Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
26 juin 2006 1 26 /06 /juin /2006 14:35

Italie       22/05/2006 ****

Désolant de voir qu’un aussi bon film ait si peu de succès en France. On peut comprendre qu’un film d’auteur italien sur Berlusconi ne fédère pas autant le public qu’une bande d’abrutis dans un camping ou au club med. Pourtant, Le Caïman n’est en aucun cas un film austère, didactique, ennuyeux… il est au contraire pétillant, vif et réussit l’exploit rare d’être à la fois drôle, émouvant et intelligent.

En une phrase, Le Caïman est l’histoire d’un producteur has-been de séries Z, remarquablement interprété par Silvio Orlando, qui essaye de monter un film sur Berlusconi.

Je parlais il y a quelques temps (ici) de l’incapacité en France de faire des films politiques sur l’actualité " brûlante " (et même tiède ou carrément froide). C’est un des sujets évoqué dans Le Caïman, où il est dit que les américains n’ont aucun problème à mettre en scène leur président dans leur film, alors que les italiens semblent tétanisés par l’idée d’en faire de même. Face à ce postulat, Moretti aurait pu prendre la pose et se faire passer pour le cinéaste héroïque qui se met en danger pour l’amour de la vérité et de la justice. Un film hyper-manichéen opposant le gentil justicier Moretti au méchant tyran Berlusconi était à craindre. Mais Moretti est trop intelligent pour tomber dans ce piège. Pas de mise en scène de menaces de mort, d’intimidation, de sbires de Berlusconi venant saboter le projet. Les moments où les risques de monter un tel film sont évoqués sont traités avec beaucoup d’humour et de légèreté. Le personnage principal ne se lance pas dans de grandes tirades accusatrices sur Berlusconi, mais se retrouve plutôt malgré lui obligé d’aller au bout de ce film qui, en fin de compte, lui importe moins que son divorce et ses enfants. Berlusconi, s’il hante le film du début à la fin, n’est en rien le seul sujet du film. La vie de famille du producteur et les interrogations de Moretti sur le cinéma ont la part belle dans Le Caïman.

Pour en revenir aux films français, certains me rétorqueront " Karl zéro vient de sortir un film sur Chirac ". C’est vrai. Effort louable, suffisamment rare pour être noté (même si le film n’a pas l’air de voler très haut). Mais il le fait alors que Chirac est en fin de règne, qu’il ne semble plus avoir de poids sur la politique actuelle et ne peut plus se représenter. Par contre, Moretti sort son film pendant les élections, sans savoir si Berlusconi resterait au pouvoir. Zéro tire sur une ambulance, et Moretti sur l’homme de pouvoir le plus redoutable d’Italie. Sacrée différence.

 

Comme la plupart des albums dont je parle sur ce blog, Le Caïman est une œuvre exigeante mais très plaisante et accessible, qui mériterait un succès bien plus large. Ce n’est pas par élitisme que je peste régulièrement ici contre la médiocrité des produits que nous survendent les marchands de daubes commerciales. C’est parce qu’il est frustrant de voir des œuvres de qualité accessibles au grand public rester dans l’ombre quand des produits insipides bénéficient de promos stupéfiantes… et du succès immérité qui va avec.

 

Le Caïman (Il Caïmano), de Nanni Moretti :

Bruno : Silvio Orlando

Paola / Aidra : Margherita Buy

Andrea : Daniele Rampello

 

Giacomo : Giacomo Passarelli

Teresa : Jasmine Trinca

Marco Pulici : Michele Placido

le Caïman (dans le film "Le Caïman") : Nanni Moretti

Site officiel : http://www.caiman-lefilm.com/

Vous y trouverez dans " Dernières nouvelles d’Italie " une petite sélection édifiante de phrases prononcées par Berlusconi.

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Cinema
commenter cet article

commentaires

kfigaro 27/06/2006 18:33

OK, merci pour ces précisions, je cerne mieux le style du film maintenant... effectivement le thriller de Rosi était plutôt lent... ;) (content que tu connaisse car c'est rare et ça passe pas souvent à la télé... ;))

G.T. 27/06/2006 14:43

Salut, K !

Je confirme que le caïman est un bijou, comme Lucky Luciano... mais ils ne me semblent pas tout à fait dans la même lignée. Si mes souvenirs sont bons, Lucky Luciano est assez lent, grave, tragique, alors que le caïman lorgne bien souvent vers la "farce à l'italienne".

Le Caïman est-il un brûlot politique ? Oui, surtout parce qu'il est sorti pendant les élections. Mais comme le dit humblement et justement Moretti dans le film, les casseroles de Berlusconi, tous ceux qui veulent savoir savent déjà, et le film ne leur apprendra pas forcément grand chose de ce point de vue.

kfigaro 27/06/2006 14:03

Je n'ai pas encore vu le film de Moretti mais ça m'a l'air finalement d'être dans la lignée des excellents brûlots politiques de Francesco Rosi (il faut voir son film sur la mafia : "Lucky Luciano", c'est un bijou - dommage qu'on ne trouve aucun DVDs de ses films ou quasiment pas)

Tu confirmes ?