Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 16:27

Pop-rock                        1970 - Harvest *****

Un des disques les plus sous-estimés de l’histoire. Il a beau avoir été sacré album rock de l’année par Rolling Stone (le mag ! ) en 1970, les ventes n’ont pas suivi. Il est certes maintenant reconnu comme un des meilleurs disques rock, mais n’aura jamais touché le grand public.

On a fréquemment décrit les Pretty Things comme un croisement entre les Beatles et les Stones… ce qui est assez juste.

Parachute, c’est le disque idéal pour un cadre consciencieux des majors de l’industrie du disque. En effet, la plupart ont été embauchés pour leur réussite dans la vente d’aspirateurs ou de lampes de chevet et ne connaissent la musique que par quelques tubes écoutés sur NRJ le matin dans leur bagnole. Certains, plus scrupuleux que d’autres, pourraient se dire " Bon, la musique des années 60, paraîtrait que c’est pas juste Johnny, Adamo et Hervé Villard, et qu’il s’est passé 2-3 petites choses de l’autre côté de la manche ". Ne demandons pas l’impossible à ces gens-là, ne leur demandons pas de se plonger dans l’intégrale des Beatles, Stones, Who, Pink Floyd et Led Zep. La tête pleine de chiffres, il ne leur reste plus beaucoup de place pour la musique. Donc un seul album pour avoir une idée de ce qu’a été le rock anglais de l’époque est déjà pas mal. Alors que choisir ? Les Beatles ou les Stones ? Les uns sont trop pop, les autres trop bluesy et n’ont pas le génie mélodique des premiers. Led Zep ? Trop hard et trop aventureux. Pink Floyd ? Trop psychédélique puis trop planant et expérimental. Les Who ? parfois inégaux, et suivre la batterie folle de Keith Moon, c’est vraiment trop exténuant pour un cadre de major

Parachute, c’est le meilleur du rock anglais 60’s condensé en un album. Dans le morceau d’ouverture, Scene One, on retrouve (justement) un jeu de batterie à la Keith Moon (mais, si cela peut te rassurer, cher cadre, la batterie se calmera sur les morceaux suivants). Sur les titres qui suivent on a pêle-mêle des mélodies imparables et des harmonies beatlesiennes à plusieurs voix (dans l’esprit du sublime Because des 4 de Liverpool), du blues-rock teigneux et accrocheur (les indispensables Miss fay Regrets, Cries from the midnight circus et Sickle Clowns), des ballades et des envolées lyriques ou psychédéliques inspirées…

Le risque dans ce genre d’albums, c’est qu’il soit trop disparate, qu’il aille dans tous les sens, qu’il ressemble à une suite de copiés-collés. Mais ce n’est ici pas le cas. D’un certain point de vue, il peut faire penser à OK Computer de Radiohead, autre album qui marie et s'approprie des influences rock très diverses, sans perdre en homogénéité et en ne donnant jamais l’impression d’un " hommage " poussiéreux. Chez les Pretty Things, il n’est de toute façon pas question d’hommage puisque les années 60, ils les ont vécu (ils ont sorti leur premier album en 1965, Parachute est leur 5°… mais le plus réussi, devant l'excellent et novateur SF Sorrow, premier opéra rock de l'histoire). A propos d'OK Computer… il y a une petite descente, qui fait office de transition dans Paranoid Androïd (sur " What’s this ") très proche de celle d’In the Square des Pretty Things.

Mettre en avant tel ou tel titre de Parachute, c’est le même dilemme que pour un album des Beatles… Sur les 13, difficile de ne pas en sélectionner au moins 11… Comme chez les Beatles, à chaque titre (ou presque), on se dit " celui-ci, c’est incontestablement le meilleur de l’album !  "

Comment se fait-il alors qu’une telle collection de pop-songs n’ait pas plus touché le public ? Certains parlent de la pochette ratée… c’est vrai qu’elle est particulièrement terne. En fait, c’est un peu tout l’habillage qui ne " colle pas ". Pochette, titre de l’album… voire même le nom du groupe, qui pourrait évoquer une bande de petits minets anglais lisses et proprets, alors que les Pretty Things sont un groupe chaotique de " bad boys ". Les problèmes de drogue et les tensions entre les musiciens participent souvent de la " légende " et de l’attraction d’un groupe, certains savent les utiliser et les surmonter, mais ils ont sérieusement miné la carrière des Pretty Things.

Beaucoup de points communs entre Parachute et Forever Changes (1967) de Love (groupe américain). Les deux n’ont pas connu le succès malgré une qualité rare et un potentiel hallucinant de tubes… qui n’a jamais été exploité.

Site en français consacré aux Pretty Things :

http://www.theprettythings.com/

 

Très bon article sur SF Sorrow, l'autre chef-d'oeuvre des Pretty Things, ici (chez PlanetGong).

 

Pretty Things - Parachute

1. Scene One
2. The Good Mr. Square
3. She Was Tall, She Was High
4. In The Square

5. The Letter

6. Rain
7. Miss Fay Regrets
8. Cries From The Midnight Circus
9. Grass
10. Sickle Clowns
11. She's A Lover
12. What's the Use
13. Parachute

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Rock
commenter cet article

commentaires

SkyDog 31/03/2009 19:32

Number one sur Rock Albums !!!www.rock-albums.com

Dahu_Clipperton 23/02/2009 14:44

Ouais ouais, mais regarde-z-y-bien, ne feins pas l'ignorance ou l'aveuglement : The Pretty Things - ParachuteColdplay - ParachuteSTu le vois, le S ? (s comme sagouin, saligaud, salopiau... et j'en passe des vertes, des mauves, des pourpres, des pas mûres et des paraboliques !)(et vice et versa, bien sûr... mais surtout vice)

G.T. 23/02/2009 13:56

DAHU : Ah ah ah... (on m'entend bien éclater de rire, là ?)Coldplay aurait aussi sorti un album intitulé Parachute ? Connais pas... je connais juste celui des Pretty Things... on ne doit pas avoir la même culture rock, alors... (et là, c'est bon ? j'ai réussi à repousser la mauvaise foi plus loin encore ou bien ?^^)

Dahu_Clipperton 23/02/2009 03:21

ALERTE ! ALERTE ! ALERTE !
DEUX ANS ET DEMI APRES LES FAITS, LA VERITE SE DOIT D'ECLATER AU GRAND JOUR. VOYEZ-VOUS DONC CE QU'A ECRIT CHTIF ??? ça y est, je l'ai écouté ce "Parachutes" et ça m'a vraiment botté. Incroyable comme il sonne comme une synthèse de l'époqueEh oui, sous le prétexte de dire du bien de "Parachute" des Pretty Things, CHTIF vante en fait les mérites (!) de "ParachuteS" de... COLDPLAY !!!ET VAS-Y QUE J'T'ECHANGE DES LIENS, BISOU-BISOU ET TOUT ET TOUT !MAIS QUE FAIT SARKOZY ???PERSO, JE VENDS ILLICO MES ACTIONS ART-ROCK !(adieu G.T... je ne pensais pas qu'on pouvait pousser la mauvaise foi dans de si perfides retranchements...)

Chtif 13/07/2006 01:51

ça marche comme ça alors !!
merci, bonne nuit (j'ai encore commencé un article à plus de minuit, moi...)!

G.T. 12/07/2006 23:36

Bien sûr, pas de problèmes, d'autant plus que j'allais de toute façon le faire !

Heureux que l'excellent Parachute t'ait plu... même si ça ne m'étonne pas !

Chtif 12/07/2006 22:49

ça y est, je l'ai écouté ce "Parachutes" et ça m'a vraiment botté. Incroyable comme il sonne comme une synthèse de l'époque, évoquant tour à tour les meilleurs aspects des différents groupes que tu as cités!

Tiens, G.T. est-ce que tu serais ok pour un échange de liens? Enfin, moi, je mets le tien sur ma page, après fais ce que bon te semble, pas d'obligation!

Bye

G.T. 06/07/2006 23:46

Salut chtif,

Je suis passé sur ton blog, et de ce que j'ai lu, je pense qu'il y a de fortes chances que Parachute des Pretty Things devienne un de tes disques de chevet !

A plus !

Chtif 06/07/2006 22:52

Bonjour cher G.T.,
première visite sur ton blog (je suis nouveau dans le domaine!), et là tu me laisses sur le derrière: du rock 60's, ma platine en écoule quelques palettes par jour, et du Nuggets par-ci, et que du Peebles par-là, du Quicksilver, du psyché, du Love, du truc, du bzoing, du bizarre et du enlevé... mais jamais ô grand jamais on ne m'avait parlé des Pretty things avec autant d'admiration et d'envie de donner envie.
Du coup, je ne m'étais jamais vraiment penché sur leur cas (pourtant je les ai vus en concert, il y a un an aux 24h du Mans!), alors je vais m'empresser de rattraper cette énorme lacune que tu viens de dévoiler!!
Passe à l'occasion par chez moi si ça te dit, il y a un peu de tout (y compris du Doherty... ah non, pas encore, mais ça va bien arriver un jour), et peut-être des choses qui t'intéresseront avec un peu de chance.
Bye, bonne continuation.

G.T. 30/06/2006 19:52

Merci pour ton commentaire...

C'est surtout avec SF-Sorrow que les pretty Things se sont montrés "en avance" sur leur temps, réalisant le premier "opéra-rock" de l'histoire, avant Tommy des Who. SF-Sorrow est un disque vraiment original pour l'époque, même s'il n'est pas à proprement parler "expérimental".

Fab de l An Mil 30/06/2006 12:22

Bonjour, je découvre ce blog avec ravissement.

J'avais découvert Parachute par hasard (et pas rasé) quand j'étais petit en achetant 5F une cassette piochée dans le bac à promos d'un supermarché. Et j'avais été, évidemment émerveillé par cette musique, moi qui était djà grand amateur des Beatles.
Et j'ai déjà lu quelque part que les Pretty Things n'avaient pas eu l'immense succès qu'ils méritaient à leur époque, parce qu'ils étaient trop en avance sur leur temps. Ce qui ne m'étonnerait pas.

G.T. 19/05/2006 15:56

Pas très malin de sa part. Si elle a un message à faire passer, qu'elle l'adapte au moins aux blogs sur lesquels elle poste ! Rock-critic n'est pas mon métier, et je ne suis pas du genre à m'attarder sur les "frasques" des rock-srars... d'ailleurs je dois avoir un des rares blogs consacré au rock où n'apparait pas une seule fois le nom de Pete Doherty (maintenant, ça fait une) !

A plus...

kfigaro 19/05/2006 14:42

Je précise que Alicia poste aussi ailleurs... c'est de la pub quoi. :?

Alicia 19/05/2006 14:12

N'en déplaise aux mangeurs de fenouil, il fut un temps béni où Rock Critic était un vrai métier vécu par les pionniers comme un sacerdoce (cf Lester Bangs). A l'époque où le Rock était une religion, le Rock Critic était incollable sur 'son artiste' et n'hésitait pas à chroniquer tout nouvel opus piste par piste, à dégager les influences, les motivations, les lyrics pour mieux imprégner le lecteur de l'ambiance du disque, véhiculer l'émotion au lieu de traiter le 'sujet' comme c'est le cas actuellement dans sa globalité, se bornant à accorder une note au travail de l'artiste parfois justifiée par un achat d'espace pub suffisament conséquent… Bref, le métier n'existe plus et cette absence renforce chez le plus grand nombre l'idée que la musique c'est un truc marketé ou pire de pétasses maquillées comme des bagnoles volées, chorégraphiées et pro toolées à mort… Croyez vous qu'il existe encore une émission à la télévision qui parle vraiment de musique, à l'instar des émissions littéraires, cinématographiques ou consacrées au football ? Peut on imaginer un jour un article de plus de 1500 signes sur le disque d'un artiste plutot que sur ses frasques ? Qui nous sauvera ?

G.T. 18/05/2006 22:21

Un grand merci pour ce commentaire éclairé et instructif !

Je pourrais aussi, comme toi, me vautrer dans la vulgarité et dire que ton pseudo rime avec musique de ch... mais je ne descendrais pas si bas...

kyotte 18/05/2006 22:10

c moche sa c vraiment de la grosse merde

kfigaro 18/05/2006 18:40

je vais chercher ça, je connais juste leur chanson Rosalyn reprise par Bowie en 73

A +