Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
4 mars 2006 6 04 /03 /mars /2006 14:27

Si les médias accueillent à bras ouverts ceux qui condamnent le p2p, ils ne laissent que peu s’exprimer ceux qui l’acceptent.

Le gouvernement a mis en ligne un blog (ici) pour soi-disant faire se rencontrer artistes, acteurs de l’industrie musicale et internautes afin de discuter de la loi DADVSI. En fait, cela ressemble plus à de la propagande qu’à de la démocratie participative. Comme je l’ai dit sur le site, c’est de la démocratie participative… à sens unique puisque nous participons, mais eux ne réagissent pas à nos commentaires. Donnedieu de Vabres a osé dire dans les médias que les avis des internautes étaient partagés, qu’il y avait quasiment autant de pour que de contre, alors qu’il suffit de lire les commentaires pour se rendre compte de l'unanimité contre la loi DADVSI, et contre les DRM. De plus, il y a de nombreux petits clips d’artistes récitant le discours imposé par leurs patrons, clips sur lesquels il est impossible de poster un commentaire, comme si les imbécillités qu’ils profèrent ne souffraient pas la contestation (et la palme de l’imbécillité, même si la concurrence est rude, revient à Nolwenn Leroy).

Mais tous les artistes ne tiennent pas ce discours formaté, tous ne voient pas la musique uniquement par le prisme de leur portefeuille. Ceux-là prennent des risques, osent se mettre à dos une grande partie de leur milieu. Il faut donc les soutenir et les féliciter (si vous avez d’autres noms, laissez-les moi dans les commentaires avec un lien si possible):

Jazz :

Steve Coleman : Un des tous premiers à défendre le partage de musique  

Janis Ian : Une diatribe virulente et argumentée contre l’interdiction du téléchargement gratuit de musique sur Internet, par une artiste américaine, Janis Ian

 

Pop - rock - variété - electro etc...

Franz Ferdinand

Amon Tobin

Benjamin Biolay : On ne me vole en rien en téléchargeant

Dominique A : Le téléchargement est une aubaine pour les petites structures (même article)

Des " grosses pointures "

Public Enemy

50cent

Robbie Williams

George Michael : il a décidé de diffuser ses prochaines productions uniquement par le p2p et les réseaux gratuits, estimant qu’il a déjà suffisamment gagné d’argent !

 

Nouveaux groupes

Rapaces (rap) : Batir un pôle du rap anti-marchand (voir le communiqué n°12)

Enhuma (rock) : http://www.enhuma.fr/

Terpacific

Et tous les artistes sur musique-libre.org, jamendo...

14000 artistes ont signés la pétition de l’ADAMI en faveur de la licence globale, mais beaucoup n’osent pas trop l’ouvrir publiquement (ou ne sont pas relayés par les médias). Je n’ai pas fait de recherches sur les " petits " groupes favorables au p2p, mais si vous en connaissez, si vous en faites partie, envoyez-moi un commentaire avec, si possible, un lien vers leur site et leurs déclarations, que je les ajoutent à ma liste)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

kfigaro 10/03/2006 23:23

Merci c'est sympa ;), je vais mettre le tien également dans mon blogroll !

A +

G.T. 10/03/2006 19:44

Je suis allé faire un tour sur ton blog, et il est vraiment très bien ! Debussy, W. Kilar, les Cocteau Twins, Bernard Hermann, entre autres, font partie de mon univers musical.

Je vais mettre très vite ton blog dans mes liens.

G.T. 10/03/2006 19:37

Je précise tout de même que Dominique A ne s'est pas prononcé sans réserves pour le P2P, il dit juste, contrairement au couple infernal Nègre-Zazie et à beaucoup d'autres, que c'est une aubaine pour les petits groupes et les petites structures.

Ensuite, les artistes français peuvent aussi mettre leur musique en téléchargement libre, il y en a, mais ils ne doivent pas être inscrits à la SACEM ! Et du coup, ils ne touchent pas de droits d'auteur...

kfigaro 10/03/2006 19:28

autant pour moi, j'avais zappé ta réponse, G.T... mais cela dit, certains artistes proposent quand même leur musique en téléchargement libre, comme Sinner D.C. par ex, mais bon, comme ils sont suisse, ils ne sont sans doute pas à la SACEM...

kfigaro 10/03/2006 19:25

article très intéressant et un blog très sympa et sans concessions (comme je les aime ;)), pour Dominique A, je suis d'accord avec Renaud, c'est bien beau de le dire mais pourquoi ne propose t'il pas ses vieilles chansons en téléchargement libre ? après tout, ça existe parfois en informatique (même si c'est pas vraiment comparable), des logiciels commerciaux anciens sont parfois proposés en téléchargement légalement.

A +

G.T. 05/03/2006 01:29

Rien ne les en empêche ? Mais si ! La SACEM ! Elle interdit aux artistes de diffuser leur musique via leurs sites !

renaud 04/03/2006 22:04

ce débat n'a pas lieu d'être de toute façon. Les groupes ou artistes qui considèrent que le P2P gratuit c'est formidable, ils ont cas mettre leur album en téléchargement libre sur leur site. Et pour tous les autres qui ne veulent être piraté (et quoi qu'on en dise le droit d'auteur existe et il faut le respecter), on légifère pour codifier tout cela. Moi tous ces artistes qui trouvent que le P2P gratuit c'est génial, je les trouve très démago. Si ils veulent laisser un libre accès à la culture au plus grand nombre, rien ne les empêchent de mettre leur musique en téléchargement libre sur un site Internet.