Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
12 février 2006 7 12 /02 /février /2006 01:02

Rock indépendant          2006-Mute

Oubliez les Strokes, et jetez une oreille aux Liars, groupe de rock new-yorkais bien plus radical. Si la musique du Velvet est souvent décrite comme celle des bas-fonds new-yorkais, celle des Liars serait celle des bas-fonds des bas-fonds. Une musique de junkies tellement peu fréquentables qu’on aurait du les parquer 100 mètres sous terre. Où ils se livreraient à des rituels peu orthodoxes sous l’emprise de substances à côté desquelles l’héroïne de Lou Reed, c’est du petit lait…


Une musique tribale, mais qui n’a absolument rien de festif. Une musique d’une tribu de camés au dernier degré maltraitant de façon obsessionnelle leurs instruments. Drum’s not dead disent-ils… et c’est vrai que dans cet album aride, neurasthénique, les rythmes incantatoires de la batterie donnent un peu de vie. Et encore. Au bout d’un moment, la batterie se fait plus discrète, la musique plus éthérée et même, par intermittence, perd de sa noirceur.


Faut-il conseiller cet album ? Difficile à dire. La question pourrait être " peut-on aimer cet album " ? J’ai adoré leur précédent, un des disques les plus fascinants et fracassants de ces dernières années, et j’attendais celui-ci avec beaucoup d’impatience, mais je dois bien avouer que j’ai un peu de mal avec Drum’s not dead. Un peu de mal à être transporté tout du long, à ne pas sombrer à certains moments dans un léger ennui… Alors si un " fan " de leur précédent album, nourri à Sonic Youth (auxquels on pense inévitablement) a parfois du mal à rentrer dans celui-ci, difficile de le conseiller sans réserves. Faut dire aussi que les Liars ne font rien pour être aimé. Pas le genre de musique qui cherche à séduire l’auditeur. Mais leur courage, leur intransigeance, leur évolution stylistique vers une épure toujours plus déroutante est à saluer.


Faut-il acheter cet album ? Oui, si vous aimiez déjà leurs précédents, si Sonic Youth, le Velvet, les Stooges, Can, Godspeed you black emperor, le post-rock ou la musique minimaliste sont votre univers. Sinon, et si le voyage ne vous effraie pas, mieux vaut commencer par leurs précédents. Le premier, répondant au doux nom de They threw us all in a trench and stuck a monument on top est assez rock, ludique et foutraque ; mais le deuxième, They were wrong so we drowned (dont je parlerai bientôt), plus sauvage et tendu, est sûrement leur plus passionnant. A réserver tout de même à des oreilles averties…

 

Pour conclure, si cet album peut laisser quelque peu dubitatif par endroits, il n'en demeure pas moins un des plus intéressants du moment. 

 

01. Be Quiet Mt Heart Attack!
02. Let's Not Wrestle Mt Heart Attack
03. A Visit From Drum
04. Drum Gets A Glimpse
05. It Fit When I Was A Kid
06. The Wrong Coat For You Mt Heart Attack
07. Hold You, Drum
08. It's All Blooming Now Mt. Heart Attack
09. Drum And The Uncomfortable Can
10. You, Drum
11. To Hold You, Drum
12. The Other Side Of Mt Heart Attack

 

Un DVD inclus contient des vidéos aussi barrées que leur musique…

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Rock
commenter cet article

commentaires

G.T. 09/07/2008 20:43

ANNE : Désolé de répondre si tard... et oui, c'est bien grâce à toi, si ton commentaire ne m'avait pas donné l'idée de le réécouter, avec tous les albums qui trainent chez moi et sur mon pc... peut-être ne l'aurais-je fait que d'ici 2-3 ans !

Anne 08/07/2008 10:18

Ah ca, ca me fait très plaisir(t'es sur que c'était pas le but? ;) ), c'est vrai qu'il faut le temps pour le digérer alors si mon commentaire te l'auras fait ressortir j'ai tout gagné!Je comprend tout à fait qu'on préfère They were wrong, so we drowned, à vrai dire j'ai dit que je préférais Drum's not dead mais celui là est vraiment très près derrière voir même a égalité selon les jours... En tout cas vivement le prochain!Et de 3!!

G.T. 02/07/2008 22:56

ANNE : merci de confirmer une nouvelle fois que tu es indispensable ! Non, ce n'est pas de la flagornerie, c'est même doublement vrai car :1. Merci de réparer cette injustice avec tout de même 1 commentaire pour Drum's not dead (bon, c'est vrai que c'est un de mes premiers articles, mon blog n'avait pas encore un mois...)2. Ton commentaire m'a permis de réécouter l'album, ce que je n'avais pas fait depuis longtemps. J'étais resté un peu partagé, préférant le précédent... et grâce à toi, avec plus de recul, je le revois "à la hausse"... non pas pour te faire plaisir :-), mais parce que j'ai beaucoup aimé cette nouvelle écoute, il est en fait meilleur que dans mon souvenir. Je préfère toujours They were wrong, so we drowned mais celui-là est en effet très bon... pas très accessible, c'est sûr, mais vraiment bon... 

Anne 02/07/2008 09:40

Que vois-je? Un article sur les LIARS avec 0 commentaire!!!!!! Non non et renon, cet album ne peut laisser PERSONNE indifferent, c'est là qu'il devrait y avoir polémique pour se demander si cet album est un chef d'oeuvre (au passage: bien sûr que s'en est un!).Les Liars avaient déjà fait deux albums avant celui-ci, beaucoup moins expérimental et avec, peut-être, plus d'intensité et plus dansant aussi. Je pense que c'est ca qui t'as laissé "perplexe", c'est vrai que là on est dans une autre ambiance, (bien que dans la continuité de They were wrong, so we drowned) plus noire, plus abstraite. Comme tu le dis c'est album est "difficile", c'est pas du easy-listening c'est certain, mais écouter Drum's not Dead est une expérience qu'il faut avoir vécue. Dès le début, il te plonge dans un monde parrallèle, obscure, noir, intriguant... A la fin de l'album, on en sort boulversé, on (enfin je) prend une claque monumentale. Il vous transporte dans un univers si étrange, presque maléfique que j'y retourne avec toujours cette même fascination. Du Krautrock moderne, oui c'est bien ca tout est là: batterie omniprésente, chant rare, ambiance planante.. mais qu'on soit bien d'accord ils n'essaient dans aucun cas de refaire un album de CAN ou Popol Vuh. Tu te demandais à qui le conseiller, je pense que justement c'est aux amateurs de Krautrock, de musique expérimental. "Peut on aimer cet album?" Je vais répondre à la question: Je l'adore et c'est, je pense, celui que je préfère des Liars. Mais c'est vrai que pour commencer avec le groupe ca peut être assez déroutant. Donc je conseillerais leur dernier album éponyme Liars, qui est à mon avis le plus facile d'accès. Liars est un des meilleurs groupes en activité (rien que ca), avant-gardiste, surprenant, déroutant, audacieux... Vous ne pouvez pas passer à côté!Ps: Marché conclut pour les Beatles!