Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
1 février 2006 3 01 /02 /février /2006 15:37

Ce blog est avant tout consacré aux musiques actuelles, mais les règles sont faites pour être transgressées. La règle ne sera d’ailleurs qu’à moitié transgressée étant donné que Mozart est on ne peut plus dans l’actualité. En effet, à moins de ne regarder que TF1 et de ne lire que télé poche, vous avez forcément entendu parler des 250 ans de sa naissance. Les visiteurs de ce blog étant en majorité des passionnés de rock, j’imagine que beaucoup ne connaissent que très peu, voire pas du tout, la musique de Mozart.

Par quels œuvres faut-il aborder Mozart quand on ne connaît pas sa musique ? La question mérite d’être posée, car on peut imaginer la déception de celui qui s’initierait à la musique de Mozart en achetant ses quatuors. Non pas que ceux-ci soient mauvais - ils sont au contraire remarquables – mais ils demandent une certaine familiarité avec le style classique pour être véritablement appréciés. Idem pour la plupart de ses symphonies. Acheter l’intégrale des symphonies de Mozart quand on n’est pas déjà sensible à sa musique n’est pas la meilleure approche possible. On risque de s’y ennuyer ferme de très très longues heures, pendant les 39 premières symphonies (j’exagère à peine), jusqu’à l’irrésistible et sublime Symphonie n° 40 en Gm.

 

5 chefs-d’œuvre incontournables

Pour commencer, impossible de passer à côté d’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’histoire de la musique, son Requiem. La plus sombre et la plus poignante de ses œuvres, indispensable au même titre que la 9° symphonie de Beethoven dans toute discothèque digne de ce nom. Ensuite, Don Giovanni (l’opéra des opéras comme l’appelait Wagner) et La Flûte Enchantée (des CD d’extraits de ces opéras sont préférables aux œuvres intégrales pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’écouter de la musique classique), l’opéra étant le genre où le génie de Mozart est le plus évident, et ces deux-là sont ses plus emblématiques. Puis la magnifique Symphonie n°40 en Sol mineur et le Concerto pour piano n°26, dit " du couronnement ".

 

Quelques autres grands chefs-d’œuvre de Mozart :

 

Opéra : Cosi fan tutte, Les Noces de Figaro

Œuvres religieuses : - Messe en ut mineur (K.427)

                              - Vêpres d’un confesseur, Kyrie en ré mineur, Ave verum corpus, Exsultate jubilate (souvent regroupées sur un seul CD)

Concertos : - Concerto pour clarinette en La Majeur

                  -  Concertos pour piano n°20, 21 et 23.

 

A découvrir :

Les sonates pour piano de Mozart ne sont pas ses œuvres les plus célèbres (excepté le 3° mouvement " Alla turca " de la sonate n°11, que tout le monde a entendu au moins une fois dans sa vie), mais elles méritent largement que l’on s’y attarde. Subtiles et faciles d’accès, très représentatives de l’aspect le plus connu du compositeur (sa légèreté, son côté " espiègle ", même si les sonates n°8 et 14 sont beaucoup plus sombres et dramatiques, presque beethovéniennes) , il serait dommage de passer à côté. D’autant plus qu’une intégrale des sonates pour piano est disponible dans la collection de coffrets classiques d’EMI (cf. photos ci-dessus) et elles y sont remarquablement interprétées par Christian Zacharias. Ce coffret de 5 CD étant vendu dans le commerce au prix d’un album, faut être totalement insensible à Mozart pour s’en priver.

Dans quel ordre les découvrir ? En prenant en compte les qualités esthétiques et l’accessibilité de ces sonates, je vous suggère de les écouter en suivant ce petit classement vite fait et forcément discutable :

8, 11, 10, 17, 16, 4, 18, 14, 13, 7, 12, 2, 1, 15, 3, 9, 6

 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Classique
commenter cet article

commentaires

G.T. 29/10/2006 02:27

C'est marrant, parce que celle de Karajan est aussi ma préférée (celle de 1987) alors qu'elle ne fait pas l'unanimité. Certains reprochent l'orchestre trop massif et présent, qui "étoufferait" un peu le chant. Je trouve pour ma part que cela donne une dimension particulièrement "métaphysique" ou chant et orchestre fusionnent à merveille.
Celle de Böhm est une des plus admirées, mais, s'il y a incontestablement un son superbe et une excellente direction, je n'arrive pas à me faire au tempo que je trouve trop lent, surtout pour le Kyrie, sans doute la pièce que je préfère du Requiem de Mozart.

Celle de Karajan n'est pas la première que j'ai entendu, mais, comme toi, j'y reviens toujours...

Christian 29/10/2006 01:00

Quelle version du Requiem conseillerais tu ?
J'en ai essayé pas mal, classique ou baroque, et je reviens toujours à la première que j'ai écouté et aimé : celle de Karajan...

G.T. 05/02/2006 14:39

Malgré les libertés prises et les "erreurs" (cf. Salieri) le film de Forman est un très bon film. Ce n'est pas un documentaire mais.. du cinéma.

C'est aussi un très bon moyen de s'initier à Mozart.
Sinon, l'approcher par les écrits de Sollers est autrement plus passionnant que par ceux d'Eve Ruggieri. Ceux qui veulent approfondir pourront se plonger dans la lecture des ouvrages de Jean-Victor Hocquard ou Jean et Brigitte Massin.

alain convard 04/02/2006 22:29

Pour moi, Amadeus est vraiment un film de merde en ce qui concerne Mozart, pour le reste c'est peut être un bon film...

renaud 02/02/2006 14:33

Le pauvre Mozart doit être en train de retourner dans sa tombe, je lui est massacré son nom.
Mille escuses à toi W.A.M.

renaud 02/02/2006 14:32

Le concerto pour piano N°20 en D mineur est pour moi le morceau de Mozard le plus beau. Il est très accesible au novice de la musique classique (dont je fais partie). Par sa structure ce morceau se rapproche pas mal de certains morceaux de rock.
Mais bon, c'est très subjectif.

olive 01/02/2006 17:59

personnellement, je conseille fortement pour les novices en la matière la BO d'Amadeus, le mieux étant de voir le film avant de se la procurer, excellent film par ailleurs, qui permet de situer chaque "morceau" dans son environnement. L'orchestration est de surcroit magnifique sur cette BO.