Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 00:19

Parce que c’est de circonstance, parce que l’overdose de foot dure déjà depuis plus d’un mois et va continuer encore longtemps si l’équipe de France a le malheur de gagner en finale, parce qu’il faudra subir ces journaleux et médias qui vont nous faire bouffer du footeux à toutes les sauces… je ne peux résister à placer maintenant ce formidable texte de Desproges, texte qui a pile 20 ans… et toutes ses dents acérées…

 

 

Voici bientôt quatre longues semaines que les gens normaux, j’entends les gens issus de la norme, avec deux bras et deux jambes pour signifier qu’ils existent, subissent à longueur d’antenne les dégradantes contorsions manchotes des hordes encaleçonnées sudoripares qui se disputent sur gazon l’honneur minuscule d’être champions de la balle au pied.

Voilà bien la différence entre le singe et le footballeur. Le premier a trop de mains ou pas assez de pieds pour s’abaisser à jouer au football.

Le football. Quel sport est plus laid, plus balourd et moins gracieux que le football ? Quelle harmonie, quelle élégance l’esthète de base pourrait-il bien découvrir dans les trottinements patauds de vingt deux handicapés velus qui poussent des balles comme on pousse un étron, en ahanant des râles vulgaires de boeufs éteints.

Quel bâtard en rut de quel corniaud branlé oserait manifester publiquement sa libido en s’enlaçant frénétiquement comme ils le font par paquets de huit, à grands coups de pattes grasses et mouillées, en ululant des gutturalités simiesques à choquer un rocker d’usine ? Quelle brute glacée, quel monstre décérébré de quel ordre noir oserait rire sur des cadavres comme nous le vîmes en vérité, certain soir du Heysel où vos idoles, calamiteux goalistes extatiques, ont exulté de joie folle au milieu de quarante morts piétinés, tout ça parce que la baballe était dans les bois?

Je vous hais, footballeurs. Vous ne m’avez fait vibrer qu’une fois: le jour où j’ai appris que vous aviez attrapé la chiasse mexicaine en suçant des frites aztèques. J’eusse aimé que les amibes vous coupassent les pattes jusqu’à la fin du tournoi. Mais Dieu n’a pas voulu. Ça ne m’a pas surpris de sa part. Il est des vôtres. Il est comme vous. Il est partout, tout le temps, quoi qu’on fasse et où qu’on se planque, on ne peut y échapper.

Quand j’étais petit garçon, je me suis cru longtemps anormal parce que je vous repoussais déjà. Je refusais systématiquement de jouer au foot, à l’école ou dans la rue. On me disait: " Ah, la fille ! " ou bien "Tiens, il est malade", tellement l’idée d’anormalité est solidement solidaire de la non-footballité.

Je vous emmerde. Je n’ai jamais été malade. Quant à la féminité que vous subodoriez, elle est toujours en moi. Et me pousse aux temps chauds à rechercher la compagnie des femmes. Y compris celle des vôtres que je ne rechigne pas à culbuter quand vous vibrez aux stades.

Pierre Desproges : Chroniques de la haine ordinaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Systool 13/07/2006 19:36

J'aime bien le foot mais je trouve le texte malgré tout très drôle et bien écrit... Desproges, quoi!!!

SysTooL

G.T. 12/07/2006 02:25

Jdm : meuhh non, ce n'est pas si pâle, misérable et indigne. Certes, il y a du bon et du moins bon (et certaines m'ont échappé), mais dans l'article auquel tu fais référence, il y en a aussi de pas terribles !

K,

Bien sûr, tous les fanas de foot ne sont pas des crétins congénitaux. Mais face à ce "déferlement médiatique" hallucinant et totalement disproportionné, un peu de mauvaise foi et de sarcasme ne peut faire que du bien.

De la même manière (ou presque...), Lorie est peut-être une très gentille fille, mais imposer à tous ces pauvres gamins (et aux autres qui ont le malheur de tomber sur une de ses chansons) ses insupportables rengaines conduit naturellement à tous les êtres pourvus de deux oreilles en bon état de marche de l'affubler de toutes les tares, histoire de se venger de ce qu'elle nous fait subir.

kfigaro 11/07/2006 19:44

Le preuve qu'il peut exister aussi des fans de foot intellos et raffinés ici :

http://www.cahiersdufootball.net/index ;)

(lien trouvé par Bruno sur http://www.c-jamaispareil.com/)

comme quoi !! les clichés finalement...

jdm 10/07/2006 10:04

Le « Mondial » est fini.
En ce jour de deuil national, la détresse partout à la Une s’étale.

Le Cantal diplomatique :
« La kermesse de Cantalou-les-Bains a pleuré hier son 250ème anniversaire. Dans la liesse assombrie des vingt-cinq participants venus de tous les continents. »

Charlie-Abdos :
« Balle tragique à Berlin : 1-0 pour l’Argentine. »

Le Courrier d’Hippocrate :
« Zinedine Zidane pète les plombs, la France chie des pendules. »

Etudes latines :
« Verba volent, Zidane exit ? »

Etudes néo-taoïstes :
« Pour trouver la Voie des vestiaires, il faut donner de la tête. »

Ici Melun :
« C’est la honte pour Zidane. »

Mondial Dimanche :
« Pour Zidane, c’est la honte. »

Nanar à tif :
« L’équipe de France passe à un cheveu du titre mondial. »

La Nouvelle Minute :
« Le Marseillais Zinedine Zidane voit rouge ! »

Psy Cause :
« France-Italie - Zinedine Zidane quitte le terrain sur un coup de tête : analyse complète du Professeur Ku-Tsan »

Sports cérébrals :
« La transversale est au football ce que la diagonale du fou en trois bandes est à la boule de fort. »

Team :
« Les Italiens champions du monde d’une courte tête. »

Valeurs libérales :
« ZZ fonce tête baissée et perd 1 point à la clôture. »

Vieux dictons françois :
« Prise de bec, prise de tête. »

[pâle et misérable reprise indigne d’une revue de presse qu’on trouve ici :
http://art-rock.over-blog.com/article-2557868.html]

G.T. 08/07/2006 17:45

Salut JDM,

Je n'oublie pas pour Ligeti. Je n'ai pas trop le temps ces temps-ci... mais ça viendra !

Merci pour ton soutien et tes commentaires et à bientôt !

jdm 08/07/2006 16:49

GT, tu as écrit :
« Je sais, je suis un incorrigible romantique... »
« Aaargh... on va passer pour deux vieux passéistes, limites réacs »

On sera trois, au moins !

Passéistes ? Pierre Desproges est d’aujourd’hui.
Réacs ? c’est celui qui le dit qui y est !

Je ne suis pas très fort sur les musiciens rares dont tu parles, mais j’ai l’intégrale de Pierre Desproges, Cyclopède et les spectacles.

Et tu ne parles pas des centaines de victimes, plus cinq morts, en demi-finale, demi !

Ton site est rare.
Révérend Tom Frost, ne m’oublie pas.
GT, j’attends ton article sur Ligeti. J’ai les « Essais » et une bio-étude en anglais, chez Phaidon. J’aimerais bien deux ou trois pages en « version originale » : « version originale » ce pourrait être le nom de ton site…

A bientôt ---

G.T. 07/07/2006 20:53

Les bons vieux clichés sur... le foot ou les femmes ? (j'imagine les 2...)

Sur les femmes... ce n'est pas un cliché, juste une question de goût. Une fille fana de foot... je peux pas...

Sur le foot... évidemment, je comprends qu'on puisse aimer ça. Mais toute cette hystérie, cette folie qui tourne autour, ce nationalisme exacerbé et pernicieux, cette idolatrie absurde pour des types qui jouent au ballon... avec toute la meilleure volonté du monde, je pourrais pas m'y faire.

Enfin, sur Desproges... là, on ne pourra pas être d'accord ! Je ne vois pas ce que tu lui reproches, mais il est pour moi, avec les Monty Python, très loin devant tous les autres comiques.

Sinon, concernant l'humour "corrosif", j'oubliais "7 jours au groland". Souvent jubilatoire, mais parfois vraiment trop "gras".

the pan 07/07/2006 19:06

ahah...les bons vieux clichés! total désaccord avec toi GT...je souris malicieusement...quant à Desproges, je ne m'y attarde même pas!

G.T. 07/07/2006 16:02

Aaargh... on va passer pour deux vieux passéistes, limites réacs, avec "l'humour, les femmes, c'était mieux avant"...

Plus sérieusement, encore heureux que toutes les femmes ne soient pas des fanas de foot. Sinon, pour les humoristes... c'est certain que des Desproges (ou les émissions dont tu parles), semblent impossibles actuellement, car la lourdeur est reine. Quoi que... il y a bien eu il y a quelques années Edouard Baer sur canal + pour remonter un peu le niveau.

kfigaro 07/07/2006 14:49

La femme comme tu l'as décris est plus rare qu'on ne le crois en fait (du moins à l'état pur) ;) j'adore les femmes (cf mon dernier billet ;)) mais elles ont aussi parfois un coté masculin (ce qui est même parfois assez sexy si c'est à petite dose)

Par rapport à Cyclopède, c'était des grands moments de télé absurde et fantaisiste, à la même époque sur FR3, on avait droit à "Merci Bernard" aussi (Topor et J.M.Ribes) - c'était à mourir de rire, dommage que ça ne repasse plus, l'autre week-end, je me suis maté quelques épisodes de "Palace" aussi (avec le regretté Claude Pieplu, Topor, Ribes, Wolinski, Professeur Rollin, les Nuls et même Valérie Lemercier) : quelle folie, quel délire à la fois absurde et très critique vis à vis du pouvoir et de la télé !! impossible de voir ça aujourd'hui !!

Bref, un certain comique décapant qui s'est totalement perdu aujourd'hui... On nage dans le comique soit imbécile (l'horripilant M.Young) soit franchement gentillet et tout à fait inoffensif...

G.T. 07/07/2006 13:49

C'est vrai, le texte de Desproges est toujours d'actualité, sauf pour ce qui est de femmes réfractaires au foot. A l'époque (1986) très très peu de femmes suivaient le football. C'est tout récent (depuis 98, évidemment)... et c'est un coup dur porté au romantisme. En effet, comment continuer à alimenter ce fantasme de la femme si sensible, poétique, raffinée, subtile et gracieuse quand on les entend beugler en masse "Allez les bleus !" ou hurler parce que "la baballe est au fond des filets" ?

Je sais, je suis un incorrigible romantique... rien que d'imaginer une femme qui rote sa bière devant un match de foot à la télé en insultant l'arbitre et avec un maillot de l'équipe de France sur le dos, ça me rend malade...

Bref... sinon, pour la minute de Monsieur Cyclopède, je ne connaissais pas à l'époque et l'ai vue plus tard. C'est, à l'adolescence, par ses bouquins, que j'ai découvert Desproges. Et j'en suis depuis un inconditionnel !

kfigaro 07/07/2006 09:12

LOL !!! ah, pas mal, je ne la connaissais pas celle là... (ce qu'il oublie ce que certaines femmes aussi sont accros surtout maintenant) Tu te rappelles de sa "Minute" de "Monsieur Cyclopéde" ?