Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Playlist 2017

Classements d'albums

 
2015  2014   
2013  2012 • 2011 
2010 • 2009 • 2008 
2007 • 2006 • 2005 
2004 • 2003 • 2002 
 
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 15:39

Article que je comptais publier au soir de l'élection, mais le texte de Sollers me paraissait plus pertinent. Et il y a eu matière, depuis une semaine, de le compléter : 

Ces dernières années, les trois hommes politiques les plus haïs par les français ont été Le Pen, Bush et Berlusconi. Mais ce peuple absurde (non, je n'ai pas dit ce peuple d'imbéciles...) a élu celui qui a fait la synthèse des trois. Le type qui a piqué à Le Pen ses provocations, la stigmatisation des jeunes de banlieue et des immigrés, qui a joué sur la peur, la répression et la sécurité. Le type qui prête allégeance à Bush et lui dit qu'il n'a pas aimé l'arrogance française (la position de Chirac et Villepin) lors de la guerre d'Irak. L'ami de Berlusconi, avec lequel il partage l'importance primordiale accordée à la communication et au contrôle des médias. Ce même Berlusconi qui lui a soufflé l'idée du "ministère de l'immigration et de l'identité nationale".

Mais ce peuple absurde (non, je n'ai pas dit ce peuple de crétins...), on le sait, est ingouvernable. Car il croit depuis toujours en un "homme providentiel", s'enthousiasme un temps, puis voit que rien ne va comme il l'espérait, et se rebelle. On ne peut négliger le caractère déterminant de l'image du "représentant" du peuple. Mitterrand et Chirac avaient une image sécurisante pour l'un, et sympathique pour l'autre, qui a sans doute permis d'éviter un ressentiment trop fort à leurs égards. Sarkozy a peut-être la tchatche, les discours populistes et l'aisance pour se faire élire, il n'a pas la stature d'un homme d'état. Un petit nerveux provocateur n'arrivera jamais à fédérer et apaiser le peuple anxieux, fort en gueule et râleur que nous sommes. Qu'on ne me parle pas du fait que l'image est "superficielle", faut être naïf et coupé du monde actuel pour le croire. Ce que Sarkozy a bien compris, lui qui a su se mettre les médias dans la poche, et a misé sur le "marketing politique". Mais il ne peut pas tout changer, et dès que l'euphorie de ses électeurs sera retombée, que les problèmes s'accumuleront, tout le monde le verra comme ce "petit nerveux" qui agaçait et suscitait tant de mépris. Il a réussi à faire oublier un temps son image de traître (il a trahi tout de même Pasqua, Chirac, Balladur, puis re-Chirac, chaque fois avec un cynisme rare, même pour un politicien), mais ça risque fort de lui revenir dans les dents. Marrant aussi de constater sa capacité à rassembler une des plus belles brochettes d'opportunistes et corrompus du pays (Tapie, Séguéla, Eric Besson, Allègre, Balkany, Longuet, Carrignon, Sevran etc...) Avec de tels soutiens, il n'y a que les journalistes aux ordres et les spectateurs de TF1 qui peuvent croire à ses belles leçons de morale... 

 

Rarement un président en France aura autant divisé et suscité autant d'antipathie, alors même qu'il n'est pas encore en fonction. Diatribes sur le web, manifestations, incidents, voitures brûlées... la France n'est pas (encore) à feu et à sang, mais force est de constater qu'une partie de la population le hait profondément. Pourtant, après une élection, un président bénéficie toujours d'un certain "état de grâce", où tout le monde - les opposants politiques exceptés - attend de voir et se dit que, si ça se trouve, la situation va s'améliorer. Idem pour les premiers ministres. Souvenez-vous de Raffarin... apprécié au début, sa bonhomie apparente jouant pour lui, mais dès que certains problèmes sont survenus, il est devenu la risée du pays. Sarkozy n'a même pas cet état de grâce. Et il ne fait rien pour apaiser les choses, il multiplie les erreurs "symboliques", moins d'une semaine après son élection ! 

- Passage au Fouquet's avec ses amis people, avant même de retrouver le "peuple" à la Concorde. 

- Vacances dorées pour le candidat du "travailler plus et du peuple qui souffre"... 
- II veut se la jouer Kennedy, mais au lieu d'avoir Marilyn et Sinatra, il n'a que Mireille Mathieu et Bigard... c'est pas la classe américaine.

- Vacances, donc, chez Bolloré, dont il dit avoir toujours refusé l'invitation jusqu'à ce jour... alors pourquoi justement maintenant ? Sarkozy dit que Bolloré n'a jamais travaillé pour l'état, ce qui est un premier mensonge d'importance (38 millions d'euros de marchés publics !).

- Non seulement Cécilia Sarkozy n'a pas voté au 2° tour (la femme du président qui ne vote pas pour son mari, ça en dit long...), mais, surtout, l'article consacré à l'affaire a été censuré. Par le grand ami de Sarkozy et patron du journal, Arnaud Lagardère. 

Un président aussi contesté, qui donne autant matière à polémiques avant même d'être en fonction, ça ne présage rien de bon. 

A la limite, un premier ministre plutôt charismatique et fédérateur, comme Borloo pourrait aplanir les choses. Mais Sarkozy ne veut pas qu'on lui fasse de l'ombre, il veut le pouvoir, et il veut l'exercer, pas comme les Chirac et Mitterrand qui se plaçaient au-dessus de l'agitation politique. C'est pourquoi Fillon est pressenti. Le plus terne des hommes politiques (à côté, Juppé fait figure de fêtard sexy et bon-vivant). Sarkozy ne pourra se cacher derrière un premier ministre transparent, et Fillon ne suscitera pas de sympathie (si ce n'est de l'amicale des croque-morts dépressifs). Toutes les colères du peuple se dirigeront donc vers Sarkozy...

 

Sarkozy a tellement promis, tellement martelé que LUI, tiendrait ses promesses, qu'il est maintenant coincé. Soit il fait vraiment ce qu'il a dit, ce qui lui vaudra un ressentiment très fort de la part d'une grande partie de la population, avec une situation détestable (manifs, grèves, etc...) et ceux (ils seront nombreux) qui ont été assez naïfs pour croire qu'avec Sarkozy au pouvoir ils trouveront du travail du jour au lendemain ou verront leurs salaires grimper en flèche, se rallieront aux mécontents. Je rejoins (une nouvelle fois) ce qu'à dit Sollers il y a peu : Sarkozy veut liquider mai 68... ça se fera parce qu'un provocateur tel que lui va générer un mouvement de révolte qui remplacera mai 68. Effectivement, entre les jeunes de banlieues, les enseignants, les étudiants (certains ont déjà commencer à manifester la semaine dernière, et le projet Sarkozy risque d'en mettre beaucoup dans - voire à - la rue), les fonctionnaires, les syndicats, les ouvriers déçus, l'extrême-gauche et une bonne partie de la gauche... bref, il va y avoir foule à gueuler dans les rues d'ici-peu. C'est toute la limite de son projet, à vouloir diviser, stigmatiser, pointer du doigt, on se fait beaucoup d'ennemis, et on crée une situation explosive. Situation qui va dégénérer, donc, car il faut vraiment croire aux miracles - et prendre Judas pour le Christ - pour imaginer que Sarkozy arrivera à résorber le chômage et à mettre fin aux problèmes d'insécurité dans le pays.

Soit il lâche du lest, soit il continue sur sa lancée. S'il lâche du lest, s'il recule et renonce à son programme, il perdra sa crédibilité et une partie de ceux qui l'ont élu le désavoueront. Son image de traître refera surface. S'il ne lâche rien... la France sera dans la rue. C'est le cas le plus probable, Sarkozy ne semble pas être du genre à faire des concessions et à accepter de perdre la face. La répression sera la solution la plus simple et directe pour maintenir l'ordre, et la plus désastreuse aussi. 

A moins que... à moins qu'il ne mise sur la manipulation médiatique. Ses relations très fortes avec ceux qui détiennent l'essentiel de la presse française (Lagardère, Dassault) et le média le plus populaire de France (TF1 via Bouygues), alors même qu'il n'était pas encore président, autant dire qu'elles se consolideront et iront même s'étendre maintenant qu'il a le plus grand pouvoir. D'ailleurs... rapidement après la petite "escapade" de Sarkozy chez Bolloré, un sondage sort dans toute la presse, affirmant que 65% des français ne sont pas choqués par ces "vacances de luxe"... Sondage CSA, et CSA est détenu à 44% par... Bolloré ! Le sondage n'est peut-être pas truqué pour autant. Mais même s'il ne l'est pas, on peut trouver le terme "choqué" assez fort. Si on avait demandé si ces vacances étaient "normales" ou "déplacées", il y a de fortes chances que les résultats soient plus accablants pour Sarkozy.

Je ne suis ni politologue, ni politicien, mais je prends les paris, Sarkozy deviendra le président le plus détesté de l'histoire de France, à moins d'une propagande médiatique digne des pays "communistes".    

Partager cet article

Repost 0
Published by G.T. - dans Divers
commenter cet article

commentaires

GT 26/10/2011 22:13



BIBS : Merci... mais ce n'est pas de l'avoir deviné à l'époque qui est si "bien vu", c'est plutôt - et c'est ce qui m'avait donné
envie d'écrire cet article - le manque de jugeotte des commentateurs politiques qui ne voyaient pas que Sarkozy susciterait beaucoup plus de mécontentement, de haine et de rejet que ses
prédécesseurs.



bibs 22/10/2011 16:57



4 ou 5 ans après !!!


Très bien vu !



piway 25/07/2010 17:50



"Sarko deviendra le plus antipathique... à moins d'une manipulation extreme des medias comme dans certains pays communistes..."


 


bah voilà, il manipule tellement, qu'il se fait bien voir, il n'est pas à 30% d'opinions favorables, mais bien plus, et sera réélu hélas...



cabrit 11/01/2016 12:37

Et non il a été mis dehors, cet homme est le diable

G.T. 19/08/2008 02:35

LYLE : je ne suis pas certain qu'on puisse parler de "sympathie" envers Fillon... à mon avis, c'est juste qu'à une période où tout le monde considérait Sarkozy comme un opportuniste "bling-bling", Fillon, parce qu'il incarnait le contraire, était plus "apprécié", semblait plus compétent et rassurant... de là à parler de sympathie... disons que ça se discute...

lyle 17/08/2008 22:45

 Intéressant de relire ce texte des mois après...Et puis pour "Fillon ne suscitera pas la moindre sympathieFillon ne suscitera pas la moindre sympathie", là tu as eu tord, même si ca n'a pas duré longtemps...

G.T. 17/08/2008 19:46

EWING3 : Parce que tu sais mieux que moi dans quel monde on vit ? Alors pourquoi ne pas nous éclairer ?C'est marrant, tout de même, ces gens qui viennent sur les blogs juste pour critiquer et n'avancent pas le début du moindre argument pour contredire les articles qui ne leur plaisent pas.Cet article, je l'ai écrit une semaine après l'élection... et maintenant, alors qu'on n'est qu'au début de son mandat, sa côte de "popularité" me donne plutôt raison... j'attends tes arguments... si tu en as...

Ewing3 17/08/2008 15:23

GT est un gaucho qui ne comprend pas dans quel monde il vit. Pathétique...

Thierry 25/05/2007 00:17

Salut G.T., je n'ai pas voulu dire que Sarkozy était moins hypocrite que Mitterrand. Il y en a simplement un qui affiche son hypocrisie, et l'autre qui l'a bien cachée ...Et dire que je m'étais promis de ne pas polémiquer sur cet article-ci !Bonne nuit.@++

G.T. 24/05/2007 12:45

Thierry, je ne pense pas que Sarkozy soit moins hypocrite que Mitterrand. D'ailleurs, le problème n'est pas qu'il le soit, mais l'idéologie qu'il défend.

Thierry 24/05/2007 08:02

Salut G.T., j'ai bien compris tout ça. Comme je le disais dans le comm. précédent, j'en rajoute un peu volontairement, histoire de montrer que même si je suis loin d'être pour Sarkozy et qu'il est très certainement pourri jusqu'à la moelle, il ne l'est probablement pas plus que certains autres. Il est vrai que son côté "peu rassurant" porte à polémique. Néanmoins, vaut-il mieux un bonhomme qui s'affiche "tel qu'il est" ou un mec comme Mitterrand qui nous a fait toutes ses saloperies en douceur, hypocritement, la bouche en coeur, en nous faisant croire qu'il oeuvrait socialement pour le plus grand intérêt du pays ?

G.T. 23/05/2007 00:28

Salut Thierry, Pour être bien clair sur le sujet : je ne dis pas que je lui pardonnerai moins qu'à d'autres, je ne parle pas vraiment en mon nom, mais je pense que Sarkozy, parce qu'il joue avec le feu, parce qu'il s'attire facilement des haines violentes pour ses provocations, et parce qu'il n'a pas l'image d'un président "rassurant" risque de susciter des conflits assez forts.Quand tu dis qu'il n'a pas créé la situation actuelle du pays : rappelons que c'est, dans le gouvernement Balladur, sous son passage au ministère des finances que la dette de la France a le plus augmenté. Rappelons qu'il a été le n°2 du gouvernement ces 5 dernières années, et le président du parti au pouvoir. Il n'est pas responsable de tous les malheurs de la France, mais il a sa part de responsabilité, et on ne peut pas dire qu'il ait arrangé quoi que ce soit.  

Thierry 22/05/2007 23:38

relativer = relativiser, désolé !

Thierry 22/05/2007 23:21

Salut G.T., je comprends bien évidemment sur le fond, mais pas sur la forme dont s'est exprimé. Quand je lis ça, je comprends : "les autres peuvent faire ce qu'ils veulent, ils sont gentils, on les aime bien même s'ils plantent le pays. Sarkozy, lui, il lui faut absolument une très bonne conjoncture économique pour qu'on évite le pire". Bref, les autres ont eu le droit de faire le "pire" (je reprends l'exemple du CES pour moi bien plus calamiteux que le CPE) tout en ayant promis monts et merveilles, Sarkozy, lui, n'en aura pas le droit ...".Je sais, j'abuse, je comprends tout à fait ce que tu veux dire. C'est juste histoire de pinailler et, quand même de rappeler les erreurs commises par les autres qu'on a maintenant tendance à relativer parce qu'on a Sarko tout en haut, alors que ce n'est pas lui qui a "créé" la situation actuelle du pays.@++

G.T. 22/05/2007 22:14

Salut Thierry,Je persiste à croire qu'avec Sarkozy, bien plus qu'avec les autres, la situation peut très vite dégénérer.. pour les raisons expliquées dans cet article ! 

Thierry 21/05/2007 23:46

Salut G.T., ils ont tous besoin d'une "très bonne conjoncture économique pour éviter le pire" ... Pourquoi vouloir tirer à tout prix sur l'ambulance ? @++

G.T. 21/05/2007 22:01

De rien, merci à toi... et tu as raison, une très bonne conjoncture économique est tout ce qu'il peut souhaiter pour qu'on évite le pire... où alors, une propagande médiatique sans équivalent. Mais là, c'est plus facile pour lui, il n'a qu'à passer quelques coups de fils à ses "meilleurs amis"... 

gilda 21/05/2007 00:40

bien vu, je pense même que ça ira assez vite, à moins d'une conjoncture économique miraculeusement favorable bien sûr et qu'il saurait fort bien porter à son propre crédit même s'il n'y est pour rien.et puis aussi merci (ça fait du bien à lire)

Thom 18/05/2007 12:01

Désolé pour Kouchner, G.T., j'étais un peu taquin (l'info a été officialisée quelque chose comme une heure après que tu aies posté ton article :)).jdm, tu peux bien entendu venir faire cuire tes brochettes sur Le Golb, repère de moult fins gourmets (si si, y a plein de blogs gastronomiques dans mes liens :))

G.T. 18/05/2007 01:00

Thierry : oui, c'est bien entendu une expression célèbre, je disais juste que je l'ai lue à propos de cette "trahison" d'Allègre". Concernant le mode "privilège", j'ai l'impression que tout est déjà dans la V2, qu'on soit en normal ou privilège... je n'ai pas vu de différences.Choupynette : on est bien d'accord !Myowndemian : c'est assez vrai... d'autant plus avec l'anesthésie que l'on peut craindre des médias.

Thierry 17/05/2007 23:26

Salut G.T., je connaissais bien l'expression. Complète, ça doit donner un truc du style "être pris le doigt dans le pot de confiture" ;-)En ce qui concerne les fonctionnalités du "privilège", je ne les connais pas vraiment, si ce n'est la possibilité de "modérer" les commentaires et des statistiques plus développées (origine de tes visiteurs, répartition des visites ...). Je ne sais même pas si le "privilège" offre davantage !@++

myowndemian 17/05/2007 21:13

Tu résumes très bien les faits, je suis d'accord avec toi. Félicitations pour cette analyse !Mais (il y a toujours un "mais"!) je ne pense pas que le mandat de Sarkozy nous aménera plus de manifs ou émeutes que ce qu'on a vu par le passé (pas si lointain). Pensons à la fameuse théorie du Temps de Cerveau Disponible ! Comment un cerveau abruti par la télévision (3h par jour en moyenne!) peut-il servir à autre chose qu'à consommer? Comment un "couch potatoe" peut-il se lever de son canapé pour se révolter?Rappelons aussi que dans ce pays (et peut-être dans d'autres), lorsqu'on a un avis différent de celui de la majorité, on est un peu considéré comme "déviant", original, excentrique. Pire, lorsqu'on milite, on s'entend dire : "T'as pas autre chose à foutre?" "Te plains pas si tu rates ton semestre!" "Tu pourrais pas t'occuper de toi avant de t'occuper des autres?". Et puis concernant les fonctionnaires, ce n'est pas avec le droit de réserve qu'on va arriver à quelque chose...

G.T. 17/05/2007 15:26

Salut, alf, et bonne question, en effet... J'ai raté l'émission... dommage...

alf 17/05/2007 15:02

salut G.T.Vu hier une spéciale "liquidation de mai 68?" chez Taddeï... Et me suis demandé combien de temps encore ce genre de sauterie anti-sarko (ça fait du bien, autre chose que la manière affective et dégoulinante dont TF1 et F2 ont retransmis la passation) pourrait s'exercer dans le PAF...

G.T. 17/05/2007 14:36

Thierry : oui, l'image est bien trouvée... et je me permets d'autant plus de le dire qu'elle n'est pas de moi, je l'ai lu je ne sais plus trop où...Ska : C'est bien Fillon qui a été nommé, pour le gouvernement, ce sera demain. Lu sur la page d'accueil de Yahoo aujourd'hui : " Sans surprise, François Fillon a été nommé Premier ministre. Assez effacé, il ne devrait pas faire de l’ombre à Sarkozy."Ce qui confirme ce que je disais... Sarkozy souhaite que tous les regards soient braqués sur lui, et il risque de le regretter.

Ska 17/05/2007 12:51

ah non, pas encore... juste le 1er ministre...Bref, tout ce qu'il faut souhaiter, c'est que les Français aient encore la capacité d'indignation qui les mènera dans la rue quand il le faudra. Et espérons aussi qu'on nous laisse manifester quand il le faudra....

Ska 17/05/2007 12:48

Eh bien, ce texte est vraiment très bien. Tu résumes bien la situation. Il y a de quoi être pessimiste... Tiens, au fait, à l'heure où j'écris, peut-être que le gouvernement est constitué...

Thierry 16/05/2007 23:51

Salut G.T., j'aime beaucoup l'image du gamin pris dans le pot de la confiture. Allègre, qu'il parvienne à y faire entrer le doigt, ok, mais le corps entier !? J'en doute ! ;-)@++

choupynette 16/05/2007 20:47

Cher GT: un article sur lequel je te rejoins en tout point. JE m'attends à des lendemains qui déchantent (ou alors qui chantent "Sarko Demission!"). A s'agiter dans tous les sens, promettre tout et n'importe quoi, il va se préparer un sacré mandat! Je trouve quand même assez lamentable pour un type qui somme toute est intelligent de vouloir nous ressortir du Juppé...C'est comme ça qu'il fait de la politique "autrement"...

G.T. 16/05/2007 20:23

Thom : effectivement, Kouchner y aurait sa place maintenant... Sarkozy ne pouvait pas passer à côté : un politique aussi populaire, dont la dfemme est journaliste télé... c'est tout ce qu'il aime !Jdm : Au lieu de lire les discours de Le pen, Sarkozy ferait mieux de suivre ton exemple et de lire la Bible :"Car l'esprit sain, l'éducateur, fuit la fourberie, il se retire devant des pensées sans intelligence, il s'offusque quand survient l'injustice" Sagesse de Salomon.

jdm 16/05/2007 18:55

Bonjour Thom,s'il te manque une carte dans la famille machinbiduliste, c'est que la charité ne tire pas sur l'ambulance. Je te rapelle que G.T. est accro à la chapelle du Révérend Tom Frost, ce qui explique sa grande indulgence (notamment à l'égard de jdm).Je viens de survoler ton site, j'y reviendrai et je le mettrai dans ma brochette.C'est pas tout ça, il faut que je trouve une idée pour le dïner. Une brochette ? Peut-être une brochette de légumes frais (légèrement saisis auparavant) et de fruits. J' y cours.A bientôt, Thom, G.T., cheer up ! nevertheless :)

Thom 16/05/2007 14:29

J'ai pas vu Kouchner dans ta brochette d'opportunistes :-)

jdm 16/05/2007 10:03

G.T. : "la France sera dans la rue"Jacques, chapitre 5 :Jc 5:1- Eh bien, maintenant les riches ! Pleurez, hurlez sur les malheurs qui vont vous arriver.  Jc 5:2- Votre richesse est pourrie, vos vêtements sont rongés par les vers.  Jc 5:3- Votre or et votre argent sont rouillés, et leur rouille témoignera contre vous : elle dévorera vos chairs ; c'est un feu que vous avez thésaurisé dans les derniers jours !  Jc 5:4- Voyez : le salaire dont vous avez frustré les ouvriers qui ont fauché vos champs, crie, et les clameurs des moissonneurs sont parvenues aux oreilles du Seigneur des Armées.  Jc 5:5- Vous avez vécu sur terre dans la mollesse et le luxe, vous vous êtes repus au jour du carnage.  Jc 5:6- Vous avez condamné, vous avez tué le juste : il ne vous résiste pas.  Jc 5:7- Soyez donc patients, frères, jusqu'à l'Avènement du Seigneur. Voyez le laboureur : il attend patiemment le précieux fruit de la terre jusqu'aux pluies de la première et de l'arrière-saison.  Jc 5:8- Soyez patients, vous aussi ; affermissez vos cœurs, car l'Avènement du Seigneur est proche.(trad. Bible de Jérusalem)On peut lire toute l'épitre ici, par exemple : http://bibliotheque.editionsducerf.fr/par%20page/84/TM.htmOui, je sais "l'art de jdm, etc".  G.T. : "A moins que..."Oui, à moins que ne jaillisse "le fleuve de Vie, limpide comme du cristal"http://bibliotheque.editionsducerf.fr/par%20page/84/TM.htm (Apocalypse [le dévoilement], chap. 22)

G.T. 16/05/2007 00:40

Salut Thierry,
Pour les polémiques, pas de problèmes, tu n'es pas obligé de t'abstenir :-)

Concernant Allègre, ce n'est pas son action que je critique ici. Je parle juste de ces politiques opportunistes qui rallient sarkozy.

Allègre avait un contentieux "personnel" avec Royal, du temps ou elle bossait pour lui, parce qu'elle ne se pliait pas à ses exigences. De plus, Allègre est un fidèle de Jospin, mais Jospin, qui aurait bien aimé revenir, s'est vu barré la route par Royal. Bref, Allègre ne supporte pas Royal, ne s'est pas privé de la dénigrer tout au long de la campagne, et l'a même critiqué durement en disant qu'il ne voterait pas pour elle, quelques jours avant le 2° tour. Le lendemain, il est pris comme un gamin dans le pot de confiture, parce qu'il sort du QG de Sarkozy par une porte dérobée.
Qu'il y ait des querelles dans un parti, des inimitiés, c'est bien normal. Qu'on en claque la porte parce qu'on est en désaccord profond aussi. Mais ne cesser de taper sur le candidat de son parti, en filant en douce faire quelques tractations chez l'adversaire... je pense que c'est ne attitude qui mérite d'être taxée d'opportunisme.

Thierry 15/05/2007 23:37

Salut G.T., promis, cette fois-ci, je ne rentre pas dans la polémique (j'aurais des choses à dire, mais je m'abstiendrai, ...) ! Enfin, quand même un petit peu... Pourquoi critiques-tu Allègre qui, pour moi, reste le seul à avoir osé dire qu'il était urgent de faire quelque chose de VRAI pour sauver l'Education Nationale, en dégraissant le fameux mammouth ?
@++