Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 18:27
Lorsque vous allumez votre télé et entendez parler d'un sujet sur internet dans un reportage, magazine, journal d'info, vous pouvez être quasi-certain qu'il sera question des "dangers du net". A les croire, le net, c'est un repère de terroristes pédophiles qui volent de la musique et des films en balançant de fausses infos. J'exagère un peu, il est vrai qu'on y montre aussi fréquemment des vidéos "insolites" et plus ou moins drôles de gens qui se ridiculisent. Je récapitule, donc : le net, c'est un repère de terroristes pédophiles qui volent de la musique et des films en balançant de fausses infos... et de crétins qui jouent à vidéo-gag.  

Pourquoi cette focalisation permanente sur ce qu'il y a de pire dans le net ?

Tout d'abord, de manière évidente, il y a cette dérive journalistique qui consiste à toujours se concentrer sur l'anxiogène, car rien n'excite et ne fait autant vendre. Ensuite, il y a à mon sens une méconnaissance de ce qu'est vraiment l'internet de la part des journalistes et des politiques. Les politiques, justement, parlons-en... car eux jouent particulièrement avec ces peurs, un moyen de légitimer leur ambition de contrôler ce média libre qui, par définition, leur échappe. 

Un parfait exemple, cette "fameuse" pub pour le contrôle parental :



Une pub efficace et assez marrante... mais aussi très tendancieuse. Les fans de jeux vidéos ont protesté à juste titre, ne voyant pas pourquoi on les associe à des pédophiles, hooligans... ils ont raison, mais c'est encore pire que ça, la pub crée l'amalgame, comme si jouer à un jeu de guerre correspondait à laisser rentrer chez soi un robot psychopathe qui allait tout dévaster dans la maison familiale. 

Comme
le disait Jean-François Copé récemment, Hadopi n'est qu'une première étape, la deuxième est une régulation du web, l'obligation pour les FAI de bloquer certains sites qui seront listés par le gouvernement (LOPPSI 2). Avec comme cible "tête de gondole"... la pédopornographie. La cible idéale, bien sûr, celle qui ne peut que choquer tout le monde. Pourtant, on n'a vraiment pas l'impression que la pédophilie sur le net préoccupe les politiques autant que les désirs des maisons de disques. Hadopi coûterait très cher, mais pas sûr que l'on affecte autant d'argent pour la lutte contre la pédophilie. 
Plutôt que d'injecter des millions qui ne changeront rien à la situation des maisons des disques avec la farce grotesque Hadopi, mieux vaudrait les utiliser pour lutter contre les pédophiles, et que la police fasse son travail et les débusque (les sites internet qu'ils fréquentent sont un bon moyen de les traquer). Je ne sais pas à qui ont veut faire croire qu'il est facile de tomber sur ce genre de site sur le net, cela fait des années que je passe beaucoup de temps sur le web, et je n'ai JAMAIS vu la moindre image pédophile. Faut vraiment le vouloir pour accéder à ces sites, le problème n'est pas de les bloquer, mais de faire en sorte que l'on puisse combattre ces gens-là.
Tout cela participe bien de cette méconnaissance du net, de ce mélange d'ignorance et de jeu sur les peurs. Comme si se connecter à internet, c'était inviter pédophiles et terroristes chez soi. Il est assez ridicule de nous alerter sans cesse sur les "dangers du net"... car la vie réelle est, elle, bien plus dangereuse. Vous faites courir de plus gros risques à vos enfants en les laissant monter dans votre voiture qu'en les laissant surfer sur le web, même sans contrôle parental...

La vision du net de la plupart des politiques et médias traditionnels est affligeante. Leur idéal est d'en faire un lieu "familial et marchand", et ils vont pour cela à l'encontre de ce qui fait l'essence du net, de ce qui en fait aussi l'outil le plus démocratique qui soit : un espace de partage, d'échange, de gratuité et de libre expression. 

Les politiques se gargarisent sans cesse du mot "démocratie". Pourtant, ce qui les dérangent vraiment dans l'internet, c'est cette démocratie bien plus "réelle" qu'ils ne sont capables de la faire. Certes, il y a plein de conneries sur le net, mais il est justement à l'image du peuple quand on lui laisse la parole. S'il peut être pertinent, généreux, éclairé, il peut aussi être "politiquement incorrect", radical, ou stupide. Si l'on tient tant que ça à la démocratie, il faut accepter d'entendre la parole du peuple, même si elle peut "choquer". Glisser un bulletin dans l'urne une fois tous les 2-3 ans pour des gens qui ne feront pas ce qu'ils promettent, dont on peut n'être d'accord qu'avec un quart de leur programme, ça reste très limité comme "idéal démocratique". 
Nadine Morano poursuit en justice une internaute qui a simplement écrit "Hou la menteuse" sous une vidéo dailymotion la concernant. On croit rêver (d'ailleurs, elle a fini par laisser tomber cette plainte... mais pas celle contre des
internautes l'ayant traitée de "connasse"). A ces politiques et journalistes enfermés dans leur petit milieu protégé, on aimerait dire "Arrêtez de flipper, les gars, on est juste le peuple. Apprenez à nous connaitre, vous verrez que si l'on est parfois un peu cash, vulgaires, si l'on a quelques gros défauts, on n'est pas si mauvais et crétins que vous ne le pensez".  

Des individus qui vont, librement et gratuitement, partager leur savoir, échanger des informations, exprimer ce qui leur tient à coeur ; voilà bien ce qui a fait d'internet un média révolutionnaire et génial. Il est de bon ton de taper sur
wikipedia, de laisser à penser que leurs infos ne sont pas fiables ("ça vient du net, ce sont des bénévoles, ils n'ont pas leur "carte de presse", donc ça ne peut être vraiment sérieux...") Pourtant, c'est une des créations les plus géniales de cette décennie. S'il y a quelques inévitables erreurs, la plupart des contenus sont contrôlés, écrits par des spécialistes, et wikipedia est une mine d'information exceptionnelle sur tous les sujets. 
Revenons-en, d'ailleurs, à Copé. On l'a pas mal entendu au sujet d'Hadopi, projet qu'il a défendu publiquement et vigoureusement. Il en parlait dernièrement dans l'émission de Ruquier (oui, j'avoue, je ne passe pas tout mon temps à consulter des sites passionnants sur le net, il m'arrive parfois de regarder quelques conneries à la télé...) et j'ai bondi de ma chaise en l'entendant sortir une énormité. Jean Teulé lui dit qu'au fond, quand on était jeune, on copiait de la musique sur des K7, et télécharger c'est un peu la même chose... et il répond en ces termes : "la seule différence, c'est que les enregistrements (sur K7) ne sont pas de même qualité que le téléchargement qui est en fait le disque lui-même... par le téléchargement on a un truc pur et parfait." (la vidéo est ici, c'est autour de la onzième minute). Et là, personne sur le plateau ne bronche, tout le monde (journalistes, animateurs, chanteurs) semble d'accord... alors que n'importe qui connaissant un minimum le sujet aurait répondu "Vous racontez n'importe quoi, la spécificité du mp3, c'est d'être un fichier compressé, il y a donc forcément une déperdition sonore". Si Copé estime que c'est bien là la seule différence, qu'il rejette Hadopi sur le champ, car il n'y a donc aucune différence majeure entre télécharger des mp3 et copier sur K7. Une évidence pour tous ceux qui se sont un tant soit peu penchés sur la question, ou qui ont simplement écouté des mp3. Je n'accuserai pas Copé, qui joue du piano, de n'avoir aucune oreille, il a donc sans doute jamais écouté le moindre morceau en mp3. Pour quelqu'un qui s'exprime publiquement en faveur de la loi Hadopi, c'est assez consternant. Et c'est là où wikipedia est essentiel. Il aurait fallu moins de 15 secondes à Copé - s'il voulait en savoir un tout petit peu sur le sujet - pour aller sur la page wikipedia consacrée au mp3, et il aurait lu dès la deuxième phrase :
perte de qualité sonore significative mais acceptable pour l'oreille humaine

Copé peut venir raconter n'importe quoi devant des millions de personnes, sur un élément au coeur du problème auquel il s'attaque, et personne ne le reprend. Aucun contrôle, aucune sanction. Tous ceux qui sont tombés sur l'émission sans véritablement savoir ce qu'est un mp3 imagineront que Copé dit vrai, puisque personne ne l'a contredit. Si, sur mon blog - qui est lu par infiniment moins de personne que n'est regardée l'émission de Ruquier - j'avais le malheur d'écrire dans un article que le mp3 est de la même qualité sonore que l'original, je recevrais dans l'heure une dizaine de commentaires incendiaires d'internautes rétablissant la vérité. Et je perdrais en crédibilité sur le sujet.
Alors avant de penser à contrôler le net, les politiques feraient bien de contrôler ce qu'ils disent et d'aller faire un tour sur le net où les infos sur tout ce qui concerne ces sujets sont bien souvent plus fiables et documentées que les leurs...      

Partager cet article

Repost 0

commentaires

G.T. 21/06/2009 14:48

IDOTHEE : Je pense qu'il faut tout de même contrôler, bien entendu, les enfants quand ils vont sur le net... mais il y a des moyens pour ça : activer le contrôle parental, et il existe aussi un logiciel gratuit qui "bloque" certaines infos personnelles que pourraient laisser des enfants (leur nom, leur adresse...) mais, en effet, il n'y a pas lieu de dramatiser et d'en faire des tonnes pour effrayer les parents et contribuer à alimenter cette paranoïa sur les "dangers du net".KOUAINETINE : Un vaste sujet... parce que oui, cet album de Charlie Winston n'est vraiment pas terrible du tout. Il a un single efficace (qui me sort par les oreilles), et l'album est sans intérêt (à part un ou deux titres, que j'ai trouvé pas mauvais).  Pourquoi tout ce foin autour de lui ? Comme je l'expliquais dans l'article sur la "responsabilité des majors", ils obéissent à une logique de concentration, leur intérêt est moins que 10 de leurs artistes vendent 30 000 exemplaires de leurs disques, qu'un seul qui en vend 300 000. C'est beaucoup plus rentable. Donc ils jouent sur le matraquage de quelques-uns, et les médias sont des "suiveurs".Pourquoi lui et pas un autre ? A cause de son single efficace. Un album de 12 bonnes chansons, dont aucune ne deviendra un gros tube, est toujours plus difficile à "vendre" qu'un album de 11 mauvaises chansons avec un tube qui va accrocher tout de suite le public. Mais, en effet, tout ça demanderait un article plus complet sur la question, même s'il y a quelques éléements de réponse dans l'article sur les majors :http://art-rock.over-blog.com/article-30252395.htmlLABOSONIC : Oui, quand j'ai entendu Copé dire qu'il n'y avait qu'une seule différence, je m'attendais à plusieurs choses (dont ce que tu dis sur la rapidité de la copie, ou le fait que maintenant, c'est à une bien plus grande échelle, à tous les niveaux), mais pas une erreur telle que le mp3 serait une copie "pure et parfaite"...Quant au "plagiat"... je ne me souviens plus de Sitcom (j'ai jamais trop accroché aux films d'Ozon, même si celui-là m'avait tout de même frappé à l'époque), mais je veux bien te croire... en tout cas, c'est bien vu...   

labosonic 21/06/2009 14:14

Deux choses rapides :- Si Copé avait été un tant soit peu au courant du dossier, il auraît du argumenter que le problème de la copie de MP3 par rapport à celui de la copie sur cassettes (qui connaissait aussi une dégradation sonore si je me rappelle bien) consiste dans le fait que la technologie permet maintenant de copier des contenus en moins qu'il n'en faut pour les écouter ...- A propos de droit d'auteurs, toujours ... je ne suis pas spécialement cinéphile mais il me semble avoir décelé une très forte parenté entre le spot publicitaire que tu montres et une séquence d'un film de François Ozon appelé Sitcom (excellent film au passage). Je me demandais juste comme ça, si l'agence de publicité chargée de cette communication gouvernementale, grassement rémunérée avec nos impôts pour celà, reversait un peu d'argent à ce cinéaste français dont elle avait plagié l'idée.

Kouainetine 21/06/2009 13:35

Bonjour,Pas grand chose à voir avec le sujet de ce billet, mais là faut que je m'exprime. Je viens à l'instant de tomber sur un reportage au 13H de France 2 sur Charlie Winston. Consternant cela va de soi. "Jeune talent", "découverte de l'année", etc. Pourtant, je trouve ça très mauvais, et je ne pense pas être le seul. Je parle en connaissance de cause, j'ai écouté tout l'album (il est encore sur mon disque dur, mais plus pour longtemps).Et je ne comprends pas. Pourquoi lui marche-t-il? "Pour le moment, le succès de Charlie Winston est exclusivement français", selon wikipedia. Ca nous  ressemble bien. J'ai vraiment l'impression d'avoir affaire à un imposteur parachuté dans notre paysage musical déjà bien endommagé (enfin, suffit de connaître les bons coins, comme pour les champignons ;-). De la variété "française" en anglais parce que c'est plus cool, avec un chapeau garanti 100% vagabond (Label Rouge).Ca en devient insupportable. Il est partout: dans Télé 7 Jours et Gala.fr certainement, mais également dans les Inrocks et cie! Difficile de lui échapper!Si je dis tout ça, c'est parce que j'adore lire tes articles G.T. Tu arrives à merveille à exprimer ce qu'on entend pas ailleurs. Un son de cloche différent somme toute. Et vu que je suis bien moins bon dans cet exercice, je voulais juste savoir si tu pouvais éclairer ma lanterne (et celle des autres gens dans mon cas) sur cette question "Charlie Winston", sujet très grave selon moi en tout cas. Pourquoi pas dans un de tes prochains billets?J'espère avoir été entendu, et encore désolé pour le hors sujet, mais les commentaires c'est encore le meilleur moyen de se faire entendre!Merci pour avoir étendu mon univers musical!http://jt.france2.fr/13h/ Le 13H de France 2 du 21 juin 2009, "reportage" sur Charlie winston aux alentours de 13H10-13H15.

Idothée 21/06/2009 11:26

Je pense que le discours de notre société est de plus en plus pervers.La pédophilie étant quasi la seule perversion qui reste interdite. Du coup elle réunit chacun dans le même cri d'horreur et on s'appuie toujours sur elle pour faire peur.J'ai plus crainds de la télé, de la violence des images, que du net pour mes filles.Peut-être à tort ?Mais y at-il une série sans un pédophile, sans un découpeur de femmes, un étrangleurs en série? On apprend des tas de trucs sur l'anatomie, les méthodes d'autopsie . . .on ne suggère plus, on montre.Donc, oui, ce cri contre internet je suis tout à fait d'accord avec vous, c'est une tentative de muselage sous de faux prétextes.

G.T. 21/06/2009 01:58

ARBOBO : Entièrement d'accord sur ces messages déplacés dans les DVD et films... aussi stupide que d'inciter les gens à aller voter dans un bureau de vote.YOSEMITE : J'ai pire, encore, pour ta parano... imagine que si les politiques tiennent tant à réguler le net, c'est justement pas parce qu'on y trouve plein de conneries mais plutôt, comme c'est le cas dans l'article, qu'ils ne peuvent plus raconter n'importe quoi à la télé sans que des gens viennent rétablir la vérité... bref, ils veulent réguler le net afin de pouvoir continuer à balancer des mensonges en toute impunité...FRED : Bien sûr que la qualité sonore d'un mp3 est meilleure que celle d'une K7. Mais il n'en reste pas moins que ce n'est pas "le disque à l'identique", le son reste inférieur à l'original.Et je suis bien d'accord, quand on voit le nombre de "bourdes" faites par des journalistes "pro", ils feraient mieux d'éviter de prendre wikipedia de haut...LAURENT et THOM : Arrêtez d'accabler ce pauvre Lefebvre... faut pas s'étonner, après, qu'il soit si hargneux (oui, je sais, c'est lui qui tend toutes les perches possibles et imaginables pour se faire battre... et il aime ça, le bougre...)LYLE : Toi, tu fais vraiment tout pour que ton site fasse partie des premiers à être interdits avec des billets comme ça... Oui, comme je le disais lorsque le gouvernment prévoyait de mettre une étiquette, un "label de qualité" pour certains sites/blogs d'info... le seul intérêt, c'est de ne pas en être, pour ne pas avoir l'air d'être à la solde du gouvernement... GROSSEBOURSE : Pour lutter contre les pédophiles, je ne vois pas grand chose d'autre que la police... quant à "détruire ce gouvernement", ce n'est pas si simple, faut bien prévoir des solutions à plus court terme, et plus "réalistes"...CHRISTIAN : Parfaitement d'accord avec toi... moi aussi, je ne comprends vraiment pas tous ces facebook, copains d'avant & co et cette manière de livrer tant d'éléments sur soi publiquement. Pour vivre heureux, vivons caché comme disait l'autre...  

Christian 20/06/2009 19:15

Le danger du net pour moi, c'est surtout la perte de l'anonymat : les réseaux de socialisation, facebook, les copains d'avant, les cookies commerciaux. C'est peut être un réflexe de vieux con, mais j'ai du mal à accepter que n'importe qui qui tape un nom sur google sait presque tout de la vie sociale, privée ou professionnelle du quidam. Le vilage mondial me fait peur, j'aime pas les villages.Pour ma part, j'ai un nom incroyablement commun, qui m'a fait chier une bonne partie de ma vie. Aujourd'hui je béni sa banalité.

grossebourse 20/06/2009 13:27

Plutot bien écrit et bien d'accord avec ce que tu dis. Seul truc qui m'a enbeté, c'est le fait que tu voit dans la police, une quelconque solution (lorsque tu dis que c'est elle qui devrait faire son travail) et aussi qu'il faudrait poursuivre les sites "pedophiles" ou autre au lieu de les bloquer. Ya rien à bloquer , ya rien à poursuivre, ya a détruire ce gouvernement de merde (et non pas essayer de trouver des meilleurs système de bloquage, d'interdiction et de contrôle).

lyle 20/06/2009 11:13

Toi, tu fais vraiment tout pour que ton site fasse partie des premiers à être interdits avec des billets comme ça...

Laurent 20/06/2009 03:37

doteNT*hum, m'étais po r'lu.

Laurent 20/06/2009 03:36

Dans les facs, les profs les plus éclairés nous hissent à un haut niveau intellectuel, nous dote d'un esprit critique vachement intéressant pour se débrouiller tout seul dans la vie après.Les journalistes ne semblent pas avoir les bons profs... PAS TOUS.Sinon, j'ai été ami facebook avec ce champion de Lefebvre, pendant 23h30. Je l'ai un peu chargé et............... j'ai été choqué: soit c'est pas lui qui tient son profil facebook, mais un jeune con de 14 ans, soit c'est vraiment lui et c'est un attardé.Enfin, il est comme ça, quoi qu'il arrive...Très bon article, pondéré et documenté. Très bien, comme d'habitude.

Fred 20/06/2009 01:49

Très bon article à nouveau. J'aime surtout quand tu dis qu'il est plus dangereux de faire monter ses enfants dans une bagnole plutot que les laisser sur le net ... tellement  vrai.La petite croisade de certains médias contre Wikipédia m'hérisse aussi le poil au plus au point. Comme si les autres médias, surtout les journaux télé, était exemplaire dans le traitement de l'information. Quand on se rend compte, si on maitrise un peu le sujet, de la part d'approximation et d'erreurs sur certains sujets ça fait peur. Jamais encore trouvé des absurdités comme on peut en entendre à la télé sur Wikipédia.Juste, c'est pas pour soutenir Copé (ça me ferait mal !), je trouve quand même que la différence de qualité entre MP3 et CD est quand même moins importante qu'entre K7 et CD. Le CD avait une vraie valeur ajoutée. La qualité sonore, même sur une chaine bas de gamme, sautait aux oreilles, et le fait de pouvoir passer à n'importe quelle piste, quel bonheur aussi par rapport à cette vielle K7. Les MP3 surtout qu'ils sont maintenant de plus en plus souvent encodés en bonne qualité 256 voir 320, s'approchent quand même bien plus du CD que la K7. Et il devient de plus en plus facile de trouver maintenant des fichiers FLAC ou la qualité sonore devient identique.Par contre le coup du c'est plus grave de copier aujourd'hui car la qualité est meilleure c'est un argument débile... 

Thom 20/06/2009 00:41

Par contre, traiter Copé de "con", faut faire gaffe, il peut, comme Morano, porter plainte... mais bon, je pense que personne ici ne te dénoncera :-) Oui d'ailleurs cette histoire a explosé deux jours après mon article sur Lefebvre... j'avoue que j'ai quand même un peu serré les fesses et retenu mon souffle :-D

yosemite. 19/06/2009 20:37

ma parano prend-elle l'avion ?

yosemite. 19/06/2009 20:33

ceci dit, et je suis bien d'accord avec vous tous !!!! c'est que ma parano au galop, je pense pertinemment que Copé sait ce qu'il dit et que c'est calcul...Cela fait 20 ans qu'on fait la course à l'électorat sur le sentimentalisme, la bienveillance, le chantage aux enfants... (le sourire du photographe de la maternité: "quoi, mais vous n'allez quand même pas jeter les photos du plus beau jour de votre et sa vie ! Ca fait 200 Euros")Je crois que tout ce qu'il dit est calculé, sous le regard toujours bienveillant de Zemmour...Ce qui m'étonne , c'est qu'on puisse encore allumer sa télé !et ma parano allant bon train (oui, ça va plus vite que le cheval), c'est effectivement la liberté des gens qui est en cause sur internet, la possibilité d'échanger du savoir, de la culture et avec des étrangers (quelle horreur !) en plus...en 10 ans de surfe, on n'est passé du grand tout où il se passe justement tout et n'importe quoi à la création d'un seul et unique moyen de commerce (des sites gratuits qui deviennent payants ou du nouveau commerce des magasins "réels" passés au numérique)...Thom : - Effectivement, jamais vu la moindre image pédophile sur le Net. Et je dirais même plus : jamais vu, même, la moindre image pédophile sur des sites pornos.Moi une fois, mais en zoomant, j'ai bien vu qu'elle avait des rides et qu'elle avait 35 ans photoshopés.

G.T. 19/06/2009 18:09

THOM : Oui, excellent article d'ailleurs sur Lefebvre... que je n'ai pas commenté, parce que j'étais complètement débordé, mais ça me démangeait...ARBOBO : Je ne dis pas le contraire, d'ailleurs, j'ai failli écrire "pour les médias traditionnels, le net, c'est un grand n'importe quoi dangereux, sauf LEUR site internet, qu'il faut absolument aller voir comme ils le répètent à chaque fin d'émission"...XAVIER : tes critiques portant sur les gens qui ne vont jamais sur internet, ben ils liront jamais ton article.... Bien vu !^^Par contre, traiter Copé de "con", faut faire gaffe, il peut, comme Morano, porter plainte... mais bon, je pense que personne ici ne te dénoncera :-) 

arbobo 19/06/2009 18:08

dans un genre comparable,un truc qui tantôt me fait hurler de rire tantôt m'horripile prodigieusement,c'est le clip "mort aux pirates" inséré au début des DVD.tu as entre les mains un DVD, tu l'as donc acheté ou loué ou on te l'a prêté, bref tu es dans une situation parfaitement légale, et on vient t'agresser avec un clip fait par des pignoufs.Si je me donne la pêine, et ça m'arrive, de payer un DVD, c'est justement pour être un peu dans les clous et j'aimerais qu'on m'en soit gré au moins de cette simple manière qui consiste à ne pas me faire chier :-)paradoxalement c'est une réelle incitan à se procurer des films sur internet, car là au moins on est certains qu'ils seront débarrassés de ce clip agressif.comme lutte antipiratage on a vu plus efficace et plus éclairé ^^je serais producteur de film, je ne voudrais surtout pas qu'on mette une horreur pareil sur mes dvd

Xavier 19/06/2009 17:58

Encore un très bon article bien écrit sur le sujet, mais malheureusement bien inutile puisque tes critiques portant sur les gens qui ne vont jamais sur internet, ben ils liront jamais ton article....Sinon, Copé, ca date pas d'hier que cest un gros con; il est meme je pense en concurrence pour la palme du plus détestable personnage politique francais...Et oui aussi pour cette contradiction que tu relèves bien, entre les politiques n'ayant que "démocratie" à la bouche mais tapant sur tout ce qui débordes du cadre. Dans un autre registre, ca me fait penser aux américains qui veulent instaurer la démocratie en irak, et lorsque les Irakiens élisent un gars un peu trop radical pour eux, disent "pouce, là, non, c'est pas du jeu, c'est pas pour lui qu'il fallait voter...".

arbobo 19/06/2009 15:42

tout de même, quand tu écris "Copé peut venir raconter n'importe quoi devant des millions de personnes, sur un élément au coeur du problème auquel il s'attaque, et personne ne le reprend" c'est un problème, oui, assez considérable d'ailleurs, mais un problème général : jamais aucun responsable n'est repris par un journaliste lorsqu'il dit des énormités, voire des trucs totalement faux.

arbobo 19/06/2009 15:39

je dirais que dans une démocratie, le web n'est pas vraiment contrôlable.tout le reste en découle. la mise en garde est nécessaire,c'est un média récent en tant que média de masse, son audience continue d'augmenter et donc de toucher des novices.après, le catastrophisme et la dramatisation sont une plaie bien ancrée à la télé.dans le même temps, les médias et les institutions incitent énormément à utiliser leurs sites internet, on n epeut pas dire qu'ils tiennet un discours globalemet anti-internet. On déclare ses impôts sur internet, on discute sur les forums des émissions, quand tu vas à pôle-emploi on te dit d'utiliser le site internet...bref je suis assez nuancé :-)

Thom 19/06/2009 15:17

Deux choses (je fais de plus en plus court) :- Effectivement, jamais vu la moindre image pédophile sur le Net. Et je dirais même plus : jamais vu, même, la moindre image pédophile sur des sites pornos.- Copé aurait pu en effet se renseigner sur wikipedia... ça rejoint ce que j'avais dit à propos de Lefebvre et du Web 2.0 il y a un mois...