Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
2 juillet 2006 7 02 /07 /juillet /2006 16:51

1998 – Quaterstick Records *****

 

L’arrivée de l’été, c’est l’occasion de subir des tas de tubes grotesques mélangeant pop, rock, techno ou dance avec des " musiques du sud ". Les occidentaux qui ne connaissent rien à ces musiques ne peuvent avoir qu’une bien piètre opinion de ce qu’elles sont en écoutant ces insupportables " tubes de l’été " martelés par les radios.

Il est vrai que le rock et les musiques populaires occidentales ne se marient pas toujours de façon heureuse avec les musiques du sud. Dans le meilleur des cas, on a des musiciens du nord et du sud qui se respectent et souhaitent faire quelque chose de bien… mais le risque d’aboutir a un album poli, fade ou trop hétérogène avec des musiciens qui restent timidement chacun dans leur coin est grand. Heureusement, de grandes réussites sont là pour me faire mentir. C'est le cas de l’exceptionnel The Black Light, deuxième (et meilleur) album de Calexico.

Ce groupe rock originaire de Tucson, Arizona, mené par Joey Burns et John Convertino, ne se contente pas d’épicer sa musique d’éléments mariachis. Loin de s’arrêter à un mélange qui aurait déjà pu suffire à les faire remarquer, ils associent librement et avec inspiration des chansons et des instrumentaux, Morricone au rock indépendant, des morceaux où l’atmosphère prime à d’autres où la mélodie est reine, des passages festifs à des passages sombres et, comme c’est le cas pour les grands albums, tout cela fusionne et fonctionne à merveille.


The Black Light
est l’album idéal pour les étés caniculaires, donc pour celui qui s’annonce. Vous crevez de chaud dans un 2 pièces pourri dans une banlieue morose, avec pour seul vue l’immeuble grisâtre d’en face ? Pas de quoi dramatiser (non, je ne suis pas payé par le gouvernement à diffuser de bonnes raisons pour ne pas se révolter contre sa condition). Avec The Black Light, c’est l’Arizona et le Mexique qui viennent à vous à peu de frais. Montez le son, fermez les yeux, et même avec le manque d’imagination d’un réalisateur de téléfilms de France Télévision, le dépaysement sera total et le voyage envoûtant.


La bande-son idéale des grands espaces et des petits motels du sud des Etats-Unis...

 

Formation :


Joey Burns : double-bass, guitars, cello, mandolin, accordion, keyboards, steel guitar, percussion and vox

John Convertino : drums, vibraphone, marimba, accordion, percussion and thunder drum

 

Tasha Bundy : backing vox

Howe Gelb : organ and piano

Neil Harry : pedal steel

Bridget Keating : violin

Gabriel Landin : gitaron

Nick Luca : spanish guitar and claves

Stephanie Nelson : fuzz vox

Rigo Pedroza : trumpet

Fernando Sanchez : trumpet

Al Tapatio : trumpet

 

Site officiel du groupe (vous y trouverez quelques mp3 de leurs albums ou de concerts) :

 

 

Discographie :


- Spoke (1997)
- The Black Light (1998)
- Hot Rail (2000)
- Feast of Wire (2003)
- Garden Ruin (2006)
- Carried To Dust (2008) 

 


Calexico – The Black Light

  1. Gypsy's Curse
  2. Fake Fur
  3. The Ride (pt II)
  4. Where Water Flows
  5. The Black Light
  6. Sideshow
  7. Chach
  8. Missing
  9. Minas De Cobre (for better metal)
  10. Over Your Shoulder
  11. Vinegaroon
  12. Trigger
  13. Sprawl
  14. Stray
  15. Old Man Waltz
  16. Bloodflow
  17. Frontera

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Rock
commenter cet article

commentaires

G.T. 15/12/2008 23:40

YOSEMITE : Tout à fait d'accord...

yosemite. 14/12/2008 23:55

Effactivement, un bien "vieil" article...Tu devrais préciser que Burns & Converino ont été la section rythmique du mythique Giant Sand de Howe Gelb...Je les ai pour ma part découvert à un concert d'OP8 avec LIsa Germano mais Gelb avait dû rentrer prématurément au pays et ils avaient fini le concert par jouer des morceaux de... Calexico.Un groupe qu'on ne peut bien sûr pas classer de Mariachi-de-bal-musette quand on entend encore la qualité de leur nouvel opus.

G.T. 14/12/2008 20:43

SYS : Normal que l'article t'ait échappé, il date des débuts de mon blog, et il n'a pas dû être beaucoup lu^^Sinon... je vois qu'on est entièrement d'accord sur ce magnifique Black Light (mais comment pourrait-il en être autrement ?)

SysTooL 14/12/2008 20:03

Ah ben tiens, l'article m'avait échappé... Superbe album, en effet! CALEXICO demeure une référence de ces 10 dernières années et c'est vrai que The Black Light est certainement leur oeuvre la plus aboutie!SysT

G.T. 03/07/2006 19:39

Merci, merci... mais je découvre autant de choses sur ton blog !

Sinon, c'est vrai que les "tubes latinos de l'été" c'est le genre de choses à souhaiter l'arrivée de l'automne au plus vite !

kfigaro 03/07/2006 19:10

je suis épaté !! ;) tu as une curiosité musicale sans limite (surtout par rapport à moi) ;)

j'écoute un mp3 du groupe en ce moment, effectivement même si c'est très "latino", c'est nettement plus "musclé" que les latinos-conneries-pour-touristes qui vont nous tomber dessus dans peu de temps !! (si ce n'est pas déjà fait) ;)