Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
15 mars 2006 3 15 /03 /mars /2006 14:38

Quand j’entends les mots " chanson française ", je sors mon revolver… Cela a été le cas de très nombreuses années. Et pas seulement pour les pénibles Sardou, Obispo, Johnny, Pagny et compagnie… mais aussi pour Brassens, Brel, Ferré et Gainsbourg ! J’avais beaucoup de mal avec Gainsbourg, car je n’en connaissais que les tubes dont la plupart sont loin d’être ce qu’il a fait de mieux. Mais la découverte de L’histoire de Melody Nelson a été un choc. Qui m’a fait revenir sur certains de mes préjugés.

Je vous entends, de l’autre côté de l’écran, me dire " On s’en tape ! Nous raconte pas ta vie, il y a des milliers de blogs insipides faits pour cela... " Vous avez raison, chers lecteurs, mais cette précision s’imposait, car il faut bien que j’avoue être encore loin d’écouter régulièrement de la " chanson française ", loin de prétendre en être un fin connaisseur.

Faut dire aussi qu’entre la soporifique nouvelle scène française, le rock alternatif binaire et la varièt’ lourdingue, on n’est pas gâtés. Heureusement, quelques-uns sortent du lot. Et Dominique A en fait partie. Sans conteste un des plus talentueux et attachant.

 

Talentueux et attachant parce qu’il a, dans les années 90, apporté quelque chose de véritablement nouveau, sans pour autant la ramener. Attachant parce qu’il suit son chemin et qu’on ne le retrouve jamais là où se retrouvent en masse les autres chanteurs français. Attachant parce que c’est un écorché vif qui a l’élégance de ne pas sortir ses tripes sur la table, de ne pas prendre la pose de l’artiste incompris, de ne pas hurler ses douleurs en estimant que la terre entière doit cesser de tourner pour les écouter. Il est plutôt discret, modeste, loin du cynisme ambiant. Sa fragilité, ses visées esthétiques il les assume et les incarne sans jouer le systématique clin d’œil appuyé aujourd’hui de mise. Il n’est pas dépourvu d’humour, de légèreté, de distance, mais son désir, c’est faire de la musique, pas le gros malin dans les médias. Il a des ambitions autres que de simplement amuser la galerie, comme le font Bénabar ou Anaïs, et c’est tant mieux.

 

Venons-en (enfin !) à son dernier album. Première constatation… L’horizon est un très bon cru. C’est dire s’il est réussi, tant Dominique A nous a habitué à un haut niveau de qualité. Peut-être un peu tôt pour le comparer à son précédent album, Tout sera comme avant, aux orchestrations indépassables. Mais aux premières écoutes, L’Horizon n’a pas à rougir face à son génial prédécesseur. Suffit de savoir que c’est du Dominique A pour comprendre que le risque de tomber sur un disque moyen ou médiocre est quasi-nul. Peu savent aussi bien que lui marier la gravité à la légèreté. Grave par sa mélancolie, son exigence, son refus de la mièvrerie et des paillettes. Léger par sa voix aérienne, ses orchestrations subtiles, ses mélodies d’orfèvre. Le single Dans un camion n’est pas son meilleur titre, mais il est en bonne compagnie, avec plusieurs perles. Mention spéciale aux 4 titres en " R ", La Relève - Rouvrir - Retour au quartier lointain et… un trésor, une vraie perle rare, un morceau touché par la grâce, comme jamais ne le sauront les chansons des poids lourds (et légers) de la varièt’, l’incroyablement émouvant (l’expression n’est pas très heureuse, mais " émouvant " est trop faible) Rue des Marais. Loin, très loin au-dessus des rengaines larmoyantes qui font le bonheur des radios et télés.

 

 

1. L’horizon
2. Rouvrir
3. Dans Un Camion
4. Antaimoro
5. La relève
6. Retour au quartier lointain
7. Music Hall
8. Par l’ouest
9. La pleureuse
10. Rue des marais
11. Adieu Alma

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Pop - chanson
commenter cet article

commentaires

Pietro 07/10/2014 23:26


Cette obssession du mauvais goût m'est passée. Je comprends que l'on me soit moqué de moi à ce propos. 


Puisque que l'on parle de chanson française je voulais évoquer et défendre "Le phare" de Yann Tiersen. Cet album a été une sacré claque pour moi. La mélancolie qui s'en dégage est irrésistible.
Ses travaux avec Dominique A et Matt Elliott prouvent que c'est un artiste de grande qualité. Sur "Le phare", on a bel bien affaire à un Satie des temps modernes.

G.T. 25/01/2012 23:17


PIETRO : Je n'ai jamais été très sensible à Brigitte Fontaine... je la trouve parfois marrante, et souvent gonflante...


Quant à Bashung, je crois qu'on en a déjà parlé... j'aime bien, je respecte, mais j'en ai jamais été un grand "fan"...

Pietro 25/01/2012 16:42


Et Brigitte Fontaine, c'est convaincant?

Pietro 15/03/2011 18:43



"Chatterton" et "Fantaisie militaire" sont aussi des chef-d'oeuvres à mon sens. Tu aurais pu faire un article sur le grand Alain. Tu en a bien fais un sur Bambi et sa soupe.



GT 25/02/2011 00:44



VINCE : Quand, je ne sais pas, mais c'est sûr qu'il faudra que je m'y mette un jour !


 


PIETRO : L'imprudence a aussi été une belle claque pour moi, même si je ne peux le mettre au niveau des deux derniers Scott
Walker...



Pietro 24/02/2011 23:28



Et Bashung dans tout ça?. L'imprudence a été un gros choc pour moi. Cet album est presque aussi noir que les géniaux Tilt et The drift de Walker, ce qui n'est pas rien.



Vince 14/02/2011 22:02



Oups, vieille faute de frappe. Navré, je suis fatigué.



Vince 14/02/2011 21:53



Et à quand une chronique de Mélodie Nilson ?



G.T 17/03/2006 19:44

Plutôt d'accord avec toi. Sad Cadillac est effectivement très bon, buttered aussi. J'accroche pas trop au refrain de gauze, mais j'aime beaucoup Variations on Nadia's theme.

Merci pour tes conseils !

olive 17/03/2006 13:01

Ouais en fait, je crois qu'il convient plus de retenir "Buttered" que "Gauze" même si ce dernier est un bon morceau à coup sur. Pour illustrer sur l'iirégularité, j'espere que tu n'es pas tombé sur Chain Chain Chain, morceau insupportable pour mes oreilles mais en même temps Radiohead a bien composé "Anyone can play Guitar" et "Idioteque"...

olive 17/03/2006 12:51

En fait je préfère "Buttered" à "Gauze" mais c'est également un bon morceau. Soyons fous, on va donc dire trois grands titres sur cet album dont un énorme "Sad Cadillac".

olive 17/03/2006 12:48

la musique produite par red red meat est assez dangereuse, souvent en limite, si bien que leurs albums sont assez inégaux. Bunny gets paid en souffre un peu mais il y a en partciulieur deux morceux mythiques à ms yeux sur cet album qui traduisent assez bien l'esprit du groupe. J'espère donc pour toi que tu as "Gauze" et "Sad Cadillac" (quel morceau!!!). Personnellment, il aurait été possible que je n'accorde pas un crédit aussi énorme à ce groupe si j'vais seuement écouté d'autres morceaux, moins bons c'est indéniable, de cet album, ce serait bien dommage (quoi? J'me répète?).
Salutations.

kfigaro 17/03/2006 10:31

oups, tu as raison, mon lien n'a pas fonctionné, le revoici :

http://chantsetheres.over-blog.com/article-1254952.html (il faut donc un copier coller)

G.T 16/03/2006 20:48

Salut Olive,

Je n'ai pas trouvé l'album de Red Red Meat dont tu m'as précédemment parlé, mais j'ai pu écouter quelques titres d'un autre, "Bunny gets paid". Pas encore eu le temps de l'écouter vraiment avec attention (plein de trucs à écouter ces temps-ci), mais vais m'y atteler d'ici-peu. En tout cas, ça a l'air plutôt bon.
A plus...

olive 16/03/2006 11:40

Ca faisait longtemps que j'avais pas laissé un petit commentaire sur cet excellent blog. Bref, tout ça pour rejoindre un des commmentaires précédents, je tiens à signaler qu'Adieu Tristesse d'Arthur H (son denier) est très très très bon, peut être même qu'il va finir par entrer dans mon top 10 2005 au côté de ses compères Syd Matters et Schuller qui sont les seuls représentants "francophones" pour le moment. Autant, j'avais été déçu par "Négresses blanches" (pourtant agrémenté de la sublime méolidie de Lily Dale), autant "Adieu Tristesse" est vraiment très très très (je ne m'en lasse point) bon, un très grand sens de la mélodie, un belle production et une voix bien chaude et jazzy comme je les aime.
Par contre GT, rien à voir, mais as tu eu l'occasion d'écouter red Red Meat (Jimmywine Majestic)? Peut être que oui et que tu n'oses pas me donner ton avis trouvant que leur production n'est pas à la hauteur de mon emballement, peut être que non auquel cas je reste persuadé que tu loupes quelque chose, tout comme moi, pauvre ignard, qui aie failli loupé Liars (We were...), merci encore, grand fan de Sonic Youth devant l'éternel, je suis forcément tombé sous le charme, de ce groupe au son rock hypnotique et tribal. Merci encore.

G.T 16/03/2006 00:48

Remué est aussi un de mes préférés. Expérimental et effectivement très sombre.
Sinon, ton lien ne s'est pas affiché...

kfigaro 15/03/2006 17:02

Et si tu cherches de la chanson française vraiment hors du commun, jette aussi un coup d'oreille à la production d'Arthur H et aux "Dernières nouvelles" de Guesch Patti : c'est tout bonnement incroyable (à mille lieux de ses débuts fracassants dans le Top 50)

plus d'info ici :

Dernières nouvelles

kfigaro 15/03/2006 16:56

Je ne suis pas super fan (j'ai vraiment du mal avec sa voix, mais c'est subjectif évidemment) mais j'aime plutôt bien les chansons de son disque "Remué" (au ton plus sombre et même très noir)

A +