Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 09:40
Aucun réalisateur ne sait aussi bien que David Lynch marier images et musiques.  Ses films ont une identité forte, autant d'un point de vue sonore que visuel car la musique a un rôle décisif dans "l'univers lynchien", à un point tel, d'ailleurs, que l'on parle de "musiques lynchiennes". Il ne se contente pas de laisser un compositeur illustrer ses films comme bon lui semble, ni d'aller dénicher les morceaux correspondant le mieux aux images ; les idées de scènes et scénarios lui viennent parfois d'une chanson, il écrit lui-même certaines musiques ou participe activement à leur création. Un parfait exemple, ici, avec Angelo Badalamenti - compositeur de la plupart de ses musiques de films - qui explique comment ils ont trouvé le célèbre thème de Laura Palmer (Twin Peaks)... c'est court, mais passionnant :   






Ma fascination pour les oeuvres de Lynch et ses musiques ne sont un secret pour aucun de ceux qui me lisent régulièrement (surtout après mon article sur Audrey's Dance), et je compte non pas faire un article et une playlist, mais au moins trois. La première, ci-dessous, comporte les musiques et chansons emblématiques des films de Lynch. La deuxième sera une "playlist d'atmosphère", et la troisième une playlist de chansons très proches de l'univers de Lynch, même s'il ne les a pas utilisées.

J'ai conçu cette première playlist comme un film, un film musical (elle dure le temps d'un film, à réserver aux amateurs, donc) qui engloberait tous les films de Lynch (ou presque). Il manque beaucoup de choses sur deezer (comme le génial In heaven, everything is fine d'Eraserhead), et si je ne vous propose pas un player mais un lien vers la playlist sur deezer, c'est parce que de nombreux titres ne sont écoutables que 30 secondes dans les players, et parce qu'il y a des morceaux introuvables que j'avais uploadé lorsque c'était encore possible et que vous pourrez - croisons les doigts - écouter ainsi.  

Les premiers morceaux installent l'atmosphère et créent un certain mystère (Laura Palmer's Theme - Blue Velvet Main Title). On passe ensuite à des scènes plus "lumineuses", positives (Blue Velvet - In Dreams), pour revenir au mystère en lui ajoutant cette fois plus de tension (Akron Meets the Blues - Mr Eddy's Theme). Redescente (Bring it on Home/Blue Spanish Sky), suivie d'un bref premier pic d'intensité (Baby please don't go).
Insensatez était le morceau qui, dans Lost Highway, servait de "transition" pour marquer la transformation du personnage (même s'il n'arrive pas au moment précis de la "mutation")... il fonctionne ici comme transition - à la fois paisible, relaxant, et profondément mélancolique - pour nous plonger par la suite dans une atmosphère beaucoup plus sombre (Audrey's Dance, Thème de Mulholland Drive). Le magnifique Song to the Siren génère une impression de "suspension" tout en accentuant la tension émotionnelle... puis on s'enfonce dans des climats inquiétants, glauques, hypnotiques... typiquement "lynchiens" (The Pink Room, Ghost of Love) qui vont conduire à l'explosion finale (Manson, Rammstein, Bowie, Penderecki), le déchaînement de ce que l'on craignait jusqu'alors. Après ce paroxysme de la tension, on détend - non pas progressivement, mais brusquement, comme le fait souvent Lynch - en passant d'un extrême à l'autre... l'éthéré et sucré Mysteries of Love de Julee Cruise, puis Sinnerman (qui conclut Inland Empire) pour se libérer de manière jubilatoire et cathartique des tensions accumulées... 

Pour l'écouter, suffit de cliquer sur le lien ci-dessous, et d'avoir plus d'une heure de temps libre... :

PLAYLINCH 


1. Laura Palmer's Theme - Badalamenti  (Twin Peaks)
2. The Pine Float - Badalamenti (Twin Peaks : Fire Walk with Me)
3. Main Title - Badalamenti (Blue Velvet)
4. Blue Velvet - Bobby Vinton (Blue Velvet)
5. In Dreams - Roy Orbinson (Blue Velvet)
6. Akron Meets the Blues - Badalamenti (Blue Velvet)
7. Dance of the Dream Man - Badalamenti (Twin Peaks)
8. Fats Revisited - Badalamenti (Lost Highway) (erreur dans le nom sur deezer, il ne s'agit bien entendu pas de I Put a Spell On You, qui arrive plus tard) 
9. Red Bats with Teeth - Badalamenti (Lost Highway)
10. Mr Eddy's Theme - Barry Adamson (Lost Highway)
11. Bring It on Home - Sonny Boy Williamson (Mulholland Drive) 
12. Blue Spanish Sky - Chris Isaak (Sailor et Lula)
13. Baby Please don't Go - Them (Sailor et Lula)
14. Insensatez - Antonio Carlos Jobim (Lost Highway)
15. Audrey's Dance - Badalamenti (Twin Peaks)
16. Main Title - Badalamenti (Mulholland Drive)
17. Song to The Siren - This Mortal Coil (Lost Highway)
18. The Pink Room - David Lynch (Twin Peaks : Fire Walk with Me)
19. The Ghost of Love - David Lynch (Inland Empire)
20. I Put a Spell on You - Marilyn Manson (Lost Highway)
21. Rammstein - Rammstein (Lost Highway)
22. I'm Deranged - David Bowie (Lost Highway)
23. Als Jakob Erwachte - Penderecki (Inland Empire)
24. Mysteries of Love - Julee Cruise (Blue Velvet)
25. Sinnerman - Nina Simone (Inland Empire)  

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Playlist
commenter cet article

commentaires

G.T. 12/01/2010 21:52


PILE : Entièrement d'accord (d'autant plus que je suis un fan absolu de Leone/Morricone...)


Pile 12/01/2010 17:21


Concernant l'alchimie réalisateur/compositeur, deux "couples" au moins aussi importants que Lynch/Badalamenti me semblent avoir été oubliés: Fellini/Rota et
Leone/Morricone.


G.T. 19/05/2009 21:46

CRAFTY : En effet...

Crafty 18/05/2009 17:12

Pour écouter il n'y a effectivement pas le choix, mais tu peux acheter un CD vierge accompagné d'un livret de 100 pages bourré de photos de Lynch d'après ce que j'ai compris.
 
C'est pas con, j'dirais même que c'est intelligent.

G.T. 17/05/2009 01:06

CRAFTY : Mille merci, je n'en avais pas entendu parler... et je viens de filer le télécharger (mais c'est vraiment parce que là, il n'y a apparemment pas le choix^^)

Crafty 16/05/2009 17:12

Oui, c'est sans doute plus discret, mais ça c'est un choix de forme, dans le fond, je trouve que Mann réussit (pas toujours) à faire un mélange très bien dosé, pertinent et identifiable (en dehors du fait que Lisa Gerrard est très présente).
 
Sinon, tant qu'on est dans du Lynch, tu avais entendu parler de ça : http://musique.fluctuat.net/blog/37711-dark-night-of-the-soul-l-album-qui-ne-sortira-jamais.html
?
J'avoue être sceptique, du coup je vais le télécharger comme ils disent...

G.T. 15/05/2009 14:07

DAHU : merci beaucoup, ça va vraiment me faciliter les choses pour les playlists suivantes...

Dahu_Clipperton 15/05/2009 00:34

GT, t'as du courrier ! (message externe à usage interne)

G.T. 14/05/2009 21:50

CRAFTY : En effet, c'est intéressant... et j'ai sans doute sous-estimé son rapport à la musique... mais même si j'adore Heat, on ne peut pas dire que la musique joue un rôle aussi fort que chez Lynch. Comme ils le disent dans l'article, il est vrai que chez Mann, ça se fait avec une certaine discrétion, cet alliage "son/image"...

Crafty 14/05/2009 17:27

Ca dépend quel film. Si tu parles d'Ali c'est vrai, vu que Mann a été très limité dans ses choix. Par contre, ça se joue à peu s'il est question de Heat ou de The Insider.
A lire : http://archive.filmdeculte.com/autour/autour.php?id=67
D'ailleurs tout le dossier vaut le coup d'oeil.

G.T. 14/05/2009 13:54

CRAFTY : J'aime bien les films de Michael Mann, mais je n'ai pas prêté autant d'attention à leur bande-son... je ferais gaffe la prochaine fois que j'en verrai un... Mais il n'en reste pas moins que l'identité sonore des films de Lynch est bien plus forte que celle des films de Mann...GUIC : Pas besoin de méditation transcendentale pour comprendre Lost Highway... il est très linaire, d'ailleurs (bon, il y a juste un virage radical avec le changement du héros), mais comme je l'ai entendu dire très justement : Lost Highway, est linaire (enfin, pour un film de Lynch), à l'image de cette autoroute en ligne droite... alors que Mulholland Drive est labyrinthique, comme les routes sinueuses du lieu...Il existe bien sûr plusieurs interprétations possibles de Lost Highway... et chacun peut trouver la sienne, sans même utiliser de LSD... 

Guic'+the+old 14/05/2009 09:29

Et puis si on veut comprendre, on peut...G.T., je t'ai déjà dit que je refusais de me mettre à consomer du LSD ou d'aller méditer au temple bouddhiste le plus proche pour comprendre un film!! ;-)

Crafty 13/05/2009 18:22

Dans mon top réalisateurs mention "je fais attention à la bande-son" à côté de Michael Mann.

G.T. 13/05/2009 18:11

DAHU : Si j'ai bien tout compris, tu n'arrives pas à lire the Ghost of Love et le Penderecki (ou veux-tu dire que tu ne peux te les uploader sur d'autres playlists) ? Il faudrait que d'autres testent pour me dire si ça fonctionne chez eux, ou si on en peut vraiment pas lire ces morceaux...Sinon, j'ai en effet cherché "Slaughterhouse", malheureusement pas sur deezer...LOU : L'ennui, c'est que ça ne tient pas sur un cd 80'Et encore, tu as échappé à la "version longue", qui durait plus de 2 heures^^THOM : Lou >>> en l'occurrence je voulais acheter un disque qui n'existait pas :) Si tu veux, je peux te vendre mes playlists Badalamenti :-)XAVIER : Aaaah, In Heaven... comment l'oublier...GUIC : A quoi bon remater Lost Highway Je vais encore rien comprendre..." Mais c'est justement ça qui est bon !Et puis si on veut comprendre, on peut... bon, ce coup-ci, je t'enverrai pas un mail interminable comme je l'ai fait pour te donner mon interprétation de la fin de Twin peaks, pas le temps... mais une prochaine fois, peut-être^^Et totalement d'accord avec toi sur le thème de Blue Velvet... il est plus "classique" que ce que fera Badalamenti ensuite, mais magnifique...  

Guic'+the+old 13/05/2009 12:26

"In Heaven", ou comment découvrir Lynch grâce aux Pixies.Fort Belle Playlist qui m'a replongé dans l'atmosphere de films non visionnés depuis longtemps (BLue Velvet, j'avais oublié jusqu'à ce si puissant thème par exemple), par négligence, flemme, ou... manque de courage: "A quoi bon remater Lost Highway Je vais encore rien comprendre..."

Xavier 13/05/2009 10:54

In Heaven, Everything is fine,In Heaven, Everything is fine,In Heaven, Everything is fine,You've got your good things.........................................................................................and i've got miiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiine!!!!!!!!!!!!!!!

Thom 13/05/2009 09:40

Lou >>> en l'occurrence je voulais acheter un disque qui n'existait pas :)

lou 13/05/2009 08:17

 Excellente idée, parce qu'il s'agit d'une compilation personnelle, hors commerce, qu'on aimerait emporter au jardin avec son baladeur. Deux titres sont neutralisés, Audrey's dance peut s'écouter à partir de ton autre article (dont tu donnes le lien).L'ennui, c'est que ça ne tient pas sur un cd 80', je n'ai pas de baladeur mp3 et je ne vais pas écouter de la musique en restant planté devant un ordinateur (non, je ne relance pas un débat douloureux, je profite de l'exemple immédiat pour illustrer). Thom, il y a les B.O.F. de Badalamenti sur musicMe et, notamment, le cd de Twin Peaks chez deux vendeurs, à 5 et 3,50 euros. Et on dira que l'écoute gratuite ne fait pas vendre, tss... 

Dahu_Clipperton 12/05/2009 23:55

Ah ah, j'ai failli râler à cause de certains morceaux absents, avant de lire qu'il y aurait 2 autres playlists^^La 2, spéciale Badalamenti ? Miam miam ! Par contre, les uploads, niet, marche pas (pourtant je ne connais pas "The Ghost of Love" et le Penderecki) dommage, ouin, et puis :-(Et s'il y a bien un morceau introuvable en striminge, c'est le faaameux "Slaughterhouse" de Powermad ! Double, triple ouin ! 

Thom 12/05/2009 18:24

Ouaip... après recherche j'ai trouvé toutes ces BO, mais aucun album récapitulatif...Et je suis bien dac avec ce que tu réponds à Bobo ;-)

G.T. 12/05/2009 16:59

THOM : En claquant des doigts... Dance of the Dream Man, mais ça aurait pu être Audrey's Dance...Je ne sais pas du tout s'il existe de compils de Badalamenti... si ce n'est ma prochaine "Lynch Playlist" (atmosphere), qui sera à 90% composée de ses morceaux... mais bien sûr, il n'y aura pas ses morceaux pour d'autres réalisateurs (de toute façon, il est moins intéressant chez les autres qu'avec Lynch).ARBOBO : C'est vrai que cette première phrase est un peu péremptoire, et discutable... parce qu'il y a Kubrick, surtout, qui mêlait de façon géniale image et son... mais la grande différence, c'est que le rapport à la musique est beaucoup plus "créatif" chez Lynch, il y a une identité sonore vraiment originale... On peut dire d'une musique qu'elle est "lynchienne", alors qu'on ne parle pas de musique "kubrickienne", "jarmuschienne", ou "clairedenisienne"... idem pour Tarantino ou Scorsese, malgré le soin apporté aux bandes-sons... Même quelqu'un qui n'a pas vu Inland Empire (mais connais les autres films de Lynch), si tu lui fais écouter 'The Ghost of Love", il pensera tout de suite à un film de Lynch... idem pour la plupart des compos que Badalamenti a fait pour Lynch... il n'y a guère que le duo Tim Burton / Danny Elfmann qui se retrouve dans ce même cas, avec une musique particulière qui colle parfaitement à l'atmosphère voulue par le réalisateur, et qui fait dire "c'est du Burton/Elfmann"... on a ici aussi une identité sonore forte et originale liée à une esthétique cinématographique très personnelle...

arbobo 12/05/2009 15:51

"Aucun réalisateur ne sait aussi bien que David Lynch marier images et musiques"ce premier mot m'a fait tiquer, parce que je crois qu'il a une jolie concurrence à ce niveau, jim jarmush surtout, voire claire denis, mais je pinaille, en gros il est sur la première marche du podium, je me demande juste s'il y est seul ou accompagné ^^

Thom 12/05/2009 15:41

Je suis en train de l'écouter en claquant des doigts (tu auras donc deviné à quel morceau je suis) et je me demanais : tu sais s'il existe quelque part une compile de Badalamenti ?