Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 12:37

Suite de la première partie, qui est à lire ici.


19-21 ans


Après le hard, je me mets au prog 70’s… on pourrait dire que je passe finalement par tous les sous-genres les plus nuls du rock… sauf que là, on ne m’y reprendra plus, pas question d’écouter tout et n’importe quoi, ni de revendiquer une vision esthétique de la musique aussi primaire que "plus c’est violent et brutal, mieux c’est". Pas de prog à la Yes, Emerson, Lake & Palmer (que j’avais déjà écouté dans ma période hard), mais du Floyd, King Crimson, Peter Hammill,Van der Graaf Generator, Magma, Gong, Art-Zoyd, Can, Soft Machine… bref, ceux que je défendais à la fin de mon article sur le rock-prog.

Il y a des gens qui changent leurs goûts en fonction de leurs amis et influences, mais le grand malade de musique que je suis fait plutôt l’inverse, je change mes amis en fonction de mes goûts (et ce sera pareil, après, quand je passerai au rock indé… enfin, à nuancer tout de même, plusieurs de cette période restent aujourd'hui parmi mes meilleurs amis, c’est surtout que je me mets à fréquenter d’autres milieux). Avec cette nouvelle bande… ce sera comme la précédente : traîner, refaire le monde par d’interminables discussions, jouer de la musique, faire des conneries… cette fois puissance 10.

Pink Floyd sera donc mon groupe favori, et j’oublie un peu The Wall pour lui préférer surtout Animals, Ummagumma, Meddle et Atom Heart Mother. De King Crimson, ce sera In The Wake of Poseidon, devant Red et In The Court of the Crimson King.

En parallèle se développe très rapidement ma passion pour le classique. J’en suis un vrai « boulimique », j’emprunte à la médiathèque autant de rock que de classique. La sonate Appassionnata de Beethoven, puis tout Beethoven, Chopin, Wagner, Stravinsky, Schubert, Bach, L’île des Morts de Rachmaninov, le Stabat Mater et le Requiem de Dvorak… mes goûts me portant particulièrement vers le XIX° et le XX°, le romantisme allemand, la musique russe, l’impressionnisme de Debussy, et les compositeurs slaves de la fin du XX°. Plus tard, je m’intéresserai aussi à Mozart (il m’a fallu du temps pour y arriver), et aux musiques baroques, de la renaissance et du Moyen Age. Depuis 1991, ma passion pour le classique ne s’est jamais éteinte, elle a toujours été parralèle à celle pour le rock. Je trouvais dans le classique une chose que j’ai toujours aimée dans le rock, et ici en bien plus fascinante : les œuvres à rallonge, des musiques qui me font voyager, des « œuvres-monde » qui s’étendent et se déploient, et me transportent plus que des chansons avec couplet/refrain sur 3 accords.

Avec un ami, je vais même m’inscrire au conservatoire (ce qui, finalement, revenait moins cher que des cours de guitare)… trop « vieux » pour être accepté dans les classes de guitare, j’y fais du solfège et de l’orgue (seul instrument qu’on pouvait commencer sur le tard), et je vais y rester 6-7 ans. Vers 97-98, ma passion pour la musique et le classique en particulier étaient tels que je me lance dans des études de musicologie… mais revenons-en à cette période, vers 92-93.

Je me mets au rock 60’s… Led Zeppelin reste un de mes groupes favoris, le seul que j’écoute toujours autant que dans ma période hard. Puis les Doors (que j'avais tout de même commencé à écouter plus tôt, vers 90-91), les Who, le Velvet, les Pretty Things… et les Beatles. Un moment important… j’accepte de lâcher du lest dans mon obsession pour la noirceur, et je redécouvre le plaisir simple de mélodies agréables dans un cadre « chanson pop ». C’est grâce à Pink Floyd que j’ai pu en venir aux Beatles, par des chansons comme Julia Dream, If, Echoes, Paintbox…  Je comprends que la musique pop peut aussi être légère, directe, agréable, et de grande qualité… Deux ans auparavant, le con que j’étais aurait pu dire « bah, les Beatles, c’est de la musique de gonzesses, ça vaut pas Metallica ».

Autre découverte importante à cette période : Bowie. Je ne connaissais avant que Tin Machine, dont j’aimais beaucoup le single Under The God. Je commence par le premier, une belle claque, puis Diamond Dogs… et les autres…

Le prog va aussi me mener au jazz, par Coltrane, qui deviendra très vite une de mes « idoles ». Beaucoup de jazz des années 50, 60, 70, et ce n’est que bien plus tard que je m’intéresserai au jazz des décennies précédentes. Comme pour le classique, ma passion du jazz se développera en parralèle à celle du rock, et ne s’éteindra pas… Après Coltrane, il y aura surtout Mingus - les deux restent d’ailleurs toujours mes jazzmen favoris, avec Ellington – puis Steve Coleman. Mais le jazz, je vais m’y mettre autant par les concerts que les albums. Plus facile, dans une ville où il n’y a pas beaucoup de lieux pour faire jouer les groupes, de tomber sur des bœufs de jazz intéressants que des groupes de rock pas trop pourris… de 20 à 28 ans, je vais très fréquemment sortir pour aller écouter de la musique, chaque fois qu’il était possible d’en entendre… jouée très souvent par des amis (qui faisaient du jazz, parfois du rock). Lorsqu’on ne vit pas dans une grande ville comme Paris, Marseille, Lyon, les musiciens se croisent et sympathisent assez facilement (et se brouillent aussi souvent, à cause de leurs caractères de merde…) A partir de cette époque, je joue un peu plus « sérieusement » en groupe… sérieusement étant un bien grand mot, puisque l’essentiel de nos répèts consistaient en des impros foutraques (qui n’avaient rien de jazz, on n’avait pas le niveau, c’était plutôt sous influence rock psychédélique)... on était un groupe d'amis plus qu'un groupe de rock. Je me souviens de notre première fête de la musique… des commerçants acceptent de nous filer du courant, tout contents de voir un groupe, qui, pensaient-ils, aller ramener du monde avec des chansons rock vers leur stand de merguez et boissons… ils ont vite déchanté quand ils nous ont entendu… pas une seule reprise, pas le moindre petit début de morceau travaillé, pas la moindre grille sur laquelle se baser, on a improvisé des heures et des heures, jusqu’à la fin de la nuit et que les flics nous virent. Notre truc, c’était Pink Floyd, Syd Barrett, les Doors… on imaginait qu’il suffisait juste d’un grain de folie et d’inspiration pour faire quelque chose d’intéressant. On a tout de même pu ramener un peu de monde, sans doute plus par curiosité que pour la qualité musicale de notre « prestation ».

Les titres rock qui m'ont le plus marqué pendant cette période :




21-24 ans

Alors que ma bande de potes de l’époque reste très attachée au rock 60’s – 70’s (et certains au jazz et classique), je finis par avoir envie de nouveautés, marre du « le rock, ça se limite aux 60’s et 70’s, maintenant, il n’y a plus que de la merde »…  il devait forcément y avoir quelques groupes actuels intéressants…  Il y a eu Sonic Youth (j'ai traîné deux de mes amis fans de rock 60's et 70's à un de leurs concerts, ils ont détesté...), dont j’avais entendu quelques titres de Goo vers 91… puis ce sera Dirty et Sister, mais le moment où Sonic Youth va réellement devenir mon groupe favori et m’amener à me plonger dans le rock indépendant, ce sera, paradoxalement, avec Experimental, Jet, Set, trash and no star. Je dis « paradoxalement », car ce n’est généralement pas un des albums favori des fans du groupe. Sonic Youth, nouvelle révélation… si j’ai pu tant aimer le groupe, c’est peut-être parce que j’y retrouvais ce que j’avais pu aimer : sombre comme la new-wave, violent comme le metal, un côté direct, urgent, comme le rock 60s, mais aussi expérimental et original comme le rock 70s. Jusqu’à OK Computer et Mezzanine, Sonic Youth restera mon groupe favori toute cette période de « découverte » du rock indé.

Sonic Youth est la première claque, le 4-track demo de PJ Harvey sera la 2°. Autre révélation importante : on peut donc faire du rock, et du très bon, avec un 4 pistes, quelques guitares rêches et une voix (mais quelle voix !).

Je découvre l’émission de Bernard Lenoir, à laquelle je deviens accro, ce qui me mènera, vers 95-96, à lire les inrockuptibles… le premier magazine de rock que je vais lire régulièrement. 

Sonic Youth, PJ Harvey… et le choc qu’a été Grace de Jeff Buckley. Si le rock peut-être brut, direct et simple comme celui de PJ Harvey, il peut aussi être lyrique sans être boursouflé, ce que m’apprendra Buckley (quoique chez Pink Floyd et King Crimson, j'en avais déjà eu l'intuition). Les autres disques de 94 à 96 qui m’ont vraiment marqué, en vrac :


PJ Harvey – To Bring you my love
Radiohead – The Bends
Soundgarden – Superunknown
Mazzy Star – So tonight that I might see
Björk – Post
Morphine – Good
Nick Cave – Murder Ballads
Elysian Fields – Bleed your cedar
Portishead - Dummy
Nine Inch nails – The Downward Spiral
Tricky – Maxinquaye
Divine Comedy – Promenade
Pulp – Different Class
Supergrass – I should coco
Lisa Germano - Geek the Girl
Suede – Dog man star
Blur – The great escape
Faith No More – King For a Day, fool for a lifetime
Smashing Pumpkins – Melon Collie
Mojave 3 – Ask me tomorrow
Sonic Youth – Washing Machine
Spain – the Blue Moods of spain
dEUS – Worst Case scenario
dEUS – In a bar under the Sea
Scott Walker – Tilt
Chemical Brothers – Exit Planet dust
Chemical Brothers – Dig your own hole
Pavement - Wowee Zowee
Cat Power - What would the community think
Prodigy – The fat of the land
Young Gods – Only Heaven
Jay-Jay Johanson - Whiskey
Bowie – Outside
Orbital – In sides
16 Horsepower – Sackcloth’n’ashes
Thurston Moore - Psychic hearts
Olivia Tremor Control - Dusk at Cubist Castle


Une bonne époque… des disques et artistes qui, pour la grande majorité sont devenus des "classiques", mais à l'époque, pas d'internet, pas si évident que cela d'en entendre parler (à part Prodigy et 2-3 autres) et de trouver des gens qui les écoutent (lorsqu'on n'est pas sur Paris)... 
Un de mes groupes préférés de 94 à 97 est maintenant totalement oublié (et ils ont splitté) : Delicatessen (à ne pas confondre avec un autre groupe du même nom). Leur album Skin Touching Water de 95 est un de ceux que j’ai le plus aimé et écouté.  Rien sur deezer ni jiwa, bien sûr… j’aimais aussi beaucoup leur suivant, Hustle into Bed. Injuste qu’ils n’aient pas eu plus de reconnaissance… Skin Touching Water était pour moi l’album idéal de rock indépendant… et lorsque je l’écoute, je revois toutes les images de cette période de ma vie, mon immersion comme un poisson dans l’eau vaseuse du milieu rock indé.
Je vous upload quelques titres de Skin Touching Water que j'écoutais sans cesse à l'époque, en commençant par I'm Just Alive, leur plus-grand-tube-que-personne-ne-connaît :



Sonic Youth, PJ Harvey, Jeff Buckley, Radiohead, Mazzy Star, Morphine, Delicatessen, Elysian Fields, dEUS… j’ai l’impression de trouver enfin le genre musical qui me ressemble et réunit tout ce que je cherche dans le rock… le metal comblait un besoin de violence, évasion, défoulement mais, j’ai fini par le comprendre : ce n’était "pas vraiment moi"… je ne me vois pas plus en chevalier tueur de dragons et sauveur de princesses qu’en démon de l’enfer… le rock-prog de Pink Floyd, Crimson, Magma, j’aimais (et j’aime toujours), mais ça manquait d’une certaine forme de « spontanéité », du plaisir immédiat des chansons pop-rock… le rock 60’s… c’était tout de même la musique d’une autre époque, d’une autre génération, il ne pouvait m’appartenir totalement… je prends vraiment conscience de tout ça le jour où j’entends My iron Lung  de Radiohead chez Lenoir… exactement ce que je cherchais : un morceau rock, direct, mais pas bourrin… des émotions, du lyrisme, mais pas d’héroïsme pompeux… de l’originalité, du style, mais sans oublier le plaisir, la mélodie… des mélodies agréables, mais dignes, pas de racolage variétoche.

Retour, aussi, à des chansons pop-rock agréables, non pas du rock mainstream à la U2, Dire Straits & co, mais de quelques groupes indés sans grandes prétentions capables de pondre des chansons à la fois jolies, légères, mais pas racoleuses... notamment Drink The Elixir de Salad. Ou les chansons raffinées de Divine Comedy (Promenade sera un de mes albums favoris) et Suede (Dog man star). Bien que je sois toujours beaucoup plus sensible aux chansons mélancoliques et sombres, je peux apprécier (grâce à ma période Beatles) quelques chansons pop plus "positives", telle, justement, la très beatlesienne Wake up Boo des Boo Radleys.    

Sinon, toujour un certain besoin de violence, que je retrouve chez Sonic Youth, Soungarden, Tool, Faith No More, Prodigy, les Young Gods et Nine Inch Nails… je commence aussi à écouter de plus en plus d’électro, via Portishead (la première fois que j’ai entendu Sour Times, ça a été le coup de foudre), Björk, Prodigy, Chemical Brothers, Orbital, les Young Gods, Underworld … et l’énorme claque qu’a été pour moi (mais je ne suis pas le seul…) Outside de Bowie (en plus, I’m deranged avait une place de choix dans Lost Highway de Lynch).

Un peu de français (vraiment nouveau pour moi), à petites doses : Gainsbourg, surtout, puis Dominique A, Miossec (j’aimais juste le premier, Boire), Tue-Loup….

Je fréquente les fans de rock indé de la ville… mais aussi - c’est le grand écart - les boîtes de nuit (un peu la même schizophrénie que j’avais à l’époque dans mes goûs musicaux, entre le rock indé et l’électro). Non pas que j’aime particulièrement les boîtes, mais mon meilleur ami était DJ, et j’allais souvent le voir (pour boire à l’œil, raconter des conneries, découvrir un « nouveau monde » et des gens très loins des fans de rock)… j’ai même été DJ un moment (vers 97-98, pas dans une boîte, mais dans deux pubs ; être payé pour boire en passant des disques, ça me semblait plutôt un bon plan)… ça n’a pas duré (en gros, une à deux fois par semaine sur 7-8 mois), je comptais en profiter pour - autant que faire se peut - passer des trucs plus intéressants que les gros tubes habituels… pourtant, j’ai fini par en avoir marre, pas assez de liberté, trop de daubes imposées, et pas vraiment mon univers. Mon titre fétiche, celui que je passais tous les soirs en début de soirée : Right de Bowie.


Les 5 artistes/groupes de rock qui m’ont le plus marqué pendant cette période :

      1.      Sonic Youth
2.      PJ Harvey
3.      Delicatessen
4.      Bowie
5.      Radiohead

Les chansons de mes 21-24 ans :





Quelques autres...




De 24 ans à maintenant
 :


En 97-98, deux albums vont compter parmi les plus importants de ma vie musicale : OK Computer de Radiohead et Mezzanine de Massive Attack. Maintenant, je comprends mieux pourquoi ces deux albums m’ont autant fasciné : ils contenaient un peu tout ce que j’aimais et cherchais dans le rock, en mieux.

OK Computer : j’aimais déjà beaucoup The Bends, mais OK Computer sera une toute autre révélation. Dans la lignée de Grace : du lyrisme fin et sensible, loin des boursouflures metal. Des atmosphères, des harmonies et structures originales et intelligentes. Un album très raffiné, mais avec aussi un côté « écorché vif ».

Mezzanine : Je me souviens encore du jour où je suis allé l’écouter au casque, chez le disquaire… ça n’a pas duré longtemps, les 35 premières secondes de Angel, je repose le casque, achète l'album et fonce l’écouter chez moi. Cette basse sourde, hyper-sombre, lente, hypnotique… un choc rare, comme celui de Shake the Disease ou One. Et le reste de l’album était à la hauteur de ce premier contact. Mezzanine, c'est l'album qui arrivera à me toucher au plus profond, à me donner l'impression d'être "chez moi" avec ses ambiances sombres et froides comme celles qui ont tant marqué ma jeunesse via les Cure et Depeche Mode, et ses passages planants qui me ramenaient à Pink Floyd...  je ne crois pas avoir jamais eu autant l'impression de trouver "l'album parfait", l'album que je recherchais depuis toujours...
J’avais déjà entendu vaguement leur premier album (Portishead m’avait donné envie d’en savoir plus sur le trip-hop), mais je n’avais pas accroché, trop « soul » pour moi. Il me fallait un Mezzanine pour me faire passer vers les musiques noires-américaines (blues et jazz exceptés, puisque je les aimais déjà avant). Jusqu’à mes 25 ans, j’étais allergique au funk, à la soul, au rap, ces musiques n’avaient pas… la « noirceur » que je recherchais, elles étaient trop festives, terriennes, j’avais besoin d’évasion, de trip, pas de groove (même si j’ai pu l’aimer dans le jazz, chez Led Zep et quelques autres). Mezzanine sera un « pont », qui saura me faire apprécier particulièrement le groove. D’abord par le rap… Public Enemy et le Wu-Tang Clan, surtout… je retrouve dans le rap finalement l’énergie, la violence et la révolte que j’aimais dans le hard, mais avec du groove au lieu de rythmiques lourdingues et de mélodies bêtas. Un peu plus tard viendront aussi la soul, et un peu de funk…

Autre courant plutôt nouveau pour moi : le folk (c’est à ça qu’on doit réaliser qu’on vieillit, on se met à aimer le folk). Via un album rock, que j’écoute en boucle depuis, Highway 61 de Dylan… ce n’est qu’à cette période que je me mets à Dylan. Je commence à m’intéresser pas mal, vers 96-98, aux « musiques du monde » : tzigane, surtout, mais aussi flamenco, bossa, chanson napolitaine etc… et à Tom Waits…

Grande passion pour l’électro : Aphex Twin, Amon Tobin, Squarepusher, Autechre, Plaid, Boards of canada bref, surtout le label Warp… pas étonnant que je sois sensible à l’électro, les sons électroniques sombres et froids de Depeche Mode, ça reste, au final, là d’où je viens…

Il y aurait trop à dire sur cette période, je ne vais pas m’étendre, car il n’y a pas d’énormes « bouleversements » dans mes goûts, juste des genres musicaux qui « s’ajoutent » au rock indépendant, au rock 60’s et 70’s, au classique, au jazz… le hip-hop, donc, l’électronica, le folk et le rock 50’s (grâce au Reverend Frost... qui m'a d'ailleurs donné l'idée de me mettre moi aussi au blog)… de plus, d’un point de vue totalement égoïste, ça m’intéresse moins de revenir sur cette période, trop proche, il n’y pas la « nostalgie » et, surtout, parce que la majeure partie de mes goûts plus récents, vous les connaissez si vous me lisez…

Si je me suis moins attardé dans cet article sur le jazz et le classique (pas de playlists, il manque trop de choses sur deezer et jiwa), c'est parce que ces musiques, contrairement au rock, n'ont pas pour moi la même temporalité, ne sont pas liées à une période particulière. Lorsque j'écoute les vieux albums de Depeche Mode, Pink Floyd, Sonic Youth, Radiohead... ce sont des souvenirs d'une époque qui reviennent... mais lorsque j'écoute Beethoven ou Coltrane, ils restent intemporels (d'autant plus que je n'ai pas cessé de les écouter depuis...), pas de nostalgie de mes premiers pas dans le classique ou le jazz.  

Voilà… je me doute que certains penseront que cette suite d’articles hyper-longs pour parler de l’évolution de mes goûts à quelque chose de terriblement mégalo… ils n’auront pas forcément tort, mais ça me semble tout de même intéressant, j’aimerais beaucoup, de la même manière, savoir quels sont les « parcours musicaux » des blogueurs que je lis régulièrement. Que ce soit brièvement, dans les commentaires, ou plus en détail, sur vos blogs…

(si vous désirez commenter de manière générale ces deux articles, privilégiez cette page... si c'est pour parler essentiellement des années 80, c'est sous la première partie)  
  
    

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Divers
commenter cet article

commentaires

G.T. 10/01/2012 19:29


PIETRO : Ben non, j'ai jamais aimé RATM... leur "tube" me gonflait particulièrement...

Pietro 09/01/2012 15:15


Tu n'as pas accroché plus que ça à Rage against the machine? Je trouve ce mélange de rap, de metal de punk et de funk assez intéressant. Je n'aime pas le néo-metal mais j'aime beaucoup ce groupe.

GT 20/11/2011 13:56


PIETRO : La question est de savoir si les goûts se discutent ou pas. S'ils ne se discutent pas je ne voit pas l'intérêt
d'un tel blog. Je trouve intéressant de confronter ses goûts et son esthétique en matière de musique.


Je suis d'accord. Par contre, me demander de citer dans une liste des groupes que j'aime ou pas ne fait pas vraiment avancer la chose, ça reste très personnel. Pour confronter ses
goûts et conceptions esthétiques, il faut mieux discuter plus en détail d'un groupe en particulier, du pourquoi on le considère comme intéressant (ou pas). Mais bon, je veux bien, pour cette
"ultime" liste, te dire encore ceux qui me plaisent vraiment : Godspeed You Black Emperor!, Eminem, B.M.R.C, Cypress Hill (quoique pour tous, ça dépend aussi des albums), j'ai beaucoup aimé
Prodigy à l'époque, mais ce n'est pas ce qui a le mieux vieilli... et j'ai toujours bien aimé Joan Baez... les autres m'ont moins marqué.


 


PIETROLL : ^^ (et Céline, sinon)


 


LEA : Dents pourris ou refaites, j'ai jamais accroché aux Pogues...

Pietro 20/11/2011 05:12


Une ultime réponse G.T. à propos de ces deux listes?

Pietro 03/11/2011 19:35



La question est de savoir si les goûts se discutent ou pas. S'ils ne se discutent pas je ne voit pas l'intérêt d'un tel blog. Je trouve intéressant de confronter ses goûts et son esthétique
en matière de musique. 



Pietroll 02/11/2011 12:02



Désolé, G.T., mais j'hésite entre deux filles. L'une s'appelle Cécilé, l'autre Céline.


Quel prénom préfères-tu?



Léa 02/11/2011 11:57



Je m'incruste aussi mais il faut juste que tu saches que les Pogues c'est génial même si le chanteur s'est fait refaire les dents.



Pietro 30/10/2011 18:16



Voici une deuxième liste d'artistes dont je ne connais quasiment  que le nom: 


A.McCluskey, Pogues, Creedence, J.J. Cale, Daft punk, Turbonegro, Jefferson Airplaine, Nashville Pussy, Fairport convention, Joan Baez.


Ne t'embête pas, indique que ceux que tu aimes vraiment. Contrairement à beaucoup, je n'ai pas eu de parcours musical. J'ai tout découvert d'un coup car je me suis intéressé à la musique que sur
le tard.



Pietro 29/10/2011 17:22



Je rajoute les Eagles.



Pietro 29/10/2011 17:07



J'érige une ultime liste de groupes que j'aime bien. J'arrête de t'embêter avec ça. Voici la liste: Lynryd Skynryd, ZZ Top, Rage against the machine, Cream, Clapton, Prodigy, Jane's Addiction,
Cypress Hill, Monster Magnet, Godspeed you black emperor, Eminem, Black rebel motocycle club, Gravediggaz, Kansas.


Merci.



GT 12/10/2011 00:05



GUIC : On est bien d'accord, même si je trouve que Green day, c'est tout de même de la merde^^


 


PIETRO : Je ne sais pas si tu veux que je te dise si j'aime ou si je trouve ça de "bon goût"... je vais donc surtout te
donner mon avis personnel et subjectif :


Current 93 :  Je ne suis pas un inconditionnel, mais je respecte, et il y a des choses que j'aime vraiment...


Strokes : J'aimais déjà pas quand c'était censé être bien...


Daniel Lanois : Ca fait très longtemps que je l'ai écouté, je ne m'en souviens qu'à peine... 


Alice in Chains : J'ai jamais vraiment accroché, je préfèrais nettement Soundgarden...


A Perfect Circle : J'aime bien certains trucs, pour le côté "Tool", mais bon, j'en suis pas fana, loin de là...


Blue Cheer : J'aimais vraiment, mais ça fait longtemps que je ne les ai pas écouté...


Sinatra : Oui, bien sûr...


Mike Patton et ses diverses incarnations : J'aime beaucoup, même s'il y a des hauts et des bas...


Brendan Perry : J'ai beaucoup aimé Dead can Dance à une époque, un peu moins Perry en solo...


White Stripes, Springsteen et Stranglers : Oui, évidemment, même si je n'aime pas forcément tout ce qu'ils ont fait...


Blur : Entre moui et bof...


Franz Ferdinand : bof...



Pietro 11/10/2011 18:02



Je suis en partie d'accord avec toi sur le fait qu'il faille défendre ses goûts mais, désolé, il y a des indéfendables et des intouchables. On peut ne pas aimer par exemple les Beatles mais
on est obligé de reconnaître que c'est un groupe de qualité. Ce n'est pas, pour ma part, le cas de Green Day.



Guic' the old 10/10/2011 15:58


(Je sais que c'est pas à moi que tu poses la question, tu peux négliger cette réponse) Mais tu vois, Green Day, par exemple, c'est pas du mauvais gout que d'aimer. Ils ont fait des bons trucs,
certes c'est pas ultra arty mais quand même, c'est pas non plus de la merdE. En fait, ta question est caduque dès lors qu'on admet ce point fondamental: parfois, la populasse inculte aime un truc
de bon gout (Amy Winehouse, exemple le plus récent), et des fois, on peut avoir un gout parfait et être un gros con. Et le fait que tu dises que "ca fait plus classe", pour moi, ça me colle le
doute. L'important c'est pas d'avoir bon gout, en ce sens d'avoir "le gout qui fait classe", mais plutôt de développer son gout à soi et de savoir le défendre - ce qui est plus facile quand on est
raccord avec les critères esthétiques habituels, mais merde, la classe on s'en fout. (Etre fan de radiohead, c'est pas classe du tout, ça veut dire quo'n est un résidu d'ado torturé et malsain qui
lit les Inrocks...) (Pourtant, c'est de bon gout)


Pietro 06/10/2011 15:37



J'en rajoute quelques uns: Fantomas, Mr Bungle (j'adore ce que fait Patton), Cream, Clapton.



Pietro 06/10/2011 15:28



J'érige une dernière liste. Ensuite j'arrête, c'est promis: Franz Ferdinand, Sinatra, A perfect circle, Alice in chains, Soudgarden, Daniel Lanois, Current 93, Strokes, White stripes, Stranglers,
Blur, Springsteen, Blue cheer, Brendan Perry. Ne te sens pas obligé de détailler, une réponse globale me suffit. 



Pietro 06/10/2011 13:58



Oui, c'est sûr, ce n'est pas grave mais c'est quand même plus classe d'écouter les Stooges, Radiohead et Elliott Smith plutôt que Green Day, Muse et Carla Bruni.



GT 05/10/2011 21:28



PIETRO : Guic a raison sur le fait qu'au fond, ce ne soit pas si grave...


Cette "obsession" de ne pas avoir mauvais goût, ça te passera, tu verras qu'au bout d'un moment, tu verras aussi que quoi qu'on aime, on aura toujours quelqu'un pour trouver qu'on a mauvais
goût.


Je comprends enfin toutes ces questions, merci de me considérer comme "étalon" du bon goût, mais c'est me faire trop d'honneur... de plus, il faut faire la distinction entre "ce que j'aime" et ce
que je peux estimer comme de bon ou mauvais goût...


Par exemple, j'ai jamais supporté REM... mais bon, dans le monde du rock, c'est plutôt un groupe estimé. Oasis divise plus, et je suis clairement du côté de ceux qui n'aiment pas... 


Sade : je connais assez peu, juste ses tubes, et j'ai jamais accroché. 


Petrucciani : pas le genre de jazz que j'aime vraiment, j'ai jamais accroché non plus...


Bugge Wesseltoft : Là, j'aime assez...


Prince : J'ai jamais été un grand fan de Prince, mais il a des qualités, et il y a quelques morceaux de lui que j'apprécie...


Ella Fitzgerald et Nina Simone : J'aime beaucoup !


Tiersen : ça dépend...


Lisa Germano : J'aime bien, mais pas tout non plus...


Ben Harper : pas trop mon truc...


  



Guic' the old 05/10/2011 10:43



Je suis pas G.T., mais bon: franchement, avoir mauvais gout c'est pas grave. L'essentiel reste de ne jamais chercher à imposer son gout aux autres.


 


Ah, et quand G.T. dira qu'Oasis c'est de la merde, ne le crois pas: c'est un des groupes sur lesquels les notions de gout se floutent le plus facilement.



Pietro 04/10/2011 20:48



Lesquels de ces artistes aimes-tu parmi la liste ci-après: Sade, Petrucciani, Bugge Wesseltoft, Prince, Nina Simone, Ella Fitzgerald, Tiersen, Lisa Germano, Ben Harper, R.E.M., Oasis.


Je suis désolé de poser autant de questions mais je suis hanté d'avoir mauvais goût. Il n'y a pas si longtemps j'écoutais Jethro Tull, Scorpions et Foreigner. Merci pour toutes tes réponses.



sunalee 30/07/2009 13:07

Compagne donc qui écrit plus ou moins régulièrement sur Bruxelles - Bangkok - Brasilia sur ses coups de coeur en musique de monde !

diane cairn 30/07/2009 00:18

Je n'ai aucun mérite pour les musiques du monde, j'étais déjà attiré par les guitaristes d'afrique de l'ouest vers 17 ans (boubakar traoré et dabiré gabin), en même temps que ma rencontre avec le blues des années 30 à 50, puis il y a eu l'inévitable rencontre avec dead can dance.... (pas très original je sais). Ma compagne est responsable des musiques du monde pour toutes les mediatheques francophones de Belgique alors évidemment on est pointu et bien fourni ! Mais cela m'a ouvert de grand horizons musicaux, je les aborde en novice parce qu'il est très difficile de comprendre ces musiques très différentes, pour le ressenti par contre on a nos coups de coeur comme ceci http://chirgilchin.com/sound/igor.mp3.

G.T. 29/07/2009 23:13

DIANE : On a donc pas mal de choses en commun dans nos parcours... surtout les débuts (car je ne me suis pas - à mon grand regret - autant plongé dans les musiques du monde).

diane cairn 29/07/2009 12:02

Bon j'arrive un peu tard, je profite de l'été et de la crise pour lire tout le site.En résumé: jusqu'à 13 la musique des parents, c'est à dire les Beatles, des b.o. de Western, la b.o. de Star Wars, fausto papetti, l'album theme de Vangelis,la radio mais un pote me fait écouter iron maiden...de 13 ans à 19 ans, je reçois une radio avec double k7 et je découvre radio campus et radio panik à bruxelles, s'enchaîne l'écoute et l'achat dans une solderie de nevermind de bollocks et de geography de front 242. Via l'émission what's that noise de radio panik je me met au hardcore (sick of it all, biohazard et consort) au grind et au trash voire death en commençant par metallica mais j'apprécie aussi deicide, parralèlement je découvre nirvana, salad, mercury rev, sonic youth, pram, mazzy star, je me fait l'intégrale pink floyd et je joue dans un groupe dont je claque la porte à 19 ans, besoin d'élargir mes horizons, les gammes européennes m'étouffent, les frettes de la guitare me limite. Je me met à l'electronica, aphex twin, autechre, boards of canada... à l'indus avec nin, laibach, einstuerzende neubauten, je commence aussi à écouter des musiques de films dont naked lunch de shore et coleman, je découvre tool qui rassemble un peu le métal, le floyd et les expérimentation à la flying saucer attack. Je stagne, vers 26 ans je me prend d'affection pour les musiques de bollywood surtout des années 50 à 70, la je rencontre ma chère et tendre et elle m'ouvre au musique du monde, surtout asiatique, gamelan, musique cambodgienne pop des années 60, khoomei mongol, les musiques turco-mongoles d'asie centrale, pas mal d'enka et de kakyoku japonais, le pipa chinois, les balades d'okinawa, les ensembles ethiopiens et le taarab de zanzibar, le yodel à travers le monde, on écoute aussi pas de ce que je qualifierai de folktronica genre espers, marissa nadler, tunng, notwist. On rédécouvre et défriche aussi les singins cowboy et la country, surtout les yodelers mais johnny cash aussi.J'écoute de plus en plus de musique de film, je me remet à la guitare sous l'influence de six organs of admittance, je joue à guitar hero metallica depuis samedi, une boucle est bouclée...

diane cairn 29/07/2009 12:01

Bon j'arrive un peu tard, je profite de l'été et de la crise pour lire tout le site.En résumé: jusqu'à 13 la musique des parents, c'est à dire les Beatles, des b.o. de Western, la b.o. de Star Wars, fausto papetti, l'album theme de Vangelis,la radio mais un pote me fait écouter iron maiden...de 13 ans à 19 ans, je reçois une radio avec double k7 et je découvre radio campus et radio panik à bruxelles, s'enchaîne l'écoute et l'achat dans une solderie de nevermind de bollocks et de geography de front 242. Via l'émission what's that noise de radio panik je me met au hardcore (sick of it all, biohazard et consort) au grind et au trash voire death en commençant par metallica mais j'apprécie aussi deicide, parralèlement je découvre nirvana, salad, mercury rev, sonic youth, pram, mazzy star, je me fait l'intégrale pink floyd et je joue dans un groupe dont je claque la porte à 19 ans, besoin d'élargir mes horizons, les gammes européennes m'étouffent, les frettes de la guitare me limite. Je me met à l'electronica, aphex twin, autechre, boards of canada... à l'indus avec nin, laibach, einstuerzende neubauten, je commence aussi à écouter des musiques de films dont naked lunch de shore et coleman, je découvre tool qui rassemble un peu le métal, le floyd et les expérimentation à la flying saucer attack. Je stagne, vers 26 ans je me prend d'affection pour les musiques de bollywood surtout des années 50 à 70, la je rencontre ma chère et tendre et elle m'ouvre au musique du monde, surtout asiatique, gamelan, musique cambodgienne pop des années 60, khoomei mongol, les musiques turco-mongoles d'asie centrale, pas mal d'enka et de kakyoku japonais, le pipa chinois, les balades d'okinawa, les ensembles ethiopiens et le taarab de zanzibar, le yodel à travers le monde, on écoute aussi pas de ce que je qualifierai de folktronica genre espers, marissa nadler, tunng, notwist. On rédécouvre et défriche aussi les singins cowboy et la country, surtout les yodelers mais johnny cash aussi.J'écoute de plus en plus de musique de film, je me remet à la guitare sous l'influence de six organs of admittance, je joue à guitar hero metallica depuis samedi, une boucle est bouclée...

G.T. 03/03/2009 13:23

ARNO2 : merci pour la recommandation... sauf qu'il y a très peu de chances que j'y aille, je suis très loin de la Belgique (j'habite dans le sud...) 

Arno² 03/03/2009 00:50

Oui, beaucoup de points communs, c'est pour ca que j'accroche à ton site. Les albums proposés sont tous interressants, le reste, c'est une question de gout et de sensibilité.Si tu aimes APHEX, il est en concert à Dour en Belgique cet été. C'est un super festival alternatif que je te recommande à 200%.A+Arnaud (bel)PS : on peut t'envoyer des mails pour pas communiquer par commentaires, c'est chaint et ca pollue le site.

G.T. 02/03/2009 18:53

ARNO 2 : Intéressant, on a beaucoup de points communs dans nos parcours musicaux... et les 3/4 des groupes dont tu seras "fan à jamais" sont très poches des miens, surtout Aphex Twin, Massive Attack, Nick Cave, Amon Tobin, Badalamenti, Bregovic...(pour Roxette, je comprends, moi aussi je n'en ai pas parlé... alors que j'aimais bien...)

Arno² 02/03/2009 13:00

Comme j'adore ce blog, (PS : j'ai 28 ans) et que je pense y participer de plus en plus...12-14 ans : guns-aérosmith-u2-dépeche mode14-16 ans : métallica, sepultura, pantera, nine inch nails, soundgarden (periode métal cheveux long - typique) mais également LYNCH et sa musique, son univers, ... qui a profondement marqué mon rapport avec l'art en général à tous les niveaux. Rap : NTM, assassin et I'am (leurs deux ou trois premiers albums pour chaque), trois groupes que j'aime toujours pour cette période uniquement16 ans 18 ans : aphex twin, amon tobin, orbital, plaid. En gros - Ninja tunes et Warp (je fumais un joint tous les soirs et écoutait ca pour m'endormir, c'était le pied) et aussi mano negra et massilia...18-25 ans : etude supérieure... je me calme et me met un peu à reflechir. Taraf des Haidoucks, Goran bregovic, Amparanoia, le reggea, la soul, le jazz, j'essaye de plus en plusMaintenant, tout y passe, depuis l'an 0 à nos jours, pas de tabous (sauf le death, le RNB et MTV - ca c pas possible) Les groupes dont je serai fan à jamais : faith no more - amon tobin - aphex - nick cave - massive attack - soundgarden (superunknow) - beastie boys - angelo badalamentti - NIN - guns (appetite) - depeche mode -  massilia - amparanoia - taraf des Haidoucks - Goran bregovic...PS: j'ai pas noter les daubes, c'est parfois génant (ex : roxette periode 14 ans ou Hit Box vol 4 en boucle à 12 ans, vous comprendrez...)

G.T. 28/09/2008 16:00

YOSEMITE : Je vais aller voir ça...FLUO GLACIAL : Merci.OLIVE : A part les Bérus, je n'écoutais rien de cette scène française (un peu de Gogol Ier et Metal urbain, aussi)... je n'aimais justement pas trop les trucs "réalistes" (c'est pour ça que j'ai aimé le metal...)

Olive 27/09/2008 16:00

Ouaip sympa.Et on pourrai parler de mégalomanie pour tous les gens qui tiennent un blog... ou entretiennent un forum... Je trouve l'exercice très intéressant et une fois de plus réussi, nos parcours tendent à se rejoindre à la post adolescence. Mes années 80 ont plutôt été bercées par la Mano Negra, Les bérus et compagnie et Renaud (c'est pas pou me chercher des excuses mais c'est vrai que ses premiers opus transpiraient plus la réalité...)

Fluo Glacial 27/09/2008 04:16

sympa cette odyssée

yosemite. 25/09/2008 22:33

on avance tranquille.on n'en est pas encore au Pixies...;-)mais la suite est en ligne...

G.T. 25/09/2008 13:16

THOM : Très heureux que ça te plaise ! Comment as-tu pu ignorer ça ? Tout bêtement parce que tout le monde les ignore, et on en entend très peu parler, voire pas du tout... une injustice, comme il y en a tant dans le rock.Leur page wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Delicatessen_(band)

Thom 25/09/2008 09:05

Oh la vache ! Mais c'est trop bien ça, Delicatessen... comment j'ai pu ignorer un truc pareil ?

G.T. 25/09/2008 00:08

XAVIER : En fait, j'aime bien les Pixies... mais c'est juste qu'il m'a fallu du temps, et qu'ils ne me fascinent pas autant que Sonic Youth...Sinon, en effet, bien plus difficile de jouer du Sonic Youth... en premier lieu à cause de leurs accordages originaux. Un groupe qui débute passerait la moitié du temps de répèt à s'accorder/se désaccorder, sûr que c'est moins jouissif :-)

Xavier 24/09/2008 23:58

c'est vrai que ca m'étonne que tu n'aimes pas les Pixies, mais si tu as commencé avec Sonic Youth, ca se comprend, c'est tellement différent. Je pense que j'ai fait comme une majorité, commencer avec le plus accessible (Pixies) et ensuite aller vers Sonic Youth (j'ai eu du mal au début aussi, cf mon Top of the Flops). On reste ensuite plus attaché à ce qu'on a découvert en premier.... et les Pixies possèdent un avantage de taille: quand tu créés un groupe, en deux répets tu peux jouer la moitié du répertoire (c'est carrément jouissif). Avec Sonic Youth, accroche toi pour faire ne serait ce qu'un seul titre potable...

G.T. 24/09/2008 22:56

TITI : je n'ai jamais le temps de faire des commentaires très longsD'autant plus qu'à nos âges, on se fatigue vite (ça va, j'arrête^^)
GUESEUCH : Merci, et bienvenue ! (argh, c'est pas en se lançant des politesses qu'on va pouvoir ranimer la vieille guéguerre fans de Sonic Youth vs fans des Pixies^^)LOU : Si si, j'en suis sûr, ça m'intéresse beaucoup... par contre, faudra pas me demander de tout écouter religieusement :-)   YOSEMITE : Merci et je file voir ça ! 

yosemite. 24/09/2008 21:25

ça y est.premier article avec playlist.nous ne sommes pas au début de nos peines...c'est vrai que j'avais à peu près deviné ton âge à lecture du premier chapitre.j'y reviendrai certainement par chez moi.au sujet du grand frère aussi.bien à toi,keep rockin'.

lou 24/09/2008 20:20

G.T. : j’aimerais beaucoup, de la même manière, savoir quels sont les « parcours musicaux » des blogueurs que je lis régulièrement. Que ce soit brièvement, dans les commentaires, ou plus en détail...Tu es sûr ?Vraiment ??Oui ???Alors, ça commence en 1947 avec Line Renaud et Ma cabane au Canada.




Et on en est à Portishead, Third, 2008.
A bientôt.

yosemite. 24/09/2008 18:49

youpi !merci.c'ests fait.

Gueseuch 24/09/2008 16:31

"j'attendais donc beaucoup des Pixies, et j'ai été déçu quand je les ai découvert..."HERESIE ! (Je rigole hein, moi c'est l'inverse, en tant que grand fan des Pixies, je viens de découvrir Sonic Youth il y a peu de temps* et j'ai été un peu déçu au début^^...)Je profite de mon commentaire très pertinent pour te remercier toi et ton blog, grace à vous  j'ai découvert pleins de groupes intéressants.*Oui c'est la honte, je sais...

Titi 24/09/2008 13:32

T'inquiète ! Dans la série âge pas rock'n roll, je gagne. Mais bon, rock'n roll for evar, quand on est tombé dans la marmitte... Pour nos fameux points communs, il y en a d'autres encore dans nos parcours, mais je n'ai jamais le temps de faire des commentaires très longs !

G.T. 24/09/2008 12:21

TITI : J'ai fait pareil pour Mezzanine, écoute, la basse, Horace Andy, hop à la caisse ! En bonus Liz Fraser, la totale quoi.Avoir ça en commun, c'est déjà beaucoup ! (même s'il y a plein d'autres choses)... cette "expérience-là" a été une des plus marquantes dans mon parcours "musical". 
Tu as 35 ans ?... Chuttt Eh oui... depuis le mois dernier, j'ai passé la limite symbolique des 35 ans^^... c'est tout le problème de ce genre d'article, on peut deviner mon âge avancé et plus très rock'n'roll... :-) YOSEMITE : Dans les outils au-dessus de ton article, tu dois avoir "html"... tu cliques dessus, et tu insères le code html de deezer à l'endroit souhaité...

yosemite. 24/09/2008 11:23

une question existentielle...comment insérer le code Deezer sur ma page over-blog... ?tout ceci prend forme en tout cas...

Titi 23/09/2008 22:19

J'ai fait pareil pour Mezzanine, écoute, la basse, Horace Andy, hop à la caisse ! En bonus Liz Fraser, la totale quoi.Tu as 35 ans ?... Chuttt

yosemite. 23/09/2008 22:10

un début de commencement donc.

G.T. 23/09/2008 19:18

NYKO : Oui, c'est une bonne excuse... par contre, j'ai moins d'excuse, j'ai aussi écouté New Jersey, mais j'avais 7 ans de plus que toi... ma seule (maigre) excuse, c'est que je n'avais pas de frères plus agés^^

nyko 23/09/2008 17:38

G.T., en effet j'écoutais déjà pas mal de zik en primaire. En fait j'ai 2 frere plus agés et j'écoutais donc en gros ce qu'ils écoutaient. Et confidence pour confidence, mon premier coup de coeur musical a été Bon Jovi et l'album "new jersey". Mais bon, j avais une excuse je devais avoir 8 ans.

G.T. 23/09/2008 12:09

LYLE : Ah ben ça, j'connaissais pas les Little Flames, faudra qu'j'écoute...YOSEMITE : Je l'attends de pied ferme^^

yosemite. 22/09/2008 23:39

bon, tes encouragements de la première partie m'ont motivé.je m'y mets demain.tant pis pour... nous !