Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
18 janvier 2006 3 18 /01 /janvier /2006 12:02

Ce blog n’a pas pour vocation de traiter du p2p, mais, en contrepoint aux absurdités proférées par Zazie & Co (voir article précédent), je tenais à faire entendre ces paroles qui changent des discours formatés des majors et de leurs VRP de luxe.

Très peu d'artistes favorables au p2p osent le dire publiquement, car ils savent que leurs maisons de disques risquent de le prendre très mal. Pourtant, dans le dernier numéro des inrockuptibles (avec un dossier sur le p2p), il en est un qui met "les pieds dans le plat", c'est Benjamin Biolay qui déclare:

 

C'est le problème de l'industrie, des directeurs commerciaux. C'est pas du tout mon affaire. On ne me vole en rien en téléchargeant. On ne m'a d'ailleurs jamais demandé mon avis sur rien, ni sur le copy control, ni sur le site de téléchargement de Virgin Music. [...] Les disques sont hyper chers. Il y a une époque ou les maisons de disque étaient blindées et les tourneurs tout petits. On avait alors mis en place un "tour support", dont s'acquittaient les producteurs. Aujourd'hui que les tourneurs génèrent beaucoup d'argent, on n'a qu'à faire l'inverse, un "disque support" ! Sinon faire du lobbying au Parlement, c'est une honte.

 

Je trouve d’autant plus remarquable ces paroles de Biolay qu’il écrit pour beaucoup de gens et qu’une bonne partie de ses " revenus " viennent des droits d’auteurs.

Dominique A est un peu plus dubitatif, mais, à contre-courant de la "propagande" des majors qui veulent nous attrister en nous faisant croire que les "petits" artistes sont les principales victimes du p2p, il dit :

 

Le téléchargement est une aubaine pour les petites structures, car c'est un mode de diffusion fantastique, mais c'est un motif d'inquiétude croissant pour les grosses boîtes. D'ailleurs, on n'entend pas beaucoup gueuler les petits labels, ce sont toujours les mêmes, les gros poissons, qui font du bruit. Pareil pour les artistes : j'ai l'impression que ce sont surtout les gros vendeurs qui réagissent.

 

Comme quoi, tous ne sont pas de braves toutous au service de leurs maisons de disques…

Biolay dit " On ne me vole en rien en téléchargeant ". Alors, si vous ne connaissez pas sa musique, téléchargez-la ! Et surtout, si elle vous plaît, achetez ses albums ! Ce serait pas mal que les internautes utilisant le p2p, en pied de nez à l’industrie du disque, se donnent le mot et achètent massivement ses albums dans les semaines qui viennent. D’autant plus qu’ils sont de qualité, largement au-dessus de la moyenne de la " nouvelle scène française ", et ses mélodies et orchestrations témoignent d’un vrai travail " d’orfèvre ". Négatif est un double album (pour le prix d’un) opulent, d’une richesse étonnante, et son dernier, "A l’Origine ", est plus pop-rock mais toujours aussi inspiré. Et sa musique est autrement plus passionnante que celle d’un Vincent Delerm…

Pour vous faire une idée, écoutez La vanité, Négative folk-song ou Dernier souper au château de " Négatif ", et Ma chair est tendre ou Dans mon dos tirés de " A l’origine ".

Après, on aime ou non sa musique, mais faut aussi lui reconnaître une vraie " générosité ", dans le sens ou, si l’on est sensible à son style, il n’y a quasiment rien à jeter dans ses albums. Une des raisons invoquées le plus souvent par les internautes pour justifier le fait qu’ils téléchargent est que la plupart des disques sont composés de 2 ou 3 bons titres, les autres n’étant que du remplissage, ce qui n’est absolument pas le cas chez Biolay.

Sinon, écoutez aussi Dominique A, particulièrement son magnifique dernier album, "Tout sera comme avant" (son prochain devrait sortir dans peu de temps), qui est en plus actuellement à prix réduit chez les disquaires…. Lui aussi place la barre très haut, et même trop haut pour que les têtes de gondole de la nouvelle chanson française puissent le suivre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

G.T. 15/11/2009 13:13


ARNO : Désolé d'avoir oublié de te répondre, mais merci - avec beaucoup de retard - pour cette initiative...

AUREL : Parfois, il ferait mieux de se taire ? Peut-être... mais tu ne parles pas de ce qu'il dit ici, j'espère... car
pour le coup, ses paroles sont vraiment sensées...  


Aurel 14/11/2009 20:03



Biolay a du talent certes mais des fois il ferait mieux de se taire! N'est pas Gainsbourg qui veut! Et j'invite tous ceux qui ne connaissent pas d'écouter Julien Baer!



Arno 31/08/2009 10:34

Encore un article sympa sortis des oubliettes! Alors comme ca tu écrivais déjà des posts sur le telechargement en 2006... Hum, tu vises l'auréole.En tout cas c'est sympa de voir des artistes qui ont un discours cohérent! Je vais peut-être même aller voir ce qu'il a fait le Benjamin... puisque tu dis ce que c'est pas mal comme musique.Je crois également que je vais me découvrir une passion pour sortir plus souvent de vieux articles par un petit com inutile histoire de leur redonner vie.

G.T. 18/01/2006 18:07

Révéré revérend, j'imagine que notre ami Tony devrait faire un petit stage au sein des majors, dans la très fermée mafia des indéboulonnables "parrains" de la varièt', il en apprendrait plus qu'en se plongeant dans la lecture de Machiavel et Sun Tzu (qui selon ses dires dans je ne sais plus quel épisode, ne lui ont pas apporté tant que ça...)

Rev Frost 18/01/2006 17:17

Très cher GT, une question me hante depuis la découverte de votre magnifique blog : que pense notre ami Tony Soprano du téléchargement?
Cordialement, votre ami le révérend.

memento 18/01/2006 14:41

Personnellement je n'ai entendu que Frantic un groupe électro pop français vantant les bienfaits du téléchargement. Etre connu même en Australie, et faire venir les gens aux concerts. Ils ont rajouter timidement et ironiquement, que peut-être plus tard quand ils deviendront des "gros" ils changeraient d'avis! lol.
Je ne suis pas du tout fan de Biolay, mais j'admire sa démarche rare il faut l'admettre.Quan j'ai entendu il y a quelques mois Carla Bruni traiter de criminels les internautes qui téléchargeaient ( ce qui ne l'a pas empêché de faire un carton!) je me demandais si elle avait une réelle approche du sujet.
Je veux réaffirmer que sans le net et le partage beaucoup d'artistes (je parle de musiciens, pas de produits) resteraient dans l'ombre pour toujours. Si Sébastien Schuller a eu le bonheur de voir la Cigale comble cette hiver, il le doit en partie au net et aux internautes qui écrivent des chroniques dithyrambiques sur l'artiste -qui le mérite amplement- qui mettent des extraits de l'album sur des sites, des blogs, des forums etc et qui suscitent le désir de rencontrer sa musique, d'aller acheter son cd... d'aller l'écouter sur scène... et c'est tant mieux! idem pour ceux que j'ai cités plus haut.Grosse erreur sur le nom du groupe Maarten..et non Marteen dsl.