13:54


J'ai écouté ; c'est planant. Le genre que j'aime bien. Peut-être un peu répétitif.

G.T. 24/09/2012 23:38


XAVIER : Dans ce défi, c'est surtout la corne de brume qui m'intéresse^^

Xavier 21/09/2012 13:33


moi je trouve que ce serait sympa comme défi... (enfin, pour le biniou et la corne de brume je suis pas sur...)

G.T. 20/09/2012 22:54


THOM : Et j'attends toujours tes parties vocales ! ^^


(et les parties de guitare de Xavier)


(et les parties de biniou de Thierry)


(et les solos de trombone d'Arbobo)


(et les parties de corne de brume de Christophe...)


(putain, c'est vrai ça, mon album manque cruellement de cornes de brume...)

Thomas 20/09/2012 22:37


J'avais pas compris, en fait c'est un album participatif ! Ca tombe bien, je vois que tu es en rade de textes. Allez courage, en s'y mettant tous, d'ici deux ans, l'album est fini :D

G.T. 19/09/2012 19:10


XAVIER : Merci d'avoir pris le temps d'aller chercher ça, mais ces images ne sont pas libres de droit... je crois que je vais de
toute façon garder la pochette actuelle, je la trouve pas si mal... à moins que tout le monde me dise qu'elle est trop moche, mais c'est pas le cas pour l'instant...

Xavier 19/09/2012 11:27


ah, évidemment ca a foiré.


j'essaye avec les liens...



http://www.google.fr/imgres?q=poisson+abyssal&hl=fr&biw=1251&bih=502&tbm=isch&tbnid=8yXe8rE-QHHdmM:&imgrefurl=http://www.wikiocean.org/2012/05/abysses/&docid=eKkAysfwlb0rLM&imgurl=http://www.wikiocean.org/wp-content/uploads/2012/05/Poissonlanterneabysses_31.jpg&w=400&h=336&ei=049ZULCHLIew0QXq-4EI&zoom=1&iact=rc&dur=283&sig=115659491933451179723&page=4&tbnh=144&tbnw=185&start=43&ndsp=15&ved=1t:429,r:12,s:43,i:289&tx=44&ty=94


 



http://www.google.fr/imgres?q=poisson+abyssal&hl=fr&biw=1251&bih=502&tbm=isch&tbnid=vBeSl9AiARD-sM:&imgrefurl=http://leurs-longueurs.skynetblogs.be/archive/2010/02/05/baudroie-abyssale.html&docid=tB3XwFYnQf51BM&imgurl=http://static.skynetblogs.be/media/60892/dyn008_original_400_396_pjpeg_2678736_f8a27346661d3b17c1e375c1e2fd01b7.jpg&w=400&h=396&ei=049ZULCHLIew0QXq-4EI&zoom=1&iact=hc&vpx=512&vpy=132&dur=24&hovh=223&hovw=226&tx=144&ty=89&sig=115659491933451179723&page=6&tbnh=155&tbnw=154&start=74&ndsp=16&ved=1t:429,r:7,s:74,i:374


 



http://www.google.fr/imgres?q=epave&start=225&hl=fr&biw=1251&bih=502&addh=36&tbm=isch&tbnid=4H5Xr7rHGuYW8M:&imgrefurl=http://www.nicematin.com/article/antibes/la-mysterieuse-epave-au-fond-de-la-baie-de-juan.280109.html&docid=aScy94sfPVvslM&imgurl=http://www.nicematin.com/media_nicematin/imagecache/article-taille-normale-nm/webpipe/2010-08/2010-08-29/NM-307378.jpg&w=500&h=375&ei=hI9ZUJXeEcOw0QXi8YCgCA&zoom=1&iact=hc&vpx=268&vpy=36&dur=3960&hovh=194&hovw=259&tx=180&ty=111&sig=115659491933451179723&page=16&tbnh=145&tbnw=193&ndsp=15&ved=1t:429,r:1,s:225,i:110

Xavier 19/09/2012 11:18


GT, quelques idées pour ta pochette:











Tu mets AKLAND en majuscules, police plus grosse, Stare Away juste en dessous en plus petit (les deux lignes de meme longueur). Le tout recentré sur l'image...


Bon je suis pas spécialiste en pochettes (d'aucun diraient peut etre que c'est l'hopital qui se fout de la charité), mais je pense que ca sera de toutes manières mieux que ca....

G.T. 19/09/2012 03:01


THOM : C'est bien ce que je disais, s'il y a une "connivence", il y a aussi le revers de la médaille, le fait qu'on me connaît
sur le net comme blogueur, et pour ceux qui me lisent depuis longtemps, il faudra sans doute beaucoup de temps pour me considérer plus comme un type qui écrit de la musique plutôt qu'un type
qui écrit sur la musique... Alors si en plus j'avais sorti mon album discrètement, on aurait prix ça encore moins au sérieux... le fait d'en avoir parlé à plusieurs reprises cette
année, c'est aussi une manière de préparer le terrain, et de signifier que cet album n'est pas une simple lubie ni un truc torché à la va-vite...


Quant aux noms de groupe, je suis certain qu'il y a des gens à qui cet article aurait évité des problèmes, quand on voit les noms de groupe qui circulent (de la même manière, j'aurais aimé,
moi, tomber sur un article consacré aux pochettes avec précisé "pas de photos de paysages, ça fait "nature et découverte"".... je n'y avais même pas pensé (faut mettre ça aussi sur le compte
de l'envie de le publier le plus rapidement possible).


Sinon, tu dois confondre, je n'ai jamais fait partie d'un cover band de Metallica !


(de Scorpions, seulement^^)


 (c'est pas tout à fait exact non plus - encore heureux - mais le fait est que lorsque je commençais la guitare, un ami, guitariste aussi - qui lui, faisait partie d'un groupe qui
faisait des reprises de Metallica, Slayer & co - m'a présenté un guitariste qui cherchait à monter un groupe de hard... et le premier morceau qu'il a voulu qu'on bosse était
une putain de ballade de Scorpions ! -non, pas les deux plus connues - j'aimais déjà pas Scorpions à l'époque, mais bon, j'étais tout de même content de trouver un type avec qui jouer... et ça
n'a pas duré longtemps, je pense qu'on n'est même pas allé au bout de cette ballade à la con^^)


(bon, après, c'est vrai qu'il m'est arrivé de reprendre du Metallica avec des musiciens thrash que je fréquentais, mais on n'était pas vraiment un groupe - on n'avait même pas de local,
on jouait de la guitare chez l'un ou chez l'autre, on était jeunes et cons... donc ça ne compte pas^^)


(lorsque j'ai vraiment commencé à jouer en groupe, j'en avais fini avec le thrash, et je me suis retrouvé avec des types qui, comme moi étaient très très influencés par le rock
des années 60 - 70, on faisait quelques reprises de Led Zep, des Beatles... et surtout beaucoup d'impros psychédélico-foutraques...)


(bref, pour ma bio officielle - par bio officielle, je parle des quelques lignes sur wikipedia qui me seront peut-être consacrées dans une quinzaine d'années^^- c'est vraiment là que ça
commence, il n'y aura pas un mot sur mes vagues dérives hard de guitariste débutant...) 


 

Thomas 18/09/2012 23:31


"Et je pense que l'article peut, malgré tout, être utile, en particulier à de jeunes musiciens qui n'auront pas forcément pensé à tout cela..."


Hahahahahahaha. Euh... tu étais sérieux ? Non, quand même. Je sais que tu a


 


Non mais maintenant que tu fais de la musique et que tu as un album et tout, tu sais, ce n'est plus nécessaire de ta la péter sur les articles et de vouloir évangéliser les foules autrement
qu'avec ton art :-)


 


"Dans cette suite d'articles, comme tu l'as pressenti, il y a un côté "gaffe à ne pas tomber trop dans le nombrilisme, restons général" et "livrons un minimum d'info sur l'album, si tout le monde
sait bien de quoi il est question avant de l'écouter, c'est dommage, on perd tout effet de surprise et on tombe dans quelque chose de trop rationnel"..."


 


Attends, des années de pratiques du Gitisme, ça laisse des traces. Si tu savais tout ce que je pressens et anticipe. Ecoute, je vais tout t'avouer : quand j'ai su que tu enregistrais un album,
j'ai décidé de le chroniquer sans l'avoir entendu. Eh bien si je publiais cet article aujourd'hui, je n'en changerais pas un mot. J'avais deviné l'album avant même de l'entendre. A part la
reprise de Metallica qui n'y est pas (mais j'imagine que c'est parce que je n'ai pas encore acheté l'édition avec les bonus ;-))

Thomas 18/09/2012 23:26


Bon, ça y est, je commence à culpabiliser de passer autant de temps (de pages) à discuter de choses qui demeurent assez périphériques à l'album en lui-même.

Je crois que ce qui rend la "situation" assez étrange à mes yeux, et qui différencie fondamentalement GT de Chateaubriand ou Wagner (hum... en y réfléchissant ça ne doit pas la seule chose qui
les différencie fondamentalement, soit ^^), c'est aussi l'image préexistante au dévoilement de ces brouillons (ou de l'album, car en l'occurrence GT n'a pas réellement partagé ses brouillons).
Chateaubriand - comme beaucoup avant et après lui - était un affreux mégalo persuadé d'être un grand artiste bien avant que quiconque ait lu quoi que ce soit de lui, pas GT, qui il n'y a pas si
longtemps jurait que ce n'était pas de sitôt qu'on entendrait un jour un morceau de son cru, lorsqu'on lui posait la question (car on est nombreux à la lui avoir posée). Il ne s'est jamais,
jusqu'à récemment, posé en artiste, même s'il n'a jamais caché avoir joué dans un cover band de Metallica (quoi ? je confondrais ?), on aura même pu souvent le voir écrire - notamment dans les
innombrables et jouissifs débats sur le partage de la culture - des choses comme "moi, si j'étais artiste", ce qui fait que le voir quasiment du jour au lendemain débarquer en disant "Bonjour, je
suis en train d'enregistrer un album et je vais vous en parler" crée inévitablement un glissement de la perception. C'est tout de même extrêmement différent de recevoir l'album d'un artiste ou de
quelqu'un qui s'est annoncé comme tel "dès le départ" (si je puis dire), et de se retrouver à écouter l'album de quelqu'un dont on connaît d'autres aspects de la personnalités, et d'autres
talents, depuis de nombreuses années, et dont on ne pensait pas nécessairement un jour se trouver en situation d'avoir un avis sur son oeuvre personnelle.


 


Ceci posé, je parle - il faut tout de même le préciser (ou le rappeler pour ceux qui auraient la mémoire courte) - avant tout à part de mon expérience personnelle. Des articles de type "making
of", j'en ai commis quelques uns (c'était il y a un siècle, à l'époque GT venait juste de plaquer son cover band de Metallica, ce fut le début de notre idylle, il venait gratter "One" sous ma
fenêtre et c'est moi qui lui ai suggéré à ce moment d'opter pour la musique instrumentale, ce dont le monde me sait gré aujourd'hui :D). Quand je les relis aujourd'hui j'ai surtout envie de me
cacher sous la table. D'ailleurs, d'une manière générale, avoir publié des travaux "personnels" sur le Net me paraît aujourd'hui l'idée la plus saugrenue que j'aie jamais eue (et pourtant, Dieu
m'est témoin que j'ai eu de nombreuses idées saugrenues). C'est évidemment un peu différent dans le cas de la musique, dont la diffusion sur le Net est commune, mais qu'importe, mon point de vue
est on ne peut plus partial et biaisé.

G.T. 18/09/2012 21:41


THOM : L'article sur les noms, comme je le présentais, est plus un léger défoulement qu'autre chose parce que je me prenais
la tête depuis plusieurs jours sans trouver de nom satisfaisant (en fait, c'était aussi une manière de "tester" sans trop le mettre en évidence le nom que j'avais choisi pour voir si tout le
monde n'allait pas le trouver nul - oui, je sais, j'aurais dû surtout le faire sur la première pochette^^) Et je pense que l'article peut, malgré tout, être utile, en particulier à de
jeunes musiciens qui n'auront pas forcément pensé à tout cela... mais bon, j'aurais pu en faire un article du "guide du rockeur" plutôt que "genèse d'un album".


Dans cette suite d'articles, comme tu l'as pressenti, il y a un côté "gaffe à ne pas tomber trop dans le nombrilisme, restons général" et "livrons un minimum d'info sur l'album, si tout le monde
sait bien de quoi il est question avant de l'écouter, c'est dommage, on perd tout effet de surprise et on tombe dans quelque chose de trop rationnel"...


 


EDITH DE CL : Encore une fois d'accord avec toi, c'est aussi ce que j'aime dans les blogs...

Edith de CL 18/09/2012 21:21


Je connais moi aussi bien d'autres blogs où artistes pensent, créent et vendent leurs produits (et ceux des autres) tout à la fois ! Je n'écarquillais donc pas les yeux, émerveillée devant
l'incroyable originalité de Music Lodge, mais voulais plutôt dire que ce qui rend Music Lodge, comme chacun de ces blogs, uniques, c'est justement la liberté d'agir dans différents domaines au
gré de l'auteur et l'absence de formatage qu'on retrouve dans un journal dont les colonnes sont prévues et cadrées. Tu as donc dépensé un sourire, puis un rougissement sarcastiques pour rien et
je te demande pardon d'être la cause de cette déperdition d'énergie.


Le côté récent de la vision de l'artiste "pro" qui livre un produit fini sans dévoiler le processus est réel à mon avis ; toutefois effectivement le fait que ça soit récent ne
rend pas cette vision moins juste. Tu as raison de me le faire remarquer et je vais y réfléchir tout à l'heure quand j'aurai bu le verre de Bourgogne qui m'attend.


Pour la notoriété de Chateaubriand, je crois que de nombreuses personnes écrivaient et lisaient dans des salons, et qu'on se souvient de lui parce qu'il est Chateaubriand. Autrement dit on ne
lisait pas ses brouillons parce qu'il était célèbre mais on se souvient aujourd'hui qu'on lisait ses brouillons parce qu'il est toujours célèbre. De même que Sévigné : la lecture des lettres des
uns et des autres dans les riches maisons était une activité ultra-courante, mais elle seule est restée dans nos mémoires.


Dans le journal de Cosima Wagner que je lis en ce moment, elle parle de nombreuses soirées qui ont lieu chez les uns ou chez les autres, entre artistes, voisins et public mélangés, et où l'on
parle de musique, de théorie, où l'on joue de la musique, où un des participants joue une oeuvre personnelle et on la commente...


Proust décrit ce type de soirées aussi dans La Recherche du temps perdu.


Or précisément ce qui me plait dans les blogs c'est ce renouvellement de l'aspect "salon" d'antan. L'abolition de cette frontière entre artiste, critique et public, entre salle de concert et
maison pariculière. Ce qui me plait dans les blogs, c'est la mort du "spécialiste" et la renaissance de l'"honnête homme".


Ton opinion sur les articles de Music Lodge est intéressante, moi j'ai bien aimé justement cette série d'articles sur le vécu du blogueur, que j'ai suivie comme d'autres suivent Amour, gloire
et beauté ou Plus belle la vie (désolée GT cette fois la comparaison te plaira moins peut-être, mais c'est l'assiduité passionnée de l'audience que je compare !)


Je ne sais pas si ton point de vue est plus clair, puisque je ne peux pas savoir si j'ai bien compris et adéquatement répondu ! Je ne sais pas non plus si le mien est plus clair, ou si de
nouveaux sourires viendront éclairer ton visage d'un rayon moqueur.


Quoi qu'il en soit je te remercie de cet échange, et te salue du fond d'une cour parisienne, avant d'aller goûter ce vin de la côte de Beaune.

G.T. 18/09/2012 21:04


EDITH DE CL : Même si j'ai tendance à "sacraliser" les grands artistes, je suis au fond tout à fait d'accord avec toi... faire
d'un homme, quel qu'il soit, un dieu ou un démon, c'est forcément le vider de sa réalité pour en faire un personnage symbolique / de fiction... Tout comme, depuis la nuit des
temps, les hommes se sont inventés des divinités pour apporter une "réponse" aux mystères qui les dépassaient, on "mythifie" les personnages historiques dont les actes et les oeuvres
semblent nous dépasser... 

Thomas 18/09/2012 20:45


Mais de rien Edith, toujours content de rendre service :-)

Cependant, je tiens tout de même à préciser que je ne cherchais en aucun cas à laisser entendre que mon point de vue était en quoi que ce soit "universel". Je ne faisais qu'exprimer ce qui reste
ma conception propre (et j'ajouterai que ça ne l'a pas toujours été, justement), sinon une simple perception, mais je sais bien qu'elle n'est pas forcément partagée. En témoigne les centaines,
les milliers de blogs de musiciens, auteurs ou j'en passe, qui proposent une espèce de work in progress de leurs travaux (j'avoue en rougissant avoir esquissé un sourire en lisant que cela
"rendait Music Lodge unique"... heureusement, ce qui rend Music Lodge unique, c'est le savoir, l'esprit alerte, le sens de la pédagogie, la "vision" et le talent de son auteur...)

Je ne serais peut-être pas aussi catégorique sur le côté "récent" de cette vision (et soit dit en passant, je me permettrai de demander candidement en quoi, en admettant que ce soit une vision
"récente", cela la rend moins juste qu'une autre supposée "plus ancienne"...) Il est certain que certaines pratiques ont eu tendance à disparaître, qui reviennent aujourd'hui avec Internet, mais
sauf erreur de ma part l'une et l'autre des approches ont toujours plus ou moins coexisté. Les choses étaient de toute façon difficilement comparables. Les brouillons de Chateaubriand circulaient
parce qu'il était Chateaubriand, de mémoire (je peux me tromper), ce n'était pas le cas avant (si tant est qu'il y ait réellement eu un "avant" dans son cas, celui-ci ayant acquis une certaine
notoriété relativement rapidement, comme tu le sais probablement déjà ^^).

Si j'étais un peu taquin (attitude dont on sait qu'aucune ne m'est plus étrangère, haha), je dirais que si je n'ai pas éprouvé le besoin de lire attentivement tous les articles mentionnés avant
la sortie de l'album, c'est aussi parce que d'une certaine manière, ils n'allaient pas assez loin. Comme l'a justement précisé GT, il ne s'agissait pas réellement d'un Work in Progress, mais de
généralités tirées de cette expérience et qui, à mon sens, ont d'autant moins d'intérêt si on les prend de manière décontextualisée. Le meilleur exemple est sans doute celui sur le choix du
nom/du titre... franchement, y-a-t-il réellement besoin d'enregistrer un album pour acoucher d'un tel article ? La réponse est évidemment non. Je prends évidemment un cas extrêmement, tous les
articles de la série n'étaient pas comme celui-ci, qui se voulait plutôt léger. Toujours est-il que même en les lisant après coup, je persiste à trouver ces articles assez paradoxaux, quoique
très représentatifs de ce bon vieux Gitounet, qui n'a jamais été à un paradoxe ou à une contradiction près (la marque des gens de qualité, on le sait). J'ignore si cela participait d'une volonté
de ne pas verser dans le nombrilisme, ou d'une autre visant à ne pas trop "déflorer" le projet en cours (connaissant le loustic, probablement un peu des deux ^^), mais finalement tout cela m'a
paru assez bâtard et n'apportant pas grand-chose ni au blog, ni à l'album. Parce que sans aller jusqu'à se cacher, c'était aussi tout à fait possible d'annoncer la sortie de l'album sans écrire
cinq articles au préalable. "Bon, voilà, j'ai enregistré un album, etc." On sent dans ces articles qu'il y a une immense envie d'en parler qui se heurte à un mur de réserves, avec le recul, on se
demande un peu à quoi ça servait, tout ça.


 


J'espère que cette fois-ci mon point de vue est un peu plus clair :-)

Edith de CL 18/09/2012 10:17


Je t'en prie !


Il y a un lien entre tous les artistes, comme entre tous les hommes, et à trop mythifier les plus grands on en oublie que peut-être l'aboutissement de leur oeuvre n'a tenu qu'à un fil.


En tant qu'auditrice, je ne fais pas de grand écart entre les grands musiciens reconnus et les personnes qui font de la musique dans leur coin.


Si "rien de ce qui est humain ne m'est étranger", je suis aussi proche d'Adolphe Hitler que de Mozart, qui n'ont rien du Diable et de Dieu mais tout de l'homme : j'ai donc en moi les moyens de
les comprendre et de savoir comment ils en sont arrivés à ces résultats démesurés, chacun dans son genre.  Divinisation et diabolisation ne reviendraient qu'à me déresponsabiliser et à
renoncer à comprendre comment tournent le monde et l'art.


Par ailleurs les brouillons qu'on peut trouver de certains artistes nous laissent pantois parfois par leur nullité, leur banalité. C'est l'intention et le travail qui les a hissés au sommet, non
le don des fées reçu à leur berceau ni même une éducation soignée.

G.T. 17/09/2012 23:03


Euh... chez moi^^


 


Bon, j'ai tout de même fait quelques photos ce soir, et je viens de changer la pochette de l'album... elle me semble pas mal comme ça, j'espère que vous ne la trouverez pas encore
plus moche :-)

arbobo 17/09/2012 21:40


c'est en se "vendant", en proposant ses services qu'on se fait connaître.


 


ou alors on est chez universal.


t'es chez qui?

G.T. 17/09/2012 19:02


MOUMOU : Damned, tu m'as démasqué, une fois de plus^^


 


XAVIER : Merci beaucoup pour ton avis (et promis, je vais te donner le mien sur tes morceaux dans la semaine, depuis le temps que
je le dis...)


La pochette, c'est vrai, n'est franchement pas terrible... j'ai essayé de prendre une photo moi-même, mais ça n'a rien donné... enfin, je vais tout de même tenter de trouver quelque chose
d'autre...


Rise, comme tous les morceaux, a été composé et mixé avec un seul et même logiciel, magix music maker.


Je ne suis pas sûr de le sortir en CD, mais si cela se fait, je pense le mettre à 10 euros. Ceux qui auront payé l'album en numérique n'auront qu'à me filer la différence, 5 euros... 10 euros me
semble correct pour un CD, sachant que j'aurais tout de même à payer les frais de port. Thom trouve que 5 euros pour du numérique, c'est trop cher... j'en sais rien, sur Bandcamp, la plupart des
albums que je vois vendus en numérique sont à des prix plus élevés, autour de 8 euros. 


Quant à faire des musiques d'illustration, d'accompagnement, BO... évidemment, ça me plairait beaucoup, mais je pense qu'il faut d'abord que je me fasse plus connaître comme compositeur...


 

Xavier 17/09/2012 11:56


Hello GT,


bravo pour cet album, que je me suis empressé d'écouter.


Quelques réflexions après une écoute:


- son très pro.


- longueur du disque parfaite. Ordre des morceaux très bien étudié: l'intro est idéale, excite la curiosité et donne envie d'aller plus loin
(j'aime beaucoup les deux premiers titres d'ailleurs).


- Une subtile variété dans les ambiances sonores permet de retenir l'attention auditeur (cf "Vortex"). Bien vu car sur ce style de musique,
(qui n'est pas celui que j'écoute le plus, loin de là, mais qui ne m'est pas totalement étranger), j'ai tendance à décrocher assez vite, nonobstant la qualité intrinsèque des morceaux. Ca ne
m’est arrivé que brièvement à quelques reprises sur ton disque (sur « It’s Coming » par exemple), mais j’ai à chaque fois été « récupéré » par un nouveau son ou tempo…


- la pochette c’est pas possible. Vraiment dommage de travailler tout les détails d’un disque et de parvenir à un tel résultat pour l’illustrer
avec une image de « musique pour tester les chaines hi-fi » ou « disque de chez nature et découverte ». Je pense que tu trouveras plein d’amateurs pour te filer un coup de
main là-dessus. Le mieux étant encore de faire une photo toi-même, et de rechercher quelques polices plus expressives qui foisonnent sur le net.


- les compos sont bonnes, après on ne pourra en juger vraiment qu’à force d’écoutes, mais au moins la première écoute suffit à entendre qu’il
n’y a pas de faux pas, de chose déshonorante qui gâcherai le disque. Mes préférences et mes réserves ne viendront qu’après un certain nombre d’écoutes et de temps.


- pas de coup de cœur mais je suis sur d’écouter de temps en temps ton disque si je l’achète, ce que je ferai quand il sortira en CD. (si tu ne
le vends pas trop cher bien sur).


Autre chose : quel logiciel as-tu utilisé pour la compo ? pour le mixage ? et surtout pour la batterie de
« Rise » ?


Ces premiers ( ?) pas de compositeur devraient en tout cas t’encourager à poursuivre. Je ne vois pas ce qui t’empêcherai de postuler pour
créér des BO (films, docus, pubs….) mais peut être est ce déjà le cas…

Moumou 16/09/2012 22:24


Ouais, bien sûr, comme par hasard l'album sort peu de temps après que tu sois apparu à la télé. On a tous compris que ce n'était qu'une opération marketing savamment orchestrée et que derrière
tout ça il y'a certainement Pascal Nègre. Moi qui te croyais intègre, tu t'es fais rattrapé par le buisness ! Je suis très déçu, c'est mon monde qui s'effondre, c'est un peu comme si Morrissey se
mettait à faire de la pub pour McDo.


 


Signé: un ancien lecteur

G.T. 16/09/2012 16:51


THOM : On sait plus de choses à mon sujet que sur un artiste "lambda", mais ceux qui me lisent ici savent beaucoup plus
de choses sur les artistes connus que sur moi... de toute façon, s'il y a d'un côté une possible bienveillance/connivence, de l'autre, je ne serais peut-être pas pris autant au sérieux
en tant que compositeur qu'un artiste inconnu, car, puisque j'écris ici depuis 6 ans, je serais plus aux yeux des habitués de Music Lodge le "blogueur qui sort un album" qu'un
"compositeur qui tient un blog"... alors qu'à mes yeux, ce que je compose est beaucoup plus important que ce que j'écris, mais ce n'est pas comme ça qu'on me verra... Quant à cacher mon
"identité" pour sortir des albums, c'est pas possible, ce serait schizophrénique d'écrire ici sur la musique sans ne jamais parler de la mienne...


 


BLACK TRUST : Merci, parce que c'était une de mes grosses inquiétudes, un des morceaux que j'avais mis ici (mais qui ne
devait de toute façon pas figurer dans l'album) n'avait pas été "entendu" comme je l'entendais chez moi, sur mon logiciel (basse en retrait, piano qui sonnait trop "midi")... si je m'en tire pas
trop mal sur le son et le mix, c'est déjà une satisfaction... mais bon, c'est aussi loin d'être parfait...  


 


VINCENT M :Parce que l'anglais est la langue universelle... quand on fait de la musique instrumentale, à moins de faire une
musique clairement associée à une région du monde, mieux vaut toujours utiliser des noms anglais... ce qui permet d'évoquer quelque chose compréhensible par tous... il n'y a
pas beaucoup d'expressions françaises qui sont "universelles"... "L'amour, toujours" peut-être, mais ça colle très difficilement avec ma musique :-)


S'il existe des éléments, en électro, qu'on associe à telle ou telle région (techno de Detroit, de Berlin, French touch etc...) c'est un style qui se veut tout de même moins marqué par
des frontières que d'autres, d'où les noms en anglais qui s'imposent la plupart du temps... il est d'ailleurs assez rare que des musiciens électro français choisissent des titres en
français... 


 


ARBOBO : Certes, mais merci quand même ;-)


 


EDITH de CL : Avoir trouvé un point commun entre le Titien, Michel-Ange, Wagner, Chateaubriand et... moi, fallait le
faire ^^ (et j'en te serais éternellement reconnaissant...)

Edith de CL 16/09/2012 13:40


Je trouve que les critiques de Thom sont intéressantes mais son point de vue est moins universel qu'il le laisse entendre.


La vision de l'artiste qui propose une oeuvre finale à un public totalement extérieur au processus de création est récente, et liée il me semble aux processus commerciaux à l'oeuvre au XX°siècle.
Giorgione et le Titien - de même que Michel-Ange - peignaient au su et au vu de tous et les commentaires sur l'oeuvre en cours, d'eux mêmes ou des autres, n'étaient pas rares.


Je suis en train de lire le Journal de Cosima Wagner et là encore, Wagner commentait publiquement le processus de création tout en créant, et en parlant de ses oeuvres en cours.


Citons enfin Chateaubriand dont les brouillons circulaient dans les salons européens !


Un blog est ce qu'on en fait. L'essence de Music Lodge ne prééxiste pas à son existence ! Et si le tenancier du blog se met à la compo au cours de l'existence de son blog, et que cela donne lieu
à des articles sur le processus créatif puis au dévoilement final de l'oeuvre, ça rend Music Lodge unique et c'est ce qui me plait dans les blogs : ce sont des plateformes d'expressions
personnelles et qui ne répondent pas à des codes prévus à l'avance.


Ceci dit je remercie Thom de m'avoir fait songé à tout cela !

arbobo 16/09/2012 12:59


le plaisir est pour moi, GT,


d'autant que dans ce disque il y a beaucoup de choses que j'aime :-)

Vincent M. 16/09/2012 04:08


Bonjour GT,


 


Par curiosité, pourquoi des titres en anglais ?


 


 

BlackTrust 16/09/2012 01:16


Je n'ai pas le bagage nécessaire pour en faire une critique (d'autant que je n'ai eu que la possibilité de l'écouter une fois ), mais j'aime bien cet album ;)


Je te féliciterai tout de même quand à tout ce qui touche à la réalisation et au mixage de cet album. En effet, tu dis ne contrôler pleinement le logiciel qu'au fur et à mesure des compositions
et c'est encore plus à ton honneur, car en le comparant à un nombre incalculable de groupe amateur (certe beaucoup plus en rock qu'en electro), la réalisation est tout à fait en accord avec ce
que tu fais et je ne parle pas que du choix des sons mais aussi ce qui touche au mixage "correctif" et "créatif" à proprement parler : les niveaux sont équilibrés, les sons entre eux le sont
aussi (en terme de fréquence et de placement stéréo), la dynamique est présente sans être étouffante etc... Ce soin à la réalisation est à mon sens une caractéristique primordiale à un album
d'electro en particulier car l'electro est le style populaire où se marient le plus de sons possible, donc, où le besoin de trouver l'équilibre est le plus présent. Au delà de cet aspect
technique, j'y voit un certain soin qui sert l'oeuvre et la bonifie. Aussi, cette attitude par rapport à la réalisation oblige à la considérer comme un instrument à part entière et à l'égal des
autres. Ton album prouve ce postulat (qui est le mien...) en montrant que l'écoute et le sens musical suffisent ,sont nécéssaire et même une chose plus importante que la technique aquise d'une
façon scientifique par un ingénieur du son, car tu dis toi même être novice en la matière, mais je t'assures que mon casque de studio (Senheiser DT 990 Pro) réputé pour sa précision ne m'a laissé
voir que peut d'erreur, ou, si il a erreur, des "erreurs" justifiés par la musique elle même. De ce coté là en tout cas, je te tire mon chapeau ;)


L'album en lui même, il faut que je le réécoute avec plus d'attention... mais la propreté de cette production me suffit à avoir envie de le réécouter sans appriorit , chose que j'avais tout de
même au départ, car ce n'est vraiment pas facile de s'improviser réalisateur (producer).

Thom 15/09/2012 18:28


"Les articles "genèse d'un album" n'étaient pas pour suivre pas à pas la compostion, je n'y ai d'ailleurs révélé vraiment que très très peu de choses sur le contenu de l'album"

Effectivement, je les ai lus entre temps de manière plus attentive. Au temps pour moi, même si du coup, ils me semblent encore plus bizarres.

"La connivence... elle est de toute façon inévitable. Sinon, faudrait que chaque artiste change de nom à chaque album, ne fasse pas la moindre promo, afin que l'on juge son travail non pas avec
l'a priori positif ou négatif que l'on peut avoir en fonction de ce que l'on sait sur lui"

Euh... c'est une plaisanterie, j'espère ? Il n'y a aucun point commun entre faire la promo d'un album (itw, etc.) et avoir une "prise directe" avec l'auditeur, qui te connaît déjà. Certes,
beaucoup de tes lecteurs ne te connaissent pas personnellement, mais ils savent infiniment plus de trucs à ton sujet que sur un artiste lambda publiant un premier album lambda.

"Quand je vois que des albums électros que j'ai trouvé très bons n'ont pas été écoutés et n'ont été notés que par moi alors qu'ils sont là depuis de longs mois (c'est le cas de Mitoma), je me dis
que j'ai bien fait de ne pas choisir cette stratégie, ça aurait été désespérant..."

Non mais, j'énonce juste une idée qui m'a déjà effleurée. Faut dire aussi que dans mon idée, je fais une musique un peu plus accessible :-D

"par exemple, il y a forcément aussi connivence quand j'écoute les morceaux de Xavier, et, parce que je le trouve sympathique, parce que je connais ses goûts musicaux - et même sa petite famille
avec les photos qu'il met sur son blog"

M'en parle pas ! Ils sont tous beaux, dans la petite famille de Xavier, c'est assez irritant pour les autres :-)

"(en fait, Thom écrit tout ça parce que Mitoma, c'est lui... ben oui, c'était pourtant évident, Thom = mi-Thomas... il m'a demandé de glisser son bel album électro dans le CDB, impatient de voir
ce que tout le monde en pensait, et, à part moi qui lui ait mis 8 - bon, un peu bienveillant parce que c'est Thom, sinon, j'aurais mis 7,5 - personne, ces 6 derniers mois, n'a daigné jeter une
oreille à son remarquable travail, ce qui, vous le comprendrez, l'agace quelque peu... alors filez écouter Mitoma !)"

Qui peut sérieusement imaginer que je choisisse un nom de scène aussi pourri que "Mitoma" :-D

mi 15/09/2012 18:03


http://lafantasy.overblog.com/musique

G.T. 15/09/2012 14:49


THOM : Les articles "genèse d'un album" n'étaient pas pour suivre pas à pas la compostion, je n'y ai d'ailleurs révélé vraiment
que très très peu de choses sur le contenu de l'album, et les deux derniers étaient même sur des questions extérieures, la rémunération (un article pour exposer ma conception de la rémunération
de la musique), et les noms (plutôt un article de défoulement)... Tout ça était juste l'occasion pour moi d'aborder et partager (avec ceux qui ont pu avoir des interrogations similaires
sur leurs albums, ou qui les auront) des questions assez globales.


La connivence... elle est de toute façon inévitable. Sinon, faudrait que chaque artiste change de nom à chaque album, ne fasse pas la moindre promo, afin que l'on juge son travail non pas
avec l'a priori positif ou négatif que l'on peut avoir en fonction de ce que l'on sait sur lui, de ses déclarations dans la presse, de la sympathie qu'il nous inspire, etc... mais en
fonction uniquement de sa musique. Le problème n'est vraiment pas "genèse d'un album", très généraliste, mais le fait que l'on me connaisse en effet par tout ce que j'ai pu écrire ici, et par les
liens de sympathie qui se sont créés. Fallait-il que, comme tu le préconises, je le sorte en douce, sans révéler qu'il est de moi, et le soumettre à la notation dans le CDB ? Quand je vois
que des albums électros que j'ai trouvé très bons n'ont pas été écoutés et n'ont été notés que par moi alors qu'ils sont là depuis de longs mois (c'est le cas de Mitoma), je me dis que
j'ai bien fait de ne pas choisir cette stratégie, ça aurait été désespérant... tu mets fébrilement ton album dans le CDB en attendant de voir ce que les autres en pensent... ils discutent tous
d'albums rock et folk en priorité, et après 3 mois, toujours personne ne s'est intéressé à ton travail, c'est un coup à se flinguer^^ Avec tout ce qui sort, c'est déjà suffisamment compliqué de
mettre en lumière un album, d'inciter pas mal de gens à l'écouter vraiment, alors si on ne peux même pas profiter de la toute petite notoriété qui est la nôtre sur le web, à
quoi bon... Des avis sans a priori, j'en aurais de toute façon, si mon album dépasse le cadre de gens qui fréquentent régulièrement mon blog, donc c'est pas le problème. Et je fais confiance
aux habitués, je pense qu'ils sont capables, un minimum, de prendre de la distance... par exemple, il y a forcément aussi connivence quand j'écoute les morceaux de Xavier, et, parce que je le
trouve sympathique, parce que je connais ses goûts musicaux - et même sa petite famille avec les photos qu'il met sur son blog - il y a une certaine bienveillance quand je l'écoute, en tout cas
plus que s'il s'agissait d'un artiste lambda. Mais je pense que ça ne m'empêche pas d'avoir un avis un tant soit peu objectif sur ses compos... Will strife et Arbobo (lui m'a écrit par mail quand
je lui demandais de "tester" l'album) sont peut-être un peu "bienveillants", même inconsciemment, parce que c'est moi, il n'empêche que je trouve que leurs quelques critiques sur ce
qu'ils ont moins aimé sont assez pertinentes et honnêtes, et pas complaisantes...


(en fait, Thom écrit tout ça parce que Mitoma, c'est lui... ben oui, c'était pourtant évident, Thom = mi-Thomas... il m'a demandé de glisser son bel album électro dans le CDB, impatient de
voir ce que tout le monde en pensait, et, à part moi qui lui ait mis 8 - bon, un peu bienveillant parce que c'est Thom, sinon, j'aurais mis 7,5 - personne, ces 6 derniers mois, n'a
daigné jeter une oreille à son remarquable travail, ce qui, vous le comprendrez, l'agace quelque peu... alors filez écouter Mitoma !)


(ceci-dit, je pense même qu'il faudrait faire l'inverse... faire passer pendant un temps les albums qu'on aime pour les nôtres, ce qui inciterait beaucoup plus de monde à les écouter...)


(il est temps de révéler la supercherie, c'est exactement ce que j'ai fait pour Akland, superbe album électro d'un compositeur inconnu que je trouve véritablement génial, je lui ai proposé de
profiter de la petite notoriété qui est la mienne pour lui permettre d'être un peu plus écouté...)


(bon allez, j'arrête de raconter des conneries...) 

Thomas 15/09/2012 13:29


Ce n'est pas l'annonce en elle-même, c'est plutôt de se lancer dans une discussion sur le sujet. Il y a là un mélange des genres qui me met mal à l'aise. Cela dit, c'est moins dû à cette annonce
de la sortie, qui est tout à fait légitime, qu'à tous les articles sur le sujet qui ont précédé. En tant que lecteur - et auditeur - je suis déjà assez peu intéressé par les making of, alors
avoir plusieurs articles "making of" avant même d'avoir pu écouter l'album... d'ailleurs, je n'ai pas lu ces articles de la série "Genèse d'un album", ou en grandes diagonales. Par ailleurs et du
point de vue "critique", tu ne peux pas attendre un avis honnête une fois l'album fini lorsque les personnes qui te le donnent ont été associées au processus créatif, cela crée inévitablement une
connivence involontaire de la part de celui qui a suivi tes errements pour trouver le titre ou ceci ou cela, qui a partagé tes réflexions sur la composition, etc. Le confident ne peut pas être un
juré acceptabe, ou disons, seulement jusqu'à une certaine limite. Cela peut même te desservir, car créer une attente c'est inévitablement provoquer aussi quelques déceptions. Dans le meilleur des
cas, cela donne l'image d'un artiste qui se justifie en amont de trucs que personne ne lui a encore reprochés. A la rigueur, cela aurait pu donner un très bon de thème pour un blog à part
entière, mais utilisé ainsi sur Music Lodge entre des articles n'ayant rien à voir, je ne te cache que ça ne m'a pas mis super à l'aise, d'où mon relatif silence sur ces sujets. A la fin, il
reste la musique, tout le reste, même les réflexions pertinentes qu'il y avait sûrement dans ces articles, ce n'est que de l'écume. Mais ce n'est qu'un point de vue personnel ; le fait est que si
j'avais dû enregistrer un album (heureusement pour tout le monde, cela n'arrivera jamais ^^), je n'aurais vraiment pas eu envie qu'il soit perçu comme "l'album du blogueur qui a écrit ceci ou
cela blablabla", autant dire que je ne l'aurais vraiment évoqué qu'à demi-mot sur mon propre blog. Voire, je ne l'aurais peut-être dit qu'à une ou deux personnes en leur demandant de ne pas
préciser que c'était moi s'ils en parlaient, histoire de voir les notes qu'il se mangerait vraiment dans le CDB ;-)


Bref. Tout le monde n'est pas obligé de faire comme moi mais inévitablement, en tant que récepteur, il n'est pas surprenant que je pense cela. Tu noteras que ça n'empêche pas de respecter le
travail du compositeur, c'est bien pourquoi je n'écris ce commentaire qu'une fois que l'album est terminé :-)

G.T. 15/09/2012 12:44


THOM : D'un goût douteux ? Il me semble assez naturel, quand un blogueur fait un album, qu'il le présente sur son blog et
que ceux qui l'ont écouté viennent me dire ce qu'ils en pensent... je vois pas où est le problème. Ce qui serait d'un goût douteux serait plutôt que je le mette dans le CDB...

Thomas 15/09/2012 12:29


En même temps je trouve d'un goût tellement douteux de se mettre à discuter des qualités/défauts de ton album dans les commentaires de ton blog que je ne risque pas de dire autre chose que des
saloperies sur le paratexte :-)

G.T. 15/09/2012 01:23


THIERRY : Eh bien... toujours aussi réactif à ce que je vois, et merci beaucoup !

Thierry 15/09/2012 00:36


ça y est, l'article est en ligne ICI.


Pour la 2ème écoute, j'ai poussé le volume et j'ai bien davantage apprécié l'ensemble ;-)

G.T. 15/09/2012 00:01


THIERRY : Peut-être parce que la 2° partie comporte plus de morceaux récents (Stellar Stream, que tu sembles avoir aussi trouvé
pas mal, est un de mes derniers morceaux...) Au fur et à mesure des compositions, j'étais de plus en plus familiarisé avec le logiciel, et  - ça peut sembler un peu prétentieux de le
dire comme ça, mais c'est la manière dont je le vois, et c'est plutôt logique - j'ai l'impression de m'améliorer dans mon écriture compos après compos, d'éviter certaines dérives des
débuts (d'ailleurs, il y a 4 de mes premières compos que je n'ai finalement pas mises sur l'album). Je précise que ce ne sont pas mes véritables premières compositions non plus, mais, avant, je
composais surtout des chansons, alors que je suis au fond beaucoup plus à mon aise dans l'instrumental...


Peut-être aussi, tout simplement, parce que la 2° partie est moins "chargée" que la première (mais c'est aussi lié à l'évolution de mes compositions)...

Thierry 14/09/2012 23:39


Je ne saurai expliqué le pourquoi du comment, mais j'ai de loin préféré la seconde partie de l'album. En toute honnêteté, je le réécoute une deuxième fois, mais je pense que je suis parti pour du
12-13.


Je me mets à la préparation du petit article pour MST dans quelques minutes. Tu pourras venir le commenter, si tu le souhaites sans risque de conflit d'intérêt ;-)