Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
15 octobre 2007 1 15 /10 /octobre /2007 22:41

De l'avis (presque) général sur les blogs rock, le dernier Queens of the Stone Age est une déception. Tout le monde (ou presque) en attendait beaucoup, mais l'album n'a pas été à la hauteur des espérances, selon l'expression consacrée. Et je partage totalement ce point de vue. Certes, l'album n'est pas honteux, un mauvais QOTSA vaut toujours mieux qu'un bon Green Day, mais Era Vulgaris n'a pas le souffle, la puissance et les mélodies imparables de ses prédécesseurs. 
Pourtant, il y a un titre que je sauve du lot. Et, mieux que ça, un titre que je considère comme un des morceaux rock les plus réussis de ces dernières années.

La "magie" de River in the Road, c'est d'arriver à allier trois éléments totalement opposés dans un tout parfaitement cohérent. C'est par l'instrumentation que se crée cette opposition très originale :

1. Le rythme : la batterie martèle un rythme particulièrement martial, carré, répétitif, voire technoïde.
 
2. L'accompagnement : les guitares à l'inverse, sont chaotiques, dissonantes, malades, malsaines... dignes du meilleur Sonic Youth.

3. La mélodie : le chant est mélancolique, émouvant, lyrique... il flotte nonchalamment au-dessus du magma sonore créé par les guitares et la batterie. 

S'ils étaient des personnages... la batterie de River in the Road serait le plus obtus des militaires, les guitares un rockeur anarchiste défoncé au dernier degré et le chant un rêveur délicat et sensible. Les 3 ont des buts inconciliables, le premier veut instaurer l'ordre, le 2° le désordre, et le 3° souhaite un monde meilleur.

Mettez ces trois personnages dans une même pièce, vous n'en tirerez rien de bon. Au mieux, ils ressortent au bout de 5 minutes pensant qu'ils n'ont absolument rien à se dire, au pire, il n'y en a qu'un seul qui sort après avoir massacré les deux autres. Mais voilà, ce qui est impossible dans la vie l'est dans la musique. Dans River in the Road,  les 3 fusionnent à merveille et créent un tout qui transcende la somme des parties.

De nombreux moyens permettent aux groupes de rock de marier les contraires. Le plus simple, c'est de faire succéder dans un album des morceaux aux ambiances différentes. Des chansons rock et des ballades, par exemple. Rien d'extraordinaire, tout le monde fait ça, ne serait-ce que pour des raisons commerciales. Encore faut-il être à l'aise dans les ballades comme dans les titres plus nerveux. Ensuite... il y a la possibilité de faire coexister dans un même titre plusieurs ambiances. Alterner des passages lents et mélancoliques et d'autres plus dynamiques. Les groupes de rock progressif et de metal-prog usent et abusent de ce procédé, très courant dans la musique classique... mais il faut un vrai sens de l'architecture musicale pour en faire quelque chose de bien, et n'est pas Beethoven qui veut. C'est ainsi qu'on se retrouve avec des floppées de groupes dits "progressifs" qui ne comprennent pas que de coller des plans, des riffs et des passages divers les uns derrière les autres demande un grand sens de la forme - qu'ils n'ont pas -  pour composer des morceaux esthétiquement valables et cohérents.

Et, enfin, reste le fait de superposer des éléments opposés. Plus rare, plus compliqué, mais passionnant quand ça fonctionne. Et si River In The Road est aussi réussi... c'est parce que QOTSA parvient à faire de cette alliance des contraires une évidence. De l'alchimie, et de la bonne, comme vous pourrez vous en rendre compte par vous-même :



Partager cet article

Repost 0

commentaires

G.T. 26/10/2007 20:12

J'ai fait tout comme tu m'as dit... j'ai supprimé ton commentaire avant que les services secrets tombent dessus et suis allé voir ce mail, auquel je répondrai plus tard... 

Thom 26/10/2007 09:58

Je suis totalement parano, tout à fait !(sinon je t'ai envoyé le lien l'autre jour, théoriquement tu as dû le recevoir sur la boite que tu ne consultes jamais :))

jdm 24/10/2007 08:55

YOUTUBE / ERROREn ce moment, il y a un problème de lecture des vidéos Youtube.Sur la pagehttp://youtubestatus.blogspot.com/2007/10/system-alert-error-javascript-turned.htmlon peut lire :Tuesday, October 23, 2007SYSTEM ALERT: Error: JavaScript turned off or an old version of Macromedia's Flash Player.Users with ad-blocking software enabled may not be able to see videos due to a conflict with our flash detection code and may see this error; "Hello, you either have JavaScript turned off or an old version of Macromedia's Flash Player. Get the latest Flash player."Our engineers are working on resolving this issue as quickly as possible. In the mean time, you may want to temporarily disable ad-blocking in your browser or security software.Seulement, quand nous disablons le ad-blocking dans notre navigateur or notre blindage de sécurité, cela ne change rien.Si vous rencontrez le même problème, patientez, puisque our engineers are working, ou bien, si vous avez une meilleure idée, partageons :)Merci.

G.T. 23/10/2007 23:47

Je n'ai peut-être pas fait gaffe, dans ce cas, une nouvelle fois, mea culpa...Mais pourquoi veux-tu que je supprime ce commentaire ? Tu n'y laisse aucun lien ni nom ? Serais-tu devenu aussi parano que ton père ? ;-)) 

G.T. 23/10/2007 02:43

tu verrais la taille de ses articles...Je ne savais même pas qu'elle avait un blog !  Pourquoi on ne me dit jamais rien à moi ???

Thom 23/10/2007 01:08

Attention commentaire concis :1. le pire, dans cette phrase que tu cites...c'est que c'est vrai ! :-)2. Aphrodite, j'ai parlé de ses commentaires parce qu'elle te lit et que je ne voulais pas la faire rougir...tu verrais la taille de ses articles...3. J'ai triché, je sais : j'ai posté une tartine dans le com de l'article en lien :))

G.T. 19/10/2007 20:57

Thom : Je maintiens : quand j'ai vu la taille de l'article, j'ai cru que les Queens avaient sorti un nouvel album :-)Merci bien, fiston, tu m'as fait mourir de rire quand je suis tombé sur cette phrase...je suis à deux doigts de te jeter le gant pour savoir si tu serais chiche d'écrire un super article sur un disque en moins de douze lignesJe l'ai déjà fait ! Mais c'était mon tout premier article, et le seul aussi court sur un album (http://art-rock.over-blog.com/article-1593736.html)... sauf qu'il fait tout de même un peu plus de 12 lignes et, surtout, il n'est pas "super"... du coup... non, je ne l'ai pas encore fait :-)Pour ce qui est d'Aphrodite... tu sais que j'ai toujours un peu de mal avec les petit(e)s ami(e)s de mes 2 rejetons, Kim en sait quelque chose... mais avec ce que tu viens de me dire là, ton Aphrodite monte sérieusement dans mon estime... ce qui réduit de moitié les probabilités que je lui tranche une main ;-)Ska : merci pour ton aide, même si je crains que tu ais comme arrière-pensée de me bourrer la crâne avec Yves Simon, dans ce grand complot mené par Titi et toi pour me forcer à l'écouter ;-)Guic : j'attends donc avec impatience ton approbation :-)

Guic' the old 19/10/2007 15:13

G.T., j'ai honte, mais je dois l'avouer... C'est pas faute d'avoir essayer, mais le dernier Queens... Je n'ai pu l'écouter que deux fois. Donc, ton article, de par lui meme, est magnifique, mas malheureusement je ne peux rien dire quant à sa justesse. J'espere que tu as raison (je n'en doute pas) mais bon, je ne saurais juger. J'espere bien pouvoir rattraper ce retard au plus tot. Des que c'est fait, je viens dire que tu as totalement raison.

Ska 18/10/2007 16:38

G.T. : normalement, le lecteur "Playlist" de Deezer, il y a une option au moment où tu l'exportes pour dire si tu veux qu'il se déclenche automatiquement ou pas. C'est ce que j'avais utilisé pour mon article sur Yves Simon, et il fallait bien cliquer sur le lecteur pour écouter les morceaux. Si ça se déclenche d'office, c'est en effet très désagréable...

Thom 18/10/2007 00:16

Dans un mail récent à X, je faisais remarquer que le seul blogueur semblant aussi peu capable que moi de concision était...mon père ! Je maintiens : quand j'ai vu la taille de l'article, j'ai cru que les Queens avaient sorti un nouvel album :-) Je suis comme chaque fois impressionné par tout ce que tu es capable d'écrire sur un seul morceau, tu es genre de modèle pour moi, Papa. Et Art-Rock un oasis de bonheur dans cette époque abjecte de zapping, best of et autres : Mais qu'est-ce que ça veut dire, concrètement ?Néanmoins afin de prouver que toi et moi sommes aussi capables d'exceller dans le registre de l'article-couperet, je suis à deux doigts de te jeter le gant pour savoir si tu serais chiche d'écrire un super article sur un disque en moins de douze lignes (et moi aussi d'ailleurs, j'hésite, j'avoue même que c'est pour ça que j'ai arrêté de faire de la presse :)) Après quoi on pourrait se lâcher ensemble en se livrant à un track-by-track de nos albums préférés (quoique je doive te prévenir qu'il y a un nombre limité de caractères sur OB, j'ai réussi à le faire exploser une fois, un vrai coup de génie, sauf que ces abrutis ne t'informent pas que tu as trop écrit, ils squizzent juste les lignes en trop et publient l'article amputé).Bon allez, retrouvons notre sérieux : HE, il est trop bien ton nouveau système de zic, c'est exactement ce que je cherche depuis des semaines, j'avais même lancé un appel à témoin dans un jukebox que tu as commenté (mais je vois que tu préfères garder tes bons plans pour toi et tes copains de la CTU)...!!!Oups, pardon...les Queens Of The Stone Age ? Bof, de toute façon depuis le départ d'Oliveri ils valent plus grand chose...(HE CA Y EST, JE SUIS UN VRAI SNOB DU ROCK !!!!!! (dommage que ce soit juste pour rire :))C'est un long commentaire, hein ? Bah oui : je suis incapable de concision, tout comme mon papa. Et puis ça change de "super morceau" (même si c'est le cas).A noter que ma compagne - ta belle-fille donc - est encore plus forte que nous deux réunis, puisqu'elle, une fois, elle a carrément réussi à faire exploser le nombre de caractère tolérés dans un...commentaire. En tant qu'habitué comme moi du com à rallonge, je pense que tu sauras évaluer et apprécier la performance à sa juste valeur :-)

hgfgh 17/10/2007 23:00

gk

G.T. 17/10/2007 21:52

Choupynette : de rien ;-)Fab : Trés bon, la "diagonalité" ! Il va falloir promouvoir cette idée, on va à coup sûr révolutionner les canons des musiques populaires actuelles... nous serons les pères de "l'esthétique de la diagonalité" !

Fab de l An Mil 17/10/2007 13:07

En interprétation de ta conclusion, on pourrait donc dire qu'en musique, que ce soit au niveau des notes et accords ou au niveau de la structure d'un morceau, le raffinement peut s'obtenir en jouant sur l'horizontalité, ou sur la verticalité...Et pourquoi pas les deux, au fait (ce serait la diagonalité) ?  :-)Sinon, puisqu'il faut en revenir au prog  (;-)), je suis complètement d'accord avec toi qu'un mauvais groupe de prog ne sait pas gérer les transitions (si ténues soient-elles) entre les multiples différents passages. Là où nos avis divergent, c'est que je pense que certains groupes parviennent à franchir cet écueil avec talent.

Choupynette 17/10/2007 10:04

Merci de ta compréhension!! :-D

G.T. 16/10/2007 23:42

Ska : merci ! Tu as raison de dire que c'est une chose qu'on retrouve souvent chez QOTSA, c'est lié au chant de Josh Homme, qui a tendance à être un peu "traînant" et rêveur sur des rythmiques musclées. Mais si je parle de ce morceau en particulier, c'est parce que lui crée aussi un contraste intéressant entre guitares et batterie.  Sinon, j'ai essayé le lecteur avec une playlist... le problème, c'est qu'il se déclenche automatiquement quand on va sur mon blog, ce que j'aimerais éviter.rxqueen : si j'ai pu te faire écouter ce titre d'une autre oreille... c'est un beau compliment...Jdm : merci à toi aussi :-)Klak : c'est vrai que Song for the deaf est excellent de ce point de vue.... mais je crois que je préfère - de très peu, j'adore les 2 - ce River in the Road...Choupynette : allons, ne te sous-estimes pas... tu es loin d'une "pauvre contribution"... car une pauvre contribution c'est juste... "lol" !

Choupynette 16/10/2007 22:24

Bon, moi, je suis loin d'être une spécialiste,hein! de QOTSA je ne connais que l'album où il y a une chanson qui s'intitule This Lullaby...que j'aime bien. Voilà, c'était ma pauvre contribution du jour! :o))

klak 16/10/2007 18:13

oui ce morceaux est très bon et très bien construit et tu l'as parfaitement écrit. bien que perso je préfère l'asso de la voix mélancolique et planante au lent magma en fusion de "sonf for the deaf" qu'à cette rythmique galopante.

jdm 16/10/2007 18:07

Deezer : c'est vrai que c'est incertain, le lien inscrit au-dessus du mini-lecteur fonctionne plus régulièrement (avec un clic droit) ; autrement, le son est "médiocre" > libre à chacun de trouver mieux sinon licite.QOTSA : je ne parviens pas à trouver le point d'accroche, pourtant, ton analyse est remarquable et ton idée de "personnages" correspond bien à ce que j'appelle un point d'accroche. River in the road retient l'attention à une écoute attentive et puis, pour Era vulgaris, il y a une plage, inédite dans les versions occidentales, avec Trent Reznor ! Je vais me remettre au travail pour QOTSA :)En attendant, j'hésite entre le personnage 2 et le 3.Decisions, decisions, both.[citation de Our man Flint, Gordon Douglas, avec James Coburn, 1970 ?]

rxqueen 16/10/2007 16:59

J'avais pas vu la chose comme ça et je dois dire que ton analyse est pertinente! Donc un grand merci...j'écouterai ce titre d'une autre oreille! (ce que je suis en train de faire :)

Ska 16/10/2007 16:06

Pour le lecteur Deezer, il me semble qu'il y a deux façons de les exporter. Quand on exporte un lecteur avec un playlist (même un seul titre), ça marche... mais le mini-lecteur pour un titre, c'est vrai que ça ne fonctionne pas..."S'ils étaient des personnages... la batterie de River in the Road serait le plus obtus des militaires, les guitares un rockeur anarchiste défoncé au dernier degré et le chant un rêveur délicat et sensible. Les 3 ont des buts inconciliables, le premier veut instaurer l'ordre, le 2° le désordre, et le 3° souhaite un monde meilleur." : COMME C'EST BIEN TOURNÉ !C'est aussi au-delà de ce titre l'impression que me donne souvent QOTSA (et notamment sur Era Vulgaris) : cette alliance des guitares foisonnantes, expérimentatrices parfois, avec un sens mélodique remarquable (la comparaison avec Sonic Youth n'en est que plus justifiée).

G.T. 16/10/2007 14:52

Arbobo et Joe : effectivement, j'ai galéré avec ce lecteur, croyant que ça venait de mes piètres connaissances en informatique...SysT et Alex : Merci pour le compliment !Papito : Pour moi, c'est moins grave chez les Foo Fighters, je les ai toujours trouvé très décevants :-)

papito 16/10/2007 13:10

Je n'ai pas encore écouté QSTA, mais j'ai eu la même impression en écoutant le dernier Foo Fighters : ce groupe tourne en rond ! Très décevant.Vous pouvez voir une critique sur mon blog.

Alex la Baronne 16/10/2007 12:52

Zut, SysTool a déjà tout dit sur la comparaison, que je trouve moi aussi magnifique !

joe 16/10/2007 11:51

Vi, c'est dommage, j'ai remarqué aussi que l'export de Deezer ne marchait pas. J'espère que ça viendra.

SysTooL 16/10/2007 11:45

Oui, dommage que ce "1 track player" ne fonctionne toujours pas...SysTooL

SysTooL 16/10/2007 11:25

Quel hasard, puisque j'ai ré-écouté le dernier QOTSA ce week-end, alors que ça faisait bien 2 mois que je n'y avais plus "touché"...Un très bel article sur ce titre qui fait également partie de mes préférés! La comparaison des instruments (et de la voix) avec des personnages est magnifique! SysTooL

arbobo 16/10/2007 10:35

je vois que deezer n'a toujours pas réparé l'exportation des lecteurs titre par titre.c'eest dommage, lis me rendent bien service à moi aussi :-/