Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 17:33
Spectraliquid   13/04/2009

                                                                                                                                                                          null       Musique instrumentale d'ambiance, d'atmosphère... voilà de quoi faire fuir d'entrée le lecteur, qui imagine déjà d'interminables et soporifiques nappes de synthés jouées par d'ex-vieux hippies convertis aux sons électroniques. Rassurez-vous, cet album vaut bien plus que ça, il n'a rien à voir avec les fumisteries new-age ou les insipides "disques d'ambiance".

Cet album - à déconseiller aux fanas de gros rock qui tache et de pop colorée (quoique je ne vois pas trop ce qu'ils viendraient faire par ici) - est certes planant, mais il n'a pas du tout vocation à relaxer et bercer mollement l'auditeur. Son écriture, très cinématographique, est la bande-son idéale d'un film de SF contemplatif, envoûtant, paranoïaque, anxiogène, mystérieux ; bref, d'un bon film de SF "à l'ancienne". Elle aurait, par exemple, fait merveille dans Blade Runner. Car si, comme beaucoup de gens de ma génération, j'ai été marqué par la BO de Vangelis et lui dois de m'être intéressé assez tôt aux sons électroniques et planants, il faut bien avouer que cette BO a tout de même vieilli (les sons comme les thèmes). La remplacer par les morceaux qui composent Little Black Cloud serait une grande idée, qui permettrait de rendre le film encore plus grave, profond, envoûtant et mystérieux qu'il ne l'est (mais voilà, bizarrement, on ne me demande jamais mon avis là-dessus, et il n'est semble-t-il pas prévu que cela se fasse). Profondeur, gravité, mystère, envoûtement : voilà des mots qui collent parfaitement à cet album fascinant. Et contrairement à bon nombre d'albums "atmosphériques", il ne néglige pas l'émotion. De façon très "lynchienne" (parce que badalamentienne, ça sonne moyen), il parvient à réunir la plus grande mélancolie et le lyrisme, avec des ambiances très inquiétantes, sombres et hypnotiques.          

Un mot tout de même sur ce projet au nom curieux,  "A Wake A Week" car je suppose que peu d'entre-vous en ont entendu parler auparavant... A Wake A Week, c'est un homme, le britannique David Dando Moore qui officie d'habitude sous le doux nom de Detritus. Encore un qui a mal choisi son nom de groupe/projet, car sa musique en est l'exact opposé : classieuse, sensible, profonde, rare et précieuse (quoique celle de Detritus soit plus électro/drum'n'bass). 
Si vous trouviez les albums solos de Craig Armstrong parfois un peu trop mielleux ou facile, David Dando Moore vous en vengera, il est à Craig Armstrong ce que le cinéma de David Cronenberg est à celui de James Cameron...    

Bonne nouvelle, l'album est disponible en écoute intégrale sur deezer et musicme, tout comme ceux de Detritus :

A Wake A Week -
Little Black Cloud

Detritus - Fractured

Detritus - Origin

Detritus - Endogenous

Le myspace de Detritus

Le myspace de A Wake A Week


A Wake A Week - Little Black Cloud

1 - Home (4:54)
2 - Little Black Cloud (4:12)
3 - I'm Always Writing Endings (3:38)
4 - Your Rain Isn't My Rain (3:23)
5 - Leaves (4:03)
6 - One Take Away One (4:13)
7 - Faerie Photo (3:05)
8 - Beginnings And Endings (5:47)
9 - Waking (2:41)
10 - A Wake A Week (6:09)

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Electro
commenter cet article

commentaires

Christian Texier 06/11/2009 15:44


@GT : Merci pour les conseils, c'est aussi ça qui est chouette dans les blogs, on veut faire connaître un groupe qu'on apprécie particulièrement, et on repart avec des tas de propositions
d'écoutes (je ne connaissais pas Eric Aldéa, Cluster 2 ni Climax Golden Twins).

si tu veux découvrir Cluster II, tu as pas mal d'extraits ici :
http://chantsetheres.blogspot.com/2009/11/kluster-cluster-precurseurs-de-lindus.html

ça te donnera une assez bonne idée...

bonne fin de semaine...



diane cairn 06/11/2009 11:14


Aaah Climax Golden Twin, j'ai découvert avec la musique du film Session 9.
Et comme j'adore les bonnes b.o. et la musique xprmntl (oui bon plus bcp de voyelles par ici)
je ne pouvais qu'accrocher à ce groupe intriguant, faudra que je me penche sur leurs lubies en 78 tours


G.T. 05/11/2009 22:03


TIREUB : Your Rain isn't my rain est aussi un de mes titres favoris de l'album (mais bon, je les aime tous...)

THOM : C'est vrai que dans le genre, je vois pas trop de concurrence non plus cette année à Little Black Cloud...

DAHU : (mais je ne voudrais pas passer pour un affreux snob ;-))

A qui veux-tu faire croire ça ? ^^

(et tout à fait d'accord sur la guitare "portisheadienne" de One take away one)

DAHU, CHRISTIAN, DIANE CAIRN : Merci pour les conseils, c'est aussi ça qui est chouette dans les blogs, on veut faire
connaître un groupe qu'on apprécie particulièrement, et on repart avec des tas de propositions d'écoutes (je ne connaissais pas Eric Aldéa, Cluster 2 ni Climax Golden Twins).





arbobo 05/11/2009 19:20


amateurs et amatrices de Carpenter, le disque d'Etienne Jaumet paru cette année devrait vous plaire aussi :-)


Anne 05/11/2009 18:23


Mais carrément Dahu on se croirait presque dans Satantango!! En tout cas il a l'air d'être très bien cet album...


Dahu Clipperton 04/11/2009 22:04


'tain ! évidemment ! Comment se-fesse que je n'ai pas cité les Climax Golden Twins ? AWAW (pas mal, non^^) m'a en effet rappelé les passages les plus atmosphériques de "Highly bred and
sweetly tempered".
  


Christian Texier 04/11/2009 17:09


Y'a effectivement un aspect "Blade runner" là dedans... mais ça tire nettement plus du côté des atmosphères glauques de Cluster 2 (1972), un groupe allemand totalement avant gardiste et précurseur
dont je reparlerai bientôt chez moi plus en détail.

Vraiment très sympa ce disque.

PS : deezer ne fonctionne plus chez moi, mais il me reste Musicme.


diane cairn 04/11/2009 15:36


Effectivement parfait pour bosser ou se detendre la nuit.
On y retrouve des ambiances à la John Carpenter (genre Prince of Darkness ou The Fog) matinée de portishead ou du sound design des silent hill. Dans un genre plus experimental mais proche je te
recommande les albums de Climax Golden Twin.

a++


Thom 04/11/2009 13:31


"Detritus", c'est la version latine de "Garbage" :o)

Excellent ;-)


Dahu Clipperton 04/11/2009 13:16


Thom : "Detritus", c'est la version latine de "Garbage" :o)

GT : je vais aller jeter une oreille à ce Detritus (quel nom curieux, quand même). Bel album, aux atmosphères et aux émotions contrastées, ambivalentes (ce morceau d'ouverture, intitulé
"Home", si "accueillant", hum...). Mais je crois que chaque personne qui l'a apprécié pourrait y associer des images, des références, des souvenirs différents, et c'est
aussi sa force (l'écoute dans le noir peut s'avérer perturbante, d'ailleurs). Le morceau-titre m'évoque plus la plaine hongroise des films de Bela Tarr (ou la steppe tarkovskienne...) (mais je
ne voudrais pas passer pour un affreux snob ;-))

Pour ceux et celles qui apprécient, je conseille de jeter une oreille aux 2 premiers Labradford, ou encore à A small good thing (splendide ! mais clairement orienté "désert", ou "western
mental" ^^). Et sans oublier le très bel album d'Eric Aldéa (ex-Bästard), "Saturno o cipolla ?"

Et puis bon, l'amalgame ambient/new age, je suis bien d'accord, c'est un drame. Pourtant c'est simple : dans les bons albums d'ambient, il y a PLEIN de choses à écouter et à ressentir. Le
"new age", c'est juste de la tapisserie, et ça pue la mauvaise descente de patchouli.  

(et tu ne trouves pas que la guitare chargée en tremolos de "One take away one" pourrait sortir tout droit de chez Portishead ?)


Thom 04/11/2009 10:08


J'aime vraiment beaucoup cet album (d'ailleurs découvert il y a quelques mois en farfouillant dans ta listes d'albums ^^), sans doute ce qu'il y aura eu de mieux dans le genre cette année.

Detritus ? C'est un centurion romain ? ;-)


Tireub 04/11/2009 06:10



C'est beau, tres fin en effet.


J'ai particulierement apprecie Your Rain Isn't My Rain, avec ce bruit de pluie qui se transforme, magnifique.


Parfait a ecouter au boulot en tout cas...