Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 10:11
Public Image Ltd. - This Is Not A Love Song (1983)

















C'est tout de même assez honteux d'avoir un article sur
Daho en tête de son blog, même si c'est pour le descendre... donc il me fallait trouver autre chose rapidement. Pas besoin d'aller chercher loin... puisqu'il était question dans l'article précédent de pop synthétique du début des années 80, voilà un groupe autrement plus passionnant et important que l'ennuyeux Daho (ce qui n'est pas difficile, ceci-dit) : Public Image Limited. Que le chef-d'oeuvre Valse avec Bachir a rappelé à mon bon souvenir en utilisant judicieusement cette excellente chanson qu'est This Is not a Love Song. Un des meilleurs tubes des 80's à mon sens.

Après ses différents avec McLaren, "Johnny Rotten" redevient John Lydon et fonde Public Image Ltd. Ils sont rares, dans le rock, à avoir été leader de deux groupes qui ont, chacun à leur manière, apporté quelque chose de vraiment nouveau au rock. C'est le cas de Lydon, avec les Sex Pistols et Public Image Ltd. Bien entendu, on retient surtout les Sex Pistols, une des plus grosses déflagrations que le rock ait connu, mais PIL a aussi de solides arguments. Lydon revient à ses "premières amours", Can, Captain Beefheart, Van der Graaf Generator (ce qui ne plaisait pas à Mc Laren lorsqu'il en a fait le chanteur des Sex Pistols), qu'il modernise avec un son qui aura une grande influence et propose (surtout dans les premiers albums de PiL) une musique hallucinée, expérimentale, morbide, hypnotique, dissonante... avec quelques tubes "pop" plus abordables, comme ce jouissif This Is Not A Love Song
Lydon est à l'origine du punk avec les Sex Pistols, il l'est aussi du post-punk, du trip-hop (l'influence de PiL est indéniable chez Massive Attack, surtout sur Mezzanine) et de l'électro-rock avec P.i.L... rien que ça... mais pas seulement. Lydon est aussi au coeur du premier crossover rap-rock de l'histoire. On pense souvent que c'est Walk This Way d'Aerosmith-Run DMC, mais deux ans avant, en 1984, Timezone (
Afrika Bambaataa + Bill Laswell + John Lydon) a sorti le fondateur World Destruction :

Timezone - World destruction



Les clips n'ont en général pas grand intérêt... ce n'est pas le cas de This Is Not A Love Song, à voir absolument. Parce qu'il en dit beaucoup sur Lydon, un des personnages les plus fascinants de l'histoire du rock (je disais dans l'article précédent que Daho était l'anti-Bowie et l'anti-Morrison, il est tout autant l'anti-Lydon... bref, l'anti-tout ce qui peut être rock'n'roll). Car si le rock est un genre de "sales gosses", Lydon n'a pas grand chose à envier à
Morrison de ce point de vue. Dans ce clip, Lydon nargue tout le monde. Autant les "puristes" du punk que la "bonne société". Puristes punks qui ont dû être horrifiés de voir leur ex-idole, celui qui a si bien (avec son pote Sid Vicious) incarné le rock sauvage, furieux, crade, violent, révolté... ici en costard, dans sa belle voiture de collection avec chauffeur ; s'amuser, sourire, danser en chantant un tube pop. Le tout dans un cadre à l'opposé de l'esprit punk : pas de ruelles sordides, pas de salle de concert grouillant de jeunes débraillés et défoncés... non, un beau ciel bleu, une journée ensoleillée, une ville propre et calme avec ses grands buildings. 

Mais de l'autre côté, l'ex-ennemi public n°1, celui qui représentait la décadence, la rébellion, celui qui faisait trembler l'Angleterre... invente, avant les rappeurs le clip "maintenant, je suis parmi vous et je vous emmerde". Le genre de clip devenu classique dans le rap, où des mecs venant de banlieues étalent leurs richesses (le fameux bling-bling) avec arrogance, pour signifier "vous me craigniez... je fais dorénavant partie de votre monde, je compte bien en profiter et je ne vais pas faire profil bas".  
Mais Lydon les a devancé... il se fout de nous et de tout, cabotine (imite d'ailleurs le petit salut salut de la reine quand elle est dans sa voiture) ; toujours aussi sale gosse, mais un sale gosse qui n'a plus besoin de se cacher derrière un accoutrement cradingue pour emmerder le monde. Il y a quelque chose du Alex d'Orange Mécanique ouvrant grand la bouche, à la fin du film, avec ironie, provocation et malice pour qu'on le nourrisse... c'est Alex qui en fin de compte profite de ceux qui pensent le récupérer. 
Dans ce clip, Lydon nous dit clairement "je suis toujours là, le monde est à moi, je fais ce que je veux, allez vous faire foutre". Bref, la vraie rock'n'roll attitude. Terme on ne peut plus vidé de son sens dans notre pays grotesque où on l'applique à Johnny Hallyday... mais le VRP d'Optic 2000 peut bien se balader avec son kit pseudo rock'n'roll "Harley + voix virile + cuir + jeans + guitares", il sera toujours 1000 fois moins rock que Lydon en costard chantant un excellent tube pop avec sa voix haut perchée. 

Public Image Limited - This Is Not A Love Song :

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Arno 30/09/2010 04:33



Je viens de découvrir ce post... via le dernier com.


 


je me suis souvent dis que (pour ma part), il y'a des styles et des groupes que l'on ne peut aimer qu'a une époque parce que leur musique va de
pair avec ce que l'on vit, avec une période spéciale liée des événements précis, avec se sentiment de nouveauté qui 20 après, est parfois difficile à imaginer. Je pense par exemple que cette
chanson remise dans son contexte, a visiblement beaucoup de sens comme le défini ton article, mais qui écoutée par mes petites oreilles à l'heure actuelle sonne plutot chiant. Y'a parfois des
groupes qui vont avec un contexte et quand on ne l'a pas vécu, difficile de se plonger pleinement dans son influence. Quand j'ai commencé à écouter de la musique, on était déjà au métal, et quand
j'écoutais les sex pistols ou black sabbath si on remonte encore plus loin, tout ca me procurait un profond ennui et sentiment de ne pas comprendre. Je prendrais plus récemment des groupes comme
Nirvana, Prodigy ou même si on en revient à mes comms sur la techno... on peut accepter l'influence d'un groupe, d'une musique mais pas vraiment la ressentir ou l'apprécier à sa juste valeur...
(voila mon humble avis sur à la lecture de tout ceci)



D. 29/09/2010 21:45



Ce qui m'impressionne le plus dans cette chanson c'est que tout est métrisé à la perfection et que ce cher Jhon à tout prévu jusque dans les moindres détails. Personnelement j'ai toujours vu le
titre comme une parfaite anticipation des réactions du publique.


P.IL. reste en tout cas une grande référence pour moi. Sinon à Métal Box je préfère second edition (la version double vinyl quoi)



Dahu_Clipperton 23/02/2009 01:37

Juste : bravo pour cet article ! Pas un mot à changer !

G.T. 30/09/2008 13:23

CODOTUSYLV : Sur le crossover... tu as en partie raison, même si Rapture, c'est en effet pas très rock, plutôt de la pop-funky, et il n'y a pas de rappeur... la différence, c'est que Timezone, comme le Run-DMC/Aerosmith, c'est la rencontre de rappeurs et rockeurs...Les 80's... je suis moins convaincu que toi que "c'était bien", mais il y avait tout de même de très bonnes choses, en effet... comme ce jubilatoire et imparable This Is Not a Love Song...

codotusylv 30/09/2008 08:41

"Et puis même si les premiers PIL sont parfois passionnants, on les sent nettement plus "forcés" et nettement moins naturels que leurs modèles réellement déjantés et expérimentaux : Can (surtout), Yoko Ono, etc... "Hé, assez d'accord avec ça. Sinon, chez moi aussi, on passait "This Is Not a Long Song" à fond dans les discothèques dans les années 80. J'adorais ce titre à l'époque, que je continue de trouver diablement efficace. So 80's, certes, mais les 80's, pour la dernière fois, c'était bien.

codotusylv 30/09/2008 08:36

Juste un commentaire sur le crossover rock/rap. En la matière, même si c'est peut-être plus un crossover pop/rap, avant PiL et avant Run DMC, il y a quand même eu le "Rapture" de Blondie.

G.T. 30/09/2008 02:43

CHRISTIAN : Merci beaucoup, très bon article sur un livre qui m'a l'air particulièrement intéressant... va falloir que je le trouve...Surtout, ne pas dire que son métier c'est l'informatique... En effet, faut mieux pas... il y a pas mal de gens assez taquins qui traînent sur ce blog...

Christian 29/09/2008 22:30

Bon, le lien fonctionne, mais c'est pas vraiment ce que je voulais faire... Comme une balise mal fermée on dirait...Surtout, ne pas dire que son métier c'est l'informatique...

Christian 29/09/2008 22:28

G.T., je savais pas où le mettre, alors c'est sous P.I.L. Juste pour te signaler une chronique de Fake For Real qui devrait t'intéresser fortement :

G.T. 25/07/2008 23:55

ANNE : merci pour cette aide apportée à Marie... parce que là, je coinçais, et je ne savais même pas que c'était possible !

Marie 25/07/2008 12:04

Merci Anne ! :-)J'essaie tout de suite. 

Anne 25/07/2008 10:25

Marie: Petite astuce téléchargement du jour! Tu peux récupérer le mp3 à partir de la vidéo youtube! Rien de plus simple, vas sur ce site: http://www.mediaconverter.org/ (et il n'y a pas besoin de créer un compte).

G.T. 24/07/2008 19:19

MARIE : Désolé, mais je peux pas t'aider là-dessus... car la version qu'on trouve le plus fréquemment, c'est celle de l'album, avec ses cuivres un peu discutables et son couplet à l'instrumentation très proche du célébrissime "Relax" de Frankie Goes To Hollywood (sorti aussi en 83, This is Not a Love Song est sorti un mois avant Relax, de ce que j'ai lu).Comme toi, je préfère l'autre version, avec guitares... mais je ne sais pas où la trouver en mp3 sur le net... et je ne l'ai que sur une vieille K7...En tout cas, bizarre qu'ils aient mis sur la BO la version de l'album... et pas celle du film !ARBOBO : Du téléchargement payant de chansons ? ça existe, ce genre d'idées stupides ? :-)

Marie 24/07/2008 15:58

Arbobo, non, sur la BO, c'est étrangement l'autre version, celle de l'album, comme je le disais dans mon précédent message ! Bizarre, non ?

arbobo 24/07/2008 15:30

cette version là (single) est sur un CD 4 titres, et donc probablement disponible sur des plate-formes de téléchargement payant.autre solution, guetter la sortie de la BO du film, sur les plate-formes on peut presque toujours acheter les titres à l'unité.

Marie 24/07/2008 15:05

G.T., peut-être pourras-tu m'aider : je cherche en mp3 la version de This is not a love song qu'on entend dans Bachir, qui est aussi celle du clip: http://fr.youtube.com/watch?v=6aumejrcEHsMais je ne trouve que celle de l'album, bien différente, avec plus de cuivres, moins électrique, moins pêchue, et qu'on retrouve aussi sur la BO du film. Est-ce un single qui serait indisponible aujourd'hui ? Merci !

G.T. 21/07/2008 21:06

MARIE : Merci beaucoup... et on est bien d'accord. Le passage de Valse avec Bachir avec This Is not A Love Song est particulièrement fort, prenant... ça m'a vraiment ému. Tout d'abord parce que j'y retrouvais - alors que je ne m'y attendais pas du tout - ce "bon vieux Lydon" :-) et surtout parce que le morceau illustre à merveille le décalage du soldat paumé et "transformé" par la dureté de ces expériences, "agressé" et perdu face à une jeunesse à la fois hédoniste et nihiliste. Ils sont un "miroir inversé"... le soldat, comme les jeunes qu'il croise, est désenchanté... sauf que lui a besoin de calme, pour oublier les horreurs qu'il a pu voir (ou commettre), et la jeunesse de sensations fortes, pour fuir le vide, l'ennui, l'absurdité de ce monde...This is Not A Love Song, aussi, parce qu'il y a cet amour déçu pour le soldat, et parce que la jeunesse est trop désenchantée pour croire vraiment en "l'amour"... 

Marie 21/07/2008 11:37

Je cherche des infos sur PIL, dont j'ai entendu la chanson, si forte, dans "Bachir", et je tombe sur ton blog. Je suis d'accord mot pour mot avec ce que tu écris sur John Lydon, et surtout sur la pertinence et la subversion de son clip. 

G.T. 19/07/2008 16:02

CRAFTY : En effet... tu peux les garder pour toi :-)K. : ça fait longtemps que je ne l'ai pas écouté, celui-là... en tout cas, c'est une des meilleures idées qu'ait eu un groupe... "Album" qui s'appelait aussi "Compact Disc" ou "K7" selon le format... puis un single qui s'appelle... "single"... fallait y penser ! (les solos agaçants, c'est normal, y avait Steve Vai...)

kfigaro 19/07/2008 00:55

J'ai découvert aujourd'hui l'excellent opus de 1986 ("Album" ou "CD") de de PIL et malgré les solos de guitare parfois un peu agaçants et le fait qu'il soit plus accessible, je l'ai paradoxalement trouvé plus réussi et surtout plus "construit" que "The metal box". En plus Lydon n'a jamais aussi bien chanté que sur ce disque je trouve ! à écouter ou réécouter...

Crafty 18/07/2008 14:20

J'ai beaucoup de phrases sacrilèges qui me viennent à l'esprit là.Mais après tu voudras pas de ma playlist sur l'humeur "de chiottes".

G.T. 18/07/2008 12:15

K. : Le jazz n'est pas si désordonné et imprévisible... le free jazz, oui, mais sinon, il s'appuie tout de même sur une grille qui revient chaque fois à l'identique (ou presque...)Pour résumer ce que tu dis : en fait, tu aimes le bordel, mais quand il est ordonné :-)D'ailleurs, c'est un peu pareil pour moi, je n'aime pas trop quand ça part dans tous les sens... il faut de l'ordre dans le désordre !THOM : C'est bien parce que c'est toi que je ne te bannis pas à vie pour cette phrase sacrilège :-)

kfigaro 18/07/2008 11:32

Boutade un peu perverse pour dire autrement qu'ils en ont fait qu'un seul en réalité ! ;)

Thom 18/07/2008 11:26

Moi j'ai toujours trouvé que le second Pistols était supérieur.;-)

kfigaro 18/07/2008 10:45

>ce qui n'était pas si évident, de la part
>du tenancier du regretté blog "Chants ethérés" ! :-)

mais il ne faut pas se fier aux apparences, j'aime les extrêmes ;) et je peux adorer tout autant le rock le plus cru et le plus sauvage (je vénère littéralement les Stooges, Suicide, voire même Little Richard ! sans parler de Birthday party, des 1er Bauhaus et de tout un tas d'autres...) que l'épure la plus translucide d'un Debussy, d'un Roussel ou les pianissississimi ultra pudiques et quasi inaudibles du "Shéhérazade" de Ravel, voire le "Neptune" de Holst.

Là où l'on s'éloigne tous les deux, c'est que contrairement à toi, je suis totalement hermétique à la même crudité mais transposée dans le jazz, car dans le rock, la structure de chaque morceau (rythmes réguliers, formes lisibles...) est quasiment aussi prévisible et "ordonnée" que dans le classique, tandis que le jazz est bien trop invertébré, désordonné et imprévisible pour que je puisse m'accrocher à quoi que ce soit ! en fait j'aime la sauvagerie et la crudité mais pas lorsqu'elle est en "roue libre" ! ;)

G.T. 18/07/2008 10:17

Dr. F. : Entièrement d'accord avec toi ! Et puis écouter le premier PIL à 23h20... très bonne idée, j'espère juste que tu as des voisins sympas... ;) TCS : Je suis d'accord sur Lydon, même sur ça : mais c'était aussi un foutu poseur, et avant tout quelqu'un qui cherchait la monnaie (quand il a commencé à grandir).Ce qui est, pour moi, parfaitement rock'n'roll ! C'est le cas de la plupart des grands noms du rock...Concernant Sid Vicious...  je veux bien te croire... et là aussi, un type qui est bassiste du groupe de rock le plus en vu de la fin des 70's... sans ne rien connaître au rock... ni même à la basse, je trouve ça asez hilarant, et on ne peut plus rock'n'roll ! :-)K. : Je n'ai pas du tout la même appréciatiation de This is not A Love Song (certes, c'est un "tube pop", mais au-dessus de l'essentiel de la pop de l'époque, qu'elle soit anglaise ou française...) et PiL... mais bon, c'est pas grave, l'essentiel, c'est que je suis 1000 fois d'accord avec ce que tu dis sur Nevermind The Bollocks, et heureux qu'il soit aussi un album qui compte vraiment pour toi (ce qui n'était pas si évident, de la part du tenancier du regretté blog "Chants ethérés" ! :-) ) 

kfigaro 18/07/2008 09:26

Assez d'accord voire tout à fait d'accord avec Civil Servant (y compris pour "This is not a love song", une chanson tout de même fastoche et commerciale qui - malgré son second degré - concentre hélas tous les défauts des 80s. En fait soyons honnête 5 minutes elle constitue ni plus ni moins que le versant pop-80s anglais finalement à peine supérieur à la meilleure "french-pop" de ces années là, malgré le mépris un peu facile proféré ici à l'égard de cette dernière ;)). Et puis même si les premiers PIL sont parfois passionnants, on les sent nettement plus "forcés" et nettement moins naturels que leurs modèles réellement déjantés et expérimentaux : Can (surtout), Yoko Ono, etc... En fait pour ça PIL me rappelle un peu les premiers Killing Joke : sympa, sûrement désireux de sortir des sentiers battus mais on reste tout de même sur notre faim malgré tout (en fait ça manque d'âme et même de vie, ça sonne un peu artificiel malgré tout, comparons n'importe quelle chanson de PIL avec le 'Mass production' d'Iggy Pop par exemple, y'a pas photo !)

Par contre j'adore toujours autant le 1er Sex Pistols, un album cru, naturel, débordant de vie et finalement complètement révolutionnaire (au sens astronomique du mot)

The Civil Servant 18/07/2008 00:26

Si tu veux vraiment mon avis, Lydon était effectivement quelqu'un d'assez barré pour prendre le risque de Sex Pistls (s'est quand même fait casser la gueule un couple de fois par des bons anglais bien shocked qu'on puisse ainsi être aussi déloyal avec la reine), mais c'était aussi un foutu poseur, et avant tout quelqu'un qui cherchait la monaie (quand il a commencé à grandir).Quad à Vicious, il y a suffisamment de témoignages concordants pour ne pas piétiner un peu plus son cadavre, mais si tu te renseignes un peu tu verras vite que c'était surtout un sombre crétin (qui par ailleurs ne connaissait rien au rock, il y a des anecdotes savoureuses sur le sujet)A+

dr frankNfurter 17/07/2008 23:18

raaaaaah les deux premiers PIL... tiens vais me réécouter le premier pour la peine ;)clair que dans le genre sale gosse le Lydon remporte la palme :D

G.T. 17/07/2008 23:10

TCS : Merci pour ce témoignage... même si la fin m'a fait bondir^^ Tu ne vas tout de même pas me dire que Lydon et Vicious n'étaient pas sauvages et barrés, sinon... c'est tout qui fout l'camp ! :-)

The Civil Servant 17/07/2008 21:20

This is not a love song. Hum oui je m'en souviens très bien. Dans le seul club acceptable (du point de vue de la musique s'entend) de La Rochelle, dans ce début des années 80, on entendait souvent ça. Comme Depeche Mode ausi (d'ailleurs il y avait beaucoup de bien peignés à la Depeche Mode), ou Yazoo (oui mais Alison Moyet a toujoiurs eu la soul). oui il y avait PIL.Autant que je m'en souvienne, en revanche on n'entendait guère les Undertones, les Heartbreakers ou les Dolls ou même les Pistols tiens.C'était très 80's finalement This is not a love song.Ah ouais Death disco, tout ça ces beuglements de chèvre étranglée, j'me souviens de PIL. Hum, Lydon, la vraie rock'n'roll attitude. Finalement tu es un excellent conteur G.T. Sid Vicious le rock sauvage, ah mais tu es même un conteur drôle.A+

G.T. 17/07/2008 17:24

THOM :  (je l'ai appris dans le dernier R&F, tu sais... ça m'apprendra à ne pas lire R&F...  :-) celui où ils annonçaient la mort de Ian CurtisIan Curtis, mort ???? Pourquoi on me dit jamais rien, bordel... en même temps, ça vient de me pourrir la journée... bon, promis, demain je ferai un article hommage à ce pauvre Ian... :-)Bref... tu penses que je dois m'acheter la collection complète de R&F et tout reprendre à partir du n°1 ? c'est bien chiant...ça m'apprendra à ne pas lire R&F, donc...  ni les livrets des CD, d'ailleurs... CD que je n'ai de toute façon pas (j'ai juste les 2 premiers), le reste de PiL étant sur vieilles K7 ou CD gravés...

Thom 17/07/2008 16:31

Je ne sais pas. Sans doute que l'info est trop fraîche (je l'ai appris dans le dernier R&F, tu sais... celui où ils annonçaient la mort de Ian Curtis :-D). Or donc Wobble a été viré de PiL en 1980 après que Levene et Lydon l'aient accusé d'avoir utilisé des titres inédits du groupe pour constituer son premier album solo (sorti juste après "Metal Box").

G.T. 17/07/2008 16:16

THOM : Wobble ne joue pas sur ce morceau ? Réponse officielle : bien sûr, c'est pour ça que je n'en ai pas parlé...Réponse sincère : Ah bon ? Pourquoi on me dit jamais rien ?

Thom 17/07/2008 10:20

"Bien sûr, tu as raison de parler des influences reggae-dub de PiL, de
Wobble... je n'ai pas voulu en dire trop, je gardais tout ça sous le
coude pour une chronique plus détaillée de PiL"Moi qui croyais que si tu n'en avais pas parlé c'était uniquement parce que Wobble ne jouait pas sur ce morceau :-)

G.T. 16/07/2008 23:43

CRAFTY : Ceci dit il a pas tort concernant Metal Box...C'est un point de vue... qui se défend et que je comprends... mais pas vraiment le mien.c'est autre chose que les Sex Pistols, oops ! Ca m'a échappéFais gaffe... c'est le genre de choses à pas trop laissé échapper par ici, ça peut te valoir un bannissement à vie d'art-rock (comment ça, "c'est pas grave ?" ^^)DRAGIBUS : Bien sûr, tu as raison de parler des influences reggae-dub de PiL, de Wobble... je n'ai pas voulu en dire trop, je gardais tout ça sous le coude pour une chronique plus détaillée de PiL (sûrement Metal Box...), là, je me contentais de parler de ce morceau (enfin, j'essayais :-) ) Qu'est-ce que tu as contre ce clip ? il est eeexcellent ! ^^

dragibus 16/07/2008 21:47

ajoutons l'influence du reggae et du dub pour le son, ici la basse triturée de Jah Wobble, grand responsable de l'identité sonore aussi chez PILpour le clip je suis moins enthousiaste par contre ....

Crafty 16/07/2008 20:13

Ceci dit il a pas tort concernant Metal Box...Après, Lydon n'est pas Freddie Mercury. Mais c'est ce qui fait son charme (et c'est autre chose que les Sex Pistols, oops ! Ca m'a échappé).

G.T. 16/07/2008 19:52

K. : Ah non, pas du tout d'accord sur le chant de Lydon ! Pour moi, c'est une grande voix du rock, la voix absolument parfaite, avec sa hargne, son arrogance, pour les Sex Pistols, et une voix vraiment originale... tout comme son chant hallluciné dans le PiL des débuts, qui colle à merveille...En tout cas, tu n'as peur de rien, dans la même journée, tu t'attaques aux deux icônes Syd Barrett et John Lydon... c'est ton petit côté punk :-)

kfigaro 16/07/2008 19:00

Parfois un peu longuet et répétitif tout de même ce "Metal Box" même si "Careering" est une immense chanson expérimentale (lorgnant visiblement du côté de la scène allemande expérimentale voire de "The idiot" d'Iggy Pop)... Je préfère l'album suivant "Flowers of Romance" qui me parait un peu plus abouti...

Sinon Johnny Lydon chante tout de même comme un pied, soyons honnêtes ;)

G.T. 16/07/2008 18:43

OLIVE : Pas de problèmes, et merci à toi de faire un petit signe de temps en temps... en tant qu'illustre PPDA (Porte Parole Des Anonymes, donc !)

Olive 16/07/2008 18:02

Juste un petit passage pour te féliciter une novelle fois de la qualité de tes articles.J'apprte pas grand'chose au débat donc.Mais il fallait qu ce soit dit.On dira donc que je suis le porte paroles des anonymes.

G.T. 16/07/2008 17:24

THOM : Tu es vraiment prêt à n'importe quoi pour justifier ton point de vue sur Daho ;-)Et t'as encore rien vu !(enfin bon, si, t'as tout vu, j'en ai fini avec Daho... c'est juste que ça sonnait bien comme réponse :-) ) Très bonne chanson, bien entendu. Même si on est quand même loin de "Public Image" et de "Metal Box", œuvres pilliennes autrement plus indispensables... Oui... bien sûr, et Metal Box en particulier est plus novateur et "important", sûrement le chef-d'oeuvre de PiL...Et non, parce que je trouve qu'un bon tube pop de cette qualité, c'est aussi quelque chose "d'indispensable"... 

Thom 16/07/2008 16:31

Tu es vraiment prêt à n'importe quoi pour justifier ton point de vue sur Daho ;-)Très bonne chanson, bien entendu. Même si on est quand même loin de "Public Image" et de "Metal Box", œuvres pilliennes autrement plus indispensables...