Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
23 février 2007 5 23 /02 /février /2007 13:54

Chef-d’œuvre absolu ou fumisterie expérimentale ? C’est la grande question qui anime les cinéphiles sur le web, et qui va même jusqu’à diviser les fans de Lynch. Inland Empire exige beaucoup plus du spectateur que Mulholland Drive ou Lost Highway – non pas que ces deux-là soient facilement compréhensibles – car il est plus lent, austère, et moins fourni en « scènes chocs ». La déception de certains, même parmi les fans de Lynch, est compréhensible… mais je ne la partage pas ! Quand certains spectateurs – il faut bien l’avouer – quittaient la salle, j’étais tellement fasciné qu'une alerte à la bombe ne m’aurait pas fait bouger d’un centimètre. Seul regret… devoir quitter la salle au bout de ces trop courtes 2h52...  

 

Ce n’est sûrement pas le film idéal pour découvrir Lynch, mais les inconditionnels (et c’est peu de dire que je le suis, je cherche actuellement un flingue pour récupérer mon DVD de Mulholland Drive prêté à un ami) se retrouvent en terrain connu (mystère, climat oppressant, superposition et indifférenciation de ce qui tient du rêve, du fantasme et de la réalité, thème du double, échec du rêve américain, failles temporelles, trauma).

Si l’image est moins séduisante et léchée qu’auparavant – DV, caméra à l’épaule – Lynch demeure un esthète incomparable, qui a toujours autant le sens du plan et de la mise en scène (à l’origine peintre, il voit le cinéma comme une suite de tableaux mis en mouvements), et un indépassable créateur d’ambiances.

Inland Empire est donc plus lent et austère que Twin Peaks, Sailor et Lula, Lost Highway ou Mulholland Drive, mais il gagne ainsi beaucoup en fluidité. Peut-être même un des films les plus fuide et cohérent de Lynch (si l’on exclut Elephant Man, Dune et Une Histoire Vraie – œuvres à part dans sa filmographie). J’en vois certains bondir devant leur écran… entendons-nous bien, par « cohérent » je ne veux pas dire qu’il s’agit d’une histoire linéaire, bien balisée et intelligible. C’est du Lynch, mieux vaut laisser son esprit cartésien au vestiaire. Là ou 90 % des réalisateurs nous prennent par la main, pour nous amener de A à C en passant par B, Lynch nous abandonne au milieu d’un labyrinthe, dispersant ça et là quelques indices qui généralement ne font que brouiller encore plus les pistes. Non, si le film est « fluide et cohérent », c’est parce que Dieu (enfin, Lynch, c’est du pareil au même pour moi) prend plus de temps qu’à l’habitude pour installer des situations, change moins fréquemment d’atmosphère, suit partout l’étonnante Laura Dern qui tient le film sur ses épaules (dans tous les sens du terme, elle est aussi co-productrice), et réussit à mêler image et son comme jamais. Ce qui est à mon sens la plus grande qualité d’Inland Empire.

 

Dire qu’il réussit à « mêler image et son comme jamais », cela revient à considérer Inland Empire comme le film le plus abouti de ce point de vue, pas que je franchis allègrement. Car Lynch est loin au-dessus de la mêlée lorsqu’il s’agit de conjuguer les deux (pas si étonnant pour un réalisateur qui est aussi peintre et musicien). Chez la plupart des réalisateurs, la musique illustre, accompagne le film, alors que Lynch en fait un matériau indissociable de l’image. Pourtant, il n’a pas travaillé cette fois avec Angelo Badalamenti, compositeur de la musique de beaucoup de ses films et dont les nappes sonores semblaient indissociables de l’univers lynchien. Il a lui-même composé quelques titres (comme il l’a fait précédemment ou en collaboration avec Badalamenti), choisit quelques chansons plus ou moins connues (Beck, Nina Simone) et, surtout, puisqu’il est question de Pologne, est allé piocher des œuvres de compositeurs polonais. Qui dit compositeur polonais dit Chopin. Mais trop évident, pas le genre de Lynch. Il s’est donc intéressé aux œuvres de compositeurs récents, Penderecki, surtout, ainsi que Lutoslawski et Boguslaw Schaeffer. De Penderecki, il n’a pas pris d’œuvres de sa « seconde période », les plus accessibles et modales - trop évident, pas le genre de Lynch – mais des œuvres très atonales et dissonantes (un beau pléonasme). Non pas la plus célèbre du genre, Threnos – trop évident, etc… - mais De Natura Sonoris I et II, Fluorescences for orchestra, Anaklasis et Als Jakob erwachte.

Penderecki comme « bande-son » d’un film de Lynch, c’est en fin de compte tout ce qu’il y a de plus logique… Car même dans sa période sérielle et atonale, Penderecki n’a jamais fait passer le sens avant les sens. Sa musique est très expressive, sensuelle, saisissante, et n’a pas besoin de manuel de décryptage pour être aimée et comprise (cela n’en fait pas pour autant une musique « facile » et accessible au premier fan de variétoche venu). Il est d’ailleurs le premier compositeur contemporain que j’ai écouté et apprécié, et je pense que beaucoup d’amateurs de musiques contemporaines dites "savantes" sont dans le même cas. Quand bon nombre de compositeurs contemporains et de cinéastes de films dits « d’auteur » privilégient les concepts, Penderecki et Lynch ont bien compris que la musique et les films ne peuvent rivaliser avec les livres sur ce terrain, mais ont la capacité de nous emmener vers un ailleurs bien plus passionnant en s’adressant directement à nos sens. Ce qui différencie Lynch de la plupart de ses confrères, c’est qu’il n’oublie pas que dans « film d’auteur », il y a surtout « film ».

Par contre, comble du comble, cette B.O. exceptionnelle n’est… même pas distribuée ! J’ai eu beau chercher sur le web, demander aux disquaires, impossible de la trouver. Il n’y a que par le p2p qu’on peut se la procurer (et encore, je n’ai pas trouvé de fichier qui contienne tous les titres).

 

A écouter :

 

Penderecki - De Natura Sonoris n°1


Détail des titres de la bande originale, ici.


[Si vous hésitez à y aller, si vous vous dîtes que vous attendrez qu’il sorte en DVD ou passe à la télé, je ne saurais que trop vous conseiller de le voir au cinéma, c’est une expérience visuelle et sonore qui se vit sur grand écran…]


Inland Empire
, de David Lynch

Laura Dern (Nikki Grace / Susan Blue)

Justin Theroux (Devon Berk / Billy Side)

Jeremy Irons (Kingsley Stewart)

Harry Dean Stanton (Freddie Howard)…
Sortie en salle le 7 février 2007  

 

Le précédent chef-d'oeuvre de Lynch sur priceminister : Mulholland Drive (DVD autour de 10 euros), ou sur cette fiche.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Cinema
commenter cet article

commentaires

G.T. 15/02/2010 12:27


YROL : Merci à toi, et désolé d'avoir oublié de te répondre sur le moment...

LONELYSA : merci, je vais voir ça dès que j'ai un peu de temps...


lonelylisa 14/02/2010 23:24


J'ai découvert récemment un film hommage à david Lynch (fait par un français), c'est un moyen métraga amateur où ils ont voulut reproduire l'univers de Lynch à travers l'ambiance et le scénario, je
vous laisse le lien, ca s'appelle "Lune rousse", j'ai adoré!

http://www.megavideo.com/?v=1GPR6UN8


yrol 22/07/2009 18:32

Merci.Cest merveilleusement exprimé. Vous avez mis des mots sur ce que j'éprouve quand je vois un film de David Lynch.Vous semblez adhérer totalement à Lynch. Pour ma part, j'avoue que sur ce film, j'ai eu un peu de mal. Il est vrai que je ne l'ai pas vu en salle.J'ai adoré Mulholand drive, Blue Velvet et aussi un téléfilm contant l'histoire d'un vieil homme qui traverse une partie des USA sur une tondeuse pour retrouver son frère.Mais vraiment, avec Inland Empire, je n'ai eu que des bribes de sensations. J'ai même ressenti la fin comme une façon pour Lynch de donner un os à ronger ceux qui ont fini le film totalement largué.Ce qui est bien dans ce film (et dans d'autres de Lynch), c'est que les personnages ont l'air tellement paumé qu'on se sent moins seul!

G.T. 07/07/2008 23:40

THIERRY : c'est toujours ça de pris :-)

Thierry 07/07/2008 21:50

C'est quand même moins long que l'album de Taniq ! :-)

G.T. 07/07/2008 21:21

THOM : Désolé, j'avais pas vu ce commentaire... sinon, le billet sur Lutoslawski, c'est pour quand ? ^^THIERRY : 35 mn... c'est déjà pas mal :-)

Thierry 07/07/2008 20:46

J'ai tenu ... 35 minutes, avant de remettre le DVD dans son boîtier.

Thom 02/06/2008 23:08

Tout ça pour souligner que je n'ai jamais rédigé mon billet sur Lutoslawski. Bande d'enfoirés :-/

G.T. 02/06/2008 21:36

FREDCORNE : Merci beaucoup pour l'info !

fredcorne 02/06/2008 19:21

J'arrive sur ce post via une recherche google sur penderecki, et pas sur lynch, mais pour info l'ost d'Inland empire est dispo sur le site de la fnac:http://musique.fnac.com/a2024317/Bande-originale-de-film-Inland-empire-CD-album?Mn=-1&Ra=-28&To=0&Nu=1&Fr=0Et je vais de ce pas m'essayer a lutoslawski.

G.T. 02/03/2008 00:02

K. : OK, merci pour ces précieuses infos sur les DVD de la saison 2 ! Le Livre pour orchestre... je ne suis pas sûr d'avoir beaucoup de mérite... A l'époque, j'étais un ado assez tourmenté, et plus la musique était dissonante, plus ça me plaisait :-) 

kfig 01/03/2008 15:43

Si tu achètes sur priceminister, il faut faire attention à l'indication : "pastille jaune au dos du boîtier", sinon tu poses une question au vendeur, et si jamais tu reçois un boîtier contenant des DVDs défectueux, il te reste le numéro vert de TF1 vidéo : tu auras par courrier et gratuitement des DVDs de remplacement... j'ai essayé et ça marche ! en plus ils sont hyper rapides ! (tu as un courrier d'excuses en plus)

Sinon l'oeuvre que tu cites de Lutoslawski n'est vraiment pas sa plus facile, chapeau !

G.T. 26/02/2008 21:46

THOM : G.T. = Ge T'emmerde... Bon, je sais, c'est vraiment tiré par les cheveux :-)Mais je persiste et signe, le cinéma de Lynch me fascine tant que je n'en ai jamais assez et, comme je l'ai dit dans l'article, 3h d'Inland Empire, c'était trop court pour moi... Lors du générique, j'avais envie de hurler dans la salle "Non ! pas déjà !!!!" :-)En tout cas, j'attends de pied ferme ton article sur Lutoslawski !K. : Moi aussi, j'ai découvert Lutoslawski relativement tôt... pas autant que toi, je me suis mis au classique un peu plus tard, mais il a été, avec Penderecki, un des premiers compositeurs que j'ai aimé, avant même des compositeurs plus "classiques et accessibles" comme Mozart, Mahler ou Schumann...C'est avec le Livre Pour Orchestre que je l'ai découvert, une oeuvre qui me fascine toujours...Merci pour l'info sur la saison 2, que je comptais acheter en DVD... ce qui veut donc dire que, si l'on achète d'occase sur priceminister, on a des chances de se retrouver avec un coffret que revend un type qui l'a eu defectueux... sans pouvoir être remboursé ?

kfig 26/02/2008 15:13

Tiens, j'ai fait un lapsus révélateur (et lynchien du coup !) avec mon "BELLE et bien sorti", bref, "Twin peaks" c'est beau, qu'on se le dise !!

kfig 26/02/2008 15:07

Lutoslawski est effectivement un compositeur exceptionnel (ahh "La musique funèbre" - découverte à 13 ans je crois), il faudra que j'en cause dans un billet un jour...

Sinon la saison 2 de "Twin peaks" est belle et bien sortie en DVD mais les coffrets sont défectueux : 2 DVDs sur 4 sont légèrement déformés à cause d'un mauvais placement dans le digipack...

Résultat : il faut appeler le SAV de TF1 vidéo ou alors acheter uniquement des coffrets portant une pastille jaune au dos (évidemment c'est impossible à vérifier quand on achète sur le net), je découvre donc les épisodes dans le désordre puisque que j'attend les deux DVDs de remplacement par retour de courrier... (et punaise, qu'est ce qu'elle n'est pas pratique cette mini-fenêtre pour écrire les commentaires ! faut aller sur myspace, les gars)

Thom 26/02/2008 12:04

si je ne me retenais pas, je me les passerais au ralenti.G.T. = Gros Taré ? :))Lutoslawski, ton compositeur favori ? Dans mes bras ! Quoi ? je ne te l'avais jamais dit ? sérieux ? Bon...maintenant que j'ai écrit ça j'ai plus qu'à rédiger un post sur lui...enfin ça risque d'être long, vu mon emploi du temps. Surtout que je n'ai pas l'habitude d'écrire sur ce genre de musique...on verra !

G.T. 26/02/2008 01:31

THOM : Pour moi, les films de Lynch passent toujours beaucoup trop vite... si je ne me retenais pas, je me les passerais au ralenti :-)Laura Dern... le fait est que les critiques, autant les positives que négatives, saluaient toutes la "performance" (terme pas génial, c'est pas du sport...) de Laura Dern... alors je me suis dit que je n'allais pas en remettre une couche, et partir sur autre chose...Lutoslawski, ton compositeur favori ? Dans mes bras ! :-)

Thom 26/02/2008 00:20

Ah la vache ! Mais comment les gens ont-ils pu laisser passer une phrase aussi belle que celle-ci :Inland Empire est donc plus lent et austère que Twin Peaks, Sailor et Lula, Lost Highway ou Mulholland DriveC'est juste magnifique. Parce que quand on sait que "Mulholand Drive" est un des films les plus lents jamais réalisés...et que dans "Lost Highway", y a guère que l'autoroute du fameux générique qui défile vite (enfin...pas trop lentement disons).Bon. Trèves de blagues. "Inland Empire" est d'une longueur indécente et d'une lenteur à se flinguer, mais c'est un film absolument remarquable. Mais tout film glissant Lutoslawski *** quelque part dans son générique mériterait ce titre. Sa principale qualité demeure...son actrice. Ecrire une demi-ligne sur Laura Dern dans ton billet, quand même...ça accrédite certaines thèses quant à la signification de ton pseudo ! Ou alors c'était un exercice de style ? Genre ce que j'ai fait l'autre jour avec chamanique ? :-)*** mon compositeur favori, eh ouais : d'ailleurs je viens de trouver un truc pas consensuel à évoquer pour faire chier KMS, même si je parie à l'avance qu'il sera pas d'accord.

G.T. 25/02/2008 22:31

HAFAGG : J'avais loupé ton commentaire... désolé... mais merci d'être passé, et je suis bien d'accord avec toi !K. : Pour Twin Peaks, ce n'est pas moi qui vais te dire le contraire ! Je suis d'accord avec ce que tu dis sur Penderecki, c'est pourquoi je signalais qu'il a toujours privilégié le timbre, "les sens" (sur "les sens", c'est peut-être aussi discutable, c'est mon impression forcément subjective). Mais ce qui t'a peut-être fait "bondir", c'est que je parlais de période "sérielle et atonale"... et il est vrai que de parler d'une "période sérielle" pour Penderecki est excessif... il a composé dans un genre proche de l'école de Vienne, s'est inspiré du sérialisme, l'a plus ou moins utilisé... mais n'a - apparemment - jamais fait du véritable "sérialisme intégral"... je t'avoue que là, je me fie à ce que j'ai lu ici : http://patrice.reich.free.fr/penderecki/index.htm(l'article complet est : http://patrice.reich.free.fr/penderecki/index.htm )mais je ne suis pas allé moi-même étudier les partitions de Penderecki de cette période pour vérifier s'il a strictement ou non respecté dans ses compositions à 12 sons les impératifs sériels ! :-)JDM  : Merci pour l'article (très intéressant) qui semble aussi confirmer que Penderecki n'a jamais été, même dans sa période la plus atonale, vraiment "sériel". Il est vrai que Ligeti et Penderecki ont en commun - même si leurs esthétiques diffèrent - une certaine liberté, un refus des dogmes des "écoles"... ce qui est tout à leur honneur.

jdm 25/02/2008 21:16

Oui, Kfigaro, c'est tout à fait juste.G.T., qui a écrit un bel article sur Ligeti,http://art-rock.over-blog.com/article-3434562-6.htmlsait qu'une composition musicale fondée sur le continuum et la micro-polyphonie ne se réfère pas au sérialisme et certaines oeuvres de Penderecki peuvent être rapprochées desrecherches de Ligeti.Un article - long, personnel - icihttp://www.musicologie.org/publirem/coadou_01.htmlPour Twin Peaks, j'ai découvert la série par le dvd de la saison 1.Je regarde la saison 2 depuis qu'elle est diffusée sur Ciné cinéma Culte.Remarquable.L'épisode 1 ne sera peut-être plus rediffusé, mais on peut prendre le train en marche, y a-t-il même un terminus. La saison 2 doit être publiée en dvd.

kfig 25/02/2008 15:12

Etant en pleine folie "Twin peaks" (je revois le feuilleton en ce moment, et je me souvenais plus combien c'était génial ! je suis totalement camé du coup !), je tombe donc son article (même si je n'ai pas encore vu le film en question, ni même l'avant dernier d'ailleurs) : juste une précision, Penderecki n'est en aucun cas un musicien "sériel" : comme Xenakis, c'est avant tout un musicien du son et du timbre (ou plutôt des masses de sons et des masses de timbres), surtout que son 1er opéra est assez mélodique dans son genre...

Hafagg 20/09/2007 10:43

Très bonne article.INLAND EMPIRE est un chef d'oeuvre absolu pour le cinéma, sur le cinéma, dans le cinéma !H.A.

G.T. 20/05/2007 20:14

Christian : désolé, j'avais loupé ton commentaire et n'y répond que maintenant... je suis allé donc lire tes avis, et je suis assez d'accord avec toi, même si tu es un peu plus mesuré. En tout cas, on a vu le même film. Tout à fait d'accord aussi sur l'excellente critique de Maydrick... j'ai d'ailleurs été assez prolixe à l'époque dans les commentaires de son article ! 

Christian 18/05/2007 11:07

Voici mes impressions du film ici : http://forum.fakeforreal.net/viewtopic.php?id=102&p=2et sur la page après un petit mot sur Lynch. Le reste s'est perdu suite à des cratchs du forum.J'ai beaucoup aimé ce qu'en dit Maydrick : http://maydrick.over-blog.com/article-5751619-6.html#anchorComment

G.T. 18/05/2007 01:01

Je serais curieux de lire ce que tu as écrit sur Lynch... si tu as des liens à me proposer (vers des blogs ou forums), n'hésite pas !

Christian 18/05/2007 00:04

Ah ben, j'avais pas fait gaffe que tu causais cinéma aussi ! Ce film, c'est le dernier que je suis allé voir, Je n'y vais pas trop ces derniers temps... Et le truc c'est que je me suis endormi ! Et bien malgré cela, il m'a quand même pas mal fasciné, je suis encore hanté par certaines scènes... Alors promis j'irais le revoir, et en pleine forme !Plus sérieusement, j'ai pas mal écrit dessus, et pas la place ici de dire tout ce que je pense de Lynch, ce que j'aime et ce que je n'aime pas, et de ce film... Bien trop dense !

G.T. 05/03/2007 00:26

Merci.
C'est sûr qu'Inland Empire n'a pas fait l'unanimité comme Mulholland Drive. Lorsqu'on l'a vraiment aimé, faut effectivement s'employer pour le défendre, face aux nombreuses critiques qu'on peut lire régulièrement. Mais, au fond, tant mieux ! Si un cinéaste comme Lynch faisait l'unanimité pour tous ces films, ce serait plutôt inquiétant !

lunar 04/03/2007 23:16

merci pour ce billet enthousiaste ! J'ai lu pas mal de posts assassins ces derniers temps. Ca change.
amicalement.
Egolf

SysT 26/02/2007 08:46

Snif, je n'y suis pas encore allé, finalement...

SysT

G.T. 25/02/2007 18:40

"Pour le flingue, regarde sur Priceminister"

Un grand éclat de rire vient de me sauver ce dimanche un peu grisâtre... merci Jdm !

jdm 25/02/2007 17:50

"je cherche actuellement un flingue pour récupérer mon DVD de Mulholland Drive prêté à un ami"
Bonjour GT,
Je retiens ton article. Par ici, les films arrivent en char à boeufs, mais on est pas pressé, et puis, moi, je n'ai pas prêté mon enregistrement (personnel) de "Mulholland Drive", suivi de "De retour à Mulholland Drive", analyse du scénario et du film. Pour le flingue, regarde sur Priceminister et, pour le film, tu peux m'écrire. A bientôt.

G.T. 24/02/2007 20:40

Salut Sys,

Je ne sais pas s'il faut te dire "quelle chance" ou "courage"...

SysTooL 24/02/2007 14:38

Rah je vais le voir ce soir... enfin!!!

SysT