Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2016

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
1 août 2007 3 01 /08 /août /2007 13:56

       L'excellent et caustique article de Guic'the old sur Guns N'Roses m'a donné envie d'écrire quelques lignes (ça, c'est raté... je n'ai pour l'instant jamais écrit d'articles aussi long que celui-ci) sur Appetite for Destruction, voire même... de le défendre. J'en entends déjà me dire "défendre ces poseurs de Guns N'Roses et leur musique pour kids américains décérébrés, quelle idée !" Ils n'auraient pas totalement tort. Bien sûr, Guns N'Roses, ce n'est pas le Velvet, les Doors, Sonic Youth ou Radiohead. Plutôt un bête groupe de hard calibré pour les gros stades. Là, je me rends compte que je pars plutôt mal pour les défendre...
Reprenons, donc... pour défendre Appetite for Destruction, il faut comprendre le contexte dans lequel l'album est né. Contexte extrêmement défavorable, celui de la pire décennie pour le rock, les années 80. Le règne du synthé, des boîtes à rythmes, de la pop commerciale triomphante (Madonna, Michael Jackson, Wham), du hard FM, du rock mainstream inoffensif (Phil Collins, Dire Straits, U2 etc...), de MTV et d'artistes soignant plus leurs vidéos-clips que leurs chansons, des charts, du top 50 et des singles qui priment sur les albums. 
Certes, quelques bons groupes ont réussi à conquérir la planète (Cure, Depeche Mode), mais la plupart des meilleurs groupes des années 80 n'ont pas trôné en haut des charts, ils s'adressaient surtout à un public de connaisseurs (Sonic Youth, Cocteau Twins, Smiths, My bloody Valentine, Pixies). C'est la fin de l'âge d'or du rock. Le grand groupe des années 80, celui qui arrive à fédérer, déranger et innover n'est pas un groupe de rock, mais de rap : Public Enemy. Mais eux exceptés, on n'est pas loin du no man's land....  
Pas étonnant que les génies "caméléons", les Bowie, Miles Davis et Gainsbourg qui ont toujours su s'imprégner de l'air du temps et des nouvelles tendances musicales n'aient jamais été aussi mauvais que dans les années 80.

Je vous propose donc un voyage... non pas vers une destination de rêve, mais plutôt cauchemardesque, le hard-rock des années 80. Le cauchemar ne vient pas de l'effroi, mais plutôt du ridicule et du mauvais goût. Car si beaucoup de groupes hard et metal tentent de susciter la peur, force est de constater qu'ils ratent leur coup et suscitent plutôt le rire. 

Comment vous convaincre d'effectuer un voyage vers une destination aussi peu séduisante ? Va falloir être persuasif...

1. Si vous n'y connaissez rien, c'est un bon moyen de parfaire votre culture musicale, vous aurez l'essentiel du hard 80's en quelques lignes et vidéos. En même temps... je doute que le hard 80's soit indispensable à une bonne culture musicale. Mais c'est les vacances, vous pouvez vous permettre de perdre un peu de temps sur des sujets mineurs. 

2. Si vous aimez... pas besoin de vous convaincre, mais j'imagine que vous n'avez déjà qu'une envie, finir rapidement la lecture de cet article pour m'insulter copieusement dans les commentaires.     

3. Si, comme moi, vous avez adoré Spinal Tap et n'aimez pas le hard 80's, vous trouverez matière à vous plier de rire devant votre écran. Je n'ai pourtant pas choisi exprès les groupes et chansons les plus grotesques de ces années-là, ce sont même généralement les morceaux emblématiques et les plus grands tubes du hard, mais la "réalité" dépasse la fiction, Spinal Tap semble bien sage à côté de certains des groupes ci-dessous.

4. Si vous avez vécu les années 80, vous ne pouvez pas saisir vraiment ce qu'a été la musique de ces années-là dans le monde. Ces groupes ont conquis la planète, sauf un petit pays d'irréductibles... la France. J'aimerais pouvoir dire que c'est parce que la France est le pays du bon goût, de l'esprit et de la subtilité, mais faut se rendre à l'évidence, c'est tout sauf ça. Il suffit de jeter un oeil sur ce qui "cartonnait" en France à cette époque : de la pop très très bas de gamme (Début de Soirée, Images et leurs "démons de minuit", etc...), de la chanson insipide (c'est les années Goldman) des chanteuses qui avaient tout dans la poitrine et rien ailleurs (Samantha Fox, Sabrina), des niaiseries incommensurables  (Vanessa Paradis et Elsa, David et Jonathan, la "bruelmania"). Comme le nuage de Tchernobyl, la "déflagration hard-rock" s'est arrêtée pile aux frontières françaises... La raison principale est simple, nous sommes le pays le moins rock'n'roll du monde. Un peu trop de disto sur une guitare, et le titre ne passait pas en radio. Téléphone était considéré comme le must du rock en France... on était vraiment mal barré. Du hard des 80's, seul l'immonde Final Countdown d'Europe a eu un vrai succès en France, sans doute parce qu'il était bourré de claviers. Sinon, pour entendre du hard, fallait tomber sur quelques rares émissions de radios, diffusées tard dans la nuit. Même les "grands classiques" du rock 70's électrique n'étaient pas diffusés. C'est bien simple, si vous étiez jeune dans les années 80 et que vous vous contentiez d'écouter ce qui passait sur les télés et radios commerciales, vous auriez très bien pu passer la décennie sans avoir entendu une seule note de Led Zeppelin (même Stairway to heaven n'était pas programmé), Stooges ou autres Who. 

S'il est facile et plaisant de se moquer du hard 80's, il ne faut donc pas oublier qu'on avait droit à pire en France. Et à tout prendre, je crois que je préfère encore écouter un groupe de hard-rock couillon ou de metal boursouflé que de me taper un album de Cabrel, considéré à l'époque comme le top de la chanson française populaire... 

Pourtant, les choses ne s'annonçaient pas si mal dans le milieu hard. Certes, les indépassables Led Zeppelin ont été l'alpha et l'oméga du hard, ils ont presque tout inventé et leurs suiveurs souffrent tous la comparaison. Mais des groupes intéressants - ou du moins pas trop mauvais - ont pris leur suite : Deep Purple, Black Sabbath, Aerosmith. Fin des années 70, deux groupes assurent la relève du genre, deux groupes qui vont durcir le ton :  ACDC et Motörhead. Mais au début des années 80, ils déclinent quelque peu. ACDC perd Bon Scott, quant à Motörhead... faut avouer que Lemmy, s'il est parfois capable de pondre des titres imparables, n'est pas le songwriter du siècle. A propos de titres imparables, deux des meilleurs titres hard qui soient :

ACDC - Let There be rock (1977)

 



Motörhead - Ace of Spades (1980)





Une rage, une énergie et une intensité électrique exceptionnelles. De vrais "tubes" hard violents, sans concessions et non dénués de groove, ce qui manquera cruellement chez la plupart des groupes qui suivront.   

Dans les années 80, le hard se scindera principalement en deux mouvements (qui comportent chacun des sous-genres), le heavy-metal et le hard-rock, ce dernier étant dominé par le hard FM.
  
Heavy-Metal

En Angleterre, fin 70's début 80's, nait la "New Wave of British Heavy Metal" (NWOBHM). A ses tous débuts, elle reste proche des ACDC et Motörhead, privilégiant l'efficacité et la hargne :

Def Leppard - Let it go (1981) (Je ne mets que le lien vers les vidéos youtube, sinon, cela alourdirait trop la page)

Mais les éléments bluesy seront moins présents dans la NWOBHM qu'ils ne le sont chez les australiens d'ACDC. Un bon exemple de titre du début de cette "nouvelle vague", qui allie quelques influences plus pop et punk que blues tout en restant efficace est Prowler, tiré du premier album d'Iron Maiden. Sans doute le titre que je préfère d'eux, loin de leurs dérives pompeuses qui viendront avec le remplacement de leur premier chanteur par Bruce Dickinson.   

Iron Maiden - Prowler (1980)

L'autre groupe phare du heavy-metal est Judas Priest, dont les tenues en cuir très SM - surtout celles du chanteur Rob Halford - sont une véritable "marque de fabrique". Un de leurs plus célèbres titres :  
 
Judas Priest - The Hellion-Electric Eye (1982)

Les racines blues se feront de plus en plus rares dans le heavy-metal. Rythmes martiaux préférés au groove, mélodies "lyriques", emphase, albums surproduits et son polissé, structures de plus en plus complexes avec succession de riffs et de plans, alternances de passages calmes en arpèges et d'autres plus speed, morceaux souvent longs où la narrativité compte plus que l'urgence, solos de guitares à rallonge et virtuosité mise en avant, emprunts au classique, albums-concepts, références ésotériques, moyenageuses, fantastiques... ça ne vous rappelle rien ?
Le rock progressif 70's ! Mêmes éléments, et mêmes défauts. Non pas que tout cela soit mauvais en soi, mais c'est très casse-gueule. Seuls quelques groupes d'exceptions arrivent à faire quelque chose de bien d'une telle alchimie. Les 3/4 de ces éléments, on les retrouvaient déjà chez Led Zeppelin. Mais eux savaient groover et ne reniaient pas le blues-rock, bien au contraire. Et ils ne se perdaient pas dans le pompier kitsch et les mélodies naïves.

C'est en partie Iron Maiden qui orientera le metal vers cette voie-là, dès 1982. Avec leur titre emblématique : 

Iron Maiden - Hallowed be thy name (1982)

Dans le même style, un autre de leurs morceaux-phares, et un modèle du genre (la qualité de l'image et du son est bien meilleure que sur Hallowed be..., donc si vous ne voulez en regarder qu'un seul...)

Iron Maiden - Seventh son of a Seventh son (1987)

Ces deux titres ne sont pas les plus ridicules du heavy-metal, ils sont même au-dessus de la mêlée, et Maiden a sorti de bien plus mauvais morceaux que ceux-là. Cependant... difficile de crier au génie pour autant (et encore, je ne parle même pas de leurs costumes...). Avec de la bonne volonté, si l'on accepte de se laisser prendre, Seventh son of a 7th son fonctionne très bien par endroits, mais un des défauts de Maiden, c'est qu'il ne peuvent s'empêcher de gâcher leurs titres les moins bêtas par quelques riffs ou mélodies vraiment trop naïfs ou lourdingues. La deuxième partie de ce titre, parlée puis instrumentale, est bien plus intéressante que la première. Un passage planant et une montée en intensité vraiment bien pensées, qui débouchent sur un final rageur et speedé... sauf que le "bouquet final" est gâché par un petit riff pourri (qui revient deux fois) dont Maiden a le secret...   

Si l'on ne peut s'empêcher de penser à Spinal Tap en voyant Maiden, c'est encore plus criant dans ce clip assez grotesque de Def Leppard, sorti un an avant Spinal Tap :

Def Leppard - Rock of Ages (1983)

Def Leppard + Iron Maiden, c'est tout Spinal Tap. D'ailleurs, le chanteur de Spinal Tap ressemble furieusement à l'un des guitaristes de Def Leppard, alors que le guitariste ressemble à Bruce Dickinson, chanteur d'Iron Maiden. 
Les deux premiers titres que j'ai mis de Maiden et Def Leppard (Prowler et Let it Go) ne sont pas "honteux", mais les choses se gâteront dès 1982, et ces deux groupes incarneront la dérive du hard-rock 80's : pompiérisme et travers du rock-prog pour Maiden, et - surtout à partir de 1987 - hard FM commercial (pléonasme) pour Def Leppard.  

On dit que les anglais sont excentriques... mais si le heavy-metal est anglais à la base, il donnera naissance aux EU à des groupes encore plus outranciers et grotesques dans leurs tenues. Rien d'étonnant en fin de compte dans un pays où le grand-guignol et le hard étaient déjà très liés dans les années 70, avec Alice Cooper et Kiss, et qui donnera naissance au "phénomène" Marilyn Manson. Dans les années 80, ce sera les pathétiques Manowar (j'en parlerai un peu plus loin), mais aussi les plus amusants W.A.S.P. et Mötley Crüe.

W.A.S.P. sera un des groupes les plus critiqués par les... WASP. Terme par lequel on désigne les "White Anglo Saxon Protestant", ces puritains qui voyaient déjà dans Elvis le diable et en seront pour leurs frais avec W.A.S.P., qui n'aura de cesse de les défier, traduisant W.A.S.P. par "We are sexual perverts". Ils ont sorti quelques "hymnes metal" très provocateurs, tel celui-ci :

W.A.S.P. - Animal (Fuck like a beast) (1982)

Ce n'est pas d'une subtilité exceptionnelle, mais c'est tout de même plus efficace et marrant que les dérives rock-prog soporifiques du metal ou la varièt' française. 

Mötley Crüe (glam-metal) est dans une lignée similaire :

Mötley Crüe - Looks that kill (1983)

Ils feront encore pire ensuite dans l'extravagance, à faire passer les travestis de chez Michou pour des modèles de classe, de distinction et de sobriété, comme dans ce clip d'une de leurs "fameuses" reprises : 

Mötley Crue - Smoking in the boys room (1985)

Du "glam metal"... mais au fur et à mesure, les chansons de Mötley Crüe se rapprocheront plus du hard FM que du metal. 


Vous n'avez encore rien vu... il y a bien pire que tout ça. En premier lieu, Helloween (dont la musique a été baptisée speed metal). Là, on touche vraiment le fond. Je retire ce que je disais au début sur ces groupes de metal boursouflés que je préfèrerais toujours à du Cabrel... et je ne comprendrais jamais comment on peut apprécier un truc pareil :

Helloween - Eagle fly free (1988) (All.)

Plus rien de bluesy, pas le moindre groove, une mélodie niaise comme c'est pas permis, une emphase risible... savoir que c'est un "classique" du metal, tiré d'un des albums référence du genre, ça en dit long sur le mauvais goût du milieu metal. Comme le succès rencontré précédemment par les deux horreurs suivantes :  

- Manowar - les "Conan le Barbare" du metal - en lice pour le concours du groupe le plus ridicule de l'histoire du rock (rien que pour leurs pochettes, ils méritent le titre) :

Manowar - Gloves of Metal (1983) (EU)
  
- Malmsteen - le Clayderman du metal - qui pompe et revisite le classique avec un étalage de virtuosité et un mauvais goût assez stupéfiant :

 
Yngwie Malmsteen - Far beyond the Sun (1984) (Nor.)

Si W.A.S.P., Mötley Crüe - et Marilyn Manson dans les années 90 - assument leur "mauvais goût" et en jouent ; Manowar, Helloween et Malmsteen, eux, sont consternants par leur sérieux, ne réalisant pas qu'ils sont à se tordre de rire... 

Le heavy-metal perdra beaucoup de l'urgence de ses débuts, il devient de plus en plus "mélodieux" et pompeux. Des titres de pur heavy-metal (je mets de côté le thrash), efficaces et violents, il faudra attendre 1990 pour en trouver un qui tienne ses promesses, avant que le genre ne se perde dans la boursouflure du metal progressif ou "symphonique". Et ce sont des vieux de la vieille qui raniment la flamme un court instant avec ce titre fracassant :

Judas Priest - Painkiller (1990)

L'influence du thrash-metal, un des dérivés majeurs du heavy dans les 80's est prégnante sur ce Painkiller tranchant comme une lame de rasoir. 

Le thrash-metal, c'est du metal en beaucoup plus lourd et agressif. Quatre groupes américains sont à l'origine du genre et le porteront à son "sommet" dans la deuxième moité de la décennie, avec pour apogée l'année 1986. 

Les plus célèbres sont bien bien évidemment Metallica. :  

Metallica - Master of Puppets (1986)

Contrairement à ce que disent la plupart des fans du genre, je pense que leurs titres phares ont plus mal vieilli que ceux de leurs rivaux, Megadeth, dont le leader a fait partie de Metallica au tout début et a été viré pour son mauvais caractère. Jusqu'à Rust in In Peace compris (1990), Megadeth a sorti pas mal de titres efficaces, tel : 

Megadeth - Peace Sells... but who's buyin (1986)

Anthrax est le plus "fun" des 4, préférant les gros riffs et refrains entraînants à la morbidité du style. Ils ont intégré quelques éléments rap dans certains de leurs morceaux, comme dans I'm the Man, très proche des Beastie Boys (ils comptaient l'enregistrer avec eux)  :

Anthrax - I'm the Man (1987)

Anthrax sont les plus "fun"... et Slayer les plus sombres, violents, puissants, et radicaux. J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de Reign in Blood, LE chef-d'oeuvre absolu du metal, l'album qui fait passer tous les autres groupes de metal pour des rigolos (ce qu'ils sont déjà pour les 9/10°) :  

Slayer - Postmortem (1986)

De toutes les vidéos lives et les clips que j'ai mis précédemment, celui-ci est le seul qui ne date pas des années 80 (c'est un concert assez récent). Car les titres du chef-d'oeuvre du metal étaient bien trop violents pour être en "heavy-rotation" sur MTV ou être filmé dans de bonnes conditions par la chaîne. Le thrash a été plébiscité par une partie de la jeunesse "rebelle", mais n'a pas eu les honneurs des grands médias, comme une bonne partie du metal (et je ne parle même pas de la France...) Peu de chances de tomber sur du Slayer ou du Metallica en 1987 en allumant votre auto-radio, même aux USA. C'est surtout le hard-rock, dans son insupportable version 80's, le hard FM, qui touchera le jackpot.

Hard FM 

Le metal a progressivement vidé le hard de ses racines blues (ce qui lui a valu, comme le punk, d'être "adopté" par quelques jeunes fachos heureux de trouver une musique agressive qui ne doit plus grand chose aux musiques noires), mais le hard FM continuera à employer quelques éléments bluesy, surtout dans ses riffs. Cependant, on sera très très loin de l'intensité électrique du titre d'ACDC que j'ai mis au début de l'article. 

Il n'est pas toujours évident de distinguer le hard FM du rock FM (Toto, Journey). Pour faire simple, disons que dans le hard FM, les musiciens prennent des poses plus ridicules que dans le rock FM et ont généralement les cheveux plus longs. Musicalement... je ne saurais trop dire, pas certain qu'il y ait beaucoup de musique dans ces styles. Peut-être un petit quelque chose au niveau du son. Les guitares et la batterie sont un peu plus "puissantes", mais rien de très agressif. Le projet du hard FM repose entièrement sur le fait de séduire le grand frère avec des titres efficaces et pêchus, et la petite soeur avec des ballades mielleuses et un chanteur sexy.

Les ballades, parlons-en... sans doute le pire du hard 80's. Comment reconnaître quelqu'un qui ne connaît pas grand chose à la musique ? Si vous lui parlez de hard il vous dira "le hard, c'est trop agressif pour moi... mais faut reconnaître qu'ils savent écrire de très jolies ballades". Les ballades "hard" des années 80 (power-ballads) sont indéfendables. D'une mièvrerie qui n'a rien à envier aux pires horreurs des Céline Dion, Lara Fabian et autres Natacha St Pier.  

Une des premières power-ballads des années 80 à remporter un énorme succès est Still Loving You de Scorpions, qui semble presque honorable (j'ai bien dit presque) face à celles qui suivront. Les power-ballads de groupes hard FM ou pseudos-metal vont truster les premières places des charts américains dans la 2° moitié des années 80.   
Deux exemples affligeants de power-ballads à succès :

Warrant - Heaven (1988)

Si vous arrivez à écouter ce Heaven en entier sans vomir, je vous tire mon chapeau. Si vous êtes maso, une autre ballade écoeurante :  

Def Leppard - Love Bites (1987)

Après Van Halen dans la première moitié de la décennie, deux groupes vont connaître un énorme succès et "symboliser" ce hard FM :

- Bon Jovi. Leur single Runaway les propulse en haut de l'affiche :

Bon Jovi - Runaway (1984)

De 1985 à 1987, ils deviendront le groupe le plus célèbre de la planète, sauf en France. Pour être honnête, je ne sais pas si l'on gagnait au change, en 1986, Goldman, Indochine et Balavoine sont en tête des ventes d'albums en France, et aucune trace de Slippery When Wet, l'immense succés planétaire de Bon Jovi.  

Bon Jovi - Livin'on a Prayer  (1986)

- Def Leppard (ils sont de tous les bons coups - ou mauvais, selon d'où l'on se place), qui avait déjà connu la gloire en 1983 avec Pyromania, album qui restait encore assez "metal". Ils délaissent le metal pour le hard FM avec l'album suivant, Hysteria (1987), qui connaîtra un succès monstre, devenant un des albums les plus vendus de l'histoire... sauf - vous ne devinerez jamais où - ...  en France ! Où personne ne semble jamais en avoir entendu parler. Deux de leurs énormes tubes : 

Def Leppard - Pour Some Sugar on me (1987) (Ils ont sans doute voulu faire leur propre "We Will Rock You")

Def Leppard - Animals (1987)

Mon propos initial était de parler d'Appetite for Destruction, et je pense pouvoir m'enorgueillir d'avoir réussi une des plus longues digressions de l'histoire des blogs, mais il fallait bien ça pour arriver à défendre Guns N'Roses. 
Le contexte de la sortie d'Appetite... c'est donc toute la pop commerciale à synthés de l'époque, le heavy-metal pompier, le hard FM et les power-ballads.
Albums surproduits, sons de guitares polissés dans le metal et le hard FM ; le rock accessible au grand public s'est très nettement débarrassé du blues, du groove, de la sueur, des tripes, des impuretés et de ces sons "crades" qui sont pourtant l'essence du rock et du hard (Hendrix, Led Zep). S'il sera beaucoup pardonné à Guns N'Roses, c'est qu'eux ont su remettre au goût du jour pour le grand public ces éléments et ces racines bluesy.
Si vous ne l'avez pas fait (et je vous comprends...) écoutez au moins 30 secondes du risible Animals de Def Leppard ci-dessus avant le titre ci-dessous. Ou, mieux, le "méga-tube" Here I go Again de Whitesnake. Enfin, je dis mieux, c'est façon de parler. Car il est difficile de faire pire. Ce clip est l'un des plus ridicules que j'ai pu voir - tous genres confondus - même s'il y a une rude concurrence à ce niveau dans le hard FM. A ne pas louper, donc :

Here I go Again de Whitesnake (1987)

Cela vous permettra de mieux apprécier la hargne et l'électricité de Guns'n'Roses, un vrai vent de fraîcheur rock'n'roll dans ces foutues années 80 :

Guns N'Roses - You're crazy   


Et pour les boulimiques qui n'auraient pas eu leur dose de vidéos, un dernier pour la route, le clip de It's so easy :

Guns N'Roses - It's so Easy (1987)


Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Divers
commenter cet article

commentaires

white lion 18/07/2016 21:09

Eh les Gars...Sérieux...Sonic Youth c bien,Bon Jovi c de la daube...

L'important est d'aimer et surtout d'écouter de la musique...et pas de passer son temps à dénigrer ce que les Autres peuvent aimer pour X ou Y raison...

Je suis pour ma part Fan de Cream, Led Zep,Sir Lord Baltimore (Aerosmith a bien tapé d'ailleurs dans leur 1er album...mais aussi de Tesla ( 2 premiers albums),du Def Lep,du Priest, de Metallica...mais aussi des Pixies ,de Sonic Youth...mais encore de Roxy Music, Rush, Slint, Minor Threat, Fugazi,...mais aussi DJ Koze...mais encore Public Enemy, Eric B and Rakim...

Niveau Culture Musicale, on ne me la fera pas...

On peut écouter de TOUT...enfin presque:)...et si dénigrer la Musique que peuvent écouter les Autres vous remontent le moral...ben faites...mais quelle tristesse...et je rappellerai juste pour ceux qui n'étaient pas nés que le début des Années 80 était vraiment mortel niveau ziq...Heureusement que Sir Zegut nous dynamitait l'esprit tous les soirs avec Wango Tango...

Il m'arrive toujours d'écouter, par période, un petit Dokken ou un Motley...mais je suis conscient que ce n'est pas le Nirvana de la musique...et ça s'écoute toujours très bien en étant conscient de ce que j'écoute...

Vive la Musique...qu'elle soit Rock,Fm,Electronique(Minimale de préférence) ou Hip Hop§§§

Greetings from Mars!

G.T. 17/06/2012 19:16


(MOUMOU : Non, pas eu le courage d'écouter le nouveau Slash, et pas sûr de le trouver...) (le courage, hein, pas le nouveau
Slash, ne vous fatiguez pas à me filer un lien^^)

G.T. 17/06/2012 19:14


CLAIRETLIPIDE : Désolé, mais c'est bien un critère de jugement esthétique... Prenons un exemple plus concret que la
musique : la littérature (ça marche aussi avec le cinéma). Si tu écris un roman (ou film) avec des personnages héroïques sans aspérités et des méchants très
méchants, le tout avec des dialogues pompeux genre


- "Je suis l'incarnation du mal et je vais tous vous anéantir..."


-" Non, tu ne le pourras pas, je me sacrifierai au nom des forces du bien et de l'amour pour te barrer la route..."


C'est juste ridicule, indéfendable dans une oeuvre du XX° ou du XXI° siècle, peu importe que le film ou le roman soit attrayant. Cette naïveté, cette puérilité, se
retrouvent fréquemment dans le hard (sous diverses formes), et font qu'on peut difficilement prendre le genre au sérieux quand on porte sur lui un regard esthétique. Après, si tu ne
vois pas ce qu'il y a de profondément ridicule dans un groupe comme Manowar, je ne peux rien faire pour toi... et notre discussion ne risque pas d'aller bien loin...


Je n'ai rien contre une certaine forme de grandiloquence, bien au contraire, j'aime les musiques puissantes qui "emportent" l'auditeur, je suis un inconditionnel de la musique du
XIX°, mais il y a tout de même des limites entre "grandeur / grandiose / lyrisme" d'un côté et "boursouflure / musique pompeuse / puérilité" de l'autre...

clairetlipide 13/06/2012 23:47


Curieux article avec des vérités (bien documentées) suivies par des conneries monstrueuses l'instant d'après... très grandiloquent, très ampoulé...pour désigner cette musique qui l'est tout
autant.


Je n'ai pas de problème pour écouter des trucs grandiloquents, en fait la plupart des critiques tombent à l'eau (et sonnent singulièrement critique intello à la française, tout dans le verbe,
rien dans le talent).


J'aime le grandiloquent, j'aime même le kitsh (quand il est bien fait) j'aime l'intimiste, tout en retenue, bref, c'est pas un critère de jugement de valeur de la musique en soit.

Moumou 09/06/2012 18:55


Vivement que tu renies Sonic Youth pour devenir fan de Bon Jovi
!                          


Sinon, en parlant des Guns n'Roses, quelq'un a t-il eu le courage d'écouter le nouvel album de Slash ?

G.T. 09/06/2012 18:34


MOUMOU : Attends, pour une fois qu'un fan de metal ne vient pas m'insulter mais tient des propos nuancés, ne va pas me fâcher
avec lui ! ^^ (même si, forcément, je suis d'accord avec toi...)


 


MANU : Pourquoi je renie ce que j'ai aimé ? de la même manière que j'ai aimé un moment le hard en réaction contre une bonne
partie de la pop que j'écoutais avant. Lorsque j'ai découvert le hard, je me suis dit que c'était vraiment là un genre bien plus intéressant que la synthpop de Duran Duran & cie (mais
pas Depeche Mode...) que j'écoutais à la radio jusque-là... mais même dans mon adolescence, il y a pas mal de choses qui me gonflaient déjà dans le hard (les trucs trop kitschs, FM)...
disons que la moitié des trucs sur lesquels je tape dans cet article, je ne les aimais déjà pas à l'époque, l'autre moitié, je les ai aimés, mais je les trouve maintenant franchement ridicules...


Je trouve pour ma part qu'il est plutôt sain de se remettre en question musicalement, de s'interroger toujours sur la qualité de ce que l'on aime, et, qui sait, peut-être qu'un jour j'écouterais
de nouveau régulièrement du hard (pendant un long moment, je n'en ai plus écouté du tout, mais maintenant, il m'arrive d'écouter quelques nouveautés, et découvrir quelques très bons groupes
- comme Tombs, dont l'album est un de mes favoris de l'an dernier).


Sinon, on peut aimer les Beastie Boys et Nick Drake, j'en suis la preuve vivante...

Moumou 08/06/2012 23:04


Ce n'est pas être schizo que de reconnaître ses erreurs de jeunesse, au contraire, ça serait merveilleux si tout le monde pouvait en faire autant plutôt que de persévérer dans la voie de la
laideur et du mauvais goût.

Manu 08/06/2012 22:20


Salut,


Je tombe sur ton article et je le trouve intéressant, bien documenté, avis d'expert à n'en pas


douter mais il y a un problème. Je ressens comme une légère tendance schyzo dans ton propos. Un ancien mordu de metal qui dézingue le metal, c'est bizarre. On sent qu etu parles de quelque chose
que tu as adoré mais que tu renies et dont tu as honte maintenant.


 


Etant moi même amateur de métal, entre bien d'autres choses, je peux te dire qu'il n'y a rien de ridicule dans des morceaux comme Seventh Son ou Electric Eye. Seulement, il y a des styles d
emusique bien différents les uns de autres et chaque musique n'a pas les mêmes objectifs.


 


Un fan de Groundhogs n'aimera pas Joy Division, un fan des Beastie Boys n'aimera pas Nick Drake...


 


Le metal es tpuissant, récréatif, Hormonal, parfois cliché, pas toujours malin, tout c eque tu veux mais il ne faut pas pousser. Wasp et maiden, c'est quand même pas la même chose. Et Led Zep si
tu vas plus loin, ils ont tout pompé aux classiques du blues...


 


Bref intéressant mais de mon point de vue, tu peux délirer sur Ozzy sans avoir honte ni analyser tout comme ça. Lemy est moche, pas très fin mais c'est quand même un  Dieu...


Et les classiques de Metallica qui ont mal vieilli... No coment.


 


Enfin intéressant quand même, la preuve ça m'a donné envie d ereplonger.


 


A+ et bonne bourre.


 


Manu

Pietro 22/03/2012 17:34


Je viens de réécouter Appetite for destruction. C'est sûr que comparé à Toto, Bruel ou Goldman ce disque est un chef-d'oeuvre. Mais objectivement, ce n'est pas sensationnel non plus. On reste
quand même bien loin de Led Zep'.

Guic' the old 05/04/2011 16:54



1. La meilleure chanson d'AC/DC, c'est "It's a long way to the top".


2. Back in Black, même sans Bon Scott reste très bon.


3. High Voltage et Let There Be Rock, sont deux albums fabuleux dans leur ensemble.



GT 05/04/2011 16:36



PIETRO : J'aime bien la période Bon Scott, pas vraiment la suite, mais je n'ai de toute façon jamais été "fan"
d'AC/DC. Aucune autre chanson d'AC/DC ne m'a marqué autant que Let There Be rock, même si je peux écouter sans déplaisir les albums avec Bon Scott... 



Pietro 05/04/2011 15:34



Et donc tu es fan comme moi de la période Bon Scott ou bien seulement de certaines chansons? Si oui, lesquelles?



Pietro 05/04/2011 12:31



 Personnellement, je suis fan de la période Bon Scott et j'aime quasiment toutes leurs chansons de cete époque.



GT 04/04/2011 22:46



PIETRO : Je n'ai pas dit que je n'aimais "aucune" chanson d'AC/DC, mais que je n'aimais pas la plupart de leurs tubes... et bien
sûr que j'adore Let There Be Rock, leur meilleure, on est bien d'accord...



Pietro 04/04/2011 17:35



Tu n'aimes aucune chanson d'AC/DC? Tu as pourtant mis la géniale "Let there be rock" qui est pour moi la meilleure de ce groupe.



GT 03/04/2011 02:39



PIETRO : Pas du tout... d'ailleurs je n'aime pas la plupart des tubes d'AC/DC...



Pietro 03/04/2011 01:28



Et d'AC/DC, comme Motörhead, tu n'aimes que les tubes?



GT 21/02/2011 21:12



PIETRO : Certes, mais il faut préciser pour éviter tout malentendu que ton commentaire visait Thomas, pas LTF, car lui
argumente (et pas qu'un peu^^)


 


LTF : Ca fait plaisir de lire un commentaire intelligent sur le sujet, après ceux, consternants, de Thomas...


Alors...


1. Les Inrocks ont pas mal changé, ça fait plus d'une décennie qu'ils ne privilégient plus autant le rock indé sombre ou mélancolique, et s'extasient maintenant volontiers sur des
tas de conneries pop kitches et colorées... et, franchement, c'était mieux avant^^


 


2. Chier sur Manowar... Tu veux que la foudre de Thor s'abattent sur toi et tes disques de Radiohead misérable cloporte ?


   


Excellent :-)


 


3. Je ne suis pas sûr d'être plus particulièrement fana de rock anglais "arty"... j'adore le rock bluesy et nerveux, je suis un grand amateur de groove, de jazz, de soul, de rap, j'aime même
une certaine emphase, la puissance, chez Led Zep, Queens of the Stone Age, Faith No More... et je suis plus "Doors" que "Velvet"... J'aime le lyrisme, la grandeur en musique, être
transporté... c'est pourquoi je suis un passionné de classique, en particulier du XIX°... et c'est pourquoi je ne supporte pas 90% des groupes de hard, qui, dans ce registre, en font des
tonnes d'une manière ridicule...


 


4. Concernant la distinction hard US et hard FM... tu as un peu raison, mais bon, pour moi, la distinction n'est pas suffisante pour vraiment les séparer, je vois plus de similitudes entre les
deux que de différences...


 


5. Helloween ne se prenait pas totalement au sérieux (encore heureux...), mais la différence avec des Wasp et Motley Crue, c'est que leur musique, elle, a en général cette boursouflure assez
insupportable, et d'une grande niaiserie. Je trouve plus de circonstances atténuantes aux groupes genre Wasp/Motley qui tombent dans le pire mauvais goût, mais avec tout de même ce côté
rock'n'roll qui en fait de vrais sales gosses (mais des sales gosses vraiment très cons et bourrins) (ah, et j'avoue aussi avoir eu à l'époque un penchant coupable pour le Wasp sombre
Headless Children/Crimson Idol... particulièrement The Heretic, que j'écoutais en boucle...)



LTF 21/02/2011 21:09



La fin de mon post a été coupé au mauvais moment. Fuck.


En gros, je disais que malgré le kitsch extrême de Manowar (à moins que ce soit ce qui fasse sa force) arrivait non seulement à composer des titres rock très efficaces et accrocheurs (All Men
Play On Ten, Fighting The World, Kill With Power, etc.) et des morceaux plus longs, "épiques" et évocateurs (Guyana, Bridge Of Death, Battle Hymns) et que ce serait dommage de passer à côté pour
quelques peaux de bêtes sur une pochette d'un des meilleurs groupes de heavy metal (au niveau des titres épiques, sont largement au niveau de Maiden à mon humble avis).


Et de conseiller à la place de ses tatas surcôtés que sont les Guns (pilleurs d'Aerosmith, AC/DC, Rose Tatoo et Nazareth) dont le premier album tient surtout à l'énergie plus qu'aux compos) Thin
Lizzy, un groupe de hard rock irlandais un peu tombé aux oubliettes (même si la mort de Gary Moore a fait un peu de pub malheureusement) avec pas trop de kitsch, pas trop d'emphase, un mélange
habile de hard/blues/soul/celtique/heavy avec de belles guitares à la tierce, quelques ballades qui pue mais un groupe original avec en prime un très bon chanteur en la personne de Phil Lynott.



Pietro 21/02/2011 20:24



C'est assez extraordinaire ces commentaires idiots sans véritable argumentation. Le rock a décliné dans les années 80. C'est une vérité historique que certains ne veulent pas admettre. Après
il y a des groupes respectables dans ces années là car ils montrent la facette la plus intéressante du rock, c'est-à-dire l'agressivité et le côté "in your face". Slayer, Metallica,
Megadeth, les Guns, Motörhead, AC/DC (bien que je n'aime pas le chant de Johnson) sont des groupes respectables car ils respectent ces critères là. Après on peut aimer le pompeux et Dieu sait
qu'ils sont nombreux à aimer cet aspect (fans de Queen et autres NWOBHM), ce n'est pas un mal en soi. J'aimerai qu'ils argumentent un peux plus au lieu de balancer des insultes qui ne sont
pas constructives. Le hard est un style musical très intéressant pour la discussion car le sous genres sont nombreux (du hard FM au death/grind). Donc messieurs fans de heavy ou de hard FM
faites un effort, argumentez. 



LTF 21/02/2011 16:10



Ouh putain, la barre est placée très haut par le visiteur ici présent, je vais tenter tant bien que mal d'être à la hauteur.


 


Quelques remarques globales quand même :


- Ecouter du hard en se moquant de l'emphase euh... C'est un peu pléonasmique non ? Sans emphase, pas de hard rock (par définition), à quelques exceptions prêtes bien sûr (Motörhead ou Slayer
c'est pas vraiment emphatique, mais si on ne prend en compte que les exceptions on n'arrive à rien). Led Zep était déjà pas mal dans le genre (chanteur à la voix haut perchée, plutôt sexy et
provocateur, une imagerie occulte, etc.). Demander à Van Halen d'être autant en retenue que Radiohead ou le Velvet, euh, c'est pas possible. Ils jouaient aussi sur l'humour, le délire et le fun
(suffit de voir les hilarants clip de David Lee Roth en solo).


 


J'ai parfois l'impression (mais je peux me tromper hein) pour être crédible façon InRocks, faut soit tirer une gueule de 3 pieds de long et se taper tout et n'importe quoi dans des bordels
pourris (le Velvet), palabrer sur ses problèmes de drogue et mourir jeune (Morrison, Ian Curtis) ou chouiner sur des harmonies tendus avec des arrangements électro à la con (Radiohead). Bon je
caricature un peu, mais on dirait que la joie est limite "honteuse" (faut que tu sois sombres mon fils, sinon t'es commercial et niais), alors qu'à la base, le rock est très naïf et festif et les
Beach Boys c'est pas non plus très dépressif comme groupe (quoi que le bon vieux Brian Wilson y a bien laissé sa santé).


Après bien entendu, on peut pas tout mettre au même niveau et évidemment trop d'emphase tue l'emphase, mais rejeter tout en bloc me parait un peu excessif. Cela dit, je peux comprendre que tu
sois pas fan du genre, sur ce que j'ai pu lire chez toi, t'es plus fan des groupes de rock un peu "Anglais/arty, plus sombre et intimiste, aux harmonies un peu tordues (le Velvet et Radiohead,
plus "Anglais" dans l'esprit qu'Américains, Cure et Depeche Mode, tu adores les Beatles mais tu peux pas blairer les Beach Boys, Pink Floyd, etc.), bref t'étais pas vraiment "fait" pour le hard
et c'était plus une "erreur" de parcours pour toi. Je dis pas que t'as pas crédible pour en parler (d'ailleurs l'article est plutôt "juste" d'un point de vue objectif) mais qu'il faut aussi tenir
compte de tes préférences personnelles pour mieux l'appréhender et comprendre le rejet de ce genre.


Et si les fans de rock "arty' se foutent pas mal du hard consensuel et de leurs coupes de cheveux, dans le contexte de l'époque, le hard était plutôt stigmatisé comme une musique de sauvages,
rejettée par les parents, donc complètement rock dans l'esprit ("T'as leurs coupes de cheveux ? Et le boucan qu'ils font ? C'est pas de la musique"). Pas mal de groupes de hard de l'époque
jouaient aussi sur une image plutôt sulfureuse (Motörhead, Scorpions (sisisisi ahahah) avec ses pochettes pornos, Iron Maiden et ses monstres et la provoc sur Tatcher, ne parlons même pas de
Slayer...). Bref, on peut rigoler maintenant effectivement, mais à l'époque ça faisait pas rigoler tout le monde. Bon ok ils ont pas été aussi loin dans la provoc que les Sex Pistols mais quand
même...


 


- Le hard rock dominé par le FM ? Pas trop d'accord. Je vais jouer l'enculeur de mouche number one mais je différencie le hard US (avec les mélodies typiques et choeurs typiques Californiens à la
Van Halen et gros hymnes bourrins à 3 accords et gros refrains New Yorkais à la Kiss) les groupes FM c'est claviers bontempi à fond les ballons, guitares en retrait et plus de ballades qui puent
du cul par album (Bon Jovi, Foreigner, Journey, Winger, Honeymoon Suite par exemple, Van Halen sur 1984 évidemment, Def Leppard sur le pas terrible Hysteria et ce qui suit, etc.).


Scorpions dans ses meilleurs albums des années 80 (Blackout ou Love At First Sting), c'est 7 ou 8 brulôts Hard US/Heavy pour une ou 2 ballades. Même si celles-ci ont cartonné, on peut pas dire
que ce soit représentatif du style du groupe vu le pourcentage sur album. Et ils avaient de synthés


Mötley Crue est à mon sens bien plus un groupe de heavy metal à la base (guitare sous accordé, riffs lourds) qui a un peu viré vers le hard US (avec l'aboutissement sur Dr. Feelgood) mais on peut
pas vraiment les ranger avec les groupes les plus FM (jamais entendu de clavier sur leurs grands albums et c'est toujours plus agressif que leurs potes FM, même si les liens de parenté avec
ceux-ci sont évidents). Pour Poison, un peu pareil, c'est un mélange Kiss/Mötley Crue avec un peu de pop sucrée typiquement Los Angelesien (sur Cry Tough, Talk Dirty To Me, Fallen Angel, Nothin'
But A Good Time, Ride The Wind, Come Hell Or High Water), ils ont incorporé quelques éléments bluesy/gospel pas toujours du meilleur goût sur Flesh And Blood. J'avoue sans aucun complexe plutôt
apprécier ce groupe, ils sont nuls et superficiels (assumés à 100%) mais leurs chansons sont souvent tout à fait accrocheuses, juste sucrées comme il faut et c'est fun. Après je comprends aussi
qu'on déteste ce type de chansons sucrées, simples et très accrocheuses, perso j'échange pas 3 barils de MGMT et leurs chansons bidons et aussi passionantes qu'un discours sur la PAC (mais comme
ils se réclament de Brian Eno et David Bowie, c'est forcément très bon) contre 2 chansons de Poison ou de Blink-182, qui sont crétins et insignifiants, mais qui ont le mérite d'avoir des titres
efficaces et accrocheurs. Et je me torche le cul avec le bon goût évidemment (sans non plus me faire d'illusions sur le fait que je sois un gros bourrin et que ces 2 groupes sont globalement très
médiocres sur le plan musical).


Mais euh je m'égare, tout ça pour dire que FM/US, même si évidemment les groupes sont "consainguins" et comparables sur certains points, c'est pas tout à fait pareil non plus (d'ailleurs certains
groupes US de l'époque du style Vinnie Vincent Invasion ou Tesla mettaient sur leurs albums "no keybords" pour pas être catalogué de traitres). Cette précision me paraissait d'une importance
capitale pour la bonne tenue de ce blog ! Quoi comment ça, tout le monde s'en fout de ces groupes de tatas ?


 


Je suis tout à fait d'accord avec toi sur 2 points :


- La supersophistication à tout va du heavy metal (et au delà) lui a fait perdre une partie de sa rage et de son énergie pour un résultat pas forcément très concluant. Pour Maiden, je préfère
quand même la période plus sophistiquée du groupe avec Dickinson, plus "aboutie" et évocatrice et moins maladroite que celle avec Di Anno (trop de titres de remplissage, mauvaise production, des
choeurs à la Queen atroces sur le premier disque, un chanteur pas toujours très juste) et j'apprécie à peu près autant toutes les périodes des années 80 du Priest (même la plus FM avec Turbo).
Queensryche a sorti quelques albums plutôt ambitieux et pas trop dégueulasses (Rage For Order et Operation Mindcrime) dans cette période (vous êtes des gros méchants à vous moquer dans les
commentaires), évidemment il y a l'emphase typique du hard/heavy (surtout au niveau du chanteur, parfois insupportable), mais c'est plutôt "fin" et pas mal foutu. J'adore aussi la doublette
sombre (The Headless Children et The Crimson Idol) de Wasp ou comment les bras cassés se sont transformés en champions de haut niveau (je suis pas trop fan de leurs premiers albums).


Par contre le speed et le prog, j'aurais plus de mal à les défendre. Helloween a créé un nouveau style en virant comme tu dis définitivement le groove et en privilégiant l'emphase à mort (cela
dit Walls Of Jericho, leur premier disque, avec Hansen au chant, est très cru et tabasse pas mal pour l'époque), je comprends que ça puisse coincer. Par contre, ils se prennent pas vraiment au
sérieux, ils ont fait un paquet de chansons autoparodiques, contrairement aux blaireaux prétentieux (Angra, Rhapsody) qui ont fait preuve d'encore plus d'emphase, de kitsch et de prétention, avec
un pillage du classique en règle immonde (merci Monsieur Malmsteen). Et je parle même pas des groupes prog démonstratifs à la Dream Theater, au secours ! Ils font du mauvais metal (pas
d'agressivité ou d'attitude) et sont à des kilomètres de la musique savante qu'ils voudraient toucher du doigt. Le combre du non sens et du ridicule.


- Les ballades (ou plutôt slow) à la Scorpions/Aerosmith/Poison, ça sent effectivement bien des fesses, de l'emphase de théâtre italien, de la miévrerie à gogo... Indéfendable.


 


Chier sur Manowar... Tu veux que la foudre de Thor s'abattent sur toi et tes disques de Radiohead misérable cloporte ?


Non sans déconner, ok Manowar, c'est un parcours à handicap : un look



Thomas 21/02/2011 13:09



Ah d'accord, bah tu me rassure, moi qui pensais que c'était de la merde en boîtes ce que tu as écrit. C'est peut-être mieux que ce que je pense, puisque je n'y ai rien compris ........ ou pas xD


Et ne me fais pas dire ce que j'ai pas dit. Genre je suis le mec qui comprend même pas ce qu'il dit .... mais vas te pendre MDR Tu sers à rien mec ...


Ton article de même est inutile ... et merci à GLAM4EVER d'avoir posté un commentaire drôle et très réaliste. Hahaha j'ai bien ris, mec tu vends du rêve. (Parcontre Gingers do have souls, c'était
pas nécessaire mdr mais je l'ai revue une fois de plus)


Enfin, c'est pas le cas de tout le monde ici =)


Cliquez sur le mien de lien maintenant ... ia de quoi vous faire chopper une syncope MDR



GT 21/02/2011 09:36



EL-F : Tout à fait d'accord... et c'est aussi typique des blogs et forums, ces gens qui ont toujours besoin de dire "qu'ils n'ont
pas que ça à faire", "qu'ils ont une vie"... et que tu vois répondre en moins d'une heure à un comm, puis à 1h34 du matin...


 


THOMAS : Tu t'enfonces... c'est pourtant clair dans ton message : Et je suis comme toi, je préfère 100 fois
l'époque contemporaine : Katy Perry, Matt Pokora, Miley Cyrus, Slipknot, Justin Bieber, Sexion d'Assaut et tant d'autres artistes de grand talent. C'est vrai que quand on écoute
tout ça, on peut se permettre de se foutre de la gueule des Heavy's, des Hardeux, des Glameux etc.


 


Si tu piges pas le sens de ce que tu écris, je le redis, c'est grave... Pas besoin d'avoir fait 10 ans d'études pour piger que tu cherches à sous-entendre que je préfèrerais ces daubes actuelles
au hard...


 


J'ai pu comprendre que Guns N' Roses était le seul bon groupe de HR80s .....je suis grand fan (surtout du premier : Appetite for Destruction) mais de là à dire que c'est le seul ......
hmmmmmm. Sois tu mouillerais ton calbutes si W. Axl Rose te signait un autographe soit t'es vraiment un type bizarre......


 


M'étonne pas que tu ne comprennes pas non plus ce que j'écris, puisque tu ne comprends déjà pas ce que tu écris... Je n'ai pas dit que G'n'R était le seul bon groupe hard 80's, je dis aussi
du bien de Mötörhead, Slayer, Megadeth (et le Judas priest périod Painkiller, même s'il est de 1990)... je préfère d'ailleurs largement le génial Reign In Blood de Slayer aux albums de
Guns N'Roses...


 


GL4M 4 3V3R : Si tu as décidé de poster un commentaire inutile sous tous les articles "inutiles" de la blogosphère, chapeau,
c'est un boulot monstre, et l'affaire de toute une vie... bonne continuation et bon courage !



GL4M 4 3V3R 21/02/2011 01:50



J'ai envie de chanter du Aznavour avec des Knackys dans le nez en me touchant sur Geneviève de Fontenay.


Voilà un commentaire aussi constructif et utile que le post sur lequel il est !


Salut les gens.



Thomas 21/02/2011 01:34



Haha les gens qui comprennent rien à la vie =)


"Quand on écoute" ça ne vise personne, je dis juste que si tu écoutes un couplet de Miley Cyrus, tu regrettes vite les mauvais (Olalalah vilains HardRockers des années 80) Bon Jovi ou autres.
Mais bon, la parano ne doit pas être une honte, j'en conviens ....


Et aussi l'autre qui m'a posé un commentaire (je sais plus son nom et je m'en fous totallement) il ose me dire des trucs du genre "je deteste les gens qui mettent un smiley après une insulte"
........... Alala ! Dommage .... tu m'en vois bouleversé.


Aussi je n'ai pas de vie, mais j'ai tellement honte de ça que ... bah en fait je dis le contraire. Enfin, j'ai pas de vie, mais au moins je la gache pas à détruire l'oeuvre de certains GRANDS (Oh
je blasphème en plus) HardRockers des années 80 ! Après chacun ses passions .... moi je joue de la guitare, du piano et je chante (du Hard Rock à la manière Eighties ; oh le vilaiiiiiiin que je
suis !) mais toi ça doit être de pseudo-analyser la musique qui ne te plaisent pas et écrire de la merde sur internet.  J'ai pu comprendre que Guns N' Roses était le seul bon groupe de HR80s
...... je suis grand fan (surtout du premier : Appetite for Destruction) mais de là à dire que c'est le seul ...... hmmmmmm. Sois tu mouillerais ton calbutes si W. Axl Rose te signait un
autographe soit t'es vraiment un type bizarre......


Allez euh ... bon flood =D =) XD ;) =P =/ ='( ='D MDR PTDR XDey' LOL


Bon voilà, je crois que tu as ta dose de smileys après une insulte l'autre dont je ne me souviens plus du nom :p XD MDR PTDLOL ;D



El Funcionario 21/02/2011 01:01



Cher Thomas, de même qu'on ne doit pas nourrir le troll, je ne devrais pas te répondre. Mais je vais le faire quand même avec mesmodesdtes arguments de bobo. (On ne se connait pas, mais cette
description clairvoyante de ma personne devrait te suffire)


 


Au-delà de tout le reste qui se passe de commentaires, je ne supporte pas les mecs qui balancent une insulte suivie d'un smiley. Comme dans "tu est vraiment très con =)" ou bien "Enfin, je veux
dire par là que j'ai une vie, allez bon flood ;)" 



Tu veux peut-être mettre en valeur ton humour ravageur, ou ta sensibilité au second degré. Mais c'est juste du plus mauvais goût, m'enfin en parlant de mauvais hard on était en plein dans le
sujet.


 


Je passe sur le grand classique "moi j'ai une vie" qui par une tentative stérile de clore la discussion prouve que tu t'en as pas, de vie, ce qui est en général le cas du mec qui se sent
immédiatement agressé parce qu'on dévalorise la musique qu'il écoute.



Alors STFU !!!


 


Pardon, je la refais.


 


STFU!!! ^^



GT 20/02/2011 20:44



THOMAS : Si tu ne comprends même pas ce que tu écris, c'est sûr qu'on va pas aller bien loin. Tu as dit : 


C'est vrai que quand on écoute tout ça, on peut se permettre de se foutre de la gueule des Heavy's, des Hardeux, des Glameux etc.


 


Tout ce que ça sous-entend, c'est que j'écoute ce genre de daubes. Soit tu ne comprends pas toi-même ce que tu écris, ce qui est assez grave, soit t'assumes pas, ce qui est moins grave, mais
pas très glorieux...


 


Ce qui me fera aussi toujours marrer, ce sont les gens qui invoquent le "savoir-vivre", la tolérance et toute cette sorte de choses et n'hésitent pas une seconde à traiter les autres de cons et
les injurier... Avec ça, sûr que t'es vraiment bien placé pour donner des leçons de "savoir-vivre"...


 


 



Thomas 20/02/2011 20:31



Eh bien, visiblement t'es très ...... très con. Parce que ce que je voulais dire dans le premier paragraphe, c'est que tu oses parler des grosses daubes des 80's en donnant des noms mais
visiblement ces Grosses Daubes sont tout de même 1.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000.000 fois plus écoutables que celles de notre époque.


Enfin bon, si tu n'es pas à même de comprendre ce genre de sous entendu, je ne peux plus grand chose pour toi. Et le Rock est un style large, bien plus large que tu penses ........ et il ne se
limite pas à dire que les autres styles sont merdiques. Enfin si ça non plus, tu ne le conçois pas, tu est vraiment très con =)


Et j'ai pas lu le reste de ton commentaire, je n'ai pas que ça à faire moi. Enfin, je veux dire par là que j'ai une vie, allez bon flood ;)



GT 20/02/2011 19:51



THOMAS : Héhé, le Hard Rock 80's est très pourri ........ Oh oui ! Et je suis comme toi, je préfère 100 fois l'époque
contemporaine : Katy Perry, Matt Pokora, Miley Cyrus, Slipknot, Justin Bieber, Sexion d'Assaut et tant d'autres artistes de grand talent. C'est vrai que quand on écoute tout ça, on peut se
permettre de se foutre de la gueule des Heavy's, des Hardeux, des Glameux etc.


 


C'est marrant, tout de même, quasiment à chaque fois qu'on critique un groupe, un style, il faut qu'il y ait un type pas très malin qui nous balancent les grosses daubes commreciales comme si on
les préférait forcément à leur musique... je sais pas si t'es au courant, mais il existe des tas d'autres choses en musique que le hard 80's d'un côté, Justin Bieber et compagnie de l'autre...
cherche un peu, tu ne seras pas déçu...


 


Nan mais franchement man, déscend sur Terre. Si tu trouves que dans les 80's c'était de la merde, je te met au défis de faire mieux et de vendre autant de titres qu'eux. Et ne me parles pas
de commercial, parce que quelqu'un qui vend des titres c'est avant tout parce que sa musique plait et que des gens se reconnaissent en l'écoutant, pas parce que la publicité est alléchante.


 


Mais oui. Comme Justin Bieber, Miley Cyrus et les boys-band des années 90. Qu'on vende des millions d'albums n'a jamais en rien prouvé que la musique était bonne. Sinon, de tous
les musiciens classiques contemporains, André Rieu serait le meilleur...


 


J'espère que tu te sens pas trop seul quand tu vois des foules gigantesques assister aux concerts de Bon Jovi, AC/DC, Guns N' Roses, Judas Priest, Iron Maiden, etc.


 


Pas beaucoup plus que quand je vois des foules gigantesques assister aux concerts de Johnny, Black eyed Peas, Justin Bieber, Britney Spears et les autres... Tu connais le dicton, mieux
vaut être seul que mal accompagné... 


 


Mais je me sens vraiment con de m'être rabaissé à ton niveau en ayant perdu du temps à lire ton ramassis de conneries, mais bon, il faut de tout pour faire un monde : même des pauvres types
démunis de sens artistique.


 


Ca, c'est sûr, et c'est bien tout le problème du hard. Si 90% des mecs qui en ont fait dans les 80's n'avaient pas eu le sensibilité esthétique d'un poireau, le genre aurait
peut-être été vraiment passionnant...  


 


Et si le Hard Rock 80's ne te plait pas, ne flood pas la toile avec tes articles pourris. Franchement ce genre de comportement frôle les paquerettes, que tu n'aimes pas une musique c'est une
chose, c'est ton droit, mais que tu la dénigres publiquement en la qualifiant de ridicule, niaise, ou autre argument tout aussi arogant et prétentieux manifeste de ton manque de savoir vivre.
Alors STFU !!!


 


Désolé pour mon "manque de savoir vivre", qui me vient sans doute du rock, tu sais, ce genre malpoli où l'on n'hésite pas à dire publiquement d'une musique qu'elle est "de la merde" quand on
pense qu'elle l'est...



Thomas 20/02/2011 18:52



Héhé, le Hard Rock 80's est très pourri ........ Oh oui ! Et je suis comme toi, je préfère 100 fois l'époque contemporaine : Katy Perry, Matt Pokora, Miley Cyrus, Slipknot, Justin Bieber, Sexion
d'Assaut et tant d'autres artistes de grand talent.


C'est vrai que quand on écoute tout ça, on peut se permettre de se foutre de la gueule des Heavy's, des Hardeux, des Glameux etc.


Nan mais franchement man, déscend sur Terre. Si tu trouves que dans les 80's c'était de la merde, je te met au défis de faire mieux et de vendre autant de titres qu'eux. Et ne me parles pas de
commercial, parce que quelqu'un qui vend des titres c'est avant tout parce que sa musique plait et que des gens se reconnaissent en l'écoutant, pas parce que la publicité est alléchante. J'espère
que tu te sens pas trop seul quand tu vois des foules gigantesques assister aux concerts de Bon Jovi, AC/DC, Guns N' Roses, Judas Priest, Iron Maiden, etc.


Mais je me sens vraiment con de m'être rabaissé à ton niveau en ayant perdu du temps à lire ton ramassis de conneries, mais bon, il faut de tout pour faire un monde : même des pauvres types
démunis de sens artistique.


Et si le Hard Rock 80's ne te plait pas, ne flood pas la toile avec tes articles pourris. Franchement ce genre de comportement frôle les paquerettes, que tu n'aimes pas une musique c'est une
chose, c'est ton droit, mais que tu la dénigres publiquement en la qualifiant de ridicule, niaise, ou autre argument tout aussi arogant et prétentieux manifeste de ton manque de savoir vivre.
Alors STFU !!!



GT 12/02/2011 17:36



PIETRO : Je ne suis pas vraiment "fan" de Mötörhead - même si Ace of Spades est un de mes morceaux de chevet - mais je suis
d'accord avec toi ! 



Pietro 08/02/2011 14:00



Dans ces années 80, il est vrai que Motörhead et AC/DC sont au-dessus du lot. Pour moi la bande à Lemmy dépasse le cadre du hard. C'est un descendant de Bill Haley version grosse
guitare. C'est sûr que ce n'est pas le songwriter du siècle mais est-ce vraiment sa priorité? Voilà, c'est un fan qui parle.



GT 05/08/2010 18:29



THESHAMAN : Désolé, mais pas chiche... du moins, pas pour l'instant... j'sais pas pourquoi, mais j'ai vraiment pas envie de me
replonger dans Metallica ces temps-ci... et pas sûr d'y avoir envie dans les mois qui viennent... voire les années...


 


THOM : Ah mais ça, c'était un autre GT :-)


 


GUIC : Pas besoin d'aller chercher des jams de mauvaise qualité, Metallica ont enregistré avec "vrai orchestre symphonique" et un
"bon son", et c'était bien pourri... par contre, un vieux live avec Seek & Destroy enregistré à l'arrache, j'ai rien contre...


 


DAHU : On est d'acoord^^ 


 



Dahu Clipperton 05/08/2010 15:53



De toute façon, le meilleur morceau ouskiya du Metallica dedans, c'est çui-là.


 


Epicétou. 



Guic' the old 05/08/2010 15:33



Ca va être quoi l'article? Une jam de Metallica en qualité pourrie tirée des rushes non utilisés dans "Some Kind of Monster" ou on voit Hettfield jouer le riff de "Seek and Destroy" pour
s'accorder et après une vidéo d'orchestre symphonique dirigé par Karajan jouant (au choix ) du Bethoveen ou du Wagner avec un petit texte explicatif comme quoi le second est plus beau, plus
intense, mais aussi beaucoup plus violent, profond, fascinant que le premier? :-D



theshaman 05/08/2010 14:29



Ah mais moi j'attends l'article avec impatience... avec mon M-16 chargé.



Thom 05/08/2010 14:12



Oui alors là, pas sûr que je te laisse faire du mal à Metallica. D'autant que j'ai beaucoup de pièces à charges contre toi dans ce dossier, notamment un célèbre commentaire ("Ride the Lightning,
c'est cool") qui a été archivé comme se doit :-)



theshaman 05/08/2010 13:34



La première explication suffit, en fait. Les autres, c'était juste histoire de se donner l'air intelligent.


Chiche pour l'article rageur sur Metallica (histoire d'avoir une douzaine de nouvelles pages de fight).



GT 04/08/2010 21:06



THESHAMAN, GUIC et DIANE C : Je pensais avoir compris avec la première explication de THESHAMAN, mais là, ça devient trop compliqué pour moi... je laisse tomber et je m'en vais de ce pas retourner dans ma crétinerie
et écrire un article rageur sur ces gros bourrins de Metallica :-)  



diane cairn 04/08/2010 11:36



pour alléger la conversation



Guic'the old 04/08/2010 11:08



une pression.... au bar!!


 


(10 ans que je trouve cette blague pourrie et que je peux pas m'empecher de la sortir pour autant.)



diane cairn 04/08/2010 11:06



ben si ya Guic pour compléter là dessus une ptite mousse à la pression ?



Guic'the old 04/08/2010 10:57



Ah, putain, j'avais pas vu la citation directement pompée de Wikipedia pour l'utilisation des psi!!!


Parce que bon, TOUTE l'industrie américaine utilise le psi. Chimie, aéronautique, pétrole, TOUTE.


Dans leurs maisons, les américains ont des baromètres gradués en psi. (en France ils sont généralement en kPa) (Eh franchement ,c'est quoi cet article de merde de Wikipedia. Sur un truc aussi...
conceret, y a personne pour remplir les lacunes? )



Guic' the old 04/08/2010 10:54



Euh, ouais, et pour être précis (parce que quitte à citer Wiki autant être complet), le SI c'est m, kg, s, A (Ampère), mol (mole), Cd (Candela).


 


Reste que c'est bel et bien le Pascal l'unité SI de pression (vu que les Pascal c'est des kg/(s²*m) )


(PV=nRT --> Pa*m3 / mol*(J/(mol*K))*K)


C'est que du SI, et si tu mets ta pression en autre chose que des Pa, cest un peu beaucoup le bordel, désolé.


 


Et qu'on  vienne pas me dirte que ca a rien à voir avec l'article: sans toutes ces notions, y aurait pas de feux d'artifices pendant les concerts de Maiden.



diane cairn 04/08/2010 10:20



Ah non guic le SI (système international) est fondé sur le mks bref le mètre kilo seconde


http://fr.wikipedia.org/wiki/Syst%C3%A8me_international_d%27unit%C3%A9s


le psi est très utilisée en aéronautique,
c’est notamment l’unité standard dans l’industrie aéronautique américaine.


là tu me dois un Pascal bien croquant !



Guic' the old 04/08/2010 09:54



Merci The Shaman.


Une précision cependant: le Pascal (Pa) est l'unité de mesure du système international. L'unité standard (et qui dit standard dit putain de système anglo-saxon) est le psi (pound per square inch,
livre par pouce carré). Mais l'unité la plus communément utilisée reste le bar, d'une valeur de 100 000 Pa, et equivalente à 1 kg/cm².


 


Voilà, au moins comme ça on a élevé le débat avant que quelqu'un se mette à parler de Queen.



theshaman 04/08/2010 02:14



Bon, mon post a foiré, je
recommence.


Le symbole "atm" (atmosphère) correspond à une unité de mesure de la pression. 1 atm correspond à la pression moyenne au niveau de la mer à la latitude de Paris. 1 atm correspond à 101 325 Pascals (l'unité standard de mesure de la pression).


Cette précision est importante car les températures de fusion et d'ébullition de l'eau


dépendent de la pression. Au sommet de l'Everest, par exemple (où la pression


atmosphérique est de 0,32 atm), la température d'ébullition de l'eau est de 72°C.


Même que si tu montes à 20 000 m d'altitude, tu crèves parce que la température


d'ébulltion descend au niveau de la température du corps humain, du coup, ton corps


se met à ressembler à une casserole de spaghettis en cours d'ébullition.


Concernant Metallica, ceux qui n'aiment pas n'ont rien compris à la musique,


du moins sous 1 atm. Mais peut-être que c'est différent à 20 000 m ou sur l'Everest.



theshaman 04/08/2010 02:08



Le symbole "atm" (atmosphère) correspond à une unité de mesure de la pression. 1 atm correspond à la pression moyenne au niveau de la mer à la latitude de Paris. 1 atm correspond à 101 325 Pascals (l'unité standard de mesure de la pression).


Cette précision est importante car les températures de fusion et d'ébullition de l'eau dépendent de la pression. Au sommet de l'Everest, par exemple (où la
pression atmosphérique est de 0,32 atm), la température d'ébullition de l'eau est de 72°C. Même que si tu montes à 20 000 m d'altitude, tu crèves parce
que la température d'ébulltion descend au niveau de la température du corps humain, du coup, ton corps se met à ressembler à une casserole de spaghettis en cours d'ébullition.


Concernant Metallica, ceux qui n'aiment pas n'ont rien compris à la musique, du moins sous 1 atm. Mais peut-être que ça change au sommet de l'Everest ou à 20
000 m.



GT 03/08/2010 23:55



GUIC : sous 1 atm


 


??? Explique un peu plus, STP, c'est trop obscur pour le détracteur de Metallica et donc crétin qui n'a rien compris à la musique que je suis :-)



Guic'the old 03/08/2010 10:23



Mais, G.T. ...


 


Tous ceux qui n'aiment pas Metallica (ou au minimum la période 84 - 91) SONT des crétins qui n'ont rien compris à la musique.


 


On va quand même pas se retrouver à débattre d'évidences pareilles. Ce serait comme se demander si l'eau bout vraiment à 100°C (sous 1 atm - avant que Christophe vienne me feinter.)