Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 22:12
Comme tous les grands bordéliques, j'ai souvent besoin de mettre de l'ordre et de structurer... Ce n'est pas pour rien que je mets tant de "classements", j'ai tendance à me perdre dans tout ce que je peux écouter, et j'ai besoin de mettre en évidence les albums qui, à mon sens, méritent de ne surtout pas être oubliés. Mais il me semble aussi important de valoriser de manière claire et "pratique" les plus grandes qualités de tel ou tel disque...  
Pas facile de faire des chroniques d'albums et d'arriver à être à la fois pédagogue, fonctionnel, précis et un minimum "objectif"... Car la chronique relève plus souvent de l'exercice de style que de la pédagogie. Ce qui est tout à fait compréhensible, la mauvaise foi, les envolées lyriques, l'affirmation, c'est bien plus rock'n'roll que l'explication. Pourtant, cela fait un petit moment que je cherche une manière de parler "autrement" des albums. 
Tous les blogueurs qui font des chroniques d'albums ont forcément été influencés et marqués par les rock-critics qui ont su mettre des mots sur les musiques qui... "leur parlent". Et cela se retrouve inévitablement dans nos propres chroniques. Ce qui participe aussi d'une certaine "exclusion" de ceux qui n'ont pas cette culture rock. Mais l'avantage du blog, justement, c'est de pouvoir parler à tout le monde, à des gens qui ne sont pas forcément des passionnés de rock lisant quotidiennement des chroniques d'albums. Dire d'une musique qu'elle ressemble à du MC5 déstructuré avec guitares velvetiennes, tous ceux qui ont une bonne connaissance du rock voient de quoi il s'agit, mais les autres sont largués.
Le problème de la chronique "exercice de style"... c'est qu'elle reflète bien plus l'enthousiasme ou la déception de son auteur que les qualités réelles de l'album. Combien de fois sommes-nous tous tombés sur des chroniques dithyrambiques, qui nous ont convaincu d'acheter un album... qu'on a finalement trouvé d'un ennui mortel, ou dans un style qui ne nous touche pas.  

Je n'ai pas trouvé de solution "miracle" - il n'en existe pas - mais j'ai réfléchi à un système qui me semble intéressant pour être le plus "pédagogique" possible. Un système qui permet de détailler les caractéristiques d'un album, et d'orienter les lecteurs vers les disques qui sont les plus proches de ce qu'ils aiment dans la musique. Les vrais amateurs de musique sont généralement capables d'apprécier des oeuvres très différentes, mais c'est moins le cas de "novices" surtout sensibles à tel ou tel élément musical (à nuancer, il y a des "novices" capables d'aimer des choses très diverses, et tous les passionnés ont aussi leurs "obsessions musicales"). Ce qui est d'ailleurs souvent la source d'incompréhension. Car l'abruti - toute ressemblance dans la sonorité de ces mots avec une personne hyper-médiatisée en ce moment est purement fortuite -... bref... reprenons, car l'abruti qui proclame "le hip-hop, c'est pas de la musique", montre juste qu'il est sensible aux mélodies et peu à la rythmicité du chant.

Le "système" que j'appliquerai à l'avenir pour détailler les albums n'est pas "révolutionnaire" (je ne fais que structurer et systématiser la description de caractéristiques dont il est souvent question dans les chroniques), mais sans doute plus efficace pour voir assez rapidement si tel disque peut nous plaire. Il n'est pas "rigide", je l'adapterai en fonction des styles musicaux, il évoluera et s'affinera dans le temps... et ne m'empêchera pas, bien entendu, de continuer à écrire des chroniques. 

Il s'agira de mettre en valeur les caractéristiques suivantes (ainsi que de leur donner une note indicative et de les placer dans les catégories "qualités" ou "faiblesses" de l'album) :

Originalité

Ambiances
 - Les ambiances sont-elles travaillées, l'album est-il cohérent ou simple succession de chansons pop...
- Quel type d'ambiance : sombre, planant, serein, mélancolique...
- "Couleur" globale de l'album : rêveur, furieux, festif, mélancolique, joyeux... 

Mélodies
- Accrocheuses, raffinées, racoleuses, simplistes, originales, bluesy, pop, conventionnelles, tortueuses...

Orchestrations 
- Originales, basiques, raffinées...
- Rock, pop, electro, folk, instruments inhabituels...

Intensité 
- Nervosité ? Violence ? Groove ?

Son 
- Travaillé, original, rêche, brut, délicat, banal...
- Quel genre de voix et de chant ?

Structures
- En général, pas très compliqué pour le rock, la pop, la chanson, c'est couplet-refrain... mais il y en a tout de même qui s'aventurent vers d'autres formes.

Influences
- A quels artistes se rattache la musique de l'album dont il est question 
- Quels styles sont présents dans l'album

Accessibilité
- Un album qui peut plaire à tous, réservé aux mélomanes plus pointus, seulement pour les fans de tel genre musical...  

Place dans la discographie du groupe    
- Incontournable, secondaire, leur meilleur disque...

Il n'est pas dit que je garde ces catégories-là... je pense à en regrouper certaines, à en ajouter d'autres, à les agencer différemment, ce n'est qu'un "premier jet". Ce sera aussi plus clair quand je le mettrai en pratique (dès la prochaine critique d'album)  
J'imagine que certains bondissent derrière leur écran et se disent : "et les textes ????" Mais ceux qui me lisent savent que je les considère comme très secondaires... quand je veux du texte, je préfère ouvrir un bouquin que de prêter attention aux paroles d'un chanteur de rock... j'en parlerai peut-être parfois lorsqu'il semble inévitable d'y faire référence.

PS : Désolé si je réponds avec un peu de retard à vos commentaires, je serai de retour vendredi...   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Divers
commenter cet article

commentaires

G.T. 22/12/2007 01:33

CAIUS : pourquoi pas... mais j'incluais cela de manière plus générale dans le "son".THOM : C'est vrai... on est parfois surpris de voir qu'un truc qu'on pensait réservé à quelques "spécialistes" puisse toucher... si les majors pouvaient le comprendre, au lieu d'être aussi frileuses, ce serait une belle avancée ! Mais ne rêvons pas... 

Thom 21/12/2007 23:34

Moi c'est surtout la section accessibilité qui m'inquiète, dans la mesure bien sûr où l'on s'adresse à un public non connaisseur.J'ai en mémoire une interview de Burgalat, il y a quelques mois, où il déclarait avec une lucidité forçant le respect que dans le fond si les disques Tricatel ne marchaient pas en terme de vente c'est parce qu'il se faisait une image idéalisée de la pop et de ce qui était accessible, que ce qui l'était pour lui ne l'était pas pour les autres...j'en ai fait l'expérience à mon petit niveau, étant lu par plein de gens n'ayant rien à voir avec notre petit blogozique...et je me suis aperçu que bien souvent ce qui me paraissait accessible et susceptible de plaire au plus grand nombre à condition que l'on mette bien en avant ne l'étant pas autant que je le croyais (pour des raisons d'éducation, si j'ose dire)...Mais bon bref : je ne veux pas te donner l'impression de te savonner la planche, hein ! Au contraire, je trouve que c'est une excellente idéet qu'on t'encourage bien peu...pardon ! :-))

Caius 21/12/2007 21:14

Histoire de jouer le érudits j'ai envie de dire que tu pourrais rajoutermixage : propre, crade (pas au sens péjoratif), aéré etc

G.T. 21/12/2007 20:28

SYST : même si une formation est top en termes de technique, d'originalité, d'intensité, l'album peut ne pas te plaire du tout, comme quoi...Exactement... c'est pour cela que je dis qu'il n'existe pas de "solution miracle"... mais cela permettra tout de même d'être un peu plus "pédagogique"...

G.T. 21/12/2007 20:16

Merci à tous pour vos avis... Je comprends le scepticisme de certains, d'autant plus que je doute moi-même de l'intérêt de cette idée, mais il y a une chose qui n'est peut-être pas claire, vu ce que me disent KMS, SKA, RXQUEEN... cela ne m'empêchera pas de faire des chroniques. Il devrait y avoir chaque fois une chronique, suivie de cette "catégorisation" (Jdm : ces "catégories" ne remplaceront pas les catégories des colonnes, elles seront juste intégrées aux articles) THOM : les grands esprits etc... :-)SYS, MXMM, CHRISTIAN, LYLE, CHOUPYNETTE... : merci pour vos encouragements ! On verra bien ce que ça donneraJDM, RXQUEEN, THOM, MYOWNDEMIAN, CHRISTIAN : Oui, l'abus de rationnalisation peut-être un écueil, une voie de garage, là encore, on verra bien où ça mènera... LABOSONIC : Intéressant, ce que tu dis... mais dans l'histoire que raconterait un album, on est dans un "excès" de subjectivité.... disons que cela dépend de la "force de conviction" de l'auteur de la chronque, et de sa pertinence. Mais c'est un exercice assez compliqué tout de même. Contrairement à ce que pensent certains, j'ai l'impression que cela sera plus rapide et facile à faire pour moi que de "longues" chroniques. Cela me permettra d'être un peu plus bref dans les chroniques, de faire part de mon point de vue, sans forcer nécessairement à caser tout ce qui me semble intéressant, pas toujours évident à intégrer dans un article...

SysTooL 21/12/2007 19:59

incroyable : deux posts consécutifs qui ne sont pas passées hier soir...Bon, en gros, je voulais dire que malgré toutes les catégorisations, la musique demeure une question de ressenti (tu en parlais récemment) et que même si une formation est top en termes de technique, d'originalité, d'intensité, l'album peut ne pas te plaire du tout, comme quoi...Mais je suis curieux de voir ce que ça va donnerSysT

jdm 21/12/2007 14:11

Thom, la ligne genre / note, ce serait une bonne idée. Cela ne réduit pas la liberté d'écriture et la note donne le ton.[Tu ne m'en veux pas de n'avoir pas répondu à ton salut ! lorsque tu m'as croisé dans ta récente teuf ? Je ne t'ai pas reconnu. C'est seulement en te lisant parler de madeleines et de ta mère que cela m'a rappelé quelque chose, mais ne digressons pas]re :-))

Thom 21/12/2007 11:34

Ah c'est cool, je vois que jdm garde la baraque en ton absence :-)Je viens de relire plus attentivement et...j'attends de voir ;-) L'idée me paraît séduisante, mais j'ai l'impression de trop en voir les limites que je me rends compte qu'à moi beaucoup me reproche déjà la petite ligne "genre / note" en fin de mes articles...je guetterai les prochains articles avec une certaine impatience !

jdm 21/12/2007 08:26

Christian : le rapport étroit entre le chanteur de jazz et le rappeurTout à fait d'accord. J'ai précisément écrit récemment que les first Last Poets, les premiers dans l'invention du rap, rappelaient les premiers musiciens et chanteurs de jazz, nègres en révolte. G.T. parlait de hip-hop, c'est, pour moi au moins, autre chose.notre amie commune (et oui moi aussi je l'aime bien Carla). Mais tu auras noté qu'elle a une certaine constance : Nicolas, c'est aussi quatre consonnes et trois voyelles.Encore tout bon. J'ai moi-même signalé l'erreur qu'il y avait à lui reprocher de pas savoir parler anglais. Elle chante en anglais comme en français, elle shinte les voyelles, ce qui fait tout son charme.S'il ne m'était pas évident que le devant de scène qui occupe nos journalistes hollandais n'était qu'une manipulation / écran divertissant de questions planétaires ou simplement ordinaires dans notre quotidien, je m'interrogerais, je ferais des recherches, nos nouveaux fiancés sont-ils accros au scrabble ?Labosonic : consciemment ou non, pour chaque disque que j'écoute, du plus mauvais au meilleur, je n'attend qu'une chose : qu'il me raconte une histoire. Que ce soit celle de l'artiste, celle de notre monde qui évolue, celle  que l'artiste a choisi de me raconter, il y a toujours pour moi dans les musiques et parfois dans les paroles, un petit quelquechose à raconter.Et une bonne chose à entendre pour G.T. Un peu de littérature n'exclut pas la construction et l'analyse technique et inversement, tout également, selon les principes du docteur Faustroll.

labosonic 21/12/2007 04:00

Autant le dire de suite je suis à la fois d'accord et sceptique sur ce billet :D'accord sur le constat qui consiste à dire que les critiques d'albums sont bien trop souvent des exercices de style d'écriture rock'n'roll plutôt que de véritables efforts de pédagogie. J'ai d'ailleurs essayé, à ma modeste échelle, de faire différemment (et pas forcément bien) depuis le temps que j'écris sur le web.Par contre, j'avoue que je suis extrêmement sceptique sur le système que tu te proposes de mettre en place (et donc je suis impatient de voir ce que ça donne).Pourquoi ? Simplement parce que, consciemment ou non, pour chaque disque que j'écoute, du plus mauvais au meilleur, je n'attend qu'une chose : qu'il me raconte une histoire. Que ce soit celle de l'artiste, celle de notre monde qui évolue, celle  que l'artiste a choisi de me raconter, il y a toujours pour moi dans les musiques et parfois dans les paroles, un petit quelquechose à raconter.Et je vois mal comment une structure déjà formatée permettra de raconter ce genre de petite musique en moi que génère la musique que j'écoute.  

Christian 20/12/2007 23:57

En fait je me retrouve assez dans ta chronique. Je ne l'avais jamais rationnalisé ainsi (j'aime pas trop rationnaliser), mais instrinctivement je me retrouve dans tous ces éléments.J'ajouterais le "concept album", l'homogénéité de l'ensemble (l'oeuvre quoi) ou un ensemble de hits. Tu en parle dans l'ambiance, mais cela va bien au dela me semble t'il.Mais bon le plus important reste la petite touche personnelle, le coté humain et passionné qui va titiller le lecteur ou pas. Et bien sur de ne pas perdre sa spontanéité. Le mieux avec les règles c'est, une fois qu'on les a édicté, de vite les oublier...Sinon JDM :[...] reprenons, car l'abruti qui proclame "le hip-hop, c'est pas de la musique", montre juste qu'il est sensible aux mélodies et peu à la rythmicité du chant._ Ah ! ? c'est vrai que le chanteur de jazz n'a pas le sens du rythme et ne fait pas le derviche sur la tête.En voila un sujet qui me tient vraiment à coeur : le rapport étroit entre le chanteur de jazz et le rappeur. Beaucoup à dire...et bien sur toutes mes condoléances au sujet de notre amie commune (et oui moi aussi je l'aime bien Carla). Mais tu auras noté qu'elle a une certaine constance : Nicolas, c'est aussi quatre consonnes et trois voyelles.  

Novice Choupynette 20/12/2007 21:59

Merci!!! La novice que je suis était en effet souvent larguée... espérons que j'arrive maintenant à attraper le train Rock en marche!:o)

rxqueen 20/12/2007 17:38

Moi je te dis juste bon courage :)Dans ton projet il y a du bon et du moins bon:Le moins bon: effectivement cela peut perdre une certaine spontanéité et que cela devienne un peu trop synthétique et scolaire (pédagogique :)Le bon: les novices, que je suis, pourront se faire une meilleure idée des diverses facettes, structures d'un morceau, d'un album, efficace et simple.Et je ne peux que féliciter ton initiative de vouloir faire autrement. Rien que le fait de t'être posé cette question mérite de mettre ton idée en pratique :)Le must: tu fais une fiche synthétique de l'album, plus ton ressenti spontané et pour finir une note :)Comme ça tout le monde y trouve son compte, mais alors que de boulot pour toi...

myowndemian 20/12/2007 15:48

C'est sûr que question pédagogie, ça fonctionnera. Ce sera clair, net et précis. C'est vrai que lorsqu'on donne des pistes de réflexion pour un passage de roman ou un poème, par exemple, on va plus loin, on voit des choses auxquelles on n'aurait pas forcément eu accès au départ... Attention tout de même à l'abus de rationalisation ^^ 

jdm 20/12/2007 15:38

Pratiquement.Ton projet me laisse sceptique.S'il s'agit de remplacer les catégories de la colonne de gauche, cela ne me paraît pas être une bonne idée ; le moteur de recherche ne fera pas l'affaire (si l'on ne sait pas rédiger sa requête). Certains "sujets" pourraient être regroupés, éventuellement.Est-ce qu'on peut avoir un choix déroulant à partir d'une liste-racine, sur over-blog ?S'il s'agit seulement de fixer la forme des chroniques, cela ne me paraît pas être une bonne idée.Lis bien certains commentaires précédents et souviens-toi de tes chroniques les mieux appréciées (par exemple : Queens of the Stone Age - River in the Road).En revanche, les normes d'écriture que tu proposes pourraient être bonnes pour les commentaires, même si elles risquent d'être bousculées par quelques sauvageons - puisqu'elles sont faites pour ça et pour nous... nous sommes des chiens !

jdm 20/12/2007 15:36

Combien de fois sommes-nous tous tombés sur des chroniques dithyrambiques, qui nous ont convaincu d'acheter un album... qu'on a finalement trouvé d'un ennui mortel, ou dans un style qui ne nous touche pas._ presque jamais sur art-rock, mais sur une note et une écoute distraite, j'en vois un exempleLes vrais amateurs de musique sont généralement capables d'apprécier des oeuvres très différentes [...]_ et réciproquement, tu le disCar l'abruti - toute ressemblance [...]_ *** joli ![...] reprenons, car l'abruti qui proclame "le hip-hop, c'est pas de la musique", montre juste qu'il est sensible aux mélodies et peu à la rythmicité du chant._ Ah ! ? c'est vrai que le chanteur de jazz n'a pas le sens du rythme et ne fait pas le derviche sur la tête.[...] Il s'agira de mettre en valeur les caractéristiques suivantes [...] Quel type d'ambiance : sombre, planant, serein, mélancolique..._ ou bien, quel type de chronique : conviviale-provoc, au hasard ?_ pour les influences, l'exercice de style vient d'être fait...[...] "et les textes ????" Mais ceux qui me lisent savent que je les considère comme très secondaires... [...] j'en parlerai peut-être parfois lorsqu'il semble inévitable d'y faire référence._ C'est quelqu'un qui m'a dit que tu m'aimais encore, serait-ce possible alors ?

lyle 20/12/2007 13:17

Cela va être intéressant de voir ce que cela peut donner...Personnellement je n'aurais pas le courage de me lançer là-dedans...

mxmm 20/12/2007 13:16

Je trouve tes qualificatifs très interessants et lors de ma prochaine  chronique de disque, je pense que je repasserai jeter un coup d'oeil à cet article, histoire de vérifier que je n'ai pas oublié un aspect important (ambiances, mélodies, ...) du disque dans ma chronique subjective.Merci pour ce début de catégorisation, comme SysT, je suis curieux de voir la chose en pratique !

arbobo 20/12/2007 12:29

dans le même esprit, je ne note jamais, chez moi. je le fais ici parce que c'est pour contribuer à un classement collectif, au final ce sont des moyennes de préférence qui ressortent.parce que chiffrer la subjectivité est ambigu à mes yeux. chacun fait ce qu'il veut, mais je ne crois pas trop à la réussite des entreprises qui essaient d'être objectives en jugeant des oeuvres. C'est pour ça que je t'invite à ne pas appliquer de manière trop systématique ta chronique-type. En même temps c'est cohérent avec tes classements, bref c'était juste mon ressenti ^^

arbobo 20/12/2007 12:26

est-ce que les chroniques que l'on fait intuitivement n'ont pas, généralement, ces caractéristiques?je suis d'accord qu'on ne gagne pas grand chose à se contenter de dire "ce 3e album n'atteint pas le niveau des 2 premiers" et " ceux qui aiment XX détesteront, mais les fans de YY aimeront ce disque".après... le risque c'est la fiche technique, si on applique le système de manière rigide ou, du moins, trop apparente. S'agit-il de s'investir comme journaliste (amateur, mais peu importe), ou comme critique?J'ai l'impression que mes chroniques d'album ou d'artiste peuvent changer d'allure selon ce que je ressens, et selon l'univers qu'on m'a proposé.mais j'aprécie ta démarche d'essayer de mettre de quoi parler à totu le monde, en partiuclier de ne pas abuser des comparaisons qui ne parlent qu'aux initiés :-)

SysTooL 20/12/2007 11:37

Waouh, ça promet... je frétille d'impatience de lire tes prochaines chroniques...SysTo

Ska 20/12/2007 11:22

Assez d'accord avec Kill Me Sarah. On n'est pas là pour noter scolairement, point par point, un disque. La crtitque, c'est subjectif. Moi, en cinéma ou en musique, ça m'intéresse surtout quand un texte traduit une rencontre intime entre un spectateur/auditeur et une œuvre...En tous cas, G.T., c'est bien grâce à une de tes chroniques "désorganisées" que j'ai découvert l'un des plus beaux disques de l'année (Iron & Wine).

Kill Me Sarah 20/12/2007 09:59

Ah?
Je ne sais pas mais j'ai plutôt tendance à trouver ça sans intérêt ces dissections anatomiques. On écoute juste de la musique, ce que l'on ressent est totalement subjectif. Ce qui m'intéresse c'est de savoir ce que tu as ressenti, ce que t'évoque les chansons, même si je ne ressentirai peut être pas la même chose à son écoute. Là ça me fait peur ton projet, on dirait la composition d'un plat préparé.
Dis moi qu'une chanson te fait bander ou te fait chialer ou te fait penser à quelqu'un et j'aurais envie de l'écouter. De me dire qu'il y a deux guitare un cor de chasse et trois pétasses qui font les choeurs sur une musique style folk psychédélique je m'en tape.

Mais bon ce n'est que mon avis qui n'est certainement pas représentatif de ton lectorat.

Thom 20/12/2007 09:18

C'est marrant, je pensais EXACTEMENT au même type de catégorisation il y a quoi ? Deux jours ? Encore une preuve de notre fusion absolue :-)Finalement, cela dit, j'ai renoncé...j'avais un peu peur de tuer la spontanéité, et puis les figures de style faut dire ce qui est j'aime bien ça ;-) Donc me connaissant, tu auras deviné que si j'avais fait ça, ç'aurait marché deux jours, et qu'au bout du troisième j'aurais fait ça plus dix pages de figures de style :))Mais j'ai hâte de te voir ruiner mes "inconvénients de ce système" dans les semaines à venir...