Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 22:32
L'idée d'un "tag" où chacun ajouterait une question est partie de Thom, elle est passée par Jdm, Idothée, re-Thom et Alf... et c'est à mon tour de m'y coller...

Question 1 (Jdm)Qui a mis en relation la pensée de Pascal nous rappelant que la vie est misérablement courte et celle d'Einstein découvrant que plus on va vite, plus le temps est court ? ».

Celle-là, elle est facile, il s'agit bien entendu de James Dean ! (ça marche aussi avec Ayrton Senna, et sans doute pas mal d'autres...)

Question 2 (Idothée) : En quoi peut-on dire en s'appuyant sur les suites de Fibonacci que Don Juan était un fin théoricien de l'infini à travers sa relation avec les femmes.

Plus compliqué...
La suite de Fibonacci est 1,1,2,3,5,8,13 etc... (fonction exponentielle), et le propr
e de Don Juan, c'est de "consommer" les femmes. Plus il en consomme, plus il a besoin d'en consommer (l'appétit vient en mangeant...) Mais il ne rompt jamais vraiment (si mes souvenirs sont bons), il passe de femme en femme et chaque nouvelle conquête ne devient pas "la seule et unique", juste un numéro de plus, qui s'ajoute à la liste. Puisqu'il n'y a pas de ruptures franches, mais accumulation, chaque fois qu'il se trouve avec une nouvelle conquête, ce n'est pas une relation exclusive, à deux, avec un trait tiré sur son passé, mais une relation qui contient en elle toutes celles qui l'ont précédé, puisque ces relations n'ont pas été "fermées". Tout comme dans la suite de Fibonacci, où il est question d'ajouter à chaque nouveau nombre la somme de tous ceux qui l'ont précédé... Enfin, ça m'étonnerait que ce soit la réponse...
Une réponse en musique, dans le Don Juan de Mozart, avec le fameux "air du catalogue", où Leporello, valet de Don Juan, dresse la liste de tous les types de femmes qu'a séduit son maître. A voir dans le remarquable film de Joseph Losey (pas facile de faire un "opéra filmé", mais lui a réussi avec brio) :





Question 3 - (Thom) : Quel est selon toi le point commun secret entre la question 1 et la question 2 ?

LE TERRORISME ISLAMISTE !!!!

Ce qui, je vous l'accorde, demande quelques explications... qui dit Pascal, dit pari de Pascal... et ceux qui, actuellement, vont le plus loin dans ce "pari", ce sont les terroristes islamistes, qui sont prêts à se faire sauter et en terminer avec cette vie terrestre pour espérer le meilleur dans l'au-delà. Ce sont eux qui misent le plus gros dans ce pari... et tout ça pourquoi ? Pour vivre la vie et les débauches de Don Juan dans un autre monde, auprès des 70 vierges qui leur sont promises... élémentaire, non ?    


Question 4 (Alf) :
Si tu devais impérativement choisir entre le cœur ou le cerveau pour apprécier la musique, quel organe choisis-tu de conserver… et pourquoi?

Ni l'un ni l'autre ! Je garderais... les oreilles
! Beaucoup plus pratiques pour écouter de la musique que le coeur et le cerveau !
Ce n'est pas une simple pirouette... je suis particulièrement sensible aux musiques qui proposent un véritable univers sonore, qui transportent et mènent à une forme de transcendance de la raison et de l'émotion.

Mais bon... pour répondre plus précisément à la question, à savoir si c'est l'émotion ou la raison qui permet de mieux apprécier la musique, je répondrai (comme tout le monde, je suppose) : l'émotion... mais on peut tout de même pinailler. Car le cerveau, c'est aussi la mémoire. Et sans mémoire, c'est l'essentiel du plaisir de la musique qui disparait. C'est bien pour cela qu'on joue tant sur la répétition, les variations, le développement en musique... un morceau de musique sans répétitions, sans repères, où tout change constamment, on ne peut s'y accrocher. 
De toute façon... l'émotion est indissociable de la mémoire, donc du cerveau...

Puisque tout le monde s'est lancé dans des questions compliquées... je vais faire beaucoup plus simple et reposant !

Question 5 (G.T.) : Si vous deviez vivre éternellement à l'intérieur d'un film... lequel, et pourquoi ?
Il ne s'agit bien entendu pas forcément de votre film préféré... si vous êtes un inconditionnel de cinéma d'auteur français et détestez les gros blockbusters américains, vous pourriez très bien préférer vivre éternellement dans "Star Wars" que de vous prendre la tête toute la journée dans un appartement bourgeois en vous demandant si votre copine vous trompe... par exemple... je crois que je choisirais Twin Peaks de Lynch (même si je préfère Mulholland Drive), pour son mystère, son ambiance, ses paysages...
   

Et, pour prendre la suite, je désigne comme "malheureux élu"... Joe ! (désolé...)

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Divers
commenter cet article

commentaires

G.T. 25/04/2008 20:27

CHRISTIAN : Elle est pas bien, ma réponse 3 ? Tirée par les cheveux, je veux bien, mais tout de même pas "déplacée" ou "scabreuse", non ?Ozu... voilà encore une de mes lacunes, je crois bien n'avoir vu aucun de ses films.JOE : Même absent, tu as fait plus vite que moi !

joe 25/04/2008 14:46

Je viens de refiler la patate chaude. Gniark.

joe 25/04/2008 12:11

Oups; j'étais absent de la blogosphère pour des causes qui me dépassent. Bon, je me penche sur ce truc vicieux pour lequel j'ai été désigné. Merci qui ? Merci G.T.

Christian 24/04/2008 23:53

Dites-donc ça chauffe dans le cerveau des bloggeurs par ici !La question 3 me laisse dubitatif, et la réponse de GT encore plus...Quand à la 5, celle de GT, elle m'effraie. J'ai beau réfléchir à la question, et à un film, je crois bien que je n'aimerai pas vivre dans un monde imaginaire. Les seul films qui me viennent à l'esprit sont ceux d'Ozu, voyez... Mais les humains sont tellement humains chez Ozu.

G.T. 24/04/2008 12:54

FAB : De rien, et bon appétit à toi aussi ! (ça, c'est du commentaire :-) )

Fab de l An Mil 24/04/2008 12:50

D'avance merci.  :-)et bon appétit.

G.T. 24/04/2008 12:45

FAB : Je t'enverrai un exemplaire dédicacé !

Fab de l An Mil 24/04/2008 12:42

J'attends les parutions à ce sujet...    ;-)

G.T. 23/04/2008 20:36

FAB : Tu parles bien de Thom, hein ? Parce que ma démonstration est implacable ! Je compte d'ailleurs la présenter très bientôt à l'académie des sciences... 

Fab de l An Mil 23/04/2008 12:53

M-mm...Tu serais pas plutôt littéraire, toi, des fois? Voire un peu artiste, même?;-)

G.T. 23/04/2008 01:04

JDM :   Merci bien ! Pour ta question, heureusement que j'ai lu ton indication chez Thom sur le fait que ce n'était pas "intello", sinon j'y serais encore :-)FAB : Si, ça s'accorde ! Puisque chaque nombre contient tous ceux qui l'ont précédé ! 3 contient le 2 et le 1, 5 contient le 3 et le 2 (qui lui-même contient le 1), 8 contient le 5 et le 3 (qui contient 1 et 2), 13 contient le 8 et le 5 (qui contient 3, 2 et 1...) et ainsi de suite !

Thom 22/04/2008 23:31

Ah Fab...j'ai toujours su que tu étais plutôt un scientifique ;-)

Ce chieur de Fab de 22/04/2008 22:40

Je ne connaissais pas la suite de Fibonacci, mais les nombres que tu cites et la définition que tu en proposes ne s'accordent pas. il semblerait plutôt que chaque nombre soit la somme des deux précédents seulement...Soit après 13 : 21,34,55,89,144...   si je ne m'abuse.;-)

jdm 22/04/2008 20:15

Question 1 = tout bon ;)Question 2 = tout bon, c'est du tout bonQuestion 3 ?Question 4, non ce n'est pas une simple pirouette, acrobate, va !Ta question = j'ai la réponse, mais c'est franchement hard, puisque c'est pour l'éternité...Chapeau, l'artiste, la ligne jdm trace.

G.T. 22/04/2008 18:51

THOM : en effet... j'aurais aussi pu partir dans une longue dissertation sur le sujet... et appeler ça "esthétique et ressenti" :-) IDOTHEE : pourquoi 1003 en Espagne et seulement 100 en France ? Ben... selon d'où l'on se place, on peut avoir deux interprétations. Soit :1. Parce que les espagnoles sont plus attrayantes2. Parce que les espagnoles sont des "femmes faciles", alors que les françaises ne se laissent pas faire par le premier séducteur venu...Comme ça, chacun(e) peut y trouver son compte ! :-)Twin Peaks... je comprends ce que vous dites, Thom et toi, mais c'est un univers qui a un tel pouvoir de fascination sur moi, que je pourrais y vivre éternellement, peu importe ses "côtés sombres et effrayants" et ses personnages gravement atteints :-)ALF : Celle-là, tu es allé la chercher loin !ARBOBO : Tu fais bien de le dire maintenant... car tu y a échappé de peu ! J'avais pensé te l'envoyer avant de finalement opter pour Joe !    

arbobo 22/04/2008 15:12

dites, tant que je vous tiens, je voulais vous préciser que je n'ai plus de blog, hein, qu'on soit bien clair là-dessus, je ne peux matérielement pas être taggé, ayez bien ça à l'esprit.Quelle tristesse hein (oui je sais, ça me rappelle le jour où j'ai perdu mon chien, surtout que je n'ai jamais eu de chien, j'étais deux fois plus triste du coup).d'ailleurs je ne fais que passer.en vous remerciant.

alf 22/04/2008 14:25

l'explication relative à Don Juan et l'infini est assez perspicace... Et que tu soulignes qu'il déteste le "trait tiré", c'est bien normal pour pareil séducteur; faut rester présentable pardi, même après "avoir coups tirés"  !-)

Idothée 22/04/2008 13:29

Héééé : )  elle est pas mal ta réponse au "problème" de Dom Juan.Je me suis régalée avec l'extrait du film de Losey. Pourquoi Mille et trois en espagne et seulement cent en France .... :sPar contre, vivre dans un fil de David Lynch...houla ....ça fait froid dans le dos . . .

Thom 22/04/2008 09:16

C'est génial !!! Parce que finalement tu ne réponds pas à la question d'alf, tu nous fais juste du "bas oui, mais non, mais oui quand même, enfin les deux" :-)Twin Peaks ? Moi j'aurais un peu peur. C'est un pays de tarés. J'ai toujours cru qu'en fait, il y avait un poison changeant les gens en psychopathes caché dans les tartes aux cerises. Ce qui explique du coup assez bien la fin, vu le nombre de tartes que Cooper ingurgite pendant deux sais :-D